La plume à papote



 
GRYFFONDOR : 1168 pts | POUFSOUFFLE : 931 pts | SERDAIGLE : 642 pts | SERPENTARD : 606 pts
Venez découvrir et commenter la Gazette de Mai 1975, ici !

Partagez|

Nous servira-t-elle ? (Bellatrix, Narcissa et Lucius)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Nous servira-t-elle ? (Bellatrix, Narcissa et Lucius) Dim 15 Jan - 20:13

Voilà plusieurs mois que Rodolphus Lestrange était recherché. Il vivait reclus, au manoir, dans lequel il continuait de se tenir informé des avancements du Lord grâce à sa chère épouse. Il se sentait comme un fauve et avait de plus en plus de mal à supporter sa cage dorée. Quelques personnes savaient qu'il se terrait ici, mais à croire que le Ministre Hardbull tirait les bonnes ficelles pour que personne ne l'arrête ! Pour le mangemort, la réclusion n'avait que des mauvais côtés. Obligé de se cacher, on ne lui proposait plus aucune mission, ce qui le mettait hors de lui. Son tempérament fougueux et colérique s'accentuait de semaine en semaine et il finissait par passer ses nerfs sur les elfes de maisons.

Ce soir, Lucius Malefoy, un ami de longue date était invité chez le couple Lestrange. Rodolphus et lui ne s'étaient pas vus depuis quelques semaines. Narcissa était également invitée. Le repas de ce soir avait pour objectif de rapprocher Lucius et la soeur de Bella. Le mangemort était un jeune homme de sang pur et avait le charisme pour intégrer la famille Black. Enfin d'après Bellatrix, bien plus intéressée par ce genre de chose. Rodolphus ne voyait en lui qu'un homme intéressant, cultivé, pur, un ami en somme.


- Est-ce que tout est prêt ? Hurla-t-il sur l'un deux tandis qu'il enfilait son costume trois pièces.

- Oui maitre ! chuchota l'elfe, les yeux regardant ses pieds informes.

- Tu as intérêt à bien t'occuper de nos hôtes !

Le petit elfe acquiesça en remuant la tête nerveusement et s'éclipsa pour filer en cuisine. Enfin, quelqu'un frappa la lourde porte de chêne... Impatient, Rodolphus descendit pour accueillir le premier invité.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Nous servira-t-elle ? (Bellatrix, Narcissa et Lucius) Lun 16 Jan - 20:02

C'est avec un sourire de satisfaction que Lucius Malefoy avait ce matin-là reçu le hibou de son cher ami Rodolphus Lestrange confirmant son invitation à dîner pour le soir même. Voilà quelques semaines qu'il n'avait plus vu le Mangemort qui devait s'ennuyer ferme dans son manoir. Tout le monde n'avait pas le privilège de la couverture et de l'aventure... Comme d'habitude, Lucius s'était levé de bonne heure pour se rendre au Ministère exercer son métier officiel dans le département de la Justice Magique. Ajustant son col, le jeune homme avait lancé un dernier regard satisfait en direction du miroir avant de disparaître en une flamme verte.

Une audience importante avait lieu le matin même, le cas d'un fauteur de troubles qui avait donné du fil à retordre au Ministère, accumulant les viols, meurtres et autres crimes. L'homme était évidemment Mangemort, et Lucius le portait en plutôt bonne estime c'est pourquoi il avait pris soin d'appuyer sur tous ses leviers afin de se garantir l'acquittement de Perkins. Négocier avec les femmes n'était jamais très compliqué : quelques sourires charmeurs, de belles paroles et de petites attentions avaient tôt fait de les convaincre. Il en allait plutôt différemment avec la gent masculine. Même si la plupart semblait convaincu des capacités de Malefoy, certains réfractaires se permettaient encore de douter de sa morale. Les plus dérangeants avaient dû subir quelques Impero habilement dirigés, mais Lucius savait l'entreprise risquée c'est pourquoi ne s'y adonnait-il qu'en dernier recours.

L'audience se déroula comme prévue et un jury moins corrompu aurait sûrement été choqué de la liste très exhaustive des exploits de Perkins mais celui-ci fut relâché avec comme toute peine une amende minime. Lucius n'était évidemment pas le seul Mangemort dans les rangs du Ministère, ils étaient même plutôt nombreux, s'assurant lentement mais sûrement le contrôle sur le monde Magique. L'audience passée donc, la journée avait suivi son cours, n'apportant aucune surprise. Si Malefoy n'avait pas été Mangemort, cette routine l'aurait tué. Mener un double jeu rendait l'existence très savoureuse et donnait à Lucius un sentiment de pouvoir que par nul autre moyen il aurait pu ressentir.

Lorsque 17 heures eurent sonné, Malefoy rentra enfin chez lui dans son grand manoir vide et se prépara pour le dîner. Rodolphus lui avait touché un mot concernant une certaine Narcissa Black, soeur de sa propre épouse Bellatrix, qui était également invitée aux festivités. Lucius n'y avait vu sur le moment aucune arrière-pensée : les femmes n'étaient pour Malefoy qu'un souci mineur, et l'idée de prendre épouse ne l'avait même pas effleuré. De plus, la quête de pouvoir qui était la sienne en ce moment lui semblait si passionnante qu'il ne pouvait penser s'adonner à autre chose. De toute façon, les sentiments n'avaient jamais été son fort.

Un sourire sardonique étira les lèvres du jeune homme. De combien de coeurs brisés avait-il déjà été la cause durant ses dernières années à Poudlard ? Certes, à cette époque, Lucius semblait trouver un certain divertissement dans la gent féminine qui le lui rendait bien... Et il nous faut avouer que Lucius Malefoy était un homme très séduisant. Tout, de son habit à ses cheveux, était soigné et propre à être admiré ; Rien que son allure était gracieuse et aristocratique. Mais Malefoy possédait surtout un charme destructeur qui lui rendait bien service au Ministère. Lorsque 19 heures sonnèrent, Lucius disparut en un "crac" sonore.

Il réapparut devant la maison des Lestrange, par mesure de politesse mais aussi de sécurité puisque de plus en plus de maison étaient protégées contre les transplanages en leur enceinte. Lorsque Malefoy eût sonné, ce fut son ami en personne qui lui ouvrit. Un rare sourire s'étira sur les lèvres de Lucius à la vue de Rodolphus. L'enfermement ne semblait pas lui réussir mais l'homme était toujours aussi bien mis, impeccable dans son costume.

- Rodolphus, mon cher ami, susurra Lucius en avançant de quelques pas et lui tendant la main que l'homme serra à la manière des Mangemorts. Ton invitation ne pouvait mieux tomber. Tous ces misérables aspirants Mangemorts commencent à sérieusement m'agaçer. Si seulement le dixième d'entre eux pouvait égaler ton efficacité et ton élégance, continua Lucius avec un mouvement de main fluide, je me verrais plus satisfait.


Dernière édition par Lucius Malefoy le Mer 28 Mar - 15:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Nous servira-t-elle ? (Bellatrix, Narcissa et Lucius) Mar 14 Fév - 11:43

Et dire qu'à 22 ans passés, Cissy n'était toujours pas mariée, mais qu'attendait elle ? Bellatrix commençait à désespérer de voir sa soeur épouser un jour un homme d'une lignée de sang pur. Autrement dit, elle désespérait de voir sa soeur se marier tout court, car un mariage avec un homme qui n'était pas noble aurait été un déshonneur profond pour la famille. Bellatrix le savait, Narcissa aussi, et bien sur, l'aînée des soeurs Black veillait au grain. Il était temps que ce célibat cesse. Pour les avantages de leur famille. Quelques jours auparavant - cela devait bien faire plus d'une semaine à présent - Bellatrix avait aperçu son très cher mari Rodolphus en compagnie d'un de ses amis. Lucius Malefoy. Il ne lui en avait pas fallu plus pour fomenter une petite rencontre entre sa soeur et lui. Elle n'avait pas encore pensé à Lucius jusqu'à ce jour, mais en y réfléchissant, il pourrait être un bon parti, à défaut de trouver plus prestigieux. Il était d'une lignée de sang pur, mangemort, il attirait les femmes - Bellatrix se souvenait parfaitement des pimbêches qui couraient en vain après lui lors de leurs années à Poudlard - et il était célibataire. Elle savait fort bien que Lucius était par ailleurs bien placé dans les faveurs de leur maître .. Il était l'homme dont la famille Black avait besoin. Et il serait un peu plus reconnu au sein de leurs membres que ce pauvre Rodolphus, condamné à rester sans rien faire à leur manoir, parfaitement inutile. Heureusement, Bellatrix n'avait besoin de personne pour s'imposer et mettre au premier plan la famille Black. Elle aimait son mari - à sa façon, quoiqu'il en soit - et elle le respectait, mais sans lui, la situation serait sans doute du pareil au même. Cissy, elle, était un peu plus molle. Elle avait besoin qu'on la pousse un peu. Du point de vue de Bella, en tout cas.

Crac. A peine un quart d'heure avant le début du dîner organisé par ses soins, ou plutôt suggéré dirons nous, la mangemorte transplana devant chez elle, et pénétra dans le manoir sans un mot pour son mari. Elle revenait tout juste d'une mission quelque peu agaçante. Certains d'entre eux avaient été chargé de semer la pagaille pendant le match de Quidditch entre les Tornades de Tutshill et les Frelons de Wimbourne qui se déroulait au sud du Pays de Galles. Mais des imbéciles de nouvelles recrues s'étaient fait avoir par surprise à cause d'un essaim de frelons. Quelle bande de bras cassés. Bellatrix avait donc perdu du temps à rattraper leurs bêtises monumentales, et elle était particulièrement de mauvaise humeur. Elle regarda l'horloge dans le hall d'entrée. Elle avait un quart d'heure pour se préparer, et surtout pour se calmer. Il était hors de question que ce dîner se passe mal. L'avenir de Cissy et de leur famille en dépendait. Elle se souvenait encore de la discussion qu'elle avait eue avec Rodolphus. N'y allant pas par quatre chemin, elle lui avait très clairement expliqué son plan, et demandé d'inviter Lucius un soir. Elle s'était, de son côté, chargée d'inviter Cissy, sans rien lui dire. Elle préférait s'épargner les réactions grotesques de sa soeur.

Elle débarqua comme une tornade dans leur chambre conjugale, et respira un grand coup, profondément. Elle aurait l'air stupide si elle gâchait elle-même son propre plan. Elle commença par se changer - et pour une fois, elle ne fit pas appel aux elfes de maison, ils étaient bien trop lents, et ils risquaient de pousser ses nerfs à bout par leur incompétence - et se para d'une longue robe noire qui lui seyait à merveille. Oui, Bellatrix jeune fut plutôt une belle jeune femme, lorsqu'elle daignait prendre un peu soin d'elle, ce qui n'arrivait qu'à de rares occasions comme celle-là. Mais pour l'honneur de sa famille, quel effort n'aurait elle pas fait ? Elle brossa en grimaçant sa tignasse, et finit par utiliser un sort pour démêler tout ça avant de se mettre à hurler, ajouta une touche de parfum léger par convention, et l'heure tant attendue sonna. Il était temps. Bellatrix sortit de leur chambre, légèrement plus doucement que lorsqu'elle y était entrée, repoussant au passage un elfe de maison qui se trouvait sur son chemin. Le pauvre finit étalé par terre, sans un mot pour lui. Bella rejoignit le hall, et constata que ce cher Lucius était déjà arrivé. Toujours aussi ponctuel. Parfait. Il marquait des points dans son estime. S'il voulait être digne de sa soeur, il allait devoir se montrer parfait ce soir. La talentueuse mangemorte descendit les marches, avec élégance.

"Bonsoir Lucius, quel plaisir de vous recevoir ce soir. Toujours aussi élégant, cher ami !"

Bellatrix lui offrit un immense sourire, dévoilant presque l'intégralité de ses dents blanches. Mais à l'intérieur, elle fulminait. Mais où était donc Narcissa ? Que fabriquait elle ? Bella combla les derniers mètres qui la séparait des deux hommes, et vint glisser son bras sous celui de Rodolphus.

"Bien, il semblerait que nous n'attendions plus que Cissy .. "

Sans se départir de son sourire, Bella jeta fermement un oeil vers la lourde porte en chêne. Si Cissy n'arrivait pas dans les dix secondes qui suivaient, elle allait faire un massacre. Bellatrix ne supportait ni d'attendre, ni qu'on soit en retard, et encore moins que ça vienne de sa soeur, alors qu'elle lui avait organisé un dîner pour qu'enfin elle se trouve un mari.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Nous servira-t-elle ? (Bellatrix, Narcissa et Lucius) Mer 15 Fév - 11:43

    Narcissa Black était une jeune femme intelligente, suffisamment pour savoir que faire patienter sa soeur trop longtemps serait un crime innommable. La cadette des trois soeurs Black craignait assez son aînée pour savoir qu'avec elle, il n'était pas question de tergiverser. Pourtant, elle prenait un malin plaisir à jouer de façon subtile avec les nerfs de Bella, sachant qu'elle était, de ses deux soeurs, sa préférée. Bien que cela soit facile. Andromeda était devenue un sujet de disgrâce pour la noble famille, et désormais il était interdit d'évoquer ne serait-est-ce que son prénom. Ce qui chagrinait profondément Narcissa. Certes, la jeune blonde était une femme que l'on pouvait qualifier de superficielle, hypocrite et égoïste, mais les liens du sang étaient indéfectibles..

    Bella l'avait conviée à un diner au Manoir de son époux, Rodolphus Lestrange, le jour-même. Sans plus d'explications. Ce qui avait immédiatement mit la puce à l'oreille de la jeune femme. Curieuse et calculatrice, Cissy eut tôt fait d'imaginer tout un tas de scénarios, sans pour autant questionner sa grande soeur, car premièrement, elle savait qu'elle n'obtiendrait rien d'elle, deuxièmement, elle saurait tôt ou tard, au cours de la soirée, la faire parler, et troisièmement, parce qu'elle fit comme d'habitude, ce que l'on attendait d'elle et qu'elle faisait de mieux : rester à sa place, docilement, silencieusement, presque religieusement. Actrice de talent, Narcissa savait s'adapter à chaque individu, et à chaque desiderata.
    Elle s'était donc préparée avec soin, comme l'élégante jeune femme qu'elle était, soignant son allure comme l'on préparait précautionneusement un discours ou un entretien important. Sur son corps frêle et délicat, elle passa une longue robe bleu nuit, qui contrastait à merveille avec sa peau laiteuse et l'azur de ses yeux. Yeux qu'elle accentua de mince trait de khôl noir pour tout artifice. Ses longs cheveux blonds, presque blancs, étaient lâchés sur ses épaules, naturels, subtilement crantés en de larges boucles soyeuses. Une touche de carmin sur ses lèvres, quelques bijoux en or blanc à ses oreilles et autours de son cou, d'infimes gouttes de parfum au creux de son cou, et elle fut prête. Enfilant ses escarpins, elle se rendit compte avec une pointe d'insolence qu'elle était en retard de quelques minutes déjà.

    Devant les lourdes portes du Manoir Lestrange, Narcissa apparu dans un crac sonore, encapuchonnée d'une épaisse cap de feutre noir. Trois coups frappés à la porte, et elle fut introduite dans l'immense corridor par un elfe de maison. Etaient présents pour l'accueillir, tandis qu'elle abaissait la capuche de sa cape, Bellatrix, qui affichait un sourire presque cannibale et qui dévoilait quasiment entièrement ses dents de façon démesurée, Rodolphus, ténébreux comme à son accoutumé, presque aussi intéressé par elle que par la horde de petits elfes qui s'affairaient autours d'eux, et en grande conversation avec.. Lucius Malefoy. Ainsi donc les idées de Cissy furent plus claires sur les intentions de sa soeur, et son silence.
    Prise aux dépourvus, vaguement agacée, Narcissa ne resta pas déstabilisée bien longtemps et afficha un sourire assuré et faussement contrit, les yeux brillants d'effronterie lorsqu'elle s'avança vers son comité d'accueil et dit, d'une voix claire et dégagée :


    « Bonsoir.. J'espère ne pas vous avoir fait trop attendre ? » Elle en était sûre, Bellatrix allait adorer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Nous servira-t-elle ? (Bellatrix, Narcissa et Lucius) Sam 17 Mar - 18:22

hj : désolé pour le retard. Mes plates excuses sauront je l'espère apaiser votre mécontentement


    - Rodolphus, mon cher ami, susurra Lucius en avançant de quelques pas et lui tendant la main que l'homme serra à la manière des Mangemorts. Ton invitation ne pouvait mieux tomber. Tous ces misérables aspirants Mangemorts commencent à sérieusement m'agaçer. Si seulement le dixième d'entre eux pouvait égaler ton efficacité et ton élégance, continua Lucius avec un mouvement de main fluide, je me verrais plus satisfait.


Avec ces quelques mots, Lucius sut toucher l'orgueil de son hôte au bon endroit. Rodolphus lui rendit un sourire satisfait et le salua à son tour :

- Lucius ! Quelle joie de te recevoir !! Mon ego te remercie et te renvoie le compliment ..

Sa jeune femme était apparue entre temps et était venu se loger à son bras. quel beau tableau ils faisaient. Enfin ... c'était sans compter l'impatience qu'il lisait sur le visage de Bella, ça lui tirait les traits ...
Avant d'avoir pu ajouter un quelconque mot, Narcissa fit son apparition, effaçant avec elle toute trace de mauvaise humeur sur le joli visage de son épouse.

    « Bonsoir.. J'espère ne pas vous avoir fait trop attendre ? »


Rodolphus sourit et s'approcha de sa belle-soeur avec amusement, certain que la mangemorte relèverait sa phrase. Il lui baisa la main et ponctua son geste d'un :

- Bonsoir Narcissa, une seconde de plus et ta chère sœur te maudissait sur cinq générations !

D'un pas élégant, il se recula pour les laisser saluer Miss Black à leur tour, puis invita tous les convives à passer au petit salon. Lâchant sa femme, Rodolphus, saisit le manteau de Narcissa et le jeta violemment à un elfe de maison. Ensuite il se joint à Lucius pour le cours trajet de l'entrée au petit salon. Il entama :

- Alors, donne moi des nouvelles de la situation ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Nous servira-t-elle ? (Bellatrix, Narcissa et Lucius) Mer 28 Mar - 15:24

Lucius avait poliment salué Bellatrix du seul sourire dont le Mangemort était capable : un étirement des lèvres qui ressemblait plus à un rictus cruel qu'autre chose. Ayant baissé son haut-de-forme devant la protégée du Seigneur des Ténèbres, il le jeta à un elfe à proximité avant que son hôte le débarrasse de son élégante redingote. Malefoy admirait la splendeur générale du manoir des Lestrange lorsque la lourde porte s'ouvrit à nouveau pour découvrir une jeune femme dont l'apparence provoquait un vague écho dans la mémoire de Malefoy.

- Bonsoir.. J'espère ne pas vous avoir fait trop attendre ?

Une voix fluette, innocente, et pourtant teintée d'une ironie que Lucius n'apprécia guère. C'est lorsque Rodolphus identifia la nouvelle arrivante comme étant la soeur de Bellatrix que Lucius comprit pourquoi sa mémoire visuelle se rappelait à lui. De son oeil scrutateur, Malefoy jaugea rapidement la jeune femme du regard. Il ne voyait vraiment pas l'air de famille avec Bella. Enfin, si c'était sa soeur, elle était une Sang-Pure.

- Bonsoir, miss Black, susurra-t-il en élevant la main de Narcissa à hauteur de ses lèvres sans pour autant la baiser. Son attention fut vite détournée par Rodolphus qui l'enjoignait à le suivre au petit salon.

Malefoy réfléchit durant le trajet à la situation de Narcissa : étant la soeur de Bellatrix, il ne pouvait l'exclure de la conversation or, elle n'était certainement pas Mangemort. Le Seigneur des Ténèbres lui faisait-il confiance ? Par prudence, Lucius se résigna à peser ses mots.

- Alors, donne moi des nouvelles de la situation ... lança Rodolphus qui s'installait sur un canapé de velours vert tandis que des elfes s'affairaient pour installer whisky et autres liqueurs sur la table basse. Lucius se laissa servir de Whisky Pur Feu (sans glace, comme d'habitude) avant de répondre prudemment à son camarade tout en lançant des oeillades suspectes à Miss Black.

- La situation, mon ami, n'est ni pire ni meilleure... Les recrues s'enlisent dans leur médiocrité tandis que ma carrière au Ministère se verra bientôt récompensée par une nouvelle promotion. Lucius eut un geste de la main fier et porta son verre à ses lèvres. La chevalière tinta sur le cristal lorsque Malefoy prit une gorgée. Nos... Projets ne se verront contrecarrés par personne au Ministère, sois en sûr. Shipton m'a l'air aussi sur la bonne voie ; Je l'ai rencontré hier. Il marqua une pause. Malgré mes efforts, nos nouveaux initiés (il eut un nouveau regard en direction de Narcissa) sont encore empotés par leur jeunesse et leur enthousiasme peu discret. Je pense à prendre un apprenti, aussi douloureuse soit cette décision pour un homme comme moi...

Malefoy porta à nouveau le whisky à ses lèvres tout en admirant la cheminée dont l'âtre diffusait une agréable chaleur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Nous servira-t-elle ? (Bellatrix, Narcissa et Lucius) Mar 10 Avr - 21:44

"Bonsoir.. J'espère ne pas vous avoir fait trop attendre ? "

La satisfaction de voir enfin sa soeur cadette arriver laissa place à un rictus crispé. Cette petite pique lui était clairement destinée. Bellatrix fusilla Cissy du regard. Mais au fond, il fallait bien avouer que ça l'amusait. Cissy la connaissait sur le bout des doigts, elle était bien trop prévisible, et son impatience - son mauvais caractère en général d'ailleurs - était légendaire. L'avantage, et ce qu'elle appréciait, était que sa soeur était une femme subtile, y compris dans ses allusions. Pas comme un certain Rodolphus Lestrange qui se crut obligé d'expliciter le sous entendu.

"Bonsoir Narcissa, une seconde de plus et ta chère sœur te maudissait sur cinq générations !"

Bellatrix eut une moue contrariée. Ce genre d'attitude, devant un subordonné comme Malefoy .. Elle n'aimait pas vraiment ce genre de libertés. Ils organisaient un repas, ils devaient se montrer exemplaire. Néanmoins, son mari n'était pas connu pour être le plus fin et le plus discret d'entre eux. C'était bien lui qui était recherché .. Elle lui revaudrait plus tard. A la place, elle se contenta d'essayer de sauver le situation pour ne pas totalement discréditer son autorité. Car même au sein de sa maison, elle souhaitait montrer qu'elle était au sommet de la pyramide, et qu'on lui obéissait. Même son mari. Son désir de reconnaissance et de crainte ne serait jamais rassasié.

"Bonsoir Narcissa, c'est fort sympathique de nous honorer de ta présence."

Elle retint un enfin entre ses dents, et se força à lui adresser un faux sourire. Pour la satisfaire, il allait falloir qu'elle en fasse un peu plus ce soir.

"Très cher Rodolphus, je crois qu'elle n'avait pas besoin que tu le précises pour le deviner."

Elle lui adressa à son tour un sourire ironique, et le laissa passer devant avec son invité. Le retard de sa soeur et le commentaire qu'elle jugeait déplacé de son mari lui avaient fait oublier l'hypothétique couple Lucius-Narcissa. Elle avait eu l'intention de guetter la réaction du jeune mangemort devant l'apparition de sa soeur, mais n'avait guère rien vu d'autre que le semblant de baise-main qu'il avait esquissé. C'était au moins un bon point pour lui. Cissy était une jeune femme élégante et raffinée. Elle accordait peut-être même un peu trop d'importance à son apparence physique, parfois. Il était évident qu'elle avait besoin d'un gentleman, séduisant et fin. A priori, Malefoy avait un semblant de profil correspondant. Les deux amis se dirigèrent vers l'immense salon aux teintes sombres du manoir. Bellatrix attrapa assez autoritairement le poignet de sa soeur et lui chuchota discrètement à l'oreille:

"Malefoy est un excellent parti. Je t'offre une chance inestimable Cissy. Tu ferais mieux de tout faire pour la saisir."

Elle relâcha son emprise aussi tôt et avança vers le salon comme si de rien n'était. Elle s'installa sur le canapé en velours vert qui faisait face à celui sur lequel s'étaient installés les deux hommes. Un elfe de maison se précipita au même moment pour lui servir un doigt de gnome, cocktail qu'elle appréciait particulièrement. La mangemorte écouta avec attention la petite discussion de ces messieurs, qui la concernait en partie. Théoriquement, elle était même mieux placée que Rodolphus dans la hiérarchie, mais comme il n'y avait pas de grades à proprement parler, ce n'était pas officiel. Lucius s'exprimait de façon peu claire. Il hésitait à prononcer les noms .. Bella plissa imperceptiblement les yeux. C'était certes plus prudent, mais ce n'était en rien nécessaire. Tous les elfes de maison leur étaient fidèles depuis des dizaines d'années. Le regard du blond filiforme se posa furtivement sur sa soeur. Les lèvres de Bella se pincèrent, signe qu'elle était contrariée. Quand même, Malefoy n'osait pas parler de leurs missions ouvertement, à cause de la présence d'une Black ? Mais pour qui prenait il donc sa soeur, si elle avait visé juste !?

"Vous pouvez parler de nos affaires en toute liberté ici, monsieur Malefoy. Toutes les personnes .. " elle jeta un coup d'oeil écoeuré à l'elfe de maison qui passait près d'eux et grimaça "et les choses présentes dans cette pièce, sont largement acquises à notre cause."

Elle porta à ses lèvres son verre et en but une gorgée.

"Faites attention au candidat que vous allez choisir comme apprenti. Je gère le petit groupe d'infiltrés à Poudlard, et certains d'entre eux ne m'inspirent pas confiance. Leur choix n'est pas définitif. Vous devriez vous assurer du dévouement de votre futur élève."

Le plus amusant était d'observer le comportement de chacun des SERPENTS quand elle se baladait dans les couloirs du fameux château. Et oui, depuis quelques jours, Bellatrix faisait partie des mangemorts autorisés à pénétrer dans l'établissement magique. Parler de leur quotidien était très intéressant, mais .. il fallait en venir aux choses sérieuses. Autrement, ils allaient passer le repas à parler affaires. Miss Lestrange frappa des mains. Un elfe de maison s'empressa de leur apporter des gâteaux apéritifs qu'il déposa sur la table basse en verre.

"Et si nous parlions de quelque chose de plus gai .. Cher Lucius, au lieu de vous choisir un apprenti, envisagez vous de vous trouver une épouse ?"

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Nous servira-t-elle ? (Bellatrix, Narcissa et Lucius) Sam 14 Avr - 17:14

    Narcissa aimait ce genre d'entrée en scène, et bien qu'elle n'en fit rien paraître, elle se mordait la langue pour ne pas rire en voyant la tête de six pieds de long qu'affichait sa chère soeur.
    Ce fut Rodolphus qui l'accueilli en premier, sourire aux lèvres une fois n'était pas coutume (preuve qu'il devait vraiment s'ennuyer ferme dans son manoir), et lui dit, tout en lui baisant la main :
    - Bonsoir Narcissa, une seconde de plus et ta chère sœur te maudissait sur cinq générations !

