C'est la rentrée sur ATDM, tous à bord du Poudlard Express !
La liste des préfets et des capitaines a été affichée, n'hésitez pas à aller la consulter sur le panneau d'affichage !

Partagez|

On peut même plus faire ses emplettes tranquille ! ✩ Gary

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 196
| AVATARS / CRÉDITS : cora keegan
| SANG : mêlé (mère moldue suédoise, père sorcier anglais)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : une flaque d'eau
| PATRONUS : un chien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: On peut même plus faire ses emplettes tranquille ! ✩ Gary Lun 20 Aoû - 18:49

« Alors, Gary, tu en penses quoi ? » demanda Alix en sortant de la cabine d'essayage, vêtue d'une robe rouge pétant à volants, directement sortie de l'esprit de Madame Guipure qui, accoudée à sa caisse enregistreuse, esquissa un sourire en la voyant sortir ainsi accoutrée. « Ne suis-je pas jolie comme ça ? » dit-elle en prenant une pose très pin-up, à la Marilyn.

La jeune médicomage éclata de rire puis repartit dans sa cabine. Se hissant sur la pointe des pieds, elle passa la tête par-dessus la cabine pour regarder dans celle d'à côté, où se trouvait sa nièce et filleule. Elle lui fila la robe rouge en criant presque un « faut que tu l'essayes ! », avant de passer des bottes en cuir magique : de petites ailes étaient fixées au niveau des chevilles, un peu comme celles du dieu Hermès. Elle passa son jean, son débardeur à franges et remit ses talons. Elle alla s'asseoir dans le confortable canapé au sommier défoncé qui faisait face aux cabines, tout en discutant avec sa nièce.

« Tu penses que si tu dors à la maison ce soir ton père t'en voudra ? Au pire, je lui dis que je te kidnappe pour la semaine et je lui offre une boîte de Bertie Crochue en te ramenant... Oui, ça me semble une bonne option » dit-elle après s'être rendu compte que séquestrer sa nièce dans son appartement en mentant à son frère n'était pas forcément la meilleure chose à faire... « Je garde sa fille et lui, garde mon fils, c'est pas mal comme arrangement ! »

Alix pensa à son petit garçon, qui passait quelque jours avec son oncle et sa tante. Elle n'aimait pas vraiment lorsqu'il était loin d'elle, mais sa famille adorait le petit de deux ans alors il fallait bien qu'ils puissent tous le voir. Et puis ce n'était pas comme si elle était seule ! Gary dormait à la maison toute la semaine et Aaron rentrait bientôt de voyage.

« Allez, Gary, sors de là ! Montre-moi comment ce chiffon... oh pardon Madame Guipure ! » rectifia Alix au grognement de la patronne. « Comment cette robe te sied ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 196
| AVATARS / CRÉDITS : cora keegan
| SANG : mêlé (mère moldue suédoise, père sorcier anglais)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : une flaque d'eau
| PATRONUS : un chien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: On peut même plus faire ses emplettes tranquille ! ✩ Gary Mar 21 Aoû - 12:18

« Mais si ! Le rouge, c'est canon ! » argumenta Alix en entendant sa nièce rechigner. Mais clairement, elle trouvait aussi la robe atroce. « Ohlala... Ce gamin va me rendre chèvre ! J'ai l'impression qu'il passe sa vie à trouver ce qui pourrait m'embêter le plus ! Et il n'a que deux ans ! » s'écria Alix.

Noah avait beau être encore presque un bébé, ça tournait rapidement, dans sa petite tête. Et il était déjà capable de faire d'énormes bêtises, avec le concours de son oncle de vingt ans, toujours prêt à faire le pitre. Alix lâcha une exclamation lorsque Garance sortit de la cabine d'essayage.

« Elle te va définitivement mieux qu'à moi, ma belle ! Je ressemblais plus à une Marilyn décrépie... Pour imiter l'épouse de ce cher Zorro, tu es parfaite ! » ajouta-t-elle, venant de lire récemment les aventures du célèbre justicier de l'Américain McCulley. « Je suis certaine que ton cousin dirait encore que tu es aussi belle qu'une princesse » dit-elle avec espièglerie, faisant rapport aux compliments de Noah quelques jours auparavant, lorsqu'il avait comparé Garance à une des princesses de son livre de chevaliers. « Bon, je suppose que tu ne souhaites pas plus que moi prendre cette robe » lui murmura-t-elle après s'être approchée, pour que Mme Guipure ne les entende pas et ne se vexe pas. « Allez, je t'offre la jupe et le chemisier ! » lança-t-elle en attrapant les deux articles posés sur le pouffe. « Je t'attends à la caisse. »

Alix tira le rideau pour permettre à sa nièce de se rhabiller et alla à la caisse, posant les deux vêtements qui plaisaient à Garance. Elle engagea la conversation avec la gérante, abordant la nouvelle élection à la tête du Ministère, les enlèvements, les meurtres. Elle ne semblait pas plus rassurée que les autres sorciers. Les temps étaient sombres et troublants. Mais dans tout ce climat de peur, Alix étaient parvenue à trouver un oasis de lumière : sa famille. Elle sourit à Garance lorsque celle-ci la rejoignit. Les deux jeunes femmes avaient un lien particulièrement fort et passer du temps avec sa filleule rappelait à la médicomage toute la période de Poudlard.

«Bonne journée, Mme Guipure ! » lança-t-elle après lui avoir commandé un pantalon en toile verte pour Noah. « Alors, chérie, que veux-tu faire maintenant ? » demanda-t-elle à Garance, juste avant que son regard soit attiré par une silhouette sombre qu'elle ne connaissait que trop bien. Que faisait un Mangemort sur le Chemin de Traverse ? Lorsqu'il tourna au coin de l'Allée des Embrumes en regardant précipitamment derrière lui, Alix chercha la forme rassurante de sa baguette dans sa poche et lança un regard rapide à sa nièce. Devait-elle faire son boulot, ou bien poursuivre cette belle journée si bien commencée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 196
| AVATARS / CRÉDITS : cora keegan
| SANG : mêlé (mère moldue suédoise, père sorcier anglais)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : une flaque d'eau
| PATRONUS : un chien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: On peut même plus faire ses emplettes tranquille ! ✩ Gary Ven 24 Aoû - 19:27

« Bien entendu que je le sais, ma belle » répondit Alix au chuchotement de sa filleule, lui souriant avec tendresse.

La médicomage se souvenait encore de la naissance de la petite, dix-sept ans plus tôt. Elle n’avait alors que dix ans mais personne n’était plus fière qu’elle de tenir un si petit être dans ses bras frêles. Arthur, le papa et son grand frère, avait difficilement retenu un cri de joie lorsque la petite tête était apparue. Le bonheur qui avait éclaboussé cette grande famille ce jour-là revenait chaque fois qu’Alix se retrouvait avec Garance. Elle l’avait vue grandir et devenir une magnifique jeune fille sûre d’elle et indomptable. Deux qualités fort utiles pour survivre dans la société.

Les yeux d’Alix suivirent les mouvements de l’inconnu en cape noire. Son cerveau fonctionnait à mille kilomètres à l’heure, cherchant un moyen d’empêcher à cet homme de s’enfuir impunément. Envoyer un patronus à un de ses collègues de l’Odp ? Transplaner au QG ? Elle sentit alors la main de Garance contre son bras.

« Oui pardon, j’avais la tête dans les nuages. On peut y aller. Un thé en face ça te tente ? » demanda-t-elle en pointant du menton un petit salon de thé juste en face de l’entrée de l’Allée des Embrumes.

Sans même attendre la réponse de sa nièce, Alix la poussa dans le salon de thé, commanda à la vitesse d’un TGV lancé à plein régime, choisit une table, y posa leurs affaires et argumenta qu’elle sortait : envie pressante de cigarette. Elle quitta la petite boutique et, marchant de long en large près de l’entrée de l’Allée des Embrumes, sortit une cigarette, l’allumant fébrilement. Elle ne savait pas quoi faire… Pour une des premières fois dans sa vie aussi réglée que du papier à musique, Alix Folkhart ne savait pas comment agir. Du sang-froid, elle n’en avait jamais manqué. Ni de l’organisation et de l’imagination, d’ailleurs. Mais là… Cet homme pouvait avoir tué des dizaines de sorciers d’origine moldue. Elle se devait d’agir, en tant que membre de l’Ordre. Et tant pis pour les représailles ! Inspirant profondément la fumée, elle l’expira en grosses volutes de fumée qui lui piquèrent légèrement les yeux. Elle avait horreur de l’inaction… Et puis elle finit par prendre une décision. Elle écrasa sa cigarette, rentra dans le salon de thé et alla droit vers sa nièce qui n’avait pas dû tout comprendre.

