Le nouveau design est installé ! Nous remercions chaleureusement l'Ecureuil pour son travail magnifique !
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment : -71%
-71% Ecouteurs intra-auriculaires sans fil PHILIPS ...
Voir le deal
9.99 €

Partagez

Entre imagination et réalité | Stubby |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Gabin A. Ollivander

Gabin A. Ollivander


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 368
| AVATARS / CRÉDITS : Ansel Elgort
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Nia décédée
| PATRONUS : Un chaton
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Entre imagination et réalité | Stubby |  Empty
MessageSujet: Entre imagination et réalité | Stubby | Entre imagination et réalité | Stubby |  129196351Mar 14 Juil 2020 - 19:45

Dans sa quête d'oublier Nina, Gabin avait enchaîné des rencontres avec plus ou moins de réussite. Malgré cela, rien ne réussissait à lui faire oublier celle qu'il considérait comme la femme de sa vie. Il rencontra toutes sortes de femmes, celles avec qui il n'avait absolument pas accrocher, celles qui étaient devenus des plaisir éphémères et enfin, de manière plutôt rare, des personnes avec qui il était devenu amies. Parmi celles-ci, Anna, une superbe rencontre avec laquelle il ne s'était strictement rien passé mais avec qui une grande complicité, amitié était née. Ils s'étaient racontés leurs vies à travers des cafés et des verres, il lui avait parlé de ses échecs, de ses rêves, de sa vie et elle en avait fait de même. Alors qu'il lui avait parlé de son désir d'ouvrir une boutique d'instrument et donc d'entamer des études de musicologie, elle lui avait proposé une opportunité qu'il était difficile de refuser. Son frère était un musicien reconnu et elle pouvait faire en sorte qu'il assiste la personne chargé de prendre soin des instruments lors du festival de musique en été. Dans la mesure où il comptait dans tous les cas assister au festival car il faisait parti de la programmation, il n'avait aucune raison de refuser. D'autant plus qu'il s'agissait d'une chance unique dans sa carrière pour apprendre auprès des plus grands et commencer à se faire une réputation. Anna mit rapidement Gabin en lien avec la personne et tout était réglé. Celui-ci l'attendait la veille du début du festival.

Il eut l'agréable surprise d'apprendre sur place qu'il allait s'occuper entre autres des instruments des croques mitaines. Sans forcément être un fan incontestable de leur musique (un peu trop commercial à son goût), son adolescence avait été bercé par leurs hits. Sur place, il ne fut pas déçu, son maitre avait des connaissances étendues qu'il se faisait un plaisir de partager, on sentait bien l'amour des instruments qu'ils partageaient. De plus, les instruments des musiciens étaient d'une qualité rare, s'en occuper était un privilège qu'il appréciait.

Alors que les deux étaient en train de préparer un vernis spécial pour améliorer l'acoustique des instruments, la porte s'ouvra en fracas et les interrompa soudainement. Et là, en face de lui avec une certaine surprise se trouva Stubby Boardman, le célèbre meneur du groupe...
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 679
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Entre imagination et réalité | Stubby |  Empty
MessageSujet: Re: Entre imagination et réalité | Stubby | Entre imagination et réalité | Stubby |  129196351Mer 15 Juil 2020 - 18:24

