Le nouveau design est installé ! Nous remercions chaleureusement l'Ecureuil pour son travail magnifique !
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Le deal à ne pas rater :
Pack Smartphone Samsung Galaxy S22 6.1″ + Galaxy Buds2 (Via ODR ...
599 €
Voir le deal

Partagez

[Stubby] Le moi qui n'est pas moi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 685
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Stubby] Le moi qui n'est pas moi - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Stubby] Le moi qui n'est pas moi [Stubby] Le moi qui n'est pas moi - Page 2 129196351Mer 22 Juil 2020 - 18:13

Ok. Le jeune homme en face de lui avait de sérieuses lacunes en termes de séduction. Déjà, il jugeait sur des choses sans avoir tous les éléments nécessaires. C’était une chose. Puis il ne semblait vraiment pas comprendre le problème. Il lui demandait pardon mais ça ne suffisait pas à Stubby, ça. Il ne savait même pas pourquoi il s’excusait. Il croisa fermement les bras. Mais il le laissa achever sa tirade.
Il ne fit même pas de commentaire sur la mauvaise interprétation du jeune homme sur sa pique. C’était presque attendu de sa part. Non, ça, à la limite, cela n’avait pas d’importance. Stubby inspira un bon coup, fatigué. Patience. Zen. Relaxation.
« Déjà, oui, si tu mets une main une main aux fesses d’une fille sans son consentement… Félicitation à toi, tu es un véritable goujat qui mérite toutes les gifles du monde. Et cela va de même si tu le fais à un homme. Sur ça, on est d’accord. »
Malgré son ton sec, Stubby était un peu plus calme et pédagogique. Ce qui était une grande avancée dans ce débat.
« Mais qui t’a dit que j’étais pas consentant ? » Question à dix milles galions. « Parce que tu sais que Cheers est gay, tu as directement pensé qu’il s’agissait d’un geste importun. Et c’est ça le problème. »
Avec ce garçon, il valait mieux formuler les choses de façon claire et explicite. Sinon, il ne comprenait pas.
« Quand tu veux séduire une fille, si tu as un minimum de respect, tu ne commences pas directement à la toucher à certains endroits. Tu commences par tâter le terrain, sans mauvais jeu de mots, avec des paroles. Tu essayes de voir si elle aussi elle est réceptive. Puis y’a un petit quelque chose qui s’installe et là tu peux commencer à te le permettre au bout d’un temps variable. »
Il prenait le prisme des relations entre homme et femme car cela lui paraissait plus facile à comprendre pour le garçon. Alors que c’était tout bête, en vérité.
« Pour les gays, c’est exactement pareil. Alors, si un gars te met une main au croupion comme ça, oui, il est gay. Mais surtout incroyablement malpoli. De fait, s’il n’y a pas de contact déplacé, je ne vois pas le problème à ce qu’un homme aborde un autre homme, même si ce dernier n’est pas du même bord. Ca ne devrait même pas être un problème. »
A demi-mot, il avouait qu’il avait consenti ce contact avec Cheers et que, par extension, il était attiré par les hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


[Stubby] Le moi qui n'est pas moi - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Stubby] Le moi qui n'est pas moi [Stubby] Le moi qui n'est pas moi - Page 2 129196351Lun 27 Juil 2020 - 11:48

Il y avait quelques éléments rassurants dans le consensus auquel ils étaient parvenus : une définition à peu près semble du consentement, et du respect de celui-ci.

En revanche, Gauwain ne comprit pas trop pourquoi le chanteur se lançait dans une explication détaillée sur les bonnes manières d'approcher une demoiselle, ressemblant fort à une transmission d'expérience. Le jeune homme commenta tous ces conseils d'un "Euh.... ouais?" poli, sans oser dire à l'artiste que les travaux pratiques auxquels il avait pu avoir accès, doublés de cours théoriques sous forme de réflexions acerbes de sa tante, le dispensaient pas mal d'un cours traitant des bases. L'artiste en aurait-il déduit que la jeune génération était perdue, victime de ses moeurs dissolues? .....sans doute pas. Mais Gauwain s'abstint quand même, histoire de ne pas verser du soufre dans le chaudron. Bien lui en prit, quand il s'avéra que l'homme souhaitait a priori non pas lui apprendre à aborder les filles mais faire un parallèle avec la bougrerie.

