Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

Premier Août 1976

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 861
| AVATARS / CRÉDITS : Emma Stone ▬ lallybroch
| SANG : Lointaines origines moldues.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Chauve-Souris
| PATRONUS : Une Grenouille
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Premier Août 1976 Ven 12 Aoû - 22:57

Refermant à contre cœur le livre qu’elle était en train de dévorer, Maddy se résolut à éteindre –enfin- la chaude lumière frémissante produite par la bougie qu’elle avait soigneusement placé sur sa table de chevet. La petite flamme se dissipa dans les airs en un léger nuage gris, emportant avec elle la douce chaleur qu’elle propageait dans la pièce d’à peine quelques mètres carrés.
La jeune Poufsouffle s’enveloppa dans d’immenses couvertures en flanelle d’un rose chatoyant sur lesquelles elle avait cousu, dans un coin, le blason de sa tendre maison, puis sombra finalement dans les bras de Morphée.

Ses rêves, cette nuit là, furent bercés par les danses entrainantes des sorciers celtiques, qui tournoyaient autour d’un feu de joie, sans jamais sortir de leur cercle de pierre. Tous étaient nus comme s’en était la tradition et chacun prononçait à tour de rôle le nom d’une divinité. L’immense flambée virevoltante prenait successivement différentes formes diverses, toujours en rapport avec les festivités du soir. Lorsque les sorciers eurent appelés la totalité des Dieux, ils se regroupèrent autour d’un autel improvisé sur de gros rochers, où ils servirent du vin et des fruits issus de la première récolte de l’année.

On dit souvent que nos rêves sont inspirés de ce qui nous entours, et que nos lectures peuvent également les influencer. C’est ce qui s’était passé cette nuit là.
Le livre qui avait tenue Maddy en haleine avant qu’elle n’éteigne la lumière, avait pour sujet principal la magie celtique, plus couramment appelée Wicca. Cette magie a pour particularité d’être l’une des plus pure de toute, car la Wicca, c’est bien plus qu’une simple magie ; pour la comprendre véritablement, il faut s’en imprégner car c’est un mode de vie, une religion, une croyance.
La wicca… on pourrait en parler pendant des heures, tant il y a de choses passionnantes à apprendre sur le sujet… et c’est d’ailleurs ce que je vais faire, histoire que vous compreniez tous de quoi il s’agit…

La Wicca, religion néo-païenne, vénère la nature aux travers du Dieu Cornu et de la Déesse mère, qui représentent à eux deux un ensemble de divinités ; on citera en exemple Cérès, déesse du blé et de la croissance saisonnière, et Artemis, jeune déesse de la forêt et du ciel nocturne.
Néanmoins, les wiccans n’honorent pas uniquement les Dieux ; cinq éléments sacrés viennent s’ajouter à leurs vénérations : l’eau, la terre, le feu, l’air et l’esprit (également appelé Ether)
Dans la religion wiccane, il existe un total de huit fêtes, aussi appelées Sabbat (Samhain, Yule, Imbolc, équinoxe de printemps, Beltane, solstice d’été, Lughnasadh équinoxe d’automne) organisées grâce à la roue de l’année wiccane. Parmi ces fêtes, une a particulièrement attiré l’œil de Maddy lors de sa lecture… en effet, Lammas (également connue sous le nom de Lughnasadh), qui commémore les premières récoltes de l’année, a lieu le premier jour du mois d’août, et… ayant lu ce bouquin le 30 juillet, la Poufsouffle s’était immédiatement aperçue que la fête se déroulerait dans 2 jours. Curieuse de nature, mais surtout très rêveuse, la jeune fille mourait d’envie d’assister à l’une de ces fêtes typiquement celtiques, et l’occasion se présentant justement à elle, elle décida de saisir sa chance.

Rêveuse… ça oui, elle l’était, tout autant qu’elle était dormeuse… car malgré le fait que de timides rayons de soleil s’étaient faufilés au travers des rideaux de sa chambre, la jeune fille ne se réveilla pas, se contentant simplement de se retourner dans ses couvertures.
Finalement, le soleil eut raison de Maddy, et cette dernière se leva enfin, se prenant, au passage, les pieds dans le livre qu’elle avait lut la veille.
L’odeur des pancakes en pleine cuisson vint chatouiller les narines de la Poufsouffle, qui entendit alors son ventre gargouiller.
Lorsqu’elle descendit dans la cuisine, Mrs. Bow était déjà là, s’occupant avec amour des galettes canadiennes.
« Bonjour ma chérie, tu as bien dormi ? » Demanda-t-elle à sa fille.
« Très bien, j’ai fait un rêve formidable. » Répondit joyeusement la demoiselle dont la chevelure avait prit une teinte orangé, proche de sa couleur naturelle.

