GRYFFONDOR : 39 pts | POUFSOUFFLE : 95 pts | SERDAIGLE : 159 pts | SERPENTARD : 77 pts
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment : -13%
Carte cadeau Cdiscount : payez 130€ et recevez ...
Voir le deal
130 €

Partagez

Il n'y a pas d'âge pour les réprimandes [Carina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Yelena Dratsena

Yelena Dratsena


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 194
| AVATARS / CRÉDITS : Sharon Den Adel
| SANG : mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le corps sans vie de sa mère
| PATRONUS : Un lycaon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Il n'y a pas d'âge pour les réprimandes [Carina] Empty
MessageSujet: Il n'y a pas d'âge pour les réprimandes [Carina] Il n'y a pas d'âge pour les réprimandes [Carina] EmptyVen 20 Aoû 2021 - 19:48

Ces derniers jours Yelena ressentait une fierté assez grande. Non seulement elle avait réussi avec une petite bande de grands courageux qui en avaient dans le pantalon à libérer ces pauvres innocents piégés depuis plus d’un mois, mais ensuite et surtout, elle avait une fois de plus eu raison. Le Ministère n’avait pas eu raison d’attendre, il n’avait pas bien fait de laisser les choses se faire en prenant parfois de petites informations au compte goutte. Non, elle avait eu raison et même si le Ministère anglais n’avait pas approuvé son action, mais c’était pourtant bien elle qui avait réussi. Pas seule, mais elle espérait bien pour eux que ses comparses ressentaient cette même fierté. La seule ombre à ce tableau pourtant assez sympathique dans l’ensemble, c’était les quelques douleurs qui persistaient suite aux blessures reçues dans l’assaut. Rien de bien grave selon elle, en comparaison à ce que d’autres avaient eu. La slave pensait notamment à son ami Octavius qui avait très clairement eu besoin de soins urgents. Non, elle avait donc considéré que Sainte Mangouste allait être assez prise d’assaut par les pauvres otages et leurs libérateurs qui avaient eux aussi payé de leur personne. Elle avait donc comme parfois pris la décision de s’en occuper par elle-même.

Yelena avait fini par apprendre pas mal de choses. Et dans l’ensemble elle pensait s’en être pas trop mal sortie. Restait quelques traces bien entendu, c’était encore frais. Il n’y avait que cette marque, un impact sur l’omoplate, qui restait douloureux et elle avait la vague impression qu’il avait un peu gonflé. Possible, en tout cas il était douloureux et rouge. pas bon signe. Cela pouvait aussi être simplement une guérison un peu plus lente. Elle avait tout de même un peu morflé… Mais pour s’en assuré, elle avait demandé à son amie, médicomage et complice Carina de passer pour un bon thé et un petit contrôle. Un thé à la russe bien entendu. Préparé par magie cette fois cela dit. Les muscles abîmés des bras pouvaient encore tirer et elle se faisait prudente pour cette fois. Yelena s’attendait à se faire remonter les bretelles par Carina, autant ne pas chercher les ennuis plus que cela…

Une tenue légère était de mise, une robe assez simple dont une partie au moins serait retirée pour l’examen. Cela ne serait pas la première fois… probablement pas la dernière non plus. L’appartement de la slave avait beau être confortable, il reflétait assez bien son côté vieille fille. une décoration chargée dans un petit espace. Un salon qui lui servait aussi de chambre, une cuisine (raisonnable tout de même) et une petite salle de bain. L’appartement de l’éternelle célibataire qu’elle était qui n’avait pas posé de problème tant qu’elle passait le plus clair de son temps à Poudlard ou en Sibérie. Mais qui commençait à lui poser question maintenant qu’elle rentrait dans l’endroit chaque soir. C’était suffisant à vrai dire. Mais pourquoi se priver puisqu’elle en avait objectivement la capacité…

En tout cas pour cette fois tout était prêt sur la table, quelques biscuits secs avec les tasses prêtes à accueillir le thé, le canapé lui prêt à recevoir ces dames. Lorsqu’on avait toqué, Yelena avait pris le temps de s’étirer légèrement pour ne pas sembler trop coincée avant d’aller ouvrir, tout de même souriante.

-Bonjour Carina, entre, je t’en prie.

La jeune femme connaissait l’endroit et reprenait facilement ses habitudes. Yelena l’accompagnait donc sagement vers le salon, sans même chercher à cacher les marques sur ses bras ou sa joue. Pour elle ce n’était pas la peine d’en faire une affaire et c’était même plutôt en bonne voie vers la guérison.

-Un thé russe, ça te va?


Cela voulait surtout dire qu’il était très fort en goût et que le miel ajouté ainsi que les biscuits pour accompagner ne seraient pas de trop…

-Comment va Deirdre?

Noyer le poisson… si on pouvait le faire Yelena serait en train de noyer tout un ban pourtant farouche! Elle savait bien que Carina lui ferait au moins une remarque lorsqu’elle lui montrerait cette blessure suspecte dont elle avait rapidement parlé dans sa lettre. La dragonnière n’avait pas peur de Carina, non, elle n’aimait simplement pas la décevoir…

______________________________
Il n'y a pas d'âge pour les réprimandes [Carina] Tumblr_mvovu3br7F1s0h3qwo1_500
Certaines brûlures ne guérissent jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Carina E. Hodgens

Carina E. Hodgens


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 282
| AVATARS / CRÉDITS : Emma Stone (banbieyes)/ signature (GeniusPanda)
| SANG : Sang mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle travaillant à la boutique d'Apothicaire de ses parents
| PATRONUS : Une colombe
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Il n'y a pas d'âge pour les réprimandes [Carina] Empty
MessageSujet: Re: Il n'y a pas d'âge pour les réprimandes [Carina] Il n'y a pas d'âge pour les réprimandes [Carina] EmptyDim 22 Aoû 2021 - 17:20

Médicomage Hodgens, n'avez-vous pas autre chose à manger ?” Carina regarda les plateau de sa patiente avec un sourire. Il fallait dire que tout ceci ne donnait pas tellement envie. Elle ne savait pas ce qui la dégoûtait le plus entre la soupe d'asperges et la gélatine rouge. Elle fit une grimace, forcée au possible afin de l'amuser. Cela eut l'effet escompté. “Je préfère vous voir sourire. Vous avez l'air d'un véritable rayon de soleil.” Dit-elle en remplissant le gobelet d'eau. Elle lui tendit ensuite aimablement et cette dernière l'attrapa doucement pour boire une gorgée. “Si nous devons reprendre des forces, peut-être devrions-nous avoir des repas plus appétissants.” Elle lui adressa à nouveau un sourire. Elle ne pouvait nier un tel argument. Elle-même si elle se retrouvait dans ce lit, elle serait sûrement agitée. “Savez-vous que nous préparons de la nourriture si mauvaise pour que vous puissiez apprécier la cuisine de chez vous ?” Un nouveau rire de sa patiente et la voilà à nouveau optimiste. “Cela dit, j'en toucherai quelque mots aux responsables des repas.” La patiente accepta finalement cette information et attrapa sa fourchette pour entamer son repas.

