Le nouveau design est installé ! Nous remercions chaleureusement l'Ecureuil pour son travail magnifique !
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment :
Figurines Funko Pop : 2 achetées = la ...
Voir le deal

Partagez

It’s a kind of history of magic | LIBRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Marlene McKinnon*

Marlene McKinnon*


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 1201
| AVATARS / CRÉDITS : © Thx Agathe
| SANG : ⊰ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

It’s a kind of history of magic  | LIBRE Empty
MessageSujet: It’s a kind of history of magic | LIBRE It’s a kind of history of magic  | LIBRE 129196351Jeu 25 Avr 2019 - 21:11

Sept années à Poudlard et toutes ses pétitions - Sauvons Bruno le Pitiponk ! Libérons la semence des éruptifs ! Le Twirling Baguette, un sport national ! - tous ses clubs - SPS, CAVALIERESS - et son merveilleux spectacle - Romulus et Julieta - avaient systématiquement échoués. « Pas aujourd’hui ! » annonça dramatiquement Marlene en pointant son doigt le plus déterminé vers le nez de Saul qui n’avait pas ouvert la bouche une seule fois. Les deux élèves affublés de ridicules costumes de gobelins attendaient sur l’estrade de la grande salle que le rideau rouge s’ouvre. Une bannière se trouvait au-dessus pour annoncer le titre du spectacle IT'S A KIND OF HISTORY OF MAGIC ! A TRIBUTE TO QUEEN AND BINNS tout indiqué pour une reconstitution fort approximative - mais fort musicale - de la révolte des gobelins.

Les chandelles de la salle s'éteignirent enfin et le rideau s’ouvrit en offrant le décor d’une vallée verdoyante et d’un lointain château en cartons - des moldus s’en seraient mieux sortis … - et en avisant le faciès transparent du professeur d’histoire auquel Marlene avait dédié son spectacle, l’émotion la submergea. Elle porta la main sur le coeur avant de prononcer un sonorus et de commencer à chanter du mieux qu’elle pouvait les premières paroles. « It was an early morning yesterday - mit-elle sa main en visière pour scruter l’horizon de la salle - I was up before the dawn and I really have enjoyed my stay but I must be moving on ! ». « Like a king without a castle » chanta son comparse. « Like a queen without a throne I'm an early morning lover and I must be moving on ! ». La petite chorégraphie dans laquelle tous les élèves reconnaitraient bien évidemment Anglika et Gulgul le ténébreux régnant pacifiquement sur Diepholz-auf-einem-Pferd avant de rassembler leur troupe interprété par divers elfes de maison. « Like a ship without an anchor, like a slave without a chain » laissèrent-ils la sorcière chanter toute seule en ne s’échangeant guère que des regards profondément gênés entre eux. « Goodbye Mary, goodbye Jane ! » sa voix résonna-t-elle à la manière d’une diva d'opéra contre les pierres de la grande salle avant que, dans une effusion de paillettes rouges, une hache ne la décapite. Il n'y a pas que les oreilles de Sir Nicholas de Mimsy-Porpington qui se trouvèrent fort offensés par cette partie de la prestation ! Un autre élève avait sauté sur scène, une hache rutilante à la main, pour interpréter le terrifiant assassin du Clan Drump et pousser à son tour la chansonnette d’un spectacle qui s’annonçait … in-ter-minable.

Hors-jeu:
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


It’s a kind of history of magic  | LIBRE Empty
MessageSujet: Re: It’s a kind of history of magic | LIBRE It’s a kind of history of magic  | LIBRE 129196351Sam 27 Avr 2019 - 0:09

Marlène avait été intraitable. Par un habile jeu de chantage, elle avait réussi à embarquer Marcus dans son hommage au Professeur Binns. En costume typique de gobelin du Clan Drump, le jeune homme attendait son tour. Il passait dans les premiers, ce qui voulait dire qu’une fois qu’il avait chanté, il serait tranquille et pourrait retourner vivre sa vie – s’il n’était pas mort de honte d’ici là. Dans les coulisses, il assistait au passage de Marlène et Saul. Il vérifia l’ordre de passage sur un parchemin. Les minutes passaient, son heure approchait, le stress montait.

