Bon mois d'Octobre ! Pensez à vous hydrater.
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment :
Demon Slayer – Coffret (T19 + Roman N°02) en ...
Voir le deal
15.99 €

Partagez

INTRIGUE D'ETE | 1979

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Le Maraudeur

Le Maraudeur


ADMINISTRATEUR
L'administrateur écoute et surveille bien plus qu’il ne parle.

ADMINISTRATEURL'administrateur écoute et surveille bien plus qu’il ne parle.
| HIBOUX POSTÉS : 194


INTRIGUE D'ETE | 1979 Empty
MessageSujet: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 129196351Ven 2 Juil 2021 - 11:29


Pleine période de soldes sur le chemin de traverse ! Les sorciers, jeunes, moins jeunes, se précipitent tous dans les boutiques les uns après les autres.
Avec -50% sur tous les porte-clefs boursoufs, et 70% sur les ouvrages de Bathilda Tourdesac (qui ne vendait pas plus que d'habitude malgré tout...), la foule se précipitait dans les Allées sorcières. La boutique d'accessoires de Quidditch, qui présentait un nouveau balai flambant neuf pour l'occasion et le glacier Fortarôme n'avaient pas un instant à eux, loin de s'en plaindre. Des étudiants préparaient déjà leur rentrée avec quelques fournitures scolaires à bas prix. Se côtoyaient donc des personnes de tout âges. Ici, il n'y avait aucune couleur, aucune bataille, enfin c'est ce qu'on pouvait penser, c'est ce qui semblait être ressenti par chacun. Le Ministère n'avait pas pris plus de mesures que cela, surprenant, lorsque l'on considérait combien il avait mis un point d'honneur à limiter toutes les activités culturelles. Malheureusement, rien n'était aussi simple dans la vie, surtout avec une période aussi sombre qu'était l'été a venir...


Information:
 

______________________________
le maraudeur
« Vous vous apercevrez qu'à Poudlard, une aide sera toujours apportée à ceux qui la demandent. »
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 495
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | suskindkore
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

INTRIGUE D'ETE | 1979 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 129196351Ven 2 Juil 2021 - 14:18

Shannon aimait les soldes pour la bonne et simple raison qu'il n'avait jamais une thune sur son compte de Gringotts. Les gobelins le regardaient assez mal comme cela et il lui fallait une nouvelle sacoche. En fait, il lui faudrait un truc qui durerait des années, parce qu'il comptait bien l'éreinter par ses voyages qu'il avait encore prévu. L'irlandais ne comptait pas s'éterniser au Royaume-Uni et avait même déposé sa démission à la Ligue de Quidditch. Finie la vie d'arbitre, maintenant, il allait faire son baroudeur. Comme si l'adolescence le rattrapait, il semblait que le presque trentenaire n'avait plus envie de faire semblant. L'attaque de 1978 l'avait certes mis dans le coma mais elle lui avait surtout fait réaliser qu'en fait, la vie, il fallait en profiter. Et au diable les obligations, au diable le travail après tout. Au diable la guerre... Pas tout à fait. Brillait dans les yeux du jeune homme la flamme folle de la témérité. L'Ordre était trop mou à son goût, il voulait de l'action mais n'en obtenait bien peu. Alors, il se créait sa propre aventure de part le monde. Shannon glissa sur un pavé et manqua de s'étaler, évita finalement une petite vieille et dévala plus rapidement la rue commerçante où il n'appréciait plus de s'éterniser. Il se dirigea vers la boutique de Madame Guipure. Elle au moins, aurait ce dont il a besoin.

______________________________
Mad dog

and sometimes the mad dog bites

@okinnel.
@renegade
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Hawthorne

Meredith Hawthorne


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 522
| AVATARS / CRÉDITS : Ester Exposito - samounette
| SANG : Plus que mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : La perte de Gauwain Robards
| PATRONUS : Une hermine blanche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

INTRIGUE D'ETE | 1979 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 129196351Ven 2 Juil 2021 - 18:32

Qui disait début de l’été, disait soldes.
Bien que Meredith Hawthorne aimait à s’offrir des atours à des prix exorbitants, la belle blonde n’était pas contraire à visiter les mêmes boutiques durant ces instants où les prix défiaient toute concurrence. L’aspirante Auror était certaine d’y revenir avec Antinea Stomby, étant donné la longue période qu’était cet été, placé sous le signe des soldes. Cependant, ce ne fut pas sa meilleure amie qu’elle choisit pour l’accompagner en cette journée, mais une autre. Très proche, et dont l’Amitié précieuse lui était revenue. Forte d’un enthousiasme dont elle ne se départissait pas, l’ancienne Serpentard avait prévenu Amelia Bones par hibou. Afin, qu’elles puissent se rejoindre et profiter d’un moment, qu’elles aimaient partager toutes les deux.

Avec un sourire rouge, la Présidente du BDE de l’EMS faisait tournoyer une bague précieuse à son annulaire gauche, souvenir d’un merveilleux moment passé en Finlande. Vêtue d’un ensemble entièrement jaune, chose qui ne lui était pas ordinaire, la Franco-Galloise attendait patiemment son invitée devant l’une des boutiques du Chemin de Traverse. Les deux jeunes femmes avaient tout leur temps, mise à part qu’aux environs de seize heures, la belle blonde devrait retrouver un grand Gallois.