Carina quitta alors à la chambre en retenant un soupir. Cette fois-ci, elle avait su quoi dire. Mais il fallait avouer que quelques fois elle manquait d'humour pour répondre à ses patients ces derniers temps. Surtout à ceux qui avaient été enfermés pendant des semaines, et des semaines sur le chemin de traverse. Elle n'avait jamais été confrontée à un tel cas. Personne en vérité. Pourtant, elle faisait son travail sans poser de questions. Depuis la libération du chemin de traverse, elle voyait beaucoup d'anciens otages. Des patientes aux joues creusées, côtes apparentes et yeux fatigués. Certains étaient recouverts d’hématomes en tout genre. D'autres avaient durant l'enfermement mangé ou absorbé des substances mauvaises pour l'organisme. Tout ce travail l'avait gardée éloignée de Yelena. Et la dragonnière ne semblait pas avoir eu besoin de son aide de suite. Elle avait attendu plusieurs jours avant de la contacter afin de lui demander de passer. Elle avait accepté de la retrouver, sans surprise cet après-midi là après les heures de travail du matin. Debout depuis cinq heures, elle était exténuée. En digne marmotte, elle serait bien restée une heure ou deux de plus dans son lit. La fatigue devait se lire sur son visage car une de ses collègues lui souhaita de bien se reposer. “Reviens en forme demain.” Oh Carina ne manquait pas d'énergie. A vrai dire, elle était toujours très volontaire à l'idée de travailler et d'aider les autres. C'était juste que comme d'autres personnes de sa profession, l'épuisement se faisait sentir. “Compte sur moi. Je serais là à 8 h.” En cas de crise, c'était son horaire. Heureusement, Esther, la nourrice, s'était rendue disponible pour garder Deirdre.

Elle rejoignit l'appartement de Yelena avec du retard. Toujours et encore. Elle avait au moins quinze minutes de retard cette fois-ci. Mais elle n'en fit pas grand cas. La dragonnière était habituée à présent. Elle entra en silence dans le foyer de son amie, oublia même de la saluer. L'endroit n'était pas très grand. Impossible de s'y perdre. C'était bien la seule habitation où elle se retrouvait facilement. Même sa ferme représentait parfois une énigme pour elle. “Oh oui ! Je crois avoir besoin de quelque chose de fort ! Un thé russe fera l'affaire ! ” S'exclama-t-elle avec humour. A moins qu'elle n'ait besoin plutôt d'un verre de whisky. Même si elle détestait ça, elle ne dirait pas non. Elle lâcha un rire. La franchise avait toujours été monnaie courante entre elles. Elles se lâchaient bien souvent des blagues de mauvais goût pour détendre l'atmosphère. Et le fait que Yelena tourne autour du pot la surprit, la stressa même. Elle se mordit la lèvre inférieure. Elle avait été très impressionnée par l'exploit de Yelena avec son dragon d'Europe de l'est au chemin de traverse. Elle avait été si courageuse... si téméraire ! Suicidaire presque. “Oui, elle va bien, plus que bien...” Elle se rappelait encore de Deirdre, de l'inquiétude sur le visage de sa nièce quand elle avait appris qu'elle devait voir Yelena. Et elle s'était demandée ce qui serait arrivé si Yelena... “Tu n'aurais pas dû faire ça tu sais ?” Dit-elle en prenant place sur le canapé comme si elle venait de perdre l'équilibre. Elle secoua la tête... En vérité, cela cachait quelque chose  d'autre encore. Quelque chose qu'elle n'avait pas tellement envie d'explorer...

Revenir en haut Aller en bas
Yelena Dratsena

Yelena Dratsena


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 194
| AVATARS / CRÉDITS : Sharon Den Adel
| SANG : mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le corps sans vie de sa mère
| PATRONUS : Un lycaon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Il n'y a pas d'âge pour les réprimandes [Carina] Empty
MessageSujet: Re: Il n'y a pas d'âge pour les réprimandes [Carina] Il n'y a pas d'âge pour les réprimandes [Carina] EmptyMar 14 Sep 2021 - 22:21

Carina avait beau être une amie, comme dans toute relation, il pouvait y avoir des tensions. Et l’aînée des deux n’était pas toujours celle qui avait le dessus. Yelena avait un caractère bien trempé et parfois sacrément mauvais. Elle était même capable de faire preuve de mauvaise fois. Mais Carina, elle avait à vrai dire un peu trop d’affection pour elle, cela la rendait presque trop tendre… Ou c’était sa version de l’analyse, cela ne valait peut-être pas grand chose finalement. Alors pour cette fois, sachant déjà très bien que la médicomage allait certainement lui passer un savon pour avoir potentiellement sous-estimer une de ses blessures, Yelena se trouvait dans ses petits souliers…

Ne mettant pour autant pas de côté ses règles élémentaires de bonne hôtesse, espérant également pouvoir s’attirer un peu des bonnes grâces de son amie avant de s’en priver sans doute pour un bon moment. Sauf si sa blessure n’avait pas réellement empiré mais simplement tardé à cicatriser… On pouvait toujours rêver!

-Oh oui ! Je crois avoir besoin de quelque chose de fort ! Un thé russe fera l'affaire !

Alors un thé bien fort, c’était tout à fait possible. Déjà prévu pour tout dire. La slave avait donc fait mine de rien et débuté son service sagement. C’est en tentant de rester sur le même ton que son amie que la belle avait répondu.

-Je peux ajouter de quoi le corser si tu crois que ça sera insuffisant.

Quoi qu’à vrai dire Yelena doutait sérieusement que Carina puisse sincèrement apprécier un ajout alcoolisé dans sa tasse. Et pour tout dire elle-même n’était pas certaine d’arriver à boire une telle mixture non plus… Cela reviendrait presque à gâcher autant le thé que d’alcool sans doute. Elle avait donc poursuivi en prenant quelques nouvelles de cette petite bouille d’amour qu’était la nièce de Carina. La slave qui avait posé les biscuits entre elles  déposait maintenant les tasses et soucoupes.

-Oui, elle va bien, plus que bien..

Quelque chose semblait rester bloqué dans la gorge de Carina. Quelque chose ne voulait pas sortir ou ne le pouvait pas. C’est donc en laissant le temps à la jeune femme de retrouver ses mots en gardant le silence que Yelena servait le thé.

-Tu n'aurais pas dû faire ça tu sais ?

Il était évident qu’il ne s’agissait pas du thé. Non, cela se sentait à vrai dire depuis que la médicomage avait passé la porte. Quoi que peut-être même avant, alors que Yelena ne savait déjà pas où mettre les pieds dans cette conversation qui ne pouvait finalement pas se terminer sans quelques différents dans l’échange… Fondamentalement elle se doutait bien que le fait d’avoir pris ce risque n’était pas dans son intérêt lorsqu’il s’agissait de personnes qui tenaient à elle. Et elle avait justement la prétention de penser que c’était le cas avec Carina. Sans relever le regard vers son amie, Yelena avait posé la théière doucement avant de s’assoir, poussant un léger soupir.

-Cela s’est bien terminé finalement, non? Les otages ont été libérés, ils sont rentrés chez eux…

La belle ne savait pas trop comment aborder la chose ou même simplement continuer la conversation. Carina n’approuvait pas le plan. Sans doute à raison si on était un peu honnête. Selon les idées de la dragonnière peinant à tenir en place qu’était Yelena pourtant cela avait été tout à fait nécessaire. Sans élever le ton pourtant Yelena ne songeait pas laisser Carina penser qu’elle avait là fait quelque chose de moralement condamnable.

-Il fallait le faire, personne ne bougeait, il fallait que quelqu’un fasse quelque chose. Et il semblerait que le courage ne soit pas la qualité la plus répandue dans les parages.

Courage ou folie, le pas était si petit, si facile à franchir. Si on en croyait les gens tout à fait sains et raisonnés, Yelena n’arrêtait de faire des détours d’un côté puis de l’autre. Et cette femme face à elle était bien plus avisée qu’elle dans le domaine…

______________________________
Il n'y a pas d'âge pour les réprimandes [Carina] Tumblr_mvovu3br7F1s0h3qwo1_500
Certaines brûlures ne guérissent jamais...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Il n'y a pas d'âge pour les réprimandes [Carina] Empty
MessageSujet: Re: Il n'y a pas d'âge pour les réprimandes [Carina] Il n'y a pas d'âge pour les réprimandes [Carina] Empty

Revenir en haut Aller en bas

Il n'y a pas d'âge pour les réprimandes [Carina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Royaume-Uni :: Angleterre :: 
Les lieux d'habitations
-