GRYFFONDOR : 20 pt | POUFSOUFFLE : 49 pt | SERDAIGLE : 58 pt | SERPENTARD : 2 pt
Retrouvez l'édition de décembre de la Gazette des sorciers !

Partagez

stolen dance (meredith) juillet 1977

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ariel Bloom

Ariel Bloom


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 28
| AVATARS / CRÉDITS : dacre montgomery / ethereal.
| SANG : sang-mêlé.


stolen dance (meredith) juillet 1977 Empty
MessageSujet: stolen dance (meredith) juillet 1977 stolen dance (meredith) juillet 1977 EmptyDim 21 Fév 2021 - 15:09


( stolen dance )

L’été. Indéniablement sa saison préférée, principalement parce qu’elle résonne en lui comme le temps des vacances. Cette année, c’était la première fois qu’il ne profitait pas de deux mois entiers de vacances pour décompresser. En effet, ça faisait déjà un an qu’il avait quitté les bancs de l’école, et avec elle, les privilèges des enfants. Plongé dans la vie adulte, Ariel devait désormais travailler pour vivre, et aucun emploi hormis professeur ne disposait d’autant de vacances pour cette période de l’année. Par chance, comme il travaillait dans un bar, le blond profitait de la plupart de ces après-midi, ce qui lui permettait de voir un peu le soleil de juillet. Aujourd’hui, il avait le plaisir de retrouver une amie à lui, qu’il n’avait pas vu de l’année, puisqu’elle se trouvait encore à Poudlard. Un an après lui, Meredith avait à son tour dit au revoir au château le plus célèbre chez tous les sorciers anglais. Le chapitre poudlard se tournait pour elle, et Ariel savait à quel point cela pouvait être étrange de savoir qu’à la rentrée, aucun retour dans la grande salle n’était possible. A contrario du plus âgé, la blonde avait pour projet de poursuivre ses études, ce qui lui permettait d’être relativement sereine pour la suite des événements et ainsi profiter pleinement de ce temps de repos.

En retard, comme toujours Ariel se faufilait entre les passants qui occupaient la grande place de Trafalgar Square. A cette période de l’année, les touristes étaient nombreux, ce qui donnait encore plus de vie à sa ville natale. Né à Londres, l’aîné Bloom connaissait aussi bien le côté sorcier que moldu, ce qui faisait de lui le guide idéal pour une promenade entre amis. Proche d’un lampadaire, Meredith l’attendait, visiblement plus à cheval sur les horaires que lui. « Hey Princesse, désolé du retard, je suis venu en bus. » Ariel aimait le monde moldu, ce n’était pas une nouvelle, et pour lui c’était toujours un plaisir de se retrouver en totale immersion dans leur monde. A chaque fois, il mettait un point d’honneur à faire tout comme eux, à commencer par les déplacements les plus simples.

« Bon alors, ça fait quoi d’être diplômé ? » Comme Ariel ne répondait que très rarement aux lettres, c’était la première fois qu’ils échangeaient depuis la fin de l’année scolaire. Les premières semaines des vacances, il en avait surtout profité pour passer du temps avec Zephyr, ou encore sa cousine. Sa famille était indéniablement la chose la plus précieuse qu’il possédait, et personne ne pouvait lui en vouloir de leur donner du temps en priorité.

Comme toujours, Meredith était ravissante, ressemblant de plus en plus aux femmes des magazines. Sensible aux charmes féminin, l’anglais avait toujours trouvé éprouvé une certaine attirance pour cette dernière. Malheureusement, ses charmes n’ayant pas fonctionné sur elle, il avait simplement fini par passer à autre chose, et devenir un ami pour elle. « Tu veux faire quoi ? » Londres était certainement une des villes au monde avec le plus d'activités. Peu importe ce que la blonde voulait faire, il trouvera comment satisfaire ses attentes.


