GRYFFONDOR : 39 pts | POUFSOUFFLE : 95 pts | SERDAIGLE : 159 pts | SERPENTARD : 77 pts
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment : -41%
Clairefontaine – Lot de 9 Cahiers 24×32 ...
Voir le deal
14.82 €

Partagez

Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 637
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob Empty
MessageSujet: Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob EmptyMer 7 Avr 2021 - 23:27

Jacob habitait dans ce qui semblait à Stubby être le coin le plus perdu de toute l’Angleterre. C’était une contrée fort verdoyante qui n’avait pas encore été prise d’assaut par des promoteurs immobiliers peu scrupuleux. Après avoir transplané à proximité du lieu d’habitation de Jacob, Stubby huma la profonde odeur de la cime des arbres et des feuillages chuchotant doucement à ses oreilles. Il croyait même sentir l’air marin. Il faisait particulièrement doux pour cette période de l’année. Si bien que le chanteur, pourtant frileux de nature, n’avait enfilé qu’une veste pour se prémunir de la brise.
Il connaissait déjà le chemin. En quelques minutes de marche, il arriva à destination. Le professeur habitait dans une maison de plain-pied (sûrement plus pratique pour lui) dans le même style que les autres habitations aux alentours. Elle disposait d’un jardin à l’arrière bien préservé du vis-à-vis. Stubby n’y était pas revenu depuis leur dispute, plusieurs semaines auparavant. Y revenir lui donnait le sentiment rassurant que cela était derrière eux, dorénavant.

Il sonna à la porte. Il fut surpris de voir la porte s’ouvrir aussi rapidement. En baissant le regard, il fut d’autant plus décontenancé de ne pas voir Jacob mais un petit garçon partageant des airs de famille. Il sourit malgré tout à l’enfant en se penchant.
« Bonjour. Dis-moi, ton papa arrive ? »
Si la présence de ce garçonnet n’avait pas été prévu au programme, Stubby n’avait pas besoin d’être l’esprit le plus perspicace qu’il s’agissait du fils de son amant. En plus, il était à peu près sûr que Jacob lui avait déjà au moins une fois montré une photo de son enfant comme le faisait tous les papas fiers de leur progéniture. Passé trente ans, ils étaient de moins en moins rares, ces spécimens.
Jacob apparut au bout du corridor d’entrée peu après. Stubby se sentit soudain tout penaud. Il ne savait pas quelle était la façon de le saluer la plus appropriée à la situation. Enfin si, il le savait. Mais elle le rendait inconfortable. Il le salua, toujours souriant. Et il rajouta : « Celui-là a été plus rapide que toi. » rajouta-t-il ensuite en désignant l’enfant. « J’ai ramené quelques brownies. »
Revenir en haut Aller en bas
Pr Jacob Braddock

Pr Jacob Braddock


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 94
| AVATARS / CRÉDITS : DAVID BERRY | Valtersen
| SANG : MÊLÉ


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : Un border collie.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob Empty
MessageSujet: Re: Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob EmptyLun 12 Avr 2021 - 11:38

« Très bien, regarde ». Les yeux bleus d'Eden ne perdaient pas de vue les lunettes que tenait Jacob entre ses mains. Ce dernier leva sa baguette et marmonna un "Recurvite" si peu prononcé qu'on eut dit un sortilège informulé. La paire de lunette du professeur se nettoya plus vite que le vol d'un vif d'or et le gamin avait l'air époustouflé des compétences magiques de son père. « Allez, donne moi les tiennes » lui dit-il alors qu'Eden justement lui tendait sa paire.
Un "Recurvite" plus tard le gosse partait comme une furie avec ses lunettes bien propres pour aller ouvrir à la porte. Jacob n'avait pas oublié que Stubby devait passer, mais il n'avait pas eu le coeur d'annuler en sachant qu'Eden serait dans les parages. En fait, c'était son ex-femme qui devait s'occuper du petit garçon aujourd'hui, mais un empêchement avait fait que... Qu'à cela ne tienne, ce n'était pas si terrible, Eden était gentil. Jacob mit un peu de temps à remonter tout le corridor pour venir accueillir son invité qui se fendit d'une plaisanterie qui arracha un rire au professeur de défense contre les forces du mal. « Eden est rapide » fit-il en souriant de toutes ses dents, « Eden Stubby, Stubby Eden ». C'était tout à fait naturel pour lui cette situation, tant et si bien qu'il ne se rendit pas compte du malaise de son invité. En fait, il ne voyait pas du tout le problème dans la présence de son fils, qui de toute façon, n'était pas le genre de garçon à être très désagréable. Il écarta une mèche de cheveux blonds cendrés de ses yeux en souriant à Stubby : « Vous êtes un ami de mon papa ? » demanda-t-il avec tout son tact d'enfant de huit ans. « C'est ça » répondit-il naturellement à sa place, en s'écartant pour qu'il ne reste pas dans l'entrée comme un imbécile heureux, « entre donc, je nous ai fait du thé » - Jacob ferma la porte derrière Stubby avant d'ajouter : « A moins que tu ne préfères de la bière ? ». Son ton était légèrement malicieux alors qu'il l'entrainait en direction du salon.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 637
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob Empty
MessageSujet: Re: Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob EmptyMer 5 Mai 2021 - 21:56

