GRYFFONDOR : 39 pts | POUFSOUFFLE : 95 pts | SERDAIGLE : 159 pts | SERPENTARD : 77 pts
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
-20%
Le deal à ne pas rater :
Bon plan rentrée : PC portable Asus à 319€
319 € 397 €
Voir le deal

Partagez

Un salade-tomate-oignon, chef ! | Ft. Neolina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 653
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un salade-tomate-oignon, chef ! | Ft. Neolina Empty
MessageSujet: Un salade-tomate-oignon, chef ! | Ft. Neolina Un salade-tomate-oignon, chef ! | Ft. Neolina EmptyJeu 18 Mar 2021 - 21:41

En apprenant la suspension des concerts et tout autre évènement culturel dans l’ensemble du Royaume-Uni, Stubby était furieux. Que des conneries ! Au Ministère, ce n’était que des hypocrites ou des abrutis finis. S’ils avaient vraiment peur des rassemblements à cause d’éventuelles attaques du Seigneur des ténèbres… Pourquoi les locaux du Ministère demeuraient toujours aussi bondés de fonctionnaires et autres ? Pourquoi l’ensemble des élèves de Poudlard ne rentraient pas chez eux ? Et surtout, pourquoi la saison de quidditch n’était-elle pas annulée – bien un truc qu’ils se sont gardé de préciser dans la gazette ? Donc, si des sorciers se faisaient charcuter la tronche dans une salle de concert, ça ne passait pas mais dans un stade de quidditch, ça passait ? En plus, il y avait usuellement plus de gens dans un stade de quidditch que dans une salle de spectacle. Stubby y voyait une odieuse injustice. C’était deux poids deux mesures. S’il avait pu, il aurait giflé la face de Minchum ! Et depuis, il n’avait toujours pas décoléré.
L’annulation des concerts des Croques-Mitaines avait quelques conséquences sur l’agenda de Stubby. Le concert qui devait avoir lieu le samedi suivant était annulé du coup il avait gagné quelques heures de répétitions, performance, essayage, coiffeur, maquillage, essai technique… il le ressentait bien. Le groupe continuait à répéter quotidiennement pour ne pas perdre la main car leurs dates de concert à l’étranger tenaient toujours. Stubby tirait profit de ce temps libre pour planifier ses rendez-vous médicomagiques annuels et surtout pour proposer à Neolina de se voir. Comme il avait beaucoup été occupé (et il n’en doutait pas qu’elle aussi), ils n’avaient pas beaucoup eu l’occasion de se voir ces dernières semaines.
Ils s’étaient donné rendez-vous dans un restaurant de kébab – que voulez-vous, on ne se refait pas. Quand ils eurent commandé leur salade-tomate-oignon, ils s’installèrent dans un coin de la salle.
« Si je prends quelques kilos, ce ne sera pas bien grave de toute façon… » dit Stubby en ouvrant sa cannette de soda, reprenant la discussion sur son relâchement alimentaire qu’ils avaient commencés en chemin. « Je n’ai plus de costume de scène dans lesquels rentrer avant quelques mois. »
Il exagérait un peu, il continuait à faire à peu près attention à sa ligne. Il but un peu de soda. « Par contre, c’est peut-être pas une bonne idée le coca avant la visite chez le dentiste. »
C’était le midi, Stubby avait un rendez-vous chez le dentiste en fin d’après-midi. Ô trivialité d’une vie banale sans paillettes !
Revenir en haut Aller en bas
Neolina Siankov

Neolina Siankov


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 486
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Williams @maxiarapamaya
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un salade-tomate-oignon, chef ! | Ft. Neolina Empty
MessageSujet: Re: Un salade-tomate-oignon, chef ! | Ft. Neolina Un salade-tomate-oignon, chef ! | Ft. Neolina EmptySam 3 Avr 2021 - 2:29

