Bon mois d'Octobre ! Pensez à vous hydrater.
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
-30%
Le deal à ne pas rater :
Nike Air Zoom Pegasus 38 à 61€
84 € 120 €
Voir le deal

Partagez

Un poste à responsabilité vaut bien un mariage- Perseus Flint

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Morfin Carrow

Morfin Carrow


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 383
| AVATARS / CRÉDITS : Jamie Dorman- Crédits: Praimfaya
| SANG : Aussi pur que la pureté elle même


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un poste à responsabilité vaut bien un mariage-  Perseus Flint Empty
MessageSujet: Un poste à responsabilité vaut bien un mariage- Perseus Flint Un poste à responsabilité vaut bien un mariage-  Perseus Flint 129196351Dim 1 Nov 2020 - 12:58


6 novembre 1978 en fin de journée
Rien —si ce n’était de devenir le prochain Ministre de la Magie— n’avait plus d’importance pour Morfin Carrow que de s’assurer de la pureté implacable de son sang et du prestige du nom CARROW.  C’était précisément pour laver les affronts commis par son ordure de feu son frère, Basilius, qui par sa répartition à Gryffondor, ses idées pro-égalité et ses frasques sexuelles avec des impures (du temps de son vivant) salissait constamment  la réputation des Carrow, que Morfin avait voulu l’assassiner deux ans plus tôt. Contre toute attente, le mangemort qui avait déjà tué à plusieurs reprises et sans le moindre scrupule avait été incapable de faire couler le sang de ce frère qu’il haïssait pourtant tellement. Inspiré par son maîtresse et camarade auprès du seigneur des ténèbres,  Elise Lerouge, le chef de la brigade des oubliators de l’époque avait effacé la mémoire de son frère qu’il avait retenu prisonnier dans la cave secrète d’Elise LEROUGE  où il s’employait à lui recréer une nouvelle mémoire. A faire de lui, un Carrow, un vrai.  Récemment quelqu'un avait jugé bon de finir le travail commencé par Morfin et de tuer Basilius. A n'en pas douter un homme qui pour l’honneur de sa famille était capable de faire cela à son propre frère accordait une importance capitale à la question du mariage de ses enfants.

Concernant son fils Amycus, il aurait rêvé de l’unir à l'une des héritières de la maison des Black.  Mais à sa naissance, les 3 sœurs étaient déjà âgées de 8, 6 et 4 ans et fiancées depuis longtemps. L’aînée Bellatrix, était promise au "neveu" (grand cousin en réalité) de Morfin, Rodolphus Lestrange, la seconde, Andromeda à Walden Mc Nair et la dernière Narcissa à Lucius Malefoy.  Par cette union, la famille Malefoy avait pris en importance et la naissance de Lys Malefoy, petite sœur de Lucius était apparue comme la meilleure option de mariage pour Amycus. C’était sans compter sur l’influence des Black qui proposèrent d’associer une nouvelle fois leur famille en unissant Lys Malefoy à Sirius Black, le fils d’Orion et Walburga. Morfin avait ensuite étudié toutes les options. Le premier choix de Morfin s’était porté sur Cassiopea Yaxley.  Lyra Yaxley avait catégoriquement refusé cette union, refusant que les Carrow mettent la main dans l’entreprise familiale  des Yaxley par le mariage comme ils l’avaient fait avec les Beurk puis avec les Ollivander. La mégère s’était d’ailleurs empressée d’organiser des fiançailles entre Cassiopea et Evan Rosier, ou plutôt Oreste, le Matricide, celui qui avait tué en naissant Cassandra Carrow et qu’Ollender et Adriel Carrow détestaient plus que tout au monde. Comme si cela ne suffisait pas, pour asseoir son autorité, la mégère avait proposé à Morfin, son attardée mentale d’arrière petite fille Lavernia Yaxley.  Même s’il avait des vues sur la boutique, il en était hors de question. Il n'allait pas salir son nom en l'associant à pareille créature. L’option suivante avait été celle de Fluvia Avery. Mais le Carrow n’était pas seul dans la course.  Forthys Travers la convoitait également pour son fils Niclas. Pour écarter le Carrow de la compétition Travers lui proposa sa propre fille Azelma. Un bon invenstissement finalement. Les fiançailles avaient été scellées lorsqu’Amycus et Azelma avaient respectivement 6 et 5 ans.  Amycus aurait pu faire un bon mariage avec la Travers, si son père n’avait pas été trop avare et voulu renégocier avec les Malefoy en apprenant la rupture des fiançailles entre Lys Malefoy et Sirius Black pour cause de trahison de ce dernier.  Alors que les Black, dont l’image était en perdition suite aux trahisons d’Andromeda puis de Sirius, voulaient préserver cette union avec les Malefoy en substituant Regulus à Sirius,  Morfin Carrow qui était depuis devenu chef de la brigade des oubliators avait su se montrer plus convainquant en argent et en poste pour Lucius.  Rompre les fiançailles entre Azelma et Amycus, au profit de nouvelles fiançailles entre Amycus et Lys avait peut-être été une bonne idée sur le moment, mais s’est avéré une idée lamentable quand Lys Malefoy a réussi à faire rompre ces fiançailles peu de temps avant son décès.  Les Travers bien trop fiers, ne voulaient absolument pas rétablir les fiançailles initiales et les meilleurs options que le Directeur du Département des accidents et catastrophes magiques avait pu trouver étaient Svetlana Vassiliev, la fille de l’ambassadeur de l’URSS ; Lindsay Talbott, la fille d’Elise Lerouge ou Séléna Stomby, l’héritière d’un empire de chaudron. Aucune n’était des 28 sacrées et cela ne lui plaisait pas.

Pour ce qui était d’Alecto, dont il s’était beaucoup moins soucié, la tâche n’était pas plus simple.  Pour le moment, sa meilleure option était celle de Walden McNair. Si les Black en avait a un moment, voulu il devait avoir intérêt également à cette union. Il ne fût pas difficile de convaincre McNair en rappelant qu’il était, et donc sa fille également, lui aussi un descendant de Phineas Nigellus Black. C’était la meilleure option,  jusqu’à cette proposition de son vieil ami et cousin Amadeus Flint, d’unir Alecto à son fils Perseus.  Au regard de la différence d’âge, Morfin n’avait jamais envisagé cette option. Cependant, cette nouvelle proposition l’enchantait S’il ne pouvait pas unir son fils à l’une des descendantes des 28 sacrées, il pourrait unir sa fille à l’un des héritiers des 28 sacrées. Qui plus est à une famille qui est particulièrement liée aux Carrow.  Une telle nouvelle union était parfaite aux yeux de Morfin qu’importe la différence d’âge ente sa fille et son futur gendre.  Il avait par ailleurs fait une autre promesse à Amadeus, contre cette union, celle d’accorder à Perseus un travail au sein de son Département. Si c’était pour qu’il épouse sa fille, il était prêt à lui servir sur un plateau d’argent le poste qu’il voudrait.

C’est dans ces circonstances, que Morfin avait convoqué Perseus dans son bureau et l’attendait impatiemment pour lui proposer un poste ainsi que sa fille. De toute façon, était-ce vraiment une proposition ? Si leurs pères en avaient décidé ainsi, alors ainsi serait-il, non ?


Dernière édition par Morfin Carrow le Dim 6 Déc 2020 - 18:32, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Perseus Flint

Perseus Flint


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 222
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hiddleston (draiochta)
| SANG : Pureté et noblesse dans ses veines


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Les cadavres de sa mère, sa sœur Briseis et son elfe de maison
| PATRONUS : Il n'est pas capable de produire un patronus corporel.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un poste à responsabilité vaut bien un mariage-  Perseus Flint Empty
MessageSujet: Re: Un poste à responsabilité vaut bien un mariage- Perseus Flint Un poste à responsabilité vaut bien un mariage-  Perseus Flint 129196351Dim 29 Nov 2020 - 20:15