Stubby fut surpris d’être accueilli non pas par Jacob mais par un petit garçon. C’est que ce n’était pas vraiment au programme… Il avait reconnu le fils de Jacob – quelque chose dans le regard. Le professeur ne l’avait jamais averti de cette présence et Ô grand jamais ils n’avaient parlé d’éventuelles introductions. De fait, cela aurait pu déplaire à Stubby. Mais cela paraissait vraiment être un imprévu et il croyait à l’ingénuité de Jacob. Plus de surprise que d’agacement, en somme.
Eden semblait être un garçon énergique et peu timide. Il manifesta d’ors et déjà de la curiosité qui désarçonna le chanteur qui ne put s’empêcher d’adresser un regard interrogateur, presque paniqué, à Jacob. Celui-ci avait, de toute façon, pris les devants. Oui, un « ami ». C’était ça… Bon… Stubby supposait qu’il ne pouvait que le définir comme un ami… Faute de meilleur terme pour qualifier avec justesse leur relation. Sinon, non, il n’était pas son ami et n’avait pas l’intention de l’être.
Stubby entra et Jacob ferma la porte derrière lui. Ses paroles le firent sourire et il s’outra faussement en se tournant vers lui.
« En plein après-midi ? C’est quoi ton projet ? Me faire passer pour un poivrot devant Eden ? »
Ils arrivèrent dans le salon et Stubby posa les pâtisseries sur la table.
« Je vais prendre du thé, merci. Avec deux sucres. »
Mais ça, Jacob le savait déjà… Enfin, il osait espérer. Ce n’était pas la première fois qu’ils buvaient le thé ensemble. Ils ne s’hydrataient pas qu’avec de l’alcool. Et ils n’étaient pas des sauvages non plus, il leur arrivait de parler autour d’un thé.
« Tu sais, ma mère ne voulait absolument pas boire d’alcool devant moi, à part pour les fêtes de fin d’année, jusqu’à ce que je devienne adulte. Même mes dix-sept ans en famille, je les ai fêtés au jus de pomme pétillant. » raconta-t-il sur le ton de la conversation. « Et ça a fait l’homme totalement sain d’esprit et totalement détaché de toute addiction à l’alcool que je suis aujourd’hui. »
Il s’adressa ensuite à Eden sur un ton de connivence.
« Tu as déjà goûté au champibulle ? Faut pas hein, c’est pas bon le champibulle. »
En l’occurrence, Stubby n’aimait vraiment pas le champibulle.
Revenir en haut Aller en bas
Pr Jacob Braddock

Pr Jacob Braddock


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 94
| AVATARS / CRÉDITS : DAVID BERRY | Valtersen
| SANG : MÊLÉ


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : Un border collie.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob Empty
MessageSujet: Re: Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob EmptyJeu 6 Mai 2021 - 0:52

Jacob saisit naturellement l'air un peu surpris de Stubby. Il ne s'imaginait sans doute pas se retrouver avec un petit garçon dans les pattes pour cette après-midi, eux qui se voyaient bien peu. Mais voilà, cela n'avait pas été de son ressort et surtout, il avait été prévenu trop tard pour lui même envoyer un hibou à l'appartement du chanteur. En fait, il aurait peut-être tout juste eu le temps d'arriver, mais c'aurait été sans doute impoli de décommander... En fait, ce n'était peut-être pas plus mal. Tous les deux avaient vécu des mois particuliers, parfois mi-figue mi-raisin. Il ne savait même pas où ils allaient dans cette relation et il lui semblait que c'était similaire pour son amant. Alors Eden, avec toute sa délicatesse d'enfant, ne se rendit pas compte qu'il mettait les pieds dans le plat en demandant à nommer ce qui n'était pas nommable. Mais voilà, il n'y pouvait pas grand chose, alors...

Jacob sourit aux paroles de Stubby et hocha la tête négativement : « Eden n'a pas vraiment la notion d'ivrogne ou de pas ivrogne ». C'était assez révélateur d'une absence d'enfant dans la vie du chanteur. A cet âge, la vision de son fils de la vie était encore particulièrement manichéenne. Tout juste s'il y avait les gentils et les méchants, quoique ces derniers devaient être assez abstraits quand même. Alors un ivrogne, vraiment... Le britannique continua pourtant sur la lancée de l'alcool et Jacob tapota la théière pour qu'elle se réchauffe tandis qu'Eden sautait sur le canapé pour s'y asseoir, le regard dérivant un peu trop souvent vers les pâtisseries ramenées par Stubby. « Ca c'est dur » sourit Jacob avant d'ajouter, « moi c'était au thé, alors tu sais... ». Oui, bon, sa famille n'était peut-être pas la moins conservatrice du monde. L'alcool, il n'y avait touché que seul et tant mieux d'ailleurs. C'eut été dommage qu'il ait sa première cuite avec ses parents... Eden leva ses grands yeux bleus vers le britannique quand il s'adressa à lui et jeta un regard à son père : « Non j'ai pas bu, encore. Maman veut pas » ; « Et papa non plus ». Jacob se mit à rire alors que le gosse croisait les bras sur son torse : « Est-ce que je peux goûter ? ». Il pointa un doigt vers ce qu'avait ramené l'invité. Dans ses yeux bleus brillait ce petit quelque chose de mutin et de gourmand. Pas très étonnant quand on connaissait son père. « Je ne devais pas le garder aujourd'hui » avoua Jacob en caressant la tête d'Eden dans un geste tendre, « c'est tombé comme un cheveux sur la soupe, pas vrai Eden ? ». Le petit garçon lui sourit avant de lui faire un câlin.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 637
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob Empty
MessageSujet: Re: Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob EmptyMer 12 Mai 2021 - 22:26

Stubby n’allait pas avoir d’enfant. Il le savait et cela lui convenait. Il n’avait pas d’autres choix que de l’accepter s’il ne voulait rien avoir à faire avec les femmes. De toute façon, il n’aurait pas su comment éduquer un petit être humain. C’était des choses bien étranges, quand on y pensait. Il ne se sentait aucune fibre paternelle. Il se complaisait dans son rôle de frère et de tonton trop sympa.
« Que cela reste ainsi longtemps. »
Le chanteur avait vite su faire la différence entre les gens normaux et ceux qui ne buvaient que dans des bouteilles en verre. Ces derniers faisaient parfois un peu peur à insulter ou dont il était facile de se moquer par leur comportement. Il se souvenait de cet homme boiteux à quelques maisons de la sienne qui ne quittait jamais son peignoir. Stubby était convaincu que c’était lui qui empoisonnait les chats du quartier. Il n’avait pas grandi dans le meilleur des milieux, ni le plus sain. Si tant est si bien qu’il existe un milieu qui soit réellement sain. Eden avait donc de la chance.
Il demandait à l’enfant s’il avait déjà bu du champibulle. Apparemment, maman ne voulait pas.
« Et papa non plus. »
« Tu fais bien de le préciser. » le railla Stubby, taquin.
S’il ne se fiait qu’à la réponse d’Eden, Jacob semblait être plus souple que sa mère. Le petit garçon s’intéressait au brownie d’un air gourmand. Le chanteur se pencha pour ouvrir l’emballage très soigneux de Pomelo qui avait pris soin de prédécouper les morceaux. « Tu peux te servir. » l’invita-t-il gentiment.
Jacob lui expliqua que la présence d’Eden était un imprévu. Stubby sourit face à sa tendresse. Il n’était pas dérangé par la présence de l’enfant, ni frustré. Il ne venait pas voir le professeur juste pour faire des choses d’adulte.
« Ce n’est pas bien grave. Eden et moi, on va pouvoir bien faire connaissance. Il va peut-être pouvoir me montrer c’est quoi ses jeux préférés. Ils sont sûrement bien différents des tiens. »
Il affichait un petit rictus.
Revenir en haut Aller en bas
Pr Jacob Braddock

Pr Jacob Braddock


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 94
| AVATARS / CRÉDITS : DAVID BERRY | Valtersen
| SANG : MÊLÉ


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : Un border collie.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob Empty
MessageSujet: Re: Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob EmptyJeu 20 Mai 2021 - 20:46

De ses contrées cornouaillaises, Jacob avait gardé un certain goût pour la liberté, illustré encore par son patronus très équivoque. Il ne désirait pas enfermer Eden dans des règles qui seraient stupides avec le temps. Restreindre la personnalité de son fils n'était pas quelque chose qu'il désirait, au contraire. Le professeur avait envie de souligner ses différences et de l'encourager, peu importe ce qu'il voudrait faire de sa vie. Lui qui avait été finalement un original malgré lui, ne voulait pas que son fils se sente obligé de faire certaines choses parce que sa mère le voulait. Mais Jacob ne l'élevait pas au quotidien. C'était son ex-femme qui avait la garde et il ne pouvait que la remercier d'accepter de lui laisser le petit garçon, quand elle acceptait. Pour autant, il la rejoignait au moins en ce qui concernait le champibulle ! Il donnait généralement du jus d'ananas à son fils qui aimait bien cela. Le petit garçon eut droit à une part de brownie et s'enfonça dans le canapé en croquant dedans bien volontiers. La phrase de Stubby fit sourire Jacob qui leva les yeux vers le plafond : « Ça c'est certain. Mais pour l'heure, tu ne devrais pas l'entendre parler. Quand Eden ne parle pas, c'est parce que la nourriture est bonne ». Ça le fit sourire et son fils lui tira la langue avant de recroquer dans son brownie.

Jacob reporta son attention sur son invité alors que la théière se mettait à siffler. Il la prit pour lui servir une tasse et glisser deux sucres dedans. « Alors, comment ça se passe depuis les interdictions du Ministère sur les activités culturelles ? Tu ne m'en parles pas trop dans tes lettres ». Ce n'était pas du tout un reproche mais Jacob était curieux. Car le public était tout de même le gagne-pain de Stubby. Certes, il y avait les ventes de vinyles et les interviews qu'il donnait ici et là. Mais la vie devait avoir un goût bien fade dans la bouche d'un homme aussi sensationnel. « J'espère que tu ne t'ennuies pas trop », sans moi.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 637
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob Empty
MessageSujet: Re: Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob EmptyDim 23 Mai 2021 - 22:53

Il ne fallut pas dire deux fois à Eden de se servir en brownie. Le petit garçon se mit à déguster en silence la pâtisserie chocolatée.
« Ca fera plaisir à Pomelo. »
Pomelo était un très bon pâtissier. Mais il passait par une phase difficile durant laquelle il doutait de ses capacités. Stubby craignait qu’il n’ait pas beaucoup le moral ces derniers temps. A croire que la mauvaise humeur et la morosité étaient contagieuses.

Jacob servit le thé, Stubby le remercia en lui adressant un beau sourire. Sourire qui s’affaissa un peu quand le professeur essaya de prendre la température sur les concerts. Il ne comptait plus le nombre de fois où on lui avait posé la question. Il haussa les épaules.
« J’essaye de me faire une raison et d’occuper mes journées pour ne pas trop y penser. Mais on continue de répéter tous les jours ou presque. Tu sais, pour ne pas perdre la main. Si tout se passe bien, cet été, on part en tournée à l’étranger. »
Cette idée réhaussa son sourire. Il espérait que ça se passe sans encombre. Il voulait plus que tout monter sur scène face à un public qui l’acclamerait. Il n’attendait que ça. Et c’était sans parler de l’aspect économique. Si tous les concerts, même à l’étranger, étaient annulés, il allait le sentir passer dans ses finances. Dès lors que l’on commençait à vivre de sa passion naissait un intérêt pécunier. Stubby n’avait aucune honte à dire qu’il chantait pour l’argent.
« C’est un peu dommage… Quand toi tu seras en vacances, je ne serai pas là. » fit-il remarquer presque avec tristesse. « Mais on trouvera sûrement un moyen de se voir… »
Il voulut avoir un geste affectif mais s’abstint. Il n’oubliait pas la présence d’Eden. Il n’était pas sûr de vouloir l’exposer à ça. Ce n’était pas très décent.
« J’aimerais bien passer plus de temps avec toi. Enfin, j'veux dire qu'on en a pas souvent l'occasion. »
Il se sentit soudainement très vulnérable. Souriant, il amena sa tasse à ses lèvres pour cacher ce sentiment. Merlin merci qu'Eden ne faisait qu'attention qu'à son brownie...
Revenir en haut Aller en bas
Pr Jacob Braddock

Pr Jacob Braddock


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 94
| AVATARS / CRÉDITS : DAVID BERRY | Valtersen
| SANG : MÊLÉ


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : Un border collie.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob Empty
MessageSujet: Re: Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob EmptyVen 28 Mai 2021 - 3:47

« C'est qui Pom'...o ? » demanda Eden alors qu'il n'avait toujours pas avalé son morceau de brownie. Son père leva un sourcil : « On ne parle pas la bouche pleine ». C'est que tout de même, c'était la base. Le gamin sembla faire un effort surhumain pour faire passer le morceau de gâteau : « Vous avez un cuisinier tout pour vous ? ». L'idée semblait incroyable pour le petit garçon qui voyait toujours sa maman se dépêtrer pour faire à manger, ou son père quand ce dernier avait la chance de le garder. Les elfes de maison, il ne voyait pas vraiment ce que c'était, sinon des créatures pas très jolies qui lui faisaient plus peur qu'envie.

Naturellement, le professeur lança la conversation sur quelque chose qui faisait grincer des dents dans le domaine de la culture : l'interdiction du Ministère des réunions culturelles. Jacob avait toujours un pied dans le monde littéraire par des connaissances ici et là. Et ils avaient la langue bien pendue lorsqu'il était question de critiquer ce qui avait été fait. Lui n'avait pas trop d'avis et il se félicitait, en réalité, d'avoir accepté le poste de professeur de défense contre les forces du mal - sans savoir, tristement, que cela marquerait sa fin. « A l'étranger ? Où ça ? » questionna le britannique avec un air réellement intéressé. C'est que lui même ne connaissait que l'Angleterre et plus spécifiquement la Cornouailles alors vous imaginez... Et l'Ecosse aussi, depuis qu'il était professeur à Poudlard. Jacob n'était pas étranger aux passions mégalo de Stubby, ça le faisait même plutôt sourire. N'étaient-ils pas parfaitement opposés ? La suite des paroles du chanteur le fit malgré tout sourire. « Je suis peut-être en fauteuil roulant, mais je ne suis pas interdit de portoloin pour autant que je sache » répondit le professeur d'un ton prétendument innocent - il ne l'était pas. A dire vrai, il serait ravi d'aller le rejoindre à l'étranger, pour un jour ou quelques uns, qu'importait. Jacob avait envie, sincèrement, de passer plus de temps avec lui. Hélas, devenir professeur l'avait aussi conduit à délaisser son logement à Londres, pour s'installer au château. Cela compliquait naturellement beaucoup les choses. Eden prit un verre de jus de fruit que son père avait gentiment mis devant lui pour en descendre une belle gorgée. La conclusion finale de Stubby arracha un sourire un peu triste à son interlocuteur : « Je peux sortir ? » - Eden venait de couper le cheminement de pensées de son père qui le regarda d'un air tout à fait surpris, « oui, tu peux aller dans le jardin ». Le gamin ne se fit pas prier pour disparaître d'abord dans sa chambre et de retraverser le salon avec un ballon de foot dans les bras. « Il paraît que les professeurs de défense contre les forces du mal ne restent jamais plus d'un an... » commença le professeur d'un ton un peu amusé, car il ne croyait pas à ces sornettes, « peut-être que je serai de nouveau libraire l'année prochaine ». Il haussa les épaules et ajouta en souriant : « Dumbledore a peut-être déjà écrit ma lettre de renvoi ». Ça le faisait sourire et il prit un morceau de brownie pour l'enfiler tranquillement entre ses dents. Alors, peut-être qu'ils auraient l'occasion de se voir davantage...


