Le nouveau design est installé ! Nous remercions chaleureusement l'Ecureuil pour son travail magnifique !
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment : -24%
OPPO Reno7 128Go 4G Noir
Voir le deal
249 €

Partagez

CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6929
| SANG : Hasardeuse


CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 129196351Dim 31 Mar 2019 - 11:56

Le membre 'Marcus Barksdale' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Jyn S. Dawkins

Jyn S. Dawkins


PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 508
| AVATARS / CRÉDITS : Saoirse Ronan | cosmiclight.
| SANG : En quoi ça te regarde, tête de noeud ?


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : La foudre
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 129196351Dim 31 Mar 2019 - 20:06


Jyn s'offusqua silencieusement que le vieux Professeur de Potions ne considère pas sa réalisation, et elle soupira comme un petit buffle en s'acharnant sur sa table. Elle repoussa les papiers que lui avait précédemment donné Ambrosius comme s'ils étaient inutiles pour sa tache, sans remarquer la dizaine de petits "J" qu'il avait gribouillé partout dans la marge... Slug' ordonna à tout le monde de se mettre au travail, et la petite Poufsouffle jeta un regard mauvais à son binôme : « Allez, ouvre la page, esclave scribe ! » caqueta-t-elle en le pointant avec sa plume. Elle se leva dans un même mouvement dans l'idée d'aller chercher les ingrédients.
Une fois ceux-ci étalés sur la table, elle arracha le livre des mains du jeune homme avec violence pour l’aplatir sur la paillasse. Elle prit son air de mama autoritaire, les mains sur les hanches : « BON ! Je lis et tu appliques, c'est clair ? » dit-elle sans même couler un regard vers lui. Mmh. Elle avait l'air compliquée cette potion, heureusement qu'elle n'allait pas se salir les mains, elle... Alors qu'elle enchaînait sa lecture, elle en vînt à la conclusion qu'il n'allait pas assez vite quand elle aperçut une Serdaigle au premier rang s'enfoncer dans son siège d'un air satisfait : « Allons allons : Du nerf, le scribe, du nerf ! » répétait-elle en claquant dans ses mains comme pour l'enjoindre à se dépêcher. Afin de ne pas être la cible de mauvaises remarques du professeur Slughorn, Jyn fit mine de travailler en se saisissant des ingrédients que le jeune homme à ses côtés avait fini de piler pour les balancer dans son chaudron...

4/6

1.2.3.5. > La préparation prend la couleur voulue, de manière miraculeuse. Orgueilleuse, Jyn lève son nez en l'air d'un air satisfait, avant de se rappeler que ce n'est pas fini : « Allez le scribe, lis la suite ! », pendant qu'elle se prélasse, satisfaite d'elle même.
4.6 > Bien entendu, la préparation ne prend PAS DU TOUT la teinte attendue et c'est de la faute d'Ambrosius Flint ! « Espèce d'idiot ! » s'écrie-t-elle, catastrophée par l'ampleur de la situation, « tu ne les as pas assez pilé ! T'as plutôt intérêt à rattraper illico les dégâts ! Dépêche ! ».


Dernière édition par Jyn S. Dawkins le Dim 31 Mar 2019 - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6929
| SANG : Hasardeuse


CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 129196351Dim 31 Mar 2019 - 20:06

Le membre 'Jyn S. Dawkins' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Thomas Avery

Thomas Avery


CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 807
| AVATARS / CRÉDITS : D. Sharman (DUBLIN)
| SANG : Pure fxcking blood.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même enterré vivant.
| PATRONUS : Un vautour.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 129196351Lun 1 Avr 2019 - 10:53

