GRYFFONDOR : 33 pt | POUFSOUFFLE : 49 pt | SERDAIGLE : 129 pt | SERPENTARD : 77 pt
Retrouvez l'édition de décembre de la Gazette des sorciers !
Nous vous informons que les inscriptions pour la première speed killing ont été lancé
Le Deal du moment :
Dates stocks PS5 : consoles en vente sur Carrefour et ...
Voir le deal

Partagez

Sorry seems to be the hardest word w/Jyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Zéphyr Bloom

Zéphyr Bloom


SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 62
| AVATARS / CRÉDITS : Austin Abrams
| SANG : 5,6L et quelques


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Un autodafé
| PATRONUS : Une cigogne
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Sorry seems to be the hardest word w/Jyn Empty
MessageSujet: Sorry seems to be the hardest word w/Jyn Sorry seems to be the hardest word w/Jyn EmptySam 3 Avr 2021 - 20:41

Fin janvier 1979.

Ca commençait à faire long, tout de même. Bientôt un mois que Zéphyr se traînait le spleen de celui à qui on faisait la tête, et en général il s’en moquait bien parce qu’à vrai dire, il n’aimait pas grand monde dans cette école. Mais voilà, Jyn ne faisait pas partie de cette catégorie là, elle avait la sienne bien à part. Et franchement, si Zéphyr s’était souvent moqué des pauvres hères qui subissaient les foudres de la galloise, cette fois, il en était la cible et franchement, ça n’était pas agréable du tout, du tout. Les cours lui semblaient longs sans elle à côté pour soupirer ou lui faire une remarque qui le distrayait, et les soirées l’étaient d’autant plus. Autant dire que sa fréquentation de la bibliothèque avait encore augmenté - pourtant, il pensait avoir atteint son max - mais rien n’y faisait : même plongé dans une lecture passionnante, le Serdaigle n’arrivait pas à se sortir de la tête sa bêtise, et moulinait comme un fou pour essayer de trouver une façon de se faire pardonner.

Pas fou tout de même, Zéphyr avait laissé Jyn tranquille pendant les vacances de Noël. C’était qu’il espérait que le temps serait suffisant pour qu’elle se calme un peu et oublie, mais connaissant son caractère rancunier, il n’avait tout de même eu que peu d’espoir quant à de chaleureuses retrouvailles. Et effectivement, la Poufsouffle l’avait snobé chaque fois qu’il l’avait croisée dans les couloirs, et se faire ignorer de la sorte blessait l’aiglon qui pourtant se vantait souvent de ne pas être un grand sentimental. Et ce fut d’ailleurs ça qui lui causa quelques soucis pour la suite des événements. Chaque jour qui passait, Zéphyr savait qu’il ne faisait qu’agrandir le fossé qui se creusait entre eux à force de ne pas s’excuser, parce que oui, il ne s’était pas excusé. Cent fois il avait pris sa plume pour essayer d’écrire quelque chose, cent fois il avait raturé et déchiré son parchemin parce que tout lui semblait tarte. La tarte aussi avait été envisagée, pour essayer de se racheter en satisfaisant la gloutonnerie de Jyn. Mais non, si c’était pour se la prendre dans le pif, ça n’était pas la peine. Non, décidément, rien n’allait. Il aurait sans doute pourtant suffi d’une explication en face à face, mais ça, pour quelqu’un comme lui qui peinait à exprimer correctement ce qu’il ressentait, c’était comme une angoisse qui prenait vie. Et puis ça voulait dire trouver un moment où elle était seule ou risquer de revivre une scène devant tout le monde et franchement, non merci. C’était qu’il entendait bien les discours des copains de Olie quand il passait près d’eux maintenant et bon, même s’il se moquait bien de ces gens-là, ça n’était tout de même pas agréable. Pourtant, il aurait suffi d’un peu d’honnêteté dès le départ, et d’un peu de courage aussi, et sans doute n’en serait-il pas là. S’il avait seulement osé dire à Jyn qu’il avait envie d’aller au bal avec elle, et pas seulement que pour se bâfrer. Qu’il aurait bien aimé danser avec elle, mais bon, elle lui aurait ri au nez et il aurait peut-être perdu son amitié d’une toute autre façon, alors à quoi bon ?