Fallait-il que Neolina soit bien occupée pour ne pas avoir beaucoup de temps à consacrer à ses amitiés ! C’était que la guerre s’intensifiait, invisible ou presque aux yeux de chacun, mais affolant le Ministère et ses employés qui devaient oeuvrer dans l’ombre pour éviter que les drames ne s’intensifient. Neo faisait de plus en plus de mission de terrain, soulageant les pauvres moldus, voire parfois sorciers traumatisés par les actes des mages noirs, s’efforçant que toute cette charge mentale ne lui pèse pas trop au quotidien. Mais ça n’était pas la seule chose qui occupait Neolina, qui avait tout de même pris une semaine de congés - ou plutôt, d’arrêt maladie illégal, mais chut - pour rattraper un peu de tout ce temps perdu avec Razvan qu’enfin, oui enfin, elle avait retrouvé. Une semaine entière passée dans ses bras, à retrouver un peu des forces qui semblaient l’avoir quitté ces derniers temps. Une semaine, ça n’était pas assez, mais il fallait bien retourner dans ce monde qu’elle avait mis entre parenthèses et avec elle, ses quelques horreurs.

L’incident de la galerie n’avait pas fait tant de dégâts que ça, du moins, pas de victime à déplorer. Enfin, pour l'instant. L’un des pauvres invités était dans le coma, mais pour le reste, le traumatisme était plus psychologique qu’autre chose, et Neo était intervenue auprès d’une jeune moldue qui s’était trouvée là, quelle drôle d’idée ! Toujours était-il que le gouvernement avait pris des mesures, et la roumaine avait tout de suite écrit à Stubby pour prendre de ses nouvelles, le pauvre ! Les concerts étaient sa vie, et le voilà privé de son plus grand plaisir. Elle ne pouvait qu’imaginer la peine qu’il devait ressentir, elle qui se faisait aussi une joie d’aller le voir chanter. Mais il fallait prendre des mesures, temporaires elle l’espérait, pour épargner les pauvres âmes innocentes. Enfin, Neo était tout de même perplexe, car amputer la culture ainsi, c’était céder à la peur qui pourtant envahissait les rues car personne n’était à l’abri nulle part.

Finalement, dans son emploi du temps bien chargé, Neo trouva tout de même un peu de temps pour voir son meilleur ami, ce qui l’avait mis de bien bonne humeur dès le matin. Ils avaient prévu d’aller manger un kebab, et ça serait une grande première pour elle - ne jugez pas celle qui avait grandi dans l’austérité du communisme, s’il vous plait. Mais Neo aimait ça, les découvertes culinaires, et avec Stubby, elle n’était pas en reste. Après avoir passé plus de douze minutes à se décider sur la garniture de sa galette, Neo s’attabla donc en face de Stubby, prête à l’écouter se lamenter parce que oui, c’était forcément ce qui allait arriver. Mais la roumaine ne se départissait pas de son grand sourire, car elle était tellement heureuse de le voir. Bien plus que la dernière fois qu’ils avaient discuté, où elle était d’humeur plus morose, même si elle n’en avait rien montré. Son ami tout de même pointilleux sur son physique ne put s’empêcher de faire une remarque sur le gras que leurs corps allaient devoir encaisser, et il était vrai que Neo regardait son kebab en se demandant comment elle allait faire pour engloutir tout ça. Oh, elle trouverait…

Plutôt que des lamentations donc, Stubby fit une remarque faussement détachée sur son manque future d’activité, et Neo fit une petite moue compatissante, forcément. « Ne jamais culpabiliser avant de manger, c’est un coup à gâcher son plaisir ! » dit-elle d’une voix enthousiaste, car qu’on se le dise, elle n’allait clairement pas s’en vouloir de dévorer cette quantité astronomique de gras. Elle avait même opté pour un soda, un sprite, qui allait lui donner un shot de sucre qui allait l’exciter pour toute l’après-midi. Trinquant avec sa canette, elle en but une petite gorgée avant d’éloigner la boisson de ses lèvres. Hé, mais ça piquait ! « Ta bouche est quand même ton outil de travail, alors tu as raison, on est jamais trop prudent. » Enfin, elle savait que ça ne l’empêcherait pas de boire son coca, évidemment. « Alors, vous avez prévu d’écrire de nouvelles choses dans les mois à venir ? » demanda-t-elle avec un grand sourire avant de croquer dans son kebab. Du Neo tout craché ça. Ne pas s’apitoyer, mais aller de l’avant. Après tout, cette pause forcée pouvait être une aubaine pour un nouvel album, non ? « En tout cas, je ne me lasse pas de votre dernier album. Même Gabi chante quand je l’écoute, enfin… Je préfère dire qu’il chante plutôt qu’il hurle comme un loup, disons. » Heureusement, les voisins de Neo étaient compréhensifs, et aussi parfaitement adorables puisqu’ils étaient tant en amour de son croup qu’ils lui gardaient volontiers quand elle découchait. Et ces derniers temps, ça arrivait tout de même bien souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 653
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un salade-tomate-oignon, chef ! | Ft. Neolina Empty
MessageSujet: Re: Un salade-tomate-oignon, chef ! | Ft. Neolina Un salade-tomate-oignon, chef ! | Ft. Neolina EmptyMar 4 Mai 2021 - 12:38