Après le cirque à l'anniversaire de Lyra Yaxley, Perseus avait parfaitement compris ce que lui voulait Morfin Carrow. Envoyer sa fille tout juste sortie du jardin d'enfant - enfin Poudlard - le séduire était petit, peu fin. Il supposait que son père avait quelque chose à voir là-dedans. Et Iris partageait cet opinion. “ L'obstination de père causera sa perte.” Dit-elle d'un ton totalement dépourvu d'émotions. Il s'agissait là d'une simple constatation des faits, d'une vérité énoncée sans implication réelle. A cela, Perseus écrasa sa cigarette. Il se contentait d'intégrer ces paroles à son système nerveux. Il jeta ensuite un regard à sa sœur qui s'occupait de sa fille de cinq ans. Les enfants étaient toujours un drôle d'engin pour lui. Il n'en voulait pas et ne se voyait pas en engendrer. Encore moins avec une jeune fille qui avait l'âge d'être sa fille. “Fais attention. Il est aussi vénéneux qu'un serpent.”  Il n'avait pas anticipé le projet entre leur père et le directeur du département des accidents et catastrophes magiques. Il laissa échappé un rire amusé toutefois. On ne disait pas de telles choses à un homme comme Perseus Flint, lui le charognard, l'empoisonneur si réputé parmi les mangemorts, lui qui aurait fait un formidable serpentard s'il n'avait pas supplié le choixpeau de l'envoyer chez les serdaigles. “Je le suis davantage.” Murmura-t-il en enfilant sa robe de sorcier. Il remonta son col et mit une de ces écharpes qui valaient plus que la moitié de votre garde robe. Il avait pris une décision.

Pour le meilleur et le pire, Perseus honorait toujours ses rendez-vous et engagements. Conscience professionnelle sans doute. Il devait donc rencontrer Morfin Carrow au ministère de la magie, haut lieu de l'ennui et du pouvoir politique... La politique. De son perchoir, il la jugeait et la connaissait bien.  “Je vais voir ce qu'il me veut. Je te dis ça plus tard.” Que ferait-il après son entretien ? Il serait sans doute capable de transplaner à l'autre bout du monde pour ne plus voir les visages des personnes qu'il haïssait. Il n'en connaissait aucune capable de le conseiller sur la question. Pas même sa mère ou Iris. Angus avait accepté de se plier aux règles et il n'était certainement pas la personne à qui il envisagerait de poser des questions ou demander son opinion. Il ne le considérait pas tellement son avis comme avisé ou vraiment très utile. Que dirait-il de toute façon "hum... fais ce que tu veux ?". “Sois prudent, mais pas prévisible.” Il fit un mouvement de sourcil avant de s'éclipser en direction du ministère de la magie. Après avoir soupiré - pour exprimer son désintérêt - il entra dans cette cabine téléphonique, l'entrée visiteur. Il la trouvait concrètement répugnante. Ah les moldus ! Ils faisaient des choses fort étranges et manquant de charme. Cela dit, c'était pas plus mal.

Le chemin jusqu'au bureau de Morfin Carrow lui parut terriblement long. D'abord, il fallut traverser le long hall, se présenter à l'accueil, entrer dans un ascenseur pour accéder au département qui l'intéressait - le deuxième étage - et enfin demander les indications à un employer fort peu aimable - ou était-ce lui qui avait été peu aimable ?- pour atterrir devant la porte du bureau de son cousin. Il connaissait très bien son arbre généalogique. Mieux sans doute que certains membres de sa famille. Cela lui avait permis d'entendre parler de cette chère arrière grande mère Josephina Flint, ministre de la magie pendant plusieurs années au début du XIX ème siècle. Rien que ça. La secrétaire avait annoncé son arrivée à son patron. Perseus n'aimait pas ça. Il avait l'impression d'être un vulgaire employé qu'on avait commandé de venir. Et quelque part, Morfin le considérait peut-être déjà de la sorte. Il n'en serait pas tellement surpris. Pour quelle autre raison avait-il demandé à ce qu'il vienne jusqu'ici ? Pour lui offrir un poste, un "vrai" métier.

Cette rencontre ne l'angoissait pas cependant. Il savait parler à des hommes de la trempe de Morfin Carrow. Il en avait l'habitude et fréquentait plus de sorciers dangereux que réellement inoffensifs. Il se rappela les paroles de sa sœur qui lui avait conseillé la prudence. Prudence mère de sureté. “Bonjour Mr Carrow.” Il songeait que garder une certaine distance lui permettrait de ne pas trop s'investir. Il savait que cet effort se révélerait inutile pourtant. Il avait déjà son opinion sur la question avant d'écouter les arguments du sorcier. Il avait déjà fait son choix. Mais par respect pour une tradition désuète qu'il méprisait, il avait opté pour l'écoute. Il lui devait bien ça avant d'expliquer calmement pourquoi il rejetait son "offre". Il fallait toujours faire preuve de déférence avec des personnes comme ça. “Vous avez demandé ma présence.” Commença-t-il se retenant de foncer dans le tas comme un bourrin. Il en était capable. Vraiment. “Que vaut l'honneur d'un tel intérêt pour ma personne ?” Oh il ne doutait de rien. Lui, il le vivait davantage comme une punition qu'un véritable honneur. Il avait toujours eu horreur des rencontres guindées des sang pur et pourtant s'y accommodait. Il ne voulait pas accomplir son devoir envers sa famille, et pourtant, il ne parvenait pas à s'en détacher. Ils étaient collés à lui comme de la glue et jamais il ne s'en débarrasserait même s'il essayait toute sa vie. Lentement mais surement, il s'enfonçait encore plus loin dans cet abysse sans fin qu'était les obligations familiales. Mais cette fois, il mettrait un stop direct. Ce n'était pas une option.   
Revenir en haut Aller en bas
Morfin Carrow

Morfin Carrow


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 383
| AVATARS / CRÉDITS : Jamie Dorman- Crédits: Praimfaya
| SANG : Aussi pur que la pureté elle même


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un poste à responsabilité vaut bien un mariage-  Perseus Flint Empty
MessageSujet: Re: Un poste à responsabilité vaut bien un mariage- Perseus Flint Un poste à responsabilité vaut bien un mariage-  Perseus Flint 129196351Lun 17 Mai 2021 - 7:47

Le directeur du département des accidents et catastrophes magiques était assis derrière son grand bureau de marbre. Un marbre qui était masqué par des montages de parchemins. En attendant l’arrivée de Perseus FLINT, celui qui se voyait déjà occupé le plus beau de tous les bureaux de ce Ministère était occupé à lire un énorme parchemin écrit de la plume appliquée de Corban Yaxley, son assistant personnel et directeur de Campagne. La voix de sa secrétaire qui annonça l’arrivée de l’unique personne qu’il souhaitait recevoir en son bureau aujourd’hui, le sortit de sa lecture. « Merci Conchita. Faîtes le entrer ». dit-il sans prendre la peine de regarder celle qu’il considérait comme son elfe de maison humanoïde. Elle avait pour lui autant d’importance qu’une cracmolle. D’ailleurs, peut-être en était-elle une car il ne l’avait jamais vue utiliser sa baguette. D’un geste de la sienne, il ordonna quelque peu son bureau en attendant que la bonne (à rien) fasse entrer son futur gendre dans son bureau.

