GRYFFONDOR : 33 pt | POUFSOUFFLE : 49 pt | SERDAIGLE : 129 pt | SERPENTARD : 77 pt
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Nous vous informons que les inscriptions pour la première speed killing ont été lancé
Le deal à ne pas rater :
20% sur tout dès 30€ d’achats
Voir le deal

Partagez

Rêves amoureux | NEOLINA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Neolina Siankov

Neolina Siankov


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 440
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Williams @bambi_eyes
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rêves amoureux | NEOLINA Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 EmptyDim 21 Mar 2021 - 17:30

Ca n’était tout de même pas souvent que Neo buvait. Il fallait dire que la jeune femme était du genre à apprendre de ses erreurs et comme l’avait si bien rappelé Razvan, sa première cuite avait marqué son esprit - et fracturé un de ses os. Mais voilà, de temps à autre, en bonne compagnie, elle se laissait influencer par la bonne humeur ambiante et la dernière fois, ça avait tout de même fini avec une fléchette dans le pied mais bon, au moins, ça faisait des histoires à raconter. Ce soir en tout cas, pas de chute à déplorer, mais un chut inutile à un objet, qu’est-ce qui était le pire ? Une chose était sûre, alors qu’elle s’étai tvantée de savoir être discrète quand elle voulait, cette fois, ça n’était pas le cas. La lumière du salon aveugla ses petits yeux qui ne voyaient pas super clair, et elle cligna comme un boursouf dans les phrases d’une moto volante. Pour une fois que ça n’était pas la beauté de Razvan qui l’aveuglait ! D’ailleurs, l’instant d’après, il était tout à côté d’elle, à ramasser ses bêtises, mais pas de baiser cette fois. Pas de baiser, sérieusement ? Avec sa petite moue habituelle amplifiée par l’alcool, Neo chouina comme une gosse. « Maiiiis, et mon bisou ? » Non mais parce qu’une bonne soirée sans bisou de Razvan, ça n’en était pas une, qu’on se le dise. Et voilà qu’il se moquait à moitié d’elle en plus, et elle n’était pas assez soule pour ne pas le remarquer. « Nan. J’suis venue pour un bisou et un câlin, déjà ! » dit-elle en souriant de toutes ses dents et en s’agrippant à sa chemise pour éviter de se prendre les pieds dans… bah, ses propres pieds.

Un rude effort plus tard, elle parvint tout juste à claquer un baiser un peu trop mouillé sur sa mâchoire - oui bah elle était petite, c’était comme ça - avant de se détacher de lui et de tanguer un peu.  Ce qui ne l’empêcha pas, pourtant, d’avoir un idée un peu risquée. « Et pis j’ai pas besoin de ta potion d’abord, sinon est-ce que je saurais faire ça, hein ? » Hardie, elle tenta de faire un tour sur elle-même qui fit tournoyer sa petite robe et sa cape avant de rire doucement. Ah le tour était réussi, mais la tête lui tourna aussi et elle se rattrapa comme elle put au mur adjacent. Mais la distance qui la séparait maintenant de Razvan la découragea un peu, et elle s’adossa contre le mur, son sauveur, en faisant à son beau roumain un petit sourire dont les intentions derrière n’étaient pas super claires. « Tu me manquais aussi. Je voulais rentrer, et puis j’ai vu ta porte, et hop ! » C’était la plus pure et sincère des vérités. Déjà que Neo ne mentait pas, mais alors avec de l’alcool dans le sang, encore moins. Elle tendit ses bras en avant pour réclamer la deuxième partie de ses attentes, son câlin. Elle aurait pu initier la chose, mais risque de gadin trop élevé et bon, tout de même, l’instinct de survie.
Revenir en haut Aller en bas
Razvan Vacaresco

Razvan Vacaresco


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 1025
| AVATARS / CRÉDITS : Pedro Pascal | mathy
| SANG : Inconnu | Sans doute mêlé.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Antonin Dolohov
| PATRONUS : Un chacal doré.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rêves amoureux | NEOLINA Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 EmptyDim 21 Mar 2021 - 21:35

Par son métier de médicomage, Razvan avait tout de même l'habitude de s'occuper de l'ivresse des gens. Il fallait bien dire que cette dernière faisait faire quelques folies, entre ceux qui se retrouvaient le cul brûlé par un souffle de dragon et les autres qui se prenaient pour le Nicolas Flamel des temps modernes avec leurs potions. Heureusement, Neolina n'en venait pas à ces extrémités quand elle avait bu. Elle était simplement animée d'une joie démesurément amplifiée par l'alcool. Elle qui était un petit soleil ambulant en général semblait prête à illuminer le monde de ses sourires enchanteurs lorsqu'elle avait un coup dans le nez. Aussi Razvan ne fut-il pas particulièrement d'humeur à la réprimander et puis, de toute façon, elle était adulte, Neo buvait bien comme elle le désirait. Ce n'était pas parce que lui n'allait pas jusque là qu'elle devait s'en empêcher pour autant. Sa répartie le fit rire. Inutile de préciser qu'il la trouvait foutrement mignonne, à venir lui réclamer un bisou... Et un câlin, apparemment. Si même en étant ivre elle en voulait, c'était bien la traduction de ce qu'elle ressentait vraiment, non ? Ne dit-on pas tout haut ce qu'on pense tout bas, quand on est bourré ? En tout cas, c'est ce que l'adage répétait, souvent pour excuser les comportements outranciers des ivrognes. Alors qu'elle s'agrippait à sa chemise, un peu comme une enfant, Razvan posa ses grandes mains sur celles de Neo comme pour s'assurer que malgré la prise, elle ne viendrait pas tomber les deux fesses au sol. « Si tu veux ton bisou et ton câlin, il va falloir que tu te tiennes tranquille » l'avertit-il d'un ton faussement réprobateur. C'est que le roumain savait très bien qu'elle passerait la nuit ici et qu'il aurait des difficultés monstres à la mettre au lit.

Il ne s'attendit pas à ce qu'elle lui colle un bisou baveux sur la mâchoire, mais était-ce réellement étonnant au fond ? Quand on avait un coup dans le nez, on faisait les choses impulsivement. Comme venir voir son petit ami à une heure tardive parce qu'on a envie d'un câlin ou d'un bisou. Sachant très bien que la prévenir par des mots ne changerait pas grand chose - entendez par là que ça allait rentrer d'un côté et sortir par l'autre - le médicomage se rapprocha légèrement d'elle en prévision de la nécessaire chute qu'il sentait arriver. Si elle avait été plus lucide, elle s'en serait au moins autant rendue compte que lui. Il la regarda tournoyer sur elle-même en se faisant la réflexion que c'était la pire idée du siècle. Mais fort heureusement, Neo était une femme indépendante qui se rattrapa au mur et non pas à lui. Finalement, finalement, le roumain ne se fit pas prier quand elle tendit les bras dans sa direction pour qu'il s'approche d'elle et Razvan lui prit les mains pour l'amener doucement contre son corps. C'est tout naturellement qu'il la serra dans ses bras en la berçant un peu, sans doute lui plus tranquille qu'elle. « Je ne sais pas si tu le mérites » fit-il quand même d'un ton indécis, « mais devant un si joli aveu... » difficile de résister. « Tu as faim ? » - car soif, il en doutait. Elle devait avoir la panse bien remplie d'alcool et sa seule envie devait être de se réfugier aux toilettes. Mais bon, parler de façon censée à une personne qui avait bu n'était pas franchement l'attitude la plus pragmatique à avoir. Razvan aurait mieux fait de lui coller un café entre les mains et de la faire asseoir sur le canapé. Mais bon, ce n'était pas comme s'il était réellement capable d'une quelconque autorité avec elle de toute manière.


