Le nouveau design est installé ! Nous remercions chaleureusement l'Ecureuil pour son travail magnifique !
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Le deal à ne pas rater :
Pack Smartphone Samsung Galaxy S22 6.1″ + Galaxy Buds2 (Via ODR ...
599 €
Voir le deal

Partagez

The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 685
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] Empty
MessageSujet: The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] 129196351Mer 1 Juil 2020 - 18:27

L'ambiance générale était euphorique. Les festivaliers festoyaient gaiement, saluant de leurs danses, de leurs chants et de leurs rires le retour des beaux jours. Ils entrechoquaient leurs bouteilles de bièraubeurre en l'honneur de ce premier jour de festival déjà passé. Il était bientôt vingt-deux heure et le soleil se couchait lentement sur la surface du lac écossais, projetant une douce et chaleureuse lumière sur les sorciers insouciants malgré ces temps difficiles.
Stubby savourait joyeusement se moment de tranquillité. Les Croque-Mitaines ne jouaient pas ce soir-là. Ils avaient déjà ouverts le festival en milieu de journée avec un concert d'une heure et leur tout nouveau tube, You're the witch that I want, qui avait eu un grand succès auprès du public et qui fut retransmis en direct sur la RITM. Au loin, on entendait résonner la musique d'un concert se tenant encore sur la scène. Mais elle était tout aux Buzzsticks qui donnait la dernière prestation de ce premier jour. Par conséquent, Stubby avait toute sa soirée pour s'amuser. Avec les autres membres du Croque-Mitaines, ils avaient décidé de se mêler à la foule des sorciers venus assister au festival comme visiteurs. Du fait du concert encore en cours, le lieu de la fête était assez calme et la quantité de monde était acceptable – autrement cela aurait été ingérable.

Une bière à la main, debout près d’un feu de camps, le chanteur discutait joyeusement avec Aurelius, un ami de Sullivan Taylor, le batteur des Croque-Mitaines. En même temps, il parcourait du regard les alentours, autant pour admirer les paysages que pour voir les personnes présentes. Aurelius leur proposa de leur présenter un ami à lui qui était, disait-il, « un peu timide ». Les deux membres des Croque-Mitaines acceptèrent. Le trio vint à cet ami qui était assis dans un fauteuil roulant.
« Sulli, Stubby, je vous présente Jacob. C’est son premier festival. » fit Aurelius en posant une main amicale sur l’épaule dudit Jacob.
Le visage de cette personne revenait en tête à Stubby qui l’avait aperçu durant ses observations. Un homme au physique plutôt plaisant avec un drôle d’air. Il lui adressa un sourire en serrant la main de cet homme, imitant Sullivan qui le saluait avec sa sympathie habituelle. Il maintint son regard encore quelques secondes après la poignée de main.
« Il parait que c’est la première fois que tu viens en festival ? Alors ça te plait ? » demanda-t-il pour être gentil et lancer la conversation alors que le batteur et Aurelius avaient une brève conversation à deux.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] 129196351Jeu 2 Juil 2020 - 11:32

La première journée de festival était terminée. Reculé dans un coin de la forêt, une bière à la main, Jacob avait été entraîné ici par son ami Aurelius sans qu'il ne sache trop comment il avait pu, justement l'entraîner au bord du lac. Ses yeux à demi-cachés derrière ses lunettes, le futur professeur de Poudlard ne se brûlait pas les pupilles à regarder les flammes du petit feu qui avait été allumé dans un âtre champêtre, mais préférait au contraire regarder le lac. Son ami s'était éclipsé et il profitait donc du calme relatif que conféraient les abords du Loch Ness. Le trentenaire releva ses yeux bleus lorsque son ami revînt avec de la compagnie, pour le présenter vraisemblablement à des amis. Il reconnu sans peine les membres des Croque-Mitaine et il afficha son traditionnel sourire agréable sur le visage en serrant leurs mains. Celui qu'il identifia comme étant le chanteur, qui était vraiment vraiment grand, s'adressa à lui gentiment. Sans même vraiment faire attention, parce qu'il avait l'habitude de se tordre le cou à regarder les grands individus, Jacob recula un peu avec son fauteuil pour instaurer une distance nécessaire à la bonne santé de ses vertèbres : « L'ambiance est assez euphorique » répondit-il en souriant, « vous devez jouer ici pendant les deux mois de l'événement ? ». Il plissa légèrement les yeux en l'étudiant poliment. Il se souvenait très bien de Stubby Boardman. Il était de quelques années son aîné à l'école et il passait son temps à se faire remarquer. De toute évidence, il était destiné à se donner en spectacle. C'était un fait et non une mauvaise pensée qu'il avait à son égard. A dire vrai, Jacob avait toujours apprécié les frasques de ce garçon particulier. Et il avait bien vieillit, c'est en tout cas la conclusion à laquelle il vînt et qui lui fit vaguement détourner le regard.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 685
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] 129196351Jeu 2 Juil 2020 - 19:58

