GRYFFONDOR : 815 pts | POUFSOUFFLE : 370 pts | SERDAIGLE : 500 pts | SERPENTARD : 760 pts

Partagez|

Souvenirs de juin 1978 [ JULIUS YAXLEY ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Souvenirs de juin 1978 [ JULIUS YAXLEY ] Sam 6 Juil - 0:34

Chemin de Traverse, Londres, Angleterre, Juin 1978.

J.C. YAXLEY, Avocat. Ses pas l'avaient conduite au bureau de maître Yaxley, dans une partie chic du Chemin de Traverse. Anxieuse était peut-être un peu fort, mais une chose était certaine, cette rencontre était une première et elle ne savait sur quel pied danser. Replaçant une de ses longues mèches rousses derrière ses oreilles, elle ouvrit la porte du cabinet, et emprunta l'escalier jusqu'à arriver au second étage, là où officiait maître Yaxley. Pourquoi l'avait-elle choisi, lui ? Pour la simple raison qu'il n'avait aucun Moon parmi ses clients, le clan faisant appel à d'autres confrères. Une vieille amitié de plusieurs décennies, une habitude à laquelle elle avait voulu se soustraire. Maintenant qu'elle avait de l'argent en quantité, et des biens utiles à revendre, Minerva se sentait plus forte, plus indépendant aussi. Libre à elle de décider d'une partie de son avenir.

Et justement, son avenir se mettait en marche en ce 29 juin 1978. C'était son premier acte de dissidence, et les Moon n'avaient pas leur mot à dire.

- Bonjour Miss, avez-vous un rdv ?
- Bonjour, oui, je suis Minerva Moon.
- Moon... Ah oui bien sur, Miss Moon. Patientez je vous prie, Maître Yaxley sera à vous dans quelques instants.

Elle remercia la jeune femme d'un sourire aimable, et gracieuse, s'installa sur l'un des confortables fauteuils.

***
Tenue du milieu:
 
***

Plage, Île de Sainte-Bouillu, France, Ete 1978.

L'eau fraîche léchait ses orteils et ses ongles peints d'un rouge vif. Cette plage, c'était la sienne. Tout ce sable, toute cette eau lui appartenaient, et par Merlin qu'est-ce qu'elle adorait ça! Cette partie de l'île de Sainte-Bouillu lui revenait de droit, et elle comptait bien en faire son paradis, son fief, loin de l'influence des Moon et de leurs projets. Ici c'était son coin, et elle le défendrait bec et ongles contre toute intrusion. Les Moon n'étaient pas dans la confidence, ils ignoraient une partie des bien reçus en héritage. Yaxley, son avocat avait son rôle à jouer.

Ces premiers jours en France, ce retour aux sources avait un goût de liberté, et elle comptait en profiter. Les pieds dans l'eau, elle riait seule, amusée par ce petit jeu d'attrape moi si tu peux avec les vagues qui venaient éclabousser ses chevilles, ses mollets. Les cheveux libres, ondulés, elle les sentait dans son dos, sur sa nuque, et le soleil qui lui chauffait la peau! Quelle différence avec la grisaille écossaise! Elle marcha ainsi plusieurs minutes, sans se soucier du temps qui passe, lorsqu'elle arriva à la limite de la partie privative. Ici prenait fin son royaume. Minerva décida d'aller plus loin, la plage était moins fréquentée, car plus sauvage, moins aménagée pour y accueillir le grand public.

La jeune femme se sentait follement libre, libre de vivre sa vie en se fichant pas mal des convenances et du sacro-sait avis des Moon! Marchant d'un pas décidé, ses petits pieds blancs s'enfonçant dans le sable, Minerva entra dans l'eau jusqu'à mi-mollet, riant toute seule de la fraîcheur de l'eau qui l'éclaboussait par vagues et collait sa robe rose poudre à sa peau de rousse.


*****************
• Ouvrir un Sujet ▬ 2 dragées par sujet ouvert
• Faire un post de 500 mots ▬ 2 dragées
• Faire un sujet flash back ▬ 2 dragées
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Souvenirs de juin 1978 [ JULIUS YAXLEY ] Jeu 18 Juil - 15:40

*Flashback*
Chemin de traverse, Juin 1978 Londres.

