GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt

Partagez

MELINE&LEÏA&SWANN ♣ Bienvenue en France ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lyleïa D. Romansky

Lyleïa D. Romansky


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 682
| AVATARS / CRÉDITS : Dianna Agron by purple haze
| SANG : Pur et alors quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Devenir comme son père/
| PATRONUS : Aigle Royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MELINE&LEÏA&SWANN ♣ Bienvenue en France ... Empty
MessageSujet: MELINE&LEÏA&SWANN ♣ Bienvenue en France ... MELINE&LEÏA&SWANN ♣ Bienvenue en France ... EmptyLun 1 Juil 2013 - 23:35

Malédiction ...
"nom féminin (latin maledictio, -onis, injure)

Littéraire. Paroles par lesquelles on souhaite un sort néfaste à quelqu'un : La malédiction paternelle.
Condamnation au malheur qui semble venir d'une puissance supérieure : S'attirer par ses actes la malédiction divine.
Sort hostile, malheur, malchance auxquels on semble être voué par la destinée"


Lyleïa soupira et referma le livre qu'elle tenait. Rien la dedans ne pourrait l'aider à comprendre mieux la malédiction qui pesait sur sa famille. La jeune femme attrapa le journal intime de sa mère posé près d'elle et relu les pages légèrement jaunies du petit carnet qu'elle avait découvert par hasard dans un coffre de sa mère qui avait échappé à l'épuration de son père. L'écriture fine et délicate de Iryn Vassiliev-Romansky était toujours aussi visible malgré les années passées. Le regard bleu de sa fille en parcourut les lignes pour la énième fois. "Une malédiction pèse sur cette famille, décimant les femmes. Cela remonte a bien plus loin qu'on ne peut le penser. Une histoire qui a mal tourné entre les Vassiliev et une autre famille ... Il faut chercher dans le passé ... Je ne connais pas l'histoire et je n'aurais pas le temps de résoudre l'énigme je le sais, tout comme je sais que ma soeur n'en aura pas non plus le temps. Je prie juste pour que mon cher frère ou que l'un de nos enfants y parviennent avant que ça ne les touche tous ..." Mouai, sa mère n'était pas très explicative. Mais Lyleïa se demandait ce que voulait dire Iryn en écrivant qu'il fallait chercher dans le passé. Mais quel passé ? Et que chercher au juste ? En soupirant, Lyleïa se passa une main sur le visage puis se leva pour aller remplir sa tasse de café une énième fois. Debout dans la cuisine, le journal entre ses mains, elle avala une gorgée de ce liquide noir qui savait la maintenir éveillée quand elle avait besoin et relu l'histoire de sa mère jusqu'à ce qu'une voix la fasse sursauter. Emmeline lui reprocha de trop se prendre la tête sur ça et sa jumelle de coeur haussa les épaules d'un air désinvolte. Elle tendit une tasse de café à sa meilleure amie avec qui elle partageait un appartement pour le moment en attendant de pouvoir emménager dans la maison qu'elles s'étaient trouvée puis commença à préparer le petit déjeuner avec elle. C'est alors que sa jumelle lui sorti que ça ne pouvait plus durer, qu'elle ne pouvait plus rester enfermée et qu'elles partaient pour la coupe du monde de Quidditch en France dans trois heures. Lyleïa la regarda plus que surprise. Meline détestait le Quidditch ... mais sa meilleure amie était têtue et elle finit par la convaincre.

Lyleïa alla donc préparer ses affaires et les deux jeunes femmes quittèrent leur appartement londonien pour se rendre au centre des portoloins où elles en prendraient un jusqu'en France. Ce fut un peigne ancien qu'on leur présenta et les deux amies l'empoignèrent sans hésitation. Lyleïa senti une secousse puis l'impression qu'on la tirait par le nombril la prit et elle fut emportée dans un tourbillon d'images et de sensations qui dura plusieurs minutes avant que les deux jeunes femmes n'atterrissent en France. Tout en se dépoussiérant, la russe regarda autour d'elle. C'était la première fois qu'elle venait. Le soleil brillait et il faisait doux. Attrapant son sac tombé au sol, l'ex Serpentard se tourna vers sa jumelle. - On est parties ? Le camping à l'air d'être là bas, fit-elle un peu plus enthousiaste qu'il y a quelques heures. Meline avait raison, ça lui ferait du bien de se changer les idées. Les jeunes femmes dans leurs jolies tenues d'été, leur sac à l'épaule commencèrent à marcher vers le camping. Il y avait déjà pas mal de monde et des centaines de tentes alignées les unes à cotés des autres. Après s'être lancée un regard complice, les deux amies s'amusèrent à voir qui trouvera leur tente la première. Elles y arrivèrent en même temps et éclatèrent de rire. Celui de Lyleïa était encore teintée de tristesse mais il était là, il revenait peu à peu. - Installons-nous, proposa l'ex serpentard en entrant. Leur tente était spacieuse, confortable, magnifique. Et vive la magie. Lyl' posa son sac sur le sol et s'assit sur un des coussins puis regarda sa jumelle. - Merci de m'avoir emmenée ici, fit-elle à sa meilleure amie d'une voix douce.

