Le nouveau design est installé ! Nous remercions chaleureusement l'Ecureuil pour son travail magnifique !
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

Partagez

CROUPTON DEMISSION - Flasback- Novembre 1976 (Marly)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Barty Croupton Jr

Barty Croupton Jr


PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 236
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Holland - Crédit: Galaad
| SANG : Pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Echec
| PATRONUS : Corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

CROUPTON DEMISSION - Flasback- Novembre 1976 (Marly) Empty
MessageSujet: CROUPTON DEMISSION - Flasback- Novembre 1976 (Marly) CROUPTON DEMISSION - Flasback- Novembre 1976 (Marly) 129196351Dim 26 Avr 2020 - 21:43

Novembre 1976

Il était 16H30 et la journée de cours venait de se terminer. D’ici quelques minutes il ferait déjà nuit sur la parc de Poudlard comme dans la grande salle où l’on pourrait admirer la magnifique ciel étoilé. D’ici une heure et demie, cela serait déjà l’heure de s’y rendre pour le dîner.  Avant, le jeune Croupton souhaitait se rendre à la bibliothèque pour chercher un livre de métamorphose spécialisé sur les différents sortilèges de transferts. Il voulait tout comprendre des différences entre la cinquantaine de sortilèges de transferts existants pour son cours de la semaine prochaine afin de maîtriser la théorie et d’exceller dans la pratique.  Malheureusement, les escaliers en avaient décidé autrement et c’est lui qui fut victime d’un transfert.... vers le hall d’entrée.  Très bien, il allait faire un petit tour dans le hall avant de reprendre les escaliers pour retourner au premier étage et se diriger à la bibliothèque.  Il déambulait dans les couloirs comme les fantômes du château pour tuer le temps lorsqu’il remarqua la préfète des gryffondor avec une table et des prospectus. Il l’avait déjà croisée plusieurs fois distribuer ses prospectus avec des slogans du type « Libérez les elfes de maisons »,  «  des droits pour les cracmols » ou encore « Né de parents sorciers ou de parents moldus = tous sorciers ». Il n’avait jamais vraiment prêté attention à tous ces tracts. Il n’était pas vraiment un partisan de l’égalité entre les sorciers et encore moins entre les sorciers et les créatures. Non pas qu’il soit contre mais à partir du moment où c’était la ligne politique de son paternel, il ne voulait pas lui faire le plaisir de militer pour ses combats.  Il n’était pas non plus un extremiste pro sang pur. Il était plutôt sans avis sur ces questions.  Oui mais pour une fois, le slogan retint toute l’attention du jeune homme  « Croupton-démission » hurlait elle dans les couloirs un flyer à la main. Voilà de quoi suffire à attirer le jeune sorcier vers elle.   « CROUPTON DEMISSION » beugla-t-il en s’approchant d’elle pour regarder la une de la gazette des sorciers qui informait la communauté magique de l’autorisation donné par son paternel aux auror d’utiliser des impardonnables. « Où est-ce que je signe» demanda-t-il avec enthousiasme tout en observant la mine surprise de la lionne.


Dernière édition par Barty Croupton Jr le Mer 21 Oct 2020 - 9:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marlene McKinnon*

Marlene McKinnon*


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 1201
| AVATARS / CRÉDITS : © Thx Agathe
| SANG : ⊰ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

CROUPTON DEMISSION - Flasback- Novembre 1976 (Marly) Empty
MessageSujet: Re: CROUPTON DEMISSION - Flasback- Novembre 1976 (Marly) CROUPTON DEMISSION - Flasback- Novembre 1976 (Marly) 129196351Lun 4 Mai 2020 - 16:08

Depuis l’affaire Kieran Graves, un nouveau clivage partageait la communauté magique et agitait également la vie collégienne de Poudlard. Ce n’était plus simplement un combat entre la primauté du sang pur d’un côté et l’égalité de tous les sangs de l’autre. La politique du ministère, et particulièrement de la justice magique, commençait à déranger certains sorciers. Et de nouveaux slogans s’opposaient … « Pour un ministère fort, à mort les mangemorts ! » gueula un étudiant, le poing en l’air, contre le nouveau badge de Marlene. « Pour une vraie justice, interdisons les doloris ! ». C'est que le fait divers du doloris en garde à vue menaçait aujourd'hui de se transformer en règle.

