Le nouveau design est installé ! Nous remercions chaleureusement l'Ecureuil pour son travail magnifique !
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
-47%
Le deal à ne pas rater :
Xiaomi Fan 2 Lite – Ventilateur sur pied intelligent à 38,35€
38.35 € 72.74 €
Voir le deal

Partagez

La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Athos Greyson

Athos Greyson


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 500
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Jonas by non uccidere
| SANG : Pur, moitié américain.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Tobias blessé, ou pire.
| PATRONUS : Un renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon Empty
MessageSujet: La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon 129196351Jeu 28 Mai 2020 - 13:48

Ce soir, l’ambiance du Chaudron Baveur était calme. Très calme. Trop calme. Athos trouvait ça louche, même si en comparaison des bars de l’Allée des Embrumes, tout était finalement assez calme. Pourtant, il avait l’habitude de venir ici en soirée, accompagné ou non, parce qu'après tout, quel sorcier n'y venait pas ? Non pas qu'Athos aimait faire comme tout le monde mais ici, il se fondait encore plus dans la masse, adoptant en général un look plus décontracté. Il y régnait une atmosphère confortable et familière, idéale quand la mélancolie s’emparait un peu de lui.

Et ce soir, Athos était d’humeur mélancolique. Le problème d’un cerveau qui a tendance à retenir beaucoup de choses, c’était qu’il était difficile d’en effacer une information. Malgré tous les efforts du monde, si on vous demandait de ne pas penser à un éruptif, à quoi alliez-vous penser ? Alors quand Athos suppliait sa mémoire d’effacer la date d’anniversaire de sa mère, il en était incapable. Dès qu’il avait ouvert les yeux, il avait senti le spleen s'installer dans son ventre. Comme un fantôme un peu triste qui lui collait aux basques, l’impression ne l’avait pas quitté de la journée tandis qu’il vaquait à ses occupations. Cinquante ans. Cinquante ans tout ronds. Il avait sincèrement hésité à lui envoyer un hibou pour l’occasion, mais il savait que son père l’intercepterait et il ne voulait pas lui donner cette satisfaction. Et puis, même s’il parvenait à trouver un moyen avec ses talents en dissimulation - et il le pourrait - sa mère serait sans doute bien trop triste de recevoir une telle lettre. Même si l’absence de nouvelles devait la rendre folle. S’il n’avait été aussi terrorisé à l’idée de remettre les pieds chez lui, sans doute aurait-il pu transplaner jusqu’au manoir pour lui offrir sa présence en cadeau. Mais il se savait incapable de confronter tous ces démons du passé. Pendant un temps, il avait songé à la recroiser un jour quand elle sortait, mais finalement, elle ne sortait quasiment jamais, emprisonnée dans sa tour d’ivoire. Ne valait-il mieux pas laisser tout ça derrière lui, après tout ? Triste constat, mais aujourd’hui, Athos Greyson était un orphelin. Il avait accepté l’idée, c’était ainsi.

Pourtant, ce soir, il sirotait un délicat martini avec une pointe de citron. Sa boisson préférée. Il trinqua silencieusement à sa mère tandis que le barman, qui le connaissait bien à force, le dévisageait avec un air étrange. Ce n’était pas tellement dans les habitudes d’Athos de boire un alcool un peu raffiné comme ça. Mais il ne pipa mot et retourna à l’essuyage de ses verres. Athos noya ses pensées amères dans le liquide qui ne l’était pas tant. Peut-être aurait-il dû choisir un bar plus bruyant pour étouffer ses pensées. Mais non, vraiment, ce soir, Le Chaudron Baveur était bien calme. Le son caractéristique de la porte qui grinçait comme une longue supplique le tira dans ses pensées et il y jeta un oeil en coin, se retournant finalement pour y faire face quand il aperçut une tête connue. Tiens tiens…

Voir son meilleur pote debout après lui avoir rendu visite à Sainte-Mangouste lui faisait un bien fou. Il lui décocha un sourire sincère qui ne fit que s’agrandir quand il remarqua la personne qui l’accompagnait. Est-ce que ces yeux lui jouaient un tour ? Est-ce que Shannon venait de franchir la porte du bar avec… une fille ? Il aurait pu lâcher un rire tellement la situation était hilarante. Est-ce qu’il savait au moins que c’était une fille ? Se retournant élégamment sur son tabouret au comptoir, il capta le regard de son meilleur ami, ayant quand même un peu de mal à masquer sa satisfaction. Cette distraction était largement suffisante pour le détacher de sa mélancolie et il avala son martini d’une traite, grimaçant tandis qu’il se souvenait qu’il détestait vraiment ce goût.

« Hey Shannon ! » Lança-t’il pour attirer son attention et l’inviter à le rejoindre. Ça n’était pas du tout un date, il en était sûr, alors autant passer la soirée en leur compagnie. Il n'avait pas le goût d'être seul ce soir. Tandis que le duo improbable le rejoignait, il se demanda comment son meilleur ami incapable d’aligner trois mots avec la gente féminine pouvait bien être en compagnie d’une fille, qui plus est plutôt jolie. Mais Athos ne fit pas traîner son regard sur elle de façon appuyée. Il était surtout content de voir Shannon, et il n’était pas d’humeur pour le reste. En plus, elle avait franchement l’air de sortir de Poudlard, et bon… D’ailleurs, vraiment, c’était intriguant. Qu’est-ce qu’il foutait avec une gamine, à être aussi décontracté ? Athos savait que Shannon traficotait des trucs dont il ne lui parlait pas trop, s’éclipsant de temps à autre à base d’excuses un peu nulles. Mais il ne lui en tenait jamais bien rigueur, ayant lui même ses petits secrets dans lesquels il n’incluait pas son pote. Il avait déjà assez de problèmes comme ça, pas la peine d’en rajouter. La jeune femme était-elle une part de ce secret ? Auquel cas, la soirée promettait d’être vraiment intéressante.

Lorsque le couple - rien que ce mot le faisait marrer intérieurement - arriva à sa hauteur, Athos attrapa l’épaule de son meilleur pote, sincèrement content de le voir en meilleur état. « Ça fait plaisir de te voir. » Athos avait rarement un ton aussi joyeux, c’était vraiment étrange. Mine de rien, Athos avait énormément souffert de cet événement et de ses visites à l’hôpital magique. Surtout que leur dernière aventure s’était mal terminée. Il avait eu beau s’excuser, il s’en serait voulu à mort si Shannon ne s’était relevé de cette épreuve.« D’ailleurs, pour fêter le fait que tu sois encore passé à côté de la mort, c’est moi qui vous invite. »  Athos posa finalement son regard sur la jeune femme à qui il adressa un signe de tête et un gentil sourire. « Athos, enchanté. Qu’est-ce qui te ferait plaisir ? » L’invitation valait pour elle aussi, évidemment. Il avait tellement hâte de savoir ce que ces deux-là faisaient ensemble, alors si l’alcool pouvait délier les langues.

______________________________


I should have known
I'd leave alone.

@Renegade


Dernière édition par Athos Greyson le Ven 29 Mai 2020 - 1:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 502
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | suskindkore
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon Empty
MessageSujet: Re: La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon 129196351Ven 29 Mai 2020 - 1:12

Le QG de l'Ordre du Phénix avait cela de merveilleux qu'il s'agissait d'une charmante petite baraque avec tout ce qu'il fallait pour y vivre. Une cuisine, un salon, une salle d'entraînement, un espèce de petit dortoir où dormir et même une salle de bain. En rentrant de leur mission foireuse, Shannon s'était jeté dans la douche sans plus de cérémonie. S'enlever la crasse des égouts lui avait réellement apporté une forte satisfaction. Il était sortit de la douche les cheveux trempés mais au moins, il était propre. Il avait retrouvé Marlene une heure plus tard dans le salon de l'Ordre pour transplaner en sa compagnie au Chaudron Baveur. Le jeune homme l'invita à entrer la première. Il y avait du monde, comme tous les soirs, au Chaudron Baveur. Mais au moins, on y avait l'assurance d'y boire une bonne pinte. Encore fatigué de sa journée et plus généralement des semaines précédentes, il était toutefois content de faire sortir la jeune femme pour lui faire penser à autre chose. Quand il avait perdu sa baguette au Brésil, il s'en était voulu pendant des jours, et avait remercié le ciel de savoir trouver le nord.

