GRYFFONDOR : 36 pts | POUFSOUFFLE : 95 pts | SERDAIGLE : 159 pts | SERPENTARD : 77 pts
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment :
Pokémon EB06 : chez quels marchands trouver des ...
Voir le deal

Partagez

On n'est riche que de ses amis (Meredith)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 559
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /cosmiclight
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de son père se réanimant et lui reprochant sa mort
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

On n'est riche que de ses amis (Meredith) Empty
MessageSujet: On n'est riche que de ses amis (Meredith) On n'est riche que de ses amis (Meredith) EmptyMer 14 Avr 2021 - 18:54

24 mars 1979

Amelia Bones s'intéressait à beaucoup de choses : l'histoire, le droit et la justice, la couture, la littérature, les animaux et bien d'autres domaines, mais peu voire pas du tout à la vie étudiante. Ce n'était pas qu'une question d'imprévus - si seulement on pouvait appeler le décès de ses parents ainsi - personnels qui l'avaient empêchée de se rendre aux fêtes, clubs et aux réunions des associations. Non, non, elle n'y voyait aucun intérêt. Elle avait des amis, de la famille, des camarades de promo avec qui elle passait du temps et des collègues également. Elle supportait plutôt bien la foule, preuve en état les manifestations auxquelles elle participait et les lieux publics qu'elle fréquentait. Pour elle, l'école supérieure de magie était comme Poudlard un lieu de passage pour son objectif ultime : le département de la justice magique. Elle s'attachait aux gens cependant. Elle le prouvait ce soir alors qu'elle se préparait pour une fête - oui, oui - avec Meredith. Elle ne savait pas tellement pourquoi elle avait accepté, par amitié peut-être. Cela relevait d'un exploit en soi. Elle ne saisissait pas réellement pourquoi la jeune femme tenait à l'intégrer à la "vie étudiante" en l'invitant à une fête où on ne faisait probablement que boire, rire grassement, manger éventuellement et faire des jeux "festifs". Elle se doutait bien qu'on y draguait, et ce lourdement. Et cette ambiance pour une poupée de porcelaine, une princesse à la vie bien rangée comme elle, paraissait bien étrange. Graham était bien arrivé à la convaincre de s'adonner à quelques blagues - qui lui auraient valu une heure de retenue ou deux si elle avait été prise la main dans le sac - mais c'était bien loin dre prendre part à une fête étudiante...

Pour son look, Amelia avait opté pour une petite robe noire cintrée à la taille, laissant dévoiler ses gambettes. Un classique de la garde robe. Elle ne cherchait pas tellement à plaire, mais elle faisait attention à son apparence. Elle aimait cela. Rien d'étonnant à ce que son job étudiant depuis l'été dernier soit esthétimage en fon de compte. D'ailleurs, elle en fit le vague rappel à son amie. “Je peux te coiffer si tu veux.” Suggéra-t-elle aimablement. Amelia avait déjà enfilé sa robe avant de songer à son maquillage et sa propre coiffure. Elle l'avait déjà mise avant de retrouver Meredith. Tout ce qui restait à faire était au niveau de sa tête et ses bijoux. Par habitude, elle savait déjà ce qu'elle faire pour ses cheveux et son visage. Du coin de l'œil, elle observait sa pair d'escarpins dorés qu'elle avait déposé juste à côté de sa paire de sandales. Paire de sandales qu'elle avait évidemment enlevé pour refaire sa manucure. Constatant que ses ongles étaient parfaitement limés - et tant pis si les autres ne regarderaient pas ses pieds, elle était satisfaite du résultat - elle fit venir à elle ses chaussures de la soirée d'un coup de baguette. Bien assise dans une chaise, elle usa à nouveau de magie afin de les lier autour de ses pieds. Elle se mit debout pour évaluer la hauteur. Parfait ! Elle aimait paraître plus grande qu'elle l'était vraiment, et ce malgré son 1m75. Elle dépassait d'une tête la plupart des autres étudiantes et bizarrement, cela ne lui déplaisait pas, plus autant qu'avant. “J'espère que tu es consciente de la lourde tâche qui t'incombe.”  Dit-elle en riant doucement. Elle se lava les mains et après les avoir séchées, elle se saisit de sa brosse pour la glisser le long de sa chevelure. “Les fêtes de ce genre-là, c'est vraiment pas mon truc. C'est une mission ardue.” Quasiment impossible. Pour la simple et bonne raison qu'elle préférait les réunions en petit comité. Elle avait de la conversation et même parfois de l'humour. Pas souvent cela dit. Elle ne se trouvait pas drôle.

Après avoir démêlé ses cheveux, elle se peigna et après quelques manipulations forts adroites, les releva en un chignon haut. Pas de bosse, juste quelques mèches volontairement placées sur la gauche et la droite de son visage afin d'éviter de totalement dégager son front. Elle ne se mit pas de suite les boucles d'oreilles qu'elle prévoyait d'ajouter à son visage et ne se pencha pas de suite sur ses produits de beauté pour se maquiller. Non, pour l'instant, elle était surtout curieuse de savoir ce que Meredith planifiait pour ses cheveux. “Alors qu'est-ce que tu voudras pour tes cheveux ? Demande-moi ce qui peut te passer par la tête, je suis parée. Une fois, j'ai dû faire une coiffure de mariée particulièrement complexe. La cliente voulait la même que celle sur la photo. Ca m'a pris une heure. Donc n'aies pas peur de me demander quoique ce soit.” Elle était perfectionniste Amelia. Même quand elle n'avait, à priori, aucune idée de comment s'y prendre, elle s'exécutait avec la plus grande conscience professionnelle du monde. Alors, franchement, les éventuelles exigences de Meredith ne l'effrayaient pas outre mesure.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Hawthorne

Meredith Hawthorne


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 399
| AVATARS / CRÉDITS : Ester Exposito - cranberry/BK
| SANG : Plus que mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : La perte de Gauwain Robards
| PATRONUS : Une hermine blanche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

On n'est riche que de ses amis (Meredith) Empty
MessageSujet: Re: On n'est riche que de ses amis (Meredith) On n'est riche que de ses amis (Meredith) EmptyLun 19 Avr 2021 - 16:58

Aujourd’hui était une date importante.
Comme tous les vingt-quatre de chaque mois, en définitive. Ces rendez-vous mensuels, retrouvés autour d’un verre de cidre alors que tout avait été si mal entamé. Malgré tout, pour rien au monde Meredith Hawthorne ne voulait changer cela. Consciente que renouer avec Amelia Bones était plaisant et que cette amitié auparavant perdue, était revenue. Bien que les deux jeunes femmes aient changé après Poudlard, elles s’apprivoisaient de nouveau. La demi-Vélane ayant même réussi à faire venir l’ancienne Serdaigle dans sa demeure Hawthorne. Sous le prétexte d’une fête étudiante organisée par le BDE. Drapée, dans un peignoir couleur bordeaux et affichant une serviette de la même couleur enroulant sa longue chevelure blonde, l’ancienne Serpentard attendait patiemment la venue de celle qui avait refait surface dans sa vie. Et d’une façon bien étrange, cependant. Néanmoins, ça ne déplaisait nullement à l’aspirante Auror. Bien au contraire.