La sorcière qui avait un point de vue sur tout en avait également un sur ce nouveau sujet. Et comme bien souvent, son opinion, elle ne savait pas la garder pour elle, ni même se contenter de la partager avec ses meilleures amies. Il fallait recouvrir tous les murs du château de ses flyers, militer comme un seul coeur derrière la démission de Bartemius Croupton. N’était-ce pas ce que Monsieur Binns impliquait constamment dans ses cours ? Qu’ils étaient les nouveaux sorciers à écrire l’histoire ? Peut-être pas ! La sorcière accordait bien souvent plus d’intentions au fantôme qu’il n’en suggérait vraiment … « CROUPTON DÉMISSION ! » hurlait-elle en allégeant encore sa pile de prospectus pour une flopée d’élèves de troisième année qui se promenaient par là. Lorsqu’un étudiant lui répondit, en hurlant le message encore plus fort, sa pile lui glissa des bras. Elle avait bien failli avoir une crise de coeur, c’était donc ça le désagréable effet qu’elle faisait habituellement aux autres ! Elle reconnut alors derrière les traits séraphins du jeune garçon le fils de celui qu’elle croyait être son ennemi juré. Bien loin de se douter que Junior était le véritable ennemi juré de Senior dont l’Histoire parlerait … Il voulait signer sa pétition. « Sérieusement ? ». C’était bien l’air qu’il avait, mais elle était trop habituée à ce qu’un groupe de certains serpentards ne rejoignent ses causes que pour mieux les railler. Elle lui tendit néanmoins sa pétition qui bénéficiait de tout un tas de sort de protections (pire qu’un contrat de courtage signé avec un gobelin) pour voir sa réaction. Et d’un coup de baguette, elle ramassa tous ses flyers qu’un coup de vent avait commencé à disperser. C’était avec un petit sourire de provocation qu’elle avisait le garçon, lequel se transforma bientôt en sourire impressionné lorsqu’il commença à gratter le parchemin avec sa plume. « Si tu souhaites rester anonyme, tu n’as qu’à cocher la dernière case ... ». Le sortilège mélangeait alors toutes les lettres du prénom et nom pour en faire une anagramme, ce n’était pas une garantie parfaite d’anonymat, mais c’était déjà ça.

______________________________
Ordre du Phénix
La jeunesse conférait l'invulnérabilité, l'immortalité, cette conviction inébranlable que pour vous les choses seraient différentes. Un sortilège ne s'échapperait jamais en sifflant pour ne laisser que le néant.


Dernière édition par Marlene McKinnon le Dim 10 Mai 2020 - 11:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Barty Croupton Jr

Barty Croupton Jr


PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 236
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Holland - Crédit: Galaad
| SANG : Pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Echec
| PATRONUS : Corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

CROUPTON DEMISSION - Flasback- Novembre 1976 (Marly) Empty
MessageSujet: Re: CROUPTON DEMISSION - Flasback- Novembre 1976 (Marly) CROUPTON DEMISSION - Flasback- Novembre 1976 (Marly) 129196351Ven 8 Mai 2020 - 12:24