Le regard de l'irlandais s'accrocha néanmoins presque immédiatement à celui de son meilleur ami et un grand sourire sincère éclaira son visage. Avec Athos au moins, c'était généralement l'assurance de passer une bonne soirée de beuverie. « T'es un vrai pilier de bar primo » répondit-il au salut du jeune homme. Athos passait ses soirées à boire avait-il l'impression. Certaines fois en sa compagnie, il était vrai. Shannon passait plus ses soirées à traîner qu'à vraiment boire, finalement. Il buvait même assez peu. Mais pour remonter le moral de Marlene et de sa baguette cassée, il voulait bien passer la soirée avec elle, en tout bien, tout honneur. Et s'il y avait Athos, ce n'en était que mieux. « Va falloir plus qu'un verre, parce qu'avec l'après-midi qu'on a passé... » - il coula un regard vers la sorcière avant d'ajouter en affichant un air blasé - « sache qu'il y a des trucs vraiment bizarres dans les égouts anglais, vraiment bizarres. En tout cas, je te présente Marlene ». Shannon afficha un gentil sourire à l'attention de la jeune femme pour la mettre plus à l'aise, avant de fourrer ses mains calleuses dans ses poches. Le jeune homme ne savait pas s'il avait contaminé l'écossaise avec sa poisse légendaire, mais quoiqu'il en soit, tomber sur un crabe de feu puis sur un gang de gobelins mafieux dans les égouts anglais, même Athos n'y croirait pas. Et pourtant... Il commanda une bière, tout ce qu'il y a de plus trivial, à la suite de la commande de Marlene avant de poser ses fesses à côté d'elle sur la chaise haute.

______________________________
Mad dog

and sometimes the mad dog bites

@okinnel.
@renegade
Revenir en haut Aller en bas
Marlene McKinnon*

Marlene McKinnon*


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 1201
| AVATARS / CRÉDITS : © Thx Agathe
| SANG : ⊰ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon Empty
MessageSujet: Re: La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon 129196351Jeu 4 Juin 2020 - 11:25

Le pas nonchalant et l’air détendu de Marlene, lorsque ses bottines emboîtèrent le pas de Shannon à l’intérieur du Chaudron Baveur, DING, ça contrastait absolument avec le comportement de harpie qu’elle avait eu lors de sa préparation. Une heure ? Pour retirer l’odeur tenace des égouts de ses boucles blondes ? La mission se révélait aussi complexe que celle de secourir Mongoldingus Fletcher. Mais après le vidage du ballon d’eau chaude et l’épuisement de sa dernière cartouche de lissenplis, la sorcière parvint et vainct ! Son petit frère qui la provoquait, elle avait résisté à l’envie de l’étriper. Les offensives répétées de leur mère qui souhaitait savoir pourquoi elle se mettait du mascara sur ses cils, elle avait su les éviter. Il y avait d’une part sa famille moldue et ses amies d’école auxquels elle était obligée de mentir (sans être bien douée pour la chose) et de l’autre les membres de l’Ordre du Phénix qui la traitaient comme une enfant. Sans qu’elle ne sache bien pourquoi ni comment, Shannon était devenu cette année son unique, et forcément meilleur, compañero. Le petit crush qu’elle entretenait secrètement pour lui, ce n’était rien de plus que le piment de leur relation.

Son visage s’éclaira d’un sourire sincère lorsque l’un de ses anciens camarades de maison et amis vint à leur rencontre aussitôt le pas de la porte passé. C’était du moins ce que la sorcière devinait tandis que leur ami commun le mettait dans la confidence de leur malodorante promenade. « Au cas où cet endroit de villégiature te ferait de l’oeil … » ajouta-t-elle un trait d’ironie à leur cocktail qu’elle était assez curieuse de mieux connaître. Athos, se présenta-t-il, était chaleureux et savait parler à ses racines écossaises ! Qu’est-ce qui lui ferait plaisir ? « Eh bien, j’adore tes amis Shannon ! Pourquoi tu ne me les présentes pas plus souvent ? - puis au sympathique sorcier déjà pourvu d’un martini - Marlene McKinnon, enchantée ! Et ouais, la pinte de leur bière la plus chargée, ça me paraît être un bon début, je te remercie ! ». La sorcière était encore morose de la perte de sa première baguette mais pour autant, elle s'était résolue à ne pas imposer son caractère de goule mal lunée à ses pairs. La catastrophique mission avait au moins été une réussite pour le crabe de feu. Rubeus Hagrid s'était fait tout un devoir de rapatrier la créature dans le seul endroit du monde où elle serait protégée, une longue zone côtière des Fidji transformée en réserve. Enfin, après que son premier réflexe ait été de se demander quelle adorable bestiole serait née de son hybridation avec une manticore. Une question auquel heureusement aucun sorcier n'aurait jamais la réponse. Edgar Bones l'avait dissuadé des dangers de la poursuite d'une telle expérience, ouf !

Le Chaudron Baveur n'était pas l'endroit de prédilection de Marlene à Londres. Il faut dire qu'elle avait vachement soulé ce bon vieux Tom (plus que lui ne l'avait soulé, quelle ironie pour un barmaid) avec une de ses pétitions à l'époque de sa cinquième année. Elle avait réclamé que le Chaudron Baveur soit rouvert aux moldus. Avec un peu de chance, il ne la reconnaîtrait pas. Elle se dirigea malgré tout par précaution vers la table la plus éloignée du bar, leur chance que l'endroit ne soit pas bondé ce soir, et parla un peu moins fort que d'habitude. « Vous saviez que le Chaudron Baveur était un pub également ouvert aux moldus jusqu'en 1689 ? ».

______________________________
Ordre du Phénix
La jeunesse conférait l'invulnérabilité, l'immortalité, cette conviction inébranlable que pour vous les choses seraient différentes. Un sortilège ne s'échapperait jamais en sifflant pour ne laisser que le néant.
Revenir en haut Aller en bas
Athos Greyson

Athos Greyson


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 500
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Jonas by non uccidere
| SANG : Pur, moitié américain.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Tobias blessé, ou pire.
| PATRONUS : Un renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon Empty
MessageSujet: Re: La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon 129196351Dim 7 Juin 2020 - 1:37

Pas une seule seconde Athos ne se demanda s’il dérangeait. Après tout, c’était Shannon. Et une fille. Jeune. Aucune chance que cela ne soit un rendez-vous galant. Et si c’était le cas, franchement, emmener une fille au Chaudron Baveur pour un rencard, c’était très foireux, même pour Shannon. Et puis, le jeune malfrat était tellement content de le voir qu’il ne s’était pas posé la question de se faire discret, pour une fois. À vrai dire, il n’appliquait ce principe qu’à son métier. Pour le reste, il aimait assez être remarqué. Shannon lui adressa un sourire, et le voir aussi en forme lui fit réellement chaud au coeur. L’irlandais latino l’accueillit avec une remarque qui tendait à devenir de plus en plus vrai ces derniers temps. Athos et les bars, c’était devenu une habitude. Au départ, il se rassurait en disant qu’il faisait ça pour le boulot mais en réalité, il ne buvait pas de la citronnade pendant ces moments là. Bien sûr, il fallait entretenir son image. Mais si seulement c’était la seule raison…

Shannon avait aussi l’air ravi de le voir en tout cas, et accepta avec joie son invitation avant de lui balancer une info qui piqua sa curiosité. Du O’Mahony tout craché, vraiment… À peine sorti de l’hosto que déjà, il se fourrait dans des embrouilles plus grosses que lui - même si ça n’était pas bien difficile. Ainsi donc, Marlene, qu’il lui présenta rapidement, et lui avaient passé leur aprem dans les sous-sol de la ville… Même pour lui traînait dans ce qu’il considérait être les bas-fonds de Londres, il n’avait jamais été jusqu’à fréquenter les égoûts. Soupirant en levant les yeux au ciel devant l’attitude de son indécrottable ami, il ne posa pas de questions supplémentaires sur cette histoire, même si une myriade se bousculaient dans son crâne en surchauffe. « Ah, Shannon, tu me surprendras toujours… » lâcha-t’il pour répondre à cette nouvelle bizarrerie. Mieux valait attendre qu’ils soient servis pour demander des détails.

Athos prêta donc la part d’attention nécessaire à la jeune femme qui accompagnait Shannon - non vraiment, dit comme ça, c’était bizarre ! - qui se présenta donc avec son nom complet, et semblait très contente qu’on lui paye une tournée. S’il n’y avait que ça pour lui faire plaisir. Elle était aussi ravie de le rencontrer et débordait d'un étrange enthouasiasme à son égard. Shannon, lui présenter ses amis.: mais pourquoi faire ? Tout ça devenait de plus en plus intriguant. De plus près, il eut tout le loisir de remarquer qu’elle était effectivement jeune, grande et élancée, le regard joyeux et maquillé - tiens, tiens… Quand elle opta pour une bière, il se dit qu’elle lui plaisait bien finalement, et pas dans le sens salace du terme. Une bonne camarade de beuverie, en somme. Athos commanda donc deux autres pintes suite à celle de Shannon, et suivit la jeune femme jusqu’à une table un peu isolée, Shannon leur emboîtant le pas. Il eut envie de se retourner et de lui lancer un clin d’oeil juste pour le rendre mal à l’aise, mais l’occasion ne s’y prêtait pas. Il lui lança juste un regard malicieux qui voulait dire Tu m'expliques ? Mais il était persuadé que son meilleur ami n’y comprendrait absolument rien.