Spoiler:
 


Dernière édition par Lyleïa D. Romansky le Sam 6 Juil 2013 - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


MELINE&LEÏA&SWANN ♣ Bienvenue en France ... Empty
MessageSujet: Re: MELINE&LEÏA&SWANN ♣ Bienvenue en France ... MELINE&LEÏA&SWANN ♣ Bienvenue en France ... EmptySam 6 Juil 2013 - 11:02


Bienvenue en France...
"...Ou tout ce qu'on peut faire pour un sourire de ceux qu'on aime."
©Maat'


« Noir? Trop noir. Rose? Trop fushia. Violet? Trop froid. Vert pomme? Oui, peut-être... »

La chambre d'Emmeline semblait avoir survécut à une tempête. Elle, pourtant si maniaque lorsqu'il s'agissait du rangement était en train de poser des vêtements sur chaque parcelle de lit et du bureau disponible. Le défi du jour? Choisir des vêtements parfaitement adaptés pour son premier jour à la coupe du monde de Quidditch. Car à son grand désespoir, tout avait été prévu au dernier moment : c'était tout juste deux jours plutôt qu'elle avait obtenu les places et envoyé un hiboux à Swann pour le mettre au courant. De ce fait, elle devait réunir en très peu de temps toutes ses affaires pour les jours à venir. Cette robe parme était sa préférée, mais elle était trop chic pour simplement assister à des matchs sans intérêts. Car non, Emmeline n'avait jamais aimé le Quidditch. Elle ne détestait pas ça, mais essayez donc de la convaincre de l'intérêt de regarder des sorciers voler sur un balais après une balle pendant des heures et vous vous heurterez à un mur d'incompréhension. Pour elle c'était surtout une perte de temps. Alors à quoi bon s'y rendre? Parce que ce n'était pas pour elle.

Emma entendit des bruits dans la pièce d'à côté. Abandonnant une autre robe bleu électrique -la mode était aux couleurs vives!- la jeune femme attrapa son châle et abandonna son tri le temps d'aller déjeuner et de mettre Lyleïa au courant de son plan.
Son amie était déjà bien réveillée, et Emma s'apprêtait à la saluer lorsqu'elle posa ses yeux sur le journal que la blonde lisait. Encore. Emmeline fronça les sourcils, mécontente. Depuis qu'elle avait découvert le crime de son père, la nouvelle lubie de Lyleïa était cette possible malédiction qui régnait sur sa famille. Depuis, elle passait tout son temps à lire ce journal et Emmeline voyait cela d'un très mauvais œil, ce n'était pas une bonne chose qu'elle s'y concentre trop au détriment du reste. Comme la danse, la musique... C'était d'ailleurs une des raisons qui les avait fait rechercher une nouvelle habitation. Dans cet appartement, il n'y avait malheureusement pas la place pour un piano ni une salle de danse; c'était tout juste si Emma avait pu emmener avec elle son fidèle gramophone.

« Tu peux relire ce journal autant de fois que tu le veux, ça ne t'éclairera pas plus Leïa. Ne t'inquiète pas trop pour ça. Viens, allons plutôt déjeuner. »

Emmeline accepta la tasse de café dans un sourire de remerciement, mais s'empressa d'en changer le contenu d'un coup de baguette magique. Elle préférait largement le thé, et grâce à la magie elle n'avait même pas besoin de dépenser son argent moldu pour de l'earl grey. Etre enfin majeure et utiliser la magie comme bon lui semblait était sans doute la meilleure chose qui lui soit arrivée de toute l'année! Avec bien sur son emménagement avec Lyleïa dans cet appartement londonien et son acceptation à l'école supérieure de magie ou elle pourrait étudier dès la rentrée suivante. Ainsi avait-elle enfin l'impression de décider elle même de sa vie, et pas d'être régentée par le pouvoir parental. Même si c'était l'argent de ses parents qui payait le loyer..

Les deux jeunes filles commencèrent à préparer le déjeuner, tandis qu'Emma réfléchissait à comment convaincre Lyleïa de l'accompagner. Tout était déjà prévu avec Swann, il fallait juste que Lyleïa accepte en fait. Oh, et tant pis. Pour une fois, elle ferait fit de la diplomatie.

« Dans trois heures nous partons à la coupe du monde de Quidditch. Prépare tes affaires et n'oublie rien, je ne sais encore combien de temps on va y rester. Il est temps de sortir d'ici. »

Voyant l'expression surprise et peu emballée de son amie, Emmeline dut en rajouter un peu. Mais elle ne lâcherait pas le morceau, s'il le fallait elle avait même prévu de l'emmener de force. Elle avait vraiment envie que Lyleïa se sorte de son cercle infernal et s'ouvre au monde pour profiter de sa vie et ne pas se désespérer de tristesse ou de vengeance.

« Il l'y a pas de non qui tienne Leïa. J'irais, un point c'est tout. Et toi aussi. Tu verras, on va s'amuser, j'en suis sûre. » A vrai dire, elle en aurait été moins sûre si elle n'avait pas su qu'à leur arrivée il y aurait Swann qui serait là. Emmeline n'avait jamais apprécié fêtes et autres passe-temps des jeunes de son âge, elle ne s'y sentait pas à l'aise, avait l'impression d'être une intruse... Mais Swann avec sa joie de vivre saurait lui faire profiter du spectacle. Et il serait le meilleur remède de Lyleïa. Remède à la solitude et à la tristesse, Swann Jones avait une vraie bonne influence sur les deux glaciales demoiselles.

Après leur petit déjeuné, Emmeline laissa Lyleïa se préparer tandis qu'elle même allait terminer sa valise en finalement choisissant une robe d'été légère mêlant des fleurs en imprimé rouge et orange. Une robe française bien entendu, autant s'habiller pour les circonstances! C'était la première fois qu'Emmeline partait en France, et c'était ce qui l'enchantait le plus dans ce voyage. Avec l'optique de voir Swann et de réussir à faire rire et sourire Lyleïa. Ce à quoi Swann contribuerait grandement, il était bien plus doué qu'elle avec les gens.

