Bon mois d'Octobre ! Pensez à vous hydrater.
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment : -36%
HOTPOINT H8A1ES – Réfrigérateur ...
Voir le deal
319.99 €

Partagez

Every day is a fashion show. And the world is your runway. (Aurora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 637
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /ultraviolences/magma signature
| SANG : Rouge sang


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de son père se réanimant et lui reprochant sa mort
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Every day is a fashion show. And the world is your runway. (Aurora) Empty
MessageSujet: Every day is a fashion show. And the world is your runway. (Aurora) Every day is a fashion show. And the world is your runway. (Aurora) 129196351Mar 15 Juin 2021 - 20:32

Fin mars - Milan (Italie)

Amelia avait rêvé de bien des choses dans sa vie. Elle imaginait un monde plus juste pour tous les êtres magiques. Mais elle avait aussi des aspirations moindres, plus appropriées à son âge comme diraient ses grands parents. Elle était après tout une jeune femme comme les autres. Et Amelia, comme toutes les personnes branchées mode, désirait se rendre à une fashion week. Paris, Londres ou New York avaient déjà organisé de tels événements, mais pour Milan, il s'agissait de la première édition. Et c'était sur celle-là que Aurora et Amelia avaient jeté leur dévolu. Leur projet initial avait été de se glisser entre les spectateurs des défilés de Londres. Ce qui arrangeait bien leurs affaires : pas de frais de logement à payer. Mais suite aux mesures ministérielles celui-ci avait été simplement avorté. C'était comme mettre un jouet devant les yeux d'un enfant un certain temps avant de le retirer volontairement et brutalement. C'était tragique et cruel. Fort heureusement, Amelia et Aurora ni manquaient ni de ressources ni d'imagination. Elles avaient donc reporté leur plan sur Milan.

Elles ne parlaient pas un mot d'italien ? Pas de problème, elles s'adapteraient. Et dans le pire des cas, elles trouveraient forcément quelqu'un qui connaissait la langue de Shakespeare et les comprendrait. Elles ne savaient rien de Milan ? C'était bien mal connaitre Amelia. Elle avait ouvert une dizaine de livres et guides touristiques pour s'y préparer. Quant aux lieux où résider, la mère d'Aurora avait été d'une grande utilité. Elles avaient un endroit où dormir, certes pas un hôtel cinq étoiles, mais en avaient-elles réellement besoin ? Ce qui était problématique, du moins pour Amelia, demeurait le porteloin. Pour le peu qu'elle avait pris, elle savait que c'était une mauvaise idée. Mais, elle n'avait rien dit - même si Aurora n'était pas dupe - et avait pris ce porteloin pour Milan avec la plus grande dignité du monde tout en s'accrochant tout de même au bras d'Aurora comme si sa vie en dépendait. L'atterrissage n'avait pas réellement été douloureux en fin de compte. Plus de peur que de mal, aurait dit sa mère. “Nous y sommes.” Se réjouit l'étudiante en droit après avoir récupéré son souffle. Elle laissa son regard vagabonder sur le décor que leur offrait Milan. Cela ressemblait évidemment aux photographies - en plus nuageux - qu'elles avaient pu voir dans ce guide touristique sorcier. Outre les décors enchanteurs, ce fut la température assez similaire à celle de Londres qui la marques. Certes peut-être un peu supérieure, mais rien qui ne la dépayserait. Gamine de campagne, le simple fait de voir des grands bâtiments historiques la fascinait. Elle avait la folie des grandeurs. Elle avait toujours rêvé de vivre à Londres et de visiter les plus grandes villes du monde. Sa passion pour la couture et la mode l'avait conduite à Milan pour les défilés.

