GRYFFONDOR : 39 pts | POUFSOUFFLE : 95 pts | SERDAIGLE : 159 pts | SERPENTARD : 77 pts
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
-20%
Le deal à ne pas rater :
Platine vinyle HOUSE OF MARLEY SIMMER DOWN BLUETOOTH
199.99 € 249.99 €
Voir le deal

Partagez

Beyond two souls | Carina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Carina E. Hodgens

Carina E. Hodgens


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 266
| AVATARS / CRÉDITS : Emma Stone (likeanewday)/ signature (GeniusPanda)
| SANG : Sang mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle travaillant à la boutique d'Apothicaire de ses parents
| PATRONUS : Une colombe
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Beyond two souls | Carina - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beyond two souls | Carina Beyond two souls | Carina - Page 2 EmptyMer 14 Avr 2021 - 11:11

Elle avait accepté le mot fabuleux comme celui qui correspondait le mieux. Elle ne le répéterait pas un milliards de fois cependant se focalisant sur ce qui lui paraissait essentiel : le moment présent. Cette soirée se déroulait comme sur du papier à musique, sans fausse note. A la sortie de la douche et d'un autre moment d'intense satisfaction, Carina s'était glissée dans un des pulls d'Isaac et avait pris l'initiative de sécher ses cheveux roux. Quand ce fut fait, elle replia rapidement la serviette. Le mouvement laissa découvrir quelques parcelles de son poignet et plus exactement du discret tatouage qui y était imprimé. Il s'agissait sans doute là de la chose la plus folle qu'elle ait bien pu faire en soirée, bourrée comme une huitre. Le matin au réveil, elle avait hurlé. Hurlé au point de réveiller tous les autres habitants de l'appartement où elle avait trouvé refuge. Elle ne pompa pas un mot à ce sujet, se contentant de l'essentiel. La réaction d'Isaac à cette révélation la captiva. Il manifesta une grande douceur en effleurant sa peau et y déposant un baiser. On était bien loin du batteur sanglant, le boucher vert qu'on l'appelait. Un drôle de nom à mille lieues de l'homme qui se présentait à elle à chaque fois qu'il lui offrait la chance de la rencontrer. C'était d'autant plus vrai en cet instant. Ce qui lui plaisait grandement.

Si elle n'avait aucune idée des raisons qui l'avaient poussé à inscrire des pattes d'oiseaux sur son épiderme, Carina était tout à fait prête à s'inventer une explication. Elle s'avérait assez ouverte à l'idée de broder un petit mensonge si cela rendait ce tatouage plus... exotique. “ Une jeune Carina dévergondée ? ” Répéta-t-elle faussement outrée. Seulement quelques secondes après, elle en rit de bon cœur. Toutefois, une idée lui passa par la tête... “ Je le suis encore aujourd'hui, tu sais. ” Jeune. Dévergondée. Allez savoir, il en viendrait bien à la conclusion qui l'arrangeait. Elle ne put s'empêcher de sourire lorsqu'il dit que son patronus prenait la forme d'un corbeau... un grand corbeau ! Voilà un détail qu'elle n'avait jamais su. Impossible qu'elle l'ait pris en compte. Ce qui l'amusa toutefois, c'était de constater la grande différence qui existait entre le corbeau et la colombe... Le hasard avait un sacré sens de l'humour. “ Sans vouloir en rajouter, je dirais simplement que mon patronus prend la forme d'une colombe. ” Mais à l'époque, elle n'avait jamais réussi à en produire un, de patronus corporel. Alors ce n'était pas ça non plus. “ Deux oiseaux ? Serait-ce un signe ? ” Dit-elle avec un sourire en coin entendu. Sans doute qu'une voyante aurait une réponse toute trouvée. Carina avait le curiosité de s'y rendre sans doute, sans forcément y croire toutefois...