Stubby passait vraiment pas une sale période. Depuis les annonces ministérielles, rares étaient les moments où il n’tait pas d’une humeur massacrante. Peut-être qu’avec sa douceur, Neolina allait savoir l’apaiser, au moins le temps de quelques heures. Pour l’instant, Stubby la trouvait bien guillerette. Non pas qu’il veule son malheur… Mais la voir ainsi l’agaçait presque. Juste voir des gens de bonne humeur le dépassait. Voir que d’autres pouvaient vivre normalement le rendait jaloux.
« Je sais… » geignit-il. « Je vais peut-être devoir me remettre à la course. »
Stubby faisait de la course dans il sentait qu’il se relâchait sur l’activité pendant les périodes creuses entre deux albums. Il le fallait bien pour ne pas s’empâter dans le canapé à longueur de journée pour se remettre de la soirée trop alcoolisée de la veille. Il n’avait plus vingt-ans et cela le faisait bien chier.

Ils trinquèrent avec leurs cannettes de boisson déconseillée par les médicomages avant de débuter leur dégustation.
« Absolument pas. On est un peu en freestyle sur l’écriture. Si tu savais le nombre de chanson qu’on retient pas pour l’album et qu’on met de côté… Et puis on préfère vraiment en finir avec le dernier album avant d’en entamer un autre…. C’est beaucoup de travail et on aime faire les choses bien. Pas comme le ministère. »
Beaucoup de morceaux écrits et composés par les Croques-Mitaines ne rencontraient jamais le grand public. Ils ne choisissaient que les meilleurs. Il y en avait aussi quelques-unes qui n’étaient que pour leur amusement personnel. Non, personne n’allait entendre la chanson grivoise sur le dernier coup d’un soir d’Archie Davidson. Le compliment de Neolina le fit sourire. Cela le touchait vraiment au cœur.
« C’est certainement pas moi qui lui fait cet effet…. Quoique… Tu crois que je peux produire des ultrasons si je monte suffisamment dans les aiguës ? … Ouais mais non, l’amplitude des fréquences est amoindrie quand on passe sur microsillons… » Il plissa un peu les yeux. « Ca ne me rend pas honneur. »
Revenir en haut Aller en bas
Neolina Siankov

Neolina Siankov


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 486
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Williams @maxiarapamaya
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un salade-tomate-oignon, chef ! | Ft. Neolina Empty
MessageSujet: Re: Un salade-tomate-oignon, chef ! | Ft. Neolina Un salade-tomate-oignon, chef ! | Ft. Neolina EmptyVen 7 Mai 2021 - 8:25

Etrangement, Neolina avait toujours eu le don pour se lier d’amitié avec des gens qui étaient en tout point ses opposés. Et pourtant, aucun d’entre eux ne se ressemblait vraiment - vous suivez ? C’était que Stubby était l’incarnation de l’artiste flamboyant, avec un narcissisme absolument assumé et des attitudes un peu dramatiques dans des moments qui n’en méritaient pourtant pas tant. Mais tout ça n’avait rien à voir avec sa célébrité, bien que celle-ci n’ait finalement rien arrangé. Non, Stubby avait toujours été comme ça, du moins depuis le temps qu’elle le connaissait - la moitié de leur vie, en fait ! Peut-être était-ce pour ça qu’il était une grande star, en plus de son talent indéniable. Oui, peut-être qu’il fallait un caractère comme ça pour supporter le star système et les projecteurs braqués sur soi, sur scène comme à la ville. C’est que Neo sentait bien quelques regards alentours posés sur eux, mais elle se moquait bien de ce qu’on pouvait dire d'elle, contrairement à Stubby. Quoique, craignait-il plus le regard des autres, ou le sien, qui semblait être encore plus intransigeant ? « La course ? Oh mais quelle idée ! » Neo n’avait jamais été une très grande sportive - maladroite comme elle était, c’était sûrement une bonne chose d’ailleurs. « Tu es trop dur avec toi-même… » finit-elle par dire, bien qu’elle savait que c’était inutile de le convaincre, et que s’il avait décidé qu’il devait perdre des kilos imaginaires, et bien il le ferait.

D’où l’intérêt de changer de sujet. Oh, bien sûr, tout était prétexte à ce que Stubby ronchonne, alors Neo fit ce qu’elle savait faire de mieux : l’écouter. Elle aurait pu se vexer, bien sûr, qu’il ne prenne même pas la peine de lui demander comment elle allait, ni pourquoi elle souriait un peu plus que d’habitude - Neo avait beau être toujours tout sourire, ceux-ci avaient quand même quelques nuances. Mais ça n’était pas son genre de faire passer sa petite personne avant les autres, alors elle écouta oui, même si elle n’y comprenait pas grand chose. En finir avec le nouvel album ? Comme c’était curieux, quand même, de ne pas profiter de ce temps libre pour faire quelque chose de productif… Ou alors à défaut, pour se reposer, prendre du temps pour soi. Elle aurait bien aimé, elle, avoir des congés forcés ! Et puis évidemment, le Ministère vint sur le tapis, comme elle s’y attendait. Elle ne pouvait pas lui donner tort sur ce coup-là, mais n’aimait pas trop non plus critiquer ouvertement l’institution qui l’employait. « Ils essayent de faire de leur mieux tu sais… » commença-t-elle en sachant très bien, encore une fois, qu’elle n’avait aucune chance de le convaincre. « Toutes les décisions ne sont peut-être bonnes pas, mais si le gouvernement ne faisait rien, est-ce que ça ne serait pas pire ? » Le pire, pour lui, c’était ne pas chanter. Mais Neo, elle, voyait les ravages de cette guerre dont lui n’apercevait que la face émergée de l’iceberg. Le grand public - même Stubby oui ! - n’avait pas tellement conscience de ce qui se passait, preuve sûrement qu’elle et ses collègues faisaient bien leur travail. « Mais c’est vrai qu’entre le Ministère et toi, en ce moment, c’est un peu houleux… » Entre l’interrogatoire et ça, voilà qui faisait quand même un peu beaucoup.

Nouvelle tentative de détournement de sujet, et son compliment eut l’effet escompté. Il commença à s’embarquer dans des détails un peu techniques qui la perdirent complètement alors qu’elle croquait dans le kebab qu’on venait de leur apporter. Est-ce qu’elle se brûla ? À votre avis… « Ch’est quoi un micro-chillon ? » demanda-t-elle de sa candeur de néophyte, avant de reprendre un peu de Sprite pour éteindre le feu qui lui brûlait la gorge. « Moi je te dis, c’est ta voix qu’il aime bien, ce chien. Il ne fait pas ça avec les Beatles. » Hop là, elle en profita pour placer discrètement le fait qu’elle avait un peu mis à jour sa culture, sur ses propres conseils. Ca lui ferait plaisir, sûrement. « Mais bon, allez, assez parlé travail ! » enchaîna-t-elle avec enthousiasme alors que c’était quand même elle qui avait initié la conversation - mais ça ne donnait pas grand chose de positif. « Comment va ton beau professeur ? » Sa voix s’était faite plus basse, pour éviter que des oreilles ennemies n’écoute, alors qu’elle avait posé sa joue dans la paume de sa main pour l’écouter. En ce moment, les histoires d’amour lui plaisaient plus que d’habitude, bien sûr. C’est que les coeurs amoureux étaient plus prompts à écouter ceux qui étaient comme eux.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 653
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un salade-tomate-oignon, chef ! | Ft. Neolina Empty
MessageSujet: Re: Un salade-tomate-oignon, chef ! | Ft. Neolina Un salade-tomate-oignon, chef ! | Ft. Neolina EmptyLun 10 Mai 2021 - 14:00