Gauwain eut une semi grimace lorsque l'homme affirma qu'il ne voyait pas de problème à ce qu'un bougre aborde un sorcier lambda. Il lui semblait qu'il y avait une différence intrinsèque, liée au malaise qu'il ressentait à l'idée même qu'un mec puisse le regarder de cette façon. Il pouvait comprendre le parallèle que voulait faire le type. Mais... ...si la fille que Gauwain avait draguée avait ressenti un profond malaise à l'idée même qu'il la regarde, aurait-il vraiment tenté une approche? Alors qu'elle n'aurait pas souri, qu'elle l'aurait fui avec une grimace de dégoût? Est-ce qu'il ne se serait pas senti pire que de la bouse de dragon, s'il l'avait approchée alors qu'elle n'avait pas montré un intérêt clair au préalable? Il se rappelait trop bien le genou d'Amelia s'écartant de lui, ce sentiment de l'avoir mise mal à l'aise, d'avoir été trop loin. Alors même qu'elle n'avait pas été réticente à passer du temps avec lui à l'origine.

Le jeune homme sentit confusément que s'il tentait d'expliquer tout ça, cette différence fondamentale, il allait crisper l'autre homme à nouveau, dans la mesure où celui-ci ne semblait pas comprendre cette gêne primale ; le chanteur semblait penser qu'une telle attirance était... eh bien... normale? Et c'était bien la première fois que le jeune homme entendait quelqu'un s'exprimer en ces termes, avec ce point de vue.

En vertu de quoi, Gauwain se contenta de hocher la tête, de façon neutre, en repensant au début de toute cette explication. Ils étaient en partie d'accord, et Gauwain comprenait une partie du point de vue que défendait le gars, même si la réciproque n'était pas vraie. C'était peut-être le principal.

Quelque chose d'autre turlupinait malgré tout le jeune homme. Non, pas la façon de s'exprimer de l'artiste à la fois précieuse et crue, ni même le point de vue du chanteur très centré sur le "croupion" : chacun son truc après tout. Il devait reconnaitre qu'il avait toujours été plus attiré par le visage, les seins, les hanches... ....mais sa petite amie s'était attelée à lui démontrer l'attrait de la nuque, de la chute de reins, et de fesses joliment rondes, au cours de ces dernières 24 heures, donc... bon.

Bref, il y avait autre chose.

Qui avait dit à Gauwain que l'homme n'était pas consentant pour se faire tripoter entre deux tentes? La question initiale du chanteur s'accompagnait d'une implication claire, même si elle demeurait dans une certaine forme de non-dit.

Néanmoins, sous cet éclairage, la fin de sa tirade ressemblait à un correctif : le chanteur ne voyait pas de problème à ce qu'un homme en aborde un autre, même si celui-ci n'était pas bougre. S'était-il rendu compte de ce que sa question sous-entendait, et en avait-il éprouvé des remords, ou de la gêne?

"...vous êtes bougre aussi...? ou vous étiez... juste okay avec le fait qu'il vous touche comme ça?"

Le dire à voix haute, comme ça, ajouta une couche à son malaise. Cependant... Ce n'était pas les oignons de Gauwain n'est-ce pas? Il n'aurait même pas dû poser cette question. Pourquoi l'avait-il fait? Par curiosité? Pour comprendre? Cet élément aurait pu expliquer pourquoi l'autre avait à ce point mal pris l'intervention de Gauwain.

"Si vous êtes okay avec ce genre de choses... vous devriez peut-être juste faire plus attention. .....et faire plutôt ça dans une tente, une prochaine fois?"
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 685
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Stubby] Le moi qui n'est pas moi - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Stubby] Le moi qui n'est pas moi [Stubby] Le moi qui n'est pas moi - Page 2 129196351Mer 29 Juil 2020 - 21:24

