La plume à papote



 
GRYFFONDOR : 1168 pts | POUFSOUFFLE : 931 pts | SERDAIGLE : 642 pts | SERPENTARD : 606 pts
Venez découvrir et commenter la Gazette de Mai 1975, ici !

Partagez|

Potins entre potes au dortoir des filles [Alice, Lucie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 626
| AVATARS / CRÉDITS : Jessica Stroup
| SANG : Vient d'une famille de sang mêlé (pense être de sang pur à cause des mensonges de sa mère)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : perdre sa lumière
| PATRONUS : lynx
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Potins entre potes au dortoir des filles [Alice, Lucie] Mar 11 Jan - 13:01

Dimanche soir.

Allez savoir pourquoi, c'était le jour de la semaine le plus difficile pour s'endormir. Peut-être parce qu'on faisait la grasse mat' le matin ? Et qu'on se couchait plus tard la veille au soir ... n'empêche que du coup, on finissait toujours mortes crevées le lundi matin, et ça, ça craint !

Les yeux grands ouverts, couchée sur le dos, Sue méditait sur tout. Notamment sa dispute avec Bobby durant le bal ... Ne pas lui avoir avoué ce que Daisy lui avait dit n'avait pas été la meilleure chose à faire. Surtout quand on savait que cette peste de Serpentard avait pour but de se marier avec le grand frère de son petit ami ... Pauvre Bobby : trahi par sa petite amie, par son grand frère ... et maintenant par sa meilleure amie. Cette dernière avait tant espéré pouvoir réussir à empêcher ce qu'il s'était passé au final : une séparation.
Depuis, le Serdaigle ne voulait plus parler à la préfète des bleus. Elle avait l'impression de se retrouver comme durant les grandes vacances. L'histoire se rééditait. Elle espérait qu'il lui pardonnerait une seconde fois ses erreurs et ses faiblesses ...

L'autre sujet qui la perturbait était celui de sa "grande soeur" qui n'avait jamais vraiment vécu ... Sue finissait par penser que toute cette histoire d'enfant mort né était un véritable mensonge. Comment déceler le vrai du faux quand personne n'était au courant de rien ? Même le ministère ne trouvait pas dans ses archives la reconnaissance de cet enfant. Louïse Wilson avait-elle seulement existé ? Mystère ...

Sue n'arrêtait pas de penser à tout ça, sans réussir à s'endormir. C'est alors que dans un murmure, elle s'osa un :
    " Lucy, tu dors ? "
Suivi d'un autre :
    " Alice, tu dors ? "
C'était le signal pour un petit papotage entre copines !

______________________________




SUE       WILSON
Lorsque la nuit est encore noire et profonde, prenez un bandeau et mettez-le sur vos yeux. Ne laissez passer aucune lumière, qu'elle soit naturelle ou artificielle, et plongez-vous dans mon monde : Je suis prisonnière de mon corps. Mon seul décor, c'est le rideau noir de mes yeux. Un peu comme si le spectacle était terminé et ne devait jamais recommencer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Potins entre potes au dortoir des filles [Alice, Lucie] Lun 24 Jan - 14:55

C'est comme si j'étais allergique au sommeil, le dimanche soir. Ou peu être était-ce une manière de faire durer la journée le plus longtemps possible, pour ne pas devoir se lever le lendemain matin. Le dimanche soir on aimerait pouvoir prolonger le week-end indéfiniment, pouvoir profiter des grasses matinées et des nuits blanches encore quelques jours.. N'empêche qu'après le dimanche, qu'on le veuille ou non, c'est lundi, et j'allais encore être crevée toute la journée..

Allongée sur le dos, les yeux rivés sur le plafond, mes pensées me tourmentaient. A vrai dire, je ne pensait plus qu'à une chose, depuis le soir du bal. Bartholomew Stanley. Il avait beau être vert, il était, comment dire, différent? J'avais passé une merveilleuse soirée en sa compagnie. La plus belle depuis bien longtemps.. Et je ne savais plus ou j'en étais. Il faut dire que je n'étais pas la plus douée dans ce domaine et je n'étais même pas sûre de lui plaire.. Alors a quoi bon avoir un semblant d'espoir? Je devrais peu être aller lui parler, sérieusement, pour mettre tout ça au clair. Bon, j'y penserais plus tard..

A vrai dire, je m'inquiétais pour ma petite Sue, elle était bizarre en se moment, d'habitude, elle est la première à lancer les discutions et les potins du week-end, et étrangement, elle n'avait presque pas ouvert la bouche du week-end.. Elle semblait inquiète et préoccupée, et je n'aimait pas la voire ainsi.
Je fus interrompue dans mes pensées par une voix qui me semblait familière:

«Lucy, tu dors?» C'était Sue qui lançait la session discut' du dimanche soir.