( Pando )
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Hawthorne

Meredith Hawthorne


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 201
| AVATARS / CRÉDITS : Ester Exposito - Spellman
| SANG : Plus que mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle, entourée d’hommes aux mauvaises intentions
| PATRONUS : Une hermine blanche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

stolen dance (meredith) juillet 1977 Empty
MessageSujet: Re: stolen dance (meredith) juillet 1977 stolen dance (meredith) juillet 1977 EmptyDim 21 Fév 2021 - 17:40

Juillet 1977.
Le temps du diplôme et des libertés. Les ASPIC’s en poche, sans nulle surprise quant à la note excellente qui en avait résulté, Meredith Hawthorne avait pour projet à la rentrée prochaine, d’intégrer l’EMS. Plus spécifiquement la filière Auror, la plus contraignante et la plus aboutie. Témoignant d’heures de préparation en amont, car tel était le prix à payer pour l’excellence. Sortie de Serpentard, avec l’Ambition propre à sa Maison de cœur et d’esprit, la demi-Vélane ne pouvait être autrement. Aujourd’hui, était l’heure tant attendue des retrouvailles. Avec Ariel Bloom, un ancien camarade de maisonnée, qu’elle appréciait tout particulièrement. Tout comme Zéphyr, envers qui, les nouvelles étaient teintées de silence. L’un étant le grand frère, protecteur.

D’un commun accord, ils s’étaient alors donné rendez-vous, dans le Londres moldu. Chose qu’Ariel Bloom prédilectionnait particulièrement. La jeune femme, s’était vêtue simplement. D’un haut court à la couleur virginale et aux motifs de dentelle, ainsi qu’un short en jean et des spartiates couleur camel, en cuir. Ayant relevé sa chevelure blonde en un chignon pour le moins strict mais aux mèches folles, pour dégager sa fine nuque. Un sac à main, et elle l’attendait. A quelques pas d’un réverbère, le regard vert à la teinte singulière d’absinthe pure, contemplait la montre présente sous le fin poignet gauche. Son ami connaissait, la rigueur de la belle blonde pour les horaires à respecter. Et, lui, souffrait toujours de ce petit retard. En espérant, qu’il ait une bonne excuse.

C’est avec un soulagement non feint, sur les lèvres pleines et rouges que Meredith Hawthorne accueillit Ariel Bloom. En effet, ce dernier était arrivé dans son champ de vision. S’excusant par un petit surnom délicieux et une excuse somme toute valable. L’ancienne Serpentard, désormais, connaissait l’engouement porté par son ancien camarade pour les transports moldus et leur utilisation. Il était certain, qu’elle n’en était pas vraiment coutumière. Cependant, cela ne l’embêtait nullement, si elle devait y avoir recourt. Un large sourire avait pris place sur les labiales, dès lors qu’elles s’étaient posées sur la joue masculine. Pour saluer et signifier, qu’elle était contente de le revoir. Parce qu’Ariel Bloom n’était pas porté sur l’échange épistolaire.

- Ce n’est pas grave, tu es tout excusé. Avait-elle dit en souriant, connaissant les transports moldus, comme n’étant pas les plus protocolaires sur la ponctualité.

Elle prit son bras, parce qu’il n’y avait pas d’ambiguïté. Juste une Amitié qui avait été scellée dès que le grand frère Bloom avait tenté des approches, mais s’était cassé les dents. A juste raison. Réfléchissant, à ce que cela faisait d’être nouvellement diplômée Meredith Hawthorne se dit, qu’il serait judicieux de fêter cette nouvelle vie, en dehors du Château séculaire. Et, en bonne compagnie, qui plus était.

- Hé bien, je me dis que c’est toute une nouvelle vie qui m’attend. Avec sûrement de nouvelles amitiés. Et, une perspective d’avenir importante. Une légère pause, tout en le fixant. Et toi, qui l’a été avant moi. Qu’est-ce que cela t’a apporté ? Vu qu’il n’était pas trop courriers, autant rattraper le temps perdu par des discussions.

Boire quelque chose ?
Fêter la nouvelle année, qui s’offrirait à la rentrée, c’était ça, qu’elle souhaitait.

- On peut aller fêter mon diplôme, dans un Pub ? Si ça te dit. L’avait-elle questionné tout en déambulant dans Trafalgar Square, à la recherche d’un endroit propice aux bonnes nouvelles. Comme ça, tu pourras me dire de quoi il en retourne, pour toi. Ça m’intéresse.

