Bon mois d'Octobre ! Pensez à vous hydrater.
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment :
ASOS : -20% en plus sur les promos
Voir le deal

Partagez

Retour à la civilisation | Perseus & Ava

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ava Zabini

Ava Zabini


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 119
| AVATARS / CRÉDITS : Lesley-Ann Brandt @Pepito
| SANG : Pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Devenir laide et pauvre
| PATRONUS : Paon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Retour à la civilisation | Perseus & Ava Empty
MessageSujet: Retour à la civilisation | Perseus & Ava Retour à la civilisation | Perseus & Ava 129196351Ven 5 Mar 2021 - 19:18

Retour à la civilisation
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Il était important pour Ava d’aspirer à retrouver sa vie d’avant. Ces six derniers mois qu’elle avait passé en prison avaient été plus qu’éprouvant, et elle voulait occulter le plus possible cette période de sa mémoire. Il n’y avait strictement rien de bon à en tirer. Azkaban était le pire endroit de l’univers, et elle n’avait aucune envie, ni aucune attention d’y remettre les pieds. Ce n’est pas pour autant qu’elle comptait rester sage, et se tenir à carreaux, mais elle davantage prendre ses précautions, et veiller à ce qu’on ne vienne pas trop l’ennuyer. Le plus simple serait encore de se lier d’amitié, ou plus, avec quelques personnes haut placées dans la justice magique, et ainsi, on ne viendrait plus l’inquiéter.

Mais elle avait encore le temps, avant de penser à tout cela. Il fallait déjà qu’elle se remette de ses émotions, et qu’elle réussisse à reprendre pied avec la réalité. Ce n’était pas aussi simple qu’elle ne l’aurait pensé. Elle ne savait pas vraiment au final, quelle était sa position à présent. Est-ce qu’elle allait devenir la pestiférée ? Celle dont il fallait se méfier ? Ou alors allait-on lui décerner une sorte d’intérêt un peu morbide à présent ? Elle n’en savait rien, mais elle n’était pas décidée à attendre que les choses se fassent, et se montrer totalement passive. Elle savait qu’elle devait dès maintenant se réinsérer dans la société, cela serait plus compliqué si elle attendait.

Et pour cela, elle commençait par reprendre les bases, et les valeurs sûres. Les personnes dont elle savait qu’ils étaient de son côté, et qu’elle ne risquait pas de perdre avec toute cette histoire. Bien sûr, il y avait Ares, mais il n’était pas du tout la peine qu’elle le compte dans la balance, dans c’était une évidence. Ensuite, il y avait Selena, qui restait malgré tout sa plus proche amie aujourd’hui. Et bien sûr, il y avait aussi Perseus. Ils n’étaient pas proches comme les deux doigts de la main, mais Ava avait toujours beaucoup apprécié sa compagnie, et sa présence. Et il n’avait jamais manifesté un quelconque signe de rejet à son encontre, surtout qu’il était plus ou moins au courant de ses petites combines, alors elle estimait qu’elle pouvait lui faire confiance. Et c’était donc tout naturel qu’elle veuille s’assurer qu’il n’avait pas décidé de lui tourner le dos, depuis son arrestation.

Elle avait commencé par lui envoyer un hibou, histoire de tâter le terrain, puis finalement, voyant que les choses ne semblaient pas différentes d’avant son arrestation, elle l’avait invité chez elle, histoire qu’ils puissent se voir sans être dérangés. Elle aurait pu lui dire de passer à la boutique, mais elle préférait le voir dans un cadre plus intimiste, pour des retrouvailles, c’était tout de même mieux. Elle avait donc demandé à l’elfe de maison de préparer de quoi prendre le thé, et quelques collations, histoire de se montrer une hôtesse digne de ce nom, et aussi qu’elle n’avait pas oublié comment se comporter en société. Perseus fut parfaitement ponctuel, ce qui ne la surprit pas, elle demanda à l’elfe encore une fois d’aller ouvrir et de le faire entrer. Elle lui adressa un sourire une fois qu’il fut arrivé dans le séjour et s’approcha de lui.

« Perseus, je suis vraiment ravie de te revoir. Cela me semble être une éternité depuis la dernière fois. » Elle se risqua à déposer un léger sur sa joue, c’était peut-être un peu trop familier, mais elle était vraiment heureuse de voir à nouveau du monde. Et puis, Ava avait toujours été particulièrement tactile avec les autres. Elle le jaugea du regard un instant, avant de l’inviter à s’assoir, s’il le désirait. « Alors, raconte-moi tout, comment vas-tu ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Perseus Flint

Perseus Flint


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 222
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hiddleston (draiochta)
| SANG : Pureté et noblesse dans ses veines


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Les cadavres de sa mère, sa sœur Briseis et son elfe de maison
| PATRONUS : Il n'est pas capable de produire un patronus corporel.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Retour à la civilisation | Perseus & Ava Empty
MessageSujet: Re: Retour à la civilisation | Perseus & Ava Retour à la civilisation | Perseus & Ava 129196351Dim 2 Mai 2021 - 2:36

Perseus était un homme dont la loyauté ne s'achetait pas, mais se méritait. Elle s'acquérait non pas par des grands actes de gentillesse ou de tendresse, mais plutôt par des manifestations d'intelligence démontrant une forte personnalité. Ava comptait indéniablement parmi ces personnes. Elle avait été d'abord de la famille par alliance, épouse d'un cousin qu'il avait méprisé ouvertement, avant d'être une amie. A la mort de ce dernier, il ne l'avait pas pleuré, loin de là. A vrai dire, il s'était peut-être bien réjoui de son décès. Et qu'elle l'ait tué ou non, l'auteur s'en fichait comme de son premier chaudron. La raison de passage en prison - il ne le souhaitait à personne - se trouvait évidemment dans la disparition de ses différents maris. Elle les avait assassinés - pour des raisons qui ne regardait qu'elle - et une fois encore, Perseus s'en moquait parfaitement. Lui-même avait parfois recours à de telles solutions... définitives. Il aurait juste souhaité que sa mère ait été un peu plus comme Ava, cela aurait évité à toute la famille Flint un père indigne et cruel. Dans le fond, tant qu'on ne s'en prenait pas à lui, il était prêt à s'accommoder de tout, vous voyez ?

Après sa sortie de prison, Ava essayait de se réhabiliter à la vie de tous les jours. Ce qu'il semblait comprendre, elle prenait le bon bout. Il fallait toujours garder ses amis près de soi, et ses ennemis bien plus encore. Encore fallait-il les discerner. Il avait appris très tôt à se ne se fier qu'à un cercle restreint d'amis et de proches qu'il triait sur le volet. Ava avait fini par le contacter afin de l'inviter chez elle pour discuter, l'évaluer peut-être aussi. Il estimait qu'elle en avait le droit. Il s'agissait là simplement de bon sens. Comme pour tout rendez-vous, Perseus comptait bien l'honorer et arriver à l'heure précise. Perseus était après tout réglé comme une horloge et d'une ponctualité exemplaire. Et il ne venait pas les mains vides. Il ramenait une dizaine de crinkles au chocolat. Des crinkles qu'il avait préparé lui-même pour une autre rencontre importante à ses yeux, avec sa soeur plus tôt dans la journée. Et comme ils n'avaient de toute évidence tout mangé, il emportait à présent le reste à Ava. Et lorsqu'il arriva chez elle, il constata rapidement qu'elle avait elle-même prévu une collation. Tant pis, ça ne sera qu'un petit plus.

