GRYFFONDOR : 36 pts | POUFSOUFFLE : 95 pts | SERDAIGLE : 159 pts | SERPENTARD : 77 pts
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
-15%
Le deal à ne pas rater :
SSD interne 2.5″ Crucial BX500 – 480Go
39.99 € 47.10 €
Voir le deal

Partagez

Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Neolina Siankov

Neolina Siankov


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 455
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Williams @bambi_eyes
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Empty
MessageSujet: Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan EmptySam 15 Mai 2021 - 18:49

Certaines journées avaient, hélas, un goût de dejà-vu. La plupart n’était rien d’autres qu’une succession de tâches sans intérêt, un peu rébarbatives mais pour d’autres, malheureusement, l’amertume était bien plus présente. Dans le petit bureau au papier peint passé par les années, Neolina avait l’impression d’avoir voyagé dans le temps alors qu’elle faisait face à la même panique dans les yeux du même moldu, encore. L’homme tremblait comme une feuille, la regardant comme si elle était la personne la plus dangereuse du monde. La même conversation, encore, que celle dont lui n’avait aujourd’hui plus le souvenir alors que Neo s’en souvenait parfaitement. Les mages noirs frappaient rarement au même endroit mais cette fois, la foudre de leur cruauté s’était à nouveau abattue dans le quotidien de cet homme chamboulé. Il n’était jamais bon de trop jouer avec la mémoire, et la roumaine ne voulait pas faire ça, pas encore. Mais avait-elle vraiment le choix ? « Paul, je dois vous… » La même peur, le même mouvement de recul. La même peine qui étreignait le coeur de la sorcière. Paul allait une nouvelle fois subir cette magie qui avait pour but de le protéger, mais à quel prix ? « Vous êtes le mal. » La même réponse. L’humain n’était pas si surprenant, finalement et comme toujours, Neo s’efforça de ne pas prendre tout ça personnellement. Mais il y avait des jours où tout ça était bien plus difficile. Soupirant, Neo apprit de la fois passée, sachant la discussion impossible. Sortit sa baguette qui déclencha un frisson douloureux dans la colonne de l’homme déjà voûtée par l’âge et d’autres soucis auxquels elle ne pouvait rien. « Obliviate. »

Le goût amer ne passait pas vraiment, et lovée dans le canapé de Razvan, Neo regardait par la fenêtre d’un air absent. Parfois, elle aussi aurait aimé oublier, mais la chose était impossible. Il fallait accepter, comme toujours, d’être la gardienne des milliers de secrets que le Ministère la forçait à taire. Combien de morceaux de vies qui ne lui appartenaient pas gardait-elle en mémoire ? Trop, sans doute. L’après-midi n’était pas encore terminée que pourtant, Neo n’arrivait pas à se sortir de la tête cette sensation de vivre encore une autre journée de tristesse, qui s’achèverait encore fort heureusement dans les bras de Razvan. Mais attendre cette fois lui parut insupportable. Il fallait aller de l’avant, elle le savait, et sans projet, sans rien, l’attente était trop longue. Le quotidien était trop lourd. Mais que faire pour s’en échapper ? Elle qui mettait parfois des heures à se décider sur une tenue était comme bloquée cette fois face à l’incapacité de trouver un échappatoire. Aussi eut-elle une idée, saugrenue, étrange. Une idée qui, pour la première fois depuis quelques heures, fit naître sur ses lèvres un sourire. Enfin, Neo redevenait Neo et d’un bond, elle se leva du canapé pour aller attraper la plume polaire qu’elle avait offerte à son amour quand ils n’étaient encore que des amis.

Lorsqu’enfin la porte s’ouvrit sur celui qu'elle attendait, Neo le rejoignit bien vite, les mains calées dans son dos avant lui voler un baiser furtif, sans se départir d’un petit air mutin. Elle avait troqué sa robe pour une chemise de Razvan qu’il avait du porter la veille. « J’espère que ta journée ne t’a pas pris trop d’énergie. » dit-elle avec un enthousiasme débordant quand on savait la journée calamiteuse qu’elle avait passée. Ses petits poings fermés étaient toujours cachés, et elle trépignait presque, toute contente de sa petite idée. « J’ai envie d’un soupçon de folie ce soir. Un peu de magie qui fait du bien ! » poursuivit-elle, bien mystérieuse, avant de lui tendre ses deux petits poings qu’elle gardait fermés à s’en faire blanchir les articulations. « Quelle main ? » Son sourcil gauche levé, la roumaine affichait un air sacrément malicieux. Elle avait hâte, grande hâte de connaître la suite de la soirée.

A lire une fois le choix fait :
 
Revenir en haut Aller en bas
Razvan Vacaresco

Razvan Vacaresco


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 1060
| AVATARS / CRÉDITS : Pedro Pascal | vesnaproduction | signa par okinnel | icons par jenesaispas et Ethereal
| SANG : Inconnu | Sans doute mêlé.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Antonin Dolohov
| PATRONUS : Un chacal doré.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Empty
MessageSujet: Re: Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan EmptyDim 16 Mai 2021 - 0:45

C'était trop rare pour ne pas le souligner, mais Razvan avait eut une journée tranquille. Une vraie journée tranquille, où il n'y a pas de grosse urgence, pas une montagne de personnes qui déboulent à cause d'un sortilège qui ricoche, ni de fou des potions qui a testé sur lui-même sa nouvelle mixture anti-flatulences. Non non, rien du tout. Il en avait même plaisanté avec les collègues de son étage qui avaient fait un pari pour savoir combien d'heures ça allait durer. Quand il était parti, en tout cas, le calme était toujours plat à Sainte-Mangouste. A priori donc et pour une des rares fois, le roumain allait avoir une vraie soirée, accompagnée d'une vraie nuit complète, en compagnie de Neolina.
Lorsqu'il revint à son appartement, point trempé par la pluie qui s'était arrêtée quand il était sorti de l'hôpital - journée des miracles, notons-le - il vit naturellement la trentenaire venir vers lui enroulée dans une chemise qu'il avait mise la veille. Il commençait à avoir l'habitude de la voir dans ses vêtements, elle qui aimait tant son odeur et il devait bien admettre que ça le touchait qu'elle ait ce genre d'habitudes. Il trouvait ça joli, mignon mais après tout, tout ce qu'elle faisait semblait toujours l'être. Et puis, à la voir avec son petit air content, Razvan grilla à cent kilomètres qu'elle était fière de quelque chose. Il jugea qu'elle avait dû passer une bonne journée donc et ne lui demanda pas comment ça avait été, en se contentant de sourire alors qu'elle lui offrait un baiser furtif. « C'est tout ? » fit-il mine de s'outrer faussement. Il fallait bien dire qu'ils avaient l'habitude d'autres types de baisers mais se contenta de sourire face à l'enthousiasme dont elle semblait faire preuve. Il plissa un peu les yeux, le sourire en coin, alors qu'elle lui présentait ses poings et sa proposition pour la soirée.