Stubby n’aimait pas qu’on lui dise qu’il exagérait. Cela l’irritait. On ne contrôlait pas ses émotions. S’il s’énervait « plus que de raison », c’était que cela comptait pour lui, non ? Merci de ne pas discréditer ses sentiments extrêmement sincères et donc valides. Il ne faisait pas du drama pour le plaisir du drama (enfin pas tout le temps).
« Je ne suis pas trop dur. » nia-t-il. « …. Peut-être que je devrais réessayer la muscu. Pour passer le temps à faire quelque chose d’utile. Si tu voyais les abdos d’Archie ! Et il a le V. J’ai jamais réussi à avoir pareil. » dit-il en s’apprêtant à croquer dans son kebab.
Il ne prenait pas beaucoup de graisse… ni beaucoup de masse musculaire. Cela ne lui tenait pas tant à cœur d’avoir des muscles bien dessinés. Il était merveilleux même sans. Mais il pouvait toujours essayer.

Stubby ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel tandis que Neolina défendait le Ministère. Il avait une vendetta personnelle contre le gouvernement sorcier. Il estimait que la guerre n’était pas son affaire. Comment ça, c’était « égoïste » et « insensible » ? Cela lui faisait une belle jambe ! Qu’on lui fiche la paix et les éruptifs seront bien gardés. Mais il ne voulait pas partir en débat vain, alors il s’abstint de répondre.
Par conséquent, ils changèrent rapidement de sujet. La flatterie de Neolina aida beaucoup à changer un peu l’humeur du chanteur.
« C’est les rainures sur les disques, là où passe le diamant pour lire la musique. »
Selon Neolina, son croup aimait la musique des Croques-Mitaines plus que celle des Beatles. Ce n’était pas étonnant. Mais aimait-il au moins un peu les Beatles ? C’était étrange de s’intéresser aux goûts musicaux d’un animal.
« Tu les as écoutés, finalement. » nota-t-il en souriant. « Alors ? »

… Ah. Sujet fâcheux : le retour. Jacob. Il resta silencieux le temps de finir sa bouchée, réfléchissant en même temps à sa réponse.
« Il va bien, aux dernières nouvelles. Et ça se passe plutôt entre nous. Je ne sais pas exactement où on va, mais on avance. »
Au moins, elle ne stagnait plus. Il pinçait les lèvres en hochant la tête, l’air penaud d’un homme qui ne disait pas tout et qui le savait. Il avait du mal à mentir, même par omission, à Neolina. Il avait l’impression que ses yeux pouvaient tout voir chez lui.
« On a eu une petite dispute. » finit-il par lâcher. « Une broutille, vraiment, trois fois rien. » Trois mois sans s’adresser la parole, surtout. « Il a juste fait quelque chose qui m’a déplu par rapport à… » Regard entendu en biais qui espérait que Neolina en déduise que c’était d’ordre sexuel et donc qu’elle n’oserait pas en demander plus. « Je me suis peut-être un peu trop emporter, j'avoue. »
Un peu trop ? Il n’y avait que la honte pour le faire édulcorer le propos de la sorte.
« Mais maintenant tout va bien. » assura-t-il avec conclusion pour conclure. Vite, il fallait changer de sujet. « Et toi ? Ton médicomage ? Est-il revenu à la charge ? »
Il espérait que non.
Revenir en haut Aller en bas
Neolina Siankov

Neolina Siankov


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 486
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Williams @maxiarapamaya
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un salade-tomate-oignon, chef ! | Ft. Neolina Empty
MessageSujet: Re: Un salade-tomate-oignon, chef ! | Ft. Neolina Un salade-tomate-oignon, chef ! | Ft. Neolina EmptyLun 5 Juil 2021 - 0:25

Essayer de faire admettre à Stubby qu’il avait tort, c’était tout aussi compliqué que de faire lâcher Gabi quand il essayait de croquer un gnome de jardin. RIP, petits gnomes partis trop tôt… Ainsi donc, Neo écouta son ami lui parler de musculation et aussi, au passage, de la musculature d’un autre. Archie, marrant tiens quand on pensait à ce petit flirt qu’ils avaient eu. Par contre, cette histoire de V la laissa perplexe. C’est que Neo n’avait jamais eu - à part avec Stubby, en fait - de discussions sur des conquêtes et surtout, à chaque fois, elle restait suffisamment évasive pour ne pas donner de détails. Du coup, elle ignorait complètement comment on pouvait surnommer des parties du corps dessinées : elle se contentait juste d’en profiter. Et ces derniers temps, elle avait quand même de quoi profiter, c’était le cas de le dire. Elle avait beau ne pas savoir le nom que ça portait, mais Razvan avait ce fameux V dont il parlait et… bref !