Thomas se sentit soulevé de terre et crut un court instant que le baiser échangé avec Vespyr en était la cause, l'envoyant tout droit au paradis. Mais non, à moins que Saint-Pierre soit en réalité Sainte-Pierrette avec les traits de Lys Malefoy et qu'il accueille ses anges d'une bonne grosse claque dans la tronche, Tom était loin d'être au paradis mais bel et bien dans le cours de potions qui semblait plutôt prendre des airs d'enfer pour ce pauvre Professeur Slughorn.
Assommé, à la fois par le baiser et par la gifle, Thomas resta un moment le cul par terre - il s'était laissé retomber après que Lys ait lâché son col - tandis que Lys la furie claquait la porte de la salle de classe et que Slughorn s'époumonait en leur retirant des points. Le Serpentard s'était écrié « NON ! » quand le potionniste avait foutu Vespyr dehors, puis « OUI ! » lorsqu'il avait ordonné à Thomas de la rejoindre, puis de nouveau « NON ! » quand il s'était ravisé, le sommant plutôt de rejoindre la table de Marcus Barksdale, délaissé par son binôme.
— Vespyr, appela-t-il la jeune fille, la main tendue vers la porte qui se claqua sur la sorcière. VESPYR !!
Ravalant ses larmes, le Serpentard - qui comprenait bien que quelque chose clochait dans son propre comportement sans toutefois réussir à contrôler ses émotions - rassembla ses affaires tombées au sol pour rejoindre, la rage au ventre, la table de Barksdale qui, déjà, lançait un ingrédient au hasard dans le chaudron.
— Non mais Professeur ! s'indigna Thomas en balançant son sac sur la table. Pourquoi m'avoir mis à côté d'un murlap pareil ? Touche plus à rien, le débile, ordonna-t-il à son nouveau binôme en stoppant du plat de la main les futures tentatives de sabotage du Serdaigle.

3 - Mais malgré toute sa bonne volonté - et aussi parce que le doux visage de Vespyr Wilkes s’immisçait dans son esprit à peu près toutes les deux secondes -, rien n'y fit, la potion était foirée !
1, 2, 4, 5, 6 - Par chance, Thomas réussit à rattraper le désastre et évita ainsi une mort certaine à son binôme qu'il n'aurait pas hésité à jeter du haut de la tour d'astronomie dans l'état actuel des choses.

HJ : C'est le dé que je vais jeter du haut de la tour d'astronomie, je crois. Redface


Dernière édition par Thomas Avery le Lun 1 Avr 2019 - 10:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6929
| SANG : Hasardeuse


CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 129196351Lun 1 Avr 2019 - 10:53

Le membre 'Thomas Avery' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 129196351Lun 1 Avr 2019 - 13:49

Le blond ne pouvait que sourire à la vu de la belle griffonne qui partageait sa vie depuis quelques mois déjà. Cela avait été laborieux, certes, mais qu'est-ce qu'il avait été heureux lorsqu'elle avait pris les devant pendant la soirée dans la salle de repos. Il avait cru être au paradis, virevoltant dans les nuages, et il s'y croyait manifestement toujours. Mais malgré tout, jamais, ils ne s'étaient avoués leur amour autrement que par des marques d'affection au quotidien, un baiser sur le front, un chocolat, une rose. Quoiqu'aujourd'hui poussé par une pulsion si dévastatrice que par la sensation de bien-être qu'il ressentait, il lui avait dit et ne s'était même pas formalisé de la réaction de la jeune fille. L'attention qu'elle lui demanda de porter au cours du Professeur, se portant tout simplement sur le fait de l'admirer, ses jolies joues roses, ses belles boucles blondes descendant en cascade, ses yeux pétillants d'avoir pu répondre correctement à un question, sa fierté. Merlin qu'il l'aimait. Pour tout ce qu'elle était autant que pour ce qu'elle lui faisait ressentir au quotidien. « Bravo, ma douce. » lui chuchota-t-il discrètement à l'oreille, faisant abstraction des scènes se déroulant au premier rang et des cris du Professeur Slughorn bien moins intéressants que les tâches de rousseurs présentes sur les joues de sa belle. « Ne bouge pas, je vais chercher tout ce qu'il faut. » fit le jeune homme en lui déposant un baiser sur la main avant de se diriger vers les ingrédients aussi vite qu'il le pouvait pour revenir à la même vitesse à côté de celle qui s'insinuait par bonheur dans toutes ses pensées avant de commencer à préparer la potion.

1, 2, 3 : Malheureusement trop occupé, à admirer le visage de sa belle, avec une discrétion hors-pair, pendant que celle-ci éminçait les feuilles de gui, il ajouta la grenade avant la pause de 10 minutes au lieu de l'ingrédient prévu qui était une plume de Jorbabille, le chaudron prendre une teinte mauve au lieu d'une teinte rosée, il la rajouterai plus tard. Peut-être qu'en inversant les ingrédients...

4, 5, 6 : Le jeune homme s'avère polyvalent et arrive à effectuer la manipulation sans heurt tout en admirant la déesse se trouvant à ses côtés. Merlin, qu'il était chanceux de partager la vie d'une telle femme... La potion prend une jolie teinte, et le jeune homme réduit en poudre des épines de roses pour la suite de la préparation.