(621)

______________________________
Le poison des remords

I was twenty, I won't let anyone say those are the best years of your life | Paul Nizan.  

@okinnel.
@jenesaispas
@Ethereal
Revenir en haut Aller en bas
Neolina Siankov

Neolina Siankov


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 440
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Williams @bambi_eyes
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rêves amoureux | NEOLINA Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 EmptyLun 22 Mar 2021 - 19:40

Se tenir tranquille ? Neo était quelqu’un de plutôt tranquille en temps normal, et qui savait se tenir d’ailleurs, mais bizarrement ce soir-là, les deux ensemble, ça lui paraissait impossible. Là où l’alcool engourdissait parfois les gens, chez elle, c’était tout à fait l’effet inverse qui se produisait, et la roumaine semblait déborder d’une énergie nouvelle alors que pourtant, ses journées étaient harassantes. Sans doute cela tenait-il aussi au fait qu’elle ait passé du temps en société. La compagnie des autres lui faisait toujours beaucoup de bien, et échanger des banalités avec ses collègues ou un brave type croisé quand elle prenait l’air lui suffisait à satisfaire son besoin de socialiser. C’était futile, peut-être, mais totalement nécessaire à son bon fonctionnement. Parfois même se posait-elle dans un café, juste pour se repaître de l’ambiance. Alors forcément, une soirée complète avec vingt personnes enthousiastes - merci l’alcool ! - ça l’avait passablement requinquée. « Ah oui, sinon quoi ? » le provoqua-t-elle du ton le moins méchant qui soit avant de lui claquer sa bisette ratée, terribles représailles ! Sinon, et bah pas de bisou Neo, c’était comme ça ! Mais parole de roumaine déterminée, elle l’aurait son bisou, et elle ne s’endormirait pas sans ! S’il voulait qu’elle se tienne tranquille, mieux valait en réalité lui donner ce qu’elle voulait… quoique ça n’aurait sans doute rien arrangé.

Neo n’avait donc ab-so-lu-ment pas l’intention de se tenir tranquille, en témoignait son petit tour à peu près bien exécuté. Et puisque pour le bisou, c’était compliqué, elle essaya une autre stratégie, réussie celle-ci ! Neolina se laissa envelopper dans les grands bras de Razvan, sa joue collée contre lui alors qu’elle fermait les yeux pour mieux profiter du moment. Même qu’il la berçait un peu, peut-être pour essayer de la calmer et il fallait bien avouer que ça marchait. Enfin, ça aurait sans doute mieux marché s’il s’était retenu de la taquiner. « Hmmm… » grommela-t-elle, estimant que oui, pour avoir gravi toutes ses marches, elle méritait bien son étreinte. L‘histoire de l’aveu par contre… Elle n’avait pas les idées assez claires pour comprendre ce qu’il voulait dire par là. Et puis inconsciemment, Neo savait bien que peu importe l’état dans lequel elle se serait trouvé, Razvan aurait été là pour elle, d’une façon ou d’une autre. Ça marchait comme ça, l’amour. « Tu m’aimes toujours, dis ? » demanda-t-elle sans même écouter ce qu’il avait dit, posant donc la plus bête des questions alors qu’elle était au creux de ses bras, n’était-ce pas la plus belle façon de comprendre ? Mais si l’alcool révélait certaines choses, il était aussi à l’origine de questionnements un peu stupides et le questionnement actuel était : si j’ai pas de bisou, peut-être qu’il m’aime moins ? Ah, ça n’avait rien de rationnel, évidemment, mais en même temps… « Parce que moi oui. » se répondit-elle toute seule en le serrant du plus fort qu’elle pouvait - ça n’était pas très fort mais bon, ça n’était pas ça qui comptait.
Revenir en haut Aller en bas
Razvan Vacaresco

Razvan Vacaresco


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 1025
| AVATARS / CRÉDITS : Pedro Pascal | mathy
| SANG : Inconnu | Sans doute mêlé.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Antonin Dolohov
| PATRONUS : Un chacal doré.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rêves amoureux | NEOLINA Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 EmptyMar 23 Mar 2021 - 9:41

L'état général de Neolina lui rappelait ces moments passés dans la Roumanie de leur enfance, quand ils étaient des adolescents joyeux, avides de nouvelles expériences. Même Razvan oui, dans son genre. Après tout, il avait goûté à la tuica bien avant que sa tante ne lui en donne l'autorisation, si ça, ce n'était pas une bravade ! Mais voilà, à l'époque ils ne se tenaient pas comme ça, pas aussi fort, avec de l'amour certes, mais de l'amour amical. Ils s'étaient de nombreuses fois étreints parce que c'était ce que faisaient aussi les amis. Et il l'avait déjà étreint alors qu'ils étaient tous les deux pompettes. Mais Razvan était sobre cette fois, aussi sobre qu'on pouvait l'être lorsque l'on conduisait des recherches - bien qu'un coup dans le nez ne fasse pas de mal, en réalité. Le roumain regardait le mur en la berçant tendrement, fourbe pratique visant à calmer le débordement d'énergie mignon, mais épuisant. C'est que le médicomage avait de longues journées et de longues soirées. Il n'était jamais dérangé de l'arrivée impromptue de Neo parce qu'elle le sortait d'un quotidien quand même bien morne. Mais dans cet état, il semblait qu'elle lui drainait ses dernières reliques d'énergie et c'était bien dommage quand même.

Sa question le surprit et sidéré, il ne répondit pas. Razvan se demanda si elle lui posait cette question parce qu'il le lui disait bien peu. Il fallait bien admettre qu'il n'était pas le genre d'homme à donner des surnoms mignons - sinon à Mihaela - et que l'appeler par la contraction de son prénom était déjà une marque d'affection. En fait, cette question de femme pompette le fit se remettre un peu en cause. Est-ce qu'il était trop froid ? Il n'avait pas particulièrement l'impression de l'être, surtout quand il la tenait comme cela. Etait-il trop austère ? Neo était pourtant la seule femme à avoir le privilège de le voir sourire et rire. Elle combla le silence qu'il ne s'était pas rendu compte d'avoir imposé par ses pensées. « Ce n'est pas parce que je ne te le dis pas souvent que je ne le pense pas tu sais » lui dit-il d'un ton pensif, bien qu'il était persuadé qu'elle était peut-être trop à l'ouest pour saisir toute la véracité de ses paroles, « bien sûr que je t'aime ». Razvan ne sut résister à lui embrasser le crâne comme il avait toujours l'habitude de le faire, geste tendre qui parlait pour lui. Il avait totalement oublié qu'il lui avait proposé de manger quelque chose, après tout, peu importe. Si elle ne réclamait pas, c'est qu'elle n'avait pas faim, non ? Le médicomage fit remonter sa main jusqu'à ses cheveux blonds pour les lui caresser doucement. « Tu restes dormir ici...? » demanda-t-il en se détachant enfin. Il lui caressa la joue avec son pouce en détaillant les traits harmonieux de son visage aux accents slaves en se disant que décidément, il l'aimait plus que tout.