PAIR | Poing gauche.

IMPAIR | Poing droit.


Explorer Londres, alors...? Razvan se rappelait bien quand ils vadrouillaient tous les deux dans Sibiu. Inarrêtables gamins et adolescents qui se fichaient bien du regard des autres sur leurs frasques. Ils connaissaient tous les recoins de la ville qui les avait vu grandir et ses environs, aussi. Car pour partir à l'aventure, Neo et Razvan avaient tendance à ne pas faire les choses à moitié. En souriant, il fit glisser ses mains sur les hanches de sa petite amie en rapprochant son visage du sien : « Pour autant que j'adore te voir dans cette tenue... » fit-il en baissant ses yeux vers les jambes nues de la trentenaire, « il va falloir te changer si tu veux qu'on explore la ville ». Et elle risquait de passer des heures à en chercher une, de tenue. Ou peut-être qu'elle utiliserait la robe dans laquelle elle avait passé la journée ? Quoiqu'il en soit, le roumain lui arracha un autre baiser en prenant sa lèvre supérieure entre les siennes, non sans oublier de faire glisser ses mains un peu plus dans son dos à elle. Neo lui avait manqué, comme chaque journées qu'il passait loin d'elle. « Je peux t'aider à choisir ta tenue pour aller plus vite si tu veux » lui dit-il d'un ton insolent. C'est qu'elle avait déposé quelques affaires à elle chez lui - beaucoup d'affaires - étant donné le temps qu'elle passait dans son lit. Non sans un baiser supplémentaire, il la laissa pourtant s'échapper quand même en faisant glisser ses mains sur elle.


(577)

______________________________
Les mauvais choix

Le remord, lui exprime une nostalgie, le regret de ce qui aurait pu être et n'a pas été | Antonio Tabucchi.  


Dernière édition par Razvan Vacaresco le Dim 16 Mai 2021 - 0:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6912
| SANG : Hasardeuse


Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Empty
MessageSujet: Re: Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan EmptyDim 16 Mai 2021 - 0:45

Le membre 'Razvan Vacaresco' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Neolina Siankov

Neolina Siankov


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 455
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Williams @bambi_eyes
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Empty
MessageSujet: Re: Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan EmptyDim 16 Mai 2021 - 15:16

Que Merlin soit béni, Razvan semblait avoir passé une journée sans trop de difficulté. C’était que Neo s’était demandé peut-être trois minutes avant qu’il ne rentre si son idée n’était pas un peu bête, parce qu’elle avait une chance de flopper sérieusement si son homme rentrait avec la tête des mauvais jours. Mais non, au lieu de ça, Razvan avait l’air simplement heureux de la retrouver, et même avide d'un autre baiser, car celui qu'elle lui avait volé avait été trop rapide à son goût apparemment. C’était qu’il réclamait en plus ! Elle ne répliqua même pas d’ailleurs, bien trop impatiente de savoir ce que la soirée allait leur réserver - surtout qu’elle avait totalement oublié quelle option était dans quelle main, la mignonne. Aussi quand il lui désigna sa main droite Neo l’ouvrit pour lui laisser voir l’écriture pendant quoi, 2 secondes, avant de la tourner vers elle pour découvrir le résultat. « Oh ! L’exploration alors ? » dit-elle alors qu’elle aurait aussi aimé aller danser - en fait, elle avait envie de faire les deux, c’était bien pour ça qu’elle avait laissé le hasard décider. « Qui sait où nos pieds nous mèneront ? » l’interrogea-t-elle avec son air malicieux alors qu’il n’avait pas trop l’air d’avoir envie de la laisser aller explorer le dressing sans lui. Nouant ses mains autour de sa nuque, elle s’y appuya un peu alors qu’elle sentait ses mains autant que son regard sur son corps. « Tu crois ? » répondit-elle, impertinente, à sa remarque, avant de se laisser aller dans ce baiser qu’il lui fit, qui semblait répondre à ses envies de plus qu’il avait bien exprimées une minute plus tôt.

Et alors qu’il la taquinait à nouveau et à demi-mots sur son indécision chronique, Neo fit mine d’être presque vexée et s’échappa finalement de ses bras, sa main glissant le long de sa chemise jusqu’au bout de ses doigts, comme pour en profiter jusqu’au bout. « Tiens donc, je serais curieuse de voir ça… » le provoqua-t-elle avant de filer jusqu’à la chambre à petits pas, avant de s’élancer sur le lit où elle s’allongea, à moitié assise contre la tête de lit, son bras replié derrière sa nuque alors que son genou fraîchement réparé s’était plié de façon à presque, presque dévoiler des choses. Lorsqu’enfin il passa sa tête par la porte de chambre, la roumaine lui balança un regard qui n’avait clairement rien d’innocent. « C’est bien la première fois que tu me proposes de m’habiller plutôt que l’inverse. » Sa voix moqueuse montait habituellement plutôt dans les aigus mais là, elle semblait avoir gagné deux octaves. « Vas-y, je te regarde. » dit-elle en faisant glisser son pied un peu plus haut contre les draps, remontant par là-même le tissu sur sa peau pâle. D’un geste, finalement, elle attrapa sa baguette sans le lâcher des yeux - comment l’aurait-elle pu ? « Moi aussi je peux jouer ? » La question était bien inutile car déjà, Neo fermait les yeux - ah si, donc, elle pouvait - et son imagination fit défiler des dizaines de couleur et motifs alors que sa baguette pointait la chemise de Razvan. Elle murmura son sortilège tout bas avant de rouvrir les yeux pour admirer le résultat, pur fruit du hasard encore une fois.