(562)
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 637
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob Empty
MessageSujet: Re: Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob EmptyVen 4 Juin 2021 - 23:38

« Oui, plus ou moins. »
Pomelo était bien plus qu’un cuisinier. Même bien plus qu’un elfe de maison aux yeux de Stubby. Il était comme un gouvernant ou un majordome qui faisait parti de la famille et dont on ne pouvait pas se passer. Eden ne devait pas avoir une idée très précise de ce qu’était un elfe de maison. Jacob n’en avait pas – son ex-femme non plus certainement. Sinon, Stubby l’aurait su. Pourtant, il était sûr qu’un elfe lui aurait bien rendu service.
« Partout… En Europe, aux Etats-Unis, en Australie… »
La population sorcière mondiale était moins nombreuse que celle des moldue. Les Croques-Mitaines étaient connus à l’internationale mais leur nombre de dates n’équivalait certainement pas les artistes moldus du même niveau qu’eux. Ils ne faisaient pas des concerts partout. Ils faisaient toujours l’impasse sur les pays d’Europe de l’Est alors que la France et les Etats-Unis demeuraient incontournables. En général, peu de concerts étaient prévus en Asie et encore moins en Afrique. Ils s’étaient produits pour la première fois au Japon il y avait seulement cinq ans.
Stubby évoquait l’idée qu’ils se voient pendant la période estivale. Il pensait à une période d’accalmie entre deux concerts.
« Si tu veux, j’ai une ravissante maison de plain-pied près de Nice… Avec une piscine beaucoup trop grande pour moi tout seul. »
Ayant fini son brownie, Eden demanda à aller jouer dehors. Son père accepta et n’eut pas à le dire deux fois au garçonnet qui fila aussitôt. Le chanteur le regarda avec un petit sourire attendri avant de se replonger dans la conversation avec Jacob. Il croyait au mythe des professeurs de DCFM, pour l’avoir vu au cours de sa propre scolarité et celle de sa demi-sœur.
« Au moins, Poudlard ne t’accaparerait plus. »
Il espérait égoïstement que Dumbledore renverrait Jacob. Ainsi, il n’aurait le professeur que pour lui tout au long de l’année.
Revenir en haut Aller en bas
Pr Jacob Braddock

Pr Jacob Braddock


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 94
| AVATARS / CRÉDITS : DAVID BERRY | Valtersen
| SANG : MÊLÉ


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : Un border collie.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob Empty
MessageSujet: Re: Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob EmptyLun 7 Juin 2021 - 19:32

L'Europe. Les Etats-Unis. L'Australie...