Parce qu’elle le lui avait promis et qu’il serait le porteur idéal, si montagne de paquets, il y avait. Les mains placées dans son short jaune aux motifs d’arabesques et le vent léger voletant dans son poncho fluide et son débardeur de la même couleur, la fille unique de la Comtesse de Vermandois, ne passait pas inaperçue parmi la foule de passants sorciers. Autant les élèves préparant leurs courses de la rentrée que les autres. Le regard vert absinthe fut attiré par la silhouette d’un jeune homme qui manqua de se retrouver, le visage embrassant les pavés froids et rugueux. Ce qui fit rire l’aspirante Auror, une main fine et délicate occultant ses lèvres vermeilles.

Un geste de la main, à travers la foule, se mettant sur la pointe de ses spartiates montantes couleur camel, Meredith Hawthorne tentait d’attirer l’attention d’Amelia Bones. Et, comme il était de coutume chez elle, l’étudiante en Droit de l’EMS était ponctuelle. Comme toujours.

- Amelia ! Tu vas bien ? La questionna la belle blonde, lorsque son interlocutrice arriva à sa hauteur. Qu’elle salua en l’embrassant sur chacune de ses joues. Tu veux commencer par quoi ? On a le temps. Juste qu’à seize heures, je devrais m’éclipser. Un sourire intense couleur de grenat, alors que l’ancienne Serpentard réajustait son sac à main à la teinte fuchsia sur son épaule gauche. Je suis prête.

Et c’était vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 639
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /ultraviolences/magma signature
| SANG : Rouge sang


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de son père se réanimant et lui reprochant sa mort
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

INTRIGUE D'ETE | 1979 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 129196351Ven 2 Juil 2021 - 22:14

L'année universitaire était terminée depuis quelques temps. Elle avait réussi, malgré un début d'année compliqué, ses examens haut la main. Elle commençait donc l'été sur une note positive. Ce jour-là, elle était parvenue à négocier son après-midi avec son employeur pour faire les soldes. Ses économies au fil de l'année serviraient grandement durant cette période. En effet, elle gardait son héritage pour payer ses études et fournitures universitaires. Elle avait ramené pour l'occasion deux bourses. Une contenant son dernier salaire et l'autre une partie de l'argent que ses parents avaient laissé à son attention.

Cet après-midi, Amelia devait retrouver Meredith. Elles s'étaient retrouvées au fil des mois pour des occasions très différentes : restaurants, cinéma, fêtes étudiantes ou soirées entre filles. C'était donc une première pour elles. Et pour l'occasion, Amelia avait choisi de se vêtir d'une de ses dernières créations. Une robe verte à bretelles tombant au niveau des genoux avec un motif fleuri. Pour agrémenter son look, elle avait repris le même motif pour un foulard. Un foulard qu'elle avait noué dans ses cheveux pour les tenir en une queue de cheval.

Elle parvint au point de rendez-vous sans trop de mal. En effet, elle commençait largement à connaitre le chemin de traverse y travaillant plusieurs heures par semaine depuis une année à présent. Elle retrouva Meredith rapidement et se saluèrent. Son amie l'informa qu'elles devraient se séparer dans les environs de 16h. Ce qui ne la dérangeait pas. En effet, elle devrait assurer les dernières heures avant la fermeture de Harpile Poil. “ Je vais très bien et toi ? Ne t'en fais pas. C'est même une bonne chose. Je dois retourner travailler vers 16h30 pour la fermeture. ” L'informa-t-elle avec un sourire. Cela l'arrangeait. elles avaient après tout leur vie toutes les deux. Une vie qui leur demandait beaucoup de temps. “ J'ai besoin de nouveaux tissus pour mes prochaines créations. L'avantage, avec les soldes, c'est ce que je peux en acheter deux fois plus. ” Meredith savait que Amelia faisait de la couture. Mais savait-elle que l'ancienne serdaigle créait les robes qu'elle portait ? Mystère. “ J'ai également besoin d'un nouveau sac. Et toi ? Qu'est-ce qui te tente ? ” Se rejoindraient-elles sur ce qu'elles voudraient faire et les boutiques qu'elles aimeraient arpenter ? Là était toute la question.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 661
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

INTRIGUE D'ETE | 1979 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 129196351Ven 2 Juil 2021 - 22:48

Encore une fois, Stubby était d’humeur exécrable ce jour-là. Dans les locaux des célèbres Croques-Mitaines, on s’agitait en tout sens. Le soir, le groupe vedette allait partir en tournée. Ils allaient voyager de nuit vers leur première destination : la Suède. Tout le monde était sous pression, avec le sentiment de jouer un contre-la-montre en devant esquiver les flammes d’un dragons géant et enragé à bouclettes. Depuis le matin, le chanteur féroce était sur leur dos pour contrôler le moindre détail.
« Mon café ! Ca fait 45 minutes que j’ai demandé un café ! Le Tsarduck est à 5 minutes, pas de l’autre côté de la Manche. Pourquoi ça prend aussi longtemps ?! Il est où l’autre là ? » L’autre là faisant référence à son larbin assistant.
« Il est absent, Monsieur Boardman. Sa mère est à Ste-Mangouste. »
« Quoi ? Mais j’en ai rien à faire ! Je veux juste mon café ! »
Cela allait faire son quatrième café depuis le début de la journée. Il n’avait pas trouvé le sommeil, cette nuit-là. Entre le stress de la tournée à venir et l’annonce d’une certaine funeste nouvelle… C’était beaucoup à encaisser.
« Bon bah je vais aller le chercher tout seul ! » s’impatienta-t-il finalement. « Faut tout faire tout seul, ici ! »
Avec colère, il prit son portefeuille qu’il glissa dans la poche de son jean. Puis, il mit ses lunettes de soleil sur son nez.
« J’vous le dis, un jour, vous allez tous poindre au chômage ! »
Sur ces paroles fort agréables, il quitta les lieux et se rendit tout seul au Tsarducks. Un peu