Cette après-midi là toutefois, alors que Zéphyr écoutait vaguement en cours d’Histoire de la Magie, feuilletant les pages de son bouquin d’un air las, il lui vint une idée. Quelles chances cela avait-il de réussir ? Il l’ignorait. En tout cas, cela lui sembla être sa meilleure idée depuis la rentrée, aussi passa-t-il un peu de temps dans son dortoir avant d’aller manger, histoire de faire ça bien. Lorsqu’il entra dans la Grande Salle, le Serdaigle chercha son amie des yeux et la trouva en train d’engloutir il ne savait trop quoi. Bon, courage mon garçon, ça allait bien se passer. Enfin, il espérait. « Hé. » la salua-t-il gauchement une fois à sa hauteur, sans s’assoir à côté d’elle pour autant parce que ça ne faisait pas partie du plan. « Je sais que tu ne veux pas me parler. Je t’embête pas longtemps. Je voulais juste, euh, te donner ça. » Sans attendre, il sortit de sa robe un bouquin - 100 raisons pour lesquelles la magie, c’est débile - qu’il avait eu l’intention de lui offrir à Noël, mais forcément… Il avait griffonné plein de petits commentaires au fil des pages de ce livre sarcastique écrit par un cracmol à la plume fine, soulignant celles qui plairaient à Jyn et notant quelques remarques qui la feraient rire. « Tu devrais lire la 101ème. » enchaîna-t-il très vite avant qu’elle ne lui coupe la parole - c’était qu’il avait profité qu’elle soit en train de manger pour pouvoir débiter son petit speech. Puis il partit sans demander son reste, s’attablant huit bons mètres plus loin et attrapant quelques trucs pour remplir son assiette, alors qu’il lançait des regards à la Poufsouffle à la dérobée pour voir ce qu’elle allait faire. La 101ème raison, c’était ça son idée qu’il avait gribouillée de sa plus belle écriture avant de descendre. Sur la dernière page donc, on pouvait lire :

Zéphyr Bloom fait de la magie.
Zéphyr Bloom est débile.
Donc la magie, c’est débile.
Revenir en haut Aller en bas
Jyn S. Dawkins

Jyn S. Dawkins


PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 491
| AVATARS / CRÉDITS : Saoirse Ronan | drake.
| SANG : En quoi ça te regarde, tête de noeud ?


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : La foudre
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Sorry seems to be the hardest word w/Jyn Empty
MessageSujet: Re: Sorry seems to be the hardest word w/Jyn Sorry seems to be the hardest word w/Jyn EmptyMar 6 Avr 2021 - 11:57

Jyn n'avait pas vraiment réussi à mettre le doigt sur le pourquoi de sa morosité. Alors, elle en avait juste conclu qu'ils avaient changé la recette de beanz et que ce qu'ils y mettaient maintenant, ce n'était pas bon. C'est carrément d'ailleurs pour cela que ce midi là, elle avait plutôt opté pour de la purée avec une vieille saucisse mal cuite, ça ferait le job, non ? Carrément que ça ferait le job. Assise à sa table, toute seule comme d'habitude - enfin, comme d'habitude depuis décembre - la jeune fille coupait la saucisse sans aucun ménagement donc. Elle avait enfilé sa première bouchée lorsqu'une voix foutrement familière l'arracha à ses pensées. A dire vrai, elles ne courraient pas très loin, elle songeait simplement au seau de botrucs dont elle devait s'occuper. Elle leva vers lui un regard si profondément noir, elle qui avait les yeux si profondément bleu, qu'on aurait pu croire qu'elle était la réincarnation de Méduse elle-même. Mais pas de statue devant elle, Zéphyr bougeait correctement ses lèvres et ses mains pour lui parler. Le titre du bouquin l'aurait fait sourire si elle n'était pas foutrement rancunière. Puis il lui dit quelque chose qui n'avait pas trop de sens, parce qu'on parlait des 100 raisons pour lesquelles la magie c'est débile, pas des 101 raisons. Mais il s'échappa alors voilà, elle le suivit du regard en se disant que ce n'était plus le garçon de Serdaigle qu'elle avait connu, puisqu'il ne savait apparemment plus lire une couverture correctement. Jyn haussa les épaules et n'ouvrit pas de suite le livre, pour préférer sa purée, excusez-la du peu, mais elle avait faim.

Aussi prit-elle vachement son temps pour engloutir son plat. Lorsque son ventre fut bien plein, sa bouche bien sèche et ses lèvres bien essuyées, la Poufsouffle consentit finalement à ouvrir le livre d'un air un peu mou pour se rendre à la fin et chercher, justement, la 101ème raison qui n'était vraisemblablement pas officielle. Contre toute attente - Jyn n'était pas toujours le crayon le plus aiguisé de la boîte, excusez la - ce ne fut pas l'écriture imprimée qu'elle vit mais celle jolie de Zéphyr. Il lui fallu moins de dix secondes pour lire les lignes et bien deux minutes de plus pour intégrer ce qui était inscrit. La jeune fille avait beau être d'une sacrée mauvaise foi, c'était là un début d'excuses qu'elle pouvait bien reconnaître comme étant : 1) originales 2) véritables. Parce que oui, la magie c'était débile et son ami avait démontré au bal de noël qu'il pouvait être tout aussi con qu'un autre, tout Serdaigle qu'il était pourtant. En relevant ses yeux bleus, elle croisa les yeux du jeune homme assit un peu plus loin et elle se leva finalement pour aller s'asseoir, les fesses non pas sur le banc mais sur la table, en tenant le livre à la main : « J'suppose que tu veux me causer ? ». Elle n'allait pas non plus lui mâcher le travail ou lui faciliter la tâche. Franchement, c'était déjà un bel effort que Jyn vienne le voir, qui plus est devant tout le monde. Il devrait même lui dire merci.