Stubby était parfaitement furieux – pour changer.
C’était quoi ce travail ? Les Croque-Mitaines passaient sur scène dans moins de trois heures et rien, absolument rien, n’était au point. Charlie était malade alors le groupe avait dû revoir tout leur programme de chansons de façon à ce que Stubby puissent chanter et jouer du piano à la place du pianiste en même temps. Et au moment où le chanteur voulait s’asseoir à l’instrument pour s’entraîner, il avait vite constaté une chose : aucun bon son ne sortait de ce piano !
Passablement irrité, il se renseigna sur les raisons de cette horreur. Il apprit que le stagiaire, qui avait été en charge de l’instrument la veille, n’avait rien fait de bon ! Mais que cela aurait dû être corrigé bien assez tôt. C’était déjà trop pour le chanteur !
Il déboula sans ménagement dans la salle des instruments où se trouvait le responsable en chef et le stagiaire.
« Il est où le stagiaire ? » demanda-t-il d’un air impétueux.
Il balaya la pièce du regard et ses yeux tombèrent sur un jeune homme. Certainement lui. Pauvre jeune homme. Il allait subir les remontrances d’un autre. Il s’approcha de lui.
« C’est toi, non, qui étais en charge d’accorder le piano près de la scène ? C’est du grand n’importe quoi ! Tu n’as vraiment aucune oreille, mon pauvre garçon ! Tu as entendu le son qu’il produit ? »
Stubby n’était vraiment pas content. Il ne laissait pas le jeune homme en placer une pour se défendre. Néanmoins, le chef des instruments parvint à retenir son attention avec douceur pour défendre son apprenti. Il se paya le regard assassin de la starlette.
« Euh, Mr. Boardman, je crois qu’il y a méprise... Gabin, ce jeune homme, n’a accordé aucun piano depuis qu’il est là… Il me semble que c’est à l’autre stagiaire que vous devez vous en prendre… »
Stubby, le rouge aux joues à cause de l’énervement, redirigea son regard dur vers le dénommé Gabin. Puis vers le chef. De toute évidence, il n’était pas au courant des gens qui travaillaient pour lui. « Et il est où cet autre stagiaire ? » demanda-t-il en croisant les bras.
« Parti. »
Le chanteur ne put retenir un rire jaune. Bah bien sûr !
Revenir en haut Aller en bas
Gabin A. Ollivander

Gabin A. Ollivander


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 368
| AVATARS / CRÉDITS : Ansel Elgort
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Nia décédée
| PATRONUS : Un chaton
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Entre imagination et réalité | Stubby |  Empty
MessageSujet: Re: Entre imagination et réalité | Stubby | Entre imagination et réalité | Stubby |  129196351Sam 18 Juil 2020 - 18:03

Gabin était resté quelques secondes abasourdi en se rendant compte qu'il était face au chanteur d'un des groupes les plus connus de ces derniers temps. Cependant, il repris bien vite son attitude professionnelle lorsqu'il se fit à moitié agressé par celui-ci pour une raison incongrue. Il se fit foncer dessus et prit des remontrances pour une chose qu'il n'avait même pas faite. Il essaya de se contenir au mieux mais à l'idée qu'on le prenne pour un incompétent et qu'on remette en doute son travail et son oreille musicale, ça ca ne passait pas, mais vraiment pas, ca coute quoi de demander une confirmation avant de s'acharner comme ça sur quelqu'un. Il garda une expression neutre et ne chercha même pas à lui répondre. De une, il n'en avait pas envie et de deux ca ferait bien trop plaisir à l'autre. Et de trois, l'opportunité de travail était bien trop belle et son maitre trop compétent, il ne comptait pas tout gacher à cause d'un chanteur égocentrique.

Heureusement, ou non, il aurait bien été incapable de le dire, son supérieur pris sa défense. D'une certaine manière, il pouvait comprendre le chanteur, le second stagiaire, parti la veille n'avait aucune oreille, un comble pour quelqu'un se destinant à ce métier. Celui-ci avait été gentiment poussé vers la sortie, cependant, il y avait des manières de s'adresser aux gens lorsque l'on est poli et celle-ci n'en fait pas partie. Celui-ci ne semblait pas sur le point de s'excuser, bien au contraire, il continuait de s'énerver. Essayant de l'ignorer au moins et de rester professionnel, il se tourna vers son maitre "Est-ce que tu souhaites que j'aille m'en occuper pour que tout soit réglé avant le concert de ce soir." Il allait rester pro et s'adresser le moins possible au chanteur l'aiderait au maximum. Oui, vas-y maintenant s'il te plait pour que Stubby puisse s'entrainer rapidement.. Il obtempéra mais Stubby lui barrait le chemin "Excusez-moi" Et il le contourna pour sortir de la pièce. Arrivée sur scène, il eut la désagréable surprise de voir que ce dernier l'avait suivi. Il voulait le surveiller ou quoi ? Il s'installa au piano et joua quelques notes pour voir l'étendue des dégâts. Aie, ses oreilles saignèrent face aux sons disgracieux qui ressortaient. Il sortit la clé qui se trouvait sous le piano et se mit à manipuler les chevilles pour régler la justesse et rendre l'accord stable. Il avait l'habitude de manipuler cet instrument et repéra donc rapidement le problème. Les désaccords étaient nombreux, l'oreille absolue c'était toujours pratique dans ce genre de cas. Il se placa sur le piano et essaya quelques accords. Il sentit une légère vibration de tons qui ne devait pas être présente à un moment. Il rouvrit donc l'habitacle et se placa devant les aigus, les graves, tenta différentes combinaisons. Le chanteur se trouvait toujours en embuscade derrière. "J'en ai pour une petite heure le temps qu'il soit utilisable ce soir. " dit-il en lui laissant la place et en refermant l'habitacle. Il faudra cependant qu'il vienne terminer les accords le lendemain pour que le piano soit parfaitement accorder.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 679
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Entre imagination et réalité | Stubby |  Empty
MessageSujet: Re: Entre imagination et réalité | Stubby | Entre imagination et réalité | Stubby |  129196351Jeu 30 Juil 2020 - 21:54

Stubby était un homme très perfectionniste. Ce qui apparaissait comme une qualité, alors qu’elle passait sous la personnalité tempétueuse du chanteur, devenait un défaut pour tous ceux qui avaient à le subir. Au sein même de la grande industrie de la musique sorcière, les Croque-Mitaines étaient une énorme entreprise qui employait énormément de sorciers et de sorcières pour produire le moindre album et gérer toutes les apparitions du groupe. Eh oui, cela faisait belle lurette que ces géants de la musique ne produisaient plus leur art tous seuls. Et Stubby exigeait de ces petites mains la perfection de la même manière qu’il l’exigeait à lui-même. Sauf que lui, il ne recevait d’ordre que de très peu de personnes.

Il avait noté un manque de professionnalisme criant en constatant la façon dont se piano était accordé. Cela n’aurait pas dû arriver. Cela l’avait mis en colère et il allait été râler sur le « responsable ». Mais il s’avéra que ce n’était pas la faute du stagiaire qu’il avait en face de lui. Cela lui faisait une belle jambe ! Il s’en fichait, en fait.
Stubby n’était pas stupide, il constata à la seconde où le stagiaire commença à parler qu’il n’allait pas lui adresser la parole directement. Etait-ce une preuve d’irrespect ? Pour qui se prenait-il ? Le chanteur croisa fermement les bras. Rudement, le stagiaire le contourna pour aller sur la scène. Stubby le suivit. Il n’allait pas le rater, celui-là !
Tandis que le jeune homme s’affairait à accorder le piano, il restait à le regarder de loin, les bras croisés.
« J'en ai pour une petite heure le temps qu'il soit utilisable ce soir. »
« Pardon ? Seulement utilisable ? Non, ça va pas être possible. Peut-être que toi dans ta vie quotidienne, tu te contentes de choses « juste passables », mais c’est pas comme ça que ça marche ici. »
Ses paroles étaient sèches, catégoriques, en s’approchant du stagiaire.
« Puis tu seras gentil de t’adresser directement à moi la prochaine fois. »
Cela sonnait presque comme une menace implicite. S’il le voulait, il pouvait le faire renvoyer en un tour de main. Et une occasion de faire un stage auprès des Croque-Mitaines était une aubaine rarissime. Depuis quelques années déjà, Stubby s’opposait fermement à ce qu’on prenne des stagiaires dans l’équipe pour de multiples raisons.
Revenir en haut Aller en bas
Gabin A. Ollivander

Gabin A. Ollivander


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 368
| AVATARS / CRÉDITS : Ansel Elgort
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Nia décédée
| PATRONUS : Un chaton
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Entre imagination et réalité | Stubby |  Empty
MessageSujet: Re: Entre imagination et réalité | Stubby | Entre imagination et réalité | Stubby |  129196351Mar 25 Aoû 2020 - 21:43

Gabin faisait tout son possible pour paraitre le plus naturel possible et ne pas montrer ses émotions qu'elles soient bonnes ou mauvaises lorsqu'il travaillait. Question d'efficacité et de respect. Sa rencontre avec Stubby n'ayant pas été la plus grande réussite de l'année, il essayait de rester calme et serein et de se concentrer sur le principal qui était encore et toujours son travail. Mais cette réaction ne semblait pas du goût du musicien qui semblait bien amer et décidé à s'énerver contre lui quelque soit le motif. Il essayait donc de garder son calme olympien tout en ne s'attirant pas complètement les foudres de ce dernier. Il fallait qu'il mette de côté son égo face à celui démesuré du chanteur des croques-mitaines. Il essaya donc de lui répondre de manière calme et posé face à sa tirade. Il se releva et regarda droit dans les yeux son interlocuteur. "Monsieur Boardman, je suis vraiment désolé mais vu l'état de ce piano, aucun accordeur au monde ne pourrait vous le rendre parfait d'ici ce soir. Les seuls solutions que je peux vous proposer pour ce soir est d'utiliser un piano qui paraîtra correct pour la plupart des personnes sauf ceux qui entendent réellement la musique. " Il laissa un temps après cette solution pour que Mr Boardman s'acclimate à cette idée tout en cherchant une autre solution, conscience professionnelle oblige, et puis contrairement à ce que semble croire celui-ci il avait le souci du travail bien fait. "Je peux également me rendre en urgence à Londres afin d'essayer de vous trouver un piano qui serait à votre hauteur pour ce soir." Bien sûr chaque piano était unique et le chanteur sentirait cette différence mais Gabin ne voyait vraiment pas quelle autre solution il pourrait trouver en l'espace de quelques heures seulement. Ce piano cassait les oreilles, c'était difficile de faire pire que ça. Il semblait complètement détraqué. Il ne savait même pas comment la personne qui s'en était occupé avait pu faire une chose pareille.

Il ne savait pas exactement à quoi sa dernière phrase faisait allusion. Du moment dans les loges où il l'avait ignoré, ou de maintenant ? Bref, ce mec avait l'air d'être égocentrique et s'enerver tout le temps. "Je peux en effet m'adresser directement à vous mais tout ce que je fais doit être supervisé par mon maitre pour le moment. " Bien sûr, son maitre était lui-même sous les ordres direct de Stubby et donc forcément il devait le suivre. Mais cela le dérangeait, il avait l'impression de faire des choses derrière son dos. IL lui devait beaucoup jusqu'ici et il voulait que ça continue comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 679
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Entre imagination et réalité | Stubby |  Empty
MessageSujet: Re: Entre imagination et réalité | Stubby | Entre imagination et réalité | Stubby |  129196351Jeu 3 Sep 2020 - 11:51

Stubby se demandait pourquoi l’on avait recruté des stagiaires pour cet été. Il avait pourtant bien manifesté son désaccord. Cela va sonner très rude mais il considérait que les stagiaires, quand ils mettaient véritablement la main dans le chaudron, étaient pour la plupart de véritables plaies. Ils n’étaient qu’apprentis et donc, par définition, pas professionnels. Alors on pouvait rapidement se retrouver avec des instruments qui semblaient accordés pour le festival de la cacophonie. Mauvais plan.
Ce qu’il entendit de la bouche de Gbain lui déplut. Ce n’était pas ce qu’il voulait entendre. Le petit jeune avait-il bien compris qui était la personne à qui il s’adressait ? Il lui proposait une solution alternative peu satisfaisante.
« Non, ce serait une perte de temps. Ecoute moi, je me fiche de quelle solution tu as à me proposer. Je n’ai que deux exigences : d’avoir un instrument au son irréprochable pour ce soir, et de pouvoir répéter avant sur un instrument produisant un son au moins bon. »
Il était gentil : il ne lui demandait pas la perfection pour les répétitions. Après on allait dire qu’il était capricieux. Mais il ne l’était pas.