La lionne était aussi surprise que si elle avait vu un Sombral. Pour elle, c’était vraisemblablement impossible que Junior puisse signer une pétition contre son propre père. On voyait bien, qu’elle ne le connaissait pas. En guise de réponse à son « « Sérieusement » d’interrogation, le 5ème année se contenta de croiser son regard, comme pour dire « bet it » et de lui sourire avant de prendre sa plume pour commencer à signer. Elle était à présent aussi surprise qu’admirative de l’acte du jeune homme. Pensait-elle vraiment, elle la grande justicière qui devait probablement soutenir que répartir les élèves par maison selon un trait de leur personnalité était une discrimination, que seuls les favoris de Godric sont courageux. ?« « Si tu souhaites rester anonyme, tu n’as qu’à cocher la dernière case ... ». Il était hors de question de rester anonyme. Il voulait que son père sache qu’il avait signé ce formulaire. Il savait que sa signature allait l’affaiblir politiquement. Il voyait déjà un article de la gazette du sorcier titré « Le chef du département de la Justice Magique désavoué par son propre fils ». Un sourire narquois gagna le visage de l’aigle. Puis il pensa à sa mère. Comment allait-elle réagir. Serait-elle blessée ? Peut-être devait-il rester anonyme pour elle. Il hésita un instant mais la haine du paternel était bien plus forte que l’amour maternel. « Hors de question ! Je souhaite même que mon nom soit en haut de la liste» dit-il en inversant l’ordre des signatures pour placer son nom au sommet de la liste, juste en dessous de celui de Marlène d’un geste de la baguette. « Là ta pétition ne va pas passer inaperçu. Peut-être que la gazette du sorcier va te contacter !» Il risquait de se prendre une beuglante mais ce n’est pas pire qu’un sortilège dans le dos par votre propre fils non ? «Donne moi des prospectus, je vais t’aider à les distribuer et à faire signer cette pétition» continua-t-il avec un aplomb aussi grand que celui de son paternel. Il n’avait pas de problème à faire tomber son propre père. Est-ce pour cela que Senior n’aurait pas de scrupule non plus à envoyer Junior à Azkaban ? «CROUPTON DEMISSION ! CROUPTON DEMISSION ! CROUPTON DEMISSION» son ton était de plus en plus vindicatif et d’un geste élégant de la baguette, il transforma les prospectus en avion de papier et les envoya voler à côté des passants. Le fait que le propre fils du responsable politique décrié appelait à sa démission retenait l’attention. De plus en plus d’élèves s’arrêtaient pour observer Junior, comme Marlène l’avait observé et il avait de plus en plus de cible à qui envoyer des avions de papier.
Revenir en haut Aller en bas
Marlene McKinnon*

Marlene McKinnon*


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 1201
| AVATARS / CRÉDITS : © Thx Agathe
| SANG : ⊰ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

CROUPTON DEMISSION - Flasback- Novembre 1976 (Marly) Empty
MessageSujet: Re: CROUPTON DEMISSION - Flasback- Novembre 1976 (Marly) CROUPTON DEMISSION - Flasback- Novembre 1976 (Marly) 129196351Lun 11 Mai 2020 - 13:01

Junior n’était pas un sorcier qui cherchait l’anonymat. Tout au contraire même, remarqua Marlene lorsqu’il plaça son nom sous le sien en tête de pétition. Il y avait suffisamment de sorciers qui aimaient briller sous les feux des projecteurs au sein de sa maison pour qu’elle sache les reconnaître en dehors au premier coup d'oeil. Le sorcier qui lui faisait face était encore jeune mais elle voulait bien mettre sa main dans la gueule du dragon qu’il ferait un jour parler de lui. Elle ne rêvait pourtant pas que sa pétition fasse la une de la gazette. Ses actions n’attiraient jamais l’attention en dehors de l'école, échouaient systématiquement. « Compte sur moi pour partager très volontiers l’interview avec toi si ça devait arriver … » lui répondit-elle tranquillement.