(529)
Revenir en haut Aller en bas
Zéphyr Bloom

Zéphyr Bloom


SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 62
| AVATARS / CRÉDITS : Austin Abrams
| SANG : 5,6L et quelques


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Un autodafé
| PATRONUS : Une cigogne
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Sorry seems to be the hardest word w/Jyn Empty
MessageSujet: Re: Sorry seems to be the hardest word w/Jyn Sorry seems to be the hardest word w/Jyn EmptyHier à 2:47

On ne pouvait pas franchement dire de Zéphyr qu’il était un garçon impatient. Non, franchement, le Serdaigle était relativement tempéré et ne s’agaçait souvent que de la lenteur intellectuelle de ses camarades, et parfois de la sienne quand il ne comprenait pas un truc - ce que ça l’énervait ! Voilà qui expliquait d’ailleurs qu’il ait mis autant de temps avant de s’excuser, préférant largement prendre son temps plutôt que tout foirer. Mais attablé devant son assiette qui se remplissait magiquement, Zéphyr oscillait entre l’envie de détaler comme un Zouwu et l’impatience absolue devant le manque de réaction de Jyn. Son regard aussi noir qu’une lune sans lune lui avait sacrément foutu la trouille, mais il était sorti de cet échange un peu à sens unique indemne, c’était déjà ça. Jouant vaguement avec sa purée du bout de sa fourchette, il y creusa un petit volcan sans s’en rendre compte, son regard attiré toutes les trois secondes et demi vers la Poufsouffle qui engloutissait sa saucisse comme si elle n’avait pas mangé depuis 4 jours, comme d’habitude. Pas un geste pour son livre, rien, par Merlin ! Penaud, Zéphyr s’imagina qu’il avait bien raté son coup, et ouvrit le livre qu’il avait glissé dans sa poche, un essai sur les sortilèges de défense les plus redoutables, se pensant capable de se plonger dans pareille lecture alors que son coeur semblait vouloir sortir de sa poitrine pour quitter la Grande Salle. Débile oui, ça il pouvait le dire.

Zéphyr avait donc lu en tout et pour tout trois phrases en à peu près dix minutes quand il remarqua son amie qui ouvrait finalement le bouquin, et la bouchée de purée eut bien du mal à passer dans sa gorge nouée. Mais quel imbécile il faisait à attendre là, franchement, ne pouvait-il pas lui foutre la paix et rentrer à son dortoir, et il verrait bien demain ? Paralysé par son incapacité à prendre une décision, il croisa finalement le regard de la jeune fille et fut encore plus tétanisé alors qu’elle venait vers lui, sa jambe dansant de plus en plus nerveusement sous la table à mesure qu’elle approchait. Oh non, oh non, pas ça ! Et en même temps quoi, idiot, tu aurais préféré qu’elle ne réagisse pas ? Comme à son habitude, la Poufsouffle s’assit dans une posture pas bien scolaire, le surplombant carrément, et Zéphyr leva la tête par politesse, s’efforçant tout de même de ne pas croiser ses yeux bleus tempête. Bon bah, ça y était, il allait falloir se montrer brave - et ça n’était clairement pas sa qualité première. En plus, ils étaient en public, et Zéphyr sentait les regards de ses camarades sur lui comme autant de poignards affutés, prêts à le trancher à la moindre erreur - pure parano, qu’on se le dise. Mais l’épée de Damoclès était bien là, dans le regard de Jyn, il le sentait.

Zéphyr et les sentiments donc, messieurs dames. Ca promettait d’être un beau carnage, mais il fallait bien qu’il aligne deux mots, sans quoi elle repartirait et tout ça n’aurait servi à rien. Il hésita à lui dire que tout était écrit dans le bouquin, mais il sentit bien que c’était bête alors s’efforça de trouver autre chose, ouvrant finalement le bec après ce qui lui parut une éternité. « Je n’aurais pas du te mentir. Enfin, je voulais pas, à la base. » Le Serdaigle sentait qu’il essayait de se justifier, et eut l’impression immédiate que ça n’était pas la chose à faire. « Je ne veux pas me chercher d’excuses, parce que j’en ai pas. Le mot excuses est nul de toute façon, parce qu’il a un double-sens et que… »  Intello un jour, intello toujours. Zéphyr réalisa - miracle - qu’il faisait son Serdaigle et soupira de sa propre nullité, lui pourtant si doué avec les mots d'habitude. D’un geste nerveux, il releva la mèche bouclée qui lui barrait les yeux, et les leva vers ceux de Jyn qu’il affronta enfin. « Je suis vraiment désolé Jyn. Je te jure. De t’avoir menti, tout ça. D’avoir gâché ton bal. » Surtout, de n’avoir pas eu le courage de lui dire qu’elle était la seule personne avec qui il voulait y aller, au bal. Mais que sa désinvolture lui avait fait peur, enfin… Il n’allait quand même pas reporter la faute sur elle, tout de même. Lâche, mais pas fourbe, le jeune Bloom.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Sorry seems to be the hardest word w/Jyn Empty
MessageSujet: Re: Sorry seems to be the hardest word w/Jyn Sorry seems to be the hardest word w/Jyn Empty

Revenir en haut Aller en bas

Sorry seems to be the hardest word w/Jyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Poudlard - intérieur :: Le rez-de-chaussée et les cachots :: 
La grande salle
-