Une fois à la table, Athos s’installa en face de la jeune femme, laissant tout le loisir à Shannon de poser ses fesses malchanceuses où il le souhaitait. Calant une pinte devant chaque soiffard à cette tablée, il s’apprêtait à porter un toast un peu sympa quand Marlene prit la parole d’un ton bas. Pardon ? Lui qui arborait toujours une poker face ne put retenir l’éclair de perplexité qui traversa son visage et fit légèrement lever son sourcil gauche. Son regard dériva jusqu’à Shannon, histoire de voir s’il trouvait ça normal qu’elle aborde un tel sujet de pétage d’ambiance au bout de cinq minutes. Mais il n’y trouva aucune réponse. Ainsi donc, Marlene venait de dévoiler deux importantes informations à Athos. D’abord, elle n’avait pas beaucoup l’habitude de sortir, et de traîner dans les bars. Ou alors, deuxième information, avec ses amis militants pour les droits des moldus, des elfes, des hippogriffes opprimés ou que savait-il encore. Non pas qu’Athos était contre ce genre de choses, au contraire. Mais ça ne voulait pas dire non plus qu’il avait envie d’en débattre autour d’une bière. La seule raison pour laquelle il aurait pu faire semblant de s’y intéresser, ça aurait été parce qu’il avait envie de passer la nuit avec elle. Et ça n’était clairement pas le cas.

Un instant, il hésita à carrément changer de sujet de conversation, mais il se dit qu’il fallait quand même faire bonne impression et ne pas briser les rêves et espoirs de cette petite tout de suite. Et puis, elle se vexait peut-être plus facilement que Shannon, qui était habitué aux assauts et railleries de son ami. « En tant que pilier de bar, je dois dire que je suis déçu de ne pas le savoir… » rebondit-il d’un air faussement intéressé avant d’enchaîner. « Mais ce statut m’a aussi permis d’entendre tout un tas d’histoires près des comptoirs. Par exemple, il y a celles qui incluent des égoûts à Londres, une grande blonde et un irlando-latino qui y ont croisé des trucs pas nets. » On aurait dit le début d’une mauvaise blague, et ça le faisait rigoler. « Et puis, il y a celles qui parlent de l’histoire du bar, du comptoir et de ses finitions. Je ne dis pas que ça n’est pas intéressant mais… À ton avis, laquelle j’ai envie d’entendre en premier ? » Franchement, il avait essayé de mettre toutes les formes possibles pour éviter de la vexer et d’être trop donneur de leçon, s’amusant plutôt de la vanne de Shannon pour faire passer la pillule. Mais franchement, ça n’était pas possible. Il n’allait quand même pas écouter une histoire soporifique alors qu’il était venu se changer les idées. Levant son verre, il entreprit de trinquer avec ses camarades d’un soir. « À vos aventures, et cette belle histoire que j’ai hâte d’entendre. » Qu’est-ce qu’il s’était passé dans ces foutus égoûts, vraiment ? Sa curiosité avait été aiguisée, et il ne repartirait pas d’ici sans savoir le fin mot de l’histoire. Et il avait bien l’intention de découvrir quel étrange lien unissait son meilleur ami et cette jeune femme qui aimait les moldus et commandait des grandes pintes de bière. Mieux valait retenir la dernière information, d'ailleurs.

______________________________


I should have known
I'd leave alone.

@Renegade
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 502
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | suskindkore
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon Empty
MessageSujet: Re: La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon 129196351Lun 8 Juin 2020 - 19:34

Shannon n'avait même pas remarqué que Marlene s'était apprêtée pour le voir. Il fallait bien dire qu'il ne remarquait pas vraiment tout ce qui touchait à la féminité de manière générale. Et puis, avec son presque dix centimètres de plus que lui, il n'avait pas franchement que ça à faire de la détailler en levant la tête. Ils devaient faire une paire bien atypique en pénétrant dans le Chaudron Baveur ce soir-là, et c'est probablement ça qui attira le regard d'Athos plus qu'autre chose. L'irlandais ne se trouvait pas foncièrement dérangé par son meilleur ami - ce n'était vraiment pas comme s'il invitait Marlene avec une idée autre que celle de lui remonter le moral - tout au contraire. Le sourire qu'il affichait de ce fait était sincère alors qu'Athos et elle faisaient vaguement connaissance. Les mains dans les poches il regardait cela presque de l'oeil extérieur qui ne veut se mêler de rien. Shannon bien entendu, ne remarqua pas le sous-entendu du regard de son meilleur ami et ne s'y arrêta pas davantage. Aussi les suivit-il plutôt en silence, sa pinte dans une main, avant de s'asseoir à côté de la jeune femme. La main enroulée autour de son verre, il afficha un air de surprise entendue lorsque Marlene se mit à parler des moldus. Athos aussi ne semblait pas s'y attendre et leurs deux regards convergèrent vers l'écossaise qui devenait brusquement le centre de l'attention. Les moldus.

Shannon qui avait grandit comme tel, et eu la surprise d'apprendre à onze ans qu'il n'en était pas un, ne connaissait que très peu les liens qui unissaient les deux communautés. Il n'avait même pas pris étude des moldus en option au château, comme un bon nombre de ses camarades qui préféraient les options disons, plus "sorcières". Aussi la jeune femme venait surtout de cultiver l'arbitre de Quidditch contre son gré d'une certaine manière. Il allait lui répondre quelque chose mais Athos lui coupa le sifflet avant même qu'une syllabe ne sorte de sa bouche. Le sujet des égouts revînt sur le tapis à la vitesse de la lumière et il préféra lever les yeux vers le plafond plutôt que d'y répondre directement, avant de lever son verre de guinness - quand même, il était irlandais. Il en avala une bonne grosse rasade avant de répliquer : « J'suis sûr que Marlene se fera un plaisir de te raconter tout en détail » lui répondit-il en relançant le souaffle vers la jeune femme à qui il adressa un sourire, « n'est-ce pas ? ». L'irlandais ne perdait, bien entendu, pas le nord. Son acolyte se devait d'être formée à l'art et la manière de raconter des bobards. Et elle n'était carrément pas très douée pour cela. S'entraîner face à Athos - qui savait débiter un sacré paquet de conneries à la minute, quand même - serait un exercice qui rendrait Maugrey fier. Même si en réalité, mieux valait qu'il ne le sache jamais. De toute manière, Athos, sans être réellement au courant pour l'Ordre du Phénix, savait bien que son meilleur ami trafiquait des choses louches dont il ne pouvait pas franchement parler. Et ce dernier était d'ores et déjà persuadé qu'il savait que cette petite excursion dans les égouts n'était pas là pour la promenade.


(535)

______________________________
Mad dog

and sometimes the mad dog bites

@okinnel.
@renegade
Revenir en haut Aller en bas
Marlene McKinnon*

Marlene McKinnon*


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 1201
| AVATARS / CRÉDITS : © Thx Agathe
| SANG : ⊰ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon Empty
MessageSujet: Re: La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon 129196351Mar 9 Juin 2020 - 11:41

C’était la fin des années soixante-dix et, décidément, cela était appréciable d’attirer l’attention des messieurs pour autre chose que votre plastique quand vous étiez une femme. Surtout quand les dits hommes se trouvaient des sorciers dont vous enrichissiez la culture moldue. Aussi la fierté enjouée de Marlene confondit-elle instantanément la perplexité de Athos avec de l’intérêt, et le léger silence qui s’en suivit avec l’effet mouche de son annonce. Mais le pilier de bar s’exprima finalement pour démanteler délicatement ce fantasme. Ce n’était pas encore le début des années quatre-vingt et, apparemment, il appartenait encore aux hommes qui parlaient le plus fort de choisir les sujets de conversation. Cette considération étant faite, il semblait malgré tout juste à Marlene que l’ami de Shannon qui avait payé leur tournée mérite de choisir l'histoire dont il serait l’auditeur. Le problème était que l’origine de leur aventure rocambolesque, elle se trouvait bien dure à expliquer. « Tu surestimes notre histoire, pour commencer ce ne sont pas les égouts de notre capitale grouillante mais ceux de Southend-on-Sea. Tu m’diras, s’agissant d’égouts, ils grouillent considérablement des mêmes choses ... ». Ou peut-être pas ? Elle leva également sa pinte à leur belle histoire qu’ils seraient donc obligés de raconter. La robe ambrée de sa bière lui chatouillait l'iris. L’opportunité de laisser son camarade de baguette tirer une nouvelle fois le premier, elle la força en portant la cuvée des trolls à ses lèvres. Shannon ne commença malheureusement pas l’histoire de la manière attendue mais lui renvoya plutôt le souafle. C'est qu'il n'était plus tireur d'élite mais arbitre de quidditch ! L'Irlandais peu solidaire de l’Écosse poussa sans le vouloir leur dualité rebelle sur un autre terrain. Marlene ne descendit non pas une simple gorgée de sa potion magique, mais une bonne moitié de son verre, la tête penchant de plus en plus en arrière. Cela n’avait pas autant le don de la vider de son sang pour la remplir d’alcool à la place, plutôt que celui de lui laisser un peu de temps pour réfléchir. « Mmmmh ...».