Si elle avait craint de rater le portoloin, tout se passa bien -plus ou moins. C'était la première fois qu'Emmeline prenait ce moyen de transport magique, et après une magnifique et douloureuse gamelle à l'arrivée, elle se promis que ce serait la dernière. Même transplaner était plus agréable, c'était pour dire! Maintenant elle avait le tournis.
C'était incroyable. L'étendue herbeuse infinie, la grande forêt au loin, le ciel d'un bleu pur... Emmeline se demandait comment sa mère avait pu abandonner un si bel endroit pour les rues bruyantes de Londres.
Le campement était déjà gigantesque, des centaines et des centaines de tente de toiles blanches étaient déjà placées dans un manque de logique certain. Heureusement, il restait des allées afin de traverser l'endroit. Une nouvelle question se posait : comment trouver leur tente dans cette marée de toiles blanches? Aussitôt Emmeline et Lyleïa se glissèrent un coup d'œil complice, lançant le défi. Emmeline aimait remporter des victoires, mais finalement les deux amies arrivèrent en même temps devant la fameuse tente et partagèrent un rire qui fit chaud au cœur à Emma. C'était tout ce qu'elle voulait, que Lyleïa soit heureuse, qu'elle oublie pour un temps ses soucis. Et pendant les prochains jours, elle allait entièrement s'atteler à cette tâche, avec l'aide inestimable de Swann. Qui avait d'ailleurs déjà commencé! Emmeline se laissa aller à un petit sifflement d'admiration en entrant dans la tente dix fois plus spacieuse qu'elle ne le paraissait de l'extérieur. Et vive la magie. Et vive Swann qui en plus n'était pas majeur et avait sans doute du la montrer à la main. Emmeline commença à visiter les lieux, admirant la qualité du matériel et se demandant quand Swann allait arriver pour la deuxième surprise de la journée.

« Merci de m'avoir emmenée ici. »

Emmeline se retourna, offrant à Lyleïa un sourire comme elle seule pouvait en avoir. La brune alla s'asseoir à côté de Lyleïa, lui serrant la main comme pour lui signifier que les remerciements n'étaient pas utiles. Car cela lui semblait tellement naturel -non, vital- de faire son possible pour que Lyleïa aille bien. Elle aurait aimé pouvoir l'exprimer avec des mots, malheureusement elle n'avait jamais été très habile pour cela. Heureusement que Lyleïa la comprenait toujours.

« A vrai dire, il n'y a pas que moi que tu dois remercier. » répondit-elle avec un petit sourire énigmatique en fixant un point derrière Lyleïa. Swann était arrivé.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


MELINE&LEÏA&SWANN ♣ Bienvenue en France ... Empty
MessageSujet: Re: MELINE&LEÏA&SWANN ♣ Bienvenue en France ... MELINE&LEÏA&SWANN ♣ Bienvenue en France ... EmptyDim 7 Juil 2013 - 2:17

MELINE&LEÏA&SWANN ♣ Bienvenue en France ... Tumblr_mf0kjsxeZ11rvit7o


  • Ma chère Emmy.

    Je serai à la coupe du monde de Quidditch, en France, dès son commencement. tu n'es pas sans savoir que Princesse est une mordue de ce sport, je suis presque certain qu'elle sourirai à l'idée d'y aller. Mon père à prit un emplacement à mon nom, mais je vous cède ma tente. Je la monterai dès le lever du soleil et je compte sur toi pour y amener la jolie blonde, fait lui une surprise et brûle cette lettre quand tu l'auras, tu sais que rien ne lui échappe.
    Je logerai dans la tente de Bertram, avec les Serdaigle, je vous laisserai entre fille, sauf si vous voulez bien de moi.
    Sois gentille, met une jolie robe, et dit à Princesse de faire de même.

    Swann A.J



La lettre écrite, Swann la confia à son hibou, comme un trésor.

Les vacances. Les Jones s'en étaient retournés chez eux, leur douce mère avait versé une larme en revoyant sa magnifique fille, et le coeur de Swann rata un battement lorsqu'il vit le sourire fier de son père. L'année était passée si vite, et avait été si intense. Certes, les Serdy avaient hérité d'une magnifique place de dernier lors du tournois des maisons, mais qu'importe, le principal était qu'ils restaient la maison au plus grand coeur, et la plus soudée.

Dix sept an et demi. Né au mois de Janvier, Jones aîné bouillonnait de n'avoir ni sa majorité ni son diplôme de fin d'année la ou ses plus grands amis avaient acquis les deux, encore une année à Poudlard pour le bleu, qui était mi-figue mi-raisin; heureux et malheureux de vivre encore futurement une année palpitante, mais serré à l'idée de voir partir des amis précieux. Parmi eux, Bertram, son capitaine au Quidditch. Le bleu ne pouvait s'empêcher de ce demander qui serai le nouveau capitaine l'an prochain, et nul doute ne faisait quand à sa motivation de reprendre le rôle, après les quelques beaux buts qu'il avait marqué.

Parmi les portés disparus de Poudlard, ses deux précieuses amies; Emmy et Lyl'. Deux relations très chères au coeur d'Artichaut de Swann. Deux filles qu'il avait apprit à connaitre trop tard, mais qu'il ne comptait en aucun cas lâcher. L'une des deux était si douce et si gentille qu'elle avait prit une belle place dans le coeur du bleu, c'était Emmeline Vance, sous ses airs de potiche bien élevée ce cachais une fille au caractère d'acier et au coeur pur, c'était aujourd'hui comme une grande soeur pour l'aigle.

Hors, la plus importante découverte de l'année était placé en la personne de Lyleïa Romansky, autrement surnommée "Princesse" Celle sur qui Swann avait veillée lorsqu'elle fit de bien macabres découvertes, celle qui lui avait tant lacéré la peau qu'il présentait encore quelques cicatrices sur le dos, celle qui lui avait apporté tant de rage dans ses fausses périodes de Serpentarde mal léchée et tant d'émotions lorsqu'il passa des nuits à veiller sur elle, à n'en pas dormir. Aujourd'hui le bleu veillait constamment sur elle par l'intermédiaire d'Emmeline, à qui il écrivait deux fois par semaines. De peur de paraître lourd, Swann n'avait pas donner de nouvelles à Lyleïa depuis plus de trois semaines, il avait eu tellement l'impression de l'étouffer, qu'il préférait la laisser prendre l'air.

Ce manque de nouvelles direct manquait au bleu, qui sans ce l'avouer n'avait de pensées que pour elle. Elle et son sourire si sincère, elle et ses boucles blondes comme les blés, elle et sa démarche de ballerine, elle et son coeur si molesté. Depuis ce jour d'orage, Swann n'avait plus eu de pensée pour une autre.

C'est pourquoi il échafauda ce plan, lorsque son père lui confia qu'il avait réservé un emplacement en France, pour la coupe du monde. Ni une ni deux, il écrivit à Emmy. Jones et sa tête brûlée avait encore frappé, ils n'en avait même pas touché un mot à sa soeur, il gèrerai l'affaire une fois qu'elle lui aurai pris la tête, et trouverai bien une solution. Le matin même, il était parti, sans mot dire, avec les garçons de sa bande et de sa maison une fois le rendez vous fixé, par portoloin.

Ni une ni deux, il s'éclipsa, et avec l'aide d'un sorcier plus agé avec qui Swann avait sympathisé grâce à sa tchatche légendaire, la tente fut montée. Spacieuse et classe, les deux filles seraient la comme deux duchesses, et c'est ce que voulait le jeune homme qui avait oublié le manque de sommeil en imaginant la réaction de sa Princesse, celle qu'il aimait sans ce l'avouer, trop perdu par l'arrivée de sentiments sincères et bien trop inconnus...

Remerciant le sorcier Français l'ayant aidé, dans la tente voisine, Swann vit les deux jeunes filles prendre possession de leur demeure, et ni une ni deux il ce précipita dans leur direction, les précédant de quelques minutes, entrouvrant la tête, sa belle blonde était de dos, Emmy le vit et lui sourit.

Sa chemise bleue de style bucheron ouverte, décoiffé, et quelque peu transpirant, Swann rentra dans la tente, avant de lancer avec un grand sourire heureux ;

" J'espère que la demeure vous plait, mesdames...J'ai eu quelques difficultés à la monter. "


Ordre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lyleïa D. Romansky

Lyleïa D. Romansky


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 682
| AVATARS / CRÉDITS : Dianna Agron by purple haze
| SANG : Pur et alors quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Devenir comme son père/
| PATRONUS : Aigle Royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MELINE&LEÏA&SWANN ♣ Bienvenue en France ... Empty
MessageSujet: Re: MELINE&LEÏA&SWANN ♣ Bienvenue en France ... MELINE&LEÏA&SWANN ♣ Bienvenue en France ... EmptyDim 7 Juil 2013 - 17:01


"Bienvenue en France ..."

- Tu peux relire ce journal autant de fois que tu le veux, ça ne t'éclairera pas plus Leïa. Ne t'inquiète pas trop pour ça. Viens, allons plutôt déjeuner, fit la voix de Emmeline, tirant Lyleïa de sa lecture. - C'est sûre que quand je serais morte on ne s'en inquiétera plus, maugréa l'ex Serpentard. Mais elle posa quand même le journal de sa mère et prépara une tasse de café pour sa meilleure amie qui évidemment la transforma en tasse de thé. Lyleïa leva les yeux au ciel. Elle n'avait jamais compris l'aversion de sa meilleure amie pour ce liquide sombre et corsé qui personnellement lui permettait de tenir éveillée. Et en ce moment, elle en avait bien besoin d'être éveillée puisque de toute manière dès qu'elle fermait les yeux, d'horribles cauchemars l'assaillaient en permanence. Quand ce n'était pas sur sa mère, c'était sur son père, et quand ce n'était pas sur eux, c'était sur cette fichue malédiction qui pesait sur les Vassiliev et sur sa tête. Silencieuse, la jeune femme commença à sortir les bols et les tasses ainsi que le beurre et la pâte à tartiner laissant le soin à Emmeline de préparer les toasts et le reste.

Sûrement exaspérée par son mutisme prolongé et son air renfermé l'ex Serdaigle finit par craquer et par prendre la parole. -  Dans trois heures nous partons à la coupe du monde de Quidditch. Prépare tes affaires et n'oublie rien, je ne sais encore combien de temps on va y rester. Il est temps de sortir d'ici, annonça t-elle d'un ton déterminé. Lyleïa stoppa net son geste et regarda sa jumelle, un sourcil arqué. - Pardon ? Mais tu as horreur du Quidditch, rétorqua t-elle dubitative. En effet, si il y avait bien une chose qui différenciait les deux filles c'était leur amour pour ce sport. Emmeline l'évitait autant que possible et Lyleïa l'adorait et y jouait dès qu'elle le pouvait. Mais là elle n'avait pas envie ... Elle posa l'assiette qu'elle tenait et allait refuser l'offre. Elle avait beau aimer ce sport elle n'avait le goût à rien en ce moment. Les mensonges de son père, la malédiction, la perte de tout ce qu'elle avait de cher l'avait privé de son envie de sortir et de vivre malgré l'amour de ses véritables amis. Mais de toute manière, Emmeline ne lui en laissa pas le choix. Un sourire amusé se peignit sur les lèvres de sa meilleure amie. - Très bien sergent chef j'irais préparer ma valise après le repas, rétorqua la russe en s'asseyant à table. L'ambiance du petit déjeuner fut bien meilleur que la tension qui régnait avant et c'est en se complétant que les jeunes femmes débarrassèrent firent la vaisselle et rangèrent d'un coup de baguette. Ah vive la magie !

Quand tout fut rangé, Lyleïa se rendit dans sa chambre et prit une douche. Puis, une serviette autour de la taille et tout en séchant ses cheveux blonds qui commençaient à devenir longs, elle fit sa valise. D'un coup de baguette elle regarda la météo en France et remarqua que le beau temps et la chaleur étaient de mise. Elle mit donc des affaires légères dans sa valise et chercha quoi mettre pour aujourd'hui. Elle avait envie de bien s'habiller et pas seulement de passer un truc au hasard comme elle l'avait fait ces derniers temps. Quelque chose lui disait qu'elle ferait bien de mettre un joli truc. Elle choisit donc une belle robe d'été bustier, d'un beige/or, toute perlée qu'elle mit avant d'y ajouter une veste en jean clair dont elle releva les manches avant d'aller se coiffer. Laissant ses cheveux blonds boucler librement autour de son doux visage elle revint dans sa chambre, boucla sa valise et la réduisit un peu pour faciliter son transport. Elle terminait de faire son lit au moment même où Emmeline l'appelait. - J'arrive, lança la blondinette en sortant de la pièce. Sa meilleure amie l'attendait dans le salon. Ensemble elles fermèrent l'appartement qu'elles partageaient en attendant que la maison qu'elles avait repérée soit fini de rénover puis transplanèrent au centre de portoloin conçu pour les portoloins à longue distance.

On leur tendit un vieux peigne qu'elles prirent avant d'être transportées au centre même d'un tourbillon de sensations puis d’atterrir en France, délicatement pour Lyleïa qui avait l'habitude et un peu plus brutalement pour Emmeline. Amusée, la blondinette aida sa jumelle à se redresser puis elles se rendirent au camping sorcier où des tentes se dressaient tandis que d'autres étaient en train de se mettre en place. Le lieu grouillait de monde et l'ambiance était chaleureuse et festive. Lyleïa et Emmeline se lancèrent un défi jeu à celle qui trouverait la première leur tente et elles y arrivèrent en même temps. Retrouvant son envie de rire et de s'amuser sous ce beau soleil et avec cette ambiance joyeuse, la russe laissa son rire clair et musical, si rare, s'élever dans les airs accompagné de celui tout aussi doux de sa jumelle. Enfin elles entrèrent et Lyl' s'émerveilla de la beauté de l'endroit alors que l'extérieur ne laissait absolument pas présager ça. - Qui a monté cette tente ? demanda l'ex Serpentard, curieuse. Puis dans un même mouvement elle remercia sa meilleure amie de l'avoir emmenée. Emmeline eu un petit sourire mystérieux. - A vrai dire, il n'y a pas que moi que tu dois remercier, avoua l'ex Serdaigle étonnant la russe qui haussa un sourcil. Puis elle vit le regard lointain de Meline et se retourna au son d'une voix qu'elle connaissait maintenant par coeur. - J'espère que la demeure vous plait, mesdames...J'ai eu quelques difficultés à la monter, fit Swann en entrant dans la tente.

Lyleïa le regarda un instant et son coeur accéléra brutalement, lui faisant presque mal comme si il voulait sortir de sa poitrine. La jeune femme se rappelait parfaitement comment Swann l'avait sauvée de la dépression dans laquelle elle s'était enfermée et qui l'avait poussée à vouloir carrément s'ôter la vie. Avec un cri de joie l'ex reine des glaces sauta au cou de l'aigle et respira son parfum qui lui avait tant manqué. - Par Merlin tu m'a manqué ! Pourquoi n'as-tu donné aucune nouvelle depuis trois semaines ?!! lui reprocha t-elle. Puis elle secoua la tête comme si elle se fichait de la réponse. Il était là c'était tout ce qui comptait. Et par Morgane, qu'il était beau comme ça. La belle avait tellement envie de poser ses lèvres sur les siennes et de se blottir contre lui à jamais. Ce n'est que vers la fin de l'année qu'elle avait découvert le vrai Swann Jones et il lui avait plût. Tellement plût qu'elle n'arrivait pas à le sortir de ses pensées, le mêlant à ses cauchemars et à ses incompréhension. N'étant jamais tombée amoureuse malgré quelques exs - très rares - la belle avait mit du temps avant de comprendre, et avant de s'avouer surtout, qu'elle était profondément éprise du bel aigle. - C'est toi qui nous a invité ? Ou vous avez monté ce complot à deux avec Méline ? demanda l'ex vert & argent en fixant sa meilleure amie tout en restant dans les bras de Swann.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


MELINE&LEÏA&SWANN ♣ Bienvenue en France ... Empty
MessageSujet: Re: MELINE&LEÏA&SWANN ♣ Bienvenue en France ... MELINE&LEÏA&SWANN ♣ Bienvenue en France ... EmptyVen 12 Juil 2013 - 11:35




« J'espère que la demeure vous plait, mesdames...J'ai eu quelques difficultés à la monter.  » Swann Jones, dans toute sa splendeur. Le sourire d'Emmeline s'agrandit à la vue de la joie de Lyleïa. Comme prévu, sa sœur de cœur n'avait rien vu venir et la présence du bleu et argent la rendait aussi heureuse qu'étonnée. Emmeline était contente. Le plan était parfait, et il y avait un fort pourcentage pour que ses dessins portent leurs fruits et que Lyleïa laisse de côté ses nombreux soucis pour se concentrer sur la joie de l'instant présent et Swann, si doué pour vous faire oublier vos soucis en quelques remarques sincères. Il fallait juste espérer que cela fonctionne aussi sur Emmeline.

Emmeline souriait à Swann, à la fois par plaisir de le voir, par remerciement et peut-être un peu inconsciemment, aussi. Elle n'était pas fille à sourire facilement. Mais il fallait montrer l'exemple à Leïa -parce que si elle faisait la tête tout le long de leur voyage, pas sur que ça aide beaucoup la blonde à retrouver de la joie de vivre. Du coup, Emma devait cacher tout au fond d'elle qu'elle avait absolument envie d'être partout... sauf ici. Elle n'aimait pas forcément le Quidditch, mais ça elle pouvait encore s'y faire. Non, ce n'était certainement pas les circonstances sportives qui lui donnaient envie de s'enfuir à dix mille lieux de ce camp et de laisser les deux tourtereaux ensembles. Et ce n'était pas non plus à cause du fait qu'elle semblait bien partie pour tenir la chandelle tout le long. Car il ne fallait pas s'abuser, Swann et Lyleïa étaient fous l'un de l'autre. Il ne manquait plus qu'ils se l'avouent, ce à quoi Emma les aurait bien aidé si elle était du genre à se mêler de la vie des autres, mais elle préférait laisser les choses se faire naturellement et n'avait l'intention d'interférer que si la situation devenait critique. Car Emmeline ne savait certes pas y faire avec les sentiments, mais elle connaissait Lyleïa par cœur et commençait à connaître Swann; et un garçon n'aurait jamais mis tout ça en place juste pour une simple amie. N'importe quel garçon n'aurait pas fait tous ces efforts, utilisé tant de son temps et de sa passion pour aider juste une amie. Mais après tout, Swann n'était pas n'importe quel garçon; il était un des rares qui avait son estime, sa confiance et son amitié. Et il méritait Lyleïa. Et si les deux officialisaient leurs sentiments, Emmeline ne voyait aucune raison de s'interposer.

Mais ce n'était pas ça qui donnait envie à Emmeline de s'enfuir -même si voir les deux amoureux lui faisait un peu mal au cœur compte tenu de sa situation à elle. La raison était simple, en soit. Elle se résumait en un seul mot, en un seul prénom, en un détail de la dernière lettre de Swann. Lorsqu'il lui avait proposé de lui céder sa tente, Emmeline avait immédiatement accepté. A vrai dire, elle songeait déjà à acheter deux places pour la coupe, mais ne savait pas comment s'y prendre, ni ou elles allaient loger... Swann avait résolu ses problèmes, la convainquant d'agir pour le mieux. Mais il lui avait aussi ajouté un nouveau problème, et pas des moindre : "Je logerai dans la tente de Bertram" avait-il écrit. A cet instant là, elle avait deviné qu'elle allait avoir de gros problèmes. Bertram. Bertram était aussi à la coupe du monde, et il ne serait pas loin de Swann. Et comme elle-même ne serait pas très éloignée du jeune homme ni de Lyleïa, les probabilités qu'elle soit confrontée à celui qu'elle espérait ne plus jamais revoir (à moins qu'elle ne désespérait de ne plus jamais revoir? C'était si confus) étaient fortes. Bien trop fortes.

« Par Merlin tu m'a manqué ! Pourquoi n'as-tu donné aucune nouvelle depuis trois semaines ?! » L'exclamation joyeuse de Lyleïa sortit Emmeline de ses sordides pensées. Elle ne pouvait pas songer à tout ce qui faisait qu'elle ne voulait pas être là. Elle devait juste faire en sorte d'accomplir son devoir d'amie. Le reste n'avait pas d'importance.

Politesse oblige, Emmeline se leva, lissant mécaniquement les plis imaginaires de sa robe : une dame devait toujours être présentable! Un léger sourire restait présent sur ses lèvres face à la réaction de Lyleïa et à l'étreinte qu'elle échangeait avec Swann. Ils étaient beaux, tous les deux. Faits l'un pour l'autre. Emmeline n'avait jamais cru au pouvoir de l'amour, sauf exception. Ceux-là en faisaient partit. Légèrement mal à l'aise, elle détourna néanmoins les yeux. Les réactions physiques et instinctives n'avaient jamais été pour elle, et lorsque d'autres individus étaient si proches et se laissaient aller à des marques d'affection publiques, elle était gênée. Des mauvaises langues la qualifiait de coincée conformiste. Peut-être pas pour rien!

« C'est toi qui nous a invité ? Ou vous avez monté ce complot à deux avec Méline ? » lui demanda Lyleïa. Emmeline sauta sur l'occasion pour donner des explications et ne plus avoir l'impression d'être une intruse dans les retrouvailles de Lyleïa et Swann. Elle se sentait comme si elle les empêchait de se laisser complètement aller, de se révéler totalement.

« Je plaide coupable pour le complot. Ou devrais-je dire, nous plaidons coupable. » avoua-t-elle, toujours avec un léger sourire. « J'ai acheté les places, et puis je ne savais que faire d'autre. Heureusement, Swann m'a proposé son emplacement de tente. J'ai juste organisé notre voyage jusqu'ici, et c'est Swann qui s'est occupé de tout le reste. Pour toi. » expliqua Emmeline d'une voix douce, précisant involontairement (ou pas) toute l'implication de Swann dans cette histoire. Peut-être qu'il s'agissait d'un petit coup de pouce pour eux deux, parce qu'Emmeline même si elle ne l'avouerait jamais avait vraiment envie qu'ils soient heureux, ensembles. Même si après ça elle restera toute seule dans son coin. Le bonheur de Lyleïa passait avant tout, et puis Emma aimait la solitude; ou du moins se le persuadait-elle; et pourrait plus facilement se concentrer sur ses études si Swann et Lyleïa étaient heureux l'un avec l'autre. Elle savait qu'elle n'aurait pas à s'inquiéter tant que Swann veillait sur Leïa. Il avait déjà plus qu'il ne le fallait prouvé ses capacités à prendre soin de l'ancienne Serpentard. Et de ce fait, Emmeline ne rechignerait pas trop à ce que le cœur de Lyleïa lui soit confié. Même si elle ne cesserait pas pour autant de veiller

« Et pour te répondre Swann, je n'aurais jamais imaginé qu'une tente puisse être aussi confortable et plaisante. C'est du beau travail. » Emmeline lui offrit un autre petit sourire, restant à distance respectable du -elle l'espérait- futur couple. Elle aurait bien été serrer la main de Swann pour le remercier de tout ce qu'il avait fait, elle aurait aimé pouvoir lui dire très simplement sa reconnaissance; mais Emmeline n'était pas adroite pour exprimer ses émotions et préférait juste éviter d'aborder les sujets délicats pour ne pas avoir à le faire.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


MELINE&LEÏA&SWANN ♣ Bienvenue en France ... Empty
MessageSujet: Re: MELINE&LEÏA&SWANN ♣ Bienvenue en France ... MELINE&LEÏA&SWANN ♣ Bienvenue en France ... EmptyVen 9 Aoû 2013 - 13:55

Comme une fusée, Lyl' ce précipita dans les bras du bleu, lorsqu'il fit son apparition. Et ce dernier était au anges, c'était précisément la réaction qu'il espérait en écrivant à Méline et en frustrant la blonde en ne lui envoyant aucunes lettres, il attendait une réaction démesurée de la part de la russe habituellement si piquante et peu expansive. Alors lorsqu'elle lui sauta au coup, l'aigle ne mesura pas son sourire et sa joie, il était profondément ému de voir la belle Romansky enfin laisser ses soucis de côté pour laisser exploser sa joie. Il la serra contre lui, passant une main dans ses boucles dorées, et ce malgré son corps chaud et humide à cause de la chaleur, qu'importe ! Lyleïa connaissait son allure de chien fou et son habituel air débraillé par coeur, sa chemise toujours entre-ouverte, était pour le coup complètement ouverte, et le garçon ne présentait aucune pudeur à s'afficher devant deux demoiselles ainsi, bien au contraire, c'était Jones, fier de son physique, et on ne le changerai pas.

« Par Merlin tu m'a manqué ! Pourquoi n'as-tu donné aucune nouvelle depuis trois semaines ?! - C'est toi qui nous a invité ? Ou vous avez monté ce complot à deux avec Méline ? »

L'aigle jubilait de voir Lyl' dans un tel état, elle enchainait ses questions comme une fusée et c'était tellement plaisant à voir, il la garda dans ses bras avec un air joueur, toujours provoquant Swann était avant tout un grand séducteur, et le naturel revient toujours au galop, il savait pertinemment qu'il plaisait à la blonde et cette dernière ne le laissait pas indifférent, bien au contraire. La voir vêtue d'une si jolie robe et surtout contre lui; le jeune homme n'avait pas espérer mieux. Bien plus maintenant qu'il avait Lyleïa avec lui, et pas madame la reine des glaçes, cette reine il l'avait faite fondre et il en était très satisfait. L'aigle ce garda bien de répondre à toutes les questions de la princesse, il était trop occupé à la serrer contre lui, à sentir son corps admirablement bien fait contre la peau nue de son torse, à sentir son parfum et à perdre son visage dans le blé de ses cheveux, et c'est dans un soupir désarmé qu'il lâcha soudainement son étreinte, s'en était trop pour que Jones garde son calme, et il ne voulait pas céder à l'envie de porter la belle blonde dans une des chambres de la tente, par Merlin, Swann, tu es en couple, et pas avec cette demoiselle !

Rapidement il ce tourna vers Emmeline qui ne pouvait qu'assister avec un regard amer aux retrouvailles des deux amants inavoués. Swann ne doutait pas un seul instant qu'elle n'était absolument pas jalouse, Méline n'a jamais été une fille survoltée et expansive, c'était même tout le contraire, mais c'était cette douceur et ce calme que l'aigle aimait en Méline, cette réflexion qu'elle lui apportait mêlé à une gentillesse profonde, et il savait aussi très bien qu'elle laissait tomber son masque hypocrite devant lui et cela lui plaisait, lui qui n'était jamais faux. La jolie brune conformiste et coincée - Swann en avait la certitude - resta à une certaine distance des deux entichés-fous, comme retenue par une sorte de barrière imaginaire qu'elle-même ce fixait. Lissant encore une fois ses vêtements; Swann n'avait jamais compris cette manie qu'elle avait, comme çi ses habits avaient sans cesse besoins d'être repassés, ce toc lui donnait l'air d'une bonne soeur.

« Je plaide coupable pour le complot. Ou devrais-je dire, nous plaidons coupable. J'ai acheté les places, et puis je ne savais que faire d'autre. Heureusement, Swann m'a proposé son emplacement de tente. J'ai juste organisé notre voyage jusqu'ici, et c'est Swann qui s'est occupé de tout le reste. Pour toi. Et pour te répondre Swann, je n'aurais jamais imaginé qu'une tente puisse être aussi confortable et plaisante. C'est du beau travail. »

L'aigle écouta attentivement les aveux de la Serdaigle, ce tenant à côté de Lyl' sans pour autant la toucher, laissant l'euphorie masculine ce calmer et ce contenant de ce jeter sur elle pour l'embrasser, il pensait à Anne qu'il appréciait sans pour autant aimer, mais envers qui il avait du respect, ce même respect qu'il éprouvait pour Lyleïa et qu'il ne voulait pas blesser, Jones était- il entrain de mûrir ? Il stoppa ses pensées, laissant un blanc après les dires de la brunette puis s'approcha d'elle jusqu'à venir déposer un baiser sur l'une de ses joues avec un demi-sourire. Il la regarda dans les yeux, il fixa son regard si perdu et occupé de tristesse et d'anxiosité. Il parla d'une voix très douce et emprunte de gentillesse.

« J'ai fait cela pour vous deux, tu as bien compris Emmeline ? »

Il savait très bien que son comportement d'il-y-a quelques instants déstabiliserait la belle Serpentarde, il l'avait prise dans ses bras pour finalement la lâcher sans lui adresser un mot, mais il était tellement tiraillé. Lui qui était engagé auprès d'Anne, et qui ne voulait ce résoudre à lui faire subir le même sort qu'aux autres avant elle, et lui qui ne voulait rien précipiter avec cette blonde qui venait de tant souffrir, il ce décontenançait, Jones si fier et sûr de lui doutait, il souffrait beaucoup de cette situation et de cette question qui lui revenait sans cesse en tête - Bordel Jones, tu l'aimes ? - Et après tout, si l'Aigle aimait Lyl', que faire ? C'était bien et alors ? Fallait il qu'il ce déclare de peur de ce lasser d'elle comme de toute les autres pour l'abandonner comme le lâche qu'il avait toujours été ? Il était si préoccupé. Il s'avança vers la sortie de la tente et ce tourna en direction des deux jeunes filles, l'air triste et sans sourire, l'air presque gêné jurant avec sa tenue actuelle.

« Je vais vous laisser vous installer, c'est mieux comme ça... »

Il attendit leurs réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Lyleïa D. Romansky

Lyleïa D. Romansky


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 682
| AVATARS / CRÉDITS : Dianna Agron by purple haze
| SANG : Pur et alors quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Devenir comme son père/
| PATRONUS : Aigle Royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MELINE&LEÏA&SWANN ♣ Bienvenue en France ... Empty
MessageSujet: Re: MELINE&LEÏA&SWANN ♣ Bienvenue en France ... MELINE&LEÏA&SWANN ♣ Bienvenue en France ... EmptySam 17 Aoû 2013 - 18:56


"Bienvenue en France ..."

Lyleïa et Swann étaient comme deux aimants aussi attirés l'un que l'autre. Dans leurs regards on lisaient la même passion, la même envie de se rapprocher, de s'apprendre l'un et l'autre, de s'aimer indifférents aux regards que le monde portait sur eux. Dans cette brève étreinte qu'ils s'offraient, ils se donnèrent plus qu'un sourire et qu'un regard partagé. Dans les bras du Serdaigle, Lyleïa avait l'impression de revivre et d'être enfin complète. Merlin qu'elle avait besoin de tout ce qu'il lui offrait. Sa chaleur, son sourire, son regard, tout en lui la faisait vibrer d'émotions nouvelles qu'elle ne comprenait pas encore tout à fait mais dont elle était devenue tout à fait accro. L'adrénaline, l'envie de le voir, tours plus grande, toujours plus présente, cette peur mêlée de soulagement quand il était là, cette appréhension qu'il la rejette, qu'elle ne puisse plus lire ce sourire si chaleureux qu'il ne réservait qu'à elle - et aux trois quart des filles qui passaient devant lui - et le son de sa voix qui l'apaisait constamment.

Mais l'amour et l'amitié sont des sentiments trompeurs et si Lyleïa avait déjà connu les émotions ambivalentes du second elle ignorait tout des tourbillons dévastateurs du premier et elle était perdue. De toute manière en ce moment elle était un peu paumée sur tout. Son père était un meurtrier. Sa vie avait explosé en vol. Elle n'avait aucune envie de suivre un quelconque mage noir qui lui paraissait plus cinglé qu'autre chose. Sa jumelle de coeur quittait Poudlard la laissant toute seule face aux autres. Et elle était amoureuse du petit ami d'une autre fille. A ce souvenir elle se raidit brusquement. Petit ami d'une autre fille ... Elle avait complètement oublié que Swann avait déjà une copine. Elle crut qu'il s'en était rappelé lui aussi quand il la lâcha presque brusquement et se posta près d'elle sans plus la toucher. Bouleversée, Lyleïa remit sa carapace en place. Pas celle de Reine des Glaces non, pas en compagnie de Emmeline ni même de Swann. Mais elle cacha ses émotions derrière une façade souriante mais distante en ressentant une douleur profonde dans la poitrine. Une douleur comme elle n'en n'avait jamais connu. Elle avait l'impression que son coeur se brisait d'une manière totalement différente du déchirement qu'elle avait ressenti quand elle avait, par exemple, apprit la trahison de son père. Son regard bleu se riva sur Emmeline et elle ne lâcha plus sa jumelle du regard de peur de flancher.

- Je plaide coupable pour le complot. Ou devrais-je dire, nous plaidons coupable. J'ai acheté les places, et puis je ne savais que faire d'autre. Heureusement, Swann m'a proposé son emplacement de tente. J'ai juste organisé notre voyage jusqu'ici, et c'est Swann qui s'est occupé de tout le reste. Pour toi. Et pour te répondre Swann, je n'aurais jamais imaginé qu'une tente puisse être aussi confortable et plaisante. C'est du beau travail, répondit l'ex Serdaigle. Lyleïa sourit plus chaleureusement. - C'est vraiment adorable, merci tous les deux, répondit-elle d'une voix douce contenant un peu de cette chaleur qui provenait de son sourire. Et puis Swann s'avança vers leur amie et déposa un baiser sa joue. - J'ai fait cela pour vous deux, tu as bien compris Emmeline ? lui murmura t-il tendrement. Jamais Lyleïa n'aurait pu le croire si doux, si gentil, si adorable et cela lui brisa le coeur autant que cela le réchauffa. Une lueur indéfinissable passa dans son regard d'ordinaire si froid mais elle la dissimula rapidement. Elle avait trop peur. Peur de se lancer, peur de souffrir, peur qu'il se lasse, peur qu'il parte comme avec toutes les autres. Cela faisait quand même beaucoup pour une même personne mais elle ne pouvait pas s'en empêcher. Elle l'aimait ... c'était la seule conclusion à laquelle elle avait pu arriver. - Je vais vous laisser vous installer, c'est mieux comme ça... fit Swann en reculant vers la sortie, si beau dans sa tenue actuelle et dans cette timidité toute nouvelle qui lui allait si bien. Lyleïa ne savait pas ce qui lui arrivait mais elle savait qu'elle devait le retenir. Si il partait, il ne reviendrait pas. Elle le savait. Il fallait qu'elle le retienne. Pourtant elle ne fit rien. Le dos raide, les poings crispés mais le visage impassible elle se tourna vers Swann et lui fit un bref sourire en hochant la tête. - Ok on se voit plus tard alors, fit-elle d'une voix claire dans laquelle ne transparaissait pas la tension qui l'habitait. Et quand Swann fut parti elle se tourna vers Emmeline, laissant tomber la façade et se retrouvant frissonnante devant elle. - Méline ... comment on fait lorsqu'on tombe amoureux d'une personne déjà prise ? demanda t-elle d'une voix tremblante et fragile. Il fallait qu'elle parle à Swann ...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MELINE&LEÏA&SWANN ♣ Bienvenue en France ... Empty
MessageSujet: Re: MELINE&LEÏA&SWANN ♣ Bienvenue en France ... MELINE&LEÏA&SWANN ♣ Bienvenue en France ... Empty

Revenir en haut Aller en bas

MELINE&LEÏA&SWANN ♣ Bienvenue en France ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Anniv'Swann] Bienvenue à tous ! (RP> Sans tour de jeu)
» Le 30 juillet... MELINE Happy Birthday to you...
» Bienvenue à la maison de poupée !
» Bienvenue à Hugenin
» Le tombeau d'Arzazâth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les sujets de l'été
-