Cela faisait maintenant quatre ans que Julius avait ouvert son cabinet d’avocat. Le Yaxley avait longuement hésité quant au métier qui pourrait lui plaire et il avait finalement opté pour le droit sorcier. Si son père avait accepté l’idée de son fils, il avait quand même tenu à mettre des conditions et notamment envers les personnes que son fils devrait défendre de ce fait Julius ne défendait que les sang-purs ou les personnes possédant assez d’argent  pour se payer ses services. Contrairement à ce qu’avait imaginé le garçon, il s’était rapidement fait reconnaitre dans le milieu.  Il devait cependant reconnaitre que son nom et les relations de son père l’avaient beaucoup aidé. Aujourd’hui son cabinet marchait bien, il avait sa clientèle et son travail n’empiétait pas trop sur sa vie privée. En effet, Julius trouvait encore le temps de sortir régulièrement.

Trois coups furent frapper à sa porte et le mangemort n’eut d’autre choix que de se tirer de ses rêveries, c’était sa secrétaire.


- «  Monsieur, Minerva Moon est là, elle vous attend. »

L’homme hocha la tête puis se leva en direction de l’autre porte pendant que sa secrétaire retournait à son bureau. Si Julius avait été surpris de voir Minerva lui demander un rendez-vous, il n’avait laissé aucun sentiment transparaitre sur son visage. Il était bien connu que le clan Moon fréquentait toujours le même cabinet d’avocat et ceux depuis des décennies. Or la jeune rousse semblait faire exception, peut-être souhait-t-elle se détacher de cette famille, ce qui pouvait aisément se comprendre. Julius finit par ouvrir la porte.

- «  Miss Moon, je m’excuse de vous avoir fait attendre, si vous voulez vous donnez la peine d’entrer. »

*Fin du Flashback*
~~

Plage, Eté 1978, Ile de Saint-bouillu

L’été était finalement arrivée au plus grand plaisir du Yaxley et pour l’occasion l’homme avait décidé de s’accorder quelques vacances et d’échapper un peu à l’agitation Londonienne en se rendant à la coupe du monde de quidditch. Bien sûr, il rentrait chaque soir dans une tente luxieuse qu'il partageai avec sa sœur et dans sang-purs, il n’allait tout de même pas se mélanger à tous ces impurs dormant sous des vulgaires tentes de seconde main. Le mangemort était arrivé en début d’après-midi, après avoir passé l’après-midi avec quelques connaissances, le jeune homme avait finalement décidé de s’isoler pour réfléchir. Ces derniers jours, Julius n’avait pas eu une minute à lui, il devait sans cesse jongler entre des dossiers et ses missions au sein des mangemorts un travail pas toujours évident quand on a un prestige à tenir. Plusieurs fois l’héritier Yaxley avait cru ne pas pouvoir tenir son rôle mais finalement, il s’en sortait pour le moment avec un sans-faute.

Julius s’avança dans un coin de plage, qu’il pensait désert. Si ça mère l’avait vu à cet instant, elle lui aurait sans aucun doute passé un savon. Les boucles brunes de sa chevelure lui retombaient négligemment devant les yeux. Sa chemise d’un blanc immaculé était froissée et entre-ouverte laissant apercevoir son torse, seul son pantalon semblait intact. Le jeune avocat allait s’installer sur le sable chaud lorsqu’il aperçut une femme à la chevelure rousse s’avançant dans l’eau. Doucement, le garçon laissa tomber ses chaussures dans le sable et fit quelques pas pour rejoindre le bord de mer. Le Yaxley reconnaissait cette chevelure si caractéristique, il ne pouvait s’agir que de la jeune Minerva Moon, celle qui quelques semaines plutôt lui avait demandé d’être son avocat. Le mangemort fit quelques pas, restant tout de même en retrait pour ne pas déranger la jeune femme puis il dit d’une voix douce.