Le fond de la pinte de nouveau sur la table, la sorcière essuya sa moustache de mousse avant de faire bien naturellement une ellipse sur le début de leurs aventures. « Je disais donc … Southend-on-Sea et ses égouts ! Dès qu’on est descendus là-dedans avec Shannon, on est tombés nez à pinces avec un crabe de feu. Ironique non ? Sachant que ce qu’on aurait préféré avoir à ce moment-là, c’était justement un pince-nez ! ». Marlene qui mentait terriblement mal avait appris à combler les silences avec des digressions et des plaisanteries plutôt qu'avec des inventions. La faute des deux sorciers, après tout, c’était eux qui l’avaient lancée. Et sa petite blague lui tira, au moins à elle, un trait de rire. « Le crabe était plutôt effrayé que réellement agressif, il s’était fait arracher la moitié des joyaux de sa carapace et … - la vision des trous béants avec du sang coagulé sur la carapace du crabe retournait encore l’estomac de la sorcière qui cilla une seconde - M’bref, apparemment ce serait très stupide de leur arracher les joyaux, la carapace entière se revendrait à prix d’or sur le marché des chaudrons ! Quelle consolation ! ». C’était ce que Mondingus lui avait appris sur le retour quand elle avait osé lui demander s’il avait lui aussi participé à cette cruelle activité. Ses joues commencèrent à adopter la teinte de deux souafles. Le Chaudron Baveur n’était pas bondé en cette fin d’après-midi, aussi la sorcière n’avait pas remarqué que quelques conversations s’étaient tues autour. « Toujours est-il qu’il ne nous a pas attaqué … pas tout de suite et pas volontairement en tout cas je crois. Il a attendu qu’on tombe sur - et là, accroche toi à ton chapeau pointu - une espèce de mafia gobeline ??? ». Son tour de couler un regard perplexe à ses interlocuteurs qui étaient peut-être plus au fait qu'elle de l'existence de ce genre de groupuscules dissidents.

______________________________
Ordre du Phénix
La jeunesse conférait l'invulnérabilité, l'immortalité, cette conviction inébranlable que pour vous les choses seraient différentes. Un sortilège ne s'échapperait jamais en sifflant pour ne laisser que le néant.
Revenir en haut Aller en bas
Athos Greyson

Athos Greyson


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 500
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Jonas by non uccidere
| SANG : Pur, moitié américain.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Tobias blessé, ou pire.
| PATRONUS : Un renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon Empty
MessageSujet: Re: La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon 129196351Sam 18 Juil 2020 - 14:58

Sa curiosité ne demandait qu’à être satisfaite, et ce à bien des niveaux ce soir. Il y avait bien sûr cette histoire d’égoûts, qui promettait d’être distrayante, il n’en doutait pas. Mais aussi et surtout, Athos avait hâte de démêler les liens qui unissaient les deux qui lui faisaient face. Quand on exerçait le genre d’activités qui occupait une grande partie de ses nuits, mieux valait être perspicace et saisir les sous-textes, car la grande majorité des gens qui le sollicitaient en disait plus long via leur non-verbal que dans leurs paroles souvent vagues et toutes teintées d’émotions - erk. Et déjà là, l’échange entre Shannon et sa compagne du soir en disait long. Son meilleur ami n’était pas tellement du genre à se faire prier quand il s’agit de raconter des aventures rocambolesques, au contraire : son manque de discrétion légendaire et son histoire de combats de poulets avaient bien failli les faire tuer la dernière fois, pour ne citer que celle-là. Cette fois pourtant, il eut l’air de prendre un malin plaisir à renvoyer la balle à sa camarade de soirée, qui vida sa bière avec une telle descente qu’il n’aurait pas aimé la remonter à pied. Si elle avait semblé bien encline à préciser qu’il ne s’agissait pas des égouts londoniens - oh pardon, quel détail d’importance ! - elle cherchait à gagner du temps, et cette info là était intéressante.

Cela faisait un moment qu’Athos sentait que Shannon lui cachait des choses. Non pas que ça le perturbe plus que ça, les deux amis avaient pour habitude de ne pas trop se parler de leur vie quotidienne un peu trouble, et c’était tant mieux comme ça. Mais une chose était sûre : Shannon n’occupait pas son temps uniquement à arbitrer des matchs à dos de balai, il le savait. Toutefois, c’était un mystère qu’il n’avait pas envie de perçer, car s’il ne lui en parlait pas, Athos estimait que c’était pour une bonne raison, et que ça ne le regardait pas. Mais là, cette histoire sous-terrain en galante compagnie ne pouvait qu’être liée à ses activités secrètes, et cela l’intriguait un peu. Marlene commença donc son récit, et Athos sirota sa bière avec lenteur, l’écoutant avec une grande attention. La jeune femme semblait cacher un certain malaise en passant par l’humour, technique oh combien éculée, et pour ne pas la contrarier alors qu’il venait quand même de la remballer avec son anecdote moldu, il lâcha un petit rire de circonstance, plus poli que réellement amusé. C’était sans compter sur la suite, qui ressemblait plus à un cours de soins aux créatures magiques qu’à une aventure croustillante. Marlene se confondit en détails inutiles, ce qui semblait être une habitude, qui lui étaient peu familiers car jamais il n’avait donné dans le trafic bestiaire. Qu’est-ce que tout cela cachait ? Qu’est-ce que Shannon O’Mahony et cette demoiselle étaient allé faire dans des égouts, c’était ça qui était intéressant non ?

Finalement, Marlene rougit autant que la bestiole dont elle parlait, et il aurait pu trouver ça attendrissant s’il n’avait pas été aussi en attente d’une chute un chouia intéressante. « Pauvre bête… » ponctua-t-il pour se connecter un peu à elle, et l’encourager à continuer cette narration qui manquait un peu de rebondissement. Mission accomplie, la voilà qui se lançait dans un teasing qui fit réagir à Athos, son regard amusé cherchant celui de Shannon. Bizarrement, il sentait que la révélation n’allait pas le faire tomber de haut. Et voilà que finalement, il avait raison. La jeune femme semblait toute décontenancée par sa propre chute, peut-être un peu fière de son effet d’ailleurs, mais elle ignorait à qui elle avait affaire. Une mafia gobeline hein ? Athos hésita un peu sur l’attitude à adopter. Jouer l’étonné ou le blasé ? Qu’est-ce qui serait le plus intéressant pour la faire réagir ? « Tiens donc, ils se sont délocalisés à Southend alors ? » Comme toujours, Athos avait préféré une troisième option qui lui semblait bien plus amusante. Partisan des pauses théâtrales, il plongea son nez dans sa bière avant de continuer. La boisson fraîche lui délia un peu plus la langue. « Je ne sais pas ce que vous cherchiez là-dessous, mais une chose est sûre : ils ont la même chose à la surface. » Ca faisait bien longtemps qu’Athos ne fréquentait plus la moindre mafia, encore moins celle des Gobelins, mais ça elle l’ignorait. Il était persuadé qu’il aurait pu dire n’importe quoi de toute manière, elle n’avait pas l’air bien au fait de ce qui se tramait dans les endroits mal famés. Et il avait bien l’intention de piquer un peu sa curiosité, sans trop en dire, histoire de voir ce que cela provoquerait chez elle. Evidemment qu’ils n’avaient pas cherché à se procurer de la poudre lunaire ou quoi que ce soit six pieds sous terre, il le savait. Mais le simple fait de suggérer qu’il connaissait ce monde là, ne serait-ce qu’un peu, pouvait lui apporter des réponses de la part de la bavarde. Shannon, lui, c’était mort : non seulement il serait déjà venu le voir s’il avait besoin de ce genre d’informations et puis surtout, surtout, il avait l’air de vouloir aussi s’amuser au dépend de la jeune femme et ça, c’était nouveau. Et fun. « Enfin, s’ils donnent dans la cruauté animale désormais… on ne peut pas dire qu’ils inspiraient beaucoup le respect mais là… c’est la descente aux enfers. » Il but à nouveau fixant Shannon une nouvelle fois, retenant un sourire, avant de concentrer son attention sur Marlene. « Vous me direz, ça explique les égouts, du coup ! » Adopter le même style d'humour que la jeune femme lui semblait une stratégie payante pour qu'elle continue à parler et ne laisse échapper un ou deux détails bien plus intéressants.

______________________________


I should have known
I'd leave alone.