Tandis qu’elle prenait son petit déjeuné, Maddy raconta son rêve à sa mère dans les moindres détails puis, après s’être préparée en vitesse, elle quitta la maison familiale pour se rendre dans les rue de Londres, où elle visita toutes les librairies les unes après les autres, à la recherche de bouquins sur la Wicca et plus particulièrement sur Lughnasadh, afin d’organiser, le 1er août, la célébration de cette fête en compagnie de ses amis… enfin, ceux qui seraient bien entendu, prêt à la suivre dans cette expérience extraordinaire…
L’heure tournait, et bientôt il fut tant de déjeuner. Préférant, le plus rapide à l’économique, Maddy s’installa à la terrasse d’un café, et y commanda un plat simple et équilibré, qu’elle dévora le plus rapidement possible afin de retourner à ses occupations…

Le soir, lorsqu’elle rentra chez elle, elle était épuisée par sa journée et, après avoir déguster le repas qu’avait préparer sa libraire de mère, elle s’installa, en compagnie de ses parents, dans le sofa du salon où ils burent chacun une tisane que la métamorphomage avait concocté avec les plantes qu’elle avait fait poussé dans le jardin.
Les plantes, et la botanique représentaient l’une des principales passion de la jeune fille qui passait des heures et des heures à s’occuper des végétaux sans jamais s’en lasser, sans jamais en avoir assez.

« Maddy, c’est vraiment délicieux ! Tu n’as pas utilisé la magie pour ça ?! Tu penses que les moldus s’y prennent de la même façon ? » Demanda Peter Bow. Cet homme était taré. Il passait ses journées entières à s’intéresser à la vie des moldus… encore heureux qu’il était rémunéré pour cela…
« Bien sûr, ils font exactement pareil. Je l’ai vu en cours d’étude des moldus cette année. » Répondit la jeune fille d’une voix entrainante, tout autant intéressée par les non sorciers que l’était son père. « Je vais me coucher. Bonne nuit » Ajouta-t-elle ensuite, avant de regagner sa chambre.

Lorsqu’elle fut dans celle-ci, elle alluma, comme la veille, la petite bougie qui se trouvait sur sa table de nuit, se glissa dans son lit, et reprit la lecture de son bouquin passionnant. A peine douze heures la séparaient du 1er août. Elle devait envoyer des messages à ses amis pour leur proposer de la rejoindre le lendemain dans la forêt enchantée du Bourg St-Calmar.
« Accio Parchemin » Murmura-t-elle, en attrapant les feuilles vierges qui s’approchaient d’elle à hauteur de sa main.
« Demain, Lughnasadh, fête wiccane. Vous expliquerez tout sur place, forêt enchantée. Bisous ». Maddy aimait la simplicité, c’est pourquoi, tous les mots qu’elle envoyé était rédigé de cette manière.
Lolotte la chouette hulotte fit son boulot et tous les amis de la jeune fille reçurent le papier avant le levé du jour.

Ce matin-là, la métamorphomage n’eut pas de mal à se lever. Elle s’habilla d’une robe légère aux couleurs symbolique de la fête, c’est-à-dire jaune-orangé, et laissa ses cheveux libres, flottant élégamment sur ses épaules nues. Grâce à ses nombreuses recherches, elle avait établi une liste des correspondances employées lors du sabbat du jour… Par exemple, l’élément à vénérer était le feu, les divinités à invoquer était Lugh, Déméter et Cérès, les fleurs étaient la belladone et la rose, etc…
Après avoir rapidement salué ses parents, Maddy rejoignit ladite forêt par divers moyens. Une fois sur place, elle délimita un cercle à l’aide de grosses pierres, disposa un peu partout des chandelles jaunes et vertes, fit brûler de l’encens de cèdre et de sauge, et installa des pierres de jade, des roses et de la belladone un peu partout, et attendit quelques instants que ses amis la rejoignent.

________
Faire un post de 1000 mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://udavnavremena.tumblr.com/

Premier Août 1976

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Récit du premier voyage de Sa Majesté en Araucanie
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» Le premier ministre Michèle Pierre-Louis au mini-sommet économique de Punta Cana
» Le discours du premier ministre J E Alexis
» Duvalier: Je vous donne la garantie formelle ...(1976)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine-