GRYFFONDOR : 39 pts | POUFSOUFFLE : 95 pts | SERDAIGLE : 159 pts | SERPENTARD : 77 pts
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
-33%
Le deal à ne pas rater :
-130€ sur le volant de course LOGITECH G29 Driving Force – ...
269 € 400 €
Voir le deal

Partagez

Fools rush in where angels fear to tread | Hestia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Nollan B. Emerson

Nollan B. Emerson


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 78
| AVATARS / CRÉDITS : Nico Mirallegro - kiddressources
| SANG : Sang-Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une énième trahison.
| PATRONUS : Un Malamute de l'Alaska
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Fools rush in where angels fear to tread | Hestia Empty
MessageSujet: Fools rush in where angels fear to tread | Hestia Fools rush in where angels fear to tread | Hestia EmptyMar 24 Aoû 2021 - 18:41

Ça faisait un petit temps que j’écumais les couloirs de Sainte-Mangouste et que ça commençait à m’étouffer. Moi, j’aimais pas rester enfermé entre quatre murs. Ça allait pour certains de se planquer, derrière une excuse. Mais pas pour moi, j’étais homme d’action et de terrain. J’étais pas celui, qui restait le cul vissé sur une chaise à noircir des parchemins. Ça, c’était vraiment un truc que je pouvais pas blairer dans mon métier. On devait faire des rapports, je le savais bien. Même au MACUSA, j’avais pas été épargné. Mais, au Ministère de la Magie, ils semblaient vraiment être assis sur le protocole. C’était pas déplaisant, qu’on se le dise. Mais, c’était vraiment étouffant. Me frottant la nuque, je contemplais le plafond et j’avais commencé à intégrer qu’il y avait bien un nombre pair de dalles. Nombre, que j’avais mémorisé par cœur. Entre les visites des infirmières, de ma Médicomage, celle qui me sera attitrée et les autres venues. Plus ‘personnelles’, celles-là.

Y’a eu Aaron Sheffield, qu’est venu demander de mes nouvelles. M’apportant une petite flasque de whisky, en toute discrétion. Que j’apprécierais à ma sortie. Parce que ça ferait mauvais genre, de l’ouvrir en plein Sainte-Mangouste devant tous les Médicomages et les infirmiers. C’était clairement pas mon but de me faire engueuler, surtout pas alors que j’étais ‘convalescent’, comme ils le disaient. Moi, je suivais les directives qu’on me fixait. Mais, j’avais l’impression que ça allait mieux et que je pouvais sortir. Les onguents et les solutions, faisaient des miracles. Tout ceci, n’allait être qu’un souvenir. Aussi cuisant, fût-il, pour mon cuir dur. J’ai bien eu évidemment, la visite de Blondie et de son fiancé, qui était aussi mon cousin, nouvellement découvert. Hormis, les discussions, jusqu’à l’heure tardive de visite, je m’emmerdais. Et, je tournais clairement comme un griffon en cage. Et, chez les mangeurs de Jelly, ils avaient jamais vu ça eux. Un Américain, retenu contre son gré, alors que tout allait parfaitement bien.

Rester inactif, c’était pas moi. Compter les allées et venues des patients, c’était pas moi non plus. Cependant, j’étais heureux de voir que certains et même certaines, s’en étaient sortis avec peu de séquelles. Qu’ils se portaient à merveille. Du moins, ils le paraissaient. Ça se lisait à la fois sur leurs visages et sur leurs corps, auparavant meurtris. Agrippant, une pomme, que j’étais allé chercher dans la cafétéria de l’hôpital sorcier, je regagnais mes pénates. Dans pas longtemps, Erin Wheeler, viendrait me chercher. Histoire, que je croupisse pas ici, comme une pauvre âme. Dans deux, ou trois jours. J’espère bien. Assis en tailleur, sur mon lit, je mordais dans ma pomme, lisant les rapports que m’avait apportés Meredith Hawthorne, accompagnée de Gauwain Robards. Sentant, la fatigue gagner mon organisme, je tentais de lutter. Pour ne pas fermer les yeux. Repoussant les parchemins sur le côté, je décidais de faire un somme. Quelques secondes. Pas plus. Le temps, que je me repose avant de continuer. La pomme, elle, je crois que je l’ai oubliée. Elle roule au sol, sans que je l’en ai empêchée.

Toutefois, je dormais pas comme je le devrais. Sentant une présence. Non loin de moi. Un fantôme de parfum, doux. Que j’avais déjà senti, lors d’une soirée ou quelque chose d’autre. Ça me rappelait ça, du moins. J’en étais presque convaincu. Tiquant légèrement, je sentis que l’entité présente voulait faire le moins de bruit possible, mais ce fut un léger coup contre une chaise qui trahit sa présence et me fit ouvrir mon regard ambré. Pour me retrouver face à Jones. Hestia Jones. Elle était venue ? Spontanément ? Comme ça ? Pourquoi ?

- Jones ? Hestia ? Qu’est-ce que vous … tu fais là ? J’étais pas au meilleur de ma forme. Et encore, elle était pas arrivée le premier jour. Parce que là … Merci, d’être passée. J’étais ultra gêné et c’était peu de le dire.
Revenir en haut Aller en bas

Fools rush in where angels fear to tread | Hestia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Balade à Londres :: Balade à Londres :: 
L'hôpital Ste Mangouste
-