Stubby n’en était pas à son premier festival. En moyenne, depuis leur début, les Croque-Mitaines jouaient à deux à trois festivals par an à travers le monde. Ils avaient bien plus de demandes mais ils ne pouvaient, et ne voulaient, pas toutes les honorer. Leur agent artistique essayait de s’arranger pour qu’ils apparaissent suffisamment sur scène sans non plus être omniprésents pour conserver cette petite part de magie.
« On reste pendant les deux mois mais on ne va pas jouer tous les jours. On espère que ça va pas dégénérer, que tout va marcher comme sur des roulettes. » expliqua Stubby, pensant au dernier festival qui avait été un carnage vers la fin. « On aimerait aussi profiter du festival. »
A vrai dire, ils étaient déjà payés pour faire acte de présence cinq jours par semaine. Et ils n’allaient pas donner tant de gros concerts que cela.
« Parce qu’à quoi bon continuer à faire de la musique si l’on ne prend plus le plaisir nous-même à écouter de la musique ? »
Si on oubliait la partie immergée de l’iceberg sur la rémunération, il n’y avait rien de plus vrai que cela. Même les chanteurs les plus célèbres écoutaient et appréciaient la musique d’autres artistes. De plus, Stubby aimait les festivals. Il ne voyait pas le fait d’y participer comme un travail très contraignant. Et puis, il avait le droit de s’éclipser quand bon lui semblait tant qu’il restait dans le clou des deux jours de congé par semaine du contrat. Non, il ne l’avait pas lu ce contrat. Mais son agent lui en avait fait un résumé.
Chose à part, il ne quittait pas son interlocuteur des yeux, même en buvant une gorgée de sa bière. « Et toi ? Tu restes tout le mois ? Ou juste une petite semaine, histoire de tester et de ne pas mourir troll ? »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] 129196351Jeu 2 Juil 2020 - 20:50

Braddock écoutait attentivement la réponse de Stubby. Certaines filles se damneraient sans doute pour discuter à sa place avec un membre d'un groupe de musique. Lui, n'avait jamais été dans pareille dynamique. A ses yeux les discussions étaient faites pour enrichir toutes les parties. C'était en tout cas ce que la maison de Rowena lui avait apprise. La patience et les conversations intéressantes, portées sur des choses qu'amenait chaque personne qui y prenait part. Jacob avait tendance à développer facilement des conversations intellectuelles sur à peu près tout. Et il allait lancer quelque chose dans cette veine lorsque le chanteur lui fit une réflexion qui le fit sincèrement éclater de rire : « Comme sur des roulettes, n'est-ce pas ? ». Stubby n'avait sans doute même pas fait exprès. Mais c'était ça qui était génial. Enfin quelqu'un qui ne surveillait pas son langage en sa compagnie, et qui faisait comme si tout était normal. Alors que rien ne l'était. Sans se départir de son sourire amusé, Jacob se balançait en avançant légèrement avant de reculer son fauteuil. L'homme continua en lui faisant remarquer qu'il ne servait à rien d'être chanteur si on ne profitait pas non plus de la musique. Jacob hocha la tête : « C'est là une jolie philosophie de vie. Surtout lorsque l'on fait ce que l'on aime » appuya-t-il gentiment ses propos. Les yeux du jeune trentenaire ne parvenaient plus vraiment à se détacher de ceux de Stubby. Il avait un joli regard, c'était le cas de le dire. Et il le regardait avec cette même attention fort appréciable. Jacob porta sa bière à ses lèvres alors que le chanteur continuait pour lui demander combien de temps il restait : « Oh je ne sais pas trop, pour être honnête. Sans doute une bonne semaine. Je crois avoir lu que le programme était intéressant en août, je reviendrai sans doute à la fin de l'été ». Jacob étira un sourire qui dévoilait ses dents bien alignées.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 685
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] 129196351Ven 3 Juil 2020 - 21:34