Jacob entendit très bien les points de suspension dans la voix du chanteur, comme s'il avait chanté les autres destinations qu'il verrait. Pour un homme qui n'était guère jamais sorti du Royaume-Uni, ces destinations avaient une candeur exotique, même si elles étaient banales pour des occidentaux. Le professeur se figurait bien en bataille de regard contre un kangourou, ou bien à regarder l'été indien en Amérique du Nord. Les climats si différents de ceux d'ici, qui feraient rougir sans aucun doute sa peau, essouffleraient ses poumons, mais étireraient son sourire lui faisaient envie. Mais comme beaucoup de choses dans la vie, Jacob avait l'impression de tirer un frein, celui de son propre manque de mobilité. La question avait déjà été tendue entre Stubby et lui. Et puis, il ne savait même pas la réelle teneur de ses sentiments pour lui. Malgré ses lunettes, il lui semblait s'avancer dans un brouillard qu'il ne contrôlait absolument pas et c'était fort désagréable. Il n'avait plus vécu ça depuis son ancienne relation, des années auparavant. Sa femme qui avait été la seule de sa vie, d'ailleurs, lui avait longtemps tourné autour avant qu'il ne daigne poser ses yeux sur elle. Il l'avait aimé à sa manière, sans doute pas avec toute la beauté de l'amour passionnel. Avec son amant présent, c'était encore différent. Jacob avait fait un travail sur lui-même pour accepter son homosexualité. Il avait dû mettre un peu de côté sa honte. Accepter une relation avec le chanteur, même dans l'intimité d'un ou autre appartement, relevait de l'exploit. Est-ce que cela conditionnait pour autant de l'amour ? Difficile à dire... « Je ne suis jamais allé en France » répondit Jacob en souriant à son amant, « il paraît que là-bas, le soleil y tape fort ». Et sa peau allait sans doute en faire les frais, mais soit ! La franchise avec laquelle lui répondit Stubby concernant Poudlard arracha un rire spontané au professeur. « Certes » - il fit une pause pour se saisir d'un gâteau américain qu'il lui avait ramené et ajouta avant de croquer dedans : « Je devrais peut-être redevenir libraire ». Il mâcha tranquillement le petit gâteau en jetant un coup d’œil par la vitre pour voir Eden s'amuser tranquillement. « Je regrette souvent de ne pas pouvoir jouer comme ça avec lui » avoua-t-il d'un ton pensif alors que le petit garçon tapait dans un ballon, « mais à son âge aussi je jouais seul ». Pourquoi diable avait-il admis cela ? Aucune idée. Ça lui était passé par la tête et cela avait franchi la barrière de ses lèvres. Réalisant ce qu'il venait de dire, il se racla la gorge, et recroqua dans le petit gâteau pour le finir.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 637
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob Empty
MessageSujet: Re: Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob EmptyLun 21 Juin 2021 - 23:44

Si Jacob le lui demandait, Stubby pourrait l’emmener voir les quatre coins de la France. Voire du mond. Lui faire sentir tous les climats ici-bas. Ils n’auraient été que tous les deux à sillonner les routes.
« Ca dépend où tu vas… Mais dans le Sud, en tout cas, il fait très très chaud en été. Plus qu’à Londres, ça c’est sûr. »
Ce n’était certainement pas le climat anglais qui le gâtait de telles températures estivales. En Angleterre, Stubby n’avait jamais attrapé un seul coup de soleil. Et il n’y avait jamais autant bronzé qu’au bord de la Méditerranée. Il était certain que Jacob n’avait pas la peau habituée à un fort ensoleillement (et peut-être pas la génétique pour le supporter non plus).
Stubby faisait part avec une franchise à peine dissimulée son désir de le voir quitter son poste de professeur. Travailler en librairie paraissait moins prenant. Jacob aurait plus de temps pour lui. Voilà tout ce qu’il voulait.
Imitant le futur ex-professeur, Stubby jeta un coup d’œil à l’extérieur. Eden y jouait avec son ballon en shootant dedans dans tous les sens comme une partie de soccer solitaire. Il lui faisait un peu de peine. Contrairement à Jacob, il avait été un enfant très sociable. Souvent, il traînait avec sa bande de copains dans le quartier (quand ceux-ci n’étaient pas à l’école) et jouaient à divers jeux d’enfant, plus ou moins livrés à eux-mêmes. Le reste du temps, il restait dans les pattes de sa mère qui, de toute façon, s’efforçait de lui faire faire des exercices de calcul, de lecture ou d’écriture. Il avait souvent piqué des crises à sa mère pour pouvoir aller à l’école avec ses copains. Sa mère n’avait jamais voulu.
« Il n’a pas de copains avec qui jouer par ici ? »
Stubby ne savait pas s’il y avait aux alentours des parcs pour qu’Eden puisse rencontrer des enfants de son âge. Il finit sa tasse de thé d’une traite et se leva.
« On va dehors ? Pour profiter du soleil. »
Ainsi, ils s’installèrent dehors. Le visage d’Eden s’illumina, apparemment heureux d’avoir un public pour assister à ses prouesses sportives. Il attira d’ailleurs l’attention de son père pour être sûr qu’il le regarde. Mais le ballon finit par arriver aux pieds de Stubby qui le ramassa.
« Je peux jouer ? » demanda-t-il alors au petit garçon. « J’te propose un match. Celui qui marque le plus de but. Si tu gagnes, papa te fera tes devoirs et t'offriras un cadeau. Si je gagne, papa devra nous acheter à chacun un cadeau. »
Il adressa un regard en coin à Jacob avec malice.
Revenir en haut Aller en bas
Pr Jacob Braddock