L’énergie et la fougue du plus jeune n’en finissaient pas de la surprendre, la plus grande fut donc généreuse avec lui en prospectus. « Je trouve ça très courageux de ta part ». C’était un compliment sincère. Si elle même avait été la fille de celui dont elle réclamait la tête, aurait-elle eu le cran de protester contre ? Cela était incertain. La famille passait bien souvent chez elle avant tout le reste, elle se considérait heureuse d'être née d’un père sorcier et d’une mère moldue si tolérants. « CROUPTON DÉMISSION ! POUR UNE VRAIE JUSTICE NON AUX DOLORIS ! » cria-t-elle avec le gamin dans les couloirs. Il ignorait les regards parfois étonnés parfois dégoûtés que les autres élèves lui lançaient. Quelque chose la convainquait de la sincérité du sorcier, ses opinions ne tenaient pas de la simple crise d’adolescence. Lorsque le flux d’étudiants se tarit un peu, elle coula un nouveau regard à son superbe disciple. « Quelque chose me dit que ton père ne doit pas être très réceptif à tes opinions quand tu rentres à la maison pendant les vacances, c’est dommage pour lui ! ».

______________________________
Ordre du Phénix
La jeunesse conférait l'invulnérabilité, l'immortalité, cette conviction inébranlable que pour vous les choses seraient différentes. Un sortilège ne s'échapperait jamais en sifflant pour ne laisser que le néant.
Revenir en haut Aller en bas
Barty Croupton Jr

Barty Croupton Jr


PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 236
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Holland - Crédit: Galaad
| SANG : Pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Echec
| PATRONUS : Corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

CROUPTON DEMISSION - Flasback- Novembre 1976 (Marly) Empty
MessageSujet: Re: CROUPTON DEMISSION - Flasback- Novembre 1976 (Marly) CROUPTON DEMISSION - Flasback- Novembre 1976 (Marly) 129196351Mer 21 Oct 2020 - 10:00

« Compte sur moi pour partager très volontiers l’interview avec toi si ça devait arriver … » Voilà qui n’était pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Le jeune aigle rêvait déjà de pouvoir, tel un serpent, cracher son venin sur son père dans la gazette du sorcier. Nul doute que cela ferait la première page du journal. De quoi rendre Junior célèbre et de quoi faire chuter la popularité de senior. Il ne deviendra jamais Ministre de la Magie et il perdrait probablement son poste de Directeur du Département de la Justice Magique, en même temps qu’il perdrait définitivement un fils. Pouvait-on rêver plus douce vengeance ? « Soyons honnête, si on partage l’interview, tu risques d’être totalement éclipsée. On préféra écouter le fils de celui dont la tête est mise à pris, qu’une .... Le jeune sang pur marqua une courte pause. Le mot qui allait sortir de sa bouche : Sang impure ? Sang de Bourbe ? N’était pas politiquement correcte. Le pire c’est qu’il n’avait rien, pour le moment, contre les sorciers nés de parents moldus « Euh, sans offense,  sorcière née de parents moldus inconnus» . A être (pas) élevé par un politicien, on en adoptait vraisemblablement le langage. Cette phrase, si elle n’était pas fausse, montrait bien tout l’orgueil de Junior. Encore une chose qu’il avait héritée de son père. Qu’il le veuille ou non, il lui ressemblait bien plus qu’il voulait l’admettre.  Mais pour l’heure,  il n’était pas question de chercher à ressembler à son père mais plutôt de chercher à le décrédibiliser. Entre deux «CROUPTON DEMISSION ! » scandée, le poing en l’air tel un (gobelin ?) révolutionnaire, il échangeait quelques phrases avec la préfète des rouges et or. Elle lui disait qu’elle le trouvait courageux. «  Je trouve ça très courageux de ta part » venant d’une gryffondor, il fallait le prendre comme un compliment, et il était on ne peut plus fier de prouver que le courage n’était pas l’apanage des rouge et or. En bon Serdaigle, il lui répondit avec sagesse «le courage n’est pas l’absence de peur mais la conviction que la peur n’est pas le plus important » . Avoir peur des représailles n’était rien comparer à sa volonté de détruire son père. A sa volonté de le faire souffrir comme il le faisait souffrir. «le plus important pour moi, c’est que le monde comprenne que cet homme n’est pas celui qu’il prétend être, c’est un imposteur, un incapable. » . Plus il l’insultait et plus le ton de sa voix était féroce. On pouvait voir sur son visage toute cette haine qu’il ressentait envers celui qui avait pourtant contribué à lui donner la vie.  «CROUPTON DEMISSION! Autoriser les impardonnables ! C’est lui le coupable » scanda-t-il sur un ton très vindicatif. Il n’était pas peu fier de sa rime. A protester contre son paternel au côté de Mc Kinnon, Junior se sentait vivant. « Quelque chose me dit que ton père ne doit pas être très réceptif à tes opinions quand tu rentres à la maison pendant les vacances, c’est dommage pour lui ! » . Il laissa échapper un petit rire. Encore faudrait-il qu’il soit présent à la maison pour pouvoir écouter ses opinions. Il vivait dans son stupide Ministère. «Mon GENITEUR –» Il insista sur le terme géniteur comme pour montrer qu’il refusait toute dimension filiale dans leur relation« n’est pas vraiment souvent à la maison. Il passe tout son temps au Ministère.  Quand on se parle, c’est pour s’écharper comme des Trolls !» conclut-il avec nonchalance. Qu’indiquait ce ton ? Qu’il s’en fichait ? Ou au contraire, qu’il s’en détachait pour ne pas souffrir ?