« Ouais. Au final ce ne sont pas que les artistes qui font un festival mais aussi les festivaliers. Et y’en a de leur tête ça tourne pas rond. »
Stubby n’avait vraisemblablement pas saisi le côté cocasse de la situation. Il ne comprenait même pas vraiment pourquoi cela fit rire son interlocuteur. Aaah Stubby ! Il allait falloir qu’il apprenne à réfléchir avant de parler ! Le chanteur continua dans sa lancée. C’était un sujet sur lequel il était à l’aise. Il parlait avec une aisance toute charmante, tenant sa bière d’une main tandis que l’autre reposait dans la poche de son pantalon avec une allure désinvolte.
Cet homme avait un sourire irrésistible, pensait-il en voyant la blancheur de ses dents.
« Seulement une semaine ? » s’étonna-t-il à sa réponse. « T’as pas le temps de profiter en une semaine ! Nan, tu dois rester plus longtemps pour vraiment profiter de l’expérience. »
Il but une gorgée de bière. Soudain, on l’appela au loin. Il se retourna pour voir que c’était Miles qui s’adressait à lui pour lui proposer de manger un bout au barbecue. Stubby répondit positivement avant de se retourner vers Jacob.
« Notre premier festival, c’est quelque chose que l’on se rappelle toute une vie. Pour peu que l’on ne soit pas trop ivre. »
Il lui adressa un clin d’œil, abandonnant Jacob pour rejoindre son ami autour du feu de camp. Tandis que Stubby partait, Aurelius et Sullivan se tournèrent vers l’homme en fauteuil.
« Excuse-le si ses paroles t’ont vexé. Il réfléchit pas quand il parle. » s’excusa Aurelius pour le chanteur, faisant part d’une constatation qu’il avait faite après quelques minutes de conversation avec lui.
Au loin, le concerné discutait et semblait plaisanter avec Miles, le guitariste des Croque-Mitaines, tenant un plat de saucisses alors que son acolyte retirait le reste du feu en essayant de ne pas les faire tomber par terre. Le chanteur lança un regard et un petit sourire à Jacob.

Une petite trentaine de minutes, quelques grillades quelques sourires plus tard, Stubby revint vers Jacob qui se tenait près d’une table de pique-nique. Il s’assit près de lui, étant alors à sa hauteur.
« Alors, tu passes une bonne soirée ? » demanda-t-il gentiment en souriant.
Il passa sa main dans ses cheveux en regardant le jeune homme... Intensément.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] 129196351Sam 4 Juil 2020 - 22:48

Stubby Boardman n'avait même pas réalisé sa gaffe, ce qui était encore plus miraculeux pour Jacob. Il le regardait avec cet air de personne qui venait d'en rencontrer une autre qui ne la jugeait pas pour ce qu'elle était. On l'avait trop souvent relégué à l'handicapé de service, quitte à ne même pas prendre en compte son point de vue lorsqu'il parlait. Jacob, qui aimait pourtant que l'on discute avec lui, était généralement légèrement dubitatif. Stubby semblait scandalisé que l'ancien libraire ne souhaite rester qu'une semaine. « Un festival n'est-il pas le même de long en large ? » demanda le jeune trentenaire en lui souriant franchement. Il n'était peut-être pas assez passionné de musique pour comprendre la chose. Cela le faisait sourire. D'autant plus qu'avec son fauteuil, il devait quand même rester loin des scènes. Les sorciers étaient peu accoutumés à voir un infirme se promener dans leur monde, eux qui pouvaient régler tous les problèmes à coup de baguette magique. On lui avait d'ailleurs plusieurs fois demandé depuis qu'il était là, s'il était un moldu. Une question qui prêtait à sourire pour un homme fraîchement embauché comme professeur à Poudlard. « Notre premier festival, c’est quelque chose que l’on se rappelle toute une vie. Pour peu que l’on ne soit pas trop ivre. ». Jacob s'esclaffa franchement. Sans doute avait-il raison. Sans doute ne réalisait-il pas que l'on profitait quand même davantage sur ses deux cannes. Néanmoins, il ne répondit pas à ce sujet. Aurelius s'excusa pour Stubby alors que celui-ci avait déserté et Jacob sourit : « Ça ne me vexe pas, tu sais. Au contraire ». Le britannique attarda ses yeux bleus sur le chanteur qui discutait plus loin et répondit à son sourire en lui souriant discrètement aussi. Finalement, il reporta son attention sur son ami Aurelius et sa bière.
Il venait de finir celle-ci lorsque Stubby revînt le voir. Les estomacs repus de la plupart des festivaliers les rendaient plus calmes. Jacob apprécia sans le dire qu'il s'assoit pour être à sa hauteur et lui éviter l'humiliation qu'il ressentait toujours un peu de devoir reculer son siège pour ne pas se tordre le cou. « C'est une soirée agréable » répondit-il gentiment, « et calme, il fait bon ». L'ancien libraire leva le nez vers le ciel dégagé d'un air appréciateur en fermant brièvement les yeux : « Mais j'imagine qu'en étant chanteur, on est davantage habitué à l'activité qu'au calme ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 685
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] 129196351Dim 5 Juil 2020 - 15:49