Dernière édition par Ludovic Verpey le Lun 1 Avr 2019 - 13:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6929
| SANG : Hasardeuse


CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 129196351Lun 1 Avr 2019 - 13:49

Le membre 'Ludovic Verpey' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 129196351Lun 1 Avr 2019 - 16:58

Lorsque Jyn lui ordonna d'ouvrir son grimoire, Ambrosius ne se le fit pas dire deux fois et s'exécuta aussitôt tandis que sa binôme se levait de table pour aller chercher les ingrédients - sans connaître lesquels, d'ailleurs, ce qui ne choqua pas plus que ça le Poufsouffle qui considérait Jyn comme la huitième merveille du monde, par conséquent elle devait tout savoir.
Il parcourut des yeux la recette de la potion mais ne put se concentrer sur ce qu'il lisait tant la tentation était forte de lever le nez pour observer Jyn s'emparer de tout et n'importe quoi ... qu'elle était belle !
Elle revint quelques minutes plus tard et Ambrosius la désencombra tandis qu'elle s'emparait avec entrain de son grimoire - dont elle manqua d'arracher la couverture au passage. Le garçon s'empressa de sortir ses ustensiles et déjà sa camarade lui dictait les premières lignes un peu trop rapidement. Stressé et voulant trop bien faire, il fit tomber au sol son mortier et son pilon ainsi que les feuilles d'eucalyptus qu'il avait déjà réduites en poudre. Oops !
— Pardon, pardon ! s'excusa-t-il en se jetant à genoux sur le sol pour ramasser les dégâts et il en profita pour ramasser également tout ce qu'il avait fait tomber quelques minutes plus tôt et qui gisait encore entre les pieds de la chaise de l'élève assis devant. Du nerf, oui, ma p'tite demiguise, je m'y remets !
Et Ambrosius de broyer, piler, concasser, hacher les ingrédients pour la potion que Jyn attrapa tout à coup pour balancer dans le chaudron dans un cri d'horreur du Poufsouffle. Évidemment, c'était de sa faute, il aurait dû mieux séparer chaque ingrédient pour qu'elle sache quand les mettre !
— Est-ce que tu me pardonneras un jour, ma Rémora des îles ? s'inquiéta Ambrosius, les deux mains plaquées sur les tempes.

1, 2, 3, 4 : Voulant tellement s'attirer les faveurs de sa camarade de maison, Ambrosius réussit à réparer, à peu près, les dégâts.
5, 6 : Aussi obnubilé put-il être par Jyn, il ne put tout de même s'empêcher de jeter un oeil à cette pauvre Wilda dont il eut l'occasion d'admirer les dessous une fraction de seconde avant de se plaquer violemment les mains sur les yeux.
— Vilain Ambrosius, vilain ! imita-t-il, dans un sourire, Josette, l'une des elfes de maison de la famille Flint.
Résultat, la potion resta une dizaine de secondes de trop sur le feu et se transforma en espèce de caramel visqueux.


Dernière édition par Ambrosius J. Flint le Lun 1 Avr 2019 - 16:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6929
| SANG : Hasardeuse


CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 129196351Lun 1 Avr 2019 - 16:58

Le membre 'Ambrosius J. Flint' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 129196351Ven 5 Avr 2019 - 20:20

Le Serdaigle plissa le nez aux premières remarques du Serpentard. Il sentit monter une lui un fort sentiment de rage ; une jauge invisible se remplissait dangereusement. Marcus bouillait et était prêt à exploser. D’un coup d’œil furtif, il jaugea son adversaire et, l’espace d’après, se voyait déjà lui étaler son poing dans la figure en hurlant quelque chose du genre « Pour Mary ! », quelque chose qui marquerait les esprits et qui vengerait l’agression qu’a subie son amie. Marcus serra les poings, prêts à rendre justice. Le moment arrivait, une fois son poing dans les dents d’Avery, il ne pourra plus faire marche arrière, mais cela n’avait aucune importance ; il était prêt à assumer ses actes. Il y était presque.