Après donc le sujet Ministère, qui risquait de les faire débattre un long moment, les deux amis en vinrent à parler musique… ou plutôt, Neo se prit une leçon de musique, encore, alors qu’elle dévorait son kebab, les joues si remplies qu’elle ressemblait à un petit hamster. « Ah oui ! » s’exclama-t-elle en se gardant bien de dire qu’elle ignorait qu’il y avait un diamant au bout de son tourne-disque. « Ch’est quand même une drôle de technique. Ils sont forts ces moldus, non ? » C’était un fait, en tant qu’oubliator, Neo avait souvent un pied dans le monde des moldus, et elle s’émerveillait régulièrement de leurs connaissances et leur façon de faire alors que pourtant, ils n’avaient aucune magie à disposition. Comme ces fameux Beatles, là, dont le son sortait miraculeusement de ses enceintes, et quelles voix !  Stubby avait l’air ravi qu’elle ait suivi ses conseils culturels, et Neo fit mine de se vanter un peu en levant le menton plus que de raison. « Oh tu sais, je dirai que leur période pré sous-marin jaune était… » Non, vraiment, elle ne parvint pas à rester dans ce rôle de critique ridicule et pouffa  en reposant son kebab. « C’est chouette ! Enfin, le nom de leurs chansons est un peu bizarre je dois dire, mais ça donne plutôt la pêche de bon matin ! » Neo aimait bien se lever au son de chansons, surtout depuis qu’elle était en Angleterre parce que la musique russe, c’était tout de même moins dans ses goûts. « Mais moins que les tiennes, hein. » Surtout, ne pas oublier de glisser un petit compliment, histoire de mettre la bête de bonne humeur pour la suite de la conversation… et les confessions qui iraient avec.

Neolina avait hâte de savoir la suite de l’histoire entre son meilleur ami et le fameux professeur dont il lui avait parlé l’autre fois. Non pas qu’elle soit si potin que ça, mais le bonheur des autres, ça comptait. Et son petit doigt lui disait que Stubby pouvait bien être heureux avec cet homme là, malgré la difficulté qu’il lui avait confiée l’autre fois. Restait à savoir si l’idylle avait continué, et la roumaine eut un sourire attendri quand elle apprit que oui. Enfin… C’était tout de même assez timide comme aveu, et elle fronça un peu les sourcils en croquant sa bouchée, histoire de bien faire comprendre qu’elle n’était pas dupe. Pas la peine de parler hein, Stubby comprit très bien et lui apprit qu’il s’était disputé avec son… son quoi ? Difficile de savoir de quel type de relation il s’agissait, surtout que Stubby brouillait volontairement les pistes, avec son regard en-dessous là. Une chance que Neo ait la bouche pleine car elle l’aurait un peu fustigé, mais elle dut attendre un peu avant de réagir. « Toi, trop t’emporter ? Noooon ? » Elle eut un petit rire, qui montrait bien qu’elle se moquait avec gentillesse. « Tant que vous vous êtes expliqués, c’est le principal, non ? » Non ? Après tout, elle était bien placée pour savoir que cacher des choses ne donnait rien de bon, et qu’il valait mieux vivre les choses à fond, crever l’abcès, pour enfin avoir droit à un bout de bonheur.

D’ailleurs d’ailleurs… Stubby détourna subtilement - non - la conversation en parlant de ses histoires à elle. Enfin, elle fut étonnée tout de même qu’il ne mentionne pas Natanaël, sachant qu’il avait quand même plus ou moins joué l’entremetteur… Non, visiblement, Stubby voulait en savoir plus sur Razvan, et son ton impliquait une chose, et une seule : il n’y avait qu’une réponse entendable. Hélas, ça n’était pas celle qu’elle était sur le point de lui donner. « Hum, disons que… » Petite gorgée de soda pour lui donner de la force, ménager son suspense, et puis parce qu’elle avait soif, tout simplement. « Les choses ont évolué, et… Par Merlin, ça fait vraiment une éternité qu’on ne s’est pas vus, pas vrai ? » C’était une vraie remarque, spontanée, alors que Neo se refaisait le film de ces derniers mois, son Noël foireux avec Andrea, sa rupture, tout ça… Jusqu’au point final. « Bref. C’est moi. C’est moi qui suis retournée le voir. Et… » Elle sentait bien que Stubby allait s’agacer, mais tant pis. « On est ensemble. Ca fait deux semaine maintenant. » C’est alors que Neo réalisa que c’était la première fois qu’elle le disait à voix haute. Et ça lui faisait un bien fou, comme le prouvait son inaltérable sourire absolument radieux.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 653
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un salade-tomate-oignon, chef ! | Ft. Neolina Empty
MessageSujet: Re: Un salade-tomate-oignon, chef ! | Ft. Neolina Un salade-tomate-oignon, chef ! | Ft. Neolina EmptyMar 27 Juil 2021 - 10:50

Stubby avait des sentiments mitigés vis-à-vis des moldus. Il ne les estimait pas inférieurs aux sorciers – juste moins puissants.  Il avait l’impression qu’ils étaient omniprésents dans sa vie, eux, leurs technologies et leur culture. Et il lui fallait admettre… ils étaient tellement doués !  Mais qu’est-ce que cela l’agaçait ! Pourquoi les sorciers n’étaient-ils pas capables d’autant d’ingéniosité technique, hein ?
« Ils ont parfois de bons trucs, ouais… » admit-il modérément.
Les moldus avaient de la bonne musique aussi… Stubby était ravi d’entendre que Neolina avait suivi ses conseils musicaux fort avisés. Les Beatles : une valeur sûre.
« Mais moins que les tiennes, hein. »
Il ne suffit pas plus au chanteur pour lui attirer un sourire de satisfaction. Il n’en attendait pas moins.
« Bien sûr. »
Croyez-le ou non, il se montrait modeste, là.

Stubby parla un peu de sa vie sentimentale. Il n’y avait qu’avec Neolina qu’il se sentait assez confortable pour en parler au moins un peu. Elle ne le jugeait et il avait confiance en elle. Et elle avait cette douceur rassurante.
« Mais j’avais pas totalement tort de m’emporter… » marmonna-t-il.
Il avait compris pourquoi Jacob avait mal pris son geste et qu’il était peut-être aller trop loin. Mais il ne s’estimait pas le seul fautif à s’être énervé. Il avait eu de bonnes raisons. Il se rembrunit dans la dégustation de son repas un instant avant de changer de sujets.
A ce titre, il interrogea Neolina sur sa vie sentimentale à elle. Aux dernières nouvelles, elle avait un certain différent avec le Razvan. Stubby ne l’appréciait pas beaucoup, ce bonhomme. Il savait que c’était réciproque. Il était incapable de comprendre comment Neolina pouvait s’être entendue avec un type aussi étroit d’esprit.
Mais il n’entendit pas ce qu’il escomptait entendre. Dès les premiers instants suivant la question, Stubby comprit. Il en posa ses couverts d’ahurissement désapprobateur. Cela dépassait son entendement. Est-ce qu’on a besoin de préciser qu’il reçut mal la grande nouvelle ? Mais il ne s’énerva pas – alors qu’il avait juste envie de lui hurler qu’elle était tombée sur la tête.
« J’te comprends pas… Qu’est-ce que tu trouves à ce gars ? »
Razvan n’avait jamais su lui renvoyer une image positive. Pourquoi son avis sur lui changerait-il, dès lors ?
« Tu sais que je ne peux pas le sentir, lui et sa moustache ? C’est pas pour rien, tu sais. »
Un moustachu ne pouvait être qu’un gros macho ou un gay se donnant une image d’hétéro macho. Il ne lui manquait plus que le jean bien moulant et la veste en cuir. Mais si ce n’était que ça le problème…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Un salade-tomate-oignon, chef ! | Ft. Neolina Empty
MessageSujet: Re: Un salade-tomate-oignon, chef ! | Ft. Neolina Un salade-tomate-oignon, chef ! | Ft. Neolina Empty

Revenir en haut Aller en bas

Un salade-tomate-oignon, chef ! | Ft. Neolina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Balade à Londres :: Balade à Londres-