« Misère ! Vas nettoyer ta bouche avec du savon ! » s’offusqua gentiment Stubby quand Jacob commentait la répétitivité des festivals.
Un festival, ce n’était pas que la musique. C’était également les rencontres. Il avait fait des rencontres inoubliables dans ces circonstances. Dix ans auparavant, il avait rencontré Celestina Moldubec – dont il conservait précieusement l’autographe dans un cahier. Puis il avait également rencontré les membres des Buzzsticks avec qui il s’entendait merveilleusement bien – contrairement à ce que la presse aimait faire croire. Il avait également plusieurs personnes qui n’étaient pas dans le milieu, juste des festivaliers normaux venus pour apprécier la musique et la bonne bière.
Ils furent interrompus dans leur conversation car on l’interpella ailleurs. Stubby fila alors aussi rapidement qu’il était apparu pour manger quelques grillades et discuter avec quelques personnes. Sa seule présence attirait beaucoup l’attention. Et il semblait comme un poisson dans l’eau.

Malgré le fait qu’il soit très demandé, il n’avait même pas songé le nombre d’autographes qu’il avait signés, Stubby ne perdait pas de vue Jacob. Mais quand le repas fut fini, les gens étaient plus calmes. Certains étaient retournés à leurs tentes. Cela laissait au chanteur plus de disponibilité. Dès qu’il eut achevé son échange avec une jeune fille, il revint vers Jacob, le sourire aux lèvres, demandant comment il vivait sa soirée.
Oui, il faisait bon. Mais il n’allait pas tarder à faire frais et Stubby était un poil frileux. A croire que son corps ne produisait pas assez de chaleur à lui tout seul. Voilà une chose qu’il trouvait agaçante à propos de lui-même.
« C’est que si tu aimes le calme et déteste l’agitation, c’est sûr qu’il faudrait envisager une autre carrière que chanteur… » répondit-il avec un petit sourire. « Mais je dirais que c’est par phase. Des moments où tu tournes un peu à vide sur l’activité. D’autres où tu n’arrêtes pas. »
Stubby aimait cette vie en dent de scie. Il ne s’ennuyait jamais et c’était ce qu’il voulait. Oui, il était épanoui dans sa vie professionnelle même si elle était faite de haut et de bas et cela se ressentait certainement.
« Je ne t’ai même pas demandé ce que tu fais dans la vie. J’ai tendance à oublier de poser cette question aux gens que je rencontre… »
Dans sa vie quotidienne, il fréquentait souvent les gens issus d’un même cercle. Le monde du show business était tout petit et ils se connaissaient tous à peu près. Et en dehors de ce cercle, il était rare qu’il rencontre des gens avec qui il avait suffisamment envie de faire connaissance. Il regardait Jacob avec un regard et un sourire intéressé, sa tête reposant sur sa main et son coude sur la table.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] 129196351Ven 10 Juil 2020 - 10:58

