La plume à papote



 
GRYFFONDOR : 1168 pts | POUFSOUFFLE : 931 pts | SERDAIGLE : 642 pts | SERPENTARD : 606 pts
Venez découvrir et commenter la Gazette de Mai 1975, ici !

Partagez|

Entre griffes et crochets [PV Severus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Entre griffes et crochets [PV Severus] Lun 13 Sep - 19:15

Laya était commodément alanguie en travers d'un fauteuil, le nez dans un vieux livre à reliure, pour changer. Elle assimilait peu à peu son statut de préfet tout frais mais venait de découvrir un petit inconvénient: cette étoile de shérif épinglée à son cœur semblait lui chantonner qu'elle avait troqué ses griffes contre un registre législatif.

La seule manière qu'elle avait trouvé de bâillonner cette conscience trop bavarde était de laisser lâchés ses longs cheveux sombres du côté gauche de son cou pour qu'ils viennent tomber sur l'insigne, dissimulant habilement le tout. Dommage pour ses multiples tentatives esthétiques de coiffure pour ressembler à quelque chose de féminin.

Personnellement, elle se préférait de loin les cheveux aux quatre vents, mais d'après ce que les petites frappes de l'école lui claironnaient au nez, le rendu faisait plus serpillère que lionne irrésistible.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Entre griffes et crochets [PV Severus] Mer 15 Sep - 23:24

Severus était assis à même le sol dans un coin de la pièce. Il lisait à la lueur d'un chandellier douteux et se dinstinguait des autres serpentards présents dans la salle, par son immobilité et son silence.
Absorbé par sa lecture d'un vieux grimoire sur les potions à base de nectarine d'Afghanistan, le jeune homme ne réalisait pas qu'à quelques mètres de distance un groupe de serpentard de septième année se moquaient ouvertement de lui.

Après un bon quart d'heure où il était perdu dans les méandres des explications on-ne-peut-plus complexes d'une préparaton d'une lotion contre les puces de canard, Severus entendit quelque chose comme:

"on ne voit que son nez..."puis "...De dos on dirait une fille." et aussi "Mais regarde!", sans compter tous les chuchotements dont il était le principal sujet.
Pour mieux lire, il avait baissé la tête de telle sorte que ses longs cheveux noirs tombaient devant son visage. Si bien que malgré les apparences il pouvait observer la pièce et ses occupants, du coin de l'oeil. Il était donc l'observateur et non pas l'observé comme on aurait pu le croire.

Les regards de la moitié des personnes présentes s'attardaient souvent sur lui. "Mais qu'est-ce qu'ils me veulent à la fin? Je ne suis pas une bête de foire?"

Exaspèré par le comportement de ceux qui l'entouraient, il décida de se lever comme pour les provoquer d'une certaine manière.
Il traversa la salle en jettant au groupe, le regard de dédain qui l'avaient rendu à la fois si célèbre et si impopulaire auprès de ses camarades verts, et des autres aussi d'ailleurs. Le jeune homme s'assit dans un fauteuil et réouvra son livre comme si de rien n'était, parfaitement conscient qu'il venait de se mettre à dos de nouveaux Serpentard.
Mais ces gens là ne méritaient pas son attention. Leur accorder un regard de dédain était selon lui, trop d'honneur pour eux. Et c'est en s'installant plus confortablement qu'il décida qu' à l'avenir il n'accorderait plus aucune importance à la présence de ces gens si inféreurs et pourtant admis dans la noble maison de Salazar.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Entre griffes et crochets [PV Severus] Jeu 16 Sep - 9:24

A force de rechercher le calme, le silence et les pièces vides, Laya avait rendu sensible son oreille au moindre son qui pouvait la déranger. Aussi, même si elle avait le regard fixe dans ses pages, elle n'avait rien raté de la scène.

