GRYFFONDOR : 39 pts | POUFSOUFFLE : 95 pts | SERDAIGLE : 159 pts | SERPENTARD : 77 pts
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
-20%
Le deal à ne pas rater :
Bon plan rentrée : PC portable Asus à 319€
319 € 397 €
Voir le deal

Partagez

Toutes les bonnes choses ont une fin | ATHOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 493
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | suskindkore
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Toutes les bonnes choses ont une fin | ATHOS  Empty
MessageSujet: Toutes les bonnes choses ont une fin | ATHOS Toutes les bonnes choses ont une fin | ATHOS  EmptySam 11 Sep 2021 - 22:38

17 août


Shannon avait laissé aux choses le temps de mûrir un peu.

Il avait espéré que laisser quelques jours planer le ferait redescendre un peu, amenuiserait sa colère, mais rien n'y faisait. Rien n'y faisait et plus il attendait et plus sa colère devenait un courant de lave détruisant toutes les barrières sur son passage. Shannon aimait Athos. Vraiment. C'était son meilleur ami et aussi cassée fut cette amitié, aussi détestable pouvait-elle être en plusieurs points, Athos était pourtant l'étoile polaire qui le faisait toujours rentrer à la maison. Tout bon marin avait sa boussole, celle de l'irlandais portait en quelque sorte le nom d'un mousquetaire. C'est sans doute toute cette affection qui rendait la trahison qu'il ressentait plus intense encore. Shannon avait été aussi touché qu'en colère de ce mot qu'il avait reçu, glissé entre ses doigts tannés par un mangemort. Un putain de mangemort, un tueur, un de ceux qui voulaient le zigouiller. Tout ça pour quoi ? Pour qu'il lui demande de ne pas faire de folie ? C'était l'hôpital qui se foutait de la charité quand même, de quoi s’étouffer plutôt deux fois qu'une. Son talon martelait d'ailleurs la pulsation frénétique de son coeur. Debout devant la fenêtre de son appartement qu'il partageait en colocation avec son traître de meilleur ami, Shannon fumait une cigarette. La troisième, tellement que la pièce était surtout pleine de fumée. Et pleine de colère. Comme une tension magique qui s'entassait dangereusement et qui ne désirait qu'éclater. Étonnant qu'aucun verre ne soit d'ailleurs tombé de l'étagère...
Shannon avait passé deux heures à l'hôpital à cause d'un petit choc crânien avant de prendre du temps pour lui et de réfléchir. Sans prévenir Athos, qui devait sans doute être dévasté d'inquiétude. Comme toujours, Shannon avait agi avec l'impulsion qui le caractérisait tant. Elle avait déjà ruiné plusieurs de ses relations, manqué de salir celle-là, l'année précédente. Et il recommençait. Mais l'impulsion ne semblait plus en être une tellement il ne décolérait pas.

« T'es enfin là » fit-il de sa voix sombre lorsque la porte d'entrée s'ouvrit et se ferma, quelques temps plus tard. Shannon n'avait toujours pas bougé de la fenêtre et ne comptait pas le faire. Pire, il se tenait au rebord pour ne pas lui sauter à la gorge et le plaquer contre le mur. Dans ses yeux se trouvait une nouvelle sorte de rage. Une colère dangereuse et révolutionnaire. « T'étais occupé avec tes potes les mangemorts je suppose ? » continua-t-il. Son ton était agressif, il ne voulait pas qu'il commence à se réjouir de le voir. Tout ça pour quoi, hein ? Pour informer ses potes qu'un né-moldu était là et qu'ils pourraient le zigouiller ? C'était la pensée la plus débile qu'il pouvait avoir, mais d'aucun sait que la colère fait dire et penser des choses hélas terribles...

______________________________
Mad dog

and sometimes the mad dog bites

@okinnel.
@renegade
Revenir en haut Aller en bas
Athos Greyson

Athos Greyson


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 472
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Jonas by gypsophile
| SANG : Pur, moitié américain.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Tobias blessé, ou pire.
| PATRONUS : Un renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Toutes les bonnes choses ont une fin | ATHOS  Empty
MessageSujet: Re: Toutes les bonnes choses ont une fin | ATHOS Toutes les bonnes choses ont une fin | ATHOS  EmptySam 11 Sep 2021 - 23:37

Trois jours déjà.

Trois jours, une éternité presque quand on savait le temps passé à s’inquiéter en amont. Le peuple avait libéré le Chemin de Traverse, et quiconque habitait le Londres moldu avait mis un certain temps à en être informé. Temps rallongé quand on dormait encore bien après midi, et que chaque réveil s’accompagnait d’une gueule de bois vaseuse. Mais dès qu’il avait su, Athos avait foncé à Sainte-Mangouste, n’avait pas attendu et avait bien fait fi de ses propres craintes pour entrer dans l’hopîtal où régnait encore un certain chaos. O’Mahony, y’avait-il un O’Mahony ? La peur lui rongeait les sangs, et si Razvan lui avait certifié qu’il était toujours en vie, la rumeur d’un Chemin de Traverse en ruines, dévasté par un dragon et la cruauté, n’avait fait que lui accélérer un peu plus le coeur. O’Mahony, Shannon. Enregistré quelques heures plus tôt, déjà parti. Le soulagement lui déclencha un soupir profond alors qu’il en eut presque envie de pleurer, avant de quitter ce lieu de souffrance pour rejoindre l’appartement. Shannon allait revenir, pas vrai ? Et lui, il l’attendrait dans ce canapé, comme il lui avait promis.

Mais trois jours s’étaient écoulés sans nouvelles de l’irlandais. Et Athos cogitait, essayant de déverrouiller un peu son esprit de la brume dans laquelle il s’était noyé, cherchant une réponse. Sans doute que les envies de liberté de Shannon l'avaient poussé à partir de Londres quelques temps, voilà tout. Mais sans lui donner de nouvelles.? Sans passer ne serait-ce qu’une heure, un quart d’heure ? Leur amitié était peut-être étrange, mal fichue, mais pas à ce point-là. Aussi, le sang-pur avait arpenté les lieux de prédilection de son meilleur ami, l’avait cherché mais rien. Une ombre insaisissable, encore, et le parallèle lui creusa une douleur dans sa poitrine. Merde, était-il devenu si mauvais pour chercher les gens ? Ou bien Shannon voulait tout simplement ne pas être trouvé ? Et il excellait en la matière, à dire vrai. Aussi Athos avait-il repris le cours de sa vie, et même accepté une affaire alors qu’il n’y avait pas trop le coeur. Mais à le voir réintégrer ses cercles habituels, le mot était passé. Greyson était de nouveau prêt à offrir ses services, semblait-il, et un homme désespéré lui somma de retrouver sa fiancée. Qui avait été au Chemin de Traverse. L’écho de la situation avec celle qu’il vivait était tel qu’il faillit refuser, et puis… Finalement, chercher cette femme lui occupa l’esprit, et il s’avéra qu’il la trouva en moins d’une journée, à Sainte-Mangouste. Défigurée, traumatisée, incapable de se souvenir de son propre nom. Seule une marque de naissance lui avait permis de l’identifier. Et si Shannon… Non. Il ne serait pas sorti si on l'avait jugé inapte. Shannon allait bien. Il le fallait.

Lorsqu’il poussa la porte de son propre appartement cet après-midi là, Athos était donc de relativement bonne humeur. L’amoureux transi l’avait grassement payé mais cela n’avait aucune importance, pas plus que de voir son sourire soulagé. Non, Athos était satisfait de savoir qu’il était encore parfaitement capable d’exercer son art. Drapé dans la dissimulation, son cerveau concentré sur la tâche, il avait réussi là où un homme trop impliqué avait échoué. Peut-être était-ce là le problème, après tout. Peut-être fallait-il juste qu’il mette à nouveau ses émotions de côté. Pourtant, c’en fut une intense et violente qui le traversa lorsqu’il reconnut la silhouette de celui qu’il désespérait désormais de voir, accoudé au balcon. « Shannon… » Sa voix trahissait son soulagement mêlé encore à une inquiétude qui lui serrait la gorge, et qui ne fit que s’intensifier en entendant le son de sa voix. La colère. C’était une habitude chez Shannon que d’être énervé, d’autant plus envers lui, mais en général, Athos savait bien quelle attitude - le plus souvent volontaire - le mettait dans pareil état. Cette fois, en revanche… Figé sur le seuil de son propre appartement, il glissa sa baguette dans sa poche, hésitant. Jusqu’à entendre la raison de cette colère qui allait bientôt s’abattre sur lui.

Merde.

Il fut un temps pas si lointain où jamais Athos n’aurait fait une telle erreur. Erreur qu’il ne réalisait d’ailleurs que maintenant. Mais voilà, autrefois, sa froideur lui permettait d’envisager toutes les options, d’anticiper les réactions. Sauf que ses nerfs à vif désormais lui mettaient certaines oeillères, que Shannon venait d’exploser en une phrase. Merde. À jouer les sentimentaux, à essayer de prouver son affection à son frère de coeur, il avait commis là une faute terrible. Cela faisait plusieurs mois qu’il soupçonnait le sanguin irlandais de faire partie d’un Ordre mystérieux, et qu’Athos jugeait bien trop extrême. Ses balades dans les égouts, ses absences répétées, son aptitude merveilleuse à se trouver plus que jamais au mauvais endroit, au mauvais moment… Mais au-delà de ça, il paraissait plus qu’évident qu’un otage pouvait mal prendre le fait qu’un de ses amis chers puisse connaître l’un de ses bourreaux. Merde. Tétanisé, Athos fit en sorte de réfléchir du plus vite qu’il put, mais la tâche était compliquée. « Mon seul vrai pote, c’est toi, Shann. » Et c’était vrai. C’était peut-être le truc le plus sincère qu’il ait prononcé ces derniers temps. « Et j’ai fait ce qu’il fallait pour que tu le saches. » Ca n’était pas un secret pour Shannon, pourtant, qu’Athos avait de curieuses fréquentations. Pas des mangemorts, pourtant, car le discret enquêteur s’était toujours efforcé de conserver une distance avec ces gens-là. Mais le fait était qu’on ne pouvait réduire un homme à un mot, et Athos ne fréquentait pas Razvan en sa qualité de mangemort. Sauf que pour un esprit comme Shannon, comprendre ça était difficile, il le savait. Athos avait toujours été l’homme de nuances, et lui, l’homme qui fonçait tête baissée dans une porte souvent trop grande ouverte.
Revenir en haut Aller en bas

Toutes les bonnes choses ont une fin | ATHOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Balade à Londres :: Balade à Londres-