- «  Tiens je ne m’attendais pas à te voir ici aujourd’hui, Minerva. »


Spoiler:
 


Dernière édition par Julius C. Yaxley le Dim 4 Aoû - 22:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Souvenirs de juin 1978 [ JULIUS YAXLEY ] Jeu 18 Juil - 17:28

Cabinet de Maître Yaxley, Chemin de Traverse, Londres, Angleterre, 29 Juin 1978.

« Miss Moon, je m’excuse de vous avoir fait attendre, si vous voulez vous donnez la peine d’entrer. »

La voix de Yaxley la tira de ses pensées. Une voix masculine, forte, assurée, mais qui avait ce petit quelque chose de rassurant, de charmant aussi qui la détendit lorsqu'elle pénétra dans le cabinet du sorcier. La jeune femme observa d'un bref regard la pièce, décorée avec goût, et certainement avec des matériaux nobles, avant d'offrir au sorcier un sourire courtois.

- Bonjour maître Yaxley, merci de me recevoir aussi rapidement. Sa présence soulevait-elle des questions ? Comment savoir, l'homme affichait un masque d'une neutralité décourageante. Souriante, policée, jolie poupée comme elle savait si bien l'être, elle s'installa dans un fauteuil, confortable au passage, dans une posture gracieuse. - J'ai demandé à vous rencontrer car je souhaite faire appel à vous pour défendre mes intérêts.

Autant aller droit au but. Le port droit, déterminé, noble, ses yeux brillaient d'impatience, mais aussi d'une excitation nouvelle. Alors c'était ça l'avant-goût de la liberté... Prendre son destin en main, ne pas laisser les Moon décider à sa place. Orwell, elle se retint de sourire pour de vrai, pas cet air courtois qu'elle servait à Yaxley, en pensant au dandy, et au fier service qu'il lui avait rendu!

***

Plage, Île de Sainte-Bouillu, France, été 1978.


Le soleil lui chauffait la peau, et les vagues venaient rafraîchir sa chair. Un plaisir simple, gourmand, sans réserves. Un bonheur sans partage, sans ombre pour venir troubler cet instant. C'était l'été, les vacances, la coupe du monde de quidditch, et rien d'autre importait. Du moins voilà ce à quoi elle s'autorisait à penser. Londres était bien loin, de l'autre côté de la Manche, et les Moon avec, leur bras n'était pas assez long pour traverser l'étendue glacée, et la jeune fille s'en félicitait. Ici au moins ils lui fichaient la paix. Elle pouvait être elle même, sans avoir à représenter le clan, être fidèle à leurs désirs. Minerva s'avança un peu plus jusqu'à ce que ses genoux disparaissent sous les eaux. Et si elle faisait un pas de plus, peut-être même deux pour se laisser tomber, entière, passer la tête sous l'eau et en ressortir mouillée, grelottante, puis retourner au chaud, sur le sable, et se laisser sécher au soleil ?

« Tiens je ne m’attendais pas à te voir ici aujourd’hui, Minerva. »

Par la barbe de Merlin! Elle fit volte-face brusquement, surprise, tournant au passage le dos à une grosse vague qui lui fit perdre l'équilibre, et avant qu'elle n'ai pu dire quidditch, elle passait sous l'eau, pour refaire surface quelques secondes plus tard, en grelottant comme elle l'avait prévu! Non d'un scroutt à pétards! Mais que faisait Yaxley sur sa plage ?!

- Maître Yaxley ?! bredouilla la sorcière, entre deux claquements de dents, Merlin que l'eau pouvait être fraîche, et ça n'avait plus rien de plaisant ni de drôle, visiblement surprise de voir le sorcier en chair et en os. Et elle en si piteux état... Elle aurait plongé pour se planquer dans les profondeurs marines si elle avait eu une queue et des écailles! - Pourriez-vous me lancer un sort de séchage, je n'ai pas pris ma baguette avoua la sorcière, les joues piquées de tâches roses fort disgracieuses, surtout lorsqu'on est rousse. Bras croisés, pour se réchauffer un peu, elle sortit de l'eau, à contre-cœur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Souvenirs de juin 1978 [ JULIUS YAXLEY ] Dim 4 Aoû - 22:55

*Flashback*
Chemin de traverse, Juin 1978 Londres.