Jacob se tenait bien loin des effusions d'amour envers Stubby Boardman. Il ne comprenait pas bien comment il faisait pour supporter autant de passion de la part d'illustres inconnus. Lui-même trouvait cela quelque peu malsain, puisqu'après tout, Stubby n'était qu'un homme. Faillible. Comme tous les autres. Mais peut-être le jeune professeur était-il trop coincé pour ce genre de choses. Lui qui avait été marié et qui avait un fils, s'inscrivait désormais davantage dans la sobriété que demandait le titre de père. Étrange, mais réel. Aussi, venir au festival n'avait pas vraiment coulé de source, Jacob s'était demandé pendant un long moment s'il allait venir, pour plusieurs raisons. L'envie, tout d'abord. Avait-il envie de se mêler ainsi à la foule ? Avait-il envie d'avoir du mal à circuler avec son fauteuil ? Handicapé, c'étaient des questions qui se posaient, bien entendu. Il avait fini par les balayer d'un revers de main et ne le regrettait pas pour l'instant. Après tout, la compagnie de Stubby était rafraîchissante.

Le chanteur était néanmoins très demandé et il s'éclipsa naturellement. Jacob se laissa aller à discuter avec Aurelius, jetant parfois quelques regards à la dérobée à Stubby. Pourquoi ? Bonne question. Il s'en sentait un étrange besoin qui relevait de l'attirance pure et simple. C'était chiant d'agir comme un adolescent à trente ans. Il revînt finalement à lui et ils discutèrent ensemble. La conversation se faisait assez naturellement bien que son interlocuteur soit vraisemblablement davantage du genre à parler qu'à écouter. Cela ne dérangeait pas l'ancien libraire dont la patience était à tout épreuve. « Aïe, ce doit être pour ça que je n'ai pas embrassé la carrière de chanteur » s'esclaffa-t-il gentiment, « je suppose que de la même façon, il y a certaines périodes où vous ne tournez qu'à l'étranger et d'autres où vous restez au Royaume-Uni ? ». Les perspectives de voyage attiraient toujours le jeune homme, sans qu'il ne puisse rien faire pour empêcher cela. La vie de star avait ses défauts, mais assurément ses qualités également.
Il était assez amusant, finalement, de voir la différence de personnalité entre les deux trentenaire. Là où l'un le tutoyait sans vergogne, l'autre le vouvoyait comme s'il eut été le pape. C'était presque risible cette différence. L'un était totalement à l'aise, là où l'autre peinait à trouver ses marques. « Je suppose que c'est normal » formula Jacob d'une voix gentille, « on reste enfermé dans son milieu sans en sortir, souvent ». Il sourit en détournant le visage vers le lac, sur lequel se renvoyait la lune haute dans le ciel : « J'étais libraire. Mais à la rentrée je serai professeur de défense contre les forces du mal à Poudlard ».
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 685
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] 129196351Ven 10 Juil 2020 - 18:44

Stubby adressait des regards à Jacob, lui faisait des petits sourires, riait à ses paroles – et ce n’était même pas forcé. Penché vers lui, écoutant ce qu’il avait à dire, il agissait en sorte à lui paraître être une compagnie agréable.
« C’est ça. » confirma-t-il l’hypothèse de son interlocuteur. « Mais c’est dommage, on a rarement le temps de visiter les pays dans lesquels on va. On est allés 3-4 fois à Barcelone et on a toujours pas visité… Mince, comment elle s’appelle déjà ? C’est une cathédrale je crois… Ou non. C’est un bâtiment religieux. Rah ! En plus Charlie me l’a dit au moins trois cent fois son nom ! »
Arg, le chanteur avait mauvaise mémoire pour ces choses-là. Il espérait que Jacob allait avoir la réponse pour lui. Il semblait avoir bien plus de cultures générales que lui. Et cela se confirma à peu près quand il lui dit avoir été libraire – quoi, on en apprenait beaucoup dans les livres si on prenait la peine de les lire. Il ajouta qu’il allait être professeur de Défense contre les forces du mal à la rentrée. Stubby eut un mouvement de recul à la fois surpris et scandalisé.
« Mais nan ! C’est pas juste ! » s’offusqua-t-il. « Depuis quand Dumbledore engage des profs sexy ? Ah, je me suis fait arnaquer ! Pourquoi j’en avais jamais à Poudlard ? Déjà qu’il paraît que le prof de cette année était pas dégueu non plus… Ni celui de l’année d’avant. »
Stubby n’avait pas gardé énormément de souvenirs de ses professeurs de Poudlard. Mais ils se souvenaient qu’ils n’avaient rien de Jacob pour la plupart. Les profs l’ayant marqués se comptaient sur les doigts d’une main : Dumbledore, McGonagall, Slughorn, Binns et cet affreux professeur de Défense contre les Forces du Mal qu’il avait eu lors de ses deux premières années.
« Peut-être que si j’avais eu un prof comme toi, j’aurais d’avantage écouté en cours. » confessa-t-il presque en murmurant avec un petit sourire en plaçant sa main sur l’avant-bras du professeur
Le voilà qu’il minaudait ! Après un bref contact visuel, il rompit le contact physique pour rire joyeusement. Comme si cela avait été une plaisanterie sans arrière pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] 129196351Sam 11 Juil 2020 - 0:04