Dernière édition par Barty Croupton Jr le Mar 27 Juil 2021 - 18:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marlene McKinnon*

Marlene McKinnon*


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 1201
| AVATARS / CRÉDITS : © Thx Agathe
| SANG : ⊰ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

CROUPTON DEMISSION - Flasback- Novembre 1976 (Marly) Empty
MessageSujet: Re: CROUPTON DEMISSION - Flasback- Novembre 1976 (Marly) CROUPTON DEMISSION - Flasback- Novembre 1976 (Marly) 129196351Jeu 12 Nov 2020 - 10:04

Marlene avait l’air d’une moldue : de ses robes vichy en promotion chez BIBA jusqu’à sa permanente inspirée de Farrah Fawcett. Si ce n’était sa baguette qu’elle portait toujours visible sur elle depuis le dernier bal de noël, parfois nonchalamment glissée dans son chignon, rien n’indiquait qu’elle était une sorcière. Elle avait fait perdre plus de points à sa maison en détournant constamment son uniforme (jupe raccourcie et cravate nouée en bandeau ou en ceinture) que lors des quelques esclandres provoquées contre cette chipie d’Azelma Travers. Pour le plus grand damn du Professeure McGonagall ! La sorcière ne s’étonna donc pas de la confusion du plus jeune, s’en offensa encore moins, mais le corrigea d’un ton tranquille. « Mon père est un sorcier ». Cela faisait à pleine plus d’une année qu’elle avait rencontré son père pour la première fois, et il était encore étrange de l’appeler ‘mon père’, elle ne l’appelait pas encore ‘papa’. Elle ne le réduisait plus non plus à un simple rôle de ‘géniteur’ comme le faisait le plus jeune. Impossible de ne pas considérer Bartemius Junior avec une sincère curiosité tandis que son zèle l’aidait à distribuer des flyers, puis finalement avec une certaine compassion.

La majorité des élèves avait fini de sortir de classe et les derniers retardataires, pressés de s’attabler autour d’un riche dîner, ne feignaient même plus d’écouter les deux détracteurs du ministère. « Jusqu’à ma cinquième année, je préférais faire croire que mon beau-père, un moldu donc, était mon père - elle tourna son regard amusé vers celui, qu’elle devinait perplexe, du plus jeune - Je ne connaissais absolument rien de mon vrai père mais je le détestais, comme je n’ai jamais détesté personne d’autre. Je croyais qu’il nous avait abandonné ma mère et moi. Et c’était vrai, dans une certaine mesure, seulement beaucoup plus compliqué que ce qu’il n’y paraissait … ». Les flyers serrés contre sa poitrine, la plus grande se tenait maintenant droite devant le serdaigle. On lisait de la maturité dans son regard mais sa petite taille, aperçue du haut de son mètre soixante dix huit, rappelait qu’il était encore un petit garçon. Cela était terrible de porter à la fois autant de solitude et de haine à son âge. Elle avait réprimé la sienne jusqu’à frôler l’explosion, elle le savait bien. Caradoc aussi le savait, après qu’elle l’ait publiquement agressée, le confondant au début avec leur père. « Je crois que ce que je veux dire c’est … n’arrête pas ta lutte politique contre lui, jamais et au contraire, j’adore ! - félicitations avec un petit rire et le regard brillant du souvenir d’une émotion, enfouie et passée, que son visage frêle et pâle sous ses tâches de son, faisait resurgir - Mais le jour où tu seras prêt, parle peut-être avec lui … de fils à père … tu pourrais être surpris ? ».

______________________________
Ordre du Phénix
La jeunesse conférait l'invulnérabilité, l'immortalité, cette conviction inébranlable que pour vous les choses seraient différentes. Un sortilège ne s'échapperait jamais en sifflant pour ne laisser que le néant.
Revenir en haut Aller en bas
Barty Croupton Jr

Barty Croupton Jr


PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 236
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Holland - Crédit: Galaad
| SANG : Pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Echec
| PATRONUS : Corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

CROUPTON DEMISSION - Flasback- Novembre 1976 (Marly) Empty
MessageSujet: Re: CROUPTON DEMISSION - Flasback- Novembre 1976 (Marly) CROUPTON DEMISSION - Flasback- Novembre 1976 (Marly) 129196351Mar 27 Juil 2021 - 19:30

Si j’avais rejoins la rouge et or dans sa propagande aujourd’hui, ce n’était pas parce que j’étais pro égalité, c’était parce qu’elle s’attaquait à celui qui ose se définir comme mon père. L’attaquer lui, c’était tout ce qui m’intéressait, pas les multiples batailles sans lendemain de la gryffone. Demain, si elle s’en prend à Morfin Carrow, je ne serais pas à ses côtés pour manifester. Alors qu’en réalité, entre les deux technocrates, il n’y en a pas un pour rattraper l’autre et vraiment aucun des deux ne mérite de devenir Ministre de la Magie. A côté d’elle, je scande des slogans hauts et forts. Je veux que tout le monde remarque comme je m’oppose à lui. Puis, je me mets à parler à Mc Kinnon de son père à elle et surprise, elle me révèle que son père un sorcier « Mon père est un sorcier ». Je plisse les yeux interloqué. Je l’ai pourtant déjà entendue dire que son père était un moldu. Est-ce qu’elle a fumé du péteuforik ? Ne voulant pas le vexer, je réponds par une pirouette «Tout le monde dit pourtant que tu es née moldue ! Même le baron sanglant t’appelle....» ne voulant pas choquer, il se met à chuchoter à son oreille «la sang de bourbette des Bouffons d’or...» . Contraction de l’injure « sang de bourbe » et de préfète. Quelques secondes plus tard, elle m’offrit une explication
« Jusqu’à ma cinquième année, je préférais faire croire que mon beau-père, un moldu donc, était mon père » . Voilà donc qui expliquait les choses. Et si c’était là l’explication rationnelle ? Si tous les enfants nés de parents moldus avaient en réalité pour père un sorcier qui ne les avait pas reconnus. Cela pourrait expliquer comment des personnes sans pouvoirs pouvaient engendrer des sorciers. Certains puristes devaient avoir honte de leurs frasques avec des moldus et n’assumaient donc pas leur parternité. « Je ne connaissais absolument rien de mon vrai père mais je le détestais, comme je n’ai jamais détesté personne d’autre. Je croyais qu’il nous avait abandonné ma mère et moi. Et c’était vrai, dans une certaine mesure, seulement beaucoup plus compliqué que ce qu’il n’y paraissait … ». . Nous étions donc deux à détester notre père. Et encore, le sien avait eu au moins le mérite de disparaître clairement et de lui foutre la paix. Le mien m’avait abandonné en ce sens qu’il ne s’occupait jamais de moi, ne se souciait jamais de moi. Par contre, pour me pourrir la vie, là, il était bel et bien présent. D’une certaine façon, j’enviais l’abandon dont se disait victime la Mc Kinnon. «Ma vie aurait été bien plus simple si le mien avait eu l’intelligence de faire la même..» . N’allez pas croire que je ne pense pas ce que je dis. J’en suis convaincu. Seul avec ma mère, j’aurais été heureux. Nous aurions été heureux. Je continuais à distribuer des tracts aux quelques badauds qui occupaient encore les couloirs. La majorité des élèves avaient déjà regagné une salle de cour pour les plus chanceux, ou le soleil du parc pour ceux qui étaient plus feignants et n’avaient pris que très peu de matières. « Je crois que ce que je veux dire c’est … n’arrête pas ta lutte politique contre lui, jamais et au contraire, j’adore ! ». . En vérité, cette lutte n’avait rien de politique, elle était surtout le fruit d’une crise d’adolescence couplé d’un syndrome d’Œdipe a retardement et complètement imputable à une attitude abandonniste et autoritaire d’un père démissionnaire. C’est du moins ce que j’avais cru en comprendre en me plongeant dans des ouvrages de psychomagie de la bibliothèque. « Mais le jour où tu seras prêt, parle peut-être avec lui … de fils à père … tu pourrais être surpris ? » . Parler de père à fils ? Quelle drôle d’idée. Voilà une chose que nous ne faisions plus et ce depuis des années. Les seuls fois où nous « parlions », c’était pour nous insulter. Tout ce dont je rêvais, c’était de lui faire mal, comme il me faisait mal. Je voulais qu’il soit déçu de moi, comme je suis déçu de lui. A cet instant précis, j’ignorais qu’en sortant de Poudlard, je trouverais la solution. J’ignorais que je deviendrais un fidèle serviteur du Seigneur des Ténèbres qui deviendra le père que je n’ai jamais eu. J’ignorais que mon allégeance serait révélée aux yeux de tous au cours du séance présidée par mon père qui m’enverrait à Azkaban. Mais tout cela, était sûrement déjà écrit et une pratique assidue de la divination aurait peut-être pu me l’apprendre. «Tu sais, je crois qu’il me tuerait pour être Ministre, ou m’enverrai à Azkaban, alors tu vois, j’ai pas trop envie de lui parler » dis-je tranquillement sans me douter du caractère prémonitoire de mes dires. J’avais assez parlé avec elle. J’étais ici pour humilier mon père et c’est ce que j’allais faire : «SENIOR DEHORS ! CROUPTON DEMISSION ! SENIOR DEHORS ! CROUPTON DEMISSION» répétais-je en avançant dans le couloir avec des tracts à la main.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




CROUPTON DEMISSION - Flasback- Novembre 1976 (Marly) Empty
MessageSujet: Re: CROUPTON DEMISSION - Flasback- Novembre 1976 (Marly) CROUPTON DEMISSION - Flasback- Novembre 1976 (Marly) 129196351

Revenir en haut Aller en bas

CROUPTON DEMISSION - Flasback- Novembre 1976 (Marly)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» (1976) Devoir 1 : Potion contre les furoncles - jusqu'au 28 novembre
» DELIBERE JUSQU'AU 22 NOVEMBRE | Procès de Kieran Graves, septembre 1976
» L'arroseur arrosé || MARLY ||
» All Along the Whatchtower ─ Croupton Sr
» Retrouvailles et papotage [Marly + libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1977-1978
-