Contrairement à son hôte, Perseus n'était pas quelqu'un de particulièrement tactile. Mais il ne s'offusquait pas des marques d'affection. Une éternité, elle n'avait pas tord. Coincée derrière des barreaux avec unique compagnie les détraqueurs, des mois paraissaient forcément comme des années. En tant que mangemort et empoisonneur, c'était sûrement là l'une de ses craintes. Il préférait sûrement mourir que de finir dans un tel endroit. “J'ai été rassuré de recevoir une lettre de ta part.” Reconnut-il sans détour. S'il était habitué à feindre de l'intérêt pour la majorité de ses interlocuteurs, ce n'était pas le cas d'Ava. Il lui portait un respect certain. “C'est une joie de te voir en bonne santé malgré les circonstances.” Ces dites circonstances remettaient tout en perspective. Qui, à place d'Ava, serait capable de sortir d'Askaban et de réinsérer dans la société sorcière aussi aisément ? Silencieusement, il s'installa tout en l'observant du coin de l'œil. Il attendait de voir ce qu'elle lui réservait. Elle commençait doucement en lui posant une question somme toute parfaitement amicale. Elle était peut-être "sûre" de lui en fin de compte. Ce qui était une bonne chose. Il aurait été quelque peu attristé de constater le contraire. “Je me porte comme un charme. Mais c'est plutôt à toi que je devrais poser la question. Comment vas-tu ? ” Il avait retourné la question car c'était ce qui lui importait le plus. Perseus n'était pas tellement du genre bavard lorsque cela concernait ses émotions et autres sentiments. Mais elle espérait probablement un minimum de développement, alors il reprit : “Je suis en pleine rédaction d'un nouveau livre. Aussi étrange que cela puisse paraître, je suis en train de rédiger des contes pour enfants. J'ai retrouvé mon exemplaire des contes de Beedle le Barde l'été dernier, cela m'a inspiré, j'imagine.”  Il avait prononcé la dernière phrase sur le ton de la plaisanterie. La vérité, c'était que sa filleule se cachait derrière. Il avait écrit pour elle, par le passé, quelques contes à son attention et maintenant, il comptait les reprendre pour les sortir en librairie. Il n'avait jamais fait de telle chose pour Thorfinn - son filleul - mais savait-il seulement lire ? Quant à Marcus, il le soupçonnait incapable d'apprécier une telle chose. Il s'agissait bel et bien de son neveu, âgé de seulement 3 ans, bientôt quatre, et Perseus le jugeait déjà si sévèrement... ça commençait bien.

Revenir en haut Aller en bas
Ava Zabini

Ava Zabini


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 119
| AVATARS / CRÉDITS : Lesley-Ann Brandt @Pepito
| SANG : Pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Devenir laide et pauvre
| PATRONUS : Paon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Retour à la civilisation | Perseus & Ava Empty
MessageSujet: Re: Retour à la civilisation | Perseus & Ava Retour à la civilisation | Perseus & Ava 129196351Lun 31 Mai 2021 - 13:35

Retour à la civilisation
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Ava avait besoin de retrouver certains repères de sa vie, d’avant qu’elle ne soit mise à l’isolement. Et cela passait aussi par ses anciennes relations. Perseus avait toujours été quelqu’un avec qui elle s’était toujours entendue, et qu’elle appréciait beaucoup, il était donc logique qu’elle cherche de nouveau à se rapprocher de lui, maintenant qu’elle était revenue à la vie active. Et force était de constatée qu’il ne faisait pas partie de ceux qui la regardaient à présent en chien de faïence, comme si elle allait les attaquer soudainement. La justice l’avait blanchie, mais elle savait bien qu’elle ne l’était pas aux yeux de tous. Ce n’était pas très grave, elle n’avait pas d’inquiétude quant au fait qu’elle serait en mesure de se refaire une réputation des plus honorables. Encore que, avoir le statut de veuve noire ne la dérangeait pas plus que ça, cela la rendait un peu plus unique, et intéressante aux yeux de certaines personnes. Et c’était aussi ce qu’elle cherchait, d’une certaine manière.

Mais c’était encore différent avec Perseus, il n’était pas juste un ami, il était aussi un peu son patner in crimes, et ce n’était pas déplaisant. Il était intelligent, et doué pour les affaires. Pour celles d’Ava en tout cas. Il était à peu près au courant de toute l’histoire, mais il ne la jugeait pas une seconde, et c’était quelque chose qu’elle appréciait, sincèrement. Au moins, elle pouvait se permettre d’être elle-même avec quelques-uns de ses semblables, ce qui était très appréciable. Surtout lorsqu’ils étaient comme Perseus. Il était un homme avec qui il était toujours plaisant de discuter, parce qu’il avait des connaissances sur beaucoup de sujets. Elle ne s’était jamais ennuyée avec lui, et elle ne pensait pas que cela puisse changer. Elle se sentait différente, depuis sa sortie de prison, puisqu’une telle épreuve marquait forcément, mais elle ne pensait pas que cela aurait des répercussions sur ses anciennes relations.