Puis, ce fut le signal. Des paillettes – du sang – volèrent avant de lentement retomber au sol. Sur ce dernier gisait Marlène – Angelika – décapitée. Marcus sauta sur scène, une hache en main. La lame de l’objet avait été peinte en rouge. Le Serdaigle se plaça à quelques pas du cadavre, puis fixa son arme. « Mamaaaa, just killed Angelika » . La voix grave du jeune homme contrastait avec la voix originale du chanteur, mais tout le monde était en mesure de comprendre quelle chanson Marcus avait choisi. « Put an axe against her head / brought down the weapon, now she’s dead »  fit-il en rythme, abattant sa hâche dans le vide pour illustrer son propos. « Mamaa, life had just begun » , il leva alors les deux bras au ciel. « But now I've gone and thrown it all away » . A ces mots, Marcus tomba sur les genoux et lacha son arme. « Mamaaa, ouhouhouu / Didn’t mean to make you cry / If I'm not back again this time tomorrow / Carry on, carry on, as if nothing really matters » . Il laissa alors filer sa dernière note, puis les lumières se tamisèrent. Dans la pénombre, Marcus quitta la scène.

Hors-jeu:
Revenir en haut Aller en bas
Jyn S. Dawkins

Jyn S. Dawkins


PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 508
| AVATARS / CRÉDITS : Saoirse Ronan | cosmiclight.
| SANG : En quoi ça te regarde, tête de noeud ?


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : La foudre
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

It’s a kind of history of magic  | LIBRE Empty
MessageSujet: Re: It’s a kind of history of magic | LIBRE It’s a kind of history of magic  | LIBRE 129196351Mar 30 Avr 2019 - 13:44


Jyn était en train de manger - que dis-je, d'avaler ! - ses shortbreads sans faire guère attention au remue-ménage qui se déroulait autour d'elle. Aussi ne leva-t-elle absolument pas les yeux devant l'estrade qui avait été montée pour elle ne savait qu'elle raison dans la Grande Salle, pas plus qu'aux élèves qui attendaient autour d'elle que le spectacle commence. Ça lui était, d'une manière ou d'une autre, absolument égal. Jyn commençait enfin à barrer à l'aide d'un crayon les jours qui la séparaient de la fin de l'année, et elle trouvait toujours le temps désespérément long. Ses parents n'avaient pas pu l'accueillir pendant les vacances de Pâques, et elle l'avait vécu comme une trahison. Comme un leprechaun en deuil, elle avait erré dans le château désert pendant plusieurs jours, ne sortant souvent que pour se sustenter parce qu'elle ne voulait pas que l'on demande à un elfe de la gaver comme une oie. Autant dire que son moral était au fond de ses chaussettes - des chaussettes admirables d'ailleurs flanquées de dessins d'avocats - et qu'elle ne voulait pas être dérangée. Jusqu'au moment où la voix criarde de Marlene McKinnon lui fit se mordre la lèvre alors qu'elle mangeait son dernier shortbread. La jeune fille releva ses yeux bleus sur la Gryffonne comme si elle allait la réduire en poussière, et avisant les armes qu'elle avait autour d'elle pour faire cesser cette horreur, elle attrapa une tomate qu'elle lui lança sans prévenir lorsque sa voix prit des airs d'opéra : « TAIS TOI MCKINNON ! ».
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


It’s a kind of history of magic  | LIBRE Empty
MessageSujet: Re: It’s a kind of history of magic | LIBRE It’s a kind of history of magic  | LIBRE 129196351Ven 10 Mai 2019 - 22:11

Cuthbert ne passait pas beaucoup de repas dans la grande salle. La quasi-totalité de ses occupations consistait à dormir dans la salle des professeurs, à corriger des parchemins très mal rédigés, et à faire cours dans sa salle de classe. Les repas dans la grande salle n’étaient pas forcément très utiles quand on était un fantôme et qu’on n’avait, de ce fait, pas besoin de manger.
Mais parfois, ça lui arrivait de venir s’installer à la table des professeurs et d’échanger avec quelques uns de ses collègues. Ce soir sa présence était d’autant plus nécessaire qu’on l’avait mis au courant qu’il serait forcément ravi du spectacle de fin d’année. Pour une fois que quelque chose l’intéresserait à l’heure du repas !
Binns n’avait jamais semblé autant vivant qu’à cet instant, et ce depuis plusieurs années avant sa mort, ce qui n’était pas peu dire. Il était installé juste au-dessus de sa chaise, le nez relevé vers l’estrade, ce qui changeait de sa position habituelle, voûtée sur son bureau. Il avait lu avec plaisir la banderole accrochée au-dessus de la scène, et attendait le début du spectacle avec les lèvres pincées. C’est qu’il était tout de même touché de voir que certains élèves pouvaient être passionnés - à leur façon - par l’histoire de la magie. Une part de lui avait toujours l’impression que nombreux élèves n’aimaient pas trop son cours, tandis qu’une autre part de lui se félicitait d’avoir su inculquer la passion de sa matière à d’autres.
Quand le spectacle commença, Cuthbert resta silencieux et aucune émotion ne passa sur son visage. La tête de Anglika-Marlene fut coupée nette dans une explosion de paillettes rouges et Cuthbert ne put retenir son émotion : oubliant qu’il était mort, il se surprit à applaudir, ses mains cognant l’une contre l’autre sans un bruit.
Mais la démonstration de Marcus en mercenaire le laissa un peu plus sceptique et il se pencha pour murmurer à sa voisine, le professeur McGonagall. “En réalité, ma chère, je ne pense pas que c'eût été la réaction d’Albatard le sanguinaire… Mais ma foi, c’est une interprétation…” concéda-t-il avant de se concentrer sur la suite, qu'il avait hâte de voir !
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


