Le nouveau design est installé ! Nous remercions chaleureusement l'Ecureuil pour son travail magnifique !
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
-25%
Le deal à ne pas rater :
-25% Figurines Funko – Calendrier d’Avent Harry Potter 2022
18 € 24 €
Voir le deal

Partagez

T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Octavius Martens

Octavius Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 754
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le Capitaine Danger
| PATRONUS : Un argus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini Empty
MessageSujet: T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini 129196351Sam 16 Jan 2021 - 13:51

Octavius venait de donner sa deuxième conférence de l’année universitaire à l’EMS. Une intervention rondement menée portant sur le rôle social de la femme. Sujet tâtillons à cette époque où les femmes revendiquaient de plus en plus de droit, direz-vous. Mais Octavius n’avait pas voulu faire un cours prescriptif et idéologique sur les bonnes mœurs à adopter. Ce n’était pas son genre. A la place, il avait interrogé et construit une réflexion sur la question autour de faits historiques, anthropomagiques et un peu biologiques et à grand renfort de philosophie et de sociomagie. Et ce pendant deux heures.
Octavius était encore nouveau dans l’art de prendre la parole face à un auditoire adulte, parfois averti sur le sujet traité, et nombreux sans les ennuyer. Cela s’était ressenti durant l’ensemble de la présentation. Il s’était rapidement attiré la sympathie d’une bonne partie de son public en confessant son inexpérience et faisant appel à leur indulgence avec un sourire et un rire nerveux dont il avait le secret. Il souriait beaucoup, Octavius. Néanmoins, il s’en était très bien sorti pour son niveau d’expérience. Il état parvenu à capter l’attention de la majorité de l’auditoire grâce à un savoir-être dynamique et une vulgarisation maîtrisée du sujet quand c’était nécessaire. Comme s’il était né pour transmettre des choses.
L’audience était constituée d’une belle part d’étudiants. Beaucoup d’universitaires bien rodés qui l’attendaient au tournant en ayant appris qu’il avait été professeur à Poudlard, également. Et quelques curieux.
« J’aperçois beaucoup de femmes dans la salle, ça fait plaisir. » avait commenté Octavius au début de ces deux heures, agréablement surpris d’une telle présence féminine.
Au lieu de donner une vision locale et datée du rôle social de la femme, il avait préféré en donner un panorama, certes certainement pas exhaustif, plus global. Souligner l’étendue de la diversité, faire relativiser un point de vue centré sur leur aire culturelle. Il avait parlé de modèles de société sorcière basée sur un matriarcat, d’autres dans lesquels les femmes étaient considérées inférieures aux hommes. Tout en essayant de conserver une certaine neutralité, garder ses jugements de valeur pour lui. Au moins en apparence. Parce qu’on ne va pas se mentir, son discours restait quand même un petit peu orienté. Mais tout le monde avait des biais, n’est-ce pas ?
Quand la conférence toucha à sa fin, Octavius s’assit sur le grand bureau réservé au maître de conférences en croisant les jambes pour boire un peu de thé tandis que quelques personnes venaient à lui. Tantôt, c’était pour le remercier, tantôt pour lui poser des questions. Mais ces gens-là représentaient une minorité et ne s’attardaient pas longtemps. Ce ne fut pas le cas pour la dernière personne qu’il vint à lui. C’était un grand homme dégingandé. Octavius le salua poliment avec toujours le même sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Gemini Deshpande

Gemini Deshpande


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 107
| AVATARS / CRÉDITS : Danny Pudi @Lee
| SANG : Né moldu


T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini Empty
MessageSujet: Re: T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini 129196351Mer 20 Jan 2021 - 14:32

« On en parle ce soir, chaton ? Je file ! » Tiri claqua une bise sur la joue de son mari, qui la regarda s’éloigner avec le pas déterminé de celle qui avait quelqu’un à rejoindre. Oh, elle faisait bien ce qu’elle voulait après tout, ils n'étaient pas mari... Ah si, tiens ! Enfin, ce mariage, c'était quand même le plus gros mensonge de leurs vies, qu'on se le dise. Et pourtant, après un trimestre passé loin d’elle, Gemini était content de pouvoir profiter un peu d’elle, spirituellement tout du moins parce que pour le reste, bon, ça n’était pas ça. Elle lui manquait parfois, quand elle n’était pas là et il s’était surpris deux ou trois fois à amorcer une phrase à son intention, lorsqu’il sortait la tête de son bouquin dans sa chambre de Poudlard. Aussi, même s’il profitait de ses congés pour remettre un pied dans ses cercles sociaux favoris, Gemini passait pas mal de temps avec elle, et la conférence du jour était un sujet tout trouvé pour les deux époux. Tiri, parce qu’elle était une farouche féministe qui aimait bien dire parfois qu’ils devraient divorcer parce que tout de même, le mariage de convenance, blabla. Et Gemini, parce qu’il s’intéressait à tout, oui, tout.

Gemini avait donc bu les paroles du maître de conférence, sa tête posée sur l’épaule de sa douce femme qui n’arrêtait pas de tout commenter à voix basse, comme elle faisait tout le temps pendant les films aussi. Il écoutait donc les deux discours, arrivant à suivre malgré tout parce qu’il avait l’habitude, et puis parce qu’il savait faire. Tout était intéressant, les remarques de Tiri, les observations de l’homme qui maîtrisait son sujet avec une humilité certaine. Il apprit des choses, ce qui était tout de même le but, mais ne disait rien, laissait parler sa bavarde et charmante épouse qui incommodait sûrement les étudiants alentours. C’était agréable, un doux moment, qui s’écourta donc quand elle lui fila entre les doigts. Bon. Soit. Il était peut-être temps de filer aussi.

Suivant un petit groupe à moitié à l’arrêt, Gemini était plongé dans ses pensées, ne réalisant même pas que la sortie se trouvait dans son dos. Docile, comme un gentil mouton, il attendait et laissait son esprit divaguer sur le sujet dont il s’était abreuvé pendant ces deux heures, ne réalisant même pas que l’attente était un peu longue pour sortir de l’amphithéâtre. Finalement, ses yeux se reconnectèrent au monde quand il fit face au professeur, réalisant tout à coup qu’eh bien, il n’y avait plus personne. Oh, bien. Il fallait dire quelque chose là, non ? « Vous savez parler aux femmes, vous ! » dit-il dans un petit rire même pas gêné. « Et des femmes, aussi. Votre conférence était plus intéressante que les trois derniers bouquins que j’ai lu sur le sujet. » Tous écrits par des hommes, mais des hommes qui se croyaient tous supérieurs aux femmes, ça se sentait. Et c’était moyen, quand même. « D’ailleurs, j’aimerais votre avis… Vu que vous n’avez pas une approche eurocentrée, peut-être vous êtes vous intéressé à la religion bouddhiste ? C’est fascinant, vous ne trouvez pas ? » enchaîna-t’il avant d’avoir la réponse à la première question, définitivement en train de se lancer tout seul, comme un grand, sur son sujet. « La figure de Tara est passionnante, dans ce qu’elle évoque de la diversité féminine, et même si on pourrait reprocher les caractéristiques un peu trop doux qui lui sont parfois associés, elle est tout de même le symbole d’une grande puissance. Mais j’ai lu quelque part… je ne sais plus où, tiens, c’est bizarre… bref, j’ai lu que ses différentes formes, et couleurs, venaient du fait qu’elle était à l’origine une sorcière métamorphomage qui s’était mêlée aux moldus. Rien à voir avec la chasse aux sorcières de l’occident… » Mince, il voulait avoir son avis au départ, non ? Embarqué dans son monologue, il s’était un peu perdu, et ses yeux brillaient de l’étincelle du type accro à ce genre de conversations. « Mythe, légende, un peu des deux ? » C’était presque une question rhétorique, mais bon, ça ferait l’affaire.


Dernière édition par Pr Gemini Deshpande le Mer 24 Fév 2021 - 22:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Octavius Martens

Octavius Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 754
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le Capitaine Danger
| PATRONUS : Un argus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini Empty
MessageSujet: Re: T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini 129196351Mar 2 Fév 2021 - 23:22

Octavius était ouvert au dialogue. Il aimer parler, écouter, discuter. Souvent, on ressortait grandi d’une bonne discussion. A la fin de la conférence, un homme vint à lui, introduisant son propos par une petite plaisanterie qui amusa un peu l’anthropomage. Ca, c’était lui qui le disait. L’homme se fendit d’un compliment qui lui fit très plaisir.
« Merci. A vrai dire, je n’étais pas sûr à propos de l’angle de vue à choisir. J’avais peur de rester très eurocentré. Mais c’est difficile de ne pas effectuer quelconque forme de comparaison nos coutumes britanniques quand on s’adresse à un public majoritairement britannique. »
Ah modestie, quand tu nous tiens !
Son interlocuteur enchaîna, parlant d’abord du bouddhisme. Octavius s’était bien intéressé à cette religion. Ou philosophie, selon comment on voyait la chose. Mais il craignait que ses recherches n’eussent été que très superficielles. Il s’était majoritairement contenté d’ouvrages souvent peu satisfaisant. Il n’avait jamais été amené à en savoir vraiment plus durant ses voyages, y compris au Japon où les habitants pratiquaient plusieurs religions à la fois. Il avait lu quelques petites choses sur Tara de qui parlait son interlocuteur.
Celui-ci tint un propos qui interpella un peu Octavius pour la simple raison qu’il n’était pas nécessairement d’accord. Mais bon, il n’allait pas s’arrêter à ça… Si ? Il ne voulait pas paraître rude. Mais pourquoi le « on » opposait-il la douceur et la puissance ? Qui désignait ce « on » ? Lui et d’autres personnes ? Ou une masse indéterminée de gens dont il ne faisait pas parti du tout ? Il ne comprenait pas, dans son schéma de pensée, en quoi le fait d’avoir des caractéristiques « trop douces » pouvait constituer un reproche. Mais il s’égarait !
Il valait mieux se concentrer sur la question posée.
« Est-ce qu’il y a une réponse correcte à cette question ? Je me sens testé ! » plaisanta-t-il – avec une pointe de nervosité quand même. « Je pense qu’il faut d’abord se poser la question de si on y croit. Si j’y croyais, je serais tenté de dire que c’est une légende, si ce n’est un fait historique. Si je n’y croyais pas, je dirais que c’est juste un mythe peut-être aussi fantasque que Daphnée se transformant en laurier pour échapper à Appolon. Cela dit, on pourrait essayer de prouver la véracité ou la fausseté de ce fait par des arguments rationnels en faisant des recherches. Mais est-ce que ça en voudrait vraiment la peine ? Pourquoi ne pas laisser la question dans son état actuel ? On se sent parfois mieux en croyant qu’en savant. »
Il s’égarait, il s’égarait ! Mais il n’y avait pas de réponses à sa question ! Et il fallait toujours argumenter une absence de réponse à une question ouverte.
Revenir en haut Aller en bas
Gemini Deshpande

Gemini Deshpande


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 107
| AVATARS / CRÉDITS : Danny Pudi @Lee
| SANG : Né moldu


T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini Empty
MessageSujet: Re: T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini 129196351Mer 24 Fév 2021 - 23:47

C’était qu’il avait fait un compliment sans s‘en rendre compte, le Gemini ! Mais il le pensait, oh ça oui, alors ça en faisait quelque chose de valeur. Même si bien sûr, le conférencier n’en savait rien, et aurait pu croire que c’était juste une formule de politesse comme une autre. Oh oui après tout, il était bien poli mais s’il n’avait pas aimé, il aurait trouvé un point de détail intéressant - il y avait toujours, toujours quelque chose d’intéressant en toute chose - et se serait épanché dessus, voilà tout. Mais non, la globalité de la conférence lui avait plu, et il l’avait dit, voilà tout. « Le public oui, pas bête… » se fit-il la remarque tout haut alors que la phrase trouvait une résonance en lui. Maintenant qu’il était professeur, c’était une façon de voir les choses qui lui parlait. Parfois, Gemini oubliait qu’il donnait cours à des mini humains, et pas à des êtres qui avaient eu le temps d’engloutir tout un tas de savoirs, comme lui. Mais c’était peut-être aussi sa force, allez savoir. Ne pas considérer les enfants comme des enfants, c’était aussi leur donner l’opportunité de grandir. « C’est bien aussi de leur ouvrir les chakras. Enfin, je crois que c’est ça qu’on dit, non ? »

Entre les chakras et le bouddhisme, tout portait à croire que Gemini était un être spirituel. Or, c’était bien mal le connaître ! Si Gemini avait tout d’un allumé, son imagination fertile s’exprimait principalement à travers ses absorptions de poudre lunaire et autres drogues récréatives. Sinon, Gemini ne croyait pas en grand chose. Il savait bien que les mystères auréolaient ce monde, c’était même assez poétique quand on y pensait, mais la magie pouvant expliquer 99,9% des choses de ce monde… Il suffisait de savoir expliquer la magie, et voilà ! Bon, ok, la question n’était pas totalement réglée, mais soit. En tout cas, ça expliquait peut-être que le Pr Martens s’engage sur cette voie là. C’était intéressant en soi, la question du mythe, des croyances, de ce que l’Homme - et la Femme ! - était prêt à faire pour ne pas contempler la vacuité de son existence. Une discussion philosophique ? Ca lui allait ! Après avoir écouté tout ça très attentivement, la tête un peu penchée comme il faisait souvent, Gemini laissa ses pensées s’exprimer en même temps qu’elles affluaient. « Mais finalement, toute question ne mérite-t’elle pas qu’on essaye d’y répondre ? Le mystère a ce quelque chose de grisant, c’est vrai. Qu’on appelle ça Dieu, l’univers, ou le destin, ce genre de choses, pourquoi pas. Après tout, peut-être que ça existe, puisqu’on a pas prouvé que ça n’existait pas. Mais essayer de prouver ce qui jusqu’à présent s’est révélé improuvable, en soit, c’est une forme de croyance associé aux savants, non ? Et donc, par extension, se sentir les deux. » Il prit une respiration, la première depuis le début de son petit monologue, et puis reprit parce que son cerveau n’avait pas fini. « A moins d’avoir une logique holmsienne et dans ce cas, lorsqu’on a éliminé l’impossible, la vérité devient une forme de croyance rationnelle. Enfin, tout dépend si l’on croit à la logique d’un personnage fictionnel, évidemment. » Et comme de bien entendu, il n’avait pas dit la citation en entier, parce que ça lui paraissait évident dans sa tête à lui, tout comme il lui semblait évident qu’un homme éduqué comme ce professeur savait forcément de quoi il parlait. Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Octavius Martens

Octavius Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 754
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le Capitaine Danger
| PATRONUS : Un argus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini Empty
MessageSujet: Re: T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini 129196351Lun 15 Mar 2021 - 18:46

« Hmm… j’imagine qu’on peut dire ça, par certains égards. »
Il s’agissait surtout d’ouvrir les gens à d’autres cultures parfois très différentes de la leur et si possible sans jugement de valeur. Octavius reconnaissait que ce dernier point était difficile à respecter, surtout quand on se retrouvait face à des peuples ayant des pratiques absolument à l’encontre de ses principes. Cela demandait quelques efforts. Mais il n’en aurait pas voulu à l’audience de réprouver la violence faite envers les femmes.

A peine commencée, la conversation dériva rapidement vers un sujet autrement plus philosophique. Octavius ne se prétendait pas philosophe (quoique tout le monde, dans l’absolu, pouvait être philosophe) : ce n’était pas son domaine. Mais il aimait réfléchir et débattre sur des sujets sans finalités. Alors, il se lançait avait plaisir dans ce débat avec cet homme.
Octavius tenait à cette distinction entre croire et savoir très scolaire. Et, pour lui, il y avait des choses qu’on ne devait pas essayer de prouver. Beaucoup de choses qui relevaient de la métaphysique, entre-autre. Il ne savait pas si Dieu existait mais il y croyait et cela lui suffisait. Il ne savait pas non plus expliquer la magie ni d’où elle venait et ce n’était pas grave.
« Je dois avouer que « croyance rationnelle » me parait très oxymorique et c’est assez dérangeant si on parle de connaissance. C’est paradoxal malgré tout parce que j’ai l’impression qu’on peut ne pas croire en la science mais qu’on ne peut pas croire en la science. A partir du moment où l’on décide de croire la science, on sait. »
Il imaginait ce qui pouvait se passer si l’on essayait de prouver rationnellement ce qui ne dispose d’aucune preuve physique… Probablement un désastre sociétal si l’on parvenait à quelque résultat concret…. Je m’arrête deux minutes. Il y a-t-il encore des gens qui lisent ce sujet ? Si oui, vous avez bien du courage. Et ce n’est pas encore fini. Si vous voulez suivre jusqu’au bout, accrochez-vous.
« Encore que, ce que nous considérons comme des savoirs indiscutables et universels, comme le soleil qui chauffe, ne l’est que pour nous, les êtres humains. Notre savoir dépend complètement de notre perception sensible. Le savoir, c’est juste le résumé factuel de notre perception du réel. Qui nous dit que nous sentons vraiment bon, en théorie, en sortant de la douche ? Peut-être qu’une autre espèce, aussi douée d’odorat, penserait qu’on empeste. Il est probable qu’en fait, la vérité n’existe pas ou qu’à travers un prisme humain. »
Les humains étaient centrés sur eux-mêmes, c’était bien connu. Ils étaient les maître du monde qui était à leur merci.
« D’ailleurs, je ne vous ai pas demandé votre nom. »
Revenir en haut Aller en bas
Gemini Deshpande

Gemini Deshpande


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 107
| AVATARS / CRÉDITS : Danny Pudi @Lee
| SANG : Né moldu


T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini Empty
MessageSujet: Re: T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini 129196351Dim 18 Avr 2021 - 5:00

Etait-il nécessaire de préciser que Gemini ne se retrouvait pas souvent face à quelqu’un qui utilisait le mot oxymorique, qui plus est à bon escient ? Alors qu’il laissait volontiers la parole à son interlocuteur plutôt que de continuer ses délires, le professeur se trouva fort impressionné donc par les propos d’un tout autre genre de professeur. Il avait bien fait exprès, à vrai dire, d’associer deux termes qui se contredisaient et pourtant, ça avait un sens dans sa tête à lui. Le Pr Martens n’était pas d’accord avec lui, a priori, mais ça ne dérangeait pas Gemini, ça non. Il avait l’habitude d’être contredit, mais rarement avec des arguments de poids ! Aussi écouta-t-il tout ça sagement, hésitant à intervenir deux ou trois fois et hé ! C’était que l’homme l’avait laissé parler, alors il était de bon ton de faire de même.

La question de la science et de la croyance était vieille comme le monde, en réalité. Et Gemini avait arrêté depuis bien longtemps d’essayer de faire entendre raison à des gens comme sa mère par exemple, qui croyaient en bien des Dieux et l’aurait probablement frappé derrière la tête en entendant ce qu’il avait dit sur Tara ! C’était que les Deshpande n’étaient pas super à l’aise avec la question de la magie, bien qu’il était évident que la moitié des dieux qu’ils vénéraient étaient, s’ils avaient existé, des sorciers. En tout cas, la formulation du professeur lui plut bien. Quand on croyait, on savait. Hum, mais ça voulait dire quoi, savoir, dans ce cas ? Il était bien prêt à lui demander, mais l’homme s’engagea sur le terrain de la perception et c’était tout à fait fascinant ! Hochant la tête comme chaque fois qu’il était attentif, Gemini croisa sa jambe gauche devant la droite, son pied posé sur la pointe, parce qu’il prenait toujours une posture bizarre quand il écoutait, comme incapable de se tenir comme une personne normale. Enfin, il aurait fallu pour ça définir ce qu’était la normalité, et avez-vous quatre heures devant vous ?