@Renegade


Dernière édition par Athos Greyson le Lun 21 Sep 2020 - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 502
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | suskindkore
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon Empty
MessageSujet: Re: La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon 129196351Dim 19 Juil 2020 - 20:52

Former quelqu'un était peut-être plus amusant que prévu, quoique les méthodes d'enseignement de Shannon n'étaient peut-être pas non plus franchement recommandables. Il doutait réellement de pouvoir, de quelque manière que ce soit, prétendre enseigner à l'école supérieure de magie en entraînant ses étudiants dans les égouts pour tomber nez-à-nez avec un crabe de feu aux joyaux volés et avec une mafia gobeline. Si l'irlandais suivit le discours de la jeune femme en s'esclaffant discrètement à ses chutes de blagues, il ne comprit franchement pas pourquoi elle gardait pour elle l'information qui donnerait à son histoire une certaine consistance : celle concernant Mondingus. Le visage fatigué, les yeux du jeune homme étaient néanmoins vifs, alternaient leur danse entre Marlene et Athos, avant de capter finalement l'air plutôt vachement amusé de son meilleur pote. En effet, c'était marrant de la voir se dépatouiller de ses propres mots comme si elle s'enfonçait dans un marécage, c'était probablement la plus belle idée qu'il ait eut de la journée, même. Il n'était pas utile de cacher certaines choses puisqu'en l'espèce, Shannon aurait probablement tout raconté à son meilleur ami de A à Z, en omettant simplement le fait que c'était Maugrey qui l'avait envoyé dans les égouts pour le compte de l'Ordre. « Ouais, j'étais aussi surpris que toi » - Shannon ponctua sa réaction à la surprise d'Athos sur la délocalisation de la mafia gobeline avant de prendre une gorgée de bière - « sinon tu te doutes bien que j'y serais pas forcément descendu ». L'irlandais eut un sourire. Les mafias, il s'en tenait loin et grand bien lui fasse.

Athos se confondit en une réaction inutile, il avait bien entendu compris que Marlene s'enfonçait plus qu'elle ne réglait le problème. Aussi s'enfonça-t-il dans son siège : « Allons Marlene, faut pas avoir honte de dire qu'on cherchait 'Dingus » lança-t-il non sans oublier un certain ton paternaliste, « c'est clairement pas le pire escroc de la ville ». Il secoua la tête, l'air de dire qu'il en avait vu d'autres et continua l'air de rien : « En tout cas, des fois que tu le cherchais Athos, on la trouvé, et j'pense que ça t'aurait fait rire quand même » - il ménagea son suspens non sans une certaine fierté - « cet imbécile a été attrapé par les gobelins. J'sais pas trop depuis combien de temps il était introuvable, mais il était dans une cage rien que pour lui ».  Mondingus était quand même dans un sale état. Non pas qu'il en ait quelque chose à faire, l'opinion de Shannon se situant très légèrement au dessus de zéro le concernant, mais quand même. « A l'heure qu'il est, il a dû sortir de Sainte Mangouste d'ailleurs ». Le jeune homme reposa sa bière avant d'hésiter à enfoncer encore plus Marlene. Un coup d'oeil vers elle et il préféra tenir sa langue. McKinnon était jeune, elle avait bien le droit de souffler cinq minutes avant de recevoir de nouveau le souafle. Ou un cognard... Shannon ne lui proposa pas, toutefois, d'inventer une excuse bidon sur le pourquoi ils recherchaient Mondingus, en espérant, peut-être à tort, qu'elle le ferait d'elle-même.


(527)

______________________________
Mad dog

and sometimes the mad dog bites

@okinnel.
@renegade
Revenir en haut Aller en bas
Marlene McKinnon*

Marlene McKinnon*


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 1201
| AVATARS / CRÉDITS : © Thx Agathe
| SANG : ⊰ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon Empty
MessageSujet: Re: La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon 129196351Lun 7 Sep 2020 - 10:56

A l'occasion d’un petit aparté entre les vieux amis, la sorcière constata brièvement que l’existence d’une mafia gobeline ne se révélait être une surprise que pour elle. Ces sept dernières années qu’elle avait passé à l’école de sorcellerie avaient presque fini par lui faire oublier qu’elle n’était pas issue du monde magique. La toute-capitale-magique s’en chargeait depuis lors et, tout en sirotant tranquillement sa bière, elle écouta attentivement le reste de l’échange. Puis choisit finalement de jouer un peu de sa naïveté. « Tu travailles au département de régulation des créatures magiques ou quelque chose comme ça ? ». Athos Greyson n’avait en réalité pas le profil bureaucrate au premier abord. Sa question était plutôt une manière détournée de lui demander comment il en savait autant sur les agissements de la mafia. Le sorcier lui décrocha finalement un sourire pas peu fier lorsqu’il esquissa un début de conclusion à leur anecdote. Les paumes de ses mains retombèrent sur la table mal calée un peu plus fort qu’elle ne l’aurait voulu, le liquide ambré trembla un peu dans les pintes. « Ca explique totalement les égouts, oui ! ». Impossible de ne pas cacher le soulagement qu’elle éprouva d’avoir réussi cette seconde épreuve du feu que son frère de baguette avait décidé de lui faire passer. Difficile également de ne pas afficher une mine déconfite lorsque ce dernier lâcha finalement, au simple détour de la conversation, l’information qu’elle s’était échinée à conserver secrète. A savoir leur sauvetage de Mondingus Fletcher, le sens même de la mission édictée par l’Ordre du Phénix.

Peut-être parce qu’elle était un peu vexée par la tournure prise par cette conversation, plus certainement encore parce que la fréquentation d’un aussi vulgaire personnage n’était pas sa plus grande source de fierté, sa réponse fut soufflée du bout des lèvres. Aucune honte à dire qu’ils avaient cherché la petite frappe au fin fond des égouts ? « J’suis pas sûre … ». Regard en coin pétillant d’une envie de meurtre pour le beau parleur, sourire un brin ironique. Slàinte, leva-t-elle une seconde fois le coude. Le sorcier irlandais ne s’arrêta pas en si bon chemin tandis que son apprentie se faisait plutôt la réflexion qu’elle ne tenait pour sa part pas à rencontrer ceux qui surclassaient le trafiquant en escroquerie. Et sans se douter une seconde que le charmant sorcier qui leur faisait face se trouvait en très bonne place de ce classement. Tout au contraire, ce fut presque un regard complice qu’elle lui coula en complétant le récit de leurs aventures. « Pour la défense de l’escroc, ces gobelins étaient assez nombreux et coriaces - ces ongles déchiquetaient gentiment le dessous de verre en carton tandis que le souvenir de sa baguette l’assaillait, d’un seul coup, comme une douleur fantôme - Ajoute un crabe de feu à la bataille et on peut s’estimer heureux d’avoir eu que nos sourcils qui sentent le roussis ! ». Elle revit l’éclat bleu du bouclier du latino dans ses prunelles de la même couleur et exprima enfin l’humble constat qu’il convenait de tirer de leur toute première mission ensemble, parla aussi plus librement et sincèrement. « J’ai de la chance que tu m’aies accompagnée … ». Ce regard de strangulot frit mort d’amour qu’elle lâcha à l’intéressé sans faire exprès, puis directement à Athos. « Shannon est très doué avec sa baguette, il a été impressionnant ! ».

______________________________
Ordre du Phénix
La jeunesse conférait l'invulnérabilité, l'immortalité, cette conviction inébranlable que pour vous les choses seraient différentes. Un sortilège ne s'échapperait jamais en sifflant pour ne laisser que le néant.
Revenir en haut Aller en bas
Athos Greyson

Athos Greyson


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 500
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Jonas by non uccidere
| SANG : Pur, moitié américain.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Tobias blessé, ou pire.
| PATRONUS : Un renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon Empty
MessageSujet: Re: La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon 129196351Mar 22 Sep 2020 - 0:22

La curiosité était un vilain défaut, disait-on. Et Athos avait décidé d’en faire le coeur de ses vilaines activités, de son métier même si on pouvait dire. Ce soir pourtant il était en repos, et pourtant, oh pourtant, il eut cette fois envie de la satisfaire pour des raisons tout à fait personnelles. Athos n’était indiscret que quand on le payait, en général. Mais là, il y avait tant de questions à se poser. Shannon lui apporta une réponse inutile en lui confirmant que la mafia n’était pas la raison de sa descente. La connexion entre les deux amis était évidente, et Athos se réjouit de la tournure que tout cela prenait. Il devenait évident pour la jeune femme que les deux compères n’étaient pas des enfants de choeur et ça ne se lisait pas forcément sur leurs tronches satisfaites. Intéressant.

Tout ça contrastait fortement avec la naïveté de la jeune femme, fraîchement sortie de Poudlard à ce qu’il devinait. Elle écoutait leur échange avec attention, et se permit une question qui lui arracha un sourire franchement amusé. Oh, petite âme pure, si elle savait. Athos s’intéressait autant aux créatures magiques qu’au Quidditch, c’était dire. « On peut dire que je fréquente de bien étranges créatures, oui. » La formulation était volontairement vague. Le jeune homme maîtrisait suffisamment l’art du mensonge et du détournement de la conversation pour trouver un faux métier qui la satisferait, mais il jugeait ça bien plus intéressant de l’embrouiller avec des sous-entendus flous. Il disait vrai, en réalité. Son milieu fourmillait de personnes qui tenaient plus de la bête que du sorcier. Cultiver le mystère qui planait autour de lui l’amusait, alors qu’il était persuadé que trois ou quatre personnes attablaient non loin auraient parfaitement su à quoi il faisait allusion, tant il commençait à se faire un nom. Certains auraient même pu s’en offenser, d’ailleurs.