PAIR - La chemise de Razvan avait gardé une teinte noire, mais s’était parsemée de petits palmiers turquoise qui égayaient tout ça. « Ce n’est pas Londres qu’on devrait explorer, mais Tahiti ! » plaisanta-t-elle alors qu’en vérité, elle avait surtout envie d’explorer son corps avant tout autre lieu d’intérêt. « Ou autre chose... »

IMPAIR - La chemise de Razvan était désormais d’une jolie couleur moutarde, sobre mais tout de même solaire. La couleur lui allait bien, même s’il n’aimait pas ça et qu’en soit, les teintes sombres faisaient toujours joliment ressortir son teint. Mais le voir ainsi dans une tenue plus chaude lui arracha un grand sourire. « Ce que tu es beau. » lâcha-t-elle sans même réfléchir alors qu’elle le dévorait une fois de plus du regard.


Dernière édition par Neolina Siankov le Dim 16 Mai 2021 - 15:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6912
| SANG : Hasardeuse


Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Empty
MessageSujet: Re: Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan EmptyDim 16 Mai 2021 - 15:16

Le membre 'Neolina Siankov' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Razvan Vacaresco

Razvan Vacaresco


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 1060
| AVATARS / CRÉDITS : Pedro Pascal | vesnaproduction | signa par okinnel | icons par jenesaispas et Ethereal
| SANG : Inconnu | Sans doute mêlé.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Antonin Dolohov
| PATRONUS : Un chacal doré.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Empty
MessageSujet: Re: Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan EmptyDim 16 Mai 2021 - 20:24

Une exploration en soirée promettait beaucoup de choses pour deux adultes qui avaient passé leur enfance à se bousculer pour aller dehors et explorer ce qui leur paraissait être le monde. Leur monde avait été si petit que celui de Londres n'avait rien à voir à côté. Peut-être qu'une vie passée dans cette ville ne suffirait pas d'ailleurs à en découvrir tous les recoins, que ce fussent ceux sorciers ou ceux moldus. Mais si la perspective de sortir l'enchantait, l'esprit du médicomage était plutôt tourné vers la chambre à coucher. Mais bon, si elle préférait se promener... Quoique ? Neolina lui échappa non sans une provocation de plus et il secoua la tête en affichant un rictus que son dos ne pouvais pas voir. Il ne se fit pas prier pour la regarder disparaître avant de la suivre à son tour. En passant une tête dans la chambre, Razvan ne pu que constater que c'était dans les draps qu'elle avait son nez et non pas dans son armoire. « Tu m'as pris au pied de la lettre » remarqua-t-il sans se gêner pour faire glisser son regard sombre sur ses jolies jambes. Mais sa roumaine continuait son petit numéro et il leva les yeux au plafond, non sans se fendre d'une remarque : « Le secret c'est que je vais être contraint de te déshabiller avant de te rhabiller, vois-tu ». Même si elle même semblait avoir certaines idées, puisqu'elle le pointa avec sa baguette. Il se fit machinalement la réflexion que c'était donc ainsi qu'il allait finir défiguré sans pourtant en faire la remarque à voix haute, tout ça pour... Une chemise avec des palmiers ?
Il baissa le visage pour regarder sa jolie chemise qui était devenue l’apanage typique du touriste américain avant de soupirer, l'air faussement blasé. Explorer Tahiti, explorer autre chose... Razvan lui balança un de ses regards dont il avait le secret avant de se détourner vers l'armoire pour y chercher une tenue pour la jolie Neolina, une tenue qui la mettrait en valeur même si, semblait-il, tout lui allait.


PAIR | Tiens donc... La robe qu'elle avait achetée au Pays de Galles. Non content de lui, Razvan la tira de l'armoire et lui balança naturellement : « Je crois me rappeler qu'elle t'allait drôlement bien dans la cabine d'essayage ? ».

IMPAIR | De l'armoire, il retira une jolie robe jaune, couleur qui allait définitivement très bien à Neo. Il fallait bien dire qu'avec ses cheveux polaires, les couleurs chaudes lui allaient particulièrement bien, là où il était plutôt abonné aux couleurs froides, que voulez-vous.


Content de sa trouvaille, Razvan s'avança vers le lit où Neolina était toujours en lui présentant la robe qui serait la sienne pour la soirée. « Je crois que tu vas devoir te séparer de la chemise pour pouvoir l'enfiler ». Dommage, dommage, il paraît. Sans se préoccuper plus que cela de l'habit, il le laissa au bord du lit. Non sans un regard supplémentaire qui traduisait parfaitement ce qu'il avait en tête, le médicomage se laissa tomber sur le lit à son tour, en s'avançant lentement vers elle, jusqu'à avoir son visage au dessus de son genou qu'il avait soigné il n'y avait pas si longtemps que cela : « Ravi de voir que ce genou va mieux ». Il le lui embrassa une fois, puis une seconde en décalant son visage pour lui embrasser l'intérieur de la cuisse.


(564)

______________________________
Les mauvais choix

Le remord, lui exprime une nostalgie, le regret de ce qui aurait pu être et n'a pas été | Antonio Tabucchi.  


Dernière édition par Razvan Vacaresco le Dim 16 Mai 2021 - 23:08, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6912
| SANG : Hasardeuse


Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Empty
MessageSujet: Re: Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan EmptyDim 16 Mai 2021 - 20:24

Le membre 'Razvan Vacaresco' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Neolina Siankov

Neolina Siankov


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 455
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Williams @bambi_eyes
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Empty
MessageSujet: Re: Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan EmptyLun 17 Mai 2021 - 0:23

L’avantage des soirées dictées par l’imprévu, c’était qu’il suffisait de suivre ses envies, sans se soucier du reste. Alors oui, c’était vrai, Neo avait surtout envie de sortir, de quitter le confort un peu morose parfois de cet appartement londonien dans lequel elle vivait presque autant que dans le sien, et évoluer au milieu du reste du monde, plutôt que prétendre qu’il n’existait pas. C’était vrai, peut-être, mais elle n’avait pas dit quand. Et c’était d’ailleurs sans idée derrière la tête que la roumaine avait enfilé une chemise de Razvan, du moins, pas d’autre idée que celle de peut-être le laisser décider à sa place, ou utiliser le sort qu’il lui avait montré une fois pour laisser le hasard faire histoire de dicter le tempo. Mais à quel moment une Neo à moitié nue aurait bien pu laisser Razvan indifférent ? Même si ce soir, elle avait envie de bouleverser un peu leur routine, il n’y avait bien que cette habitude là, cette soif de l’autre, cette faim incontrôlable, contre laquelle elle n’avait pas envie d’aller. « Oh, je peux très bien me déshabiller toute seule. » le provoqua-t-elle très vite en ôtant un bouton du col déjà très ouvert qui laissait apercevoir plus que la peau de son cou.

Après avoir en quelque sorte transformé Razvan en touriste bas de gamme - quoi que cette chemise lui allait fichtrement bien - Neo se délecta de son petit air vaguement agacé, pour de faux elle le savait, avant de regretter presque qu’il ne se détourne d’elle pour un bout de tissu. Mais soit, elle saurait attendre après tout. Très bon choix s’il en était, car la robe en question réveilla en effet quelques souvenirs pas si lointains, et le sourire de la roumaine en disait long. « Correction. Je n’ai jamais officiellement essayé cette robe. » C’était qu’ils avaient trouvé d’autres occupations à l’époque, et depuis, et… bref. Ce soir serait peut-être la soirée de la première fois, pour cette robe tout du moins. Neolina acquiesça d’ailleurs à sa phrase somme toute pragmatique, ses doigts se débarrassant des quelques boutons encore superflus sans pour autant dégager le tissu, histoire de le faire languir un peu. Même s’il était tout de même bien difficile de lui résister quand il s’approchait d’elle comme ça, un peu félin, et le regard très, très coquin. « 10/10 pour le suivi médicomagique. » commenta-t-elle suite à sa remarque sur son genou rafistolé, avant de se retrouver sans voix sous l’assaut d’un baiser qui lui déclencha comme un incendie, cette fameuse fièvre qu’il réveillait toujours chez elle au point de la clouer au lit comme aucune grippe ne l’avait jamais fait. Si elle s’écoutait, bon sang… Elle aurait sans doute agrippé ses cheveux sans pour autant empêcher ses lèvres de continuer l’exploration qu’elles allaient entreprendre. Mais ne s’était-elle pas promis de jouer, finalement ? Aussi déroba-t-elle un peu sa jambe, sa langue claquant contre son palais d’un air un peu réprobateur. « T-t-t-t-t… Ce soir, c’est le hasard qui décide ! » rappela-t-elle, alors que c’était là des règles qu’elle ne lui avait pas clairement explicitées. Sans le lâcher du regard, elle attrapa un gallion qui traînait sur la table basse - sans doute à elle, elle en laissait tout le temps traîner dans ses poches - et joua un peu avec en exposant les possibilités. « Pile, j’enfile cette robe et on décolle. Face… » Elle fit, totalement volontairement, une pause infiniment longue. « On explorera Londres de nuit, tant pis. » Et d’un geste presque habile, elle lança la pièce en l’air, suivant sa trajectoire de ses grands yeux noisette.

1-2 - La pièce tomba sur les draps. Face. Neo quitta vite des yeux le résultat pour retrouver ceux de Razvan, avant de lui donner à nouveau accès à sa peau bien découverte. « Merlin merci… » souffla-t-elle avant de se laisser aller à d’autres soupirs bien peu innocents.

3-4 - Pour une fois, Neo fut adroite et attrapa la pièce, bien à l’abri entre ses deux mains, au creux desquelles elle observa secrètement le résultat. Pile. Mince. Enigmatique, la roumaine balança un regard à Razvan qui attendait sans doute la sentence. « Face. » C’est fou comme parfois le hasard pouvait révéler ce dont on avait vraiment envie… Et quand il faisait bien mal les choses, et qu’on pouvait tricher un peu, alors… Pourquoi se sentir coupable ? Neo, elle, ne ressentit pas une once de culpabilité en éloignant ses petits palmiers de la peau de Razvan qu’elle couvrit bien vite de baisers.

5-6 - Etait-il vraiment étonnant que Neo n’ait pas réussi à rattraper cette maudite pièce ? Le gallion tomba par terre et roula sous le lit, ce qui la força à devoir se glisser sur le ventre et se pencher d’une façon qui aurait - notons ici le conditionnel - pu être chaste, si tant était que Neo n’ait pas la provocation facile - et que le tissu n’ait pas tant bougé dans la manoeuvre. Autant dire que peu importait le résultat désormais et d’ailleurs, Neo ne mettait pas beaucoup d’entrain à chercher cette pièce, qu’on se le dise…


Dernière édition par Neolina Siankov le Lun 17 Mai 2021 - 0:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6912
| SANG : Hasardeuse


Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Empty
MessageSujet: Re: Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan EmptyLun 17 Mai 2021 - 0:23

Le membre 'Neolina Siankov' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Razvan Vacaresco

Razvan Vacaresco


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 1060
| AVATARS / CRÉDITS : Pedro Pascal | vesnaproduction | signa par okinnel | icons par jenesaispas et Ethereal
| SANG : Inconnu | Sans doute mêlé.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Antonin Dolohov
| PATRONUS : Un chacal doré.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Empty
MessageSujet: Re: Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan EmptyLun 17 Mai 2021 - 15:52

Pouvait-on dire que Razvan était totalement innocent du fait qu'il ne pouvait pas savoir que Neolina l'attendait à moitié nue seulement pour qu'il lui choisisse une tenue ? Sans doute pas, bien qu'il y eut là-dedans une part certaine de naïveté. Quoiqu'il en soit, les jeux auxquels ils s'adonnaient sans pouvoir s'en empêcher avaient cela de beau qu'ils n'étaient ni forcés, ni feints car tous les deux étaient faits pour avoir une relation comme celle-là. Simple continuité plus intime de ce qui avait toujours été une amitié particulièrement fusionnelle, il n'y avait eu aucune gêne, ni aucune hésitation. Que ce fut la première fois ou pour celles qui avaient suivi. Alors bien entendu qu'elle pouvait se déshabiller seule, mais c'était tout de même plus amusant quand c'était lui qui s'y collait, non ? Non ? Bien sûr. Sa petite provocation alors qu'elle ouvrait encore plus sa chemise lui donnait envie, non pas de fouiller l'armoire à la recherche d'une robe, mais de la rejoindre aussitôt sur ce lit. Ce qu'il ne fit pas, avec le courage et l'abnégation toute slave. « Ce serait tout de même dommage qu'elle ne t'aille pas » répondit-il d'un ton plus gentil que provocant, « cette couleur te va bien ». Oui, Razvan n'était sans doute pas à la pointe de la mode mais il savait au moins reconnaître les couleurs qui mettaient en valeur la peau si joliment pâle de Neo. Mais il n'était guère plus question de palette de couleurs ou de tissus qui l'envelopperaient plus tard pour qu'ils puissent sortir tous les deux à l'abordage de Londres. Non, il était question d'un autre moment, qu'il se permis de ponctuer avec la fourberie propre aux hommes qui ont quelque chose derrière la tête. Sauf que voilà, vraiment, sa roumaine était d'humeur à faire traîner les choses, vraisemblablement plus que lui. Elle déroba d'abord sa jambe sous son regard scandalisé avant qu'il ne tire une tête décomposée en la voyant prendre un gallion pour jouer leur sort au hasard. « Mais... » - sa phrase resta malheureusement en suspend alors que son regard noir suivait la pièce qui s'envolait avant de retomber avec aisance entre les mains de sa roumaine. Ce serait une torture de les faire sortir maintenant, mais soit, il se plierait aux choses, quoiqu'il serait probablement frustré pour la soirée. « Face ». Razvan n'attendit pas un autre sursaut d'amusement de la part de la jeune femme pour ramener sa jambe près de lui avec une main qui glissait contre sa peau et reprendre le chemin qu'il avait commencé à emprunter tantôt avec sa bouche à l'intérieur de sa cuisse.


Ce n'est que bien plus tard que les deux amants sortirent finalement de l'appartement de Razvan, emmitouflés quand même dans des habits un peu chauds. Neolina avait mis ses collants, parce que l'air se faisait frais, et s'il avait laissé son écharpe, au moins avait-il pris sa veste noire pour ne pas attraper la mort. La main glissée dans la sienne, il lui demanda : « Tu avais une idée particulière en parlant d'exploration londonienne ? ». C'est qu'il ne connaissait pas du tout la ville et à dire vrai, il s'y intéressait bien peu à la base. Le roumain avait surtout accepté pour se promener avec elle, mais il doutait que cette étrange capitale soit capable de l'émerveiller plus que la sienne. Il serra un peu plus sa main sans même s'en rendre compte alors qu'il luttait fort pour ne pas laisser tous ses souvenirs lui pourrir la soirée. « C'est quand même une grande ville, on risque d'avoir du mal à s'éloigner beaucoup à pied » fit-il remarquer malicieusement, alors qu'ils pouvaient clairement transplaner. Mais voilà, il venait d'avoir une idée, alors il l'arrêta en la mettant devant lui et la prévint : « Je nous transplane ». Pas sûr que l'information ait eut le temps de monter au cerveau de Neolina...


PAIR | Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils étaient à plusieurs dizaines de mètres du sol. Perchés sur une des passerelles entre les deux tours du London Bridge, Razvan lui lança : « Alors, aventureuse à quel point ? ». Il fallait dire que de là où ils étaient, ils voyaient la Tamise et les voitures en contrebat qui passaient sur le pont suspendu. Comme ce moment qui semblait se situer entre le passé et le futur, pas vraiment présent, mais ailleurs.


IMPAIR | Razvan étant Razvan, il les transplana pour Hyde Park. Il n'y avait que très rarement été, il fallait bien dire qu'il n'avait pas tant le temps de se promener. Le roumain privilégiait plutôt les quais, un endroit où il n'avait pas la sensation d'être enfermé. Le parc était supposément fermé mais les heures et les sorciers, ça fait trente-six, non ?



(745)

______________________________
Les mauvais choix

Le remord, lui exprime une nostalgie, le regret de ce qui aurait pu être et n'a pas été | Antonio Tabucchi.  


Dernière édition par Razvan Vacaresco le Mar 18 Mai 2021 - 0:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6912
| SANG : Hasardeuse


Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Empty
MessageSujet: Re: Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan EmptyLun 17 Mai 2021 - 15:52

Le membre 'Razvan Vacaresco' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Neolina Siankov

Neolina Siankov


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 455
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Williams @bambi_eyes
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Empty
MessageSujet: Re: Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan EmptyMar 18 Mai 2021 - 1:09

La discussion sur la mode céda bien vite la place à un échange qui ne s’encombrait d’aucun mots, si ce n’était ceux que leurs lèvres embrasées laissaient échapper peut-être entre deux souffles. Comme cette protestation de Razvan qui ne faisait que conforter Neo dans l’idée qu’elle avait bien fait de mentir, pour une fois. Oh, après tout, tricher pour arriver à un si délicieux résultat ne lui posait aucun problème de conscience. D’ailleurs, il y avait fort à parier que son roumain ne se serait pas satisfait d’un autre résultat, au vu de la façon qu’il eut, d’autorité, de la ramener à lui pour la couvrir de baisers en tout genre. Bientôt, Neo ne fut pas la seule à se faire déshabiller, et ainsi l’exploration fut elle remise à plus tard car pour l’instant, ils avaient trouvé une autre occupation.