Mais avant de se pencher sur cette question plus en profondeur, Carina proposa de manger. Les fish and chips attendaient depuis un moment à n'en pas douter. De sa place, elle le regardait s'activer pour récupérer les boites et lui en tendre une qu'elle récupéra avec le sourire. Elle ne le rejoignit pas de suite sur le canapé, jugeant que le spectacle qui se jouait sous ses yeux méritait qu'on s'y attarde plus d'une seconde. Elle pencha la tête sur le côté et ses prunelles vertes suivaient ses gestes avec une délectation non feinte. Le moment où il piocha une frite, elle décida qu'il était temps de s'installer à ses côtés. Elle se mit en tailleur laissant découvrir ses genoux tout en écoutant attentivement ce qu'il pouvait lui dire. Il y eut dans sa manœuvre une hésitation qu'elle nota avec attendrissement. Et comme pour essayer de la rattraper, il éclata de rire et mordit dans sa frite. C'était une tentative quelque peu ratée qui aurait pu être romantique si elle avait été complètement maîtrisée. Il manquerait plus que la frite lui reste coincée entre les dents et vous aviez une belle image. Mais il n'en fallait pas plus pour justement séduire Carina. Elle retint un rire et se pencha en avant pour l'embrasser. “ Comme l'a chanté une grande femme, je ne regrette rien. Rien de rien. ” Oh en se rendant en France, on lui avait collé Edith Piaf dans les oreilles et bien d'autres chanteurs. On lui avait expliqué le sens des paroles si bien qu'elle se souvenait la traduction en anglais. A vrai dire, elle saurait sûrement dire quelques mots dans ces langues qu'elle croisait lors de ses voyages. “ Je ne pensais pas non plus que nous en arriverions là quand tu es apparu dans mon bureau. Mais c'est la beauté de la vie. Il faut se laisser porter. Et j'en suis plus qu'heureuse. Vraiment. ” Elle ne regrettait pas de lui avoir laissé une chance de s'expliquer, ni de lui avoir envoyé la première lettre ni même de l'avoir invité à faire la connaissance de sa nièce.  
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Wellington

Isaac Wellington


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 362
| AVATARS / CRÉDITS : Daniel Sharman - KOALA VOLANT
| SANG : Sang-Mêlé (mais souhaite le Sang-Pur)


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Moi-même, étant obligé de tuer Carina Hodgens.
| PATRONUS : Un Grand Corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Beyond two souls | Carina - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beyond two souls | Carina Beyond two souls | Carina - Page 2 EmptyLun 19 Avr 2021 - 13:26

Le moment présent est divin.
Jamais, je n’en ai connu de la sorte. Ou du moins si, mais pas de cette forme. D’ordinaire, je ne m’attarde pas avec mes différentes partenaires, préférant partir plutôt que de rester prendre un petit-déjeuner dans une situation de totale et de réelle hypocrisie. Je ne suis pas fait pour le romantisme et encore moins l’Amour, sous ce qu’il a de plus pur. Mais, avec la divine rousse qui s’est calfeutrée dans l’un de mes pulls qui lui fait alors une robe, il y a matière à réflexion. Carina Hodgens est cette ancienne Serpentard, que malgré moi, j’ai voulu durant ma scolarité à Poudlard. Maladroitement, je l’ai courtisée et j’ai bien cru que ce moment ne se produirait jamais. A savoir, embrasser cette peau douce et diaphane où trône sous l’élégant poignet un bien étrange tatouage.

Tatouage que je viens d’apprécier à sa juste valeur. Caressant la surface encrée où la blessure est apparente et la mordillant même, sans offrir de douleur à mon interlocutrice. Qui, au vu de mes dires, s’offre un visage particulièrement choqué. Mais, je sais que tout cela est factice et ça me plait. Ça me plait, d’imaginer mon ancienne camarade de maisonnée quelque peu dévergondée, s’octroyant un petit booste d’adrénaline en réalisant le lendemain, ce qu’elle a choisi de faire apparaître sur son derme. Les seuls stigmates qui sont présents sur le mien, sont ceux liés au Quidditch et rien d’autre. Et, au vu de certains bleus lors de matchs qui tiennent en haleine, je n’ai pas à avoir à rougir de ce côté-là. Au contraire.

- Ah, peut-être ? J’ai soumis l’idée moi. Rien d’autre. Tente-je avec une moue qui se veut d’une totale innocence, tout en la toisant de mon regard bleu clair. Si Miss Hodgens, l’est encore aujourd’hui, j’ai une certaine curiosité quant à cette affirmation, que j’aimerais explorer. Dis-je en venant mordiller un mince morceau de peau mis à nu, et diablement tentateur.

Cependant, je lui ai avoué ce qu’est mon Patronus et qui m’illustre parfaitement. Je sais ce dernier assez rare mais qui me correspond en certains points. Le corvidé est un oiseau souvent mal aimé de par cette condition mortifère et néfaste qui lui colle aux plumes. Aussi noire que peut l’être mon âme par moments, encore plus sujette aux Ténèbres quand ce pour quoi j’ai offert mon bras gauche et mon allégeance, me mande. J’avoue ne pas avoir ma peau encrée, alors qu’il existe malgré tout, une Marque qui prend place sur mon avant-bras gauche mais que je dissimule. Et, encore plus en ce jour.

- Une colombe, qui est un symbole de paix. Je crois que ça te convient. Réponds-je, attendri par cette interrogation qui me convient totalement. Un signe, tu penses ? Parce que nous avons ce charmant point commun ? J’émets un petit rire, parce que je trouve ça touchant. Terriblement touchant.

Néanmoins, la jolie rouquine présente dans le salon de mon Loft me soumet une idée bien intéressante. J’avoue que j’ai faim. Non plus d’elle, -quoique il ne faut jamais dire jamais-, mais d’une envie plus terre à terre. Celle de dévorer ces merveilleux petits plats, qui n’attendent que mon estomac. Avec un petit sifflement entendu, je la vois prendre place à mes côtés, en tailleur. Ce qui laisse entrevoir ses genoux, lui donnant un air décontracté mais pour le moins enjôleur. Malgré ma tentative quelque peu avortée de manger une frite avec une certaine adresse, je remarque que Carina Hodgens retient l’un de ses charmants rires. Mais, c’est pour m’embrasser.

- Cette femme possède une sagesse hors norme. Réplique-je avec un large sourire tout en piochant dans mes frites et en mordant dans un morceau d’aiglefin parfaitement cuit et parfaitement frit. L’écoutant attentivement, suite à mes palabres. Qu’elle rejoint idéalement par ailleurs. Toi non plus ? J’avoue que je n’ai pas brillé par une sagesse extrême, lorsque je suis venu dans ton service. J’aurais d’ailleurs très bien compris que tu ne veuilles plus me parler après cette entourloupe. Une légère pause, alors que je pose l’une de mes mains sur son genou nu. Pour l’effleurer. Pour ce faire, je te remercie de m’avoir laissé une chance de m’exprimer, d’avoir envoyé une première lettre et de m’avoir présenté Deirdre.

Un petit sourire, alors que je me mets à murmurer à son oreille, tout en dégageant une mèche couleur de flamme, pour avoir accès à son cou.
Que j’embrasse.

- Je savais que me présenter ta nièce, était la chose la plus importante à mes yeux. Et, ça m’a touché. Parce que je suis entré dans ton monde. Du moins, tu m’as laissé le faire. Merci, Carina Hodgens. Un sourire, beaucoup plus affirmé celui-ci. Alors que j’effleure ses labiales avec les miennes, que je viens capturer. Pleinement.
Revenir en haut Aller en bas
Carina E. Hodgens

Carina E. Hodgens


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 266
| AVATARS / CRÉDITS : Emma Stone (likeanewday)/ signature (GeniusPanda)
| SANG : Sang mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle travaillant à la boutique d'Apothicaire de ses parents
| PATRONUS : Une colombe
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Beyond two souls | Carina - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beyond two souls | Carina Beyond two souls | Carina - Page 2 EmptyJeu 29 Avr 2021 - 6:23