Mais au lieu de ça, rien. Son courage s’était écrasé face à sa lâcheté. Il se contenta de soupirer, rien que ça. Il garda les bras croisés et leva les yeux au ciel. Le regard en coin, Marcus regarda le Serpentard continuer la potion, sans se douter à un seul instant qu’il avait lui aussi raté sa tâche.
- Fais comme tu veux, mais ne me parles pas.
Marcus soupira une nouvelle fois, se contentant à présent de regarder ce que faisait les autres élèves.
Revenir en haut Aller en bas
Marlene McKinnon*

Marlene McKinnon*


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 1201
| AVATARS / CRÉDITS : © Thx Agathe
| SANG : ⊰ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 129196351Dim 7 Avr 2019 - 17:11

Malgré sa meilleure - et rare en la matière ! - volonté de prendre des notes convenables, Marlene ne gratta pas longtemps son parchemin avant que le Professeur Slughorn n’explose comme une corne d’éruptif jetée dans le chaudron. Elle ne remarquait pas très bien ce qui se passait de l’autre côté de la classe de ses yeux mais distingua tout à fait grâce à ses oreilles les trente points qui furent retirés aux Serpentards. « Eh bien j’espère qu'un cognard chassera l'autre et que ça lui fera définitivement oublier les points qu’il voulait retirer à Gryffondor » s’amusa-t-elle doucement en se tournant de nouveau vers Ludovic. Il la regardait toujours d’une manière amoureuse - un tantinet niaiseuse ? - depuis qu’elle avait levé la main pour participer. Mais cela faisait combien de temps au juste ? Elle lui adressa à son tour un sourire figé. « Tu devrais peut-être prendre des notes ? » suggéra-t-elle en sentant un certain malaise poindre. S’il souhaitait la faire culpabiliser de ne pas avoir répondu à l’expression hardie de ses sentiments, le blaireau n’aurait su mieux s’y prendre …

Lorsqu’il s’éloigna pour chercher des ingrédients, elle put de nouveau respirer - bien littéralement dans un soupir - et ouvrit le livre à la bonne page d’une main. L’autre, qu’il avait embrassée, elle la maintint cachée sous la table, cela devenait gênant. Elle espérait que Sirius n’ait rien vu - bonjour les moqueries - et le regard qu’elle lui coula lui confirma qu’il n’avait d’yeux que … pour Dorcas ? « Chouette ! » fit-elle d’une voix plus aigüe que d’habitude lorsque Ludovic revint avec des bras chargés d’ingrédients dont la partie de provenance animale la dégoûtait. Fort heureusement, sa lenteur dans la préparation lui garantit de ne toucher à rien d’autre qu’à des branches de gui. Elle jetait de temps en temps un regard sévère en direction du bureau du professeur et redoutait ce qu’il ferait aux pauvres rongeurs. « Tu ne penses pas qu’il va leur faire du mal, hein ? Je veux dire …  autre que leur donner du chocolat ? Il sait que c’est mauvais pour les animaux tu crois ? »

1, 2 : Peu intéressée par la couleur de leur potion annonciatrice d’un piètre échec, Marlene y glisse le gui qu’elle a si bien dépiautée entre ses ongles angoissés que sa robe mauve se couvre d’un voile nacré.

3, 4, 5, 6 : Peu intéressée par la couleur de leur potion annonciatrice d’un piètre échec, Marlene glisse à côté du chaudron tout son gui sans même s’en rendre compte. La potion prend une teinte de plus en plus violacée et la fumée tourne noirâtre et les étouffe. « Cough cough ! »


Dernière édition par Marlene McKinnon le Dim 7 Avr 2019 - 17:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6929
| SANG : Hasardeuse


CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 129196351Dim 7 Avr 2019 - 17:11

Le membre 'Marlene McKinnon' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 129196351Dim 7 Avr 2019 - 17:49

La potion la plus réussie de la classe ? Est-ce qu’elle l’avait déjà vu au-dessus d’un chaudron ? La soudaine confiance que Wilda plaçait en Peter le déstabilisait, pire même, le mortifiait. La poursuiveuse était bien la seule à qui leur collaboration faisait pousser des ailes. Son regard humide de rat l’observa sauter du tabouret avec une certaine délectation et, lorsque ce qui devait arriver arriva enfin, il se fendit d’un ricanement. CRAC, se retrouva-t-elle en culotte devant la classe. « J’aimerais pas être à ta place » ne bougea-t-il pas le bout de la baguette. Et l’hilarité du garçon se transforma en couinement aigüe comme à chaque fois qu’il était le spectateur d’une situation gênante dont il ne se trouvait pas la victime. Après le caleçon de Servilus, la culotte de Griffiths ! Un mauvais coup signé par Maître Queudver lui-même ! Il s’apprêtait à se tourner vers ses meilleurs amis à la recherche de leur agrément lorsque Wilda le surprit en lui présentant son fessier. « OH ! » tourna-t-il vivement la tête en rougissant comme un souafle. Son coeur battait la chamade et dans une fulgurance mentale, il se demanda bien pourquoi ce n’était pas d’excitation. Bien au contraire, la pleine lune de sa camarade paraissait lui faire le même effet qu’à Remus. Et il sauta à son tour de son tabouret en se couvrant les yeux. « Chercher les ingrédients ! … Oui … Les ingrédients ! » s’enfuit-il en bafouillant. Ses doigts fébriles se saisirent au hasard des ingrédients et, lorsqu’il retrouva sa paillasse, il n’en leva plus les yeux. Il s’attelait à découper à la chaîne tous les ingrédients qui passaient sous sa baguette.

1, 2 : Les ingrédients ont au moins le mérite d’être finement coupés et sa camarade sélectionne brillamment ceux qu’il convient de jeter dans le chaudron. La potion la plus réussie de la classe ? Peut-être bien finalement !


3, 4, 5, 6 : Une fois que Peter n’a plus d’ingrédients à couper et, soucieux d’éviter tout contact visuel avec sa camarade, il balance dans un joyeux foutrac tous les ingrédients préparés au fond du chaudron qui se met à bouillir dangereusement.


Dernière édition par Peter Pettigrow le Dim 7 Avr 2019 - 18:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6929
| SANG : Hasardeuse


CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 129196351Dim 7 Avr 2019 - 17:49

Le membre 'Peter Pettigrow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 129196351Lun 8 Avr 2019 - 10:07

RAT N°1 :
1, 2 : chocolat à l'amortentia, le cobaye est attiré par l'autre.
3, 4 : chocolat à la potion de haine, le cobaye est révulsé par l'autre.
5, 6 : chocolat sans potion, le cobaye est indemne.

RAT N°2 :
1, 2 : chocolat à l'amortentia, le cobaye est attiré par l'autre.
3, 4 : chocolat à la potion de haine, le cobaye est révulsé par l'autre.
5, 6 : chocolat sans potion, le cobaye est indemne.

Devant le terrible spectacle des deux rats, le Professeur Slughorn comprit que sa classe ne souffrait pas des seuls emportements de l’adolescence. Il les transforma respectivement en tasse et soucoupe de faïence d’un coup de baguette avant que leurs couinements ne cessent de se confondre avec le rire grotesque de Monsieur Pettigrow. Fort heureusement, seule Miss McKinnon regardait dans sa direction et la fière défenderesse des animaux semblait trop choquée sur son tabouret pour oser articuler le moindre mot. « Bien, bien … vous avancez ? » se contenta-t-il d’ignorer la situation. Horace se trouvait certes plus intéressé par les bonnes grâces du directeur - encore un incident comme celui-ci et il ne mettrait jamais la main sur le bureau du professeur de DCFM pour ses petites soirées -  que par l’élucidation du mystère des chocolats empoisonnés. Aussi le maître de potions se contenta-t-il de passer entre les rangs pour guetter le fond des chaudrons en même temps que l’altération cognitive des élèves qu’il soupçonnait d’avoir mangé des chocolats. Ludovic Verpey, emprisonné dans un nuage d’épaisse fumée noire, avait assurément été touché. « Recurvit » nettoya-t-il le fond du chaudron en même temps qu’il évapora la fumée sans aucun commentaire négatif. Quant à Monsieur Avery … ! « Ah allons, ce n’est pas trop mal - jugea-t-il la potion tout à fait désastreuse - Cinq points pour Serpentard ! » le renard essuya-t-il un petit rire gêné. Le regard que lui coula Monsieur Barksdale, il se contenta de l’ignorer. La préparation de certains élèves, débutait au contraire d’une bien belle manière. A Miss Lloyd et Monsieur Flint, il adressa un sourire appréciateur. Monsieur Funestar retrouvait également de sa superbe. « C’est prometteur, continuez ainsi ! ».


Dernière édition par Professeur Slughorn le Lun 8 Avr 2019 - 11:00, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin - Page 8 129196351

Revenir en haut Aller en bas

CLASSE DE FÉVRIER 1977 | Saint-Valentin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Sujets similaires

-
» CLUB DE FEVRIER 1978 | Bal de Saint-Valentin
» CLASSE DE SEPTEMBRE 1977 | Veritaserum
» DÉFI // petit jeu de la Saint-Valentin
» CLASSE DE SEPTEMBRE 1976 | Antidotes
» [Poisoned Cauldron] | Soirée Saint Valentin 1979 - RDC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1976-1977
-