Bon mois d'Octobre ! Pensez à vous hydrater.
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Le deal à ne pas rater :
ASOS APP : – 20% de réduction sur TOUT ce qui est supérieur à ...
Voir le deal

Partagez

Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café — feat. Remus Lupin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Svetlana Vassiliev

Svetlana Vassiliev


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 532
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried — Galaad
| SANG : Pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café — feat. Remus Lupin Empty
MessageSujet: Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café — feat. Remus Lupin Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café — feat. Remus Lupin 129196351Jeu 22 Oct 2020 - 10:27

Les yeux rouges, cernés de noirs, le teint pâle, Svetlana avait passé une bien mauvaise nuit. Entre le stage à Ste Mangouste, l’extra au Chaudron Baveur et ses recherches sur les malédictions, l’aiguille avait rapidement fait le tour du cadran. Trois heures de sommeil. Ses paupières s’étaient soulevées aux alentours de six heures du matin, un regard éveillé — Svetlana était bien incapable de se rendormir. Et pourtant, elle aurait tant aimé grappiller quelques heures de sommeil. Mais à quoi bon ? Elle allait se retourner dans son lit sans se rendormir.

Après une grande tasse de café, imbuvable — Svetlana était incapable de faire un bon café, encore moins l’esprit embrumé — la jeune femme avait quitté la coloc pour errer dans l’Allée des Embrume, large cape de sorcier sur les épaules, capuchon rabattu. Là, elle avait trouvé une boutique lugubre et poussiéreuse qui vendait des ouvrages anciens, des livres de magie noire, des grimoires sur les différents maléfices connus du monde sorcier anglais.

Elle était en train de feuilleter l’un d’entre eux sur les malédictions lorsque le vendeur l’avait houspillée.

— Hé !  Vous là ! Zêtes pas dans une bibliothèque. C’est une librairie ici. Pour lire, il faut acheter.

Svetlana avait soupiré et sortit sa bourse de bien mauvaise grâce. Presque vide. Sans un mot, elle fourra les galions dans la main du commerçant et quitta la boutique, le grimoire sous le bras. Rapidement, elle sortit de cette sombre ruelle pour rejoindre le Chemin de Traverse et se poser au Chaudron Baveur.

— Bonjour Tom, salut-elle avec un léger sourire et un mouvement de la main.
— Bien le bonjour ma petite. Que viens-tu faire ici de bon matin ?

En guise de réponse, elle montra l’épais volume sous son bras.

— Tu m’offres le café ce matin ? Demanda-t’elle d’une petite voix, inclinant légèrement la tête sur le coté.

C’est une chose que Lana avait appris en quittant sa famille. La froideur et le visage de marbre qu’on lui demandait de tenir était effrayant, les gens n’osaient s’approcher. Craignaient. Fuyaient. Alors qu’avec un petit sourire et une étincelle d’émotion dans le regard, les choses étaient plus faciles.

Tom lui indiqua une table dans un coin du pub. Le sourire de Lana s’étira.

— Merci Tom, dit-elle en se dirigeant vers ladite table.

Personne dans le pub. Personne ne venait le dimanche matin. Ils étaient tous en famille ou se reposaient après une longue semaine de travail.

— Tu pourras venir m’aider ce soir ? Il risque d’y avoir du monde, Richard vient fêter la naissance de son fils. Ce matin, ce sera calme.
— Pas de problème.

Depuis qu’elle avait loué une chambre dans l’établissement, trois mois durant, Svetlana avait appris à connaitre le barman et il n’hésitait pas à la joindre par hibou pour lui demander de l’aide en salle, rémunérée évidemment.

Svetlana s’installa et se mit à bouquiner tranquillement tout en sirotant son café qui ne tarda pas à arriver. Une heure plus tard, elle était effondrée sur la table, la tête dans le creux du bras, la main posée sur l’une des pages du grimoire… complètement endormie.

Elle sursauta lorsqu’elle sentit une main se poser sur épaule. Le regard humide de sommeil, elle fixa celui qui l’avait sortie des bras de Morphée.

— Oh Remus. C’est toi ! Par Raspoutine, tu m’as fait peur !

Le coeur battant, elle prit une grande inspiration et se passa le main sur le visage, comme pour y chasser les signes de sa fatigue.

— J’ai besoin d’un autre café. Tu en prends un avec moi ?

Elle avait besoin d’une dose de boost.
Revenir en haut Aller en bas
Remus Lupin

Remus Lupin


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 189
| AVATARS / CRÉDITS : Charlie Heaton
| SANG : Mêlé (Père sang-pur, mère moldue)


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Pleine Lune
| PATRONUS : Loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café — feat. Remus Lupin Empty
MessageSujet: Re: Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café — feat. Remus Lupin Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café — feat. Remus Lupin 129196351Mer 11 Nov 2020 - 12:13

Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Remus estimait qu’il méritait bien un petit café. Il avait travaillé toute la journée et soirée d’avant au Tsarducks, et même s’il avait eu des effluves de café dans les narines tout ce temps, il avait besoin d'un remontant pour commencer sa journée. Ne serait-ce que pour débuter ce dimanche, même s’il n’avait rien prévu à faire de particulier, si ce n’est s’aérer un peu. Être fatigué était quelque chose de naturel chez Remus, il avait d’énormes cernes sous les yeux de manière constante, accompagné d’un teint grisonnant, d’une maigreur un peu trop poussée, et de quelques griffures. Même si elles étaient moins présentes sur son visage, sinon, ce serait peut-être un peu trop évident.

Mais sa fatigue était accrue avec la pleine lune qui venait de passer. Remus mettait toujours quelques jours à s’en remettre, en plus de l’angoisse de savoir s’il avait attaqué quelqu’un ou non. Encore que, quand il se procurait de la potion tue-loup, les choses allaient mieux, parce qu’il arrivait à garder conscience lors de ses transformations. Mais cette potion coûtait extrêmement chère, et même si ses amis l’aidaient financièrement (surtout James), Remus ne voulait pas non plus dépendre d’eux. Il n’avait pas envie d’être une charge pour qui que ce soit, d’être le boulet de service.

M’enfin, il faisait comme il le pouvait. Déjà, il s’était trouvé un travail, et c’était déjà une excellente chose. Maintenant, il allait falloir qu’il se débrouille pour le garder. Evidemment, il ne pouvait pas venir travailler les soirs de pleine lune, mais il ne pouvait pas expliquer pourquoi. Il allait devoir inventer des excuses, mais Remus n’était pas doué pour ça, et il n’était pas certain que s’occuper de sa grand-mère malade passe auprès de son employeur, mais il allait devoir y réfléchir sérieusement. Là, son cerveau n’était pas assez réveillé pour émettre un jugement clair, et logique.

Poussant la porte du Chaudron Baveur, il passa un regard circulaire dans la pièce, histoire de jauger la fréquence. Il n’était pas à l’aise dans les endroits bondés, mais par chance, il n’y avait pas grand-monde, et c’était tant mieux. Cela ne l’aurait pas particulièrement fait faire demi-tour, mais il y serait entré avec un peu moins d’entrain. Même si là, il n’était pas vraiment spécialement enthousiaste, mais Remus était un garçon calme, et peu démonstratif. Parfois, il arrivait même à se rendre pratiquement invisible. C’en était aussi bien comique que pathétique.

C’est alors qu’il remarque une silhouette qu’il connaissait bien. Et à dire vrai, il était plutôt content que quelqu’un de son entourage soit là. Il n’avait bien sûr aucune envie, ou intention de s’imposer, mais passer un peu de temps avec la jeune femme serait agréable. Il s’approcha donc de Svetlana sans bruit et ne sachant pas trop comment l’aborder, il posa une main timide sur son épaule, afin de signaler sa présence à son ancienne camarade de classe.

— Oh Remus. C’est toi ! Par Raspoutine, tu m’as fait peur ! J’ai besoin d’un autre café. Tu en prends un avec moi ?

Remus afficha un petit sourire désolé, il n’avait eu aucune envie de lui faire peur, néanmoins, il s’installa tout de même à sa table, puisqu’elle le lui proposa. Il l’observa discrètement, et se fit la réflexion qu’elle n’avait pas franchement l’air au meilleur de sa forme. Elle semblait vraiment épuisée, comme si elle n’avait pas dormi, ou très peu, il espérait que tout allait bien pour elle, il était normal qu’il se soucie de son amie, après tout.

“Désolé, je voulais pas te faire peur. Volontiers pour un café. Tu vas bien ? Tu as l’air épuisée.”

black pumpkin

______________________________

- Remus Lupin -
Revenir en haut Aller en bas
Svetlana Vassiliev

Svetlana Vassiliev


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 532
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried — Galaad
| SANG : Pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café — feat. Remus Lupin Empty
MessageSujet: Re: Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café — feat. Remus Lupin Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café — feat. Remus Lupin 129196351Sam 14 Nov 2020 - 20:48

Combien de temps avait-elle dormi ? Quelques minutes à peine ! Cela avait suffi pour qu’un affreux cauchemar emplisse sa tête d’idées noires, des images, des flashs. Elle revoyait en boucle cette vision qu’elle avait eu à la nouvelle année à Poudlard. Elle, dans un appartement. Elle ne se souvenait plus pourquoi mais elle était sortie en trombe de sa chambre pour se précipiter dans la rue. Puis un crissement de pneus. Un choc. Sans savoir pourquoi, elle avait l’impression de voir un calendrier accroché sur le mur. C’était flou, mais il lui semblait lire 1980. Vingts ans. Jeune. Trop jeune. En décembre, elle aura dix-neuf ans. Svetlana avait l’impression que le temps s’amusait avec ses nerfs en défiant toujours plus vite.

Elle évita le regard de Remus pour qu’il ne voit pas son angoisse. Elle devait se reprendre. Son bras se lève pour attirer l’attention de Tom. Le barman hoche la tête. Il la regarde. Elle le sent. Avec un petit raclement de gorge, Svetlana ferme la grimoire. Elle n’arrive pas à chasser les images. Les réveils sont toujours compliqués depuis qu’elle sait. Elle met du temps à se remettre de son cauchemar et de l’angoisse. Et pourtant, il le faut. Elle ne peut pas s’effondrer maintenant.

Lorsqu’il lui demanda comme elle allait, la jeune slave se tendit légèrement, figée sur sa chaise, le regard fixé sur la couverture de l’ouvrage qu’elle venait de se procurer. L’air épuisée ? Oui, elle l’était. Épuisée par ses cauchemars. Épuisée par l’angoisse qui lui nouait l’estomac, jour après jours. Parfois, elle incapable d’avaler quoique ce soit et lorsqu’elle essayait, elle filait aux toilettes pour tout régurgiter. Elle avait perdu du poids.

Prenant une longue inspiration, Svetlana laissa un sourire planer sur ses lèvres, mais il ne parvenait pas jusqu’à son regard, dénué de toute étincelle, submergé par la fatigue et l’angoisse.

— Tu peux parler ! Rétorque-t’elle avec un petit rire.

C’était comme si elle voulait détendre l’atmosphère. Détourner l’attention. Elle a un petit rire, un soubresaut.

— On pourrait croire qu’on a le même problème.

L’instant d’après, elle regrette ce qu’elle vient de dire. A nouveau, elle détourne le regard. Le coude sur la table, le corps légèrement de biais, elle appuie sa tempe contre son pouce et du bout de l’index, elle se masse le front, entre les deux yeux qu’elle garde clos, honteuse.

Pourquoi avait-elle dit cela ?

— Excuses-moi Remus. Je ne sais pas pourquoi j’ai dit ça.

Si elle savait. Elle était fatiguée et cela lui avait échappé.
Revenir en haut Aller en bas
Remus Lupin

Remus Lupin


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 189
| AVATARS / CRÉDITS : Charlie Heaton
| SANG : Mêlé (Père sang-pur, mère moldue)


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Pleine Lune
| PATRONUS : Loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café — feat. Remus Lupin Empty
MessageSujet: Re: Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café — feat. Remus Lupin Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café — feat. Remus Lupin 129196351Lun 16 Nov 2020 - 17:46

Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Remus n’avait aucune intention ou envie de déranger la jeune femme, mais puisqu’elle lui avait intimé de s’assoir avec elle pour boire un café, il estimait qu’il ne devait plus avoir cette crainte. Il était tout de même un peu inquiet pour son amie, elle ne lui semblait pas au meilleur de sa forme. Il ne doutait pas qu’il ne devait pas avoir meilleure mine, mais lui était habitué à avoir une tête maladive tous les jours, ça ne surprenait plus personne. Même si en réalité, cela devait être pire à cause de la pleine lune récente. Il n’empêche qu’il espérait sincèrement que tout allait bien pour Svetlana.

Elle avait peut-être juste mal dormi, cela pouvait arriver, mais elle semblait aussi préoccupée, alors il se posait quelques questions. Il n’avait aucune envie de la mettre mal à l’aise, ou de mettre les pieds dans le plat. Par exemple, Remus n’aimait pas vraiment parler de ses problèmes, mais en un sens, il se disait aussi que cela pourrait peut-être lui faire du bien, de parler à quelqu’un. Si toutefois elle avait un problème, ce que Remus ne pouvait que supposer à dire vrai.

— Tu peux parler ! On pourrait croire qu’on a le même problème.

Remus fut quelque peu surpris mais il afficha ensuite un petit sourire. Elle marquait un point. Il avait probablement la même mine qu’elle, ou pire encore. Remus en avait totalement conscience, et on le lui faisait souvent remarquer, mais ce n’était pas comme s’il pouvait vraiment y faire quelque chose. Evidemment, les loups-garous n’avaient probablement pas tous l’air en si piteux état, mais ils acceptaient peut-être mieux leur état qu’il ne le faisait.

— Excuses-moi Remus. Je ne sais pas pourquoi j’ai dit ça.

Remus ne comprit pas vraiment pourquoi elle s’excusait. Elle ne l’avait pas du tout offensé, il le prenait très bien, parce qu’en plus, elle disait ce qui était vrai. Il n’allait pas du tout se sentir vexé” pour si peu, Remus était d’ailleurs assez difficile à vexer. Il avait une si basse image de lui-même qu’on pouvait bien faire les remarques que l’on voulait sur lui, il serait probablement d’accord avec la personne qui les avait dites. Mais Svetlana n’avait pas de souci à se faire, il n’avait rien du tout à excuser.

“Oh, ne t’excuse pas, il n’y a pas de mal. Tu as totalement raison. Ce n’était pas très délicat de ma part de te le faire remarquer mais c’est juste que... je suis un peu inquiet. Mais je me fais peut-être des idées.”

black pumpkin

______________________________

- Remus Lupin -
Revenir en haut Aller en bas
Svetlana Vassiliev

Svetlana Vassiliev


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 532
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried — Galaad
| SANG : Pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café — feat. Remus Lupin Empty
MessageSujet: Re: Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café — feat. Remus Lupin Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café — feat. Remus Lupin 129196351Sam 26 Déc 2020 - 13:34

Bien que surpris, Lana vit un sourire étirer les lèvres de Remus. Ce n’était apparemment pas la première fois qu’on lui faisait cette remarque et la jeune femme s’en voulut pour cela. Ce n’était pas son genre de s’emporter de la sorte, mais ces derniers temps, avec la fatigue, la peur et l’angoisse, son caractère devenait plus… imprévisible. Elle-même se surprenait parfois. Elle qui était si noble, tout le temps dans le contrôle des émotions.

La deuxième surprise vint de la réponse de son ancien camarade. Elle avait raison ? Sur quel point, elle se le demandait. Ses sourcils se froncèrent. Son inquiétude lui fit malgré tout chaud au coeur et en même temps, elle ressentit comme un pincement. Deux sentiments contraires : le bonheur de voir une personne inquiète pour elle, la volonté de ne pas se rapprocher de lui, de l’éloigner d’elle. Pourquoi se rapprocher des gens lorsque nous sommes voués à mourir. Bientôt pour elle. La vision… elle était si jeune.

— En quoi ai-je raison, Remus ? Sur le fait que nous ayons le même problème ?

Sa voix était douce et pourtant sans émotion. Comment pouvaient-ils avoir le même problème ? Puis elle eut un rire, sans joie.

— Je crois que si nous devions comparer nos deux soucis, je remporterais la palme… sans hésitation.

Tom leur fit apporter le café par lévitation. Svetlana regarda sa tasse, sans y toucher, sans même avoir l’envie de déguster cet or noir. Elle ne pouvait pas en vouloir à Remus de s’inquiéter. Après tout, elle n’avait jamais eu l’air si dépitée, si fatiguée, autant à bout de force mentale. Elle regarda le maraudeur un instant. Il avait toujours été si gentil, si prévenant. Quel droit avait-elle de le prendre comme exutoire, de s’adresser à lui de la sorte.

— Donne moi ta malédiction et je te dirai la mienne, dit-elle à voix basse, avec un rire ironique, s’adressant à elle plus qu’autre chose, tout en détournant le regard sur le breuvage obscur.

Qu’est-ce qu’elle racontait encore ? Lana pesta contre sa sombre humeur.
Revenir en haut Aller en bas
Remus Lupin

Remus Lupin


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 189
| AVATARS / CRÉDITS : Charlie Heaton
| SANG : Mêlé (Père sang-pur, mère moldue)


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Pleine Lune
| PATRONUS : Loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café — feat. Remus Lupin Empty
MessageSujet: Re: Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café — feat. Remus Lupin Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café — feat. Remus Lupin 129196351Dim 3 Jan 2021 - 13:54

Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Remus n’avait pas du tout le projet d’embêter Svetlana, ni même de se montrer désagréable envers elle. Après tout, elle était une jeune femme qu’il appréciait, alors il ne voulait pas l’encombrer. Mais il ne pouvait pas s’empêcher de montrer son inquiétude. Remus était ainsi, il se faisait toujours un sang d’encre pour tout le monde, bien plus que pour lui-même. Et c’était plus fort que lui, il devait à chaque fois, s’enquérir de l’état de ses proches, et s’assurer que tout allait bien pour eux.

Et là, il n’avait pas le sentiment que la jeune femme allait bien. C’était même flagrant que quelque chose n’allait pas. Il ne voulait pas se montrer indiscret, ou même la vexer, mais il aimerait juste savoir s’il lui était possible de faire quelque chose pour elle. N’importe quoi, même juste lui parler de la pluie et du beau temps. Mais pour cela, il fallait qu’il en sache un peu plus. Il détestait voir ses proches aller mal, il était donc tout naturel qu’il veuille changer la donne.

— En quoi ai-je raison, Remus ? Sur le fait que nous ayons le même problème ? Je crois que si nous devions comparer nos deux soucis, je remporterais la palme… sans hésitation.

Le jeune homme haussa légèrement les sourcils, quelque peu surpris. Il ne comprenait pas vraiment pourquoi elle disait cela, mais ça ne lui disait qui rien qui vaille. Il était même d’autant plus inquiet. Cela voulait-il dire que ce qu’il se passait dans la vie de Svetlana pour qu’elle affiche une mine aussi déconfite était grave ? Il en avait bien peur, et il n’était en rien rassuré, c’était même tout l’inverse. Il ne savait pas vraiment quoi répondre, ni même quelle question poser pour que ne pas se montrer trop indiscret, mais il n’eut pas le temps de répondre quoique ce soit, que la jeune femme reprit la parole.

— Donne moi ta malédiction et je te dirai la mienne.

Il fut quelque peu décontenancé par ce qu’elle venait de lui dire, et il avait un peu de mal à comprendre. Il ne savait pas vraiment où elle voulait en venir, si elle était sérieuse ou si elle disait cela comme ça. Il était vraiment perplexe en cet instant précis, et à dire vrai, il ne savait pas ce qu’il était censé lui répondre. Est-ce qu’elle se doutait qu’il cachait quelque chose ? Peut-être bien. Est-ce qu’elle avait déjà eu des doutes sur le fait qu’il puisse être un lycanthrope ? C’était une possibilité, mais Remus ne pouvait pas en être sûr.

« Comment ça ? »

black pumpkin

______________________________

- Remus Lupin -
Revenir en haut Aller en bas
Svetlana Vassiliev

Svetlana Vassiliev


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 532
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried — Galaad
| SANG : Pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café — feat. Remus Lupin Empty
MessageSujet: Re: Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café — feat. Remus Lupin Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café — feat. Remus Lupin 129196351Ven 3 Sep 2021 - 20:25

Comment ça.

Elle en avait trop dit. Svetlana ne voulait pas s'épancher sur ses problèmes, ce n'était pas son genre. Au contraire, son caractère était plutôt discret. Bien sûr, elle adorait discuter, débattre de choses et d'autres et écouter les autres, mais elle ne parlait que très rarement de ses soucis. Ses amis proches, comme Gabin, Aurora ou Amelia pouvait avoir quelques indices, mais son éducation lui interdisait de montrer une quelconque faiblesse. Bien que détachée de sa famille à présent, plus libre, Svetlana gardait des traces de cet enseignement.

Et pourtant, aujourd'hui, elle était fatiguée. Épuisée. Exténuée. A bout. Et le café qui recroissait lentement dans sa tasse ne pouvait plus lui donner l'énergie nécessaire pour affronter cet instant. « Je peux te poser une question ? » Elle ne reconnaissait même plus sa propre voix, étranglée, cassée, sans intonation, vide. « Est-ce que tu t'es déjà senti impuissant face à... » Elle chercha ses mots un instant. « ... face à un problème, quelque chose qui vient de toi et qui ne peut pas changer ? » Une malédiction. « Est-ce que tu t'es déjà senti indigne face à tes proches, comme si tu ne méritais pas leur amour, leur amitié ? »

Svetlana se sentait tellement impuissante à cet instant et elle avait besoin d'une épaule. Est-ce que celle de Remus sera assez solide, son oreille assez attentive, ses mots assez percutant ?
Revenir en haut Aller en bas
Remus Lupin

Remus Lupin


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 189
| AVATARS / CRÉDITS : Charlie Heaton
| SANG : Mêlé (Père sang-pur, mère moldue)


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Pleine Lune
| PATRONUS : Loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café — feat. Remus Lupin Empty
MessageSujet: Re: Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café — feat. Remus Lupin Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café — feat. Remus Lupin 129196351Jeu 14 Oct 2021 - 14:34

Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Remus ne voyait pas vraiment où la jeune femme voulait en venir, et il était vraiment perturbé pour le coup. Est-ce qu’elle avait percé son secret à jour ? Ou alors, elle essayait de lui dire quelque chose ? Remus ne pouvait pas en être certain, et il préférait lui demander donc où elle voulait en venir, histoire de ne pas se faire une histoire énorme.

« Je peux te poser une question ? Est-ce que tu t'es déjà senti impuissant face à... ... face à un problème, quelque chose qui vient de toi et qui ne peut pas changer ? Est-ce que tu t'es déjà senti indigne face à tes proches, comme si tu ne méritais pas leur amour, leur amitié ? »

Ce qu’elle lui disait, c’était assez effrayant. Puisque cela faisait parfaitement écho à sa propre situation. Il avait presque l’impression de faire face à une legilimens. Ou alors… se pourrait-il qu’elle soit une lycanthrope ? Non… ce n’était pas possible. Il l’aurait senti… et il ne lui souhaitait pas. Vraiment pas. Cependant, il ne savait toujours pas quoi penser, et il voyait bien qu’elle semblait réellement à bout. C’était un constat qui lui faisait vraiment mal au cœur. Il ne savait pas quoi lui dire. Enfin si, il savait. Il avait en face de lui quelqu’un qui de toute évidence, ressentait la même chose que lui, ce qui était somme toute assez inespéré.

« Oui… aussi étrange cela puisse paraître, je sais exactement ce que c’est. Depuis de nombreuses années maintenant. »

black pumpkin

______________________________

- Remus Lupin -
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café — feat. Remus Lupin Empty
MessageSujet: Re: Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café — feat. Remus Lupin Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café — feat. Remus Lupin 129196351

Revenir en haut Aller en bas

Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour : Le café — feat. Remus Lupin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UPTOBOX] L'éclair noir [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Une journee en enfer [DVDRiP]Action
» Un bain chaud, très chaud [ PV: Yuki Caheshi - Hentaï ]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Balade à Londres :: Le chemin de traverse :: 
Pubs & Restaurants
 :: 
Le chaudron baveur
-