Sous les effets de l'alcool, Carina avait eu bien des mésaventures. Ce tatouage n'en était qu'un parmi tant d'autres. Ce petit côté "dévergondé" qu'on lui attribuait - sans nul doute plus par humour qu'autre chose - elle était à peu près certaine de toujours le posséder. Mais elle s'assagissait avec le temps. Et Isaac choisit de comprendre ses derrières paroles en ce sens, ce qui n'était pas sincèrement pour lui déplaire. Sa jeunesse, elle l'aurait jusqu'au jour où elle avait décidé qu'elle était trop vieille pour qu'on l'appelle "mademoiselle".  “ Une certaine curiosité ? Serais-tu, toi aussi, dévergondé alors ? ” Elle avait posé la question innocemment. Si ce mot s'appliquait à Carina, alors il devait convenir à Isaac également. Et il n'y avait pas de mal à cela. Dans tous les cas, elle était à peu près certaine que ce tatouage trouvait une origine plus "importante" que cette simple supposition. Pourquoi des pattes d'oiseau ? Cela serait à tout jamais la question à un million de gallions dont elle n'obtiendrait jamais la réponse. Mais en inventer une autre, s'en trouver une plausible sans pour autant se persuader qu'il s'agissait de la bonne n'était pas quelque chose d'étranger à la médicomage. Pour la simple et bonne raison qu'elle savait qu'on romançait toujours un peu tout. “ Ca m'a pris du temps avant de parvenir à produire un patronus. Mais je suis assez fière qu'il prenne l'apparence d'une colombe. ” Révéla-t-elle avec un sourire en coin. Elle n'avait jamais réellement pris le temps de réfléchir à la symbolique de son patronus. Cela importait bien peu à son humble avis. Certes, elle était parfaitement consciente que la colombe était associée à la paix - pas bête la guêpe - mais n'avait pas poussé la réflexion beaucoup plus loin. “ J'aime penser que les choses ont un sens caché. Alors oui, je crois qu'il s'agit peut-être bien d'un signe. C'est à nous de l'interpréter comme il se doit. ” Il y avait dans sa voix un mélange d'amusement et de malice. Ce qu'elle sous entendait là était plutôt du domaine de l'interprétation. Il en ferait bien ce qu'il voulait.

La colombe et le corbeau s'accordèrent sur les choses à suivre. Se sustenter. Elle se retrouva donc bientôt assise en tailleur avec sa boite contenant ses fish and chips. Alors qu'elle cherchait une position la plus confortable possible, elle le laissait bien volontiers mener la conversation. Conversation charmante. Elle si prompt à la discussion écoutait simplement des propos qui lui parvenaient aux oreilles et que son cerveau traitait. Elle n'en ratait pas une miette.“ Je te ferais écouter ses chansons à l'occasion. ” Elle aimait les chansons étrangères, même quand elle ne comprenait pas. Mais allez savoir si c'était  le cas d'Isaac également. Mais comme Edith Piaf l'avait dit, elle ne regrettait rien ni le bien ni le mal qu'on avait pu lui faire. La vie était trop courte pour se focaliser sur une chose pareille. Cette fois-ci, elle ne retint pas le rire qui lui vint lorsqu'il mentionna le petit manège qu'il lui avait fait dans son bureau pour la rencontrer. Oh il lui avait fait perdre du temps et prendre du retard sur ses autres rendez-vous. Et elle avait eu bien évidemment une réaction en adéquation. “ Je te l'accorde, ce n'était pas ton idée la plus brillante. ” Commença-t-elle à l'évocation de cette rencontre plus que saugrenue. Elle aurait été ravie de le retrouver peu importait les circonstances. Il lui aurait suffi sans doute de la contacter. Mais dans cette affaire, elle était aussi "fautive". Elle-même ne l'avait pas contacté. Alors pourquoi l'en blâmer ? “ Mais elle a permis de nous réunir, alors il n'y aucun regret à avoir. ” Il la remerciait à présent d'avoir fait preuve de tolérance, d'une certaine manière, et lui avoir donné sa chance. Mais ceci n'aurait pas suffi si... “ N'oublie pas de te remercier également. Tu as été patient. ” S'il n'avait pas attendu, ils n'en seraient sans doute pas là. Et cette idée lui fit bizarrement froid dans le dos. Peut-être qu'elle avait un regret - à moins qu'il ne s'agisse plutôt d'un remord - celui d'avoir été aveugle ou aveuglée. Heureusement pour elle - ou pour lui allez savoir - il avait perdu son visage quelque part dans ses cheveux. Il n'avait donc pas à voir la petite moue qu'elle fit..

Un frisson lui parcourut la colonne vertébrale quand il vint l'embrasser dans le cou pour ensuite lui murmurer quelques paroles d'une douceur sans nom. Elle aurait aimé y répondre, y apporter une correction... quelque chose. Mais il s'empara à nouveau de ses lèvres. Afin d'éviter que cette boite tombe par terre et que le repas qu'elle avait à peine commencé s'écrase sur le sol, elle avait habilement fait glisser l'objet sur l'espace libre du canapé à côté d'elle. Elle était si maladroite qu'elle pouvait prévenir ce genre de choses... enfin presque. Dans tous les cas, sa main vint trouver la joue d'Isaac et elle se rapprocha de lui pour mieux sceller ce baiser. Passionné, tendre. Tout pour vous faire perdre la tête. Oh sa tête, elle avait dû la perdre oui quand elle prononça ces quelques mots :  “ Tu fais partie de mon monde maintenant. Et je compte bien t'y faire rester. ” Elle n'en eut pas honte pour autant. C'était dit de toute façon.

 
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Wellington

Isaac Wellington


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 362
| AVATARS / CRÉDITS : Daniel Sharman - KOALA VOLANT
| SANG : Sang-Mêlé (mais souhaite le Sang-Pur)


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Moi-même, étant obligé de tuer Carina Hodgens.
| PATRONUS : Un Grand Corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Beyond two souls | Carina - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beyond two souls | Carina Beyond two souls | Carina - Page 2 EmptyAujourd'hui à 11:07

Je dois dire que cela me parait étrange.
Je me suis rêvé être avec Carina Hodgens, de nombreuses fois. Idéaliser ce scénario singulier, qui, j'ai été sûr et certain, ne se produirait jamais. Que, jamais, je ne pourrais étreindre la jolie rousse Médicomage dans mes bras musculeux de joueur de Quidditch. Cependant, mon ancienne camarade de maisonnée, se trouve bien ici. Dans mon Loft de Camden Town. A avoir partagé un moment des plus intimes, dicté par la Fièvre et de cette envie irrépressible de trouver ce corps depuis bien longtemps. Mon interlocutrice a la peau douce, et soyeuse. A la teinte virginale du plus pur des laitages. Avec un sourire conquis, j'effleure son derme avec précaution, constatant qu'elle me parle et me fait rire. Si moi, je suis dévergondé ? La question ne se pose même pas. J'en suis l'exemple typique, du grand connard qui ne suit pas les règles qu'on lui impose parce que ça l'emmerde. Parce que ça le fait chier. Et que, c'est bien mieux de vivre selon celles qu'on a établi.

- Tu le découvriras bien assez  vite, je pense. Murmure-je avec un large sourire contre la peau de son cou. A Poudlard, je l'étais déjà. Et ça ne s'est pas arrêté, je pense. C'est même pire maintenant. Surtout, en 'vieillissant'. Ce terme me rend malade. C'est quelque chose qui me débecte. Car, prendre de l'âge signifie ma fin de carrière dans le monde professionnel du sport de haut niveau.