Stubby aurait fait un très mauvais professeur. Il n’avait pas la patience d’expliquer mille fois les mêmes choses à des élèves. S’il le faisait avec ce jeune homme, c’était juste parce que cette leçon était d’intérêt public pour la lutte anti-discrimination et imbécilité. C’était presque de la charité à ce stade. Apprendre une bonne leçon à un pauvre type n’allait pas changer la vie du chanteur qui s’était fait à l’idée que ses inclinations sentimentales allaient toujours l’exposer à des choses pas très chouettes.
« Hmf. Tu sais… Quand tu dis bougre pour désigner un gay… C’est un peu comme si j’utilisais le terme sang-de-bourbe pour parler d’un né-moldu. C’est rude. Et offensant. »
Vieux souvenirs liés à la religion obscure de la fin des année 1940 et début 1950. La raison pour laquelle cela faisait plus de vingt-cinq ans qu’il n’avait pas mis les pieds dans un édifice religieux si ce n’était pour faire du pur tourisme. Parce que c’était vachement beau les vitraux !

Stubby eut de nouveau un rire jaune à la prescription de Gauwain. Non mais ! Il s’écoute parler ? Certes, c’était un peu inconvenant de faire ce genre de choses entre hommes dans la sphère publique. Mais à l’entendre, on aurait cru que Cheers et lui étaient carrément en train d’avoir des rapports sexuels à la vue de tous. Et puis ce n’était pas si choquant que cela, une main sur la cuisse.
« Mais de quoi je me mêle ? » s’agaça-t-il. « Premièrement, t’es même pas censé être ici, c’est réservé au staff et aux artistes. Si je le voulais, la sécurité te dégagerait en un tour de baguette. Deuxièmement, nous ne faisions rien d’indécent. Et troisièmement, je fais ce que je veux ici. Personne n’a rien à me dire et je n’ai de compte à rendre à personne. »
Il n’allait jamais admettre que Gauwain avait peut-être un tout petit peu raison. Son égo ne le permettait pas. Il croyait, à juste titre ou pas, que son statut de chanteur célèbre et reconnu lui donnait de nombreux droits et libertés que d’autres n’auraient pas pu s’octroyer. Il en usait et parfois en abusait.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


[Stubby] Le moi qui n'est pas moi - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Stubby] Le moi qui n'est pas moi [Stubby] Le moi qui n'est pas moi - Page 2 129196351Lun 10 Aoû 2020 - 19:54

Gauwain aurait dû s'y attendre : l'artiste ne répondit pas à sa question. Quelque part, le jeune homme en fut soulagé. D'autant qu'il pouvait aisément comprendre les raisons qui auraient pu pousser l'artiste à éluder l'interrogation.

A la place, l'homme contre-attaqua. Et sa répartie, elle, prit Gauwain de court. Il fronça les sourcils avant même d'ouvrir la bouche pour protester:

"Qu'est-ce que vous racontez, ça n'a rien à voir!"

La protestation n'était ni feinte, ni hypocrite : Gauwain ne voyait pas le parallèle entre le terme sang-de-bourbe et le terme bougre. Il refusait d'utiliser le premier, dégoulinant de mépris et de dégoût quand il était employé par certains de ses camarades. Mais le second...

"Tout le monde le dit, c'est pas une insulte, bougre....!"

Mais malgré la sincérité de ses récriminations, on pouvait entendre, entre les mots, percer une pointe de doute. Il fallait reconnaître qu'on employait rarement ce mot dans un contexte positif. Parfois neutre, souvent négatif. Un regard insistant dans un vestiaire valait une accusation de bougrerie qui mettait tout le monde mal à l'aise. Quant à faire son bougre.... ou truc de bougre.... Il baissa les yeux, une hésitation passant un instant sur son visage.

Les autres accusations de l’artiste le ramenèrent sur un terrain moins inconfortable. Il releva le visage, en grommelant:

"Sans vouloir vous manquer de respect, je me suis baladé ici pendant dix minutes, et personne ne m'a contrôlé. Je savais même pas que j'avais pas le droit d'être ici!"

Il n'avait pas peur de se faire dégager d'ici ; il était arrivé là par hasard, si on lui demandait de partir, il tournerait les talons et se contenterait de rejoindre Amelia plus tôt que prévu - encore que, avec tout ça, est-ce qu'il n'était pas en train de se mettre en retard? Enfin bref, ce n'était pas le problème. Ce qui comptait, c'était que si Gauwain avait réussi à surprendre cette scène un peu par hasard, d'autres le pouvaient aussi.