Pr Jacob Braddock


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 94
| AVATARS / CRÉDITS : DAVID BERRY | Valtersen
| SANG : MÊLÉ


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : Un border collie.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob Empty
MessageSujet: Re: Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob EmptySam 3 Juil 2021 - 16:09

Jacob écoutait, pour une fois, comme s'il était l'élève et non plus le professeur. Stubby ne lui paraissait pas taillé pour l'enseignement, sans doute parce que ce n'était pas sa profession mais aussi également parce que cela ne rentrait pas dans son caractère. Lui, il avait toujours été doux et pédagogue. Pourtant, il écoutait avec une profonde attention les paroles de son amant, comme si par des mots, il pouvait voir des cartes postales de la France. « Mm, la France étant au sud de l'Angleterre, tu imagines ce que j'en penses » répondit-il de son humour pince-sans-rire, très britannique au fond. Pour lui, il n'y survivrait pas, sans doute pas même à Paris, la ville de l'amour. Pourquoi pensait-il à elle et à ce quolibet qu'on lui donnait, sans doute fort exagéré ? Bonne question. Le britannique n'était pas certains de la nature de ses sentiments pour le chanteur, tout comme il était persuadé que ce dernier ne l'aimait pas vraiment. Un attachement simplement physique, éventuellement. Peut-être son intellect...? Bah, même pas, après tout, même pas. Son regard se perdit dehors pendant quelques instants, reconnu à Eden des habitudes que lui-même avait quand il était enfant. Il allait dire quelque chose, quelque chose sur le sentiment paternel et cet étrange accomplissement que l'on pouvait ressentir à la vue d'un soi miniature, mais le chanteur lui coupa un peu l'herbe sous le pied, ou en tout cas, il l'empêcha sans le vouloir d'aller au bout de son idée. Aussi le professeur darda-t-il sur lui un regard légèrement surpris : « Eden n'est pas très souvent chez moi... Je n'en ai pas la garde totale. Alors non, il n'a pas vraiment d'amis dans le coin » - le ton de Jacob était un peu hésitant, il culpabilisait maintenant de faire venir son fils à un endroit où il s'ennuierait nécessairement - « il vient pour me voir, ça lui fait plaisir ». Qu'il disait... Eden mentait peut-être, mais le trentenaire voulait croire que la joie d'un enfant ne se feint pas. Il hocha la tête à la proposition du chanteur et le suivit dehors, un air gentil posé sur le visage. Il encouragea naturellement son fils qui était ravi de montrer sa dextérité au football. Mais comme souvent, on rappela à Jacob sa nature d'handicapé. Il ne pouvait pas vraiment jouer avec lui, sinon en attrapant le ballon avec ses mains, ce qu'il ne ferait pas. C'était moins excitant de s'amuser avec lui alors qu'on avait un adversaire tout désigné de plus d'un mètre quatre-vingt dix à disposition. La proposition de Stubby amusa le père du petit garçon qui leva les yeux au ciel en secouant la tête. « Il n'a pas dit non ! » s'extasia Eden, sans doute du pouvoir de persuasion de Stubby. Mais le petit garçon si jeune ne comprenait pas encore le double langage adulte. Ne rien dire ne voulait pas dire oui, comme cela ne voulait pas dire non. Cela ne voulait rien dire du tout. Aussi commença-t-il à essayer de dribler le plus âgé, sous le regard amusé de Jacob qui se décala à l'ombre quand même. Quand son fils mis un but, forcément, il l'applaudit des deux mains, ravi, ravi vraiment. « On dirait que tu vas passer à côté de ton cadeau » fit-il à l'attention de Stubby, « tu as de la chance que je sois d'humeur généreuse, cela dit ». Il lui fit un sourire entendu, alors qu'Eden reprenait le ballon.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob Empty
MessageSujet: Re: Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob Empty

Revenir en haut Aller en bas

Tu seras gentil, mon kid | Ft. Jacob

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [UploadHero] Les Aventures de Rabbi Jacob [DVDRiP]
» [UploadHero] Tropa de Elite (troupe d'élite) [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Royaume-Uni :: Angleterre :: 
Les lieux d'habitations
-