Mais peut-être pas dans l'autre. Celle où j'ai prêté allégeance. Et où, le tatouage que j'arbore sur mon avant-bras gauche en est une certitude manifeste. Stigmate encré, que je ne vais jamais lui montrer. Préférant contempler, les deux pattes d'oiseau qui donnent à son poignet un message sibyllin et saugrenu. Je ne sais pas ce que ce symbole peut signifier. Peut-être, est-ce en accord avec son propre Patronus ? Qui, si je comprends bien, est une colombe. Oiseau immaculé, dont la résonance est forte. Un gage de paix. Alors que pour mon corbeau, l'aspect est tout autre. Moi, qui me suis attendu à produire un immonde serpent, je me suis retrouvé avec un corvidé majestueux. Aussi noir, que ces Ombres qui m'avalent quelquefois.

- Je me suis attendu, étrangement, au vu de mon ancienne Maison, à voir un serpent sortir de ma baguette. Or, ce fut un corbeau et finalement, je ne m'en plains pas. Ça me parait approprié, au vu du tien ... Commence-je adroitement, tout en continuant de venir lui grignoter sa mince peau, proche de sa divine gorge. Alors, je tiens à certifier, que je ne crois jamais à ce genre de choses. Mais là, ça me parait évident. Ça sonne, comme tel.

Délaissant sa charmante peau d'albâtre, que j'ai marqué avec passion, je prends le parti de m'assoir en tailleur, face à elle. Commençant à grignoter ce que nous avons ramené. Je dois dire, que je ne suis pas habitué à écouter de la musique, mais découvrir celle que Carina Hodgens affectionne, me semble approprié. Malgré ma propension, à n'accepter le changement que sporadiquement, je peux me permettre cela. Pour Elle. Avalant une nouvelle frite, je la contemple de mon regard bleu clair, des idées peu chastes me traversant la tête. Surtout, lorsqu'elle se trouve vêtue ainsi. Avec l'un de mes hauts, qui avale sa si belle silhouette.

- Alors, je veux bien écouter ses chansons à cette Madame. Dis-je avec un éclat de rire. Avant de me rembrunir petit à petit, repensant au fait que non, je n'ai pas brillé par mon intelligence lors de mon coup d'éclat à Sainte-Mangouste. Je peux dire que ça a même été le contraire. Non, ça n'a pas été la chose la plus adroite à laquelle, j'ai pu penser. Grimace-je intérieurement, avant de poursuivre, d'une voix plus basse. Je n'ai aucun regret à avoir, Carina. Aucun. Je lui adresse un large sourire, tout en passant mes doigts dans sa chevelure de feu. J'ai toujours du mal, à me remercier. Mais promis, je vais faire un effort. Pour toi. Termine-je, un éclat toujours vif dans mes prunelles bleu clair.

Je remonte mes lèvres sur son fin cou, ayant déposé à terre, le restant de nourriture que je n'ai pourtant pas envie de terminer. Ma vis-à-vis est bien plus gourmande qu'un vulgaire fish and chips, et je compte le lui faire comprendre. Sentant rapidement ce délicieux frisson qui la parcourt, et dont, j'espère être le seul instigateur. Cependant, c'est bien à mon tour d'être touché lorsqu'elle m'avoue ces quelques mots avec cette émotion dans son regard si vert, qui n'est pas feinte. Mais, sincère. Agréablement franche. Tout comme elle. Son contact est raffiné, tandis que je sens sa main sur ma joue, que je compte garder. Avant un nouveau baiser. Alors que je l'allonge sur le canapé. Caressant ses hanches d'une main et son visage, de l'autre.

- Hum. J'aime cette façon de penser. Ça me touche. Que je puisse être important. Avant de partir dans la mièvrerie, chose que j'abhorre, je me stoppe. L'embrassant à pleine bouche. Souhaitant alors, partager avec elle, mes idées la concernant.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Beyond two souls | Carina - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beyond two souls | Carina Beyond two souls | Carina - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas

Beyond two souls | Carina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Royaume-Uni :: Angleterre :: 
Les lieux d'habitations
-