Il lui sembla également important de le brieffer sur la politesse à avoir à son égard. Il n’avait pas du tout apprécié le comportement qu’il avait eu. Et il n’allait pas tolérer un nouvel écart de conduite. Le jeune garçon ne semblait pas savoir de quoi il parlait. C’était pourtant évident, non ? On faisait-il exprès ?
« Alors pourquoi, tout à l’heure, tu t’adressais à ton maître et pas à moi alors que nous étions dans la même pièce et qu’il s’agissait de mon ordre ? Tu sais, Francis n’est pas sourd et t’aurais entendu et ce même si tu t’adressais à moi. »
Clairement, Gabin n’était pas la première personne à quoi il se serait adressé s’il avait eu besoin d’aide avec ses instruments. Peut-être pour lui demander un thé ou un café, à la limite. Mais Pomelo aurait mieux fait le job.
Revenir en haut Aller en bas
Gabin A. Ollivander

Gabin A. Ollivander


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 368
| AVATARS / CRÉDITS : Ansel Elgort
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Nia décédée
| PATRONUS : Un chaton
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Entre imagination et réalité | Stubby |  Empty
MessageSujet: Re: Entre imagination et réalité | Stubby | Entre imagination et réalité | Stubby |  129196351Lun 5 Oct 2020 - 10:22

Il n'était vraiment pas facile pour Gabin de rester sobre et professionnel face à la star. Seulement, il savait que vu son futur métier, il n'avait guère le choix, il devait réussir à se comporter en personne adéquate. Stubby Boardman ne devait sûrement pas être l'unique chanteur dans le show-bizz a avoir des demandes qui peuvent paraitre folles aux yeux de leurs employés. Mais après tout, c'était sa chance de commencer à se faire un nom. Sa manière de régler ce problème pourrait être déterminante pour la suite de sa carrière, il n'avait pas le droit à l'erreur. Face à Stubby, son cerveau tournait à mille à l'heure. Que pouvait-il faire ? Soudain, une idée peu conventionnelle mais qui pourrait lui être très utile lui vint. "Monsieur Boardman, d'ici 20 minutes, je peux vous procurer un bon piano." Gabin avait toujours cette manie un peu étrange de se trimballer avec ses instruments lorsqu'il partait un temps certain. Surtout qu'il se produisait tout l'été sur les scènes du festival. De plus, étant un connaisseur, il appréciait les instruments de qualité. Son piano n'avait donc rien à envier. à celui qui se trouvait sur scène. Est-ce que ça lui conviendrait pour la prestation du soir, il n'y avait qu'un seul moyen de le savoir. Stubby devrait le tester. Mais il préférait ne pas l'avoir dans les pates pendant qu'il remplaçait le piano. Il voulait lui proposer d'aller se reposer le temps qu'il s'occupe du problème mais celui-ci ne semblait pas de cet avis parce qu'il enchaina.
"J'ai préféré m'adresser à lui au cas où il préférait s'occuper de ce problème lui-même, ou s'il voulait me placer sur une autre tâche. Je n'allais quand même pas me placer au dessus de lui, ça aurait été irrespectueux." Bon maintenant, il devait s'occuper de sa tâche au plus vite et il ne savait pas vraiment encore comment s'occuper de la logistique de sa tâche. Et pour ça, le chanteur devait s'éloigner, il n'allait quand même pas assister aux basses tâches de ses employés non ? "Que diriez-vous de retourner dans votre loge le temps que je m'occupe de cette affaire ? Vous pourriez aller vous reposer, boire un café ? Ou même vous échauffer la voix. Je viens vous prévenir dès que tout est en place, je vais faire au plus vite."
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 679
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Entre imagination et réalité | Stubby |  Empty
MessageSujet: Re: Entre imagination et réalité | Stubby | Entre imagination et réalité | Stubby |  129196351Sam 10 Oct 2020 - 19:01

Stubby ne demandait pas grand-chose. Juste la perfection. C’était une toute petite chose. Rien n’était trop beau, trop grand, trop parfait pour Stubby Boardman. Bon, il pouvait bien faire quelques concessions. Dans le monde étincelant du spectacle, les imprévus étaient légions. Il fallait toujours partir du principe que tout n’allait pas se passer comme prévu. Le chanteur en avait régulièrement fait les frais. Parfois à sa gloire, parfois à ses dépens. Cela faisait parti du métier.
« Un bon piano ? C’est-à-dire ? »
Il était curieux quant à sa définition d’un bon piano. Il y avait plein de bons pianos. Mais il ne lui fallait pas n’importe quel bon piano. Il lui fallait un piano approprié à la scène. Un piano à demi-queue, au moins. Pas un piano de salon, aussi bon soit-il. Mais si c’était pour s’entraîner, ça pouvait passer. A la limite.
Il ne fut pas convaincu par les explications de Gabin. Elles lui semblaient bancales. Il ne lui avait même pas dit bonjour. Il aurait pu au moins faire ça. Quel affront ! Le stagiaire lui proposa d’aller se reposer ou s’échauffer la voix. Une façon à peu près polie de lui demander de dégager.
« Tu as jusqu’à 20h pour régler le problème. Le concert est à 22h. Le piano doit être en place pour 21h. »
Son succès ou son échec allait décider de la suite de son stage. En cas d’échec complet, ça allait être le renvoi. Si c’était une réussite moyenne, il allait être préposé au café et uniquement au café jusqu’à la fin de son stage.

Citation :
Je t'invite à lancer le dé si tu t'en sens le courage sor
Revenir en haut Aller en bas
Gabin A. Ollivander

Gabin A. Ollivander


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 368
| AVATARS / CRÉDITS : Ansel Elgort
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Nia décédée
| PATRONUS : Un chaton
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Entre imagination et réalité | Stubby |  Empty
MessageSujet: Re: Entre imagination et réalité | Stubby | Entre imagination et réalité | Stubby |  129196351Dim 1 Nov 2020 - 18:01

Satisfaire une personne tel qu'une star de la chanson anglaise. Pour sa première véritable expérience, on pouvait dire qu'il était chanceux le Gabin. Mais bon, il tenait à son taf, à son stage donc se pliait bien gentiment à tout ce qu'on lui demandait et son avis restait bien enfermé en lui. Il ressortirait tout ça à ses copains plus tard autour d'une bonne bière et d'un bœuf. Même si cette situation ou plutôt le ton de la personne en face de lui lui paraissait aberrant, il se doutait que ce genre d'évènements seraient légions lors de sa carrière. Sa réaction traduisait avant tout son manque d'expérience dans le domaine. Même lorsqu'il assistait son père à la boutique, il avait prit l'habitude d'avoir toujours quelqu'un pour assurer ses arrières même lorsqu'il ne le méritait. Cette confrontation, aussi étrange que cela soit pour lui, lui permettait de devoir faire face à ses responsabilités. Il devait tout gérer du début à la fin, il s'agissait en quelque sorte de son baptême du feu. Il n'avait pas assez pris conscience que la voix dans laquelle il s'engageait jusqu'ici ne consistait pas uniquement à travailler les instruments. Lui qui avait toujours eu le contact facile se trouvait dans une situation où il devait peser chacun de ses mots, ça le déstabilisait. "Un piano qui a un son pur, parfaitement accordé, je n'ai juste pas la mesure du type d'instruments que vous avez l'habitude d'utiliser. Je préfère donc ne pas m'avancer sur la qualité du piano avant que vous ne l'ayez testé." Malgré ses réactions qui semblaient condescendantes, il devait bien admettre que se retrouver face à une personne telle que Stubby Boardman l'intimidait un chouia, il ne voulait surtout pas l'admettre. Encore moins vu la manière dont il se faisait traiter.

Il n'avait donc que quelques heures pour mettre en place une idée qu'il trouvait complètement folle. Celle-ci semblait facile dans sa tête mais est-ce que cela sera la même chose lorsqu'il l'appliquerai ? Il avait peur des retombées mais il se devait à lui-même de faire son maximum pour que cela soit une réussite totale. Il se concentra donc plus qu'il ne l'avait jamais fait. Ses neurones fonctionnaient à cent à l'heure. "Très bien, je vous appellerai dès que j'aurais réglé le problème." Il avait besoin de temps pour lui où aucune déconcentration ne lui était permise. Il marcha donc jusqu'à sa tente et inspecta son piano qu'il emmenait avec lui presque chaque fois. C'était un piano demi-queue de très bonne qualité que son père lui avait offert lorsque les tensions entre les deux s'étaient enfin apaisés et que son père avait fini par accepter sa voie. Son objectif était de le transporter à l'aide d'un sort de levitation. Mais il n'avait jamais fait léviter un objet si lourd et il craignait fortement d'échouer. Il entoura son piano d'un sort de protection pour éviter de l'abimer peu importe ce qu'il allait faire. Certes il tenait à respecter son engagement mais ce piano était bien trop précieux tant de par sa valeur monétaire que sentimentale pour risquer de l'abimer. Il bloqua un passage de sa tente jusqu'aux coulisses qui par chance n'étaient pas très éloignés l'un de l'autre. Puis il lanca un Wingardium Leviosa sur son piano. Celui-ci se leva de quelques centimètres seulement mais cela suffisait. Sa concentration était uniquement tournée vers le piano, il ne laissait aucun élément extérieur le déconcentrer. Il sentait en lui toute la difficulté et la force qu'il lui fallait mobiliser pour déplacer cet objet si lourd.

3 : Malgré tous ses efforts, la tâche était bien trop compliqué. Le piano refusait d'avancer de plus de quelques centimètres. Le temps tournait et il sentait son échec arriver sans qu'il ne puisse rien faire. 20h sonna et il se trouvait toujours dans sa tente sans la moindre idée de ce qu'il pourrait faire, il semblait bien que suite à ca, sa carrière risquait bien d'être avortée avant même d'avoir réellement pu s'épanouir.

1, 5 : La tache se révéla plus ardue que prévu. Il se concentra et évolua étape par étape. Le temps n'avait aucune emprise sur lui. De sorte que le piano arriva à destination mais à plus de 20H30. Il arriva sur la scène en ayant face à lui une starlette plus qu'énervée. Et malheureusement, il n'avait aucun argument qui le ferait convaincre de son objectif malgré le piano présent sur scène. Le concert commençait à présent dans un peu plus d'une heure ce qui laissait à Stubby un temps très limite pour se préparer.


4, 2, 6 : Le temps n'avait aucune emprise sur lui, le piano avançait centimètre par centimètre jusqu'à arriver sur scène à 19h55. Ouf ! Objectif pleinement atteint, il avait réussi à prouver sa valeur et le concert aurait bien lieu, espérons dans les meilleures conditions possibles.

Pfou, bon, on peut dire qu'il était encore loin d'être le professionnel qu'il espérait. Au moins cette chance était intéressante pour lui. Il murmura entre ses lèvres "Merci quand même Anna"


Dernière édition par Gabin A. Ollivander le Dim 1 Nov 2020 - 18:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6929
| SANG : Hasardeuse


Entre imagination et réalité | Stubby |  Empty
MessageSujet: Re: Entre imagination et réalité | Stubby | Entre imagination et réalité | Stubby |  129196351Dim 1 Nov 2020 - 18:01

Le membre 'Gabin A. Ollivander' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 679
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Entre imagination et réalité | Stubby |  Empty
MessageSujet: Re: Entre imagination et réalité | Stubby | Entre imagination et réalité | Stubby |  129196351Ven 6 Nov 2020 - 20:05

Parfois, c’était comme si Stubby oubliait ses propres débuts. Il ne s’était pas miraculeusement mis à chanter juste et bien du jour au lendemain. Il en avait fait des fausses notes. Beaucoup même ! Il lui arrivait encore d’en faire aujourd’hui. Ne croyez pas qu’il chante d’une justesse absolue sous la douche ou tout seul dans son automobile moldue ! Lui aussi, il lui arrivait de trop monter dans les aiguës, d’avoir sa voix qui déraille. Il n’avait pu progresser que parce qu’il avait eu des gens pour lui apprendre. Chanter et occuper un espace scénique demandait un apprentissage. C’était comme tout. Il avait eu le droit de se tromper et de recommencer. Droit qu’il n’accordait qu’à moitié à Gabin.
Mais voilà, le stress le rendait irritable au possible. Il fallait bien que quelqu’un en fasse les frais et les stagiaires étaient là pour ça. C’était tombé sur Gabin. En attendant que ce dernier ne règle ce fichu problème de piano, Stubby alla répéter d’une autre manière, jetant régulièrement des coups d’œil à sa montre. A partir de 20h, il commençait à perdre patience et à redevenir grincheux. Gabin ne revint vers lui qu’une demi-heure plus tard, lui annonçant qu’il avait ramené un piano viable. Le chanteur était tout de même passablement agacé du retard pris par le jeune homme. Il le lui fit bien comprendre.
« Tu as intérêt à faire mieux la prochaine fois. » lui dit-il avec en hauteur en s’installant au piano avec prestance comme s’il s’agissait du sien. « C’était ta responsabilité à t’assurer que TOUS les instruments soient utilisables pour le concert. »
Il se mit à jouer quelques notes pour s’assurer du bon son de l’instrument.
« T’es dans un milieu professionnel ici, tu dois faire le moins d’erreur possible. Une erreur peut te coûter un renvoi. »
Le son sonnait bien à ses oreilles aiguisées. Il ne comptait pas le renvoyer, cela dit. Après tout, la catastrophe avait été évitée. De justesse, certes.
« Allez, vas me préparer un café. Avec du lait et deux sucres. »
Revenir en haut Aller en bas
Gabin A. Ollivander

Gabin A. Ollivander


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 368
| AVATARS / CRÉDITS : Ansel Elgort
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Nia décédée
| PATRONUS : Un chaton
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Entre imagination et réalité | Stubby |  Empty
MessageSujet: Re: Entre imagination et réalité | Stubby | Entre imagination et réalité | Stubby |  129196351Ven 6 Nov 2020 - 22:21

Gabin avait sûrement effectué un travail mental et physique les plus compliqués de toute sa vie. Et malgré cela, il avait échoué dans le temps mais réussit l'objectif final. Pour une première, il restait relativement fier de lui pour avoir réussit à mettre en place son idée un peu folle mais légèrement décu de ne pas avoir remporté cette petite victoire. Lorsqu'il arriva, vers 20H30 sur scène, Stubby Boardman l'attendait de pied ferme. Avait-il attendu pendant tout ce temps son arrivée ou était-il parti se reposer avant de revenir l'attendre de pied ferme quelques minutes avant l'heure fatidique. Il l'ignorait et le saurait sûrement jamais. Mais était-ce vraiment important ? Non clairement, il s'en fichait un peu. Il s'attendait à se faire sérieusement tapé sur les doigts, être viré dans la seconde de son arrivée sur scène mais non. A sa grande surprise, Stubby fut plutôt tolérant avec lui, il accepta donc avec calme et acceptation les petites remarques qu'il reçu mais qui ressemblaient davantage à des conseils plutôt qu'à des agressions. BIen loin de ce qu'il avait connu avec lui jusqu'ici. Il n'allait pas s'en plaindre, bien loin de ça. "Oui monsieur, je ferais attention les prochaines fois". Pour le milieu professionnel, il savait, enfin il savait mais il l'avait peut-être oublié tant il alternait les folies avec Galaad et les sessions de travail avec son maitre et aujourd'hui Stubby. "Je sais; je suis désolé" Il s'excusa même s'il s'était trouvé au milieu d'un dossier délicat en devant trouver des solutions sans forcément beaucoup de facilités. Les chances de réussite étaient minces mais il avait malgré tout atteint un objectif même si celui-ci était partiel. Mais, le monde du travail était loin d'être juste et il venait de faire face à l'injustice de ce monde. Stubby le renvoya en coulisses pour aller lui chercher un café. Il était presque rassuré de retourner à l'abri de l'ombre des coulisses. Aller chercher un café était un bien moindre prix pour cela. Il se répéta dans la tête Lait, deux sucres dans sa tête encore et encore pour ne pas faire une nouvelle erreur qui risquerait de définitivement le mettre en liste noire des Croques-mitaines, ce dont il ne pouvait pas se permettre. "Je reviens de suite". Il fit couler le café, ajouta du lait, deux sucres puis touilla le breuvage à l'odeur écœurante. Il l'apporta sur scène à Stubby et repartit près des instruments, là où il se sentait le mieux.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Entre imagination et réalité | Stubby |  Empty
MessageSujet: Re: Entre imagination et réalité | Stubby | Entre imagination et réalité | Stubby |  129196351

Revenir en haut Aller en bas

Entre imagination et réalité | Stubby |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les sujets de l'été
 :: 
Été 1978
-