Délicatement et avec beaucoup d’aisance l’ancien Serpentard s’écarta pour laisser la jeune fille pénétrée dans son bureau. Le Yaxley aimait beaucoup son lieu de travail où il régnait une certaine sérénité. L’homme avait construit ce bureau de façon à être le plus accueillant possible, cependant les rideaux de velours, les canapés en cuirs ne trompaient sur le milieu d’où provenait le mangemort. Une fois que la Moon fut rentré, le jeune avocat fit signe à Minerva et se dirigea vers un coin de la pièce, ou des fauteuils se faisaient face séparé au milieu par une table basse en bois massif. Une fois la belle rousse installée, le jeune homme repris.

- « Bien avant que nous commencions, vous voudriez peut-être boire quelque chose ? »

Julius avait l’habitude et au fils des années il commençait à bien connaitre son métier et à savoir comment s’y prendre. Aujourd’hui, il n’y avait plus aucune hésitation, il le savait son masque était parfait. Ses sentiments n’étaient désormais lisibles que pour des rares personnes. Avant qu’il ait eu une réponse, la jeune femme entra dans le vif du sujet. Le Yaxley ne manqua pas de saluer sa détermination au moins elle savait ce qu’elle voulait, une bonne chose en ses temps troublés.

- « Je vous écoute mademoiselle Moon, parlez-moi de vos intérêts et nous allons voir ensemble ce que nous pouvons faire. »

*Fin du Flashback*
~~

Plage, Eté 1978, Ile de Saint-bouillu

Surprise, c’était le moins qu’on puisse dire. A peine Julius avait-il terminé ces quelques mots que la jeune fille avait malencontreusement perdu l’équilibre à cause d’une vague et était tombé à la mer. L’avocat allait lui venir en aide mais il n’en eut pas l’occasion car elle avait déjà refait surface. Il lui fit un sourire qu’il voulait le plus rassurant possible. Le Yaxley en profita pour observa la jeune femme, malgré l’eau elle était superbe dans cette robe verte qui lui allait pour le mieux faisant ressortir à son avantage sa longue chevelure rousse. A cet instant la Moon lui semblait différente, ce n’était pas la même Minerva que celle qui venait à son cabinet pour défendre ses intérêts. Il y avait quelque chose de différent chez l’ancienne vipère et ce n’était pas pour déplaire à Julius.

- « Je ne suis pas au travail ni à Londres, tu peux m’appeler Julius c’est moins strict. »

Par cette différence, le mangemort espérait bien montrer la différence entre son lieu de travail et ici son lieu de vacances à l’occasion de la coupe de quidditch en France. Maître Yaxley, c’était bien pour les affaires et le tracas londonien mais aujourd’hui, il avait envie d’être seulement Julius. La remarque de Minerva lui tira un sourire sur le coin des lèvres, le mangemort opina et tira sa baguette de sa veste, il fit un geste et comme par magie quelques secondes plus tard la jeune fille était parfaitement sèche.

- « Si j’étais toi, je sortirai de l’eau avant qu’une autre vague m’emporte ce serait bête de mouiller une nouvelle fois cette jolie robe. » L’ancien serpentard éclata d’un rire cristallin puis il ajouta doucement « Cependant, je ne vais pas te faire la morale mais tu devrais être plus prudente sortir sans baguette par les temps qui courent n’est pas la meilleure option. »

Bien sûr à cet instant, elle ne risquait rien parce qu’il était là et qui l’attaquerait hein ? Les mangemorts ? Non, il en était un et l’ordre ne s’attaquerait surement pas elle, elle n’était pas une mangemort.

- « Tu campes ici ? »

Autant engager une conversation, maintenant qu’elle était là il n’allait pas la laisser partir si vite.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Souvenirs de juin 1978 [ JULIUS YAXLEY ] Ven 9 Aoû - 0:24

Cabinet de maître Yaxley, Chemin de Traverse, Londres, 29 Juin 1978.

Maître Yaxley respirait la jeunesse, l'ambition et une certaine maîtrise de soi à voir son visage neutre. Il lui inspirait confiance, et surtout elle n'avait pas la crainte d'apprendre sa mort un beau matin, il suffisait de voir qu'à son allure il prenait soin de son apparence. L'avocat des Moon lui avait toujours fait un peu peur. Probablement en raison de son grand âge, à moins que ce ne soit sa peau flasque, ridée, et ses gestes tremblants...

- « Bien avant que nous commencions, vous voudriez peut-être boire quelque chose ? »
- Un thé merci.

La jeune femme prit place dans l'un des confortables fauteuils, face à l'avocat, sereine. Elle s'était rarement sentie aussi bien, aussi confiante, et ma foi d'humeur joyeuse! Car oui, même si en apparence elle semblait calme et déterminée, intérieurement la sorcière jubilait. Ce jour serait à jamais gravé dans sa mémoire!

- « Je vous écoute mademoiselle Moon, parlez-moi de vos intérêts et nous allons voir ensemble ce que nous pouvons faire. »
- J'ai hérité à mes 17 ans de mon défunt père. Père étant français, la grande majorité de cet héritage est en France. C'est le notaire désigné par mon père qui s'est occupé de toute la paperasserie, et qui s'occupe pour moi de tout ce qui relève de la juridiction. Il y a principalement des demeures, quelques terrains, des objets de valeur et un vieux voilier, ainsi qu'une somme importante. J'ai fais transférer une partie de cette somme dans mon coffre personnel à Gringotts. Mais ce n'est pas vraiment pour cela que je viens vous voir. Actuellement ma fortune personnelle est presque aussi importante que celle de la famille Malfoy, et je compte bien ne pas laisser mes gallions dormir dans leur coffre, elle se permit alors un sourire malicieux, le regard pétillant, Je suis donc aujourd'hui le membre de la famille Moon qui possède le plus de ressources propres. Ma mère est la propriétaire d'une boutique sur le chemin de Traverse. Elle en est l'unique propriétaire, la famille Moon n'a pas de parts dans son affaire, et je souhaite reprendre à terme la boutique. Seulement mère n'est pas encore prête à se retirer, et en attendant je veux avoir un droit de vote, légalement. C'est pourquoi je viens vous voir, pour que vous m'aidiez à avoir des droits aux yeux du ministère sur ce commerce, et aussi parce que j'ai besoin de vous pour les quelques biens dont j'ai hérité en Angleterre.

***

Plage, Île de Sainte-Bouillue, France, Été 1978.

Oh Merlin, quelle cruche! Si seulement elle pouvait s'évaporer, ou mieux, se fondre dans l'eau et se laisser emporter au large par une vague... Ah, espoir, cruel espoir! Et bien non, elle n'avait aucune échappatoire, et de là où il se trouvait maître Yaxley pouvait se moquer à loisir de sa piteuse personne. La honte lui dévorait les joues, et ses bras croisés ne cachaient rien de son corps jeune, souple et harmonieux qui se devinait sous sa robe collée à la peau. Aussi à l'aise qu'une sirène hors de l'eau, Moon se maudit d'avoir été assez stupide pour laisser sa baguette à la villa.


- « Je ne suis pas au travail ni à Londres, tu peux m’appeler Julius c’est moins strict. »
- Hmm oui maître Yaxley bredouilla une Moon confuse, gênée de l'état dans lequel elle se trouvait. Julius! Et puis quoi encore ?! Il avait beau se promener en chemise blanche sur le sable, loin de l'ambiance londonienne, il demeurait maître Yaxley, vacances ou pas.