“J'ai été rassuré de recevoir une lettre de ta part. C'est une joie de te voir en bonne santé malgré les circonstances.”

Ava lui afficha un sourire, convaincue de sa sincérité, il n’avait pas réellement de raisons de la brosser dans le sens du poil. Même si l’hypocrisie était monnaie courante dans leur société, il n’y en avait jamais eu entre eux, et elle souhaitait que les choses demeurent ainsi, d’ailleurs. Oui, il est vrai qu’elle se sentait plutôt bien, en tout cas, elle donnait l’air d’aller parfaitement bien. Elle ne voulait en aucun cas que l’on s’apitoie sur son sort, ou alors, qu’on la pense faible et qu’on veuille en profiter pour prendre le dessus sur elle. Elle était forte, et elle surmontait cette épreuve sans l’aide de personne. C’était ce qu’elle voulait que les gens pensent.

« Je te remercie de ta sollicitude, cela me touche vraiment. »
“Je me porte comme un charme. Mais c'est plutôt à toi que je devrais poser la question. Comment vas-tu ? Je suis en pleine rédaction d'un nouveau livre. Aussi étrange que cela puisse paraître, je suis en train de rédiger des contes pour enfants. J'ai retrouvé mon exemplaire des contes de Beedle le Barde l'été dernier, cela m'a inspiré, j'imagine.”

En plus des nombreuses qualités que le sorcier possédait, il avait une très bonne plume. C’est vrai qu’il était assez amusant, de l’imaginer écrire un livre pour enfant, elle n’aurait pas misé là-dessus, mais pourquoi pas après tout ? Elle ne doutait pas une seconde qu’il saurait très bien s’en sortir. Ava ne pensait pas pouvoir un jour écrire un ouvrage de qualité, ce n’était pas réellement son domaine, et elle était d’avis que ça ne s’apprenait pas. Tout ce qui relevait de la fibre artistique était inné. On l’avait ou pas. Perseus l’avait définitivement, en tout cas, en termes d’écriture.

« Je vais bien, je me remets tranquillement. Un livre de contes pour enfants ? Il est vrai que ce n’est pas vraiment le genre d’ouvrages que je t’aurai imaginé écrire. Mais pourquoi pas après tout. Si cela t’inspire c’est le principal. Je ne doute pas que cela sera une vraie réussite. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Perseus Flint

Perseus Flint


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 222
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hiddleston (draiochta)
| SANG : Pureté et noblesse dans ses veines


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Les cadavres de sa mère, sa sœur Briseis et son elfe de maison
| PATRONUS : Il n'est pas capable de produire un patronus corporel.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Retour à la civilisation | Perseus & Ava Empty
MessageSujet: Re: Retour à la civilisation | Perseus & Ava Retour à la civilisation | Perseus & Ava 129196351Lun 30 Aoû 2021 - 3:35

Perseus parlait peu, mais bien. Disons plus exactement qu'il n'aimait pas user sa salive pour rien. Il pouvait écrire facilement 600 pages. Entretenir une conversation ne le dérangeait pas. Quand la personne à laquelle il s'adressait était intéressante, il devenait d'autant plus loquace et même très honnête. Ava lui inspirait un certain respect et de la sympathie. Et ce depuis qu'il la connaissait. Il ne voyait pas le mal au fait qu'elle ait tué ses trois maris encombrants pour obtenir leur argent. Il avait accepté depuis longtemps que le monde n'était pas fait de licornes et de jus de citrouille. Son cynisme prenait aisément le dessus sur tout le reste. Son cynisme pragmatique dirait-il...

La situation d'Ava l'avait agacé et peiné également. Il avait été consterné par son arrestation et content de sa libération. Au moins, elle pouvait vivre à nouveau et reprendre le contrôle de sa vie tel un oiseau prenant son envol. Ava s'avérait encore bien jeune. La vie lui ouvrait grand les bras. Il ne doutait pas un seul instant qu'elle saisirait pleinement l'occasion au vol de se reconstruire, de rétablir sa réputation et bien évidemment se trouver un quatrième pigeon à déplumer. La fortune se fondait en partie sur l'héritage. Allier détermination et manipulation pour parvenir à accomplir une ambition telle qu'acquérir la richesse était une méthode qui faisait ses preuves. Encore qu'il fallait s'en donner les moyens et se salir les mains. Par chance, elle semblait posséder toutes les cartes en main pour continuer en ce sens. La vie était comme une partie de cartes qui se produisait au casino. Un poker qu'il n'était prêt à entamer qu'avec la vie. Parfois on perdait tout. Ava était tombée, mais non sans se relever. Ce qui l'impressionnait d'une certaine manière. Assurément, il ne le reconnaîtrait pas à voix haute, pas même dans son cœur ou dans sa tête.

Assez rapidement, il s'enquit de sa santé, non pas physique, mais mentale. L'idée même de passer une semaine à Askaban le sciait en deux. Il n'enviait pas son interlocutrice, au contraire. Il ne souhaitait pareille situation à personne, sauf à son père. Et encore, il préférait débarrasser le monde de cet être abject lui-même. “C'est une épreuve que tu as vécu là. Prends le temps qu'il te faut.” Elle se remettait doucement. Il ne put s'empêcher de se dire "comment ?". Il aurait été toutefois inconvenant de lui demander. Ainsi, il se contenta de relever l'évidence et de prodiguer un conseil qui était passe partout, mais toujours essentiel. Le plus important était d'arriver à point. “T'ai-je dis que j'avais une filleule ? C'est pour elle que j'avais écrit mon premier conte il y a 10 ans.” Voilà une anecdote qu'il ne sortirait pas de si tôt de sa bouche à nouveau. Les fans se révélaient toujours friands de ces petites histoires. La plupart étaient vraies. Il lui arrivait d'en inventer plus ou moins de toute pièce. Il brodait. C'était un terme plus approprié. “Mais à l'époque, j'étais journaliste et non un auteur reconnu. La donne change. C'est la même chose pour toi.” Faire le lien entre un pan de son passé et ce qu'elle vivait relevait peut-être d'une part de narcissisme. Mais il essayait de dessiner un parallèle - plus ou moins bancal - pour la ramener au sujet principal : elle. Il n'était pas vu jusqu'ici pour discuter de son prochain projet littéraire et professionnel. “Je présume que tu es préparée au retour des corbeaux. Maintenant que tu es libérée, ces charognards vont revenir.” Elle savait sans nul doute de quoi il voulait parler : ceux qui l'avaient vendue ou du moins ne l'avaient pas soutenue durant son emprisonnement. Il n'était pas bien fan de ce type de personnes, bien qu'il se confondait avec eux parfois, ayant grandi et vécu parmi eux...
Revenir en haut Aller en bas
Ava Zabini

Ava Zabini


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 119
| AVATARS / CRÉDITS : Lesley-Ann Brandt @Pepito
| SANG : Pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Devenir laide et pauvre
| PATRONUS : Paon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Retour à la civilisation | Perseus & Ava Empty
MessageSujet: Re: Retour à la civilisation | Perseus & Ava Retour à la civilisation | Perseus & Ava 129196351Jeu 7 Oct 2021 - 13:24

Retour à la civilisation
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Ava était heureuse de la présence de Perseus. Avec lui, elle pouvait avoir des conversations à la fois intelligentes et détendues. Ce qui n’était pas donné à tout le monde. Elle devait user de beaucoup de son énergie, pour fréquenter certaines personnes, usant de toute l’hypocrisie, et de tout le jeu d’actrice dont elle était capable pour que tout se passe au mieux, mais fort heureusement, avec Perseus, elle n’avait pas besoin de tout cela. C’était aussi la différence entre un véritable ami, et des connaissances. Et pour le coup, elle considérait vraiment le jeune homme comme un proche, et elle savait qu’elle pouvait se montrer honnête avec lui.

Elle avait tout de même certains mécanismes automatiques. Être enfermé à Azkaban, c’était une épreuve que l’on pouvait difficilement décrire. Du moins, c’était surtout l’expérience des détraqueurs qui était indescriptible. C’était pire que tout ce qu’elle avait connu jusqu’ici, et pour rien au monde elle ne tolèrerait de vivre ça à nouveau. Cependant, plutôt que de devoir parler de tout cela, et devoir s’expliquer, elle préférait dire qu’elle allait bien. En soit, ce n’était pas faux, elle ne se sentait pas particulièrement mal, mais elle faisait en sorte de ne pas penser à ces moments sombres. Elle avait envie de reprendre sa vie en main, et ce n’était pas en pleurnichant, ou en restant cloîtrée quelque part que cela allait fonctionner. Encore que, avec Perseus, elle se permettait de dire que ce n’était pas non plus si évident, ce qu’elle n’aurait pas fait avec Ares par exemple. Parce qu’il s’inquiétait déjà beaucoup trop, et que ce n’était vraiment pas la peine de lui donner du grain à moudre.

“C'est une épreuve que tu as vécu là. Prends le temps qu'il te faut.”

Oui, c’était une épreuve, elle n’allait pas dire le contraire. Et en soit, elle aimait le fait que Perseus semblait réellement se soucier d’elle, et de sa santé, mais elle ne jugeait pas nécessaire d’en rajouter pour autant. Elle espérait bien que la majorité des gens finirait par oublier cet épisode. C’était un peu utopique certes, mais Ava n’avait pas envie que sa vie ne se résume qu’au fait qu’elle soit allée à Azkaban, ce n’était pas du tout ce qu’elle avait voulu, et elle ne laisserait certainement pas les choses ainsi.

“T'ai-je dis que j'avais une filleule ? C'est pour elle que j'avais écrit mon premier conte il y a 10 ans. Mais à l'époque, j'étais journaliste et non un auteur reconnu. La donne change. C'est la même chose pour toi.”

Ava afficha un petit sourire. Elle trouvait cette histoire touchante, et elle n’aurait pas vraiment imaginé cela de Perseus. Mais elle ne pouvait pas non plus affirmer le connaître par cœur. Il est vrai que sa situation professionnelle avait changée, et elle lui souhaitait tout le succès qu’il méritait. D’ailleurs, il en avait déjà. Elle ne doutait pas qu’il saurait continuer sur cette voie.

« C’est attendrissant, je n’en attendais pas autant de toi. »

C’était dit plus pour le taquiner que parce qu’elle le pensait réellement. Ava ramenait souvent toute conversation à un jeu, et ce depuis toujours.

“Je présume que tu es préparée au retour des corbeaux. Maintenant que tu es libérée, ces charognards vont revenir.”

C’était assez inévitable. Ava savait très bien que certains ne voyaient pas sa sortie d’un bon œil, et continuaient à la croire formellement coupable. Elle ne pouvait pas leur donner tort, mais elle n’allait pas se laisser faire pour autant. Elle resterait digne, elle garderait la tête haute, et elle répondrait à chaque attaque par un sourire. Elle refusait de se laisser toucher par ceux qui voudraient la descendre. Elle allait se montrer plus forte qu’eux, elle s’en faisait la promesse.

« J’en suis consciente. Il faut toujours que certains s’amusent des derniers rebondissements, mais je ne compte pas me laisser perturber par tout ça. Du moins, autant que possible. Si je suis toujours debout aujourd’hui, ce ne sont pas quelques colporteurs qui me feront plier. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Retour à la civilisation | Perseus & Ava Empty
MessageSujet: Re: Retour à la civilisation | Perseus & Ava Retour à la civilisation | Perseus & Ava 129196351

Revenir en haut Aller en bas

Retour à la civilisation | Perseus & Ava

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Le Retour des bidasses en folie [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Le Retour des Charlots [DVDRiP]
» [RP Hentaï -18] [•] Le retour des Ramens.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Royaume-Uni :: Angleterre :: 
Les lieux d'habitations
-