Et, c’était entièrement vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Ariel Bloom

Ariel Bloom


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 28
| AVATARS / CRÉDITS : dacre montgomery / ethereal.
| SANG : sang-mêlé.


stolen dance (meredith) juillet 1977 Empty
MessageSujet: Re: stolen dance (meredith) juillet 1977 stolen dance (meredith) juillet 1977 EmptyLun 22 Fév 2021 - 11:43


( stolen dance )

Ravie de le revoir, Meredith ne semblait aucunement vexée par son retard. Une aubaine pour le blond, qui préférait largement profiter de son amie, que de se faire rouspéter sur la place publique. Bras dessus, bras dessous, les deus amis commencèrent à marcher sur la place, soleil dans les yeux. Heureusement, Ariel avait pensé à prendre ses lunettes de soleil, ce qui évitait à ses yeux clairs de souffrir du trop plein de lumière. Parfaitement vêtue, comme toujours, le blond ne laissait pas indifférentes les passantes qui tournoyaient autour de lui. A leurs regards, il devinait l’effet qu’il pouvait leur faire, et visiblement, la gente masculine éprouvait la même chose envers Hawthorne. L’anglais avait toujours aimé plaire, et il était parfaitement au courant des avantages que lui apportait sa belle gueule. A défaut de profiter d’une intelligence hors norme, il se reposait sur ses atouts pour avancer, et mine de rien, il était plutôt doué en la matière.

« Un avenir important, tu ne changes pas, ça fait plaisir à voir. » Comme toute serpentarde qui se respecte, Meredith voyait la vie en grand et refusait de manquer d’ambition. Cette tendance à voir les choses en grand était propre à sa maison, et même si la plupart de ses anciens camarades en avait hérité, Ariel, lui, préférait profiter d’une vie tranquille. Depuis son départ de Poudlard, il s’était contenté de trouver un boulot dans un bar, tout en signant quelques contrats de mannequinat. « Hm… C’est assez tranquille, je travaille dans un bar, le temps de préparer des trucs. » A l’avenir, Ariel aimerait créer une marque de vêtement ou bien, intégrer un groupe de musique, mais tous ces projets, il les gardait pour l’heure assez secrets. Perdre la face était bien la dernière chose dont-il avait envie, si bien qu’il préférait passer pour une personne peu ambitieuse, que quelqu’un qui échoue dans ce qu’il entreprend.

Le problème, ce n’était pas vraiment l’ambition de Ariel, mais plutôt son implication. Il avait trop tendance à vouloir faire les choses à son rythme, et parfois même attendre qu’elles se fassent d’elles même. Si Meredith se trouvait dans sa tête, il ne doutait pas une seconde qu’elle lui ferait une remarque, et l’encouragerait à se mettre un coup de pied au cul, et enfin commencer à préparer sa vie future. Seulement, sauf preuve contraire, la blonde n’était pas encore amatrice de légimencie, et ne pouvait pas lire dans ses pensées. De plus, l’heure était surtout à la fête, et comme elle le précisait si bien, il était temps de fêter sa réussite aux examens. « Avec plaisir, je connais un endroit sympa pour fêter ça. » Londres ne manquait pas de bars sympas, mais connaissant les goûts de son ami, il avait une petite idée derrière la tête, le genre d’endroit où elle se sentira à son aise et où ils pourront continuer de profiter du soleil.

Alors qu’il l’emmenait dans la direction opposée par laquelle il était arrivé, ils se retrouvèrent à longer la grande et célèbre fontaine de la place. A l'intérieur, quelques enfants s’amusaient à tremper leurs pieds, afin de se rafraîchir un peu. A leur âge, ce n’était plus le genre de chose qu’on pouvait faire, sans s’attirer les regards méprisants des autres adultes. Seulement, Ariel avait une idée en tête et se moquait bien de savoir ce que les badauds allaient bien pouvoir penser. Alors qu’ils se tenaient au plus près de l’eau, Ariel libéra son bras de celui de la plus jeune, pour venir le passer dans son dos, comme si de rien n’était. Avant que cette dernière ne puisse réagir, il la poussa dans la fontaine sans ménagement. « Désolé beauté, mais fallait pas gifler mon petit frère. » Hilare, il lui attrapa la main pour la relever, conscient que la blague risquait de l’énerver profondément. Heureusement, la météo était clémente et elle ne mettra pas trop longtemps à sécher.


( Pando )
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Hawthorne

Meredith Hawthorne


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 201
| AVATARS / CRÉDITS : Ester Exposito - Spellman
| SANG : Plus que mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle, entourée d’hommes aux mauvaises intentions
| PATRONUS : Une hermine blanche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

stolen dance (meredith) juillet 1977 Empty
MessageSujet: Re: stolen dance (meredith) juillet 1977 stolen dance (meredith) juillet 1977 EmptyMar 23 Fév 2021 - 12:50

Ariel Bloom.
Même ancienne Maison, mais un an au-dessus de Meredith Hawthorne. Ayant quitté Poudlard plus tôt, pour rejoindre les rangs de la vie active, où la demi-Vélane espérait qu’il s’épanouisse. Accrochée à son bras, le regard d’un vert absinthe pure voyait les quelques regards à la dérobée, des représentantes féminines se poser sur son acolyte du jour. Le grand frère Bloom, dont les prunelles claires étaient occultées sciemment par des lunettes de soleil, avait une assurance bien à lui. Doublée d’un sens certain de la mode. La preuve, en était sa tenue en cette journée estivale, aux allures de vacances. La Comtesse de Vermandois, l’avait déjà aperçu, l’ancien Serpentard faisant du mannequinat, tout comme sa seule et unique fille. La belle blonde, arrêterait dès sa sortie de Poudlard. Du coup, ça n’allait plus tarder. Fenella de Vermandois redoutait ce moment, qui sonnerait le glas de la carrière artistique de sa fille. Cette dernière ayant choisi, une voie que la Mère ne comprenait nullement et ne parvenait pas à intégrer.

- Il faut, savoir se donner des objectifs ! S’était-elle exclamée en faisant des grands gestes, tout en le regardant. Je sais que la voie que je vais emprunter, ne sera pas facile. Pas de tout repos. Et, que les Ténèbres ne doivent pas triompher. Conclut-elle, toujours en le fixant, attendant qu’il lui explique ses ambitions. Ses rêves.

Qui, étaient sûrement différents de ceux de Zéphyr Bloom.
Les deux frères Bloom, n’avaient rien en commun. Rien du tout.
Là, où l’un prônait l’intelligence, l’autre était soumis à la débrouillardise.

Attentive, la demi-Vélane écoutait chaque propos de son interlocuteur, ce dernier lui spécifiant qu’il travaillait dans un bar. Mais, restait évasif sur la suite. Fronçant les sourcils, l’ancienne Serpentard tiqua sur la locution « préparer des trucs ». Qu’est-ce que le cerveau imaginatif de son ami, avait-il inventé ? Qu’avait-il en tête ? Il en avait trop dit, ou justement, pas assez. Et, il savait la curiosité qui étreignait la belle blonde, quand on ne lui fournissait pas assez d’indices. Et autant dire, qu’elle n’aimait pas ça.

- Préparer quoi, comme trucs ? Lui demanda-t-elle en souriant, ayant hâte de savoir, pour la peine. Mais, il se pourrait que le grand frère Bloom soit cachotier. Elle lui tirera ses ambitions de l’esprit. Qu’il le veuille ou non.

Comme convenu, et comme Meredith Hawthorne l’avait souhaité, elle voulait fêter sa fin de scolarité avec Ariel Bloom. Visiblement, l’ancien Serpentard pourrait satisfaire à ses attentes en la matière, car il connaissait un endroit agréable pour célébrer ça. Lui faisant confiance, la demi-Vélane se demandait bien, où il pouvait prétendre l’emmener. Mais, il était le guide après tout, autant le suivre dans ses pérégrinations. Observant les alentours, autour de cette place où trônait une fontaine importante, celle qui allait poursuivre des études d’Auror à la rentrée, aurait dû être plus prudente. Sentir le vent tourner. Surprise, elle sentit le bras de son condisciple se désolidariser du sien, pour se mettre dans son dos. Fronçant les sourcils, elle ne put répliquer, qu’elle se trouvait déjà dans la fontaine. Abasourdie.

Ce furent les mots, qui précédèrent l’hilarité conséquente d’Ariel Bloom qui firent tiquer méchamment Meredith Hawthorne. Elle avait lâché l'information de la gifle, au grand frère, qui n'avait rien répondu sur l'instant. Attendant sûrement le moment propice, pour agir. En même temps, elle ne pouvait en tenir rigueur au grand frère, qui, penché sur elle voulait l’aider à se relever. Avec un léger rire sadique, elle attrapa ce grand abruti, pour le faire tomber à son tour dans l’eau et qu’il la teste.

- Il n’y a aucune raison, qu’il n’y ait que moi qui sois trempée. Avait-elle dit avec un petit sourire, tout en l’aspergeant d’eau. Surtout que les demoiselles, ne vont pas se priver de te regarder. Encore plus.

En disant cela, elle était revenue sur la terre ferme, secouant sa chevelure blonde et constatant que sans baguette, ce serait dur de se sécher rapidement. Car, chez les Moldus, autant faire comme eux. N’ayant aucune envie de recevoir un blâme pour non-respect du code du secret magique. Surtout, qu’en étant une futur Auror, les lois inhérentes à ce sujet, étaient intransigeantes.

- Donc, après cet interlude riche en émotions, tu veux aller où, Ariel Bloom ? Le regard vert absinthe et le ton, étaient remplis de provocation.

C’était, ce qui les liait, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Ariel Bloom

Ariel Bloom


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 28
| AVATARS / CRÉDITS : dacre montgomery / ethereal.
| SANG : sang-mêlé.


stolen dance (meredith) juillet 1977 Empty
MessageSujet: Re: stolen dance (meredith) juillet 1977 stolen dance (meredith) juillet 1977 EmptyJeu 25 Fév 2021 - 14:40


( stolen dance )

Ariel ne se faisait aucun souci pour l’avenir de la blonde, elle était clairement du genre à atteindre les objectifs qu’elle se lançait, et quand bien même cela se solderait d’un échec, ses parents ne la laisseront sûrement pas à la rue. « Eh bien je te souhaite bien du courage alors. » Ariel ne pouvait rien offrir de plus que son encouragement, lui qui manquait parfois d’un poil de volonté. D’ailleurs, lorsque la blonde chercha à en savoir plus ses projets, il ne manqua pas de soupirer, regrettant d’avoir mentionné l'existence de ces derniers. La jeune diplômée n’était clairement pas du genre à lâcher l’affaire, et il ne doutait pas une seule seconde qu’elle cherchera éternellement à en savoir plus. Néanmoins, si elle était déterminée, Ariel n’en était pas moins borné, et s’il ne voulait pas en parler, il ne le fera pas, même si elle venait le cuisiner tous les jours de l’année. « Des trucs persos. » Derrière son sourire, il laissait comprendre qu’elle n’en saura pas plus, et qu’elle gagnera beaucoup de temps à passer à autre chose.

Heureusement pour lui, le saut forcé de Meredith dans la fontaine coupa court à la conversation, ce qui lui donna un peu de répit. Malgré son apparence de chien mouillé, la blonde continua de sourire, avant de le tirer à ses côtés dans l’eau. Trempés jusqu’aux os, ils étaient beaux à voir, le cul posé dans l’eau. Hilare, Ariel en profita pour plonger la tête sous l’eau, et ainsi tirer ses cheveux blonds vers l’arrière. « Orf, j’avais un peu chaud de toute manière. » Quelques passants posèrent leur regard sur les deux sorciers, visiblement curieux, et peut-être un peu envieux de ce qui se passait. Même si la fraîcheur de l’eau était plutôt agréable, l’anglais ne s’attarda pas trop dedans, et s’empressa de retourner sur la terre ferme.

Sa chemise le collait, et le tissu clair de cette dernière laissait clairement passer la teinte rosée de sa peau. Sans se soucier des regards extérieurs, il retira sa chemise, un spectacle plutôt plaisant, afin de venir essorer le tissu de la chemise. Une fois cette dernière dégorgée, il la replaça sur ses épaules, ne fermant que les deux boutons du bas. Malgré leurs tenues quelque peu débraillées, la blonde semblait toujours aussi déterminée à fêter son départ de Poudlard, ce qui ne le dérangeait pas un instant. « Un bar sur un des toits de la ville, ça te tente ? » Un petit rooftop leur permettrait à la fois de profiter du soleil estival, mais aussi de la vue que proposait la magnifique vue de Londres.


( Pando )
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




stolen dance (meredith) juillet 1977 Empty
MessageSujet: Re: stolen dance (meredith) juillet 1977 stolen dance (meredith) juillet 1977 Empty

Revenir en haut Aller en bas

stolen dance (meredith) juillet 1977

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [UploadHero ] Arrête ton char... bidasse! [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Hamburger film sandwich [DVDRiP]Comédie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Balade à Londres :: Balade à Londres-