Bonjour Mr Carrow.” dit-il poliment en entrant avec toute la prestance qui le caractérisait. Morfin le gratifia d’un sourire, un geste qu’il ne faisait que très rarement, il fallait bien l’avouer. « Je vous en prie, Perseus, mon cher Perseus, appelez-moi Morfin ». répondit-il en s’avançant vers lui pour lui serrer la main d’une façon amicale. Avant de tirer un magnifique fauteuil et de l’inviter à s’asseoir dedans, puis de faire de même dans celui qui lui faisait face. Le sorcier sortit de la poche intérieure de son costume une boite de cigares. Il l’ouvrit et la tendit à son invité. « Me feriez-vous l’honneur ? ». lui demanda-t-il avant de se servir à son tour . Il alluma son cigare et le fuma avec dignité. Symbolisant toute sa richesse, sa luxure et sa soif de pouvoir. “Vous avez demandé ma présence. Que vaut l'honneur d'un tel intérêt pour ma personne ?” questionna l’invité. Tout en continuant de tirer sur son cigare et de cracher avec élégance la fumée, Morfin se redressa dans son fauteuil. « Je voulais vous parler affaires, mon cher Perseus». dit-il en maintenant le suspense.
Revenir en haut Aller en bas
Perseus Flint

Perseus Flint


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 222
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hiddleston (draiochta)
| SANG : Pureté et noblesse dans ses veines


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Les cadavres de sa mère, sa sœur Briseis et son elfe de maison
| PATRONUS : Il n'est pas capable de produire un patronus corporel.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un poste à responsabilité vaut bien un mariage-  Perseus Flint Empty
MessageSujet: Re: Un poste à responsabilité vaut bien un mariage- Perseus Flint Un poste à responsabilité vaut bien un mariage-  Perseus Flint 129196351Mar 17 Aoû 2021 - 17:21

Son père avait toujours une drôle de sagesse. Il disait souvent "Pour connaître un homme, devine son ambition". Face à un homme comme Morfin Carrow, Perseus était tout à fait prêt à la considérer. Comme beaucoup de sorciers de sa condition, son interlocuteur désirait ardemment le pouvoir et plus encore. Il ne s'en cachait nullement. Et présent dans son bureau, il notait sans mal l’opulence dans laquelle le père de famille travaillait et vivait. Toute cette richesse ne rendait pas Perseus vert de jalousie. Il n'avait pas à se plaindre de sa fortune personnelle ni de son héritage qui remplissait à lui seul un coffre de Gringotts et représentait un immense manoir dans le Nord de l'Angleterre. Ce qui le différenciait de Morfin n'était donc pas le nombre de gallions qu'ils possédaient respectivement, mais les aspirations "gouvernementales" et politiques. Là où Morfin voulait atteindre le sommet de la pyramide, Perseus se tenait le mieux possible éloigné de toutes ces histoires ministérielles. Ironie pour un auteur ayant dans le passé écrit un essai politique s'opposant sans la moindre crainte à Croupton. Aussi indifférent soit-il à l'instant présent, il n'était pour autant pas ignorant en la matière. Il fallait des "amis". Et quel meilleur moyen d'en obtenir que pas une alliance familiale ? A moins qu'il ne comptait pas mettre la main sur les actions de Perseus du casino qui valaient pas moins de 35 % du total ?

Prudent, presque méfiant, il était bien évidemment courtois. Il savait traiter ce genre d'affaires. Encore fallait-il manoeuvrer un tel homme : Car si Morfin Carrow devenait le prochain ministre de la magie, il valait mieux ne pas se le mettre à dos. Il sortirait un joker dans le pire des cas. Il supposait que pour le moment, il devrait entrer dans son jeu. Il ne restait plus qu'à savoir qui mènerait la danse. “C'est un honneur que vous me faites.” Dit-il pour lui signifier qu'il l’appellerait Morfin. Du moins, il essaierait. Cela devrait être relativement facile. Il accepta poliment le cigare qu'il ne tarda pas à fumer à son tour. Cigares et alcool avaient toujours été une excellente manière de le brosser dans le sens du poil. Morfin lui expliqua qu'il était là pour affaires. il se retint de prononcer "Vous m'en direz tant". Il choisit de répondre plutôt : “Vous attisez ma curiosité. je suis toute ouïe.” A vrai dire, il était curieux d'entendre les contours et conditions du plan qu'il ne tarderait pas à lui présenter. Il avait l'impression de négocier une vente, ce qui arrivait seulement dans le cas du casino ou de ses commandes personnelles. Evidemment, on le convoitait encore pour des mariages, encore à 35 ans. C'est qu'avec les années, il gagnait en richesse et célébrité, et se bonifiait sûrement. “Que puis-je faire pour votre service, Morfin ?
Revenir en haut Aller en bas
Morfin Carrow

Morfin Carrow


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 383
| AVATARS / CRÉDITS : Jamie Dorman- Crédits: Praimfaya
| SANG : Aussi pur que la pureté elle même


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un poste à responsabilité vaut bien un mariage-  Perseus Flint Empty
MessageSujet: Re: Un poste à responsabilité vaut bien un mariage- Perseus Flint Un poste à responsabilité vaut bien un mariage-  Perseus Flint 129196351Dim 29 Aoû 2021 - 10:10

Fin octobre, Morfin Carrow s’était entretenu avec Amadeus Flint pour s’assurer de son soutien dans sa course à la tête du Ministère de la Magie. Sans surprise, son « cousin » avait accepté de lui offrir son précieux soutien. Il lui avait même proposé de mettre le casino à sa disposition pour un meeting. C’était une excellente idée. La clientèle de ce casino était exactement le genre de sorciers qu’il pouvait convaincre. La plupart roulait sur les gallions et pourrait donc également financer sa campagne. Lorsqu’on s’appelle Morfin Carrow, un bonheur n’arrive seul. La conversation entre les deux patriarches ne s’était pas limitée à cette simple tractation politique. Ils avaient aussi parlé des difficultés avec leurs enfants. Le Directeur du Département des Accidents et Catastrophes Magiques avait confié à son vieil ami, les difficultés qu’il rencontrait pour parvenir à marier ses deux rejetons à des personnes respectables. Le directeur du Casino, persuadé de s’entretenir avec le futur Ministre de la Magie, avait alors fait à ce dernier, une proposition à laquelle il n’avait jamais osé espérer. Organiser un mariage entre Perseus Flint et Alecto Carrow. Depuis, cette idée l’obsédait. Il ne pouvait pas rêver meilleure proposition.  La famille Flint était plus que respectable. La famille Flint et la famille Carrow avaient déjà été liées à plusieurs reprises par le passé, mais cela faisait longtemps que ce n’avait plus été le cas. Le dernier mariage entre ces deux nobles familles remontait à 1905, date de l’union entre Urias Flint, arrière-grand-père de Perseus et Artemisia Carrow, grande-tante de Morfin.  Réaffirmer cette union serait stratégique dans cette course à la plus haute fonction,  il pourrait ainsi s’appuyer sur ses liens de parenté avec l’ancienne Ministre Joséphina Flint dans sa campagne.  Sans parler des éventuelles mains mises que cette union pour lui permettre d’acquérir sur le Royal Flint Casino. Lors de la soirée de vieille Lyra Yaxley, il avait donc demandé à Alecto d’attirer les faveurs de l’auteur à succès. Tâche dans laquelle elle n’avait pas vraiment brillé.  De son côté, Amadeus Flint, était désespéré par le fait que son fils n’exerce pas un vrai métier stable. Il avait donc à son tour demandé une faveur celui qui portait son prénom en deuxième prénom : employer son fils au Ministère de la Magie.  C’était donc pour ces des raisons : lui offrir sa fille et un poste, que Morfin avait convoqué Perseus dans son bureau.


Que puis-je faire pour votre service, Morfin ? ”Morfin n’était pas bête, il savait qu’il devait faire preuve de finesse dans son approche, s’il voulait parvenir à ses fins. Il ne pouvait tout simplement lui dire « épouser ma fille » et  « accepter un poste dans mon département ». Non, il devait prendre son temps, et l’attirer doucement dans ses filets dans lequel il le retiendrait ensuite comme un filet du diable. Il lui adressa un sourire hypocrite dont il avait le secret avant de jeter un sortilège d’attraction pour faire venir un épais bouquin. C’était la dernière publication de l’auteur. Un recueil de nouvelles   « Vous savez, je suis un grand fan de vos enquêtes d’Alexan Peverell. Je pensais que rien ne pouvait être mieux que ça ». commença t-il avant de lui tendre le bouquin qu’il venait d’attirer à lui . « J’avais tort, mon cher Perseus, ce recueil de nouvelles est juste divin» D’un geste de la baguette, il ouvrit le livre à la première page avant de lui tendre une plume. « Me feriez-vous l’honneur ? » lui demanda-t-il en l’invitant à dédicacer son ouvrage.  Le technocrate resta silencieux tandis que l’auteur s’adonnait à la tâche qu’il lui avait confiée.  Il hésita à lui demander de mettre « Pour mon cher beau-père », mais il savait qu’il était un peu tôt pour aborder le sujet du mariage. Même si ce n’était pas vraiment une proposition. Amadeus et lui en avaient décidé ainsi et ainsi il en serait. Mais autant d’obtenir l’adhésion du jeune homme.   « Merci infiniment» dit-il après avoir lu la dédicace. « Même pour quelque chose de si banal, votre plume est exceptionnelle Perseus. Et voyez-vous, c’est exactement ce dont j’ai besoin» . Il marqua une courte pause dans son discours pour reposer le livre sur la table et s’abreuver d’un excellent whisky pur feu. Ce genre de conversation ne pouvait se tenir sans un bon breuvage en accompagnement.   « Vous savez que je suis un des candidats favoris pour le poste de Ministre ?» la question n’en était pas vraiment une. Personne digne de ce nom ne l’ignorait et Perseus était indubitablement quelqu’un digne de ce nom. Un nom qu’il allait d’ailleurs offrir à Alecto.   « Votre père m’offre son indéfectible soutien. Je ne doute pas d’obtenir le votre non plus, mon cher cousin.» dit-il en appuyant sur ce mot pour être sûr d’obtenir son soutien. Oui, la famille avait toujours été une valeur cardinale de la société sang-pur conservatrice.   « Votre plume est celle qu’il me faut, pour mes discours. Me feriez-vous l’honneur de rejoindre mon comité de campagne et d’écrire mes discours ?» . Il n’était pour l’instant pas question de mariage, ni même de poste, au Ministère simplement question de politique. Il voulait l’attirer doucement vers lui.
Revenir en haut Aller en bas
Perseus Flint

Perseus Flint


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 222
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hiddleston (draiochta)
| SANG : Pureté et noblesse dans ses veines


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Les cadavres de sa mère, sa sœur Briseis et son elfe de maison
| PATRONUS : Il n'est pas capable de produire un patronus corporel.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un poste à responsabilité vaut bien un mariage-  Perseus Flint Empty
MessageSujet: Re: Un poste à responsabilité vaut bien un mariage- Perseus Flint Un poste à responsabilité vaut bien un mariage-  Perseus Flint 129196351Mer 8 Sep 2021 - 19:54

Il était assez courant chez les sang purs de passer par plusieurs chemins pour parvenir à leurs objectifs. Des voies détournées, mais une route bien tracée. A ce petit jeu, Perseus n'était pas foncièrement le meilleur. Il s'en sortait toutefois en faisant preuve de prudence. C'était ce qui l'empêcher de foncer dans le tas force à Morfin. Il suivait comme il le pouvait les méandres de la partie qui se tenait. Il n'appréciait que très difficilement d'être pris pour plus bête qu'il ne l'était. Tous ces compliments absurdes, toutes ces courtoisies forcées, c'était bon pour les hommes comme son père ou son jeune frère Angus. Par chance, il y avait un cigare pour tromper l'ennui. Ses deux derniers livres étaient suffisamment bons pour qu'on puisse faire un éloge de sa plume. Mais aucun des deux ne méritait le titre de "meilleur livre", son roman détenteur de cette appellation étant le chant des vélanes. Il fut presque surprit que Morfin ait un de ses livres en sa possession. Mais pour rendre cette petite mascarade réelle, crédible, il en fallait bien au moins un. “Bien entendu.” Répondit-il en acceptant de signer l'ouvrage qu'il lui tendait. Il ne n'en fit pas des caisses et se contenta d'écrire quelques mots polis faisant référence à Morfin comme son cousin. A mon cousin, Morfin Carrow. Que son ambition et son travail acharné puissent le mener encore loin. Perseus Flint. Ce qui était d'une simplicité folle. Mais il préférait rester dans la retenue.

Rapidement, Morfin reprit le livre et surtout la parole. La flatterie était sûrement une méthode qui fonctionnait, mais pousser à l'extrême, elle en devenait ridicule. Perseus ignorait s'il se devait s'en sentir offensé ou de se satisfaire de le voir prendre tant de pincettes ou de passer à une crise de rire. Mais il n'avait pas envie de s'en amuser. C'en était presque gênant. N'importe quel benêt s'enfoncerait dans cette immense tromperie. D'autres probablement beaucoup plus intelligents flaireraient le pièce et lui claqueraient la porte au nez au risque de s'attirer ses foudres. Il restait une marge de manœuvre minime qui ne frôlerait pas l'indécence. Ses convictions ne s'accordaient pas à 100 % avec celles de Morfin - pas même à 75 % en vérité - mais son désintérêt pour la politique était grandissant. Il fut étonné d'entendre la suite. Enfin à moitié. Il s'était attendu à ce que son interlocuteur n'entre pas dans le vif du sujet. Mais participer à son comité de campagne ? Ca il ne l'avait pas vu venir. Il lui fallut un temps d'arrêt pour réfléchir et encaissait le fait qu'il n'avait pas anticipé plus tôt cette demande. Il fallait jouer serré. “En effet. Mon père ne tarit pas d'éloges à votre sujet. Il vous porte en très haute estime.” La relation père/fils n'était pas au beau fixe, mais cela ne se savait pas en dehors de la sphère familiale resserrée. “Je le soupçonne de penser que vous êtes comme un frère pour lui. ” A vrai dire, ce ne serait pas si étonnant. Il savait toutefois que la famille était une valeur essentielle - du moins en apparence - pour Morfin Carrow. Dans un même temps, il voulait lui faire comprendre qu'il n'était pas aussi bête qu'il semblait penser. “Votre campagne est suivie de près, croyez bien. C'est une ambition remarquable que de de désirer honorer ses ancêtres et rendre la société meilleure.” Brosser dans le sens du poil... comme lorsqu'on s'occupait d'un cheval. Il ne lui restait plus qu'à échapper au reste. Mais il y arriverait comme à son habitude. Autant continuer sur cette lancée... “Je n'ai jamais caressé l'espoir de prendre part à une projet d'une telle envergure. Ma plume n'est habituée qu'aux textes de fiction et travail de recherche. ” Ce qui était partiellement vrai. Il avait été journaliste des années durant. D'autres formes d'écrits. Bien différents que des romans ou nouvelles. “Je crains qu'elle ne soit pas adaptée pour transmettre toute la puissance de votre programme au travers de discours politique.” Il omettait des réserves, sans pour autant prononcer un refus catégorique. Mais il ajouta toutefois : “Me laisseriez-vous le temps de la réflexion ?

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Un poste à responsabilité vaut bien un mariage-  Perseus Flint Empty
MessageSujet: Re: Un poste à responsabilité vaut bien un mariage- Perseus Flint Un poste à responsabilité vaut bien un mariage-  Perseus Flint 129196351

Revenir en haut Aller en bas

Un poste à responsabilité vaut bien un mariage- Perseus Flint

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [UploadHero] Les Réformés se portent bien [DVDRiP]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» La Cerise s'efface, le Bien trépasse [hentaï, PV Vaelz]
» Pensionnat Hentaï*! // Partenariat ?
» Une bonne douche bien méritée [PV Lelouch][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Balade à Londres :: Balade à Londres :: 
Le ministère de la magie
-