Stubby avait une conversation intéressante quoique très factuelle, ce qui n'était pas franchement un grand problème au fond. Jacob avait la capacité de parler de tout et n'importe quoi, avec n'importe qui. Un talent qui lui sera sans doute fort utile comme professeur de Défense contre les forces du mal. Le trentenaire souriait donc en écoutant les propos du chanteur qui, loin d'être aberrants, étaient l'évidence même. « C'est assez triste que vous n'ayez pas davantage de temps pour vous. Même si la musique est une passion, il s'agit parfois de prendre du temps pour soi » philosopha le professeur d'un air sage, quoique gentil. « La Sagrada Familia ? » demanda doucement Jacob, « pour votre défense, il y a tellement d'endroits à visiter à Barcelone que cela peut être difficile de se souvenir de tout ». Il aurait bien aimé y aller lui-même. L'Espagne l'attirait bien. Le soleil, la mer, la chaleur, l'art. Et la paëlla.

La suite des paroles du chanteur lui attirèrent un regard surprit avant que ses joues ne rougissent légèrement. Ah. Un léger rire s'échappa de ses lèvres et au lieu de détourner le regard d'un air gêné, il préféra affronter celui de Stubby. « Je connais celui qui vient de partir, il est plutôt pas mal en effet » souligna doucement le trentenaire. Il lui était bizarre de parler de son meilleur ami de la sorte, mais il fallait bien avoir les yeux en face des trous. Octavius avait son petit succès et cela se comprenait... Tout comme lui, par ailleurs. Cette manie de faire sourire et rire les jolies femmes alors qu'il n'était même pas attiré par elles. Incroyable. La suite des paroles du chanteur lui arracha un rire et il répondit naturellement : « Oh, je ne suis pas si intéressant, je crois » - il passa une main dans ses cheveux bruns avant d'ajouter - « en tout cas, assurément moins que vous. Moins charmant aussi, cela va de soi. Vraisemblablement moins grand, mais je crois que c'est une évidence ». Il laissa s'échapper un petit rire. Plaisanter était parfois le meilleur moyen de faire passer un compliment. C'était ce que l'on pouvait appeler une perche légère même si de toute évidence, son bel interlocuteur n'en faisait pas tant et préférait des méthodes plus directes. « Enfin, essayez de vous inscrire en septième année. Sur un malentendu ça peut toujours passer ».
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 685
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] 129196351Sam 11 Juil 2020 - 11:48

Stubby jubilait. Il avait bien vu les regards de Jacob. Ils ne trompaient pas. Ou, en tout cas, ils ne l’avaient pas trompé. Le chanteur était beaucoup trop rodé à ces jeux de regard pour y être aveugle. Cette séduction silencieuse comme un langage secret. Ils auraient pu continuer ainsi un certain temps. Mais fidèle à lui-même, Stubby saisit la première occasion pour une séduction plus rentre-dedans. Il fallait bien que l’un d’eux le fasse.
Il prit un plaisir indescriptible à constater l’effet que cela fit sur Jacob. Une grande satisfaction. Voir ses joues rosir légèrement, la surprise dans ce joli regard. Surtout, il fut agréablement étonné de ne pas le voir le détourner, l’air gêné. Cela lui plut. C’était séduisant.
« Pas mal, hein ? » fit le chanteur laconique avec un petit sourire.
Il voulait bien le croire. Il n’avait en vérité jamais vu l’homme dont il était question. Juste l’expression l’amusait un peu. Il renchérit de nouveau, avant de rire en même temps que Jacob. Ce dernier fit une modestie à laquelle il ne crut pas une seule seconde. Mais si c’était pour placer un compliment juste derrière, l’air de rien, alors là il voulait bien y croire.
« C’est que j’ai rarement rencontré des gens plus grands que moi. » répondit-il en passant une main dans ses cheveux un peu décoiffés.
Lui et ses plus hautes talonnettes mesuraient deux mètres à deux centimètres près.
« Et je suis sûr que tu es au moins aussi intéressant et charmant que moi. »
Il élargit son sourire sans quitter son interlocuteur du regard. C’était comme s’il n’y avait plus rien autour d’eux. Merlin savait probablement à quel point le chanteur aimait ce que ses yeux distinguaient dans la semi-obscurité. Et les sonorités et les échos du rire qu’il entendait comme une joyeuse mélodie.
« Malheureusement, je ne pense pas. J’ai pris trop d’années entre temps pour faire passer pour un adolescent de dix-sept ans. D’autant plus que je ne suis pas sûr que tu aies envie de me voir comme te, surtout si tu restes professionnel. »
Il remarqua seulement maintenant que, depuis le début de la conversation, Jacob le vouvoyait. Quelle étrange idée !
« Sinon, je ne suis pas ton élève, tu peux me tutoyer. »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] 129196351Dim 12 Juil 2020 - 11:29

Cela va sans dire, Jacob n'avait pas franchement l'instinct du chasseur. Alors il rendait volontiers les regards et les sourires, sans néanmoins être celui qui ferait le premier pas. Le rejet dont il avait fait l'objet à son divorce avec sa femme, laquelle, avec ses frères et sa famille, lui avaient bien fait comprendre qu'il était une espèce d'aberration de la nature, l'avait suffisamment éduqué pour qu'il ne prenne pas le risque d'avoir une mauvaise surprise. Certes sorcier, Jacob était néanmoins en fauteuil roulant. Il ne perdait pas de vue qu'il ne saurait faire le poids face à quelqu'un qui voudrait sa peau, par délit d'homophobie. Le professeur afficha un sourire un peu timide lorsque le chanteur reprit ses mots. Oui, Octavius était "pas mal". Pour autant, il n'avait jamais envisagé différemment la relation qu'il avait avec lui. Il était son meilleur ami et c'était ainsi qu'il le considérait. Certainement pas comme une proie potentielle, surtout qu'aux dernières nouvelles, son ami était bien branché filles.
Le jeune homme ne rata pas le spectacle de voir Stubby se passer lui-même une main dans les cheveux. Aussi suivit-il du regard le geste sans rien dire. Argh ! Il adorait les cheveux, c'était indécent. C'était presque s'il ne faisait pas attention à ce qu'il lui disait. Son interlocuteur lui retourna le compliment et Jacob se surprit à répondre : « Il ne tient qu'à vous de le découvrir ». Son sourire s'agrandit face à sa plaisanterie. Sans doute qu'il n'aimerait pas l'avoir comme élève en effet : « Je me souviens assez bien d'un fauteur de trouble appelé Boardman en effet, je ne crois pas me tromper en pensant qu'il s'agit de vous ? ». Stubby le reprit justement pour l'inviter à le tutoyer et Jacob hocha la tête, sans répondre. Son interlocuteur le tutoyait déjà, alors à quoi bon ? Ce n'était pas comme s'il était vexé de toute manière. « Qu'as-tu prévu de ta soirée ? Sinon boire et discuter ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 685
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] 129196351Lun 13 Juil 2020 - 0:44

Stubby lança un regard franchement amusé mais aussi étonné à Jacob. Etonné qu’il se souvienne d’une telle chose alors que lui-même n’avait aucun souvenir sur lui. C’était presque impressionnant.
« Je ne dirais pas que j’étais un fauteur de trouble. On va dire que j’apportais de l’animation à Poudlard. » nuança-t-il.
Il était carrément un fauteur de trouble pour certains professeurs. Mais au moins, ce n’avait jamais été avec méchanceté. Le Professeure McGonagall l’avait collé tellement de fois que même elle en était désespérée. Cela l’attristait presque car le garçon n’était pas mauvais. Juste affreusement dissipé et sans grand intérêt pour les études.
La conversation allait bon train et faisait son petit bonhomme de chemin vers quelque chose de moins innocent. Stubby en était dorénavant sûr : Jacob jouait dans la même équipe que lui.
« Qu’as-tu prévu de ta soirée ? Sinon boire et discuter ? »
A cette question, le chanteur afficha une petite moue mignonne presque aguicheuse en haussant les épaules.
« Je ne sais pas, ça va dépendre de toi… Si tu apprécies ma compagnie. Si non, je peux m’en aller, si tu le désires. »
En prononçant ces mots, il se penchait légèrement vers son interlocuteur, baissant le volume de sa voix pour que le professeur ne fasse attention qu’à ce son. Incognito, sa main ses glissée sur la cuisse de Jacob. Mais ce contact fut bref avant que le chanteur ne la retire en se redressant avec un grand sourire. Il n’oubliait pas qu’il y avait encore des gens autour.
« En tout cas, parler toute la nuit avec toi ne me dérangerait pas. » dit-il en prenant plus de distance avec tellement de désinvolture. « Le truc c’est de savoir si toi tu supporterais. »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] 129196351Mar 14 Juil 2020 - 20:16

Jacob hocha la tête à la défense peu crédible de Stubby sans rien lui répliquer. Il répondait de la même manière que le ferait un adolescent s'il l'épinglait. Le britannique avait conscience qu'il pourrait bien avoir à faire avec ce type d'individus dès septembre, quoiqu'il priait pour n'avoir pas vraiment à faire de rappel à l'ordre. C'est qu'il doutait d'être bien convaincant, ne serait-ce que parce qu'il était en fauteuil roulant. Et puis, se déplacer dans le château ne sera jamais pour lui une mince affaire. Mais bon, ce n'était pas vraiment le sujet. Le trentenaire ne désirait pas penser à ce qui l'attendrait au détour des prochains mois, mais plutôt à ce qui l'attendrait au bout de la nuit. La perche qu'il venait d'envoyer au chanteur, il espérait bien qu'il la saisirait. C'était bien pour cela qu'il l'avait lancé, non ? Il remarqua bien donc, de ce fait, que Stubby se rapprochait alors qu'il lui parlait, et qu'il osa la bravade de poser sa main sur sa cuisse... Bien qu'il ne sentit rien. Jacob afficha néanmoins un sourire franc : « Oh non je ne souhaite pas que tu t'en ailles » répondit-il avant d'ajouter, d'un ton plus bas, « quant à ta main j'ai le regret de te dire que je ne sens absolument pas mes jambes. Tristement ». Cela le fit légèrement rire. Il aurait adoré sentir sa main sur sa cuisse. Mais voilà. Un vulgaire accident de voiture l'avait privé de sentir tout contact sur celles-ci.

Un vulgaire accident de voiture, à Penryn.

« Je crois que je suis déjà assez bon pour te supporter non ? Puisque j'en redemande » - Jacob lui fit un sourire qui soulignait sa parfaite dentition. Après tout, les occasions étaient parfois trop rares pour ne pas les saisir, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 685
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] 129196351Mar 14 Juil 2020 - 20:48

Si Stubby avait eu à incarner un dieu grec, cela aurait été Dionysos.
Il était charmant et bel homme pour certains. Et il le savait parfaitement. Il en jouait. Parfois beaucoup trop. Auprès des femmes. Mais surtout des hommes. Il séduisait Jacob avec une aisance déconcertante qui ne laissait pas l’objet de ses désirs indifférents. Pourtant, ce dernier ne se montrait pas si enflammé mais Stubby en était sûr, il commençait lentement mais sûrement à bouillonner de l’intérieur.
Sinon, pourquoi ne le repoussait-il pas ? Pourquoi il ne lui demandait pas de partir comme on lui avait si bien proposé ? Le chanteur afficha un sourire aussi franc que celui de Jacob à sa remarque.
« Si ce ne sont que tes jambes qui ne peuvent rien sentir… Alors ça me va. » répondit-il, malicieux.
Il ne faisait que peu de cas du handicap de Jacob. Le sourire de ce dernier lui faisait tout oublier hormis le fait qu’il y avait toujours moyen. Et si son interlocuteur en doutait, il voulait bien le prouver.
« Tu es sûr ? Là tu en redemandes, mais tu n’auras jamais fini d’en redemander après. Il est encore temps de faire machine arrière. »
Le regard de Stubby était profondément joueur et aguicheur. Le sens de la théâtralité. Il se leva lentement de la table de pique-nique.
« Je peux t’emmener n’importe où si tu y consens malgré tout. »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS] 129196351

Revenir en haut Aller en bas

The first summer sunset | Ft. Jacob [CLOS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les sujets de l'été
 :: 
Été 1978
-