Avant de parvenir à leur destination finale, elles devraient marcher encore quelques dizaines de minutes. En effet, elles avaient atterri à l'écart de la ville. Ce qui valait mieux sans doute. Elle n'avait pas eu envie d'arriver directement à Milan, par crainte de se perdre sûrement. Il ne leur restait plus qu'à savoir ce qu'elles feraient. Profiter de ce moment pour prendre des photos ? Visiter des monuments ? Ou simplement se perdre ? Elle avait déjà quelques idées derrière la tête. Toujours. Amelia préparait tout à l'avance. D'autant plus que Aurora avait un côté précis. Ainsi il valait toujours mieux avoir un plan B (voire un plan C) en cas de forte hésitation. “Demain, le premier défilé commence à 10 heures.” Evidemment, elles n'y avaient pas été invitées, mais comptaient sur leurs petites bouilles innocentes pour se glisser parmi les spectateurs. Que risquaient-elles après tout ? Qu'on leur barre la route ? Ce serait pire. “Tu crois qu'il y aura des robes courtes d'étoiles brillantes tel le ciel la nuit ? ” Demanda-t-elle avec un sourire en coin. Elle ne porterait pas un tel habit. Elle était assez classique dans son style vestimentaire. Mais un tel vêtement l'impressionnerait sans nul doute. Elle qui faisait ses propres robes et usait de sortilèges pour les rendre plus attractives encore. Elle savait qu'une robe étoilée parlerait à sa meilleure amie.
Revenir en haut Aller en bas
Aurora Sinistra

Aurora Sinistra


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 208
| AVATARS / CRÉDITS : Zoe Kravitz ★ awona ∴·.✧·✫✩·✭·✶·✰·✮·★.·∴
| SANG : ★ Mêlétoilé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : il à récemment changé, passant d'une pièce étroite à un homme masqué aux orbites creuses
| PATRONUS : Un grand papillon de nuit, curieux spécimen entre ombre et lumière.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Every day is a fashion show. And the world is your runway. (Aurora) Empty
MessageSujet: Re: Every day is a fashion show. And the world is your runway. (Aurora) Every day is a fashion show. And the world is your runway. (Aurora) 129196351Dim 3 Oct 2021 - 0:17

Every day is a fashion show. And the world is your runway
Amelia & Aurora, ESM, début septembre 1978

Aurora avait toujours bien aimé les portoloins. La première fois qu’elle en avait pris un, elle n’était qu’une enfant, en chemin pour le Kenya. Plus précisément, la première fois dont elle se souvenait avoir pris un portoloin, elle avait cinq ans, et s’était roulée par terre tant son fou-rire était grand après l’envolée sensationnelle et l’arrivée catastrophique… sous le regard dubitatif de sa mère et vert de son père (qui était de son côté malade systématiquement, souffrant d’un mal des transports magiques aigue). Mais Aurora, la peu conventionnelle Aurora… s’en amusait comme une folle. Les étranges sensations, si déboussolantes, lui donnaient un peu l’impression de recevoir un coup de fouet naturel digne de la meilleure drogue ou potion énergisante. C’était l’atterrissage, qu’elle redouterait presque, étant donné qu’une fois sur deux sa maladresse la faisait s’étaler par terre avec la grâce d’un dragon aveugle et boiteux. Quand elle était toute seule, ce n’était pas vraiment grave et elle se moquait bien de se donner involontairement en spectacle, mais elle n’avait pas envie d’emporter Amelia dans sa probable chute… Puisqu’aujourd’hui, pour la première fois elles allaient voyager ensemble. Et Aurora avait bien conscience que sa meilleure amie stressait plus que de raison, comme trop souvent, si bien qu’elle s’était gardée de lui raconter ses aléas passés de portoloin. C’était pour son bien après tout, que cette rétention d’information, de même que le masque d’un calme suprême qu’elle conserva toute la matinée avant leur départ… Comme si elle ne frétillait pas d’excitation à l’approche de la montagne russe sorcière… Ce qui était, en vérité, bien rare pour celle qui était habituellement si paisible. Mais comme dirait son amie Maât, il fallait profiter de tout ce que la vie lui apportait, même les plus petites choses.
L’atterrissage, finalement, se fit sans catastrophe : le contrepoids qu’elles se faisaient les sauvant certainement. Son pauvre bras allait avoir de jolies marques bleues après ça, mais elle ne fait pas de commentaire vu l’air pétrifié qu’arbore son amie. De toute manière, elle aimait le bleu. Bleu, comme l’illusion du ciel et des nuages, de la trompeuse atmosphère qui teintait l’horizon d’un bleu fantasmatique… Bleu comme les plus grandes étoiles, bleu comme les yeux de son dernier coup de cœur-coup d’un soir… Bleu, oui, bleu partout, tout le temps, comme les yeux tristement sages d’Amelia.

Alors non, Aurora ne commente pas, ne donne pas de platitude rassurante. Se contente de serrer sa main dans la sienne avec un sourire léger comme un de ces nuages informes, et de partir en direction de leur hôtel en se laissant entièrement guider par celle qui était pourtant autant une touriste qu’elle. C’est dans un silence tout sauf pesant que deux londoniennes découvrent Milan, grise et pourtant exotique… L’excitation est tempéré par son flegme et l’étrange détachement qui l’entourait comme un châle protecteur depuis tout ce qui s’était passé avec Aethelwold… Mais ce voyage est une échappée, belle bien que pluvieuse.

La voix d’Amelia la sort de sa tête. Ah, oui, leur objectif. Aurora n’était pas très douée pour suivre des programmes ni même des listes. Ces détails se perdaient trop souvent en chemin vu sa distraction… Comme il était bon, d’avoir quelqu’un d’aussi organisé qu’Amelia pour la maintenir dans le chemin… qu’il soit droit, ou non. D’ailleurs, elle trébuche sur un pavé irrégulier avant de reprendre de justesse l’équilibre.

« Ca nous laisse du temps pour choisir nos tenues. » La sorcière avait réfléchi, malgré son non-désir de trop prévoir. Elle n’était pas vraiment une habituée des actes illégaux ou rebelles, donc s’incruster dans un event auquel elles n’étaient pas invitées allait demander un minimum de précision et de délicatesse… Comme si sa meilleure amie était capable de lire dans ses pensées, elle enchaîne sur le sujet principal : les tenues.

« Je crois qu’il y a tout ce qu’on espère voir et plus encore… J’espère… » répond-t-elle après une minute, avec un air rêveur – tant de visions derrière ses yeux, l’imagination tournant à plein régime depuis qu’elles avaient prévu d’assister à cet évènement – les yeux d’office levés vers un ciel malheureusement tout gris. Cette aventure serait pleine de surprises et rebondissements, mais rien à craindre. La jeune sorcière était parfaitement détendue, malgré toutes les incertitudes. C’était une aventure, plus sauvage qu’un safari au milieu de la savane africaine : une aventure au milieu des défilés de mode et du monde du show business sorcier. Mais il était certain qu’elle rêvait de trouver une ou des robes aussi jolies que ce que décrivait Amelia.

« Toute infiltration demande couverture… Qui dit couverture dit déguisement… » La fashion week était réputée pour l’originalité, la folie des styles des sorciers qui y assistaient. Pour se fondre dans la masse… Aurora ne réalisait pas qu’elle n’aurait pas à être bien différente de son naturel. Elle qui ne cherchait pas l’attention, mais l’attirait souvent malgré elle. Elle plonge un regard pétillant dans ceux de son amie – pétillant, malgré le poids sur sa poitrine à chaque fois qu’elle la regardait, poids qu’elle ignore car mentir aux autres n’est pas plus difficile que se mentir à soi-même.

« Miss Bones, cette infiltration est une mission de la plus haute importance. Mais je sais que vous serez à la hauteur. » Aurora et son humour pince-sans-rire, qui tend une main pour une poignée quasi professionnelle, transformant des vacances bien méritées en une mission de quasi espionnage vintage et au top de la mode.

Aucune étoile tissée ne la rendrait plus heureuse que la compagnie en elle-même.
code by FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas

Every day is a fashion show. And the world is your runway. (Aurora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Royaume-Uni :: A l'étranger :: 
Europe
-