Si ça n'avait tenu qu'à elle, elle aurait lancé un Silencio à ces grands dadais. Ou enflammé le bas de leur cape.Ou aurait dirigé sournoisement une Bavboule dans une poche bien large de leur cape. Quelque chose en elle en trépignait d'envie à dire vrai. Elle ne savait que trop ce que c'était, ces grandes asperges ricanantes, la raillant sans même se cacher que si elle appréciait autant de rendre visite à Hagrid, c'était pour lui demander des conseils de coiffure... Qu'est-ce qui l'en aurait empêchée d'ailleurs, maintenant elle avait ce nouveau statut qui lui permettait de faire la pluie et le beau temps dans la "crypte" Serpentard, comme elle aimait à surnommer leur salle commune.

Mais cette maturité, ce fichu sens logique qui la rendait si bonne élève, lui avait fait voir que personne n'y gagnerait rien si elle se mêlait ouvertement de l'affaire. Elle ne pourrait jamais éviter toutes les blagues potaches, coups bas et vacheries totalement injustes qui se tramaient à Poudlard. Ces moqueries étaient insultantes, mais tant qu'elles ne devenaient pas plus physiques, elle n'avait pas à se faire remarquer. Et aussi, d'un point de vue beaucoup moins sage... elle n'avait trouvé aucun moyen de contrer ces idiots de manière aussi ironique et sans appel qu'elle l'aurait voulu.

Elle ferma les yeux quelques secondes pour respirer profondément, envahie par sa propre impuissance. Que pouvait-elle faire d'autre pour aider ses camarades brimés... L'espace d'un instant, elle voulut s'excuser auprès du jeune homme d'être restée si passive. Mais à la réflexion, il avait l'air de pas mal s'en ficher.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Entre griffes et crochets [PV Severus] Sam 18 Sep - 1:42

Désormais plus confortablement assis, Severus continua sa lecture comme si de rien n'était.
Mais les septièmes années ne l'entendaient pas de cette oreille. Et c'est après quelques minutes passées dans un silence religieux, que le petit groupe se remit à discuter, plus vivement cette fois ci.
Bien que Severus n'écoutait rien, volontairement, il semblait que ses confrères de blasons étaient en désaccord.
Après de longues minutes d'une discussion mouvementée, on pu entendre les papiers être froissés, les livrés fermés, les chaisses grincer puis être pousées.
Durant un instant où Severus fit preuve d'une grande naïveté, il pensa qu'ils quittaient la salle. Il se trompait lourdement et il ne tarda pas à s'en rendre compte.
Il allait lever la tête avec le sentiment qu'on s'approchait de lui quand il fut surpris d'entendre une voix lui dire:

"Eh dis-donc tête de noeud, ta mère ne t'a jamais appris à respecter tes ainés?"

En tant que grand solitaire, Severus avait pour habitude d'observer et d'écouter les gens discrètements afin d'analyser leur manières de gesticuler, de se conduire, de parler. Il avait ainsi acquis de nombreuses connaissances et grace à elles il pouvait plus ou moins bien deviner certaines charactéristiques rien qu'en regardant ou écoutant attentivement quelqu'un.

La personne qui s'adressait à lui, Severus ne la connaissait pas. Pourtant ce jeune homme, malgré sa voix grave et angoissante, avait une faiblesse dont il ne pourrait jamais se défaire: un sang non-pur. Il pouvait être de sang-mêlé comme un sang-de-bourbe peu importe. Mais il avait grandit dans un milieu de moldu, le jeune serpentard en était sur, car "tête de noeud" était bien l'une des expressions utilisés par les personnes sans-pouvoirs. Un sorcier de sang-pur aurait eut une éducation différente et aurait plutôt dit "crapaud baveux" ou "face de goule".
Soudainement arraché à ses réflexions pourtant rapides, il entendit:

"T'écoute ce que je dis, minable?"

Et il insistait en plus.
Sans bouger, le nez toujours plongé dans son livre, Severus Soupira.
On pouvait facilement sentir l'impatience dans le ton que son "agresseur" prenait. L'impatience mais aussi le défi.
Il était pitoyable, si seulement quelqu'un avait pu lui dire qu'il ne n'impressionait Severus pas le moins du monde et qu'au contraire le jeune homme avait plutôt pitié de lui et de ses semblant d'attaques qui, elles, étaient "minables".

Mais personne n'osait répliqué et dire ses quatre vérités à ce petit prétentieux de septième année qui ne méritait, lui pas plus que ses camarades, l'attention du jeune Rogue.
Cependant il fallait réagir avant qu'il ne s'énerve d'avantage.

Ca aurait été leur faire trop d'honneur que de lever la têter vers eux. Severus aurait été en positition de soumission, et ça il ne le voulait sous aucun prétexte.
Il se leva finalement de son fauteuil l'air non-chalant, pour y être repoussé violemment par l'un des garçons du groupe.

Se relevant avec obstination, il jetta un regard assassin à son interlocuteur. Celui-ci ne s'attendant pas à ce que le jeune homme parle, dut réprimer une expression de surprise qui passa sur son visage en un éclair. Et c'est ainsi que Severus s'adressa à eux avec le plus grand calme et la plus grande froideur dont il était capable:

"Je présume que si tu t'adresses à moi de cette manière, ce n'est pas pour me demander où je me suis procuré ce livre, ni avoir mon avis sur le style d'écriture de l'auteur."

Il marqua un temps qui sembla durer une éternité tant le silence était pesant.
Puis comme pour les ramener à la réalité, il ajouta avec un sourire malveillant:

"Cependant je crois que tu devrais surveiller ton vocabulaire."
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Entre griffes et crochets [PV Severus] Sam 18 Sep - 19:08

Que les attaquants poursuivent leur victime même quand celui-ci était rentré dans son propre repère faisait montre d'une bêtise rare. Et d'une certaine brutalité physique, car qui irait narguer un rival jusque sur son territoire sans disposer soi-même de quoi lui redimensionner le visage?

D'un mouvement imperceptible, elle fit glisser dans sa main sa baguette, qu'elle rangeait toujours dans sa manche pour une meilleure dégaine en combat. Même si elle avait toujours le nez dans son livre, son regard doré était clairement relevé vers les intrigants et les jugeait d'une colère froide mais savamment retenue.

Du mouvement autour d'elle... Il s'était levé, mauvaise idée. Il venait de se faire refouler et ne pouvait que glacialement répliquer. Elle murmura un mot unique, teinté d'un accent italien. Le principal instigateur, comme frappé par un direct invisible, fit bond arrière de plusieurs mètres, atterrissant droit dans la cheminée allumée. C'était assez étrange d'ailleurs, il faisait des pieds et des mains pour sortir son derrière de l'âtre, mais il semblait poussé en arrière par "quelque chose", et ne pouvait que cramponner ses mains et caler ses pieds contre les rebords de l'ouverture du brasier.

Doucement, Laya sourit en révélant progressivement tous les crocs dont elle pouvait disposer, soupirant d'aise comme si les cris d'horreur et le remue-ménage qu'elle avait provoqué était une brise d'été agréablement rafraîchissante.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Entre griffes et crochets [PV Severus] Sam 18 Sep - 22:58

Le septième année rougissait de colère et d'indignation. Son interlocuteur était décidément trop sur de lui et arogant. Il allait lui donner une bonne correction qu'il n'avait pas volé tandis que Severus s'apprétait à sortir sa baguette, quand à la surprise générale, le grand dadet qui l'avait agressé fut projetté dans la cheminée.

Le jeune Rogue esquissa un sourire mauvais en voyant la scène. Puis, en balayant du regard la salle pour trouver qui avait bien pû lui venir en aide, son regard se posa sur la jeune fille qui lisait dans le fauteuil en face delui. Elle était d'apparence assez fragile en contradiction avec le sort qu'elle avait lancé.
Ca ne faisait aucun doute, ça ne pouvait être qu'elle. Elle était la seule, en dehors de Severus, a arborer un sourire triomphant en plus d'avoir sa baguette pointée dans la direction du garçon. Celui-ci se débattait toujours pour sortir son postérieur de la cheminé fumante.
Ses compères qui n'avaient pas montré grande conviction pour prendre part à l'affrontement entre leur ami et le "minable", jugèrent utile de signaler leur présence à ce moment là. Grosse erreur.

"Tu n'aurais jamais du faire ça ma petite, cette histoire ne te concernait pas!"
Cria méchamment une amie de "l'agresseur".
Puis sans se concerter, les quatres verts de septième année sortirent puis pointèrent leurs baguettes sur Laya pour trois d'entre eux, et Severus pour l'autre.

Le jeune vert et argent s'approcha de son alliée et lança un bref et dédaigneux "merci"
avant de lancer un violent stupéfix avant que son adversaire n'ait le temps de dire ouf.
La "bataille" avait commencé et, loin d'attendre que les autres répliquent, il alla se cacher derrière le fauteuil le plus proche, évitant ainsi le sortilège du saucisson.
Il était relativement content d'avoir été aidé. Mais son mécontentemment de n'avoir pas pu en finir lui-même et d'avoir été devancé par une fille bien plus petite, le rendit furieux et l'atmosphère tendue n'était pas pour l'arranger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Entre griffes et crochets [PV Severus] Lun 20 Sep - 20:18

Lui rendant la pareille, le jeune garçon venait de mettre hors combat la fille qui, elle non plus, n'était pas concernée par l'histoire. Elle lui adressa un vague hochement de tête, bondissant avec agilité de sa position alanguie pour retomber sur ses deux pattes. Elle dégagea ses cheveux derrière ses épaules d'un geste de tête superbe, révélant à tous une étoile verte flambant neuve. Et aux pointes acérées.

Profitant de la seconde de surprise provoquée par cette découverte, elle lança tour à tour Expelliarmu et Locomotor Mortis sur les deux restants, avant de humer un petit quelque chose. Elle s'adressa au fauteuil à ses côtés, pourvu d'un large dossier et du jeune Serpentard accroupi derrière.

- On avait dit saignant ou à point? Oh et puis....

D'un dernier sort, elle débloqua le premier attaquant de la cheminée où son postérieur était présentement en train de fumer, étant donné que le fond de son pantalon était presque entièrement attaqué.

-
... je préfère quand c'est saignant.

Elle retourna à son propre fauteuil initial, en replaçant ses cheveux proprement sur son insigne, prenant soin de marcher sur les corps épars au sol, en égrenant dès qu'elle en tirait un râle de protestation.

-
Moins trois points pour toi pour n'avoir jamais ouvert un livre de Sortilège. Moins trois pour toi, pour n'avoir jamais exercé les sorts basiques vus en cours. Et toi, le Crabe-Feu, moins quatre pour tenue débraillée devant moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Entre griffes et crochets [PV Severus] Ven 24 Sep - 23:39

Sortant la tête de sa cachette, Severus put constater que la jeune fille s'était levée; et d'un mouvement de tête, que le jeune homme trouva très élégant, elle fit apparaitre l'étoile neuve et luisante de préfète qui ornait son uniforme.
Hormis la dîte préfète, toutes les personnes présentes y compris le type dans la cheminée oublièrent tout du conflit et ils n'avaient plus en tête que la sanction qu'elle était en droit de leur infliger pour avoir troublé la tranquillité de la salle commune.

Profitant de son effet de surprise qui avait surement eu l'effet voulu, la jeune fille oublia toute morale selon laquelle elle aurait du donner le bonne exemple et règler le différent sans se battre. En observant la petite préfète, Severus se dit qu'il y avait quelque chose de sauvage chez elle, ce qui lui fut confirmé lorsqu'elle s'adressa à lui pour demander la cuisson à déquat pour le postérieur du septième année, qui brulait encore dans la cheminée.
La serpentarde qui paraissait inoffensive quelques minutes avant, avait fait beaucoup de ravage dans le camp adverse. Les sortilèges sortaient du bout de sa baguette avec une telle violence que pendant un instant le jeune homme se dit qu'il était très heureux qu'elle "se batte" pour lui et non pas contre lui.
Revenant à ses esprits, Severus fut au dépourvu par la question. Il ne répondit rien et se contenta d'hocher la tête quand elle libéra le cochon, fumant, de son grill.

Voyant qu'il n'avait plus rien à craindre de ses agresseurs qui avaient été neutralisés par la surprenante jeune préfète, il se releva pour retourner dans son fauteuil tout en regardant son alliée revenir à sa place mettant un point d'honneur à marcher sur ses victimes pour mieux les rabaisser. Ils se rassirent au même moment en une parfaite coordination des mouvements, et tout en retournant à leurs occupatiosn initiales, la jeune fille lista rapidement quelques sanctions pour punir les troubles-fêtes.

Severus savourait le calme après la tempète en regardant triomphalement les septièmes années qui venaient d'être humiliés quand il finit par dire visiblement gèné mais reconnaissant:

"Je pourrais savoir comment s'appelle ma bienfaitrice?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Entre griffes et crochets [PV Severus] Dim 26 Sep - 14:00

- Laya Jackson. Et de mon côté, pourrais-je être présentée au seul Serpentard bibliophile masculin?

Même si elle avait repris sa position en travers sur le fauteuil -dans une superbe synchronisation avec lui, elle s'en étonna- et rouvert son livre, il était clair pour elle qu'elle ne continuerait pas sa lecture pour ce soir. Aussi, elle avait tourné la tête vers lui et à présent, lui souriait gentiment.

- En même temps, tu es censé être au courant des affiches placardées sur le panneau d'affichage dans cette salle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Entre griffes et crochets [PV Severus] Lun 27 Sep - 16:08

Lorsque la jeune fille lui dit son nom, Severus se sentit aussitôt riddidule de l'avoir demandé. Il aurait dû connaitre le nom de sa préfète, il passait maintenant pour un parfait ignorant.
Cette lacune lui fut rappellée à l'ordre par la préfète elle-même lorsqu'elle ajouta quelques instants plus tard, qu'il aurait dû être au courant des actualités de sa maison grâce au panneau d'affichage.
Pour toute réponse, il lacha un froid:

"Je pense ne pas être le seul à ne pas encore connaitre nos préfets."

Tout en désignant les septièmes années qui quittaient la pièce en gémissant.
Il y eut un silence.

"Et pour répondre à ta première question, je suis Severus Rogue."

Puis Severus reprit son livre et l'ouvrit à la page où il s'était arrèté. Retrouvant son mutisme et son immobilité habituelle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Entre griffes et crochets [PV Severus] Lun 27 Sep - 16:18

- Hé bien voilà ce qu'il en coûte aux ignorants.

Elle mima le mouvement qu'il avait eu pour lui montrer le champ de bataille final qu'elle avait laissé. Pour s'être braqué aussi vite, ce jeune homme manquait cruellement d'humour, mais il était évident pour elle qu'il devait supporter non-stop les railleries parfois trop physiques des autres élèves, aussi elle ne lui répondit que par un haussement d'épaule, sans se départir de son sourire.

- C'est bien Potions de Grands Pouvoirs que tu lis là?

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Entre griffes et crochets [PV Severus] Sam 2 Oct - 14:52

La jeune fille semblait vouloir converser avec lui.
Tout en l'entendant demander ce qu'il lisait, Severus remit son marque-page à l'endroit même où il venait de le retirer.

"Oui c'est ça. Potion de Grand Pouvoir. Tome deux"

Il se tut. Mais Laya le regardait comme si elle attendait qu'il continue.
Il ajouta:

"Ils n'ont que les deux premiers à la bibliothèque. Pourtant il y en quatorze."

Puis regardant lui aussi la préfète qui le dévisageait il se demanda pourquoi elle lui adressait la parole. Aucun préfet ne lui avait jamais accordé le moindre intérêt, comme pour montrer le bon exemple à ses camarades.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Entre griffes et crochets [PV Severus] Sam 2 Oct - 15:26

- Je pense que les 12 autres ont dû être retirés des rayonnages pour causes de dégradations des élèves. J'essayais d'emprunter ton exemplaire depuis 2 mois, tu as du avoir d'avantage de chance que moi.

La mine qu'il lui adressait lui était familière sans qu'elle n'arrive à se souvenir pourquoi. Finalement, elle retrouva: c'était celle qu'elle-même arborait quand une élève un peu trop "débordante d'amitié" et un peu trop blondinette l'honorait de ses faveurs. Horrifiée de cette découverte, elle se terra d'avantage dans son fauteuil.

- Pardonne-moi, je dois te déranger dans ta lecture.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Entre griffes et crochets [PV Severus] Jeu 7 Oct - 22:07

Laya lui répondit avec un calme auquel il n'était pas habitué. Elle déclara vouloir emprunter le volume qu'il lisait, depuis un moment.
Il se garda bien de préciser comment il avait obtenu le livre en question. L'emprunt par vol aurait surement été très mal vu par la préfète, aussi gentille avec lui fût-elle.
Les yeux dans le vague, il ronchonna:

"Oui, les élèves ne respectent pas les livres..."


Les livres étaient important pour Severus. Ils étaient selon lui, de bien meilleure compagnie que ses camarades. Se voir privé de lecture par la faute d'élèves négligents l'irritait et l'agaçait particulièrement.

Revenu à la réalité il se tourna vers la jeune fille dont il sentait le regard. En effet elle l'observait sans le voir. Puis tout à coup elle s'enfonça doucement dans son siège avec une drôle d'expression sur le visage. Puis elle s'excusa de le gêner dans sa lecture.

"Non, non, tu ne me déranges pas."

Il se tut. Puis ajouta:

"Au contraire, je suis content d'avoir fait connaissance avec la nouvelle préfète. Il y en aura au moins une que je "connaitrai" "

Il avait insisté sur le dernier mot, car il fallait admettre que les prédécesseurs de Laya, et Severus étaient de véritables inconnus pour l'un comme pour l'autre.
jusqu'ici aucun Préfet n'avait fait l'effort d'aller vers lui, et ce n'était certainement pas Severus qui aurait fait le premier pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Entre griffes et crochets [PV Severus] Ven 15 Oct - 19:01

- Ni les livres, ni les gens visiblement. Mon étoile ne me sauvera pas éternellement la mise.

Honnêtement, elle ne pensait pas qu'une poignée de points retirés ou quelques heures de colle calmeraient des brutes épaisses de la trempe de ceux qu'ils venaient de croiser. Ils ne comprenaient que les réactions immédiates de la violence. Laya avait préféré adopter leur mode de communication -violence donc- pour leur répondre, tout en les mettant face à leur propre inefficacité, en ne se battant qu'avec la magie.

- Ma collègue et camarade, Brionan, serait également heureuse de te rencontrer pourtant. Mais tu es libre d'agir à ta guise.

Parlant d'elle, Laya se demanda subitement si la stupidité latente et les pulsions violentes de certains élèves justifieraient pour elle les points retirés à Serpentard. Pour Laya, pas de doute: les blasons étant secondaires pour elle, elle serait aussi impartiale dans son propre camp que chez les autres.

- Tu crois que j'y suis allée un peu fort avec le cheptel d'avant?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre griffes et crochets [PV Severus]

Revenir en haut Aller en bas

Entre griffes et crochets [PV Severus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Entre griffes et crochets [PV Severus]
» Griffes et Crochets (Mj)
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine-