Le nouveau design est installé ! Nous remercions chaleureusement l'Ecureuil pour son travail magnifique !
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
-53%
Le deal à ne pas rater :
[Lot de 6] MIXA BEBE Gel très doux 2-en-1 corps et cheveux – 750 ml
21 € 45 €
Voir le deal

Partagez

La meilleure soirée du Festi'Witch | Août 1978 | SUJET COMMUN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Anonymous

Invité

Invité


 La meilleure soirée du Festi'Witch | Août 1978 | SUJET COMMUN - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La meilleure soirée du Festi'Witch | Août 1978 | SUJET COMMUN  La meilleure soirée du Festi'Witch | Août 1978 | SUJET COMMUN - Page 6 129196351Dim 23 Aoû 2020 - 14:03

Il fronça les sourcils quand elle se débattit au lieu de suivre ses instructions. Il aurait pu la contraindre, mais au lieu de ça, il eut le réflexe de la lâcher, de la laisser se dégager, sans comprendre ce qui se passait.

L'instant d'après, il se traita mentalement de sombre imbécile. Au lieu de gagner la sortie, elle s'était approchée plus près des cadavres, et ses gestes n'avaient rien de la grâce qu'il lui connaissait. Elle était raide et titubante.

Il n'observa pas plus que ça les traits de la femme, concentré qu'il était sur sa petite amie. Il s'avança vers elle, baguette toujours en main, prêt à lancer un Protego au moindre signe d'attaque, à la moindre menace. Quand elle se retourna, il aperçut son visage, pâle, perdu, défait. Il reconnaissait cette expression pour l'avoir vue dans le miroir, au début de l'été.

Il voulut crier son nom, l'emmener loin.

Elle n'était plus là.

Comme l'eau, elle s'était glissée souplement entre les convives. Il jura.

Il s'y était attendu, la panique commençait à gagner la foule, chacun voulant quitter les lieux avant que d'autres attaques ne se produisent. Ca s'agitait en tout sens, autour de lui. Tendu et serrant les dents, il joua de sa taille et de sa stature pour se maintenir dans le flux, bousculant sans ménagement chaque fois qu'on le percutait ou qu'on tentait de l’entraîner dans une direction qui ne lui convenait pas. Il est possible que son coude ait percuté un nez dans un craquement douloureux, que son épaule ait renvoyé en arrière d'autres corps. Il n'aurait su le dire, il ne prêtait pas attention aux autres.

Tout son être était concentré sur autre chose. Malgré l'obscurité, il tordait le cou pour scruter la foule, criait le nom d'Amelia, en vain, vu le brouhaha ambiant.

Quand il la retrouva, plus tard, - trop tard, bien trop tard, elle aurait pu mourir cent fois, pourquoi il ne lui avait pas offert cet abruti de collier ? - , elle avait l'air tremblante et détachée à la fois.

Il resta à quelques mètres d'elle, baissant sa baguette, et appela son nom, à nouveau. Doucement, cette fois, d'une voix cassée d'avoir trop crié. Qu'importe. Ici, tout était plus calme.

« Amelia... Je t'ai cherchée... »

Ils devaient partir. Mais.... il ne voulait pas risquer qu'elle le fuie à nouveau. Avec précaution, il s'approcha d'elle, suffisamment pour caresser sa joue. Quand elle tressaillit à son contact, évita son regard, il se figea.

Il l'aurait amenée chez ses parents, mais elle préféra Londres et le Chemin de Traverse. Son frère. Il la fixa longuement ; il aurait voulu lui dire qu'il pouvait rester avec elle, qu'il voulait rester, qu'il voulait être celui qui la protègerait, qu'il... qu'il ne voulait pas qu'elle dorme seule cette nuit. Qu'il aurait voulu lui amener le même réconfort que celui qu'elle lui avait offert, début juillet. Mais les mots restèrent dans sa gorge ; il ne dit rien. Il hocha la tête, grave et inquiet ; n'osant aucun autre contact que de lui prendre la main, il les amena à Londres, transplanant sans autre forme de protestation.

Il voulut embrasser son front avant qu'elle parte. Il n'en fit rien. Il la laissa chercher ailleurs la sécurité et le réconfort qu'il aurait voulu pouvoir lui donner.
Revenir en haut Aller en bas
Desmond Lowe

Desmond Lowe


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 85
| AVATARS / CRÉDITS : Ben Whishaw *o* - Mordicus (c)
| SANG : Sang Pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une falaise de l'île de Man
| PATRONUS : Un corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

 La meilleure soirée du Festi'Witch | Août 1978 | SUJET COMMUN - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La meilleure soirée du Festi'Witch | Août 1978 | SUJET COMMUN  La meilleure soirée du Festi'Witch | Août 1978 | SUJET COMMUN - Page 6 129196351Dim 23 Aoû 2020 - 18:47

Desmond frémit lorsqu'il sentit Neolina accentuer le contact en posant une main sur son bras. Il ne parvenait plus à réfléchir correctement.

Calme-toi. Fais par étape.

Il inspira profondément : Stubby était capable de s'en sortir. Il était si précieux que nul ne le lâcherait d'un cil. Même si le pianiste était anxieux, il devait admettre que son camarade serait bientôt hors de danger. Ce serait le premier à être évacué.

Il entendit à peine les paroles de Neolina. Elles lui parvenaient de façon lointaine et étouffée. Tout son esprit était accaparé par une seule et unique pensée.

Murphy... Où est Murphy ?

Il ne l'avait plus vue depuis une éternité. Tout du moins c'est l'impression qu'il avait. S'était-elle enfuie en voyant les corps ? Non, elle se serait forcément assuré de savoir si Desmond allait bien avant... Ses grands yeux verts sondaient frénétiquement les alentours. Partout autour de lui, les gens transplanaient. Au comble de la terreur, il croisa enfin le regard de Neolina. Elle lui demandait s'il savait transplaner. Il hocha brièvement la tête, même s'il n'était pas certain de le faire correctement. Ses jambes le soutenaient à peine.

Soudain, il se sentit partir, avec la sensation familière d'écrasement et de tourbillon désagréable. Il aurait voulu se débattre, mais c'était trop tard.  
Revenir en haut Aller en bas
Wilda Griffiths

Wilda Griffiths


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 630
| AVATARS / CRÉDITS : Daisy Ridley
| SANG : Mes deux géniteurs sont sorciers, mais ma lignée n'est très certainement pas pure (même si mon père est un Nottt)


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

 La meilleure soirée du Festi'Witch | Août 1978 | SUJET COMMUN - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La meilleure soirée du Festi'Witch | Août 1978 | SUJET COMMUN  La meilleure soirée du Festi'Witch | Août 1978 | SUJET COMMUN - Page 6 129196351Dim 23 Aoû 2020 - 19:42

« Shannon! » dit-elle encore, moins fort et beaucoup plus désemparée, lorsqu’il sorti de l’eau et les dépassa, Galaad et elle, sans un regard. Wilda senti le stress s’emparer d’elle, pourquoi partait-il? La poursuiveuse s’était jetée dans la mêlée sans savoir pourquoi, dans un premier temps pour vérifier que ce visage qu’elle connaissait allait bien, dans un deuxième temps elle était restée, car elle avait l’impression qu’il y avait action à prendre. Elle avait réagit sans réfléchir, c’était plus simple, et maintenant qu’elle avait vu Shannon se pousser, visiblement mal, et que Galaad s’agrippait à elle le regard brillant de peur et la voix étranglée, la jeune femme compris qu’elle n’avait pas sa place là et qu’il y avait peut-être encore une danger qui les guettait. Svetlana et Gabin arrivèrent au même moment et la décision de transplaner fut prise. Elle n’allait pas y repenser, cette fois-ci. Wilda coula un regard inquiet à Galaad, puis lui répondit « O.K., je suis en état – elle regarda ensuite Svet et Gabin – on se rejoint à l’appart O.K.? » L’Harpie entoura ses bras autour du cou de Galaad et le serra bien fort avant de les transplaner tous les deux chez elle. Au même moment, d’autres transplanaient sur le site. Probablement des aurors. Possiblement des mangemorts.

______________________________
HARPIES DE HOLLYHEAD
L'art de lancer des souaffles dans des trous ▬ quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch  quidditch  quidditch  quidditch  quidditch
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


 La meilleure soirée du Festi'Witch | Août 1978 | SUJET COMMUN - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La meilleure soirée du Festi'Witch | Août 1978 | SUJET COMMUN  La meilleure soirée du Festi'Witch | Août 1978 | SUJET COMMUN - Page 6 129196351Mar 25 Aoû 2020 - 14:05

Jusque là la soirée avait été un succès, le tournoi de beerquidditch s'était déroulé sans heurt, et le match avait été serré entre les rouquins et l'équipe qu'elle formait depuis le début du Festi'Witch avec Stubby qui l'avait lâchement abandonnée avec Cheers pour rejoindre la scène. Traitre. L'amitié ne pouvait point effacer son devoir envers ses fans, triste cruauté. La musique était bonne, elle ne pouvait le cacher, la médicomage se lâchait au milieu de la foule, chantant de tout son saoul. Il fallait dire qu'au milieu de tout ces gens, elle pouvait se permettre de laisser la personne qu'elle était réellement s'exprimer, personne ne viendrait lui dire de se redresser et de son comporter comme la grande et majestueuse sang-pure qu'elle n'était que sur les papiers d'immigration. Mais il fallait croire, que ce moment ne pouvait durer éternellement, le feu d'artifice éclata dans le ciel et s'en était suivit vomissements, évanouissements, cris de peurs et transplanage en masse. Nombreux allaient être les désartibulés aux urgences de Sainte-Mangouste, on ne pouvait plus fêter une promotion tranquille. La jeune femme se dirigea en direction du lac, inquiète par la découverte qui avait pu provoquer tant d'affolement : que pouvait-il diable se passer ? Approchant du lac, Cheers à ses côtés, elle ne pu que découvrir deux cadavres flottants sur les eaux sombres du lacs, mais ce n'est pas tant les deux corps qui firent se décomposer le visage de la jeune femme, mais bien la broche se trouvant sur le cadavre de l'homme : le signe distinctif de Il Padre de la famiglia. C'était son père qui se trouvait au milieu de ce lac, la jeune femme manqua de s'effondrer sous le poids de la découverte.  « *Cheers. Aiuta le persone a materializzarsi. Aiuterò in attesa di aiuto. » fit-elle à son garde du corps qui s'était figé devant le lac, elle répéta son prénom pour qu'il se dépêche. « *Avvisa la famiglia.. » Cheers aiderait les gens à transplaner, et elle prendrait sur elle pour s'occuper de ce qu'il restait de son père et de la femme qui l'accompagnait. Une fois que tout serait terminé, elle écorcherait vif celui qui avait osé. « Gina Da Valle, Guérisseuse-en-Chef à Sainte-Mangouste. » fit-elle à un type qui tentait de former une distance de sécurité avec les trop curieux, une fois passé, son hypothèse se confirma, le corps décomposé était bel et bien celui de son paternel. « Aidez moi à les sortir de là, il faut lancer un sort d'embaumement pour éviter que leurs cas ne s'aggravent. » cria-t-elle à la première personne censée passant par là, en tentant de tirer le cadavre féminin vers la rive.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 679
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

 La meilleure soirée du Festi'Witch | Août 1978 | SUJET COMMUN - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La meilleure soirée du Festi'Witch | Août 1978 | SUJET COMMUN  La meilleure soirée du Festi'Witch | Août 1978 | SUJET COMMUN - Page 6 129196351Mar 25 Aoû 2020 - 23:14

Partir. Il voulait partir. Prendre ses jambes à son cou. La poudre d’escampette. Son cœur battait si fort dans sa cage thoracique qu’il n’entendait presque plus le bruit alentour. Dès qu’il eut fait son annonce au micro, appelant au calme, il descendit de scène. Il n’avait jamais quitté une estrade aussi rapidement de toute sa carrière. Il faillit même trébucher sur la dernière marche. Une chute de deux mètres aurait-elle été suffisante pour lui faire perdre connaissance, vous croyez ?
« Je veux partir. Immédiatement. » dit-il d’un ton impérieux et paniqué aux trois membres du staff étant restés au pied de la scène.
Ces derniers se regardèrent, l’air bien ennuyés. Quoi, Stubby Boardman était l’hôte de soirée. N’était-ce pas dans son rôle de rester ? Mais on ne désobéissait pas à Monsieur, sous peine de déclencher sa colère noire. Surtout dans une telle situation. Ils voyaient clairement qu’il n’allait pas bien du tout et qu’il n’était pas en état de transplaner sans risque. Ils finirent par obtempérer mais Stubby les retint soudain.
« S’il vous plait, trouvez aussi Desmond et évacuez-le aussi. Avec la jeune femme avec qui vous le trouverez. Une petite blonde avec un accent. »
C’était un ordre. Un des membre du staff emmena le chanteur vers la sortie. Il ne voulait pas être seul suite à cela.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


 La meilleure soirée du Festi'Witch | Août 1978 | SUJET COMMUN - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La meilleure soirée du Festi'Witch | Août 1978 | SUJET COMMUN  La meilleure soirée du Festi'Witch | Août 1978 | SUJET COMMUN - Page 6 129196351Lun 31 Aoû 2020 - 21:36

La nuit avait des accents paisibles. Comme si rien de spécial ne s'était passé. Les exclamations éparses, pourtant, on les entendait. On les entendait correctement, par ailleurs.

Boum.

Boum.

Boum.

Etaient-ce les battements de son cœur qui prenaient autant de place dans la nuit ? Les autres pouvaient-ils l'entendre ? Le regard vissé sur cette macabre scène, l'Ombre reconnaissait l'une d'elle. Une qu'il avait tué, l'autre… L'autre, elle ne savait pas. Une personne l'intéressait, la femme, plus réellement dans la fleur de l'âge, mature. Qu'y pouvait-elle ? Regrettait-elle ? La panique, insidieuse. Mesquine. Elle s'emparait de ses membres jusqu'à accrocher sa gorge, elle l'enlaçait comme la Mort qu'elle avait elle-même semé.

Boum.

Boum.

Boum.

Des gens s'agitaient. Elle aussi. Des médicomages. Employés du Ministère. Des gens de divers horizons qui essayaient de se rendre utiles, comme s'il y avait quelque chose à faire. Plus rien n'était à faire. La femme morte dans ses bras. La panique. Elle devait partir, fuir.

Boum.

Boum.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




 La meilleure soirée du Festi'Witch | Août 1978 | SUJET COMMUN - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La meilleure soirée du Festi'Witch | Août 1978 | SUJET COMMUN  La meilleure soirée du Festi'Witch | Août 1978 | SUJET COMMUN - Page 6 129196351

Revenir en haut Aller en bas

La meilleure soirée du Festi'Witch | Août 1978 | SUJET COMMUN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Sujets similaires

-
» quelle belle soirée (pv val ) (HENTAÏ !!!)
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les sujets de l'été
 :: 
Été 1978
-