Cole Bronson et Gauwain Robards étant absents, la bâtisse victorienne possédant le nom de sa détentrice était bien silencieuse. Sachant son ancienne camarade de Poudlard ponctuelle, la belle blonde eut le temps de prendre un thé et d’en boire quelques gorgées avant que l’autre jolie blonde ne fasse acte de présence. Reposant la tasse encore tiède sur l’îlot central de la grande cuisine, Meredith Hawthorne accueillit chaleureusement Amelia Bones. Avec une étreinte affectueuse et respectueuse. Tout en la guidant, sourire présent sur ses lèvres pleines et rouges jusqu’au lieu des sacro-saintes festivités. L’ancienne Serdaigle qui ferait toujours honneur à sa maison, dans la plus pure des sagesses avait troqué du bleu allant pourtant merveilleusement bien avec la couleur de ses yeux, pour une délicate petite robe noire qui montrait ses jambes. Avec un large sourire teinté de rouge, l’ancienne Serpentard approuvait pareil choix. La tenue était décidément seyante sur la jeune femme qui était bien plus grande qu’elle. Optant pour des sous-vêtements à la couleur de son ancienne Maison, la Présidente du BDE manifesta son désir d’enfiler une combinaison pantalon entièrement noire, dévoilant un dos nu où trônait son tatouage en forme de croissant de lune.

Gardant toujours sa serviette bordeaux sur sa tête blonde, la jeune femme sourit à la proposition sincère de son interlocutrice. Il était certain, qu’elle avait réfléchi au restant de sa tenue et de son maquillage mais pas encore à sa coiffure. Cependant, l’ancienne Serpentard pouvait faire confiance à l’esthétimage quant au fait de lui octroyer une coiffure charmante. Elle était sûrement professionnelle et n’aurait pas peur d’une éventuelle demande.

- Je veux bien oui. Cela serait l’occasion de voir tes talents. Un petit rire doux avant que le regard absinthe observe une saynète touchante. Les chaussures à talons dorés, venaient de s’ourler magnifiquement autour des pieds de l’étudiante en Droit de l’EMS. Qui réussissait à dépasser la demi-Vélane avec sa grande taille sans nul souci. Je me doute Amelia, que la tâche ne sera pas aisée. Mais, je reste une Serpentard dans l’âme et je ne faillis jamais. Un nouveau rire, qui rejoignit celui de sa vis-à-vis. Ça te permettra de voir l’envers du décor. Considère cela, comme une découverte. Ce n’est pas parce que tu t’y rends une fois, que tu es obligée de venir aux suivantes.

Un sourire d’encouragement tendre.
Alors que la silhouette de la fille unique de la Comtesse de Vermandois venait de prendre place sur la chaise libre, à côté d’Amelia Bones. Avec un geste fluide, Meredith Hawthorne en vint à retirer la serviette d’éponge qui retenait sa longue chevelure dorée. Que voulait-elle comme coiffure éventuelle ? Faisant la moue, devant sa coiffeuse, la belle blonde était en pleine réflexion. D’ordinaire, elle aurait pensé à laisser ses mèches claires vagabonder sur ses épaules nues. Relevant ces mêmes mèches, la Présidente du BDE s’imaginait alors, les porter hautes et dégager son cou fin et gracile. Pourtant, l’ancienne Serpentard avait toujours su ce qu’elle voulait. Tout était régi par un contrôle constant et une évidence manifeste. Mais là, l’ancienne Serdaigle se proposait de recourir à ses talents d’esthète. Autant en profiter.

- Je n’irais peut-être pas demander une coiffure de mariée délicate à réaliser. Bien que ça m’intéresse de savoir ce que tu as pu produire. Une pause, alors que le regard absinthe se rivait tendrement au regard bleuté. J’avais eu dans l’idée de les laisser tomber sur mes épaules dénudées. Mais un chignon tressé où s’échappent quelques mèches, ça me plairait.

Une courte pause.

- Qu’est-ce que tu en penses, Amelia ? Je me réfère à ton avis éclairé. Et à ta sagesse. Un petit rire, assorti d’un sourire affectueux.

Ça faisait vraiment plaisir à Meredith Hawthorne.
Qu’Amelia Bones soit présente.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 559
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /cosmiclight
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de son père se réanimant et lui reprochant sa mort
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

On n'est riche que de ses amis (Meredith) Empty
MessageSujet: Re: On n'est riche que de ses amis (Meredith) On n'est riche que de ses amis (Meredith) EmptyMar 20 Avr 2021 - 19:24

Amelia avait choisi une petite robe noire. Meredith opta pour une combinaison pantalon de la même couleur. Au moins, elles seraient coordonnées. Elle savait qu'il s'agissait d'une réflexion quelque peu adolescente, qu'elle aurait pu avoir lors de ses années à Poudlard, mais cela importait peu en fin de compte. Elle était juste rassurée de voir que son choix ne paraissait pas ridicule. Elle ne savait pas exactement ce que d'autres jeunes filles porteraient à sa place : du rouge, du blanc, du jaune peut-être ? Des paillettes et strass ? Elle demeurait sobre, comme la plupart du temps, mais sortait tout de même ses longues et fines jambes pour l'occasion. Voilà quelque chose d'étonnant pour une jeune femme sage, dépréciant parfois son apparence et doutant des compliments qu'on pouvait faire de sa beauté. Et pourtant, elle aimait porter de jolies jupes, de belles robes, se maquiller et se coiffer pour toute sorte d'occasion. Paradoxal ? Peut-être pas. Elle avait appris toutes ces choses de sa mère. Un loisir auquel elle s'adonnait bien volontairement tous les jours.

Mais pour l'heure, elle préférait se concentrer sur les choix de Meredith et plus précisément sur sa coiffure. En tant qu'esthétimage, elle était amenée à exécuter un certain nombre de tâches liées aux soins du visage ou des cheveux. Epilaton, coloration, maquillage, et coupe. Tout y passait. Et à chaque fois, elle s'améliorait. Elle considérait cela comme une évidence à vrai dire. “Tu seras étonnée de mes immenses talents.” Dit-elle mi sérieuse, mi amusée. Il ne s'agissait que d'une demi-vérité. Elle n'irait pas jusqu'à dire qu'elle méritait le prix de la meilleure esthétimage de l'année 1979, mais tout de même, ses petits doigts de fée faisaient des merveilles lorsqu'on les dirigeait convenablement. D'ailleurs, elle maîtrisait bien les chignons, preuve en était celui qu'elle venait de hisser sur le sommet de son crane dans des gestes habiles et rapides sans qu'elle n'ait à s'y reprendre une seule fois. Pour cette soirée, elle souhaitait donner du sien pour s'amuser, pour laisser une chance à Meredith. La mauvaise foi, elle détestait cela plus que toute autre chose.  “Oh ne t'en fais pas. Je ne me sens pas forcée de faire quoique ce soit. Il s'agit là d'un test tout bonnement. Disons juste que la soirée de clôture du festiwitch n'a pas laissé de très bons souvenirs. ” Que pouvait-elle retirer de positif de cet évènement, vraiment ? De vagues retrouvailles avec Wilda après de long mois ? Franchement, elle préférait ne pas réitérer l'expérience de ce soir-là. Découvrir des cadavres alors qu'elle avait pensé se divertir sur ce même lieu... Moyen, moyen. Elle savait que l'histoire ne se reproduisait rarement de la exacte même façon. Mais les êtres humains apprenaient rarement de leurs erreurs et refaisaient toujours les mêmes dans d'autres situations. Si elle était destinée à retrouver des corps, espérons que ce ne serait pas dans une autre fête. Elle croisait les doigts en tout cas...

Meredith prit place à ses côtés et laissa ses cheveux tomber sur ses épaules. La crinière de son interlocutrice était plus foncée que la sienne, plus longue aussi, et probablement très appropriée pour une coiffure complexe à réaliser. “Pour une question de petite fierté professionnelle, j'ai commencé à me composer un portfolio de mes petits exploits en novembre. T'imagine bien qu'il commence à être sacrément fourni à présent.  ” Sa mère lui avait appris à toujours mettre en avant ses compétentes quelles qu'elles puissent être. De toute évidence, coiffer les gens ne lui apporteraient pas grand-chose dans le cadre du magenmagot. Mais si elle venait un jour à exercer un autre job étudiant dans le domaine de la beauté, celles-ci ne seraient-elles pas utiles à un moment ou un autre ? Dans tous les cas, elle montrerait bien volontiers ce portfolio à Meredith si cela lui chantait. Cette dernière eut d'ailleurs la bonne idée de reprendre la parole et lui expliquer qu'elle avait envisagé de laisser ses cheveux courir sur ses épaules. Ce qui n'était pas une mauvaise idée en soi. Bien au contraire d'ailleurs. Avec une chevelure pareille, elle avait toutes les raisons de la montrer. “Le chignon tressé est la coiffure chic et bohème parfaite si c'est ce que tu cherches. Et je pense qu'une fête étudiante est l'occasion idéale pour faire quelques petites folies tout en se faisant plaisir.” Car oui, elle se faisait plaisir lorsqu'elle tentait de nouvelles coiffures. Elle attrapa alors la brosse de Meredith et se mit derrière elle pour entamer le processus pour démêler ces cheveux et les sécher par la même occasion. “N'hésite pas à me le dire si je te fais mal.” En attendant sa réponse, elle disposa les différentes mèches à leur place "naturelle" et la raie finit par apparaître. Et lorsqu'elle eut une réponse, elle commença alors à lui brosser les cheveux le plus délicatement du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Hawthorne

Meredith Hawthorne


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 399
| AVATARS / CRÉDITS : Ester Exposito - cranberry/BK
| SANG : Plus que mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : La perte de Gauwain Robards
| PATRONUS : Une hermine blanche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

On n'est riche que de ses amis (Meredith) Empty
MessageSujet: Re: On n'est riche que de ses amis (Meredith) On n'est riche que de ses amis (Meredith) EmptyMer 21 Avr 2021 - 14:40

Amelia Bones et Meredith Hawthorne étaient pour le moins coordonnées.
Une couleur identique dans une tenue, qui pourtant, était fondamentalement différente. L’une ayant porté son choix sur une jolie robe cintrée mettant en valeur ses longues jambes, tandis que l’autre avait jeté son dévolu sur une longue combinaison qui masquait ses formes voluptueuses mais qui parvenait à les mettre tout autant en valeur. La seule note de couleur réelle viendrait d’escarpins rouges vertigineux, d’une cape d’une nuance identique et d’un sac à main doré. Pour le maquillage, la belle blonde ne se décidait pas encore. Optant sûrement pour un regard pour le moins naturel, ne mettant en valeur que sa bouche généreuse avec une teinte vermeille. Celle que les labiales portent ordinairement, tout comme ses ongles, et qui est sa marque de fabrique. Bien que typiquement Serpentard, la demi-Vélane n’en arborait pas moins le rouge des Gryffondor.

Cependant, la fille unique de la Comtesse de Vermandois souhaitait que son amie, l’ancienne Serdaigle puisse rendre sa chevelure claire encore plus attrayante. Et pour cela, l’ancienne Serpentard lui faisait entièrement confiance. Le fait d’être une esthétimage appliquée et consciencieuse conférait à l’étudiante en Droit, un crédit hors norme à ce sujet. Avec un petit rire, l’hôtesse se mit à hocher sa tête blonde, ayant par ailleurs une certaine hâte à voir ces immenses talents. Qui, bien entendu, n’étaient aucunement faussés, car l’aspirante Auror les pensait excellents.

- Je compte bien être étonnée, Amelia. Vraiment. Répondit la Présidente du BDE avec un sourire radieux. Heureuse de redécouvrir, un peu de cette promiscuité inhérente à la scolarité de Poudlard. Or, cette fois-ci, ce serait dans une fête incluant le BDE, que les deux jeunes femmes prendraient place. Tout ceci, en espérant que l’ancienne Serdaigle en vienne à apprécier ces manifestations estudiantines, sans pour autant en être friande. Oui, si tu es déjà d’accord sur l’éventualité que cette soirée prendra la forme d’un test, ça me convient parfaitement. Un nouveau sourire. Avant une délicate grimace. Imperceptible.

Et, une légère pause.
Parce que, bien que Meredith Hawthorne n’avait pu se rendre au Festiwitch, elle en connaissait les tenants et aboutissants. Incluant un deuil, par deux fois douloureux, pour Amelia Bones. Posant doucement une main, sur le bras de la jeune femme qui était son invitée, l’aspirante Auror se mit en tête de lui apporter sa confiance et son apaisement. Qu’il n’y aurait pas de malencontreuses découvertes. Pas à cette soirée.

- Je le sais. Mais, je peux néanmoins te promettre que les souvenirs que tu vas pouvoir avoir à cette soirée, seront bien plus mémorables. Une pause. En revanche, n’hésite pas à me faire signe, si tu te sens mal à l’aise. D’accord ? Ou que tu ne veux pas poursuivre cette soirée. Je ne me fâcherais nullement et je comprendrais parfaitement. On passera le reste de la fête, ici. Si jamais. Un délicat sourire, plus que tendre sur la bouche rouge et pleine.

Attentive la belle blonde écoutait son interlocutrice lui expliquer, qu’avec toutes ces coiffures réalisées au sein de son travail étudiant, cette dernière avait entamé une mise en valeur du travail effectué. Saluant cette initiative, l’ancienne Serpentard applaudit l’effort conséquent de l’ancienne Serdaigle. Qui devait être, fière de son labeur. Vu les quelques clientes, sûrement exigeantes. Acquiesçant par un hochement de tête affirmé, la demi-Vélane voulait voir ce portfolio, et ce, très prochainement.

- Je serais curieuse de voir ce portfolio, qui doit être sûrement conséquent. Tu pourras me le montrer à l’occasion ? Questionna, Meredith Hawthorne avec affection. Envers Amelia Bones, à qui, elle venait de soumettre son avis. Sa longue chevelure blonde recouvrant ses épaules nues ou bien, quelque chose d’un peu plus élaboré et changeant ? Parfait. J’ai envie de voir ce que cela donne, car je ne l’ai pas encore vue, sur moi. Ce sera une première. Puis, avec un petit rire. Ce soir, est le soir des découvertes, j’ai l’impression.