La suite de la conversation n’en devint que plus délectable. Alors ça, s’il s’y était attendu. Quand Athos entendit le nom de l’escroc, ou plutôt son surnom, débouler au milieu de la tablée, il lâcha un rire des plus sarcastiques. Au coup d’oeil qu’il avait échangé avec Shannon, il sut que Marlene avait essayé de cacher cette info et… c’était mignon. Comme le disait son ami, ça n’était pas la pire raclure de Londres, même si tous deux partageaient un dégoût profond pour cette petite pourriture. « Ce bon vieux Dingus ! » Volontairement, Athos plaça ses pions histoire de montrer qu’il connaissait le laron, même si Shannon se chargea bien de confirmer par la suite. S’il le cherchait… elle était bien bonne. En réalité, tout ça tenait plus du vaudeville qu’autre chose, et Shannon prenait un malin plaisir à distiller des informations qui mettaient mal à l’aise la jeune femme. Il fallait voir sa tête, et sa petite réponse bien moins franche que le reste. Son regard aussi en disait long, et étrangement, elle revint chercher le sien en espérant y trouver sans doute une bouée de sauvetage tandis que Shannon avait doucement coulé ses petites certitudes. Plutôt que de parler pour une fois, Athos écouta. Le con était donc en conflit avec les gobelins, et çale faisait doucement marrer, mais sans plus. Pourquoi leur chemin les avait mené à ce moins-que-rien, ça par contre.. « Une cage ou un autre, il n’a pas dû être très dépaysé, le pauvre… » Fausse compassion, évidemment. Allez Marlene, la suite.

La naïveté était plus grande que prévu, car elle en vint presque à le défendre. Décidément, ce duo était de plus en plus improbable. Elle semblait tout à fait estomaquée de s’être sortie vivante de cette rencontre, et d’avoir qui plus est sauvé une âme en peine - hum… Shannon, Shannon, Shannon… Il se retint de lui faire remarquer que c’était heureux qu’il n’ait pas été à nouveau à Sainte-Mangouste alors qu’il venait tout juste d’en sortir, mais s’abstint. Il aurait le temps de le vanner plus tard. « La question étant : est-ce que ça en valait la peine ? Franchement, risquer ses sourcils pour Mondingus Fletcher, c’est lui faire trop d’honneur… » Oh, Athos et Shannon avaient risqué leur vie pour bien moins que ça, mais elle n’était pas censé le savoir. Au fond, il crevait d’envie de demander pourquoi ils le cherchaient, mais faire durer le plaisir était bien plus délicieux.

Nouvelle gorgée de bière, nouvelle tournure à la conversation. Cette fois, le sujet Mondingus fut immédiatement relégué au second plan. Tiens, tiens… Ça n’était pas un rencard, ça c’était certain mais est-ce que la jeunette était au courant en arrivant ici ? Son attitude changea tout à coup tandis qu’elle semblait mettre Shannon sur un piédestal - marrant ça - en lui exprimant une jolie reconnaissance, de quoi regonfler son égo. Mais encore une fois, la vérité s’exprimait bien mieux au-delà des mots, et Athos capta immédiatement le regard qu’elle lança à l’irlandais. On lui en avait assez souvent décoché des comme ça pour qu’il sache les reconnaître, même si ça faisait longtemps que l’étincelle se faisait bien moins innocente dans les yeux des demoiselles intéressées par Athos. Cela dura une fraction de seconde, mais il n’en fallut pas plus. Comme de bien entendu, Athos était prêt à parier que Shannon ne l’avait même pas remarqué, ce coño. La phrase qui suivit fit un parfait enchaînement, et Athos dut faire appel à toute sa concentration pour se retenir de lâcher un rire sonore tant cela prêtait à confusion. Shannon O’Mahony avait une groupie ! Incroyable ! Et une groupie aussi maladroite et pas douée que lui, ils étaient faits l’un pour l’autre ! Il allait falloir une bière de plus pour creuser tout ça, il le sentait. « Tiens donc… » Athos leva un sourcil amusé, et coula un regard vers Shannon l’air de dire T’as encore rien compris, toi, non ? Le fait qu’il ait su faire quelque chose de ses dix doigts était aussi une surprise, mais il s’abstint d’une pique mal placée. « La force de l’expérience, ça. » Il lui décocha un clin d’oeil et s’enfila une nouvelle gorgée. S’il fallait jouer sur les doubles sens, alors il était prêt, et fin prêt. En réalité, il avait envie de jouer avec cette nouvelle information, sans pour autant que Shannon ait envie de fuir. C’était peine perdue, il le savait, car à la moindre allusion, le latino allait rougir comme le fameux crabe de feu et s’éclipser. Tant pis, il prenait le risque.« En tout cas, Marlene, je te confirme que Shannon est le compagnon parfait pour se sortir des situations délicates ! » Il s’abstint bien d’ajouter qu’en général, c’était aussi lui qui les provoquait… « Mais dites-moi, comment vous vous êtes rencontrés ? Une telle complicité, ça n’a pas pu naître dans un endroit si sombre que des égoûts, j’en suis certain. » Son sourire en disait long sur ses intentions.

______________________________


I should have known
I'd leave alone.

@Renegade
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 502
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | suskindkore
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon Empty
MessageSujet: Re: La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon 129196351Mer 23 Sep 2020 - 15:16

Shannon avait toutes les peines du monde à se retenir de rire devant la situation. Il n'aurait jamais pensé, en proposant à Marlene de sortir, qu'il trouverait Athos dans le pub - alors même que les pubs semblaient être souvent sa deuxième maison. Quoiqu'il en soit, cela avait au moins le mérite de repousser les déprimantes conversations - voire disputes - qu'ils avaient tous les deux tendance à avoir. Marlene faisait office d'un bon divertissement. La supposition dont elle se fendit le força à baisser le nez dans sa pinte. Athos n'avait pas le profil d'un type travaillant au Ministère et Shannon ne pouvait pas lui en vouloir de ne pas avoir envie d'y mettre un pied. Lui-même passait son temps à râler des réunions au Ministère dans le Département des Jeux et Sports Magiques. La réponse énigmatique de son meilleur ami lui attira un sourire, mais l'irlandais ne répondit pas. C'était finalement assez tentant de faire croire à la jeune femme qu'il travaillait dans ce type de départements. La réalité, hélas, était moins reluisante. Il semblerait que chacun autour de cette table avait ses propres petits secrets contre les autres. Marlene ne connaissait rien non seulement du lien qui unissait Athos et Shannon, mais elle ne connaissait rien non plus des activités principales de ce premier. Athos quant à lui, ne connaissait pas le lien qui unissait son meilleur ami à Marlene, ni leurs petits secrets. Finalement, à bien y regarder, l'irlandais était le centre du nœud, et celui, curieusement, qui avait toutes les cartes en main.

Mondingus était un imbécile que Shannon connaissait assez pour jeter un sortilège à ses propres poches afin de ne pas se faire voler lorsqu'il le voyait. Athos le connaissait aussi et ce faisant, il savait que le meilleur moyen de trouver quelques petites choses du marché noir, c'était de faire appel à lui. La raison de leur recherche était toute trouvée. L'irlandais connaissait Mondingus et faisait le lien avec lui et Marlene. Rien de plus, rien de moins, un mensonge léger comme la pluie et ils n'en parlaient plus. Il n'avait certes pas le talent d'Athos pour les cachoteries, mais il s'en sortait assez pour que ça ait l'air plausible. Alors, est-ce que ça en valait la peine ? Du point de vue de l'Ordre, non, pas du tout. Du point de vue de leur mensonge…? Bah ! Pourquoi pas après tout ! Shannon assumait mal que Maugrey leur ait demandé de le trouver uniquement parce qu'il voulait régler ses comptes avec lui et parce qu'il voulait les envoyer sur le terrain pour quelque chose de supposément pas très dangereux. L'irlandais sortait tout juste de l'hôpital. La mafia gobeline, vraiment, ce n'était pas ce qu'il pouvait appeler "une mission tranquille". Le vieux rouquin du bureau des Aurors allait entendre parler de lui. Dans tous les cas, Athos et lui avaient vécu bien pire que ça, pour bien moins. Une phrase lâchée au détour d'une conversation quelques semaines auparavant les conduisant à transplaner en urgence, par exemple… Mais il ne revînt pas dessus. A quoi bon. Dans tous les cas, il allait répondre lorsque Marlene lui souffla sa réplique sur le bout des lèvres en le complimentant. Et, seigneur, comme à chaque fois qu'on le complimentait de telle ou telle façon, les joues barbues de l'irlandais rosirent légèrement. « Ouais, merci la formation de tireur… » répondit-il d'un ton plus incertain. Il ne savait pas très bien comment réagir à une telle démonstration d'admiration - aussi préféra-t-il l'indifférence. Il y avait de biens meilleurs sorciers que lui, de toute façon.