    Sans mot dire, la petite bombe étant déjà lancé, Narcissa se contenta d'un demi-sourire et d'un clin d'oeil discret adressé à sa soeur. Rodolphus se dégagea pour laisser place à Bellatrix, crispée, qui tentait de faire bonne figure devant leur hôte de marque:

    "Bonsoir Narcissa, c'est fort sympathique de nous honorer de ta présence, lui dit-elle d'un ton qui ne présageait rien de bon. Connaissant les limites de Bella, Cissy n'osa pas pousser la provocation jusqu'à insulter sa soeur par son effronterie sous son propre toit, et lui adressa un sourire bien sage. Elle n'en pensait pas moins. Très cher Rodolphus, je crois qu'elle n'avait pas besoin que tu le précises pour le deviner." ajouta-t-elle se dégageant à son tour pour laisser place à un Lucius Malfoy aussi glacial que sa réputation, lui baisant également la main:
    - Bonsoir, miss Black
    « Bonsoir, monsieur Malefoy.. »

    Puis il se détourna bien vite d'elle, se laissant entraîner vers Rodolphus qui le guidait déjà vers le salon, parlant affaire. Alors que Narcissa les suivait, elle sentit sa soeur agripper fermement son poignet, la retenant quelques instants.
    "Malefoy est un excellent parti. Je t'offre une chance inestimable Cissy. Tu ferais mieux de tout faire pour la saisir."
    « Ta sollicitude et ta générosité me touchent, comme à l'accoutumée Bella. Ta subtilité, elle, m'épate.. » lui répondit-elle, angélique, les yeux brillants de malice.

    La jaugeant du regard, Bella partit en direction du salon, Cissy sur ses talons, et les deux jeunes femmes prirent place sur le canapé en velours vert qui faisait face à celui sur lequel s'étaient installés les deux hommes. Tandis qu'un elfe de maison apeuré leur apporter tout tremblotant des remontants, Narcissa écoutait poliment les deux hommes parler.

    - La situation, mon ami, n'est ni pire ni meilleure... Les recrues s'enlisent dans leur médiocrité tandis que ma carrière au Ministère se verra bientôt récompensée par une nouvelle promotion. Nos... Projets ne se verront contrecarrés par personne au Ministère, sois en sûr. Shipton m'a l'air aussi sur la bonne voie ; Je l'ai rencontré hier...Malgré mes efforts, nos nouveaux initiés... sont encore empotés par leur jeunesse et leur enthousiasme peu discret. Je pense à prendre un apprenti, aussi douloureuse soit cette décision pour un homme comme moi...

    Narcissa saisi les oeillades suspectes et hésitantes de Lucius à s'en encontre. Ainsi donc, le jeune homme se méfiait d'elle? La soirée s'annonçait être laborieuse mais follement amusante s'il compter peser ses mots à chacune de ses paroles. Innocente, Cissy prenait un malin plaisir à faire comme si de rien n'était, et ne dit pas un mot.
    Jusqu'à ce que Bellatrix, semblant un tantinet agacée, ne décide de prendre les choses en mains, comme elle le faisait si bien:
    "Vous pouvez parler de nos affaires en toute liberté ici, monsieur Malefoy. Toutes les personnes .. et les choses présentes dans cette pièce, sont largement acquises à notre cause."

    Narcissa se racla la gorge, but une gorgée du liquide ambré présent dans son verre, et sourit à nouveau poliment et innocemment.

    "Faites attention au candidat que vous allez choisir comme apprenti. Je gère le petit groupe d'infiltrés à Poudlard, et certains d'entre eux ne m'inspirent pas confiance. Leur choix n'est pas définitif. Vous devriez vous assurer du dévouement de votre futur élève."

    Pour leur avoir parlé une fois, en compagnie de sa soeur à l'auberge de la tête de sanglier, Narcissa savait combien impétueux et incontrôlables étaient les jeunes recrues de poudlard. Impatients, vaniteux, leurs inexpérience était un désavantage considérable à résoudre au plus vite. Ce que Bellatrix ajouterai, sans doute, pensait-elle. Mais elle fut surprise de ce qu'elle ajouta par la suite:
    "Et si nous parlions de quelque chose de plus gai .. Cher Lucius, au lieu de vous choisir un apprenti, envisagez vous de vous trouver une épouse ?"
    Cissy aurait put s'étouffer s'il elle était en train de boire. Heureusement pour elle, son verre était à sa main, loin de ses lèvres qu'elle garda bien serrées, pincées, formant presque une ligne. Impatiente et subtile Bella, qu'est-ce qu'elle pouvait l'adorer et la détester à la fois.. Pourtant elle ne dit rien, resta de marbre, mais attendit avec un intérêt évident la réponse de Malefoy..
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Nous servira-t-elle ? (Bellatrix, Narcissa et Lucius) Lun 23 Avr - 10:06

La réaction de sa femme lui arracha un petit rire. Bellatrix saurait lui faire payer en privé cette remarque, à moins qu'il ne l'adoucisse en lui offrant un moldu en guise de présent de réconciliation.
Tandis que les femmes évoquaient leur petite affaire, Rodolphus s'assit et écouta attentivement les nouvelles que lui servait son ami. Il gratifia Lucius d'un sourire franc à l'évocation de sa future promotion et lança un "Félicitations !" un peu amer. Non pas qu'il n'était pas heureux pour lui, mais plus par frustration de son propre statut! Il accompagna l'homme en buvant lui-même son whisky d'une traite et écouta la suite, avide, en ponctuant sa réplique de mouvements de tête satisfaits. La loyauté de Shipton n'avait jamais été mise en cause, il était un fervent partisan, comme eux, de Lord Voldemort. En revanche ce n'était pas le cas des initiés, dont l'allégeance était aussi inconstante que la lune. Combien ne choisissaient cette voie que par peur ou par souci de suivre le plus fort ? Combien croyaient indubitablement que les principes de pureté de sang prévalaient sur le reste ? Combien étaient prêts à suivre ce sorcier puissant jusqu'à la mort ?
A la fin de sa tirade, Rodolphus grimaça, il ne faisait confiance qu'à un petit nombre d'individus, dont la majorité était assis à cette table. Ainsi, la réponse de sa femme conclut habilement cette conversation à laquelle le mangemort ajouta avec sans doute beaucoup de mauvaise foi :

- Si Bella peut vous indiquer un certain nombre de noms parmi les S.E.R.P.E.N.T.S., je ne leur fais absolument pas confiance. Ce sont des girouettes, ils sont sans intérêt.