Avec un sourire, la Présidente du BDE vit l’étudiante en Droit, se placer derrière elle et commencer son travail de coiffure. A savoir, dompter et discipliner la longue crinière de mèches claires. Afin d’encourager son interlocutrice, Meredith Hawthorne offrit un gracieux sourire à Amelia Bones, qui ne lui faisait aucunement mal. Au contraire. Car, comme par magie, la chevelure blonde se mit en place. Du moins, l’ancienne Serdaigle entamait ce pour quoi, elle s’était proposée.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 559
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /cosmiclight
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de son père se réanimant et lui reprochant sa mort
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

On n'est riche que de ses amis (Meredith) Empty
MessageSujet: Re: On n'est riche que de ses amis (Meredith) On n'est riche que de ses amis (Meredith) EmptyMar 27 Avr 2021 - 20:34

Amelia n'était ni stressée ni réticente à l'aidée de se rendre à sa première fête étudiante. A vrai dire, elle se sentait même plutôt sereine mais jugeait légitime de prévenir Meredith d'un potentiel échec de cette escapade. Elle y mettait du sien en tout cas. Elle s'était bien apprêtée pour une soirée et surtout elle avait décidé d'aider la présidente du BDE à se préparer elle-même. Comme elle l'aurait fait avec Aurora ou Svetlana, ses deux meilleures amies. Elle ne savait pas encore où placer Meredith parmi ses amitiés mais elles s'étaient "réservées" une date - le 24 de chaque mois - à elles deux. Alors elle supposait qu'elles étaient sur la bonne voie toutes les deux. D'autres jugeraient cela sans doute insensé, mais cela n'avait que peu d'importance pour l'étudiante. Mais ce n'était pas une histoire de garçon qui l'empêcherait d'entretenir une amitié avec quiconque. Surtout pour un garçon qui faisait partie de son passé. “Un test, c'est très bien. ” Cela suffisait amplement. Elle ne s'attendait pas particulièrement à apprécier, mais au moins, avec l'idée en tête qu'il ne s'agissait que d'une tentative, elle n'avait pas la pression. Celle qui l'aurait forcée à essayer coute que coute et surtout se mettre mal à l'aise. Elle en serait bien capable malheureusement. Mais la détermination de Meredith rencontrait tout de même des limites, des limites que cette dernière avait posé pour respecter la liberté de son amie. Il y avait là quelque chose de profondément moral qu'Amelia appréciait à sa juste valeur. “C'est gentil de ta part.” Il existait évidemment une sororité entre elles, basée sur des principes et personnes qui s'assemblaient et se ressemblaient assez bien. Elles se comprenaient assez bien et leur amitié reposait sur un respect mutuel. La preuve avec ce début de soirée et cette conversation. “Mais ne t'en fais pas pour ça, j'ai le cuir aussi solide que celui d'un dragon.” Plaisanta-t-elle pour détendre une atmosphère peut-être trop sérieuse pour elle. Pour avoir survécu à la mort de ses parents et s'en être relevée, elle le pensait vraiment. Elle avait juste ajouté une pointe d'humour se comparant aux écailles d'un dragon qui ne devaient pas être faciles à transpercer. Elle n'était pas dangereuse comme ces créatures, mais solide, oui, ça elle l'était. Elle s'en rendait compte chaque jour un peu plus et puisait sa force, à nouveau, là où elle avait toujours été : chez les personnes qu'elle affectionnait.

Si gérer le BDE et la connaissance de l'administration de l'université qui en découlait était du domaine de Meredith, les soins pour les cheveux, l'esthétimagie tenait plutôt des talents et compétences d'Amelia. Et pour cause, elle s'était beaucoup amélioré depuis son entrée au salon d'Harpile Poil. Et pourtant avant cela, elle était déjà une amatrice fortement éclairée. Aussi était-elle plus que ravie de mentionner son portfolio de coiffures. Un certain nombre de clientes avait accepté de poser pour elle. Car Amelia, elle était polie, perfectionniste et faisait son travail le mieux possible. Avec sa gueule d'ange - elle ne croyait pas encore qu'on puisse sincèrement le penser - et son doux parlé, on lui donnerait le bon Dieu sans confession. Et sans nul doute, ils n'avaient pas exactement tord. Amelia n'était pas quelqu'un de mauvais, bien au contraire. Elle réapprenait à l'accepter. “Je te le montrerai avec plaisir. Je l'apporterai la prochaine fois que l'on se voit. ” Elle le ferait sans hésiter, car cette petite chose était fort fournie. Elle y prenait soin, toujours, impeccablement soin. Pas une photo de travers. Pas un bout abimé, et cela arrivait, elle prenait évidemment sa baguette pour arranger cela. Elle était si prudente, si soigneuse, que rien ne prenait jamais une forme moche comme elle le disait si souvent. Dans ces nombreuses photos, Amelia avait également des chignons. Pas celui que désirait Meredith toutefois. “Les découvertes sont toujours enrichissantes. Et s'il te plait, je pourrais te l'apprendre. J'aime bien enseigner. Je faisais du tutorat à Poudlard avec une jeune gryffondor. Tu ne l'as surement pas connue. Elle s'appelle Moggy. ” Moggy était une petite sœur pour elle. Si elle pouvait, elle l'adopterait bien et l'arracherait à cette terrible mère qu'elle avait rencontré en aout. Elle s'en rappellerait toujours de cette harpie. Désagréable rencontre. “Je suis certaine que tu ferais une excellente élève.” Dit-elle en lui brossant les cheveux avec une grande douceur. Ils furent assez faciles à coiffer. “Tes cheveux sont bien entretenus.” Commenta-t-elle en tirant les cheveux en arrière tout en laissant quelques mèches ici et là pour encadrer le visage de Meredith. Elle tressa quelques cheveux sans pour serrer afin de garder le côté bohême et poursuivit tout en laissant quelques commentaires pour ne laisser des blancs non plus. “C'est presque fini” Dit-elle en souriant alors qu'elle approchait de la fin. La dernière touche et hop, voilà le résultat. Avant qu'elle ne l'annonce à Meri, elle vérifia que tout était en place et regarda la coiffure sous toutes ses coutures. “Tu peux te regarder dans un miroir à présent.” Sourit-elle. Elle était contente du résultat, mais il ne restait plus que le jugement de Meredith.

 
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Hawthorne

Meredith Hawthorne


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 399
| AVATARS / CRÉDITS : Ester Exposito - cranberry/BK
| SANG : Plus que mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : La perte de Gauwain Robards
| PATRONUS : Une hermine blanche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

On n'est riche que de ses amis (Meredith) Empty
MessageSujet: Re: On n'est riche que de ses amis (Meredith) On n'est riche que de ses amis (Meredith) EmptyMar 18 Mai 2021 - 16:57

Dans quelle case placer Amelia Bones ?
Pour Meredith Hawthorne, cela s’avérait encore délicat de la positionner. Bien que la Présidente du BDE, elle-même, n’aime pas mettre des personnes appréciées dans des normes proprement faites, il était néanmoins judicieux de le savoir. L’ancienne Serdaigle se rapprochait le plus d’une amie perdue qui, par la force des choses, était revenue à la normalité. Même si, les deux jeunes femmes ne foulaient plus le sol ancestral du château séculaire, elles étaient différentes. Nouvelles, de par leurs expériences passées. Et futures. Pour la demi-Vélane, repartir sur des bases saines, était primordial. Et c’était en cela, que la belle blonde voulait œuvrer. Notamment en offrant à son interlocutrice, une première expérience dans une fête estudiantine. Parce qu’elle savait que l’étudiante en Droit de l’EMS n’aimait pas ce genre de rassemblement. Cependant, l’aspirante Auror, grâce à sa nomination au sein du Campus, représentait ses ouailles. Ouailles qui étaient de ce fait, très bien gardées.

Cette soirée, était alors un test. Pour introniser la vis-à-vis de l’ancienne Serpentard. Qui, secrètement, espérait que cette dernière soit réceptive. Or, Meredith Hawthorne laissait une porte de sortie à Amelia Bones, lui promettant que si par le plus grand des malheurs, elle ne se sentait pas bien, elles rentreraient toutes deux dans la demeure victorienne Hawthorne. Et de ce fait, elles termineraient la soirée entamée avec des films choisis par l’hôtesse de maison ainsi que des choses à grignoter. La belle blonde, aimait croquer dans des chips faites maison ou des popcorns, quand il s’agissait d’avoir affaire à des zombies, des tueurs en séries ou des vampires. Tout ceci pour se donner un tant soit peu de force, lovée dans les bras de Gauwain Robards.

- Ce n’est pas gentil de ma part, c’est en toute amitié. Tu me promets, si le test n’est pas concluant, on termine cette soirée entre filles ? Questionna la belle blonde avec un large sourire rouge, teinté d’une affection sincère. Ça, je veux bien te croire. Que tu possèdes le cuir aussi dur qu’un dragon. Et, pour tout te dire, j’aime particulièrement cela. Conclut l’aspirante Auror avec un léger rire. Parce que l’atmosphère se devait d’être plus aérienne et bien moins tendue.

Avec un applaudissement enchanté, la jeune femme blonde reçut un assentiment de la part de celle qui était revenue dans sa vie. Il était certain, que le regard absinthe acéré et curieux, voulait voir ce que pouvait produire les doigts créatifs d’Amelia Bones, dans les chevelures des jeunes femmes qu’elle s’était plu à coiffer adroitement et avec perfectionnisme. Un trait de personnalité, que les jeunes femmes avaient en commun, visiblement. Et bien d’autres choses, que la bouche rouge et pleine préféra étrangement, garder secrètes.

- Ce serait un réel plaisir de me montrer un peu de ce monde, que tu peux créer. J’en serais enchantée, vraiment. Un immense sourire, à la couleur de grenat. Je me plierais à tes enseignements alors. Bien que je sois habituée à être tutrice, plutôt que tutorée. Mais, je veux bien être de l’autre côté de la barrière, comme on dit. Un froncement de sourcils, suite à une réflexion. Moggy ? Ce prénom, ne lui disait rien. J’avoue qu’à Poudlard, j’étais assez solitaire et je n’allais pas foncièrement vers les autres Maisons. Mais, tu as raison. Je ne connais pas cette mystérieuse Moggy.

Un nouveau rire.
Alors que la demi-Vélane se contemplait dans le miroir de sa coiffeuse, tandis que sa comparse d’une soirée, s’employait à rendre encore plus soyeuse sa chevelure claire. Le regard couleur de fée verte, suivait chaque mouvement de brosse avec attention. Étudiant sciemment, parce que si jamais elle prenait la place de l’élève, autant qu’elle commence avec des fondements appréciables.

- Merci pour les compliments. Pour l’excellente élève et pour l’entretien de mes cheveux. J’avoue qu’avec ma condition, il m’est facile de les sublimer. En plus de son essence de demi-Vélane, la fille unique de la Comtesse de Vermandois faisait tout son possible pour administrer des soins à base de plantes odorantes sur ses mèches blondes. Il me tarde de voir, si c’est bientôt fini ! S’exclama la belle blonde en joignant ses mains pour une prière silencieuse.

Et, enfin.
Le résultat.
Se tournant de trois-quarts pour s’admirer dans le miroir, les doigts fins et délicats n’osaient pas toucher la création offerte. De peur de la défaire dans un mouvement involontaire. Émue, Meredith Hawthorne, s’était redressée pour faire face à Amelia Bones. L’observant, tout en restant silencieuse. Avant de la prendre dans ses bras, dans une étreinte aimante et amicale.

- Merci. Beaucoup.

Et, c’était on ne peut plus honnête.
Parce que dit, avec le cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 559
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /cosmiclight
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de son père se réanimant et lui reprochant sa mort
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

On n'est riche que de ses amis (Meredith) Empty
MessageSujet: Re: On n'est riche que de ses amis (Meredith) On n'est riche que de ses amis (Meredith) EmptyMar 25 Mai 2021 - 1:11

Même si elle en avait l'allure, Amelia n'était pas une poupée de porcelaine sur le point de se briser en mille morceaux. Si elle ne ressemblait nullement à un dragon, elle comparait sans rougir sa peau au cuir de cette créature. Elle avait appris. On ne connaissait sa véritable force que quand elle avait été éprouvée. Elle en avait vécu des choses ces derniers temps. Des cadavres flottants, la mort de son père, le corps refroidi de son père, le deuil et les premiers pas dans cette vie d'adulte de la plus brutale des manières. Il serait en effet mal venu de sous estimer une jeune femme comme Amelia Bones, qui avait tant connu, tant vécu en si peu de temps. Plusieurs mois plus tard, elle reprenait du poil de la bête sur bien des aspects de sa vie. Elle avait trouvé un équilibre entre études, vie sociale et job étudiant. Elle estimait qu'elle s'en sortait bien et s'accordait de plus en plus des distractions pour évacuer le stress. Cette soirée étudiante n'était en fin de compte qu'un test, un défi tout au plus.  “Une soirée entre filles me semble être une bonne alternative au cas où.” Elle n'avait pas spécialement cru qu'elles en parleraient tant que ça, mais cela importait peu. Elles étaient habituées à s'autoriser des soirées entre filles justement. Cette excursion était probablement la première en son genre dans leur agenda. D'ici quelques heures, elle saurait si elles réitéreraient une telle expérience. Elle ne misait pas spécialement gros sur une telle éventualité, mais ne se fermait pas non plus. Voici une différence assez marquante par rapport à ses années à Poudlard. Les bals lui étaient bien passés au dessus de la tête - à plusieurs mètres au dessus de la tête. Le nez toujours dans les bouquins, à la bibliothèque ou rangée dans son dortoir à discuter avec Aurora et Svetlana, elle avait raté l'intérêt que d'autres avaient pu lui porter. Toutefois, elle n'avait pas l'impression d'avoir manqué quelque chose. Sa jeunesse, elle se jouait maintenant, depuis sa sortie de Poudlard... avec raison, et responsabilité. Nul besoin d'être insouciant pour profiter de la vie.

Si Amelia s'organisait toujours, elle n'était pas non plus exactement le cliché du rat de bibliothèque. Elle y passait son temps certes, mais elle prenait soin de son apparence. Ses coiffures, son maquillage, ses tenues étaient toujours la résultante d'un travail de qualité. Elle ne se rapprochait pas tellement de l'image de cette jeune fille timide cachée derrière des gros binocles et des manuels poussiéreux. Elle se pensait ordinaire, et pourtant... qui aurait pu croire qu'une étudiante en droit choisirait comme job celui d'esthétimage ? “Ce n'est pas si difficile en vérité. Mais il faut faire preuve de patience. A peu près tout le monde s'en sortirait avec une queue de cheval. Mais qui peut faire une tresse à quatre brins en un coup de baguette du premier coup ?” Elle savait de quoi elle parlait. Elle avait essayé. Le premier coup fut un semi-échec. Le deuxième également, mais pas le troisième. Dès qu'elle avait compris le principe, c'était devenu de suite plus facile. “Oh rien d'étonnant à cela. Elle est entrée à Poudlard qu'en 1977. Elle a 12 ans. Il a fallu composer avec son caractère de sauvageonne. Mais nous avons trouvé un compromis. Ce tutorat m'a conduit à monter sur un balais et improviser des matches de quidditch. Autant te dire que je ne risque pas de l'oublier. ” Si Amelia n'était pas naturellement bavarde ou expressive, elle l'était devenue au contact de Soyle mais aussi par le biais de son métier. Les clientes parlaient... beaucoup, beaucoup. Elles jacassaient, partageaient les derniers ragots, donnaient leurs avis sur l'actualité politique ou d'autres choses. Certaines parlaient de leurs familles, de leurs déboires amoureux; Oh Amelia avait été la confidente de beaucoup de femmes, d'hommes et autres créatures étonnantes qui arpentaient parfois le salon. Il n'était donc pas étonnant qu'elle s'exprime aussi facilement, d'autant plus qu'il s'agissait de son amie.  

Par différents gestes habiles et maîtrisés, Amelia parvint à créer ce qu'elle avait en tête. Un chignon bohème/chic, ce qui à son humble avis, convenait aussi bien à la personnalité de Meredith qu'à son visage. Amelia n'était toutefois pas particulièrement vantarde. Il fallait reconnaître que l'entretien parfait des cheveux de son ami avait évidemment facilité son travail. Elle n'était donc pas étonnée que le rendu soit bon et satisfasse Meredith. Cette dernière la serra dans ses bras et la remercia chaleureusement comme si elle avait commis quelque exploit ou fait un miracle. Elle l'étreignit à son tour pour lui montrer que ce n'était rien, qu'elle l'avait fait de bon cœur.  “Il ne reste plus que les bijoux et le maquillage pour que le tableau soit complet. Et nous pourrons être des Cendrillons des temps modernes.” Evidemment, Amelia n'avait pas grand-chose d'une Cendrillon. Elle n'était pas réduite en esclavage et ne rêvait pas de s'extirper de sa condition, de réaliser son rêve et juste aller au bal comme les autres jeunes filles du royaume. Elle était parfaitement consciente d'avoir fait une comparaison plus que superficielle. “Qu'e'st-ce que tu envisages de porter ?” Demanda-t-elle alors en se saisissant de son nécessaire pour se maquiller. Elle penchait évidemment pour quelque chose d'assez naturel. Ce qu'elle préférait de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Hawthorne

Meredith Hawthorne


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 399
| AVATARS / CRÉDITS : Ester Exposito - cranberry/BK
| SANG : Plus que mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : La perte de Gauwain Robards
| PATRONUS : Une hermine blanche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

On n'est riche que de ses amis (Meredith) Empty
MessageSujet: Re: On n'est riche que de ses amis (Meredith) On n'est riche que de ses amis (Meredith) EmptyJeu 3 Juin 2021 - 15:37

Son interlocutrice était forte.
Résiliente dans les épreuves dures que lui avait apportées la vie, Amelia Bones s’était relevée. Plus droite et plus fière que jamais, contre ces Ombres malfaisantes qui l’avaient alors dévorée. La perte de ses parents, l’avait plongée dans une dépression abyssale, se rendant compte, à tort, qu’elle était la seule et unique responsable de la finitude de ses géniteurs. Alors, qu’il n’en était rien. Pour elle, qui avait ce complexe de la survivante, parce qu’elle était encore là. A contrario de Monsieur et Madame Bones, emportés injustement par une véritable Ombre. L’ancienne Serdaigle était résiliente, et avait trouvé dans ces épreuves douloureuses, une force nouvelle. Pour se redresser et en venir à bout. S’octroyant même, ces jours importants où Meredith Hawthorne et elle, se voyaient. Pour le plus grand plaisir de la belle blonde, qui avait retrouvé son ancienne camarade de Poudlard. Une autre Amelia Bones, avec ses failles et ses doutes. Mais qui, la rendait encore plus admirable envers le regard vert couleur d’absinthe pure.

La Présidente du BDE était remplie de liesse. De tendresse, quant à avoir l’étudiante en Droit chez elle, à la demeure Hawthorne. L’emmenant dans une des soirées du BDE, que la demi-Vélane présidait. En espérant, que l’autre blonde n’en fasse pas une réaction allergique. Bien que les soirées soient différentes mais non bruyantes. Car pilotées, d’une main autoritaire par la belle blonde au charme surprenant. Ses ouailles étaient fières d’elle. Fières de celle qui pouvait leur présenter le Campus sous un jour nouveau. En plus de ses études d’aspirante Auror, il y avait cette présidence à conserver. Le flambeau, étant à passer à la fin de l’année prochaine. Et, elle savait, à qui l’adresser. Qui serait le plus apte, pour continuer sa croisade silencieuse.

- Alors, on opte pour ce principe, si jamais tu n’es pas enchantée. Je préviendrais Cole, pour qu’il nous prépare quelques petites mignardises à manger devant un film. Ou autre chose. Murmura la demi-Vélane à son interlocutrice, avec un large sourire attendri. En plus d’être une jeune adulte affirmée et fière de ce qu’elle pouvait entreprendre au quotidien, Amelia Bones possédait des doigts de fée. Pour sa propre création et son inventivité. Ce qui plaisait à outrance, à Meredith Hawthorne. Justement, c’est ta patience qui fait tout. Et la façon dont tu es appliquée à ce que tu fais. C’est une de tes qualités.

Encore plus que celle, de s’occuper d’une étudiante bien plus jeune qu’elle. L’ancienne Serdaigle s’était elle aussi, improvisée tutrice. Envers une jeune demoiselle, que l’ancienne Serpentard ne connaissait nullement. A l’évocation de la date, la fille unique de Fenella de Vermandois eut une pensée nostalgique. C’était cette année-même, qu’elle avait quitté Poudlard et son château séculaire aux vieilles pierres protectrices. Pour des hautes études, dans lesquelles, elle s’illustrait à merveille. Chose qu’Amelia Bones semblait partager. A l’évocation des matches de Quidditch improvisés, Meredith Hawthorne eut un léger rire flûté, sa main ornée de rouge bordeaux, occultant ses labiales. Cela avait dû être somme toute incongru mais ô combien divertissant !

- Tu as su l’apprivoiser alors. Ce qui est peut-être assez rare, non ? Mais, c’est tout à ton honneur, en définitive. Et, j’imagine bien que tu n’as pas dû oublier de sitôt, ce que tu as dû faire. Un petit rire, alors que la longue chevelure blonde, elle aussi, était en proie à la domestication par les doigts de l’esthétimage de chez Harpile Poil. Les mèches claires commençaient à prendre forme, pour être sublimées dans une coiffure magnifique. Véritablement magnifique. J’approuve ta métaphore des Cendrillons modernes, même si ce n’est pas exactement le cas. Un large sourire rouge, alors que l’ancienne Serdaigle avait réceptionné l’étreinte de l’ancienne Serpentard sans ciller. Lui démontrant que cela avait été fait avec toutes les bonnes intentions du monde.

Que mettre comme maquillage ?
Connaissant assez son interlocutrice pour son naturel et sa beauté qui allait de pair, la tutrice de Gauwain Robards opta pour des teintes peu nuancées. Dans des beiges colorés. C’est du moins, ce qu’elle percevait pour Amelia Bones. Pour Meredith Hawthorne, la bouche rouge et sensuelle était de rigueur. Tout comme les ongles bordeaux, qui terminaient sa tenue et offraient une touche de couleur. Son regard d’un vert peu commun, serait mis en valeur par quelque chose de clair. Sans être trop prononcé. A l’image, de ce que pouvait porter la demi-Vélane.

- J’opterais pour quelque chose de simple et de naturel. Et, je mettrais en valeur mes lèvres avec un rouge soutenu. Comme à mon habitude. Une pause, alors qu’elle prenait dans le tiroir de sa coiffeuse, le nécessaire pour se maquiller. Je te vois avec des teintes naturelles, mais qui mettront en valeur ton regard bleuté. Est-ce que je me trompe ?

Elle était sûre et certaine, de ne pas se tromper.
C’était l’évidence même.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 559
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /cosmiclight
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de son père se réanimant et lui reprochant sa mort
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

On n'est riche que de ses amis (Meredith) Empty
MessageSujet: Re: On n'est riche que de ses amis (Meredith) On n'est riche que de ses amis (Meredith) EmptyMar 15 Juin 2021 - 21:55

Comme beaucoup de jeunes femmes de son âge, Amelia ne cuisinait pas comme un chef. Mais elle apprenait. En quête d'autonomie et d'indépendance, elle cherchait à connaitre toutes les ficelles de la tenue d'un logis. Elle tenait à ne dépendre de personne. Son job étudiant - esthétimage - n'avait eu que ce but. Malgré tout, elle n'avait pas su tenir le cap, la mort de ses parents lui ayant mis un sacré plomb dans l'aile. Mais elle travaillait dur pour devenir une meilleure version d'elle-même. “La prochaine fois, je te ferais ma tarte au citron meringuée. ” "Ma" qu'elle disait comme si elle avait inventé ou réactualisé la recette. Elle présentait toujours ce dessert de cette manière. Il était assez connu qu'Amelia adorait tout ce qui était au citron : citronnade, thé au citron, jus de citron, gâteau au citron. Bref, tout ce que son palais était prêt à apprécier. “Ou on pourrait la faire ensemble.” Ajouta-t-elle enchantée par cette idée. Elle ne doutait pas des talents de Cole et de ce qu'elle avait pu tester, il plaçait la barre très haute. Mais elle aimait cuisiner elle-même malgré de nombreux ratés. Mais en tant qu'invitée, elle savait se montrer respectueuse. En effet, elle n'avait pas à discuter la façon dont les autres tenaient leur maison. Elle n'était qu'une convive et elle restait bien volontiers à sa place. Plus ouverte que les trois quarts des gens sans doute. Elle le savait bien, pour avoir combattu les petits sang pur extrémistes durant ses années à Poudlard. Souvent, sa patience avait été mise à mal. Mais depuis le moment où elle avait su canaliser sa passion, elle avait pu apprendre à tout gérer de front. Ainsi, elle savait appliquer sa patience dans bien des domaines de sa vie : privée, étudiante et évidemment professionnelle. “La patience est une vertu. Mais c'est comme tout, elle se travaille.” Sourit-elle avec une once de fierté dans le regard. De la fierté pour ses accomplissements, elle en avait un paquet. Si elle avait traversé une période de doutes, elle choisissait de se remettre d'aplomb en appréciant ce qu'elle avait, et surtout ce qu'elle réussissait.

Le tutorat d'une élève comptait parmi ces petites victoires. Et Moggy avait progressé au fil de sa première année, en sortilèges notamment. Certes, le professeur Flitwick notait moins sévèrement que les autres, mais cela avait été un exploit pour la petite gryffondor. “Beaucoup la décriraient comme un chat sauvage. Je dirais simplement qu'elle est impulsive. Juste un lionceau qui a besoin d'un cadre plus souple.” Elle ne doutait pas un seul instant que Moggy se métamorphoserait en une lionne indépendante. Mais elle avait du chemin à faire jusqu'à devenir cette personne. De toute façon, n'avait-elle pas le temps ? Des années encore pour s'y préparer. “Et j'ai eu la pire note possible en vol aux aspics. Mais je me suis rattrapée largement avec les autres matières.” Son bulletin contenait cinq efforts exceptionnels, un optimal et seulement deux acceptables, ce qui lui aurait ouverts les portes de bien des filières si elle avait voulu. Mais le droit était toute sa vie, sa passion, elle s'y épanouissait comme une sirène dans l'eau. “J'aime imaginer la vie de Cendrillon si elle avait été étudiante. Je la verrais bien étudier le stylisme ou la musicologie peut-être.” Ajouta-t-elle en achevant la coiffure de cette chère Meredith. Le chignon bohème chic lui convenait à merveille. Aussi bien à son apparence qu'à sa personnalité.

Tenues enfilées, coiffures dressées et il ne restait plus que l'étape maquillage et bijoux. En effet, Amelia privilégiait les couleurs naturelles, les teintes claires qui ne feraient pas d'elle un balai volé aux yeux des autres. Elle approuva donc silencieusement les paroles de son interlocutrice. Aussi, elles entamèrent donc le difficile exercice d'agrémenter leur look du maquillage idéal. Il fallait qu'il apporte un plus sans être une excentricité. Amelia était quelqu'un d'assez discret, mais qui aimait toutefois être à son avantage. Au moins, elle ne détonnerait pas avec le décor. Quand elles eurent terminé avec les préparatifs, Amelia prit naturellement la parole : “Je crois que c'est bon maintenant non ?” Elle vérifia sa tenue, puis checka ses affaires. Elle avait tout. Tout paraissait en ordre. Considérant qu'elle avait tout ce qu'il lui fallait, elle attendait un signe de Meredith. Elle lui laissait bien volontiers prendre la tête des opérations. Elle n'avait pas été à une fête étudiante et ne s'était pas assurément pas interrogée sur le lieu où elle se déroulait. Elle n'avait pas une idée particulièrement précise des locaux. “Je te laisse nous guider.” Lui confia-t-elle avec un sourire. Elle lui faisait confiance pour ne pas le mener dans un trépied. Alors, elle irait à cette soirée les yeux fermés si elle n'en avait pas besoin pour se déplacer.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Hawthorne