Athos étant Athos cependant, semblait se délecter du moment. Shannon le voyait à la lueur qui brillait dans ses pupilles et qui lui donnaient envie de commander une autre pinte. On ne faisait pas plus platonique que la relation qu'il avait avec Marlene - même celle qu'il avait avec Athos avait plus de reliefs. Aussi ne comprit-il pas le sous-entendu, naturellement, et se contenta de prime abord, de lui jeter un regard traduisant le fond de sa pensée : "Une complicité ? Quelle complicité ?". Quoiqu'il en soit, la réponse à sa question était toute trouvée et ce n'était même pas réellement un mensonge. Shannon haussa les épaules : « Tu te rappelles des jumeaux Dearborn ? Bah Marlene est leur sœur ». Easy pizy. Fut un temps où l'irlandais s'entendait très bien avec Caradoc. Les choses avaient mal évoluées, comme souvent avec Shannon. C'était comme si ses relations étaient toujours vouées, d'une manière ou d'une autre, à connaître l'échec. Il en venait parfois à se demander, lorsqu'il y songeait, si celle qu'il entretenait avec Athos connaîtrait le même sort.


(808)

______________________________
Mad dog

and sometimes the mad dog bites

@okinnel.
@renegade
Revenir en haut Aller en bas
Marlene McKinnon*

Marlene McKinnon*


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 1201
| AVATARS / CRÉDITS : © Thx Agathe
| SANG : ⊰ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon Empty
MessageSujet: Re: La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon 129196351Mar 10 Nov 2020 - 13:08

La jeunesse de Marlene - et plus particulièrement sa jeunesse amoureuse, excusez - lui faisait confondre deux choses pourtant bien distinctes chez les sorciers d’âge mûr qu’elle rencontrait. La gêne tout court et la gêne amoureuse justement. La sorcière se trouvait super fière d’avoir fait rosir les joues de l’arbitre aussi sûrement qu’un souafle au quidditch. Cela allait avec sa nature franche et directe de ne jamais dissimuler ses sentiments, et particulièrement les plus positifs, comme l’admiration qu’elle ressentait pour son confrère de l’Ordre. Shannon ne l’avait pas seulement protégée sur le terrain, il l’avait emmenée avec lui sur le terrain. La confiance insolente qu’il lui avait accordé, elle dépassait de loin tous les meilleurs sortilèges qu’il ne formulerait jamais. Les qualités que l’ancienne griffonne lui trouvaient, elles dépassaient donc sa formation, ou encore son expérience (ainsi que tout ce qui aurait pu d’une manière ou d’une autre accentuer la frontière bien réelle des années qui les séparait). « Tu te sous-estimes - avec quel ton impérieux la donzelle le renvoyait dans ses anneaux - même avec une formation ou de l’expérience, ce qui s’est passé à ce moment-là était vraiment instinctif ». Elle lui aurait volontiers pris le bras en se disant, si elle avait osé, mais elle-même commençait à se faire rougir à force de le regarder dans les yeux. Ni lui ni elle finalement ne se regardèrent plus. Seulement le troisième sorcier de la bande qui, avec sa tournée, n’avait vraiment pas payé cher le spectacle qui se jouait sous ses yeux pétillants. Lorsqu’il applaudit pour exiger un rappel, la blonde ne résista pas, et le rideau se rouvrit. Elle trinqua encore une fois en gaélique avec son voisin des verts pâturages. « A la prochaine situation délicate, alors, sainte ! ». Et cette fois-ci, elle ne le lâcha plus du regard en se délectant du doux breuvage. Marlene ne se doutait pas que la présente situation qui la réunissait avec Shannon s’assimilait finalement pour lui à la pire situation (gobelins, crabes de feu et même mangemorts pesés dans la balance) qui ne trouverait jamais à les réunir.

Fort heureusement, pour l’un comme pour l’autre, le brun reprit bientôt le lead des réponses. Il justifia sans presque mentir, et surtout absolument sans détour, l’origine de leur rencontre. Marlene n’eut qu’à acquiescer à ses côtés, sans s’encombrer à préciser l’origine de sa rencontre avec Caradoc et Phoebus. Ils n’avaient pas le même nom, mais le même père, ce qu’ils avaient découverts encore assez récemment finalement. La complexité de son enfance, et de son rapport avec le monde sorcier, c’était finalement tout un jeu de matriochkas. Cela était finalement pour le mieux pour qui souhaitait retrouver le fil de son affiliation à l’Ordre du Phénix. Marlene passa également sous silence que Caradoc n’aimait pas du tout Shannon. Et que certainement, Phoebus ne l’aurait pas aimé non plus. Ses deux frères tendaient à ne pas souvent apprécier les hommes dont elle s’entichait. Il faut dire que tous avaient toujours eu cette tendance, diablement flatteuse pour son indépendance et attirante pour son goût du risque, à la conduire dans des lieux franchement mortels. « Et vous deux ? - considéra-t-elle finalement le plus interrogateur de leur groupe pour assouvir à son tour sa curiosité - Est-ce que tu comptes Shannon parmi les étranges créatures que tu fréquentes dans ton boulot ? ». La sorcière réalisait que finalement, les deux invités qu’ils étaient avaient répondu à beaucoup plus de questions, que leur mystérieux approvisionneur en breuvages cabalistiques. « La seconde tournée est pour moi » se signala-t-elle au taciturne serveur dès qu’il approcha de leur table.

______________________________
Ordre du Phénix
La jeunesse conférait l'invulnérabilité, l'immortalité, cette conviction inébranlable que pour vous les choses seraient différentes. Un sortilège ne s'échapperait jamais en sifflant pour ne laisser que le néant.
Revenir en haut Aller en bas
Athos Greyson

Athos Greyson


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 500
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Jonas by non uccidere
| SANG : Pur, moitié américain.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Tobias blessé, ou pire.
| PATRONUS : Un renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon Empty
MessageSujet: Re: La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon 129196351Ven 11 Déc 2020 - 3:04

Si Athos avait bu un verre cul sec à chaque fois que Shannon avait rougi en sa présence - à cause d’une demoiselle, évidemment - alors il aurait certainement eu une consommation bien supérieure à celle actuelle, qui était déjà totalement indécente. Sous la barbe mal rasée, du Shannon tout craché, le jeune sang-pur remarqua bien sa gêne face au compliment qui n’était même pas romantique, c’était dire, et il se retint de rire pour éviter de le vexer parce que quand même, Shannon était une bête susceptible. Evidemment, comme un imbécile, l’irlandais minimisa son talent. Ca rendait son meilleur ami fou, pareille attitude. Quand on offrait un compliment, on le prenait, point. Mais l’ego de Shannon était porté disparu depuis 1955, au moins. Mais bon, visiblement, Marlène n’était pas au courant de cet insupportable trait de personnalité et remua la baguette dans la plaie, ce qui étira évidemment le sourire d’Athos qui se délectait de pareil spectacle. Mais qu’est-ce qu’il avait bien pu faire pour qu’elle l’encense comme ça ? Incroyable. Athos se garda bien de lui dire que cet imbécile provoquait souvent ses propres problèmes. « C’est vrai, quel bel instinct tu as Shannon. Toujours à bien analyser les situations, à réagir au quart de tour… » Un peu de mensonge et de sarcasme au creux de la vérité, voilà la recette secrète des vacheries d’Athos en général. Car là, l’instinct de Shannon faisait la parfaite démonstration de son inefficacité parce qu’il ne voyait rien. Non, absolument rien, pas même le rose qui était monté aux joues de la grande blonde qui trinqua pour cacher son malaise. Athos suivit, par principe, mais avec un enthousiasme plus modéré. Athos Greyson enthousiaste, franchement, il fallait largement plus d’une bière pour assister à ça.

Bon, maintenant que les bases de la relations déséquilibrées entre les deux lui sautaient aux yeux, Athos attendait de voir le château de cartes s’écrouler. Parce que oui, bien sûr que Shannon allait tout faire foirer, et sans même s’en rendre compte d’ailleurs. Mais quand le jeune malfrat entendit de quelle lignée était issue la petite, il se figura que c’était sans doute mieux comme ça. Ah ça, les Dearborn, il les connaissait époque Poudlard, et déjà à l’époque, ils ne rigolaient pas. Dans son souvenir, Phoebus, qui lui ne souffrait qu’aucun problème d’ego, avait eu comme qui dirait des petits griefs contre Shannon. Comme presque tout le château, soit dit en passant. Shannon y avait été aussi impopulaire qu’un moldu l’aurait été au milieu d’une réunion de sang-pur. « À croire que tout le Londres sorcier pourrait tenir dans ce bar… » répondit-il à ce hasard de la vie qui faisait que la soeur des Dearborn s’était amourachée d’un type qu’ils ne portaient pas dans leurs coeurs. Encore une fois, bravo Shannon, bravo son karma, bravo la vie. Mais du coup, qu’est-ce qu’ils faisaient ensemble ces deux-là ? Le mystère ne s'éclaircissait pas, et il était hors de question qu'il reparte d'ici sans en savoir plus.