"Vous devriez peut-être pas compter trop sur votre service d'ordre. Ou embaucher d'autres personnes à la sécurité."

Et avant qu'on l'accuse, non, ce n'était pas une pique à l'égard des talents de Monsieur le Malabar, mais il fallait reconnaître que si toute l'équipe se préoccupait surtout de tripoter les starlettes entre deux tentes, ce n'était pas TRES étonnant que le public accède à des zones d'accès réservé.

...dire qu'il s'était senti suffisamment en sécurité pour laisser Amelia seule... Et si l'agresseur de l'autre fois avait également des envies de faire la fête...?
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 685
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Stubby] Le moi qui n'est pas moi - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Stubby] Le moi qui n'est pas moi [Stubby] Le moi qui n'est pas moi - Page 2 129196351Mar 11 Aoû 2020 - 22:55

Toutes ces réflexions concernant l’homosexualité dans la société n’étaient pas venues à Stubby d’un coup un beau matin. Il avait fallu qu’il éprouve le fait d’aimer les hommes en tant qu’homme dans une société hétérocentrée, qu’il y réfléchisse, qu’on l’éduque sur le sujet. Lui aussi, il l’avait utilisé ce terme. « Bougre ». Et ce même s’il avait toujours mis mal à l’aise. Parce que tout le monde l’utilisait. Puis on lui avait appris l’origine de ce terme. A partir de ce moment-là, il l’avait presque banni de son langage pour désigner les gays par respect pour lui-même et pour les autres.
« Avant aussi, tout le monde disait sang-de-bourbe. » répliqua-t-il à la protestation du jeune homme. « Regarde, tu n’es même pas sûr de toi. Tu devrais te renseigner sur l’origine du terme bougre et tu verrais en quoi c’est problématique. »
Il fallait bien que quelqu’un daigne éclairer les lanternes de ce pauvre garçon.

Stubby était un homme qui soulignait beaucoup les torts des autres. Mais quand il fallait qu’il admettre ses torts à lui, c’était une autre paire de manches. Il savait en son for intérieur qu’il avait tort, pourtant. Il était juste trop fier pour le dire.
« Tu veux parier ? Jusqu’à preuve du contraire, j’ai encore tous mes membres. Crois-moi que si je le voulais bien, on te dégagerait en deux-deux. Même moi, je pourrais le faire, cela dit. Désolé de te dire ça mais tu n’es pas très intimidant comme gars. »
Il lui manquait quelques centimètres de hauteurs et quelques kilos de muscle. Sans offense. Le jeune homme faisait pâle figure à côté de Cheers. Mais en y réfléchissant, extrêmement peu d’homme pouvait rivaliser avec cet homme en termes de force physique. En magie, c’était encore possible. Stubby ne connaissait pas les capacités du garde-corps dans ce domaine.
« Et pour ton information personnelle, Cheers ne fait pas parti du staff du festival. »
Sinon, il serait resté bien plus longtemps avec Stubby et ils auraient fini par trouver un coin tranquille. Parce que ça aurait un peu fait parti du job. On ne refusait rien à Stubby Boardman, même en plein service. Cheers était jute le garde-du-corps personnel de Gina Da Valle – une très charmante femme soit dit en passant.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


[Stubby] Le moi qui n'est pas moi - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Stubby] Le moi qui n'est pas moi [Stubby] Le moi qui n'est pas moi - Page 2 129196351Mer 12 Aoû 2020 - 12:07

Les phrases lapidaires de l'artiste ne trahissaient aucun doute. Il était certain de ce qu'il avançait, là où Gauwain commençait à sérieusement douter de la légitimité de l'emploi du mot bougre dans le langage courant. Mal à l'aise, il tenta une dernière remarque :

"Mais les bou- ...ils l'utilisent aussi, non?"

Ce n'était sans doute pas la meilleure des réparties, parce qu'il ne connaissait pas assez de bou- il était censé dire quoi, du coup? Gay?

Curieusement, il ne voyait pas trop auprès de qui il pourrait aller chercher la réponse à cette question.