« Je dois m’absenter, Garance. Je ne peux pas t’expliquer, mais je dois aller dans l’Allée des Embrumes. Et je ne veux pas que tu te mettes inutilement en danger. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 196
| AVATARS / CRÉDITS : cora keegan
| SANG : mêlé (mère moldue suédoise, père sorcier anglais)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : une flaque d'eau
| PATRONUS : un chien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: On peut même plus faire ses emplettes tranquille ! ✩ Gary Dim 9 Sep - 21:23

Alix sortit de la boutique. Ses mains tremblaient lorsqu'elle alluma une seconde cigarette. Son cœur battait à tout rompre. L’adrénaline courait à la vitesse d’un cheval au galop dans ses veines et ses yeux s’habituaient lentement à la pénombre qui régnait dans l’allée des Embrumes. La médicomage exécrait cet endroit. Pourtant, elle se devait d’y entrer. Le bruit sec de ses talons sur les pavés de l’allée lui arrachaient des grimaces. Pour le prix Nobel de la discrétion, elle pouvait toujours repasser ! D’un mouvement de baguette, son sac à main rétrécit jusqu’à entrer dans sa poche de jean sans la déformer. Les mains ainsi libres, elle rangea sa baguette dans sa poche arrière, sentant la forme longiligne et rassurante sous ses doigts. A la moindre alerte, elle était prête à se défendre. Elle tourna la tête vers l’arrière pour s’assurer qu’on ne l’avait pas suivie. Réflexes de membre de l’Ordre quand tu nous tiens… Et, oh ! Non d’une chouette déplumée ! Elle s’arrêta et leva les yeux au ciel en voyant sa nièce se glisser dans l’allée des Embrumes. Elle la rejoignit et la plaqua contre le mur.

« Qu’est-ce que tu fais là ? On ne joue plus là, Garance. Ca n’a rien des cache-cache que nous faisions chez ta grand-mère quand tu étais enfant. Je travaille et je n’ai pas envie de te mettre en danger. »

Se rendant compte que son ton était cassant et agressif et que sa cible allait très certainement lui échapper, elle se radoucit et plongea son regard sombre dans les yeux quelque peu étonnés et effrayés de sa nièce.

« Pardon. Ecoute-moi bien. Tu viens avec moi, mais tu fais exactement ce que je te dis. Si je te dis de courir vers le Chemin de Traverse, tu le fais. Pas d’objections » ajouta-t-elle en appuyant bien sur le dernier mot, avant de continuer son avancée dans l’allée.

Les macabres devantures de magasins étaient floues dans son champ de vision, car elle ne voyait plus qu’une seule chose : la forme encapuchonnée qui avançait devant elles. Le mangemort s’arrête alors et se retourna. Alix eut juste le temps de pousser violemment Garance contre un mur, lui mettant la main sur la bouche. Elle ferma les yeux, espérant qu’il ne les avait pas vues. Sa main glissa le long de sa cuisse pour aller saisir le pommeau de sa baguette. Son cœur battait tellement vite dans sa poitrine, qu’elle avait l’impression qu’il allait les trahir. Un coup d’œil à l’allée et elle vit qu’il était reparti. La traque reprit. Alors qu’elles avaient fait presque quinze mètres de plus, il se retourna de nouveau et Alix ouvrit bruyamment la porte du magasin le plus proche et y poussa sa nièce, parlant fort pour détourner l’attention de l’homme.

« Allez entre, faut bien qu’on trouve un cadeau d’anniversaire pour ton empoté de père. »

Alix referma la porte, lançant un regard désolé à sa nièce qui, elle l’espérait, n’allait pas les trahir, quand une voix derrière elles deux s’éleva, nasillarde et goguenarde.

« Que voulez-vous ? »

Alix se retourna. Monsieur Barjow. Elles venaient d’entrer chez Barjow et Beurk…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 196
| AVATARS / CRÉDITS : cora keegan
| SANG : mêlé (mère moldue suédoise, père sorcier anglais)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : une flaque d'eau
| PATRONUS : un chien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: On peut même plus faire ses emplettes tranquille ! ✩ Gary Lun 8 Oct - 19:32

« N’avez-vous donc rien de moins… sanguinolent ? » demanda Alix en pointant son doigt vers une coupelle où surnageaient des rognures de doigts. « Je n’imagine certainement pas cela dans mon salon ! La décoration du manoir serait à refaire en entier ! » s’exclama-t-elle, comme si elle semblait très préoccupée par les futiles choses de la vie d’une femme au foyer de sang pur.

« Monsieur Barjow, votre boutique m’a été fortement recommandée et c’est la première fois que j’y mets les pieds. Je vous avoue ne pas être très satisfaite de ce que je vois ! » dit-elle d’une voix glaciale, en découpant à la hache chaque mot qui sortait de sa bouche. Il ne fut pas compliqué de poser sur lui un regard méprisant – Alix faisait au moins une tête de plus que lui. « Venez donc ma chérie, nous aurons peut-être plus de chance ailleurs. Bonne journée, monsieur Barjow » dit Alix en ouvrant la porte pour laisser Garance sortir la première.

Si les choses devaient mal tourner et si le lugubre commerçant devait comprendre leur petit manège, elle préférait que sa nièce soit à l’abri à l’extérieur de ce sinistre magasin. Alors que la tante et la nièce se retrouvaient enfin à l’extérieur, le sang d’Alix se glaça en entendant la sonnette de la boutique qui signifiait l’ouverture de la porte. « Madame ? » fit la voix grinçante de monsieur Barjow. Alix se retourna d’un bloc, un air méprisant sur le visage, une moue dédaigneuse sur les lèvres. « Veuillez me pardonner, mais vous avez laissé tomber ceci » fit-il en lui tendant son bracelet sur lequel était inscrit son nom de famille, qui s’était sans aucun doute détaché de son poignet.

« Les Folkhart sont une très vieille famille de sang-pur, n’est-ce pas ? » fit-il d’une voix mielleuse. « Je suis ravi d’apprendre que certains de ses membres sont enfin dignes de leur rang. » Alix crut s’étouffer. Elle ravala sa rage et afficha un sourire triomphant. « En effet. J’ai bien fait d’épouser un héritier fier de son sang pur ! » dit-elle tout en priant intérieurement que sa mère n’ait jamais à entendre ces paroles, elle si fière que les Folkhart soient tous ouverts d’esprit. « Bonne journée, madame Folkhart. Mes respects à votre époux » dit-il en faisant une légère courbette. Alix passa sa main sous le bras de Garance et, d’une démarche gracieuse et hautaine, s’enfonçant encore plus dans l’Allée des Embrumes. Lorsqu’elles furent hors de vue de l’affreux bonhomme, elle attira sa nièce dans un coin sombre et reprit son souffle. « Tout va bien ? » s’enquit-elle en voyant le teint pâle de sa filleule.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 196
| AVATARS / CRÉDITS : cora keegan
| SANG : mêlé (mère moldue suédoise, père sorcier anglais)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : une flaque d'eau
| PATRONUS : un chien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: On peut même plus faire ses emplettes tranquille ! ✩ Gary Mar 30 Oct - 12:39

« Tu m’étonnes, qu’il t’as fait peur. J’ai déjà eu à venir ici pour mon boulot, parce qu’il s’était coupé avec un coupe-papier carnivore. Je te raconte pas le carnage… » dit Alix en se rappelant qu’elle avait failli éclater de rire en voyant le commerçant hurlant, accroché au coupe-papier. Une bonne leçon pour cet affreux, comme l’appelait Garance. Alix tourna la tête vers sa nièce. Quelque chose n’allait pas et la médicomage savait fort bien quoi. Les mots de Barjow n’avaient pas échappé à Garance, comme Alix l’avait espéré. Et, forcément, la question arriva. Des traîtres à leur sang. Oui, ils en étaient. Jamais aucun Folkhart n’avait revendiqué la pureté du sang magique qui coulait dans les veines de chaque membre de la famille. Meryl, la matriarche, avait épousé en seconde noce un moldu père de deux enfants sans le moindre centilitre de magie dans le sang. Et la fierté brillait dans ses yeux dès qu’elle le regardait. Alix était la fille de deux sorciers de sang pur. Et à ce titre, une partie du monde magique attendait d’elle qu’elle se comporte comme les Malefoy ou les Black. Ces familles soit-disant grandes n’avaient, à ses yeux, rien compris. La grandeur n’avait aucun lien avec la nature du sang et cela, les enfants Folkhart l’avaient entendu depuis leur plus jeune âge. Et Alix savait très bien qu’Arthur avait dû le répéter à sa fille un bon nombre de fois. Il avait dû réutiliser la formule de leur père : l’important, c’est que ton cœur batte.

« Je suppose que la question devait bien finir par arriver. Viens, sortons d’ici. Je terminerai ça un autre jour » dit-elle en poussant sa nièce vers la sortie de l’Allée des Embrumes. « Tu sais que les ordres du ministère avant l’élection de Clevergrace étaient contre la liberté la plus petite des nés-moldus. Celle des sang-mêlés n’était pas forcément mieux défendue. Et tu sais aussi que notre famille est ce que l’on considère comme une vieille famille de sang-pur. Sauf que, et cela ton père te l’a enseigné, nous ne partageons pas les idéaux supérieurs et méprisants des familles comme les Black, ou les Malefoy. Et parce que nous ne tirons aucune fierté de notre sang, nous sommes considérés comme des traîtres à notre sang. Ta grand-mère s’est remariée avec Konstantin, qui est moldu. Et cela n’a fait qu’alimenter les ragots lors des grandes réceptions données chez les sang-purs. Mais chez nous, on s’en fiche. Et ce que Barjow a voulu dire, c’est que nous défendons la cause moldue. » Et voilà, nous y étions. Alix s’approchait dangereusement des limites de ce qu’elle était autorisée à dévoiler à Garance. Mais comment pouvoir lui cacher qu’une grande partie de sa famille était membre de l’Ordre du Phénix, son père le premier ? Arthur avait fait jurer à sa jeune sœur de ne pas dévoiler ce secret à Garance, sous peine de la mettre en danger. Mais Alix ne savait plus trop quoi faire. Garance était grande, responsable, elle avait survécu à l’attaque du camp de vacance par les Inferi et avec l’aide ce son amie poufsouffle, elles étaient parvenues jusqu’au ministère de la magie. Alix était fière de sa filleule et savait pouvoir lui faire confiance. Et jusqu’où, pouvait-elle lui mentir ?


Dernière édition par Alix J. Folkhart le Jeu 27 Déc - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 196
| AVATARS / CRÉDITS : cora keegan
| SANG : mêlé (mère moldue suédoise, père sorcier anglais)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : une flaque d'eau
| PATRONUS : un chien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: On peut même plus faire ses emplettes tranquille ! ✩ Gary Jeu 27 Déc - 17:44

Appuyée contre le mur faisant l'angle entre l'Allée des Embrumes et le Chemin de Traverse, Alix gardait un oeil vers la devanture de Barjow et Beurk. Le propriétaire apparut derrière le lourd rideau de velours vert mangé par les mites, sa face de rat regardant dans la direction des deux femmes. Lorsqu'il croisa le regard perçant d'Alix, il disparut dans un mouvement de tissu. Alix reporta son attention sur sa nièce. Les révélations qu'elle venait de lui faire semblaient travailler la gryffondor. Pas seulement à cause de nos idées, Garance. Nos actes sont, aux yeux des familles de sang-pur, tout aussi condamnables. Le mariage entre maman et Konstantin a mis le feu aux poudres. Nous avons toujours défendu l'égalité des sangs, le droit pour chacun d'être considéré sans regarder ses origines. Tu le sais, tu as grandi avec ces valeurs. Tu es une Folkhart, ne l'oublie jamais. Alix posa sa main sur la joue de Garance, et sourit. Sa filleule était si jeune. Pourtant, leur monde était au bord du précipice et il était temps que certains secrets laissent place à la vérité, pour que les familles s'unissent, pour que les armées s'organisent. Car c'était une guerre, que le monde magique voyait pointer à l'horizon. Et personne ne pourrait y échapper.

Alix arqua un sourcil. Agir ? Bien sûr. Mais pourquoi une question si... si pragmatique et concrète ? La jeune médicomage décida de répondre. Bien sûr que l'on peut agir. Prendre la défense des sang-mêlés ou des nés-moldus. Mais pas d'agressivité envers les sang-purs. Ce serait entrer dans leur jeu et sur le terrain des insultes et du mépris, ils sont les meilleurs. Mais tu es trop jeune pour agir concrètement. Poudlard n'est pas le lieu pour se battre contre les inégalités de tout un système, Garance. Et je veux que tu me promettes, pour ta propre sécurité, que tu ne feras rien de stupide pour jouer aux super-héros. Alix plongea son regard dans celui de sa nièce. Son ton s'était fait très sérieux. Que tu ne fais rien, en ce moment. Comment pouvait-elle lui demander de faire une telle promesse ? Alix espérait au fond d'elle que Garance ne lui mentirait pas et que si quelque chose se tramait dans les couloirs de Poudlard, elle la mettrait au courant. Mais après tout, Alix était la première à mentir à sa nièce. Garance était pour elle, la personne la plus importante avec Noah. Alors comment pouvait-elle lui demander la plus stricte vérité quand elle-même, lui mentait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On peut même plus faire ses emplettes tranquille ! ✩ Gary

Revenir en haut Aller en bas

On peut même plus faire ses emplettes tranquille ! ✩ Gary

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» On peut même plus faire ses emplettes tranquille ! ✩ Gary
» Il vaut mieux éviter de tirer la queue d'un chat ! Et celle d'un tigre ?
» sarah-jane&melody → on ne peut pas tout savoir faire. L'une des gâteaux et la seconde des vaccins mais ça n'aide pas à faire une tente !
» Même en hiver, il peut faire chaud. [Pv.Trystan]
» Crise alimentaire: Que peut faire l'Etat ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les mémoires de Pré-au-Lard et de Londres
-