En réalité, Rodolphus n'en connaissait aucun personnellement même si certains portaient le nom de très ancienne famille sorcière, mais la frustration de six mois d'enfermement lui souillait l'esprit. Il dévisagea son ami tout en s'enfilant un second verre de ce délicieux whisky dont il n'en appréciait même pas la saveur.
Bella rompit finalement le silence par un claquement de mains ordonnant aux vermines d'elfes d'apporter de quoi grignoter. Instantanément, le mangemort saisit trois bouchées au fromage et les avala sans sourciller.

"Et si nous parlions de quelque chose de plus gai .. Cher Lucius, au lieu de vous choisir un apprenti, envisagez vous de vous trouver une épouse ?"

A cette subtile manière de changer de sujet, la frustration de Rodolphus se mua en amusement et resservit lui-même un verre au jeune homme. Son regard, malicieux, vacilla de Narcissa à lui, sans perdre une miette de leur réaction.

- Pour ce choix là, je suis en mesure de t'aider. Je connais un tas de jeunes femmes, aussi sophistiquées que dociles qui ne demandent qu'à t'épouser !
Ajouta-t-il plus pour taquiner sa femme que son invité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Nous servira-t-elle ? (Bellatrix, Narcissa et Lucius) Jeu 10 Mai - 19:02

Lucius eut un petit sourire satisfait lorsque Rodolphus le félicita et descendit son verre de whisky. Le ton de son ami avait néanmoins un arrière-goût amer et Lucius se prit à penser que Lestrange lui enviait peut-être sa position. Malefoy ne s'en sentit que plus aise : confortablement installé dans le canapé moelleux, il avait croisé ses jambes de manière très aristocratique.

Malefoy eut un mouvement d'acquiescement lorsque Rodolphus évoqua les S.E.R.P.E.N.T.S : ce groupe d'inexpérimentés ne l'impressionnait guère et lors de ses quelques visites à Poudlard, aucun d'eux n'avait particulièrement brillé aux yeux du Mangemort. L'apprenti de Lucius Malefoy devait posséder des capacités supérieures à la normale, comme lui-même : intelligence, efficacité, chef naturel, ruse, perspicacité etcaetera... Les pensées de Malefoy se perdaient quelque peu dans la liste exhaustive des qualités que devraient posséder son protégé, et il fut bien surpris lorsqu'il entendit Bellatrix passer à un sujet auquel il pensait que la jeune femme ne prendrait que peu d'intérêt.

Lucius se fit servir un deuxième verre de whisky et tout en fronçant les sourcils, réfléchissait à une manière adroite de détourner à nouveau le sujet de conversation. Mais d'abord, il lui faudrait répondre... Portant le verre à ses lèvres, il en prit quelques gorgées avant de poser un regard scrutateur sur Bellatrix. Se rappelant d'une autre présence dans la pièce, il jeta un coup d'oeil vers la soeur de son hôte, la dénommée Narcissa. Son ton ironique ne lui avait pas vraiment plu, et bien que Rodolphus l'aie assuré que la jeune femme était digne de confiance, Malefoy ne voyait pas de Marque des Ténèbres sur son bras dénudé. De toute évidence, on espérait une alliance entre les Malefoy et les Lestrange.

- Pour ce choix là, je suis en mesure de t'aider. Je connais un tas de jeunes femmes, aussi sophistiquées que dociles qui ne demandent qu'à t'épouser !, lança Rodolphus d'un air jovial. Malefoy capta un regard complice avec sa femme : évidemment, ils avaient convenu du plan à deux. Narcissa néanmoins n'affichait pas un air très ravi : soit elle n'avait pas été mise au courant des desseins de sa soeur pour son avenir, soit elle ne trouvait pas l'idée très attirante. A cette pensée, Lucius sentit son ego contrarié. Quelle femme sensée le rejetterait, lui, Lucius Abraxas Malefoy ?

Reposant son verre, il répondit calmement non sans avoir lâché un petit rire ironique:

- Une épouse, vraiment ? Il ne s'agit pas vraiment ma priorité pour le moment, Rodolphus, mon ami, surtout depuis ma récente promotion. Il semble que ma carrière progresse pour le mieux et une femme, toute aussi docile ou sophistiquée qu'elle soit, ne ferait que m'entraver dans mes projets. Tentant de s'adoucir quelque peu, il rajouta : Une Mrs Malefoy ne saurait être heureuse dans un grand manoir vide tandis que je vaque à mes occupations, et je peux te dire que Dobby est d'une compagnie exécrable... Il eut un petit rire. Néanmoins, si les rumeurs sont vraies et qu'il est le souhait de notre Maître que je prenne épouse, il va de soi que j'obéirai.

Lucius aurait bien rajouté quelque description de la femme idéale à son point de vue mais craignait d'offenser Bellatrix en décrivant l'exact contraire de sa chère soeur dont l'air fier commençait à sérieusement agacer Malefoy. Son regard railleur ne laissait maintenant pas de doute : elle avait compris les intentions de sa soeur et son beau-frère et ne comptait pas de si tôt y céder. Lucius pouvait voir le peu d'estime qu'il semblait susciter en elle et il eut presque envie de déployer son charme rien que pour soigner son ego meurtri. Après tout, il s'agissait d'un défi comme un autre.


[HJ : Beaucoup de retard, mes excuses les plus plates...]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Nous servira-t-elle ? (Bellatrix, Narcissa et Lucius) Lun 25 Juin - 23:32

Cette soirée commençait vraiment bien. Entre le retard de sa soeur, sa réticence évidente à accepter une union avec Lucius Malefoy, et l'ironie agaçante de son mari, Bellatrix devait déjà se retenir pour ne pas perdre son calme et sa bonne humeur - si tant est qu'elle puisse être réellement de bonne humeur sans que personne ne se fasse torturer à côté d'elle. Raide comme un piquet sur son canapé vert, elle reposa son verre sur la table basse en verre pour mieux observer ses compagnons de soirée. Lucius avait l'air particulièrement contrarié par ce qu'elle venait de dire. Le sujet ne semblait guère l'enchanter. La mangemort sentit immédiatement que l'affaire ne serait pas simple à conclure. Un froid s'établit entre Cissy et Malefoy. Et pour détendre l'atmosphère, son crétin incapable de mari lui lança une pique ! Mais Grand Dieu pourquoi avait elle épousé ce bon à rien ? Elle lui lança un regard acide, pour bien lui faire comprendre de s'abstenir s'il voulait passer la nuit. Des filles sophistiquées et dociles .. Bellatrix Black allait lui en faire manger, des filles sophistiquées et dociles. Si tel était son sous entendu, Narcissa n'était en aucun cas une fille docile. Un Black n'était pas docile. N'en avait il pas encore eu suffisamment la preuve ?

La cruelle sorcière reporta son attention sur la réponse du beau célibataire à pourvoir. Allons bon, avec l'air enchanté affiché sur le visage de Cissy, il était évident qu'il n'allait pas s'attarder sur elle, malgré sa prestigieuse lignée. Si sa soeur cadette ne faisait pas un effort, elle allait l'entendre. Bella adorait sa soeur, certes. Mais jusqu'à un certain point. Elle avait horreur qu'on ne lui obéisse pas. Qui que ce soit. Et elle le faisait savoir. N'était pas Bellatrix Lestrange qui veut. Le rire de l'héritier Malefoy n'annonça rien de bon. Pas sa priorité ? Ce n'était pas un problème, la terrifiante jeune femme allait changer ses priorités tout de suite, si le problème venait de là. Que sa soeur soit heureuse ou pas dans un manoir, seule, cela lui était bien égale. Son rôle n'était pas d'être heureuse, mais de faire un bon mariage pour assurer la continuité de leur pure lignée ! Qui plus est, Narcissa était tout à fait du genre à rester dans son manoir pour s'occuper des enfants. Le mot enfant suffisait à donner la nausée à l'aînée Black.

La deuxième partie de son explication lui convint beaucoup mieux. Si Lord Voldemort exigeait quoi que ce soit, Lucius n'aurait guère d'autre choix qu'obéir. Si c'était là la seule façon pour conclure cet accord, elle en passerait par là. Elle était la mieux placée pour se renseigner auprès du maître et lui insuffler quelques idées, quelques suggestions. Il avait confiance en elle, elle était son plus fidèle lieutenant, elle aurait tout fait pour lui. Il pourrait bien lui offrir ce cadeau en échange de son entière dévotion. Quant à Cissy, elle lui ferait accepter, par la force s'il le fallait. Croyez le ou non, mais Bellatrix n'hésiterait pas un seul instant à lancer un imperium sur sa propre soeur, si c'était pour le prestige de sa lignée familiale. On ne plaisantait pas avec ce genre de choses !

"Voyons mon cher Lucius, bien au contraire, imaginez la sphère d'influence qu'un mariage prestigieux vous apporterait ! Les félicitations pour votre mariage au Ministère, le respect grandissant dont vous bénéficieriez .. Avez vous déjà songé à votre couple présenté en vedette dans la Gazette du Sorcier lors de réceptions organisées par le Ministre ?" Elle prit un ton nettement plus sec. "L'essentiel n'est il pas que vous assuriez votre descendance, peu importe le bonheur de votre femme ? L'argent, la renommée sont déjà bien suffisants si vous voulez mon avis. Le Seigneur des ténèbres ne pourra qu'appuyer cette décision. Tout homme aussi charmant et brillant que vous connaît un vif succès de nos jours. Prendre une épouse vous permettra de ne pas paraître comme un simple coureur de jupons. Cela renforcera votre côte de popularité mon cher. Beau, intelligent, doué, et fidèle. Voilà qui complète le tableau."

Elle assortit la fin de son petit discours d'un sourire obligeant. Son regard passa tour à tour sur Rodolphus et Cissy. Son mari n'avait pas intérêt à la contredire, ni à faire de l'humour, ou bien elle le réduisait en miettes et elle le faisait manger par les elfes de maison. Quant à sa cadette ...

"N'est ce pas Cissy ?"

Le regard insistant que posa Bellatrix sur la jeune femme blonde en disait long sur ses pensées. Si jamais elle s'avisait de répondre non, la colère de miss Lestrange risquait fort d'exploser.



HJ: veuillez me pardonner ce long retard
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nous servira-t-elle ? (Bellatrix, Narcissa et Lucius)

Revenir en haut Aller en bas

Nous servira-t-elle ? (Bellatrix, Narcissa et Lucius)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Nous servira-t-elle ? (Bellatrix, Narcissa et Lucius)
» ✝ même si la passion nous déchire, elle ne doit pas briser ce qui nous lie.
» Narcissa Black Malefoy
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !
» Don't look back anymore. I'm home [Cerenna]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les mémoires de Pré-au-Lard et de Londres
-