- « Si j’étais toi, je sortirai de l’eau avant qu’une autre vague m’emporte ce serait bête de mouiller une nouvelle fois cette jolie robe. »
- Merci! Ah voilà, c'était beaucoup mieux! Elle sentit ses joues retrouver une carnation normale tandis qu'elle se hâtait de sortir de l'eau avant de plonger à nouveau. Le fidèle du Lord riait, visiblement amusé par la situation. Une fois sur le sable sec, chauffé par le soleil haut dans le ciel, Minerva adressa un sourire gêné à Yaxley.
« Cependant, je ne vais pas te faire la morale mais tu devrais être plus prudente sortir sans baguette par les temps qui courent n’est pas la meilleure option. »
- Je ne pensais pas m'aventurer au-delà de la barrière magique, mais vous avez raison, c'était une imprudence. Mais heureusement vous étiez là. La rousse le pensa très fort, mais s'abstint cependant de l'exprimer à haute voix, et pour ne pas paraître plus cruche que les soeurs Taylor elle jugea bon d'ajouter, Mais mon elfe peut apparaître à tout instant pour me rapporter ma baguette si c'est nécessaire.

- « Tu campes ici ? »

Quelle blague! La question était tellement surréaliste qu'elle ne put se retenir de pouffer de rire, comme si camper pouvait faire partie de son vocabulaire! Non pas qu'elle soit du genre à n'aimer que les palaces, mais elle avait hérité d'une jolie propriété sur l'île de Sainte-Bouillu, alors pourquoi planter une tante ?!

- Non, j'ai hérité d'une maison sur l'île, elle se tourna en direction de la propriété, là où la falaise était la plus haute, Vous voyez cet escalier en pierre creusé à même la falaise ? La maison n'est pas très loin. C'est une propriété privée, la barrière magique était déjà en place lorsque je suis arrivée, elle permet d'avoir une plage privée à laquelle on accède par l'escalier.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Souvenirs de juin 1978 [ JULIUS YAXLEY ] Mar 3 Sep - 16:51

*Flashback*
Chemin de traverse, Juin 1978 Londres.


Julius Yaxley était confortablement installé dans son fauteuil en cuir, attendant patiemment la suite des évènements. Les Moon étaient une famille très puissante et le mangemort ne doutait pas un seul instant de l’importance de la fortune de la jeune femme. Il hocha la tête tout en réfléchissant. Ainsi donc Minerva Violette Moon souhaitait prendre les devants sur le plan familial, astucieux. En vérité, c’était très astucieux de sa part, en prenant un avocat différent de celui de sa famille, elle évitait les fuites et sa famille ne l’apprendrait qu’au dernier moment, trop tard pour faire quoi que ce soit. Le jeune avocat était flatté que la jeune femme l’ait justement choisit pour cette tâche, avec lui ses secrets seraient bien préservés. Il n’était pas le genre de personne à vendre ses informations, le plus souvent il payait pour les avoir. Le Yaxley avait ses sources.

- « Bien, pour vos biens en France je pense que votre notaire géra très bien tout seul à moins que vous souhaitiez vendre un bien. Au niveau des droits pour votre boutique il y a deux solutions, la première solution serait que vous placiez votre argent dans la boutique que vous l’investissiez dans cette boutique, seulement je doute que votre mère souhaite vendre des parts de la boutique. Cette méthode est risquée car les membres de votre famille seraient très rapidement mis au courant de votre geste. Heureusement, il existe une seconde méthode moins connu. Il est dit dans un article du code sorcier que l’héritier d’une famille possède des droits sur une partie des biens des géniteurs, ce qui veut dire qu’en clair vous avez des droits vis-à-vis de la boutique de votre mère. Ces droits sont d’autant plus légitimes que vous travaillez dans cette boutique. Je peux vous obtenir ses droits avec votre acte de naissance prouvant que vous êtes l’unique héritière de la famille Moon et l’acte de propriété de la boutique. Pour le reste, je m’en chargerai.

Le Yaxley s’arrêta un instant pour observer la belle Minerva Moon puis il reprit.

- « Au niveau du placement de vos biens, vous avez une préférence pour un secteur ? »

~~

Plage, Eté 1978, Ile de Saint-bouillu

Le Yaxley ne put s’empêcher de sourire en regardant Minerva Moon sortir de l’eau. A cet instant, elle semblait si fragile et si innocente sans sa baguette. Ce n’était plus la jeune femme qu’il avait vu au moins de juin dans son bureau. Elle n’avait pas la même assurance, ni la même tenue d’ailleurs. Le mangemort recula de pas pour retrouver la plage, à cet endroit l’eau ne pourrait plus venir lui lécher les pieds. L’homme releva la tête, lorsqu’il entendit à nouveau la voix de la rousse. Ainsi donc, elle s’obstinait encore à l’appeler Maitre Yaxley qu’à cela ne tienne. Il n’allait tout de même pas la forcer à faire l’appeler Julius, cela viendrait avec le temps. Il avait appris qu’avec le temps, on obtient souvent ce qu’on l’on convoite, il suffit simplement d’avoir les moyens et de trouver les bons mots. N’allez pas croire que Julius Yaxley était un escroc, non loin de là c’est simplement un homme avec les moyens et beaucoup d’ambitions.

Le mot barrière magique tira des pensées le jeune homme qui lança un regard interrogateur à la belle Moon.


- « Tu as installé une barrière magique autour de ta propriété ? »

Décidément, cette jeune femme ne cesserait pas de l’étonner, depuis la première fois qu’elle était venue dans son bureau à aujourd’hui. Elle était finalement moins fragile que ce qu’il pensait et ça c’était un point positif. Elle allait avoir besoin de caractère pour faire face à l’époque troublée qui s’annonçait. Poudlard et le monde réel, c’est complètement différent. D’un coté vous avez la cours de récréation et de l’autre un monde qui a la moindre erreur vous écrase.

L’homme eut donc sa réponse à sa question avant qu’elle ait répondu. Elle ne campait pas, il est vrai que rare sont les sang-purs qui campent. Julius avait dû faire ce choix pour surveiller sa sœur Philippa, il ne pouvait pas la laisser en compagnie de n’importe qui, il avait donc cédé à ses parents en échange d’une tente qui ressemblait plus à un palais. Théoriquement, il faisait bien du camping mais en pratique ça tente était plus un manoir qu’une réelle tente, tant l’intérieur était spacieux. Le Yaxley avait même accepté qu’on y loge un des camarades de sa sœur Pippa.


- « En tout cas, c’est étrange qu’elle n’ait pas sonné quand j’ai pénétré dans le périmètre. Tu es certaine qu’elle ait active ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Souvenirs de juin 1978 [ JULIUS YAXLEY ] Mer 4 Sep - 14:16

Cabinet de maître Yaxley, Chemin de Traverse, Londres, 29 Juin 1978.

Sa tirade achevée, la jeune femme se permit alors un large sourire de satisfaction, son regard clair se reflétant dans celui de l'avocat. Elle se désaltéra, les pensées ordonnées, dirigées vers un même but: son pass pour la liberté! Car ce n'était rien de moins que cela qu'elle était venue chercher auprès de Yaxley. Elle l'écouta avec attention, caressant distraitement l'émeraude sertie à la bague en or blanc, héritage de son père ayant appartenu à une de ses aïeules. Lorsqu'il eût terminé elle but une autre gorgée de thé, pour se laisser quelques secondes supplémentaires. Faire plier par la force sa mère n'avait jamais été dans ses projets. Elle n'était pas assez cupide et ingrate pour écarter de la sorte sa génitrice, celle sans qui rien n'aurait été possible.

- La seconde solution me paraît la plus appropriée. Comme vous le dîtes si bien la première solution présente trop de risques de fuites, et je n'ai pas envie que tous les Moon soient au courant de mes affaires. Je n'ai pas non plus l'intention de brusquer mère, ce serait un mauvais calcul. Croyez-moi, les Moon sont nombreux, et s'attirer les foudres de tous ne serait vraiment pas l'idée du siècle!

Elle se permit alors un petit rire, franc, amusée par cette vision cauchemardesque! Yaxley en prendrait au passage pour son grade, tout comme ceux qui seraient associés de près ou de loin à son projet.

- Pour ce qui est des placements je n'ai pas d'idée fixe. Que dîtes-vous de miser sur les grandes serres qui fournissent Sainte-Mangouste, des mines à l'étranger car j'ai entendu dire que certaines gemmes magiques sont indispensables et parfois rares et coûteuses, ou encore des sociétés florissantes ? Il serait peut-être bon de faire un don à la guilde des artisans, histoire de s'attirer leurs bonnes faveurs ?

***

Plage, Île de Sainte-Bouillue, France, Été 1978.


- « Tu as installé une barrière magique autour de ta propriété ? »

Elle hocha la tête, pour signifier qu'effectivement une barrière magique était bel et bien en place autour de la propriété et ses proches environs. Malheureusement cette dernière s'était affaiblie avec le temps. Les protections magiques n'avaient pas été renouvelés sur les lieux depuis plus de trente ans, bien avant sa propre naissance. Fort heureusement les protections étaient encore assez solides pour éloigner les plus curieux et protéger la maison de la vue de tous. C'était encore une des nombreuses choses à faire. La jeune fille aurait pu déléguer à un membre de sa famille française, ou encore faire appel à l'elfe de son défunt père, mais mieux valait renouveler cette barrière magique elle même. De cette manière les lieux s’imprégneraient de sa propre magie, et les protections n'en seraient que plus efficaces.

Yaxley avait l'air de bien profiter de ses vacances, elle avait aperçu à plusieurs reprises sa jeune soeur Philippa, sans pour autant être certaine que ce soit bien elle. Les deux sorcières ne se fréquentaient pas tellement, et Moon n'avait pas poussé la curiosité jusqu'à saluer la brunette. Elle se sentait bien bête de ne pas avoir sa baguette, et encore plus gênée de dépendre de Yaxley, même si sa présence avait de quoi être rassurante. Probablement le fait qu'il soit son avocat, ça le créditait d'une certaine confiance.

- « En tout cas, c’est étrange qu’elle n’ait pas sonné quand j’ai pénétré dans le périmètre. Tu es certaine qu’elle ait active ? »

- La barrière magique était déjà en place bien avant que je prenne possession du domaine. C'est une ancienne propriété qui est dans la famille de mon père depuis plusieurs générations maintenant. Même s'il n'y a aucun moldu sur Sainte-Bouillu, ma famille voulait éviter les sorciers trop curieux, et les voleurs lorsqu'ils n'occupent pas les lieux. Ils y venaient principalement pendant les beaux jours.

Moon sourit franchement, étonnée par la question du brun. Elle s'avança de plusieurs mètres jusqu'aux rochers malmenés par la mer. Elle ramassa un galet qu'elle lança de toutes ses forces. L'air se mit à onduler, comme en plein désert, et les vagues perdurèrent quelques secondes, là où commençait la protection magique, après les rochers.

- En fait le barrière débute ici, après les rochers, donc la partie où nous sommes est publique. De ce que j'ai compris il y a un sort anti-transplanage, et d'autres enchantements, plus complexes. Beaucoup de ces enchantements n'ont pas été renforcés depuis plus de trente ans, alors il se peut qu'ils faiblissent un peu. Si vous en avez envie vous pouvez toujours survoler la zone en balai, seulement vous ne pourrez pas vous poser.

Elle soupira, contemplant le paysage qui était redevenu lisse, avant de poursuivre :

- Je n'ai pas encore trouvé le temps de renouveler moi même les enchantements. C'est le revers de la médaille avec ces vieilles demeures. J'ai décelé des traces de magie ancienne, probablement liée au sang, ce qui fait que les enchantements sont plus puissants et efficaces lorsqu'ils sont lancés par un héritier, et nécessitent donc plus de magie et d'énergie!

Elle se rapprocha de Yaxley et s'assit sur le sable, pensive, avant de se laisser gagner par le rire, les yeux pétillants :

- J'aurai peut-être mieux fait de camper!


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Souvenirs de juin 1978 [ JULIUS YAXLEY ]

Revenir en haut Aller en bas

Souvenirs de juin 1978 [ JULIUS YAXLEY ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les souvenirs de Yaxley
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)
» superbe reportage sur notre saut du 4 juin 2010 sur FRESVILLE
» [TERMINE] Quand plus aucun souvenirs vous reviens... [Pv Sacha Farmer]
» Les souvenirs...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les sujets de l'été
-