______________________________
Le poison des remords

I was twenty, I won't let anyone say those are the best years of your life | Paul Nizan.  

@okinnel.
@jenesaispas
@Ethereal
Revenir en haut Aller en bas
Neolina Siankov

Neolina Siankov


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 440
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Williams @bambi_eyes
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rêves amoureux | NEOLINA Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 EmptyMer 24 Mar 2021 - 11:54

C’est fou ce qu’une obsession alcoolisée pouvait vous amener à penser tout de même ! Bien sûr qu’elle savait qu’il l’aimait. C’était l’évidence même et si ce soir, son cerveau était sujet aux raccourcis, son coeur n’en doutait même pas une seconde. Car si son amour ne se décelait pas forcément dans ses mots, chacun de ses gestes, de ses sourires, de ses efforts invisibles traduisaient la vague, non, le tsunami d’affection qu’il avait pour elle. Neo n’était pourtant pas du genre à réclamer des je t’aime, n’en avait pas besoin d’ailleurs. Mais bizarrement, ce soir-là, l’entendre dire lui fit du bien, et elle sourit, pensive, collée à lui et se repaissant de sa petite déclaration autant que de son étreinte. A défaut d’un vrai baiser, elle en eut un sur le haut du crâne et en soit, ça n’était pas un faux baiser, juste pas celui qu’elle attendait mais au fond, au fond oui ça lui allait. Et puis tout à coup, avec un petit train de retard, l’absurdité de sa propre question la frappa un peu et sans se sentir particulièrement gênée, elle en fut un peu désolée. C’était bête tout de même, elle n’avait même pas besoin d’être rassurée… Maudite bière ! « Pardon… » lâcha-t-elle sans réelle explication sur son raisonnement. « C’est parce que d’habitude, je l’entends un peu dans tes bisous. » Est-ce que ça avait le moindre sens ? Un peu, mais pour la clarté, il faudrait repasser. En tout cas, Neo ne perdait pas le nord, c’était le moins qu’on puisse dire !

Alors que Razvan mettait fin à leur douce étreinte et lui caressait doucement la joue, Neo aurait pu se laisser porter par le moment, s’apaiser un peu et sombrer dans un début d’inconscience qui l’aurait menée directement au lit, et bonne nuit. Mais non… Ca aurait été trop facile ! Car effectivement, Neo ne perdait pas le nord, pas du tout non. « Je crois bien oui. » répondit-elle en s’agrippant à son pull parce que la tête lui tournait léger. Elle faillit ajouter un Si tu veux bien de moi, mais se retint juste à temps. Assez de doutes débiles pour une seule soirée, merci ! « Toute façon, tant que j’ai pas eu mon bisou… » C’était tout de même curieux de réclamer un peu de proximité en s’éloignant de quelqu’un. Mais Neo prit une initiative et recula un peu, ses fesses tapant dans la table juste derrière elle. Elle eut alors la brillante idée - non - d’essayer d’y grimper pour parfaire son petit effet. « … je ne bouge pas d’ic… » Comme était-il possible de foirer un si petit mouvement et rater la table alors qu’elle y était collée ? Probable que sa fesse glissa sur le bois, ou quelque chose comme ça.

PAIR - « Ouch ! » Plus de peur que de mal, Neo retomba sur ses fesses justement, juste un mètre plus bas. Joli contre-plongée sur Razvan à qui elle tendit la main par habitude pour qu’il l’aide à se relever - après une moquerie, à n’en pas douter.

IMPAIR - « … ! » Pas un bruit, rien, à part le son de la petite tête blonde qui rencontra un peu le rebord de la table. Et quand Neo ne criait pas, en général, c’était qu’elle s’était fait bien mal. Oh, ça n’était pas sa première bosse, et puis ça valait mieux qu’une fracture mais tout de même, sa main vint se poser sur l’endroit douleur alors qu’elle baissait la tête pour cacher son visage déformé par une petite grimace de douleur. Pas de doute, elle aurait mal au crâne demain… et pas à cause de l’alcool - enfin, pas directement !


Dernière édition par Neolina Siankov le Mer 24 Mar 2021 - 11:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6885
| SANG : Hasardeuse


Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rêves amoureux | NEOLINA Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 EmptyMer 24 Mar 2021 - 11:54

Le membre 'Neolina Siankov' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Razvan Vacaresco

Razvan Vacaresco


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 1025
| AVATARS / CRÉDITS : Pedro Pascal | mathy
| SANG : Inconnu | Sans doute mêlé.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Antonin Dolohov
| PATRONUS : Un chacal doré.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rêves amoureux | NEOLINA Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 EmptyMer 24 Mar 2021 - 17:39

Razvan prenait bien volontiers un peu de temps avec Neolina. Après tout, ils n'habitaient pas ensemble, aussi les moments qu'ils pouvaient se voler l'un à l'autre se faisaient nécessairement rares. Mais c'était comme ça, il ne s'en plaignait même pas vraiment. Ils étaient indépendants tous les deux et le roumain n'était pas encore assez intraitable pour la juger parce qu'elle était un peu pompette - la pauvre n'avait dû boire que deux bières de toute manière. Elle recula alors qu'elle venait de réclamer quelques mots d'amour, pour essayer de faire la maligne ce qui le fit sourire. Après tout, rien n'était plus contradictoire qu'une Siankov pompette et Razvan profitait peut-être un peu, après tout, de la voir dans cet état. C'est qu'il lui rappellerait bien assez tôt à ce moment d'égarement quand elle serait totalement sobre, ne serait-ce que pour la taquiner un peu. C'était sans doute aussi l'apanage des relations saines, celles de se taquiner sans pour autant se moquer et surtout, sans pour autant blesser l'autre. Le médicomage ne lui dirait pas ce genre de plaisanteries s'il savait qu'elles la blessaient. Et ce n'était pas le cas, car elle le lui rendait bien. Comme bien souvent lorsqu'il était question de la relation entre Neo et Razvan, ce dernier se sentit obligé de la prévenir de quelque chose qui allait nécessairement arriver : « A trop faire la maline, tu vas tom... » PAF « ...ber ». Effectivement, il n'avait pas eu le temps de finir sa phrase que sa roumaine était tombée sur les fesses. Le regard de stupéfaction de l'homme, qui n'attendait pas chute aussi tôt, se transforma vite finalement en un sourire un peu narquois avant qu'il ne se saisisse de ses mains pour la relever d'un geste et glisser ses propres mains dans le creux ses reins. Sachant qu'il n'arriverait jamais à obtenir d'elle ce qu'il voulait - à savoir, du calme pour la coucher - sans qu'elle ait eu ce qu'elle désirait vraiment, Razvan se pencha pour lui arracher un bref, mais tendre baiser. « J'ai l'impression que si tu n'arrives pas à grimper sur une table, tu auras bien du mal à t'effondrer dans un lit » lui dit-il sans la lâcher une seule seconde, « je ne vais quand même pas devoir te porter encore jusqu'à ma chambre ? ». Comme si ça le dérangeait foncièrement. Il fallait dire qu'à ces gestes tendres en succédaient souvent d'autres, d'une autre nature cependant. Mais si lui l'avait en tête, ce n'était pas forcément son cas à elle. De toute manière, peu importe les idées de la sorcière, si tant est qu'elle en avait, tout ce qu'elle aurait ce soir, c'était du repos bien mérité.

______________________________
Le poison des remords

I was twenty, I won't let anyone say those are the best years of your life | Paul Nizan.  

@okinnel.
@jenesaispas
@Ethereal
Revenir en haut Aller en bas
Neolina Siankov

Neolina Siankov


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 440
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Williams @bambi_eyes
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rêves amoureux | NEOLINA Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 EmptyMer 24 Mar 2021 - 21:36

C’était adorable de la part de Razvan d’essayer de la prévenir de l’issue inéluctable de son essai foireux. Mais déjà, à jeun, elle ne l’écoutait pas tellement, alors là… Évidemment qu’elle tomba. É-vi-de-mment. Heureusement, plus habituée à être près du sol que des nuages, Neolina n’eut qu’une petite douleur sur le coup, l’alcool anesthésiant le reste. Peut-être aurait-elle un petit bleu le lendemain, ou un gros allez savoir. En tout cas, la force de l’habitude lui fit lever les mains pour être relevée par son chevalier servant, là où toute autre âme aurait peut-être squatté le plancher par pure flemmardise. Mais il lui restait suffisamment d’énergie pour se redresser et puis il fallait dire que le jeu en valait la chandelle : les bras de Razvan étaient un endroit bien accueillant après une petite chute, ou à n’importe quel moment d’ailleurs.

Alors que son petit sourire laissait entendre l’arrivée d’une blague, Neo se trouva agréablement surprise de recevoir son fameux bisou - depuis le temps qu’elle le réclamait ! Voilà qui suffisait à apaiser son esprit et la douleur dans sa fesse gauche, c’était dire si le médicomage était doué en bisou magique. Mais tout ça n’était qu’un petit répit avant la vacherie, que Neo ne prit même pas comme telle parce que devinez quoi : c’était vrai. Était-ce sa mésaventure ou le fait d’avoir obtenu son doux baiser ? En tout cas, ses dernières forces semblèrent la quitter tout à coup, et c’était presque un miracle qu’elle tienne encore debout. Et à vrai dire, s’effondrer dans un lit, c’était la partie facile. S’y trainer par contre, c’était toute autre chose. Aussi acquiesça-t-elle comme une enfant sage, son front calé contre son torse alors que ses mains s’accrochaient à sa chemise avec le peu de forces qui lui restait. Nouveau hochement de tête quand Razvan proposa de la porter façon Belle au bois dormant jusqu’à sa chambre - parce que oui, il était totalement possible qu’elle s’endorme sur le court chemin qui les séparait de la pièce tout à côté, car elle sentait déjà le sommeil l’engourdir. « L’autre fois, c’était à la douche… » dit-elle dans un sursaut de conscience tout à fait véridique alors qu’elle somnolait à moitié, les yeux parfaitement clos - c’était bien soudain, mais que voulez-vous.

Peut-être était-ce d’ailleurs ce demi-coma qui lui fit dire le reste d’une petite voix trainante, presque timide. Sûrement d’ailleurs, parce que c’était là un sujet que Neo n’aurait probablement pas abordé si elle avait eu les idées claires - c’était qu’elle y avait déjà pensé, mais de là à en parler, sa peur la tenait en arrière. « C’est quand qu’on aura la nôtre, de chambre ? » Allez savoir, le pronom possessif avait marqué son tympan et révélé une envie qui dormait en elle depuis quelques temps, mais qu’elle taisait, forcément. C’était qu’il ne fallait pas brûler les étapes et puis, il restait quelques autres sujets à aborder avant d’envisager la possibilité qu’elle évoquait à demi-mots. Mais il semblait bien qu’après sa petite chute, Neo faisait de faire une sorte de saut dans le vide sans même trop s’en rendre compte. Mais ce qui est dit est dit, pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Razvan Vacaresco

Razvan Vacaresco


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 1025
| AVATARS / CRÉDITS : Pedro Pascal | mathy
| SANG : Inconnu | Sans doute mêlé.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Antonin Dolohov
| PATRONUS : Un chacal doré.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rêves amoureux | NEOLINA Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 EmptyMer 24 Mar 2021 - 22:35

Il était facile d'aller trop vite quand on se connaissait depuis si longtemps. Mais d'une certaine façon, ne pouvait-on pas dire qu'ils avaient trop pris leur temps ? S'enfermant dans des vies qui leurs ressemblaient à moitié, dont les chemins avaient déviés, tristement voire tragiquement, sombrement assurément ? Il fallait bien dire que la vie ne les avait pas gâtés, que ce soit elle et sa stérilité et lui et son mariage effondré sur un mausolée de Transylvanie. Avec des si, on referait le monde et l'esprit naturellement torturé de Razvan ne savait pas s'empêcher de reconstruire sa vie pour s'épargner de toutes ces peines, de tous ces moments douloureux qu'il avait dû traverser. Son tempérament déjà mélancolique naturellement n'avait été qu'aggravé par les mésaventures, l'exil et le deuil. Alors oui, on ne brûlait pas les étapes, on avançait au rythme de l'autre. Pour lui qui avait été élevé dans les années cinquantes en Europe de l'Est, seul enfant à charge de sa vieille tante, l'éducation avait été assez traditionnelle. Une bonne enfance bien roumaine dans ces contrées où l'on regardait de travers la modernité. Neo l'avait toujours été plus que lui. Pourtant, c'était elle, par sa question timide, qui rebattait les cartes qu'il n'osait retourner lui-même. Razvan ne voulait pas la pousser dans ses retranchements, lui donner l'impression de vouloir se presser. La stresser n'était pas son but et à ses yeux, leur relation amoureuse était encore trop jeune. Trop jeune pour qu'il ose poser des questions qui ne se seraient même pas posées chez eux. Se fréquenter entre deux portes d'appartements, pour son esprit traditionnel, c'était une attitude d'adolescents qui avaient peur de s'engager. Mais voilà. Neolina incarnait la modernité là où il était l'austérité traditionnelle incarnée. Il l'acceptait.

La voix somnolente était parvenue aux oreilles du roumain et il n'avait toujours pas répondu. La tenant dans ses bras en prenant sur lui pour ne pas lui claquer un troisième bisou - cette fois-ci sur la tempe - il regardait le mur. Neo avait sommeil, c'était l'alcool qui parlait plus qu'autre chose et un sourire triste qu'elle ne pouvait voir se peignit sur les traits fatigués du médicomage. « Quand tu veux... » lui échappa finalement et il se maudit de sa propre faiblesse, de son propre tempérament, de sa foutue tendance à avoir besoin de suivre les règles bien édictées par son éducation. « Même si tu dors si souvent ici que ma chambre, c'est la tienne, tu sais » souffla-t-il doucement, d'un ton plus amusé. Bien entendu que ce n'était pas un reproche. Razvan aimait plus que tout ces nuits où elle se faufilait dans son lit quand il était déjà couché. Bien entendu qu'il aimait qu'elle le rejoigne pour qu'ils passent une soirée tous les deux et une nuit collés l'un à l'autre, à rattraper un peu le temps perdu. Quelques minutes s'étaient écoulées sans qu'il ne s'en rende compte. « Allez, au dodo » dit-il gentiment en prenant sa main pour l'entraîner doucement derrière lui jusqu'à sa chambre. Le roumain lui retira doucement sa robe qu'il pendit à une chaise qui servait à cela, avant de lui tendre un t-shirt à lui qui servait bien entendu, aisément, de robe de chambre pour Neolina qui faisait quinze centimètres de moins de que lui. Glissée dans les draps, il lui embrassa le front comme il le faisait souvent, avant d'aller à son bureau pour prendre ses livres, plume et parchemins. Razvan éteignit la lumière et poussa légèrement la porte pour qu'elle ne soit pas dérangée par celle du séjour qui lui permettrait de travailler encore un peu.


(601)

______________________________
Le poison des remords

I was twenty, I won't let anyone say those are the best years of your life | Paul Nizan.  

@okinnel.
@jenesaispas
@Ethereal
Revenir en haut Aller en bas
Neolina Siankov

Neolina Siankov


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 440
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Williams @bambi_eyes
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rêves amoureux | NEOLINA Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 EmptyJeu 25 Mar 2021 - 2:46

Il était bien difficile d’avoir pareille conversation quand on somnolait à moitié. Mais sans cet espèce d’état second, le sujet n’aurait sans doute pas été mis sur le tapis avant des mois alors finalement, peut-être était-ce un mal pour un bien. Neo ne s’était pas bien rendue compte de ce qu’elle avait dit, pas plus qu’elle ne réalisa que la réponse se faisait attendre d’ailleurs. Son cerveau profita du silence et de l’étreinte pour sombrer un peu plus dans l’inconscience, et la douce voix de Razvan l’en fit à peine émerger. La réponse était pourtant très jolie et Neo l’aurait volontiers ponctuée d’un baiser si elle l’avait pleinement réalisé. « Je veux… » souffla-t-elle du bout des lèvres, sans inclure de temporalité là-dedans parce que ça impliquait de réfléchir. Pour le petit trait d’esprit qui suivit en revanche, aucune répartie. C’était à se demander si elle avait bien entendu, et la réponse était sans doute non.

Comme une somnambule ou presque, Neo suivit docilement Razvan jusque dans sa chambre - à lui, à elle, à eux, quelle importance ? - et se laissa déshabiller bien tranquillement et très chastement, chose suffisamment rare pour être soulignée. C’était qu’elle clignait des yeux et luttait contre le sommeil, mais une fois glissée dans un t-shirt trop grand pour elle, enveloppée de l’odeur si réconfortante de Razvan qui restait malgré les lessives, il n’y eut plus aucune raison de lutter, et c’est à peine si elle eut le temps de sentir ses lèvres sur son front frais que déjà, elle lui faisait des infidélités avec les bras de Morphée.

Ce fut toutefois dans ceux de Razvan qu’elle se réveilla, sans migraine - ouf - mais la bouche pâteuse. La sensation était désagréable et bien peu habituelle pour la roumaine qui ne buvait pas tellement. Dehors, le jour n’était pas tout à fait levé et donc, il lui restait un peu de temps pour paresser et reprendre un peu pied avec la réalité. Restait à espérer que Razvan ne soit pas de garde trop tôt, et peut-être pourrait-il passer un moment un peu plus qualitatif que la veille - et un peu plus long, surtout. Mais d’abord, mission salle de bain. Ce serait l’occasion d’étrenner la brosse à dents qu’elle avait déposé dans le gobelet de Razvan quelques jours plus tôt, mais il fallait d’abord s’extraire de son étreinte sans le réveiller. La mission fut réussie, du moins lui sembla-t-il, et elle se faufila dans la salle d’eau pour rafraîchir son haleine et ses idées au passage. Son ivresse n’avait pas été suffisante pour qu’elle oublie quoi que ce soit, aussi ne fut-elle pas particulièrement gênée de ce qui s’était passé. Toutefois, il y avait quand même un petit blanc sur la fin, causé par son endormissement un peu soudain. Alors qu’elle fixait son reflet un peu fatigué dans le miroir - alors qu’elle s’était couchée tôt, en fait, petite nature qu’elle était - Neo faisait de gros efforts pour se souvenir avec précision de ce qui s’était dit, parce qu’elle sentait que c’était important. Elle était tombée, ça oui, elle s’en souvenait et sa fesse aussi. Et puis après, il avait parlé de la porter, et elle avait dit un truc. Ah oui, ça y était !

Son reflet se figea tout à coup alors qu’elle déglutissait, avalant au passage un peu de dentifrice. Eh mince… Voilà que l’alcool lui avait fait dire une chose pour laquelle elle doutait être prête, quoi qu’au fond, si elle l’avait dit, c’était sans doute pour une bonne raison. Non, en fait, le pire dans tout ça, c’était qu’elle ne se souvenait même pas de ce qu’avait répondu Razvan, et elle avait beau chercher, chercher, chercher… tant et si bien qu’elle dépassa les 3 minutes réglementaires de brossage d’émail avant de cracher. Bon, rien de dramatique après tout, Neo n’était tout de même pas fermée à la conversation alors il suffirait d’en parler. L’honnêteté, voilà ce qu’il fallait. L’honnêteté, et un peu de café mais bon pour ça, elle attendrait un peu. De retour dans la chambre, Neo retrouva la chaleur du lit où elle avait laissé son bel amour encore endormi, qu’elle entoura ses bras tout en cogitant un peu, parfaitement réveillée qu’elle était. Et lorsqu’enfin elle le sentit un peu bouger, s’éveillant doucement, elle déposa un baiser là où sa bouche était logée, dans la forêt de ses cheveux bruns. « Bonjour toi… » murmura-t-elle de sa douce voix un peu éraillée parce qu’elle n’avait pas encore parlé. Elle lui laissa quelques secondes, minutes même pour émerger un peu, caressant avec lenteur ses cheveux. « Je me suis endormie si vite hier, c’est scandaleux… » Elle avait envie de parler de ce qui la tracassait, mais c’était peut-être un peu rude au réveil, quand même. Elle n’avait pas l’impression que la conversation ait été gênante, mais peut-être un peu sérieuse pour 6h du matin. « Désolée pour ça, mais je peux me rattraper si tu veux… » continua-t-elle d’un ton un peu différent, ses doigts effleurant maintenant sa colonne vertébrale alors que son souffle sur sa peau réveillait des envies bien moins sérieuses. Après tout, ils auraient tout le temps de parler… après.
Revenir en haut Aller en bas
Razvan Vacaresco

Razvan Vacaresco


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 1025
| AVATARS / CRÉDITS : Pedro Pascal | mathy
| SANG : Inconnu | Sans doute mêlé.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Antonin Dolohov
| PATRONUS : Un chacal doré.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rêves amoureux | NEOLINA Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 EmptyJeu 25 Mar 2021 - 10:15

Après s'être couché assez tard, la nuit fut au moins consommée d'une traite. Razvan dormait toujours mieux quand Neolina était dans son lit, quand bien même elle gigotait beaucoup plus que lui. Allez savoir, si ce n'était pas une preuve qu'ils étaient faits pour vivre ensemble ! Aussi ne sentit-il pas lorsqu'elle s'éloigna de lui pour aller à la salle d'eau. Il avait beaucoup de sommeil à rattraper malheureusement, lui qui vivait au rythme des emplois du temps qui n'avaient pas de sens à l'hôpital. A croire que tout était fait pour décaler son sommeil ou l'empêcher d'avoir un rythme sain. Quoiqu'il en soit, quoiqu'il en soit, il commençait vers onze heures ce matin-là. Pas besoin de se presser, pas besoin de mettre de réveil non plus. Lorsqu'il s'éveilla enfin, le nez contre sa clavicule, la première chose qu'il sentit fut son odeur et un sourire paisible se dessina naturellement sur ses traits encore endormis. Il la serra un peu plus fort sans réellement s'en rendre compte, marmonna vaguement un : « B...jour » tout en gardant ses yeux clos. Il n'avait aucune idée de l'heure qu'il était, sans doute assez tôt puisque les horaires de Neo, le matin, lui paraissaient être à peu près toujours les mêmes. Le geste tendre qu'elle avait dans ses cheveux l'aidait à s'éveiller lentement et il fut finalement plutôt bien éveillé quand elle continua à lui parler. Razvan hocha négativement la tête, il allait ajouter quelque chose lorsqu'il sentit la main de sa roumaine glisser dans son dos pour lui réveiller d'autres envies matinales. Malgré tout, le médicomage se releva un peu pour accrocher son regard et répondit : « Tu n'as pas à t'excuser. Le principal, c'est que tu aies passé une bonne soirée ». Et il le pensait, par ailleurs. Neo était un animal social là où il était asocial, c'était comme cela. Mais ce n'était peut-être pas le sujet au fond et alors qu'il attrapait ses lèvres sur lesquelles il sentit un léger goût de dentifrice mentholé, le roumain en profitait au passage pour faire glisser avec lenteur sa main sous ce t-shirt qui lui appartenait.

Les étreintes du matin étaient toujours plus douces et tendres que les autres, la faute aux corps qui s'éveillent en même temps que leurs désirs. Les mouvements étaient lents mais doux et finalement, c'était peut-être ce genre d'étreintes là qu'il fallait pour pouvoir se retrouver réellement. Quoiqu'il en soit, Razvan avait la joue abandonnée sur son ventre alors que son souffle se cadrait sur le sien afin de reprendre correctement sa respiration. Sa main caressait délicatement la peau nue à côté de son visage, dessins pensifs et propices aux traits d'imagination. Finalement, après quelques minutes, il lui fit un long baiser affectueux avant de lui dire : « Je commence à onze heures aujourd'hui. Pour une fois, ce n'est pas moi qui vais disparaître en premier ». Razvan eut un léger sourire avant de reposer son visage contre elle, les yeux clos. Il pourrait passer une vie dans ses bras qu'il ne verrait même pas le temps passer. C'était peut-être là tout l'avantage de passer du temps avec quelqu'un qu'on aimait.


(525)

______________________________
Le poison des remords

I was twenty, I won't let anyone say those are the best years of your life | Paul Nizan.  

@okinnel.
@jenesaispas
@Ethereal
Revenir en haut Aller en bas
Neolina Siankov

Neolina Siankov


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 440
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Williams @bambi_eyes
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rêves amoureux | NEOLINA Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 EmptyJeu 25 Mar 2021 - 13:16

La soirée fut bonne, c’était vrai, mais la matinée l’était plus encore. Eux qui n’avaient droit en ce moment qu’à quelques instants volés pouvaient enfin profiter d’un peu de répit dans les bras de l’autre. Un bien agréable répit où ils eurent tout le loisir, et le temps, de se retrouver de la plus douce des manières. Après son esprit un peu perturbé, ce fut donc au corps de Neo de se reconnecter à la réalité, et elle savoura chaque seconde de ce réveil délicieux et délicat qui effaça ses inutiles tracas. Après tout, peu importait quel nom était sur le bail, ils faisaient toujours de cette chambre la leur quand ils s’aimaient comme ça.

Les yeux perdus dans une fissure du plafond qu’elle n’avait jamais remarquée, Neo ne pensait plus vraiment à grand chose et c’était tout aussi bien comme ça. Son index enroulait machinalement une mèche brune ébouriffée tandis qu’elle sentait les doigts de Razvan courir sur sa peau sans autre but que de la toucher, prolonger un peu ce bien-être. Neo poussa un petit soupir, celui de ces gens contentés et heureux de vivre, alors que Razvan lui déclenchait un doux frisson de plaisir diffus en embrassant sa peau nue. Elle n’avait pas envie de partir, bien sûr, comment l’aurait-elle pu ? Pourtant, Razvan ne fit que lui rappeler que le moment se rapprochait dangereusement, car le soleil baignait maintenant la chambre. Fort heureusement, Neolina mettait approximativement 14 minutes à se préparer le matin, ce qui était tout de même un bel avantage. Non vraiment, ce qui lui prenait le plus de temps, c’était de balader son fougueux croup et ça, elle ne pouvait y couper. « C’est fou comme nos emplois du temps ont envie de nous séparer… » constata-t-elle avant de tendre le bras vers la table de chevet, ses doigts pianotant dans le vide avant qu’elle finisse par attraper la montre de Razvan qui y trônait. 7h18, bon. Disons qu’elle pouvait rester jusque 8h, 8h14 si elle se préparait ici. « On a encore 42 minutes devant nous. » Cette exactitude de montre suisse ne lui ressemblait pas beaucoup mais après tout, quand on avait si peu de temps, chaque minute comptait, pas vrai ? Tout deviendrait probablement plus simple s’ils… oui, voilà, le sujet revenait sur le tapis, du moins, dans l’esprit de Neo.

Il était hors de question qu’elle parte au travail avec cette légère inquiétude au ventre, surtout après une étreinte si agréable. Neo ignorait quand ils pourraient se revoir, sans doute pas avant quelques jours et ensuite, calvaire terminé mais en attendant… Il fallait parler de ce qui pourrait la tracasser des jours durant, car la torture, très peu pour elle, merci. « Tu sais, ce que la Neo un peu soule a commencé à évoquer hier… » dit-elle finalement d’une voix calme et posée, son regard toujours rivé sur le plafond qu’elle ne regardait pas vraiment. « Je le pensais. Vraiment. Mais le problème… » Sans faire exprès, elle fit une pause, pour chercher ses mots plus qu’autre chose. Parce qu’en réalité, il n’y avait pas de problème. Les longues minutes passées à cogiter en attendant qu’il se réveille lui avait fait prendre conscience que non, ça n’était pas trop tôt parce que leur relation n’était pas comme les autres. Ils s’étaient dit Je t’aime au jour 1. Ils se connaissaient par coeur et n’avait jamais connu cette phase idiote où chacun prétend être la version idéale qu'il pense devoir être pour plaire à l’autre. Non, Razvan connaissait ses défauts, et inversement, peut-être que ça les faisait s’aimer plus fort, allez savoir. Et c’est justement parce que Neo n’était pas parfaite, et qu’il l’acceptait, qu’elle se permit son petit aveu de faiblesse. « C’est qu’elle s'est endormie avant d’entendre ce que tu en pensais, cette idiote. » Son bras glissé sous sa nuque, elle laissa son regard glisser jusqu’aux jolis traits de Razvan, guettant ses réactions. Elle ne voulait pas lui demander de répéter, pas avec ces mots-là en tout cas, mais lui faire croire qu’elle se souvenait aurait été une terrible solution. Au fond, Neo savait ce qu’il répondrait. Enfin, pas exactement mais elle savait que sa réponse lui déclencherait un sourire.


Dernière édition par Neolina Siankov le Ven 26 Mar 2021 - 1:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Razvan Vacaresco

Razvan Vacaresco


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 1025
| AVATARS / CRÉDITS : Pedro Pascal | mathy
| SANG : Inconnu | Sans doute mêlé.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Antonin Dolohov
| PATRONUS : Un chacal doré.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rêves amoureux | NEOLINA Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 EmptyJeu 25 Mar 2021 - 16:03

C'est le pragmatisme de Razvan qui lui faisait remarquer qu'il ne leur restait plus beaucoup de temps avant que l'un d'eux ne doive s'en aller. Un optimiste verrait le verre à moitié plein, après tout, environs quarante-cinq minutes, c'était toujours ça. Un pessimiste, comme lui, verrait le verre à moitié vide pour considérer que quarante-cinq minutes, c'était trop peu. Et comme pour ne pas laisser le temps filer sans en profiter, le roumain continuait de faire courir, délicatement, ses doigts sur sa peau nue. S'approprier son corps pour le connaître par cœur, comme s'il ne commençait pas à en saisir tous les contours maintenant qu'ils se fréquentaient depuis environs deux mois. Et si son pêché mignon, c'était de la caresser comme ça, de l'embrasser tendrement, Neolina quant à elle, semblait préférer perdre sa main dans ses cheveux noirs. Chacun son truc après tout, et ce serait mentir que de dire qu'il n'appréciait pas cela. Il ne remarqua pas vraiment son petit geste vers sa table de chevet pour regarder sa montre, aussi fut-il surpris de sa précision militaire. « Mademoiselle Siankov décide d'être à l'heure... » - il lui embrassa de nouveau le ventre en relevant la tête pour saisir son regard - « maintenant ? ». C'est que Neo était plutôt la spécialiste pour arriver en retard et il ne voulait pas se faire l'avocat du diable, mais à titre personnel, il ne lui en voudrait pas aujourd'hui d'être en retard à son travail si c'était pour profiter un peu plus de lui.

La joue reposée contre elle, Razvan n'entendait que d'une oreille, l'autre focalisée sur les battements de son coeur qu'il entendait pulser dans son corps. Il n'y avait pas à dire, le rythme régulier comme un métronome l'apaisait davantage, si tant est que ce fut possible. Mais Neo, qui pourtant était généralement bien peu bavarde après leurs étreintes, le surprit en continuant à parler, pour faire référence à la veille et à son elle pompette décidée à discuter des grands sujets. Oui, c'était un grand sujet que celui de prendre la décision d'emménager avec quelqu'un que l'on fréquentait. Bien sûr qu'il avait déjà songé à lui en parler et bien sûr qu'il ne l'avait pas fait. Ce n'était pas une idée qui devait venir de lui, pensait-il bêtement, ne serait-ce que parce qu'il était évident que lui dirait oui pour emménager avec elle n'importe quand. Neolina devait poser le sujet sur la table quand elle serait prête à le faire, pour qu'il la suive simplement, triste allégorie peut-être de leur relation. Le fait est qu'il attend(r)ait souvent que ce soit elle qui propose les choses, que ce fut la plus banale des sorties ou la plus importante des décisions, parce qu'il ne voulait pas donner l'impression de l'étouffer par sa façon de penser. Razvan n'était que trop au courant de ses propres travers et c'est par une méthode peu orthodoxe et peu recommandable qu'il essayait de les faire taire. Et serait-il seulement capable de dire non à quelque chose qui le dérangerait fondamentalement ? La question ne se posait pas en l'espèce mais se poserait peut-être un jour, lui qui avait terriblement en tête leur conversation sur une falaise de l'île de Wight. Neo semblait se considérer comme persona non grata dans leur pays d'origine et soit. Soit. Mais il n'était pas question de la Roumanie, pas encore, tout du moins. Le médicomage releva un peu la tête pour voir qu'elle le regardait.
Un soulagement certain s'étendait dans son corps quand elle lui avait dit qu'elle le pensait. Alors c'était comme ça, ils allaient franchir aussi bêtement cette étape là aussi ? Après le double des clés, un emménagement dans les prochains mois ? « Le Razvan sobre » commença-t-il en reprenant sa formule qui lui avait arraché un léger sourire, « a dit que son appartement est déjà un peu le tiens ». Le roumain lui fit un léger sourire et ajouta : « Et que la Neolina sobre ou pompette ou ivre pourrait bien y venir définitivement quand elle le voudrait » - considérant que certaines affaires de sa petite amie commençaient à être visibles chez lui, le roumain considérait que ça n'irait pas forcément en sens inverse, mais ajouta quand même : « Ou vice-versa ». Il lui attrapa la main pour entrelacer ses doigts aux siens. Il avait, au fond, toujours été prêt à passer cette étape de leur relation. Alors aujourd'hui, demain ou dans trois mois, quelle différence ?


(746)

______________________________
Le poison des remords

I was twenty, I won't let anyone say those are the best years of your life | Paul Nizan.  

@okinnel.
@jenesaispas
@Ethereal
Revenir en haut Aller en bas
Neolina Siankov

Neolina Siankov


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 440
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Williams @bambi_eyes
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rêves amoureux | NEOLINA Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 EmptyJeu 25 Mar 2021 - 22:13

Neolina et les horaires ? Oula, c’était tout de même une drôle d’association. La roumaine ne s’était jamais embarrassé de tout ça, étant tout de même franchement opposée à tout ce qui imposait une forme de contrainte à qui que ce soit. Peut-être était-ce la faute à cette éducation ancrée dans les idéaux de l’Est, au sein de laquelle elle s’était sentie bridée trop longtemps jusqu’à s’en émanciper. Toujours était-il que Neo n’obéissait pas à beaucoup de règles, curieux tout de même pour quelqu’un qui travaillait du Ministère. En tout cas, être à l’heure était une notion qui lui échappait, quoique tout de même pour son travail, elle faisait quelques efforts. Et sans doute aurait-elle pu répondre un peu sérieusement si Razvan ne lui avait pas donné du mademoiselle - il savait bien quel effet cela produisait sur elle après tout. « Je sens que quelqu’un va me mettre en retard… » répondit-elle du même ton alors qu’il semblait ne pas se lasser de dévorer sa peau. Est-ce que cela lui posait le moindre problème ? Absolument pas. Ses collègues connaissaient ses défauts de ponctualité et franchement, elle n’était pas à dix minutes près, surtout si c’était pour les passer en si délicieuse compagnie.

Et puis, il fallait bien prendre le temps de parler des choses importantes. Neo n’avait plus l’habitude de vivre avec quelqu’un, elle si farouchement attachée à son indépendance depuis son divorce. Elle aurait pu, bien sûr, partager son appartement avec une autre célibataire en Russie, mais avait toujours préféré avoir son appartement pour des raisons qui lui étaient propres. Neo aimait avoir son espace, qu’elle partageait avec Gabi et leurs petites habitudes étaient bien ancrées, qu’on se le dise. Mais voilà, depuis un certain temps déjà, Razvan les avait un peu chamboulée, enfin, leur relation tout du moins car jamais il n’avait été intrusif d’une quelconque manière. Non, juste, sa place dans sa vie avait pris une toute autre importance, et Neo s’était naturellement laissé glisser dans cette nouvelle routine qui en fait n’en était pas une. Et si elle aimait au fond l’imprévisibilité de leurs retrouvailles, espèce de ferveur adolescente un peu excitante, Neo se surprenait chaque matin où elle se réveillait seule à rêver d’être plutôt à ses côtés. C’était que Razvan était l’homme de sa vie, et elle en avait aujourd’hui la certitude. Vivre avec lui, c’était la promesse de beaucoup de choses, mais elle savait que cela ne l’empêcherait en aucun cas de vivre comme elle aimait et ça, ça comptait beaucoup pour elle. Sans doute était-ce pour ça qu’elle était prête à sauter le pas, plus qu’elle ne l’avait jamais été d’ailleurs.

Et son instinct avait été le bon : effectivement, la réponse de Razvan dessina un tendre sourire sur ses lèvres, alors qu’elle imaginait déjà leur futur emménagement. Leur, oui, car dans la tête de Neolina, il y avait peut-être une variante à ce tableau qu’il dépeignait. « Je t’aime…  »  laissa-t-elle échapper, comme ça, parce que ça s’y prêtait et que ça débordait de son coeur trop plein, sa main caressant amoureusement ses cheveux. « Et je sais combien tu es allergique au changement, mais… est-ce que tu n’aimerais pas qu’on trouve un endroit à nous ? » Neo n’était pas particulièrement attachée à son appartement - comme à aucun lieu de sa vie, d’ailleurs. Et elle savait que cet endroit était empli de souvenirs pour Razvan alors sans doute valait-il mieux partir de zéro, ou presque. « C’est comme tu veux, vraiment. » Parce qu’elle connaissait la propension de Razvan à se résigner, Neolina se sentit le besoin de préciser. Parce qu’il ne s’agissait pas que de sa vie à elle. C’était leur vie, à eux, et ça comptait plus que tout le reste.
Revenir en haut Aller en bas
Razvan Vacaresco

Razvan Vacaresco


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 1025
| AVATARS / CRÉDITS : Pedro Pascal | mathy
| SANG : Inconnu | Sans doute mêlé.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Antonin Dolohov
| PATRONUS : Un chacal doré.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rêves amoureux | NEOLINA Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 EmptyVen 26 Mar 2021 - 15:23

La mettre en retard, lui ? Jamais !

Ou peut-être que si, après tout, n'était-ce pas son privilège, alors qu'ils se voyaient bien peu ? C'était assez terrible que de remarquer que finalement, les collègues de Neo passaient plus de temps avec elle que lui-même, mais ce n'était pas quelque chose contre lequel ils pouvaient lutter à l'heure actuelle. Leur vie était rythmée de leur travail et de la vie de l'autre. Contre sa peau, Razvan ne répondit pas autrement que par un sourire innocent et silencieux sans que les mouvements de sa main ne s'arrêtent une seule seconde. De toute façon, elle serait nécessairement en retard, ne serait-ce que par le sujet qu'elle venait de poser sur la table. Le médicomage ne savait pas si c'était le bon moment pour cela où s'il y avait un moment pour en parler, d'ailleurs. Cela importait peu. Depuis toujours mais plus encore depuis qu'ils étaient amants, il avait cette étrange impression qu'ils balayaient les sujets d'importance d'un revers de main avec une facilité déconcertante. Aucune levée de bouclier, une acceptation simple des choses et de la compréhension envers l'autre. Leur relation était saine, mature, et la main dans les cheveux de l'homme ne faisait que corroborer ses dires, lui qui lui répondait d'un ton tranquille.

Probablement qu'il ne se lassera jamais de l'entendre lui dire qu'elle l'aimait. Sans dire qu'il avait besoin de l'entendre quotidiennement, un rappel de temps en temps était nécessaire et tout à fait agréable. C'était peut-être le besoin qu'elle avait ressenti la veille, quand elle lui avait demandé si c'était son cas. Et il le lui avait dit, sans se forcer une seule seconde, parce qu'on force bien difficilement l'évidence même. Finalement, Neo amena une suite de conversation plus épineuse, en tout cas en apparence. Concentré à la fois sur sa peau et son torse qui se relevait au gré de sa respiration tranquille, le roumain ne perdit cependant pas un seul mot de ceux qu'elle lui dit. Et il se laissa quelques minutes de plus pour réfléchir, alors qu'elle ajoutait que c'était comme il voulait. Cette délicate attention était la jolie traduction de quelque chose d'autre, car après tout, Razvan faisait aisément des concessions pour les gens qu'il aimait particulièrement. Alors Neolina, imaginez un peu les concessions qu'il serait capable de faire. Pourtant, cette proposition n'avait pas un goût pareil. Après tout, le médicomage avait veillé à ne jamais s'attacher à cet endroit, de quelque manière que ce soit. Pour ne pas avoir l'ombre d'un regret le jour où il devrait plier bagages. C'était peut-être un peu cynique, comme raisonnement, mais cela expliquait aussi la simplicité absolue du mobilier, et de la décoration en général. Il n'y avait même aucune photographie à voir. Pour quelqu'un qui ne le connaîtrait pas, on pourrait penser facilement que c'était juste que rien ne comptait pour lui. Rien ne saurait être plus faux, pourtant. Il y avait beaucoup de choses qui comptaient pour Razvan, à commencer par sa fille, par Neolina. Mais à quoi bon mettre de la chaleur dans un endroit où il ne voulait pas s'attacher de toute façon ? C'était peut-être la traduction d'un tempérament plus matérialiste qu'il n'oserait l'admettre, finalement, cette foutue tendance à s'attacher aux endroits où il était heureux. Une petite crainte s'insinua d'ailleurs chez lui, sans qu'il ne la matérialise avec des mots, mais il se disait qu'emménager ailleurs avec elle serait forcément un commencement d'attachement dans son nouveau lieu de vie. Ne serait-ce aussi parce que la sorcière en mettait davantage - et légitimement - dans ses lieux d'habitation. Mais voilà, il vivait dans un appartement qu'il avait volontairement choisi comme étant assez petit, suffisant au fond, pour un père célibataire qui travaillait plus que ce que son propre corps savait le supporter. Et cet endroit minuscule ne pourrait pas de toute façon héberger le croup de Neolina, qui demeurait malgré lui la terrible ombre au tableau de leur relation. « Je ne vois pas d'inconvénient à changer d'appartement » lui confia-t-il tout à fait sincèrement, « c'est petit ici et puis, difficile d'y faire rentrer ton croup ». Alors bon, si pour le croup il fallait s'en aller, pourquoi pas après tout. « Il n'y a rien qui me retient ici ». C'était une phrase à valeur générale autant que spécifique. Il faisait référence à son appartement, à l'Angleterre. Ciel, s'il le pouvait, comme il aimerait partir...


(734)

______________________________
Le poison des remords

I was twenty, I won't let anyone say those are the best years of your life | Paul Nizan.  

@okinnel.
@jenesaispas
@Ethereal
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rêves amoureux | NEOLINA Rêves amoureux | NEOLINA  - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas

Rêves amoureux | NEOLINA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1978-1979
-