Difficile de dire combien de temps s’était écoulé, mais Neo et Razvan avaient fini par quitter la chaleur des draps - et de leurs bras respectifs - pour revenir sur leur programme initial. Le vent s’était levé sur la ville, et Neo frissonna un peu dans sa cape pourtant chaude. « Aucune idée non, laissons-nous simplement porter ! » répondit-elle en l’entraînant de son petit pas presque sautillant, car la perspective de découvrir des coins de la ville qu’elle ne connaissait pas l’emballait plutôt. C’était que la soirée avait bien commencé, qu’on se le dise. Sa main dans la sienne, Neo était plutôt silencieuse alors que le nez en l’air, elle contemplait les façades alentours. « C’est fou quand même, comme on oublie parfois de regarder vraiment ce qui nous entoure. » Le nez au ras du sol, les mortels qu’ils étaient se laissaient trop envelopper par leurs obligations et en oubliaient un peu de rêver… C’était bien pour ça que Neo avait envie ce soir d’un peu de spontanéité, bien que Razvan, encore une fois, pensait avant tout à des choses logiques comme la vitesse de leur marche qui les empêcherait de vraiment explorer. Neo, elle, se fichait bien de ça, et ils auraient pu tout aussi bien faire le tour du pâté de maison que ça lui allait, car ses yeux savaient toujours trouver quelque chose de nouveau. Mais Razvan ne lui laissa pas le temps ni de répondre, ni de réfléchir que déjà, la sensation du transplanage l’envahit, avant une autre presque plus désagréable.

Le vent venait cingler ses joues, mais ça encore, Neo aurait pu le supporter. En revanche, l’appel du vide auquel elle fut soumise dès l’atterrissage lui dit presque tourner la tête. « Mais ! » laissa-t-elle échapper alors qu’elle ne réalisait pas vraiment bien où elle était. C’était qu’elle était habituée à voir ce monument de loin, pas à se balader dessus, loin de la terre ferme qui déjà bien souvent, se dérobait sous ses pieds ! En vérité, la roumaine était plutôt sujette au vertige, ne serait-ce que parce que sa maladresse l’avait bien longtemps éloignée des hauteurs. Autant dire que là, c’était vraiment très, trop haut pour elle. Par pur réflexe, Neo s’agrippa au tissu du manteau de Razvan avec l’énergie du désespoir, et se colla à lui comme si elle était au bord d’un précipice - ce qui était presque le cas. « Ainsi mourut Neolina Siankov, 35 ans, pourtant promise à un bel avenir… » plaisanta-t-elle quand même avant de rire nerveusement, son visage enfoui dans le col de son lourd manteau noir. Oh, elle avait bien entendu sa petite provocation, mais n’était pour le moment pas bien prête à y répondre. « C’est dommage hein, on aurait pu avoir une belle vie tous les deux… » La tragédienne grecque était de retour, mais agir de la sorte dédramatisait curieusement la situation et calmait un peu son pouls effréné. Alors, aventureuse ou pas ? Mentalement, Neo se disait que quand même, elle ne risquait rien, ne serait-ce que parce que jamais de sa vie Razvan ne la laisserait tomber, et puis aussi parce que la passerelle était large et que, merci la magie, elle pourrait sans doute s’en sortir en cas de chute, si la peur ne la tétanisait pas. Non mais pourquoi pensait-elle à ça ? Bref, elle n’allait quand même pas restée là, blottie comme une amoureuse transie, alors qu’elle rêvait de frissons pour sa soirée !

PAIR - Reculant un peu - un peu seulement - Neo tendit sa main à Razvan d’une manière presque solennelle, et un peu tremblante il fallait bien l’avouer. « J’avais aussi envie de danser, rappelle-toi. » lui dit-elle dans un sourire presque assuré, alors qu’elle priait pour qu’il la ramène à elle pour la faire tourner tranquillement, ce qui saurait à coup sûr l’apaiser.

IMPAIR - Des frissons oui, mais frôler la mort, non merci ! Sans réfléchir, Neo s’assit en tailleur sur la passerelle, sa main glissant le long du bras de Razvan pour l’inviter à faire pareil avant qu’elle ne s’allonge, ses yeux contemplant le magnifique ciel de Londres qui révélait ses étoiles, sans la lumière factice des hommes en-dessous. Le ciel l’avait toujours apaisée, c’était comme ça. « Il y avait bien d’autres façons de te débarrasser de moi, tu sais… » blagua-t-elle plutôt que de faire une remarque sur les constellations, qu’elle connaissait maintenant plutôt bien, mais pour des raisons évidentes qu’elle n’avait pas tellement envie d’évoquer en cette jolie soirée avec son amoureux.


Dernière édition par Neolina Siankov le Mar 18 Mai 2021 - 1:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6912
| SANG : Hasardeuse


Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Empty
MessageSujet: Re: Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan EmptyMar 18 Mai 2021 - 1:09

Le membre 'Neolina Siankov' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Razvan Vacaresco

Razvan Vacaresco


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 1060
| AVATARS / CRÉDITS : Pedro Pascal | vesnaproduction | signa par okinnel | icons par jenesaispas et Ethereal
| SANG : Inconnu | Sans doute mêlé.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Antonin Dolohov
| PATRONUS : Un chacal doré.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Empty
MessageSujet: Re: Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan EmptyMar 18 Mai 2021 - 20:45

La spontanéité de Neolina contrastait franchement avec le pragmatisme de Razvan. Là où elle aimait se faire surprendre, lui avait parfois tendance à avoir une cadence militaire, mais au moins avait-il la flexibilité de ne pas en faire un scandale quand on bouleversait un peu sa routine. Si tel avait été le cas, il n'aurait sans doute même pas été son ami, au fond, car elle avait toujours davantage pris des initiatives que lui, quand ils étaient hauts comme trois pommes ou des adultes matures. Le vent invitait plutôt les passants à rentrer rapidement chez eux, mais après tout, n'était-ce pas le propre d'une aventure que de se laisser porter, y compris par les éléments ? La main liée à la sienne, le médicomage trouvait entre ses doigts pourtant une chaleur particulièrement réconfortante. La réflexion pleine de profondeur de Neolina sur la vie ou le décor et le paysage, il ne savait pas trop, Razvan la comprit sans la comprendre. Comme quelque chose qui résultait d'un cheminement de pensée qu'il n'avait nécessairement pas. « Des choses t'étonnent ? » demanda-t-il doucement, « alors que tu as vécu un an ici avant de revenir plus tard ? ». Car oui, s'il cumulait finalement plus d'années en Angleterre qu'elle désormais, Neolina était venue pourtant quand elle était bien plus jeune et que lui était toujours à l'école. Pas bien compréhensif de son choix de départ, il l'avait même un peu jugé silencieusement. Mais voilà, elle était aussi venue pour découvrir la terre anglaise, comment dès lors s'étonner encore ? Peut-être finalement que ce qu'il lui réservait pour la suite saurait faire mouche, alors.

Pour une fois, ce fut lui le spontané. Il avait eut une idée et hop, les voilà tous les deux transplanés pour London Bridge.
Le vent lui fouetta le visage alors que Neolina n'était capable que de sortir un mot en se collant à lui comme si, d'une façon ou d'une autre, elle allait tomber dans le vide. Sans se faire prier, il l'encercla de ses bras en posant sa tête sur la sienne pour l'écouter faire sa tragédienne grecque. Et c'était naturellement un sourire un peu moqueur qui s'était dessiné sur les traits du roumain qui la berçait gentiment. Lui n'était pas sujet au vertige bien qu'il ne fut pas très à l'aise dans les cieux. Les cours de Quidditch avait été une véritable plaie. S'il était bon baguette en main, pourtant, quand il était question de viser quelqu'un avec un souafle ou pire, avec une batte, il n'y avait plus personne. Pas assez leste pour être attrapeur, pas assez vif pour être gardien, bref, de ces leçons-là, Razvan en retirait surtout un désintérêt profond pour le sport préféré des sorciers. « Tu vas me faire pleurer » la railla-t-il alors qu'elle évoquait la belle vie qu'ils auraient pu avoir, Ô pauvre Neolina. Sa phrase était particulièrement ironique et pour cause, le médicomage ne pleurait jamais, sans doute ne l'avait-elle jamais vu lâcher une seule larme de sa vie. Finalement, finalement, la trentenaire se décida à s'asseoir, puis à s'allonger sur la passerelle et il lui jeta un regard un peu attendri avant de la rejoindre au sol. Le nez vers le ciel, il leva sa main, paume vers elle pour l'inviter à saisir la sienne. Il glissa leurs mains dans la poche de son manteau qui avait le mérite de les tenir au chaud. « Je ne savais pas que tu avais le vertige » avoua-t-il sincèrement bien que finalement, ça lui paraissait évident. En fait, il avait simplement dû occulter l'information de son esprit, c'était bizarre. Ne lui avait-elle pas dit une fois qu'elle avait été dispensée de cours de vol ? Il fit une pause, plus ou moins longue, avant d'ajouter : « Fut un temps, on avait pas le droit de sortir regarder les étoiles parce que c'était trop tard et qu'on devait dormir » dit-il sans lui jeter un regard, le sien perdu sur une lueur jaune dans le ciel, « mais je crois me souvenir qu'une fois, on a fait le mur pour ça, quand même ! ». Pour une lune noire, ou quelque chose dans le genre qui avait une légende à la peau dure en Roumanie. Convoquer ces lointains souvenirs de leur enfance où ils étaient toujours fourrés ensemble le faisait sourire. C'était une belle époque, admettons-le, mais ce qu'ils vivaient-là l'était tout autant.
« J'ai un congé la semaine prochaine. Ça te dirait qu'on en profite pour chercher enfin un chez nous ? ». C'est qu'ils en parlaient depuis un moment mais le fait est qu'ils n'avaient toujours pas commencé à se pencher véritablement sur la question. Razvan n'avait pas nécessairement hâte de quitter son appartement, mais la vue du ciel sombre lui rappelait le souhait qu'avait eut Neolina de les emmener plus loin de Londres, là où ils pourraient enfin retrouver la paix avec eux-même.


(816)

______________________________
Les mauvais choix

Le remord, lui exprime une nostalgie, le regret de ce qui aurait pu être et n'a pas été | Antonio Tabucchi.  
Revenir en haut Aller en bas
Neolina Siankov

Neolina Siankov


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 455
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Williams @bambi_eyes
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Empty
MessageSujet: Re: Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan EmptyMer 19 Mai 2021 - 21:42

Alors qu’ils étaient encore sur la terre ferme, Neolina laissait donc volontiers traîner son regard sur la ville et ses merveilles. C’était peut-être l’une de ses plus grandes qualités, savoir trouver la beauté dans ce que certains trouvaient laid, savoir s’émerveiller de choses banales aussi, ou trouver un nouveau détail dans quelque chose qu’elle avait déjà vu cent fois. Aussi dans la pénombre, les façades de Londres semblaient lui apparaître différemment, maintenant qu’elle y prêtait un peu plus attention. Elle n’avait jamais vu, par exemple, cette petite statue de Bouddha sur le rebord d’une fenêtre - alors qu’elle prenait tout de même la majorité de l’espace. Aussi, la remarque de Razvan lui déclencha un rire qui lui fit baisser le regard pour retrouver le sien. Ça n’était pas de la moquerie, ça non. Neo ne se moquait de Razvan que pour des choses sans conséquences, pas pour des aspects de sa personnalité qui étaient si profondément ancrés. Et c’était tout à fait razvanien de penser que l’étonnement était soumis au nombre des années. « Tu sais, il y a des choses qui ne cesseront jamais de me surprendre. » commença-t-elle d’un ton aussi léger que son pas. « Un peu comme avec toi. Trente ans que je te connais, et tu arrives encore à m’étonner ! » Et Neo ne pensait pas si bien dire…

Car Neo fut presque plus étonnée que terrifiée de se retrouver dans pareil endroit - et surtout, à une hauteur pareille ! Alors bien sûr qu’elle en faisait des caisses, ne serait-ce que pour éviter de penser à autre chose, comme la probabilité de faire une chute mortelle. Et bien sûr, bien sûr que Razvan se moquait un peu d’elle. Pleurer, non mais, quelle blague ! Lui qui ne lâchait pas une larme pour les sujets sérieux... Si elle n’avait pas été si apeurée, et complètement blottie contre lui, peut-être lui aurait-elle mis une petite tape affectueuse et réprobatrice sur l’épaule. Mais en l’état, elle préférait faire le moins de mouvement possible, quoiqu’elle trouva quand même la force de se mettre par terre sans se vautrer - un bel exploit ! Une fois allongée, Neo se sentit tout de même mieux, comme si ne pas voir le vide lui faisait oublier le monde qui continuait à avancer en contrebas. Nouant sa main à celle de Razvan, qui les cala bien au chaud dans sa poche, Neo tourna la tête vers lui après son gentil aveu, qui sonnait presque comme une excuse. « Moi non plus. Enfin… C’est-à-dire que je ne vais pas trop souvent loin du sol, quand on sait que déjà en bas, j’ai tendance à m’emmêler les guiboles ! » Son attention revint sur les étoiles, qu’ils contemplèrent un temps en silence. Neo reconnaissait quelques constellations que Natanaël lui avait montrées : Cassiopée, le Dragon, la Petite et la Grande Ourse… Il y avait souvent de belles histoires attachées à ces dessins dans le ciel, mais à cet instant, elle ne s’en rappelait pas bien. Par contre, le souvenir que Razvan lui évoquait lui revint assez clairement. Machinalement, la roumaine approcha un peu sa tête de lui pour la poser contre la sienne, sans pour autant le regarder. « C’est vrai. Même que je m’étais fait attraper… ma mère a gardé la porte de ma chambre pendant 3 semaines après ça ! » dit-elle dans un rire alors que pourtant, penser à sa mère en ce moment était un peu douloureux. « On y connaissait rien en étoiles, et on avait inventé plein de noms, tu te souviens ? » Enfin, on… C’était surtout Neolina, qui était la plus créative des deux, si besoin était de le rappeler. « Il y en avait une qui s’appelait Transilvania, mais je ne sais pas plus la forme qu’elle avait… » avoua-t-elle, alors qu’elle se souvenait avoir dit à Razvan, à l’époque, qu’elle lui offrait. Et qu’elle se rappellerait de lui en la regardant à travers la fenêtre de son dortoir. Ca avait été vrai, juré ! Mais voilà bien longtemps qu’elle avait quitté les bancs de l’école maintenant, et sa mémoire ne parvenait plus à se souvenir de ce détail là.

Chose curieuse, pour une fois, ce ne fut pas Neo qui les ramena vers le présent après cette incursion dans le passé, mais Razvan. Non, mieux, il parlait du futur, c’était dire. Touchée que ça soit lui qui fasse ce pas là, la roumaine tourna un peu la tête et déposa un tendre baiser sur sa joue avant de se blottir contre lui. C’était qu’il était de toute façon plus beau à admirer que les étoiles. « Ça me dit, oui. » Comment aurait-il pu en être autrement ? Après tout, c’était bien elle qui avait mis le sujet sur le tapis, qui en avait même reparlé il y avait de ça peu de temps. Mais alors que le sujet devenait bien concret, Neolina eut une brusque réalisation. « Par contre, je n’ai aucune idée de par où commencer ! » C’était la plus pure des vérités. A l’Est, on ne cherchait pas l’appartement de nos rêves : on prenait celui qu’on daignait bien nous donner. Quant à celui dę Londres, Neo avait pris celui qui allait avec son poste sans se poser de questions. Aussi n’avait-elle jamais entrepris la moindre recherche dans le domaine, et ne connaissait même pas les usages occidentaux là-dessus. « Il y a un truc dans la Gazette pour ça, non ? » demanda-t-elle un peu bêtement avant de se souvenir que c’était ridicule parce qu’ils avaient parlé de ne pas rester à Londres. « Ah non mince, attends… On avait dit pas Londres. Alors je crois que déjà, il faut parler ville avant, non ? » Mais ça ne changeait rien au fait que Neo n’était pas très au fait de la géographie du Royaume-Uni, donc… « Je t’aurais bien proposé le village du pays de Galles, mais je crois qu’on est persona non grata là-bas ! » Nouveau rire, alors qu’elle lui serrait la main un peu plus fort. « Et puis ça t’obligerait à apprendre une nouvelle langue. Non, non, vraiment, pas le Pays de Galles. » Alors qu’elle réfléchissait, ses yeux se perdirent à nouveau dans le ciel joliment constellé. « Pourquoi pas Pré-Au-Lard ? C’est un joli petit village sorcier, en Ecosse. J’y vais parfois, tu sais, pour voir mon amie Imani. Oh, et ce charmant garçon, Cecil, qui vend des parchemins violets, tu te rappelles ? » Evidemment, Neo lui avait raconté son aventure à Scribenpenne. Comment aurait-il pu en être autrement ? En tout cas, Pré-Au-Lard lui semblait un beau compromis, avec ce qu’il fallait de verdure alentours pour plaire à Razvan, mais une petite vie active quand même pour plaire à Neo. « Ou ailleurs, c’est comme tu veux. Ça n’est pas le lieu qui compte. » acheva-t-elle en se tournant à nouveau vers lui, sa main libre posée sur sa joue pour l’attirer un peu à elle pour lui délivrer un tendre et beau baiser, plein de promesses d’avenir.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Empty
MessageSujet: Re: Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan Empty

Revenir en haut Aller en bas

Les jeux de l'amour et du hasard w/ Razvan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1978-1979
-