«Oh.. Euh.. Non, enfin j'crois pas !» Lançais-je sur un ton légèrement déconcerter. «Dis, toi, ça va pas trop en ce moment, hein?!» Lui dis-je ensuite, je savais que si je ne le lui demandais pas, elle ne penserait même pas a me parler de ses problèmes. Sacrée Sue !


HJ: Roooh mais c'est nuuuul *part en courant*
Revenir en haut Aller en bas
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 626
| AVATARS / CRÉDITS : Jessica Stroup
| SANG : Vient d'une famille de sang mêlé (pense être de sang pur à cause des mensonges de sa mère)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : perdre sa lumière
| PATRONUS : lynx
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Potins entre potes au dortoir des filles [Alice, Lucie] Ven 28 Jan - 9:12

Alice dormait ... c'était même peut-être elle qui ronflait d'ailleurs ! Sue se retourna donc vers Lucy qui lui avait répondu ... et qui la questionna même sur son humeur du moment. Elle n'allait pas trop bien ? ça se voyait tant que ça ? La jeune Serdaigle gardait les yeux ouverts, surement par habitude. Dans un long soupire, elle se demanda quoi répondre à ça ?
    " Et bien .... "
C'était pas fort explicite. L'année était plus que mouvementée. Sue avait du mal à faire face à tous les soucis qui arrivaient en masse. Préoccupée pour ses Buses, pour sa ... heu ... soeur (?), pour Bobby ... et même pour Bree qui était bizarre en ce moment. C'était peut-être dû aux temps sombres.
    " Je regrette de ne pas tout avoir avoué à Bobby, quand il était encore temps ! Je ne m'attendais pas à ce que tout s'enchaîne aussi rapidement. Daisy n'a ... vraiment pas été sympa. "
Elle avait même été pire : c'était une garce, une égoïste, une hypocrite, une ... Il n'y avait pas de mots pour la décrire. Mais à cause de leur serment inviolable qui les liait en tant qu'amie, Sue ne pouvait dire à voix haute ce qu'elle pensait. Au début, elle avait pensé que ce serment leur donnerait l'opportunité de s'apprécier, avec le temps. Mais plus les jour passaient et plus sa haine en vers elle grandissait. Et maintenant, cette haine était arrivée à son apogée. Sue pensait que Daisy était responsable de tout, même de la dispute entre la non-voyante et son meilleur ami.
    " Il ne veut plus me parler. Et je ne sais pas quoi faire ... "
Lui pardonnerait-il ? Une seconde fois ? Lucy avait appris l'histoire qui s'était passée entre Bobby et Sue. Cette dernière avait eu des sentiments pour lui. Mais étant avec Chuck (un Serpentard disparu depuis ...), elle avait décidé de prendre de la distance avec son meilleur ami, pour préserver son couple. Sue avait fini par tout avouer à Bobby : Chuck avait disparu, et les sentiments qu'elle avait pour le Serdaigle aussi ... Alors elle avait décidé de s'excuser. Bobby lui avait pardonné. Après plusieurs mois de silence, de dispute, ils étaient redevenus les amis qu'ils avaient été.
    " Il m'a pardonné une fois. Me donnera-t-il encore une chance ? ça commence à être répétitif ces disputes ... je ne sais pas s'il me pardonnera ça. "
ajouta-t-elle en parlant de la destruction du couple Daisy/Bobby. Sue avait été au courant avant lui, il y avait de quoi être en colère !

______________________________




SUE       WILSON
Lorsque la nuit est encore noire et profonde, prenez un bandeau et mettez-le sur vos yeux. Ne laissez passer aucune lumière, qu'elle soit naturelle ou artificielle, et plongez-vous dans mon monde : Je suis prisonnière de mon corps. Mon seul décor, c'est le rideau noir de mes yeux. Un peu comme si le spectacle était terminé et ne devait jamais recommencer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Potins entre potes au dortoir des filles [Alice, Lucie]

Revenir en haut Aller en bas

Potins entre potes au dortoir des filles [Alice, Lucie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Potins entre potes au dortoir des filles [Alice, Lucie]
» «DANS LE DORTOIR DES FILLES?!»
» Le dortoir des filles de première année
» Dans le dortoir des filles (la grande chambre)
» [CLOS] Dortoir des filles et un garçon qui s'y promène

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine-