GRYFFONDOR : 36 pts | POUFSOUFFLE : 95 pts | SERDAIGLE : 159 pts | SERPENTARD : 77 pts
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment : -24%
Purificateur d’air & Ventilateur Dyson TP02 ...
Voir le deal
399 €

Partagez

La toile de notre passé commun | ALEXIS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ronan Malone

Ronan Malone


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 137
| AVATARS / CRÉDITS : Daniel Brühl | jenesaispas
| SANG : Né-moldu.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La toile de notre passé commun | ALEXIS Empty
MessageSujet: La toile de notre passé commun | ALEXIS La toile de notre passé commun | ALEXIS EmptyMar 8 Juin 2021 - 10:20

Atelier Malone, 18h50


Avachi dans un fauteuil valant trois fois son poids, en cuir, d'excellente manufacture - c'était italien - Ronan fumait tranquillement sa dixième ou quinzième cigarette de la journée. Il avait arrêté de les compter, s'empoisonnait les poumons aussi sûrement que s'il se faisait des piqûres d'héroïne. Mais qu'importe, qu'importe, cela ne faisait-il pas parti de son génie ? A n'en point douter. L'américain regardait une toile à moitié terminée. Il avait passé sa journée à peindre bien qu'il dû à un moment donné, relancer un sortilège d'insonorisation sur les murs de son Atelier pour que ses oreilles cessent d'être vrillées par le son que produisaient les croques mitaines et qui ressemblait à n'en point douter à un égorgement de mouton vulgaire.

Ronan se rongeait la peau autour de l'ongle de son pouce alors qu'il tenait dans la même main sa cigarette qui se consumait. Avait-il mangé ? Quelques morceaux de pain de mie ici et là, pas de quoi le sustenter. Il n'était pas allé rendre visite à Céleste ce midi, manger correctement ne lui faisait pas envie. Sans dire que c'était un jour sans, c'était un jour moyen, d'une médiocrité banale comme il les détestait tant. Mais il savait qu'à la banalité succédait souvent l'explosion miraculeuse, aussi attendait-il. Mais quoi ? L'apparition de son génie soudain, une intervention extérieure ? Les deux...? Lorsqu'il entendit au bout d'un moment la porte de son Atelier s'ouvrir, il cru que c'était cette intervention divine, jugea immédiatement qu'il s'agissait de Billie et sa voix s'éleva donc fort naturellement à l'attention de sa moldue d'amante de laquelle il ne connaissait naturellement pas la condition. Son fauteuil était dos à la porte, aussi était-il bien incapable de se rendre compte que non, ce n'était pas elle. « Tu tombes à pic Billie » dit-il, « je pensais justement à toi ». C'était faux, même s'il était vrai que la trentenaire occupait ses pensées un peu trop souvent. Personne n'était censé passer et personne ne venait jamais, sinon elle. Tous les deux entretenaient une relation adultère qui allait les consumer. Sans réellement s'en rendre compte, il s'alluma une nouvelle clope, sans bouger, le regard toujours posé sur l'explosion de couleurs de la toile juste en face de lui. Ronan aimait les couleurs, autant que le noir et le blanc. Sa diversité faisait son génie, son talent soulignait sa créativité. C'était sans doute à cela que l'on reconnaissait les plus grands peintres.
Revenir en haut Aller en bas
Alexis R. Calloway

Alexis R. Calloway


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 199
| AVATARS / CRÉDITS : Halsey - love exordium
| SANG : Né-Moldue


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Ne plus savoir distinguer les couleurs du monde, qui l’entoure
| PATRONUS : Une Raie Mobula
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La toile de notre passé commun | ALEXIS Empty
MessageSujet: Re: La toile de notre passé commun | ALEXIS La toile de notre passé commun | ALEXIS EmptyMar 8 Juin 2021 - 12:00

La petite sorcière américaine, fraîchement arrivée sur le sol londonien, ne s’était pas attendue à recevoir une lettre. Une de celle d’un fantôme du Passé. De son Passé. Ronan Lenny Malone était pourtant enterré, il y a de cela fort longtemps. Ayant contribué à noircir le cœur et l’âme de la petite Peintre, qui n’avait jamais été autant prolixe qu’après le départ de ce Génie, ô combien adoubé. L’ancienne d’Ilvermorny connaissait les démons et les ombres, qui pouvaient ronger celui, qui avait capturé son cœur. Par son génie créatif et son excellence. Il avait ce talent, que peu de gens possédaient en ce monde. Et surtout, il en vivait. C’était le fruit de son travail, qui faisait que le grand Peintre était connu et reconnu par ses pairs. Et Alexis, l’avait toujours admiré pour cela. Sachant, que pour son Art à elle, c’était la même chose. Bien que son Lenny, ne l’exprimât jamais, réellement.

Occupée à terminer une commande pour une famille de Sang-Purs, qui avait pu s’abreuver de son travail, celle qui était surnommée Rosa, constata qu’il était l’heure. L’heure de rendre visite à cette ombre de son Passé qui avait toujours une place si importante, qu’il lui était difficile de l’ôter. Donnant, un dernier coup de pinceau sur la toile, la microscopique sorcière brune but un verre de jus de fruits, regardant l’heure sur son horloge aux aiguilles bancales. Sa montre serait une meilleure source pour lui indiquer le temps, et c’est ainsi, qu’elle constata qu’il était presque dix-neuf heures et qu’elle n’avait pas encore dîné. L’Art, était sa nourriture. Et, pour contenter un aussi petit corps, il fallait peu de choses.

Enfilant, une robe blanche en dentelle vaporeuse et des sandales plates, parce qu’il faisait encore bon en ce début de mois de juin 1979, Alexis Calloway combla rapidement à petits pas la maigre distance qui séparait son Atelier de celui de son ancien … partenaire de vie ? Il n’y avait jamais eu de case explicite dans laquelle mettre Ronan Malone. Juste qu’il avait été. Qu’il est. Et, qu’il serait le seul et unique véritable Amour de la petite Peintre, qui venait de pousser la porte de son sanctuaire. Comme elle s’y était attendue, tout semblait silencieux. Et, elle le reconnut bien vite. Cette immense silhouette, qui faisait trois têtes facilement de plus qu’elle. Un sourire nostalgique apparut sur les lèvres de la petite Artiste, tandis que le regard gris s’imprégnait de cet homme assis dans ce fauteuil, qui démontrait à lui seul, cette sorte de supériorité qu’il pouvait avoir. Et, qu’il avait toujours au demeurant.

La phrase dite dans une volute de fumée, fut aussi glissante que cette dernière. Après tout, la petite brune était certaine qu’il avait dû refaire sa vie. C’était ainsi que les rouages du Destin se faisaient et se matérialisaient. Mais, elle était là pour le revoir. Parce qu’il lui en avait donné la possibilité. Et, qu’elle l’avait saisi au vol. Car, ça restait précieux. A petits pas prudents, la minuscule sorcière brune progressait dans l’Atelier, mains croisées derrière son dos. Analysant avec son regard gris, tout ce qui pouvait caractériser son futur interlocuteur. Interlocuteur, toujours assis dans son énorme fauteuil. Instinctivement les prunelles argentées furent accrochées par l’une des toiles. Colorée. Tellement, que c’en était une explosion savamment orchestrée.

- Lenny, tu es toujours authentique dans tes productions artistiques. Ce choix de couleurs harmonieuses, servent à glorifier ton Art ! C’est magistral. En disant cela, elle s’était approchée du médium artistique contenant ce talent prodigieux. Effleurant presque, sans toucher la peinture, -bien évidemment-, ces nuances qui rendaient la toile vivante. Encore plus touchant que lorsque tu utilises du noir ou du blanc. Ou du gris. Fantastique. Artistiquement fantastique.

Il lui était difficile de détacher ses iris de la production créatrice de son vis-à-vis. Or, la bienséance voulait qu’elle le salue et qu’elle lui adresse la parole. Avec un sourire doux et sincère, Alexis se plaça à quelques centimètres de l’ex Serpent-Cornu.

- Bonsoir Lenny. Comme tu me l’as si gentiment proposé, je suis là. Termina la petite Artiste, les mains toujours nouées dans le bas de son dos.
Revenir en haut Aller en bas

La toile de notre passé commun | ALEXIS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Puff, Puff, Pass [DVDRiP]
» Village Hentaï
» [UploadHero] On a retrouvé la 7ème compagnie [DVDRiP]
» [UploadHero] Marius [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Balade à Londres :: Le chemin de traverse-