Il allait répondre quand son interlocuteur lui fit une remarque un peu triviale, et bien moins intéressante que le reste. « Gemini. » répondit-il du tac-au-tac, sans penser à préciser ni son nom de famille, ni le fait qu’il était professeur aussi. Est-ce que ça avait un quelconque intérêt en vérité, alors qu’ils étaient dans un débat passionnant ? C’est dire s’il ne s’étendit pas et embraya sur ce qu’il avait en tête. « À vrai dire, c’est le cas. J’ai lu quelque part - je ne sais plus bien où, tiens - bref, j’ai lu que si les chiens aimaient tant passer leur truffe par la vitre entrouverte d’une voiture, c’était parce qu’ils cherchaient un peu d’air frais… parce que justement, douche ou pas, l’humain dans un habitacle, ça n’est pas une odeur dog friendly ! » Il eut un rire, comme quand il avait lu l’information. Ça ne lui vint même pas à l’esprit qu’il avait adopté un vocabulaire tout à fait moldu qui ne parlait peut-être pas du tout à son interlocuteur. « Alors oui, le savoir dépend forcément de la perception qu’on a. Il suffit de voir à quel point le monde nous semble différent dès lors qu’un de nos sens nous fait défaut - ah, l’otite, quelle misère ! » Il en souffrait souvent, Gemini, depuis tout petit. Une vraie galère ! « Ou même, dès que l’on trouble volontairement nos sens. » Derrière eux, une quinte de toux se fit entendre. Pas une vraie quinte de toux, une dont Gemini connaissait bien le sens. Se retournant, il eut la confirmation en voyant un probable employé de l’université qui tapait du pied, comme impatient de pouvoir rentrer chez lui et donc fermer l’amphithéâtre. Gemini l’ignora royalement, se retournant vers le Professeur Martens. « Peut-être que nous pourrions poursuivre cette conversation autour d’une bière, d’ailleurs. Histoire d’endolorir nos sens ! » Oui, Gemini utilisait des mots comme endolorir, et pas dans le but de lancer un sortilège de magie noire !
Revenir en haut Aller en bas
Octavius Martens

Octavius Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 754
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le Capitaine Danger
| PATRONUS : Un argus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini Empty
MessageSujet: Re: T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini 129196351Lun 10 Mai 2021 - 22:43

Gemini. Ainsi s’appelait son interlocuteur. Noté. Mais cela ne semblait être que de seconde importance. Le dénommé Gemini enchainait sur une anecdote qu’il avait apprise sur les chiens – issue d’une source inconnue.
« Je ne le savais pas. » admit-il, ravi d’avoir appris quelque chose de nouveau. « J’ai la confirmation que ce que je dis n’est pas totalement absurde. Après tout, je ne sais pas ce qui se passe dans la peau d’un animal. »
Eh bien, il savait techniquement se transformer en lapin blanc et bondir dans les champs. Mais l’incarnation s’arrêtait là. Ses sens n’en étaient pas alterés. Quoiqu’il sentait plus facilement l’odeur de laitue, d’herbe et de carotte – ces aliments lui semblaient aussi plus savoureux en tant que lapin. Ceci étant dit, c’était quand même mieux d’avoir des exemples concrets pour illustrer ses dires quand cela était possible. La référence à l’otite fit bien sourire Octavius. Une saleté cette chose ! Il l’avait eu trois fois et ce fut d’horribles moments.
Ils furent interrompus par un homme qu’Octavius n’avait pas vu arriver. Il reconnaissait Maurice, le concierge acariâtre de l’université. Il lui adressa un sourire des plus polis tandis que Gemini proposait de poursuivre la conversation autour d’une bière.
« Je vous suis. » accepta-t-il avec plaisir.
Ainsi, ils quittèrent tous les deux l’amphithéâtre lorsque Octavius eut fini de ranger ses affaires sous le regard pressant de Maurice. Il salua ce dernier en quittant les lieux.

« Vous travaillez à l’EMS ? » demanda-t-il tandis qu’ils faisaient le chemin jusqu’au pub.
Le pub le plus proche se situait juste à une minute de marche de l’entrée de l’établissement. C’était un pub usuellement pris d’assaut par les étudiants tout au long de l’année universitaire. Il y régnait une bonne ambiance, très variable d’une heure à l’autre. Calme en journée, laissant les étudiants travailler paisiblement. Plus animé en soirée, quand ces jeunes âmes se sentaient d’humeur guillerette et frivole. En cette toute fin d’après-midi, le lieu commençait à s’animer doucement en préparation de la soirée.
Les deux hommes s’installèrent au bar et chacun eut une bière.
« En tout cas, c’est vraiment agréable de converser avec quelqu’un d’aussi loquace. Je dois avouer que j’ai parfois l’impression de m’accaparer la discussion et de parler à des murs. »
Il songeait fort à Shannon O’Mahony. Celui-ci ne parlait pas beaucoup et, au mieux, ne lui fournissait que des réponses sommaires voire irritées. Pourtant, l’anthropomage avait l’impression de parler de façon intelligible, dans une langue qu’il était capable de comprendre.
« Et vous m’avez l’air de vous intéresser à un tas de sujets. Je trouve ça génial. Oh d’ailleurs, rien à voir, est-ce que je peux vous tutoyer ? »
Gemini lui semblait être un homme accessible qui ne faisait que peu cas de ce genre de choses. Mais Octavius demandait par habitude car il avait été éduqué de la sorte. Il ne se voyait pas vouvoyer cet homme, qui ne devait pas être beaucoup plus vieux que lui, tout au long de la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Gemini Deshpande

Gemini Deshpande


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 107
| AVATARS / CRÉDITS : Danny Pudi @Lee
| SANG : Né moldu


T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini Empty
MessageSujet: Re: T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini 129196351Ven 23 Juil 2021 - 23:50

Gemini connaissait tout un tas de trucs sur des domaines divers et variés. Des anecdotes qu’il avait entendues ça et là, ou lues la plupart du temps, et que son cerveau retenait, allez savoir pourquoi. Beaucoup de gens trouvaient ça inutile, mais c’était sûrement parce qu’ils étaient trop occupés à penser à des choses importantes. Gem lui était frivole, du moins c’était l’image qu’il renvoyait, alors qu’au fond il s’y connaissait aussi en physique quantique, en magie et dans plein d’autres champs de compétences fort sérieux. Le fait sur le chien, il avait lu ça dans un magazine moldu, parce qu’il n’y avait bien que les moldus qui roulaient en voiture de toute façon. Pas étonnant que son interlocuteur ait appris la nouvelle, et il lui répondit avec un certain cartésianisme que Gemini apprécia, bien qu’il était tout de même parfois très fantaisiste. « Techniquement, vous savez, puisque nous sommes des animaux. » Est-ce que cette phrase avait un intérêt réel ? Pas vraiment. Mais Gemini aimait bien la précision et l’exactitude, alors il ne le corrigea pas pour le faire se sentir mal, non. Juste parce que c’était dans sa nature de chercher la vérité, même si la vérité était peut-être une notion inatteignable, sur laquelle il aurait pu encore déblatérer pendant des heures et des heures, si le gardien n’avait pas fait montre d’une impatience certaine. Oups !

Poliment, il attendit que la professeur réunisse ses affaires et en fait, ce fut lui qui lui suivit parce qu’il ne connaissait pas très bien les lieux. Oh, ça lui arrivait d’assister à des conférences de temps en temps, et depuis quelques années, mais en général il rentrait chez lui tout de suite après. Gemini aimait bien aller dans les bars, mais il avait ses repères, ses lieux bohème où il fréquentait des artistes aussi perchés que lui, voire carrément plus. En tout cas, il n’avait pas mis les pieds sur le campus en tant qu’étudiant depuis de bien longues années, et découvrit donc le petit pub qui n’existait pas à l’époque. Mais visiblement, le fait qu’il soit perdu ne se voyait pas. C’était qu’il affichait toujours une certaine décontraction, alors bon. « Oh non ! Je suis juste curieux, et les vacances sont un peu longues. » Il parlait comme un étudiant, alors qu’il était prof, mais ça ne lui vint même pas à l’esprit de clarifier un peu la chose. En entrant dans le bar d’ailleurs, Gemini se sentit bizarrement à sa place alors que pas du tout. Il était sûrement le plus vieux qui soit ici, et il n’appartenait pas à ce milieu là mais allez savoir pourquoi, le brouhaha et la compagnie agréable du professeur Martens aidèrent un peu. Et puis on ne le dévisageait pas particulièrement, sûrement parce qu’il avait cet air un peu juvénile et ces fringues pas tellement adaptées au corps enseignant, ni même à un adulte responsable - son pull rayé bleu et blanc lui donnait l’air d’un marin qui n’avait jamais vu la mer.

Alors qu’il trempait son absence de moustache dans sa bière, Gemini se fit la remarque que son interlocuteur lui avait volé une réplique qu’il aurait pu dire. Il ressentait souvent ça, cette impression de parler tout seul ou de monologuer - quand il s’en rendait compte. « C’est ce que les autres vous renvoient, mais peut-être qu’ils vous écoutent. Ou pas. Mais est-ce que c’est important ? » Souvent, Gemini parlait plus pour lui-même qu’aux autres. Ca lui avait valu sa réputation de bizarre à Poudlard, et même adulte, les gens n’avaient pas été beaucoup plus tendres. Alors avec le temps, il avait appris à s’en moquer. Du coup, les gentillesses du professeur Martens lui firent un peu plaisir, mais sans plus parce que la reconnaissance et Gemini, ça faisait plus de deux. « Bien sûr ! » répondit-il avec enthousiasme, comme si ça coulait de source, à sa demande sur le tutoiement. « C’est vrai que je m’intéresse à plein de choses. Souvent, je me dis que je n’aurais pas assez de toute une vie pour tout apprendre, mais bon… C’est aussi ce qui rend les choses plus passionnantes. Alors, disons que je me laisse porter par ce que le monde a à m’apprendre. » Au détour d’une conversation qu’il entendait à la dérobée, une affiche qu’il apercevait, ou une conférence où Tiri le traînait, Gemini choppait un mot, une notion, quelque chose, et creusait le tout jusqu’à passer à autre chose. « Ca agace un peu ma femme, mais bon… C’est elle qui m’a parlé de votre conférence, alors voyez l’incohérence. Ca lui a beaucoup plu d’ailleurs ! Vous avez un truc pour captiver autant votre auditoire ? Non vraiment, c’était prodigieux. » Il eut une petite pause alors qu’il buvait une nouvelle gorgée de bière. « Ca pourrait m’aider à la rentrée. » Parce qu’il était prof et qu’il n’avait toujours rien dit à ce sujet, évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Octavius Martens

Octavius Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 754
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le Capitaine Danger
| PATRONUS : Un argus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini Empty
MessageSujet: Re: T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini 129196351Dim 29 Aoû 2021 - 11:45

Octavius n’avait été étudiant qu’une semaine dans toute sa vie. Il ne détenait aucun diplôme universitaire. Que voulez-vous ? Il avait lâché les cours au profit de l’école de la vie. Il ne le regrettait pas. Les études ne faisaient pas tout. Et le voilà qu’il se retrouvait à tenir des conférences à l’université. Il ne s’était pas imaginé professeur non plus. L’enseignement s’était juste présenté à lui, comme par hasard, sur son parcours.
Mais du coup, qu’est-ce que faisait Gemini dans la vie ? S’il était en vacances, c’était qu’il travaillait à côté. Il avait l’air plus vieux que la majorité des étudiants. Il n’avait même pas l’air d’en être un. Et apparemment, il ne travaillait pas à l’EMS. Cependant, Octavius ne songea pas à demander.

L’anthropomage était d’un naturel loquace. C’était qu’il avait beaucoup de choses à exprimer. Et il appréciait mieux qu’on l’écoute.
« Je pense que c’est important. Si je parle à quelqu’un, c’est pour être écouté. Sinon, je parlerais à mon miroir. »
Ecouter, c’était juste du respect. En tant que professeur, il préférait qu’un élève sèche plutôt que de le retrouver endormi au fond de la classe ou en train de bavarder avec son voisin. Il ne commençait jamais son cours tant qu’il y avait du bruit dans sa classe.
Gemini expliquait son éparpillement dans ses centres d’intérêt et dans son acquisition de connaissance. Ce qui était une manière tout à fait honorable de fonctionner. Il l’interrogea ensuite sur ses techniques discursives de façon élogieuse. Octavius sourit avec modestie en détournant le regard. Il ne se trouvait ni particulièrement bon, ni particulièrement mauvais. Il croisa les jambes en haussant les épaules.
« Je ne sais pas si j’ai un « truc ». » Il mima les guillemets avec ses doigts. « Mais je pense que les gens ressentent quand tu t’investis. Si tu es de bonne volonté à leur transmettre ce que tu as à leur transmettre. Si tu es vraiment intéressé par ce que tu dis. Ou quand tu ne l’es pas. A moins d’être un très bon acteur, on s’entend. »
Durant ses jeunes années, Octavius n’était pas du tout à l’aise à parler en public. Trop timide, trop réserve. Trop peu de confiance. La peur d’échouer. La peur du jugement des autres. Alors que ses professeurs lui avaient toujours trouvé un certain potentiel à l’oral. Il s’exprimait bien mais sa réserve était une épine dans son pied. Il ne savait pas quand le déclic pour débloquer tout ça avait eu lieu.
« A partir du moment où toi-même tu t’investis, au moins quelques personnes s’investiront avec toi. » conclut-il.
Octavius croyait en la force de la bonne volonté. Tout n’avait pas à être parfait pour fonctionner.
« Pourquoi ? Tu as un public à impressionner à la rentrée ?
Il trempa ses lèvres dans sa bière pour s’en désaltérer.
Revenir en haut Aller en bas
Gemini Deshpande

Gemini Deshpande


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 107
| AVATARS / CRÉDITS : Danny Pudi @Lee
| SANG : Né moldu


T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini Empty
MessageSujet: Re: T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini 129196351Ven 22 Oct 2021 - 1:57

Visiblement, le professeur Martens n’était pas tout à fait de son avis en ce qui concernait le fait de se faire écouter. Gemini eut même un rire quand il parla de monologuer face à son miroir, parce que l’image était amusante. Lui n’avait pas forcément besoin d’un reflet pour partir dans ses délires tout seul, et même dans sa chambre à Poudlard, il lui arrivait parfois de parler à voix haute, histoire d’entendre ses propres réflexions, et même d’y répondre. C’était une habitude curieuse qu’il avait depuis petit, et qui énervait beaucoup son père parce qu’il pensait souvent que c’était à lui qu’il parlait. Et il trouvait ça trop bizarre pour adhérer, alors il le sermonnait pour sa conduite. Parler, c’était avec les autres, ou rien. Sauf qu’à l’époque, les autres n’avaient pas tellement envie de parler avec lui, et même encore aujourd’hui, ça n’était pas toujours gagné. « Je vous écoute, moi. » conclut-il sur ce bout de conversation pour éviter d’avoir à raconter des choses personnelles, parce que c’était sûrement le seul sujet qu’il n’abordait peut-être jamais.

Pour le reste, en tout cas, Gem avait de quoi dire sur sa propre curiosité, et avait même du recul sur la chose. Pour la bonne et simple raison, à vrai dire, qu’il avait un jour réfléchi sur le sujet comme il le faisait avec d’autres choses de la vie. Comprendre ce qui nous entourait, c’était bien, mais se comprendre soi-même, c’était pas mal non plus. Surtout en ce qui concernait ses obsessions qui, fut un temps, le pénalisaient un peu, même dans sa vie privée avec celle qu’il n’aimait pas comme il aurait dû. Au moins maintenant comprenait-il un peu les rouages de son propre cerveau, et c’était déjà pas mal. Ca lui permettait, mine de rien, de s’intéresser un peu plus aux autres plutôt que de rester focalisé sur ses propres pensées, ce qui aidait tout de même quand on avait une conversation avec quelqu’un. Donc, Gemini écouta avec une grande attention la réponse que lui apporta Octavius, notamment parce que c’était lui qui avait posé la question, et puis parce que Gemini avait une faculté d’écoute quand même supérieure à un miroir, malgré ses déroutes mentales parfois. Le point de vue du conférencier était intéressant, et Gemini hochait la tête régulièrement, son coude posé sur le comptoir et sa tête visée dans la paume de sa main, comme il faisait souvent dans ce genre de moments. Ca l’aidait à se focaliser, à poser son regard sur la personne plutôt qu’à le laisser se promener dans toute la pièce.

Il y avait donc une histoire d’intentions, ce qui était un argument recevable, bien que quand Octavius mentionna le mot acteur, Gemini se déconcentra un peu en se posant une question à lui-même, à savoir : ne fallait-il pas être profondément intéressé par ce qu’on disait quand on était un acteur justement, et un bon acteur ? Parce qu’il le maîtrisait, Gemini, l’art du mensonge. Et c’était justement quand on y mettait de la conviction et de la volonté que ça marchait. Mais c’était peut-être ce que disait Octavius justement. Leurs pensées lui semblaient perpendiculaires, ou du moins pas tout à fait parallèles, alors il avait du mal à vraiment tout à fait suivre. Et il s’était déconcentré tout seul en pensant à son ancienne carrière, bravo Gemini.

Alors qu’il buvait sa bière qui descendait plus vite qu’il n’aurait cru pour essayer de se reconnecter à la réalité, il réalisa qu’heureusement, il n’avait pas raté une trop grande partie de la conversation. Qui finissait en plus par une question, et pas une qui interrogeait sur un truc précédemment dit, ça l’arrangeait. « Impressionner, je ne sais pas trop si c’est le mot. » commença-t-il dans un sourire en se redressant un peu sur son tabouret. « Mais j’ai en effet un joyeux public qui a plus tendance à rêvasser qu’à réellement m’écouter je crois. Quoique… » Il marqua une petite pause, penchant la tête sur le côté alors que ses yeux fixaient un point imaginaire, avant de revenir à Octavius. « J’ai la chance d’enseigner une option, donc au moins, ils ont envie d’être là. Oh oui, info importante, j’enseigne à Poudlard ! » Il avait dit ça tout à coup, quand il avait réalisé qu’il n’avait encore rien dit à ce sujet. « Etude des moldus, parce que j’en ai été un pendant onze ans, ça aide. » Etait-ce une information dangereuse à révéler dans la période actuelle ? Oh oui. Mais est-ce que Gemini s’en moquait ? Aussi. « Au moins, je maîtrise mon sujet disons. Mais la pédagogie... ça n’est peut-être pas là où j’excelle. Mais bon, j’essaye de faire des cours qui sortent un peu de la norme, parce que rien qu’imaginer un monde sans magie pour eux, ça sort de leur propre norme. Et j’évite le discours descendant. Sans offense hein, en conférence, c’est tout l’intérêt, mais avec une meute d’adolescents, j’essaye de créer des temps où ils sont obligés de réfléchir par eux-même plutôt que m'écouter parce que sinon… J’aurais l’impression d’être gardien de dortoir ! » D’ailleurs, est-ce que ça existait, ce métier là ? Sûrement pas, ou peut-être dans les crèches moldues ? Bonne question.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini Empty
MessageSujet: Re: T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini 129196351

Revenir en haut Aller en bas

T'es féministe, toi ? | Ft. Gemini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» My 'muggle' wand | Gemini
» La boîte à écrits de Gemini
» It doesn't matter if you love him | Gemini
» Safe space here : feel free to ask | Gemini
» Collision entre des météorites pas comme les autres ★ GEMINI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: L'école supérieure de magie :: Les Départements :: 
Le département des Arts et Civilisations Sorcières
-