Meredith Hawthorne


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 399
| AVATARS / CRÉDITS : Ester Exposito - cranberry/BK
| SANG : Plus que mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : La perte de Gauwain Robards
| PATRONUS : Une hermine blanche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

On n'est riche que de ses amis (Meredith) Empty
MessageSujet: Re: On n'est riche que de ses amis (Meredith) On n'est riche que de ses amis (Meredith) EmptyMer 16 Juin 2021 - 17:27

Il y avait certaines similitudes manifestes entre Amelia Bones et Meredith Hawthorne.
L’une comme l’autre semblait friande de mets à la saveur acide et citronnée. La belle blonde aimait tout ce qui se rapprochait de près de ou de loin à cette saveur. Cole Bronson, savait lui faire plaisir en ce sens, notamment quand il concoctait le dessert favori de la demi-Vélane. Qui était somme toute rafraichissant mais toujours avec ces arômes chers au cœur de la fille unique de la Comtesse de Vermandois. Alors, quand l’ancienne Serdaigle se proposa tout naturellement pour faire sa tarte au citron meringuée, l’ancienne Serpentard en fut extatique et enchantée. Parce que son ancienne camarade de Poudlard était travailleuse et appliquée, l’aspirante Auror savait que le dessert que l’étudiante en Droit proposait, serait à la hauteur de ses espérances. Et que ces dernières ne seraient nullement déçues.

- Je serais ravie de la goûter Amelia, vraiment. Commença la jeune femme en souriant d’un sourire rouge intense. Encore plus accentué, par un ravissement certain lorsque son interlocutrice proposa à la Présidente du BDE de l’EMS, de la faire à deux. Là, la Franco-Galloise en était plus que ravie, consciente qu’à elles deux, elles pouvaient potentiellement être au même niveau que l’Écossais. Ce qui, ne serait pas chose aisée. Soit, ce serait avec plaisir ! Tu me donneras tes disponibilités et je te donnerais les miennes, et nous pourrons faire ce projet ensemble. Et, il me plait vraiment ! S’exclama la belle blonde avec un sourire grenat des plus sincères.

Là encore, l’étudiante en Droit de l’EMS et Esthétimage sur son temps libre avait encore raison. La patience était une vertu, qui s’apprenait au fil du temps. Tout comme les qualités intrinsèques à chaque être humain, il fallait travailler cette dernière avec bien plus d’abnégation. Plus, il y avait cette tolérance à œuvrer pour être une meilleure personne en ce monde, plus les efforts s’en trouvaient récompensés. Hochant sa tête blonde, Meredith Hawthorne vit l’éclat de fierté dans les iris bleutés d’Amelia Bones. Et cela la conforta, qu’elles avaient eu raison de se retrouver. Parce qu’elles avaient toutes deux, un fonctionnement de vie similaire. Bien que différent. Heureusement, par ailleurs.

- Même si je me doute que tu n’étais pas là pour les félicitations, concernant cette Moggy, ta patience a fait en sorte qu’elle devienne meilleure à tes côtés. Et le fait, d’avoir usé de persévérance envers cette jeune femme, lui a été bénéfique. Tu lui as fait entrevoir quelque chose de meilleur et je serais curieuse de la rencontrer, d’ailleurs. C’était, on ne peut plus véridique. Parce que la demi-Vélane ne parlait généralement jamais pour ne rien dire. Et sa parole était un point d’orgue à ce qu’elle allait devenir plus tard, de toute manière.

Avec un léger rire, l’ancienne Serpentard cueillit la réponse de l’ancienne Serdaigle concernant sa note en Vol. Celle de la tutrice de Gauwain Robards était dans la même pensée. La carrière d’une joueuse de Quidditch professionnelle n’avait pas tendu les bras à la descendante de Fenella de Vermandois. Mais, les autres matières où elle avait excellé sans nul problème, lui avaient ouvert les portes de la filière élitiste de l’EMS. Celle des Aurors. Et pour cela, la jeune femme ne s’en plaindrait jamais. Là encore, les efforts avaient payé. Elle était parmi l’Élite. Tout comme les aspirations de son interlocutrice, si cette dernière les concrétisait. Pour l’aspirante Auror, cela ne ferait aucun doute.

- Je n’ai pas brillé par une note excellente en Vol. Être perchée sur un balai, ne m’a jamais plu. Je laisse cela, à ceux qui savent le faire. Et Lilith sait, qu’il y en a assez en cet univers ! Murmura Meredith Hawthorne à l’attention d’Amelia Bones avant d’éclater de rire. Un rire flûté, tout en s’imaginant une Cendrillon sorcière. Je t’avoue que je la vois mieux confectionner de magnifiques robes où les étoffes seraient magiques. Qu’elles se modifieraient en vue de la saison portée ou changeraient de couleur, suite aux sentiments de celle qui les porte. Qu’en penses-tu ? La question ainsi posée, l’ancienne Serpentard put s’admirer dans le miroir. Sa coiffure étant magnifiquement réalisée par l’ancienne Serdaigle. Elle était douée.

Se redressant légèrement, la demi-Vélane se para d’un maquillage simple où sa bouche charnue fut mise en valeur par un rouge à lèvres rouge. Époussetant sa combinaison noire, pour qu’il n’en subsiste aucun pli, l’aspirante Auror était fin prête. Perchée sur des hauts talons, et prenant son sac en bandoulière rouge, assorti à ses labiales, cette dernière prit la main de son invitée dans la sienne. Elles allaient transplaner jusqu’au lieu où se déroulait la fête, mais avant, Meredith Hawthorne se devait de complimenter Amelia Bones. Qui était décidément très en beauté en cette soirée.

- Amelia, tu es très belle et oui, je vais nous guider. Avait susurré la bouche rouge comme conclusion aux dires de sa vis-à-vis avant de transplaner et de se retrouver devant l’entrée principale du Campus de l’EMS. C’est ici. Une soirée organisée par la Présidente du BDE et qui ne s’est pas privée de trier certains étudiants sur le volet. Un sourire engageant et rassurant.

Avant de constater qu’un ancien Serpentard était présent, s’occupant de la Sécurité lors de ces soirées estudiantines. La belle blonde dût se mordre ses labiales vermeilles pour ne pas aller le saluer en l’embrassant. Ce fut seulement un signe de main discret qu’elle lui octroya, sachant qu’ils allaient se retrouver ensuite de toute manière. Un baiser sur la joue de sa protégée, Meredith Hawthorne prit la main d’Amelia Bones pour la conduire au cœur même de cet évènement. Lui désignant les emplacements prévus et la piste de danse aménagée.

- Veux-tu qu’on se déplace jusqu’au bar pour prendre à boire ? Il y a de très bons jus de fruits frais, parce que je ne suis pas une grande amatrice d’alcool. A part un verre de vin blanc, sporadiquement. Ou du champagne. Et encore.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




On n'est riche que de ses amis (Meredith) Empty
MessageSujet: Re: On n'est riche que de ses amis (Meredith) On n'est riche que de ses amis (Meredith) Empty

Revenir en haut Aller en bas

On n'est riche que de ses amis (Meredith)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: L'école supérieure de magie :: Le campus-