Il releva les yeux, incrédule, haussant les deux sourcils, très haut, dans l'expression universelle signifiant : "Vous êtes sérieux, là?" D'accord, l'artiste lui mettait une dizaine de centimètres dans la vue, d'un point de vue de la taille. Mais pour le reste, Gauwain était assez confiant dans sa capacité à tenir en combat à un contre un.

De façon générale, le jeune homme n'était pas du genre à chercher la bagarre, à agresser physiquement. Mais l'artiste avait décidé de le chercher ; Gauwain avait tenté de ne pas être insultant, la politesse ne lui était pas rendue et... tout ça commençait à l'échauffer.

Ce n'était sans doute pas la meilleure partie de lui-même qui était en train de prendre le dessus, mais il se redressa, et, écartant les mains en geste de défi et d'invite, refusa de céder du terrain sur ce sujet en particulier :

"Vous pourriez? Sans votre croup de garde? Bah allez-y, je vous en prie. Virez-moi manu militari."

Une partie de son cerveau réalisait bien que s'il se faisait virer du festival, ça allait chauffer pour son matricule, mais.... il y avait des limites, quand même. Gauwain reconnaissait que face au molosse, il aurait du compter uniquement sur sa vitesse et ses réflexes, pour s'en sortir. Mais face à l'artiste... Le jeune homme ne s'entrainait pas tous les jours pour prendre la fuite devant un mec qui ne devait fréquenter des salles de duels que si on l'invitait à s'y produire pour le gala de fin d'année.

"Ou vous voulez qu'on rappelle votre copain et ses potes laxistes? A trois contre un, ils auront une chance de me tabasser ; ça leur donnera l'impression qu'ils font un taff correct, huh?"

A vrai dire, il se fichait bien de qui réglait la paye du mec ; il appartenait aux équipes de sécurité de quelqu'un, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 685
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Stubby] Le moi qui n'est pas moi - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Stubby] Le moi qui n'est pas moi [Stubby] Le moi qui n'est pas moi - Page 2 129196351Sam 15 Aoû 2020 - 19:11

Il aurait été hypocrite de dire que Stubby avait toujours été aussi clairvoyant concernant l’utilisation du terme bougre. Ce pourquoi, il voulait bien consentir à expliquer au jeune homme pourquoi c’était problématique.
« Oui, mais par conformisme ou ignorance. » répondit-il. « Avant, la bougrerie désignait tout acte sexuel ne visant pas à la procréation. Autant dire que ça inclue la majorité des pratiques sexuelles. Mais avec le temps, le terme de bougrerie s’est affiné pour désigner toute pratique homosexuelle. Et ça, c’était condamné par l’Eglise car considéré comme de l’hérésie. Et tu sais ce qu’on leur faisait, aux hérétiques ? »
Il espérait que Gauwain le savait. Et il espérait aussi que par ce bref historique, il allait comprendre le problème. Le terme bougre avait été utilisé pour incriminer une personne homosexuelle. Et cela devenait prétexte à toutes les barbaries. C’était mal d’avoir des relations sexuelles avec une personne du même sexe. C’était honteux.

Stubby ne put s’empêcher de faire une remarque mesquine au jeune homme qui l’avait bien mérité. Ce dernier prit la mouche et se mit en tête de l’affronter aux poings. Cela le fit rire tandis qu’il se mettait en position de combat.
« Je me bats pas moi. »
C’était faux, ça. Il s’était déjà battu. A Poudlard, notamment. Mais cela avait toujours eu un caractère exceptionnel. On l’avait déjà frappé pour délit de bougrerie, également. Il n’avait fait que se défendre, dans ce cas. Et depuis qu’il était célèbre, il avait bien tapé quelques gars. Mais étrangement, personne pour lui rendre les coups.
« Tu te surestimes, bichon. » fit-il avec un petit sourire sans bouger d’un iota.
Il le regarda de haut en bas. Puis autour de lui. Calmement.

1 – 2 – 3 : Rien ne se produisit au bout de plusieurs secondes. Stubby s’approcha doucement du jeune homme pour lui donner une tape amicale sur l’épaule. « Allez, tu peux retourner voir ta Dame. Bon festival. » Sur ce, il s’en alla.
4 – 5 : Soudain, une énorme masse fonça en direction de Gauwain pour venir le plaquer au sol sans qu’il puisse faire quoique ça. Stubby, ne regardait même pas le spectacle mais ses ongles. Il ne daigna un regard vers le jeune homme qu’une fois qu’il fut plaqué au sol. D’un geste, il donna l’ordre au molosse de le laisser. « T’aurais pu le voir arriver, celui-là. Si besoin, t’as une infirmerie pas loin. » dit-il d’un air moqueur. « Allez, bon festival. »
6 : Stubby, tout calmement, s’approcha de Gauwain. Il posa une main amicale sur son épaule. Il n’avait pas l’air d’avoir l’intention de se battre… Jusqu’à ce qu’il lui fasse une balayette soudaine, le faisant tomber au sol. « Roh ! Fallait pas oublier de protéger les jambes ! »


Dernière édition par Stubby Boardman le Sam 15 Aoû 2020 - 19:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6929
| SANG : Hasardeuse


[Stubby] Le moi qui n'est pas moi - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Stubby] Le moi qui n'est pas moi [Stubby] Le moi qui n'est pas moi - Page 2 129196351Sam 15 Aoû 2020 - 19:11

Le membre 'Stubby Boardman' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


[Stubby] Le moi qui n'est pas moi - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Stubby] Le moi qui n'est pas moi [Stubby] Le moi qui n'est pas moi - Page 2 129196351Dim 16 Aoû 2020 - 19:54

Gauwain avait beau s'être vautré en beauté aux examens sanctionnant ses sept années d'Histoire de la Magie, il avait écouté suffisamment pour répondre à cette question. Il ne leva pas la main et ne hocha pas la tête pour indiquer que oui, il savait ce qu'on faisait aux hérétiques, et aux sorciers en général, dans l'Ancien Temps, et pourquoi il était important de savoir transplaner ou de ne jamais se séparer de sa baguette, en terrain moldu.

Il n'essaya pas de répondre à cette question, mais baissa les yeux, ce qui valait toutes les réponses du monde, sans doute. Une petite voix lui disait que certains de ceux qui avaient été accusés de bougrerie, tel que le décrivait l'artiste, de façon implacable et détachée, bref, certains de ces bougres là n'avaient jamais eu la possibilité de transplaner ou de stupefixer leurs adversaires. Ces bougres là ne s'étaient pas amusés en voyant les bûchers, contrairement à la Gwendolyn dont le récit des frasques continuait de faire rire les petits enfants.

Quelque part, Gauwain aurait préféré un affrontement physique. Sur ce terrain, au moins, pas de faux semblants, pas de malaises, c'était douloureux mais simple. Et il aurait été prêt, ses muscles bandés et les sens en alerte, l'adrénaline commençant à pulser dans ses veines...

…avant de s'éteindre comme un pétard mouillé.

Loin d'être impressionné ou prêt à répliqué, le chanteur ne sembla pas s'émouvoir de la démonstration bravache du jeune homme. Pis, il eut un rire ; il aurait levé les yeux au ciel, que ça aurait été la même chose.

Gauwain ne sut jamais à quel point il était passé près de finir plaqué au sol, par une centaine de kilos de muscles, ou juste par une petite manœuvre élégante (qui lui aurait rappelé la maxime enseignée à tout aspirant Auror, par certains des aînés les plus talentueux : « Vigilance constante !! »). Le surnom dont l'avait affublé l'artiste laissa beaucoup moins de bleus.

Il le regarda s'éloigner, princier, tandis que lui restait planté là, interdit, essayant de repasser toute cette conversation dans sa tête. Décidément, ce festival...

Avec un temps de retard, il réalisa qu'il avait traîné. Et qu'effectivement, comme l'avait impliqué l'artiste, il était attendu quelque part, par une certaine demoiselle. Oups.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




[Stubby] Le moi qui n'est pas moi - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Stubby] Le moi qui n'est pas moi [Stubby] Le moi qui n'est pas moi - Page 2 129196351

Revenir en haut Aller en bas

[Stubby] Le moi qui n'est pas moi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» photomaton (stubby)
» L'invité est roi (Stubby)
» We are chained to the rhythm (but not only) ♫ STUBBY
» Five, four, three, two, one... No curtain call w/ Stubby
» Staring at the smoke w/Stubby

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les sujets de l'été
 :: 
Été 1978
-