It’s a kind of history of magic  | LIBRE Empty
MessageSujet: Re: It’s a kind of history of magic | LIBRE It’s a kind of history of magic  | LIBRE 129196351Jeu 20 Juin 2019 - 10:26

Comment Saul s'était-il retrouvé sur scène, affublé d'un costume de gobelin bon marché, à retranscrire l'histoire d'Anglika à la hache et de Gulgul le ténébreux ? Il n'en avait aucune idée. Une plaisanterie lancée au cours de Binns et voilà qu'il se retrouvait devant toute l'école et devant le professeur Binns en personne à chanter - enfin, seulement lorsque Marlene lui rappelait que c'était à son tour d'un bon coup de coude dans les côtes - et danser - du moins à essayer de ne pas s'emmêler les pieds dans le décor tandis que Marlene prenait toute la place sur le devant de la scène.
Les lumières s'éteignirent, Marcus quitta la scène et lorsque les chandelles se rallumèrent, Saul était au centre de l'estrade. Poussé par le regard de Marlene - dont la tête avait roulé durant la décapitation et se trouvait à présent aux pieds du Serdaigle - Saul s'éclaircit la gorge et s'agenouilla près du visage de la Gryffondor qui était tournée vers lui et profitait que les spectateurs ne puissent la voir pour souffler son texte à Saul.
— NOOOOOON ! s'écria-t-il, son cri guttural en inadéquation totale avec son expression faciale. Mon... euh... Anglika. Il n'avait pu se résoudre à l'appeler « mon amour » comme le texte initialement écrit par Marlene le stipulait. Qui t'a fait ça ?
Et pour bien montrer que Gulgul le ténébreux devint dès lors Gulgul le vraiment très ténébreux, Saul se releva et poussa un grognement en direction du plafond, grognement pas du tout, mais alors pas du tout convaincant ! Certains s'en rendirent compte dans le public et ne se génèrent pas pour ricaner, ce qui ne perturba pas le Serdaigle le moins du monde car il était à présent temps de chanter.
— « Gulgul walks warily down the street / With the brim pulled way down low / Ain't no sound but the sound of his feet / Machine guns ready to go / Are you ready, hey, are you ready for this? / Are you hanging on the edge of your seat? / Out of the doorway the spells rip / To the sound of the beat ... »
Saul parcourait la scène de long en large, se prenant presque au jeu et poussa même la note très haute à la suite du refrain.
— « How do you think I'm gonna get along / Without you when you're gone? / You took me for everything that I had / And kicked me out on my own / Are you happy, are you satisfied? / How long can you stand the heat? / Out of the doorway the spells rip / To the sound of the beat ! »
Et Saul, à la suite d'une série sans fin de « another one bites the dust », quitta la scène ... en moonwalk.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




It’s a kind of history of magic  | LIBRE Empty
MessageSujet: Re: It’s a kind of history of magic | LIBRE It’s a kind of history of magic  | LIBRE 129196351

Revenir en haut Aller en bas

It’s a kind of history of magic | LIBRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» A Kind of Magic [Libre]
» A kind of magic | Baguette d'Octavius
» S. A. FUNESTAR | a brief history of time
» Will - master of history (Finis, viens me lire et me valider cher Admin)
» Famille Blackstone - feat. M. Fassbender (libre) & Jessica Lange (L) & Amanda Seyfried (L) & Elle Fanning (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1976-1977
-