Changement de sujet soudain, comme c’était pratique hein ? Athos préférait poser les questions qu’y répondre, mais celle-là, elle était facile en réalité. « Plutôt mourir que de monter sur un balai. » balança-t’il avec toute la force de son dédain pour le Quidditch. Mais peut-être ignorait-elle tout du métier de Shannon. Mais alors, qu’est-ce qui les liait, les deux-là ? Il fallait qu’il comprenne. Qu’il trouve. « La vérité, c’est que ce cher O’Mahony a exercé sa bien mauvaise influence sur moi à Poudlard. » dit-il en lui décochant un sourire. « Quoique le coup des égouts, tu ne me l’as jamais fait celui-là ! » Son sourire s’accentua tandis qu’il plantait ses iris noisette dans ceux de la jeune femme. « D’ailleurs, tes frères sont au courant, que vous vous retrouvez dans des recoins sombres, ou… ? » Alors celle-là, Athos n’avait pas pu s’en empêcher. Pardon, mais c’était trop tentant. Rougissements à venir, et fuite de Shannon en prévision dans 3…2…1…

______________________________


I should have known
I'd leave alone.

@Renegade
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 502
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | suskindkore
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon Empty
MessageSujet: Re: La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon 129196351Jeu 17 Déc 2020 - 20:54

Si Shannon avait pu prévoir que la situation lui échapperait autant, sans doute aurait-il retenu un peu plus ses rires en début de conversation. Marlene semblait toujours déterminée à le mettre mal-à-l'aise, et lui qui n'avait jamais eu ce problème avec elle, commençait maintenant à se dire que ce ne serait peut-être pas toujours le cas. Lui qui ne savait pas parler à le gente féminine se trouvait bien embêté devant l'attitude de la jeune femme. Qu'elle l'encense, lui qui ne savait pas recevoir les compliments, c'était difficile. Très très difficile. Et comme si recevoir les louages d'une jeune femme à peine sortie de Poudlard n'était pas suffisant, Athos y rajouta son grain de sel. Au sourire crispé de Shannon se succéda un regard en coin et noir à l'attention de son meilleur ami. Et forcément, ne l'y aidant pas, commença ainsi le début de la fin : l'irlandais commença à rougir. « Slàinte... » marmonna-t-il à la suite de Marlene. Il eut vite l'occasion de se cacher derrière une nouvelle pinte alors que le serveur revenait et que l'écossaise se chargeait de la prochaine tournée.

Mais puisque même en se cachant dans sa pinte, Athos prenait plaisir à le malmener, alors... Outre la terrible vérité qu'asséna le jeune homme sur leur rencontre à Poudlard - oui, c'était Shannon qui l'avait perverti, pas l'inverse - l'anglais crut bon d'en rajouter une couche énorme de sous-entendus que même lui ne pouvait pas ignorer. Shannon était en train de boire une large gorgée pour se donner de la contenance lorsque son meilleur ami lui fit ce sale coup bas et il recracha la moitié de sa gorgée dans sa pinte - un peu de classe quand même - avant de s'étouffer presque proprement. Le visage réfugié dans son coude, il profita du fait qu'il était en train de mourir à table pour prendre une fuite dans les règles de l'art : « J'revi... » étant tout ce qu'il fut capable de baragouiner avant de fuir en direction des toilettes pour hommes. Il y avait là un gobelin qui le regardait s'étouffer avec un sourire mauvais alors qu'appuyé contre le lavabo plein de bactéries du Chaudron Baveur, l'irlandais digérait bien difficilement l'attaque de l'américain. Ce n'était pas très sympa de la part d'Athos de le ridiculiser et de prendre un certain plaisir à le faire, et alors que sa toux se calmait lentement, il ressentit une légère pointe de colère. Marlene était gentille mais ils étaient collègues. C'était une gamine. Mais il préférait encore que l'on attire pas l'attention sur lui. Avec ses attaques il savait très bien qu'il le mettait mal-à-l'aise et faisait exprès de le faire. Décidant qu'il n'était pas parti depuis assez longtemps, l'arbitre de Quidditch s'aspergea le visage d'eau avant de croiser son regard sombre dans le miroir. Foutu Athos !

______________________________
Mad dog

and sometimes the mad dog bites

@okinnel.
@renegade
Revenir en haut Aller en bas
Marlene McKinnon*

Marlene McKinnon*


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 1201
| AVATARS / CRÉDITS : © Thx Agathe
| SANG : ⊰ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon Empty
MessageSujet: Re: La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon 129196351Lun 25 Jan 2021 - 17:40

Les égouts, même romanisées en recoins sombres, restaient des égouts. Leur puanteur se trouvait si bien matérialisé au fond des narines de Marlene que les ailes de son nez se froncèrent pour se protéger de leur réminiscence olfactive. Le sous-entendu qui avait grimpé droit au cerveau de son compagnon en même temps qu’un afflux de sang à ses pommettes resta donc coincé chez la sorcière quelque part entre ses deux sinus. La fuite de Shannon et le sourire goguenard de Athos la renseignèrent mieux sur la farce. La situation l’amusa plus qu’elle ne l’alarma de prime abord, elle n'avait pas encore compris qu'elle en était la dinde. « Et de quoi est-ce que je devrais informer mes grands frères exactement ? ». Face à un complotiste qui remet en cause le premier vol stationnaire en balai autour de la lune, ne débattez jamais, interrogez le plutôt sur sa conviction de l’existence même de la lune.

Peu de temps s'était écoulé depuis que la sorcière s’était vue déniaisée par un homme mais sa maturité n’avait jamais été suspendue à l’innocence que certains sorciers se plaisaient à lui prêter. La sorcière avait toujours été animée de nombreuses convictions parmi lesquelles celle puissante qu’elle n’avait besoin d'aucun homme pour tracer son propre chemin. C’était une chose d’être impressionnée par la carrure de l’arbitre de quidditch, cela en était une autre de demander l’aval de quelque homme, étranger ou non à sa famille, avant d’entreprendre quelque descente de son choix dans des recoins sombres. Marlene avait suspendu son jugement sur l’ami de Shannon au moment où il avait balayé sa sympathique anecdote historique pour leur imposer le récit de leurs aventures tenues secrètes à la place. Elle trancha finalement en sa défaveur - quel sale macho ! - pour ravaler son air sympathique au moment de lui répondre. « Je ne suis pas une personne influençable - entendez ni par ses aînés ni par les dieux du stade de quidditch (et même si elle aurait acheté le calendrier si les arbitres y avaient figuré) - et j’ai beaucoup de mal à imaginer que tu aies pu l’être à une autre époque … ». McKinnon tendait parfois à avoir un caractère de dragon et il ne valait mieux pas s’amuser à lui chatouiller les nerfs quand ils étaient endormis.

Le tenancier leur apporta la seconde tournée sur un plateau et la sorcière descendit plus tranquillement quelques gorgées de sa bière pour éteindre les petites flammes naissantes, puis reformula finalement sa question de manière plus insistante auprès du curieux personnage qu’elle tenait maintenant en tête à tête. « Tu ne travailles pas au ministère, et pas non plus dans le quidditch donc, je risque de mettre du temps à apprendre ce que tu fais réellement dans la vie si tu continues à touiller autour du chaudron … ». Ce n’était pas que Athos appartenait à cette nature de sorciers qui vous donnait l’irrépressible envie de faire du small talking (si tant est qu’une telle nature de sorciers aient jamais existé). L’insistance de la sorcière tenait plutôt au fait qu’elle pressentait une activité intéressante pour les affaires de l'Ordre du Phénix. C’était assez humain finalement de vouloir obtenir une information que l’autre refusait spontanément de vous délivrer. L’approche de Marlene était plus directe, sans doute moins maligne également, que celle de Athos. Pour autant, elle ne s’en trouvait pas moins têtue que lui. La stratégie de fuite de Shannon était peut-être la bonne finalement, cela laissait un certain temps à ses adversaires pour s'affronter en duel.

______________________________
Ordre du Phénix
La jeunesse conférait l'invulnérabilité, l'immortalité, cette conviction inébranlable que pour vous les choses seraient différentes. Un sortilège ne s'échapperait jamais en sifflant pour ne laisser que le néant.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon Empty
MessageSujet: Re: La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon 129196351

Revenir en haut Aller en bas

La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Pod' ☀ après la pluie y'a toujours le beau temps
» Quand il est temps de faire ses preuves | Marlene & Remus
» FINALE 3 | GALAAD & SHANNON vs. GAUWAIN & GRAHAM | CLOS Galaad & Shannon grands vainqueurs !
» TAL&REG ♥ C'est le temps de l'amour, le temps des copains, et de l'aventure
» Le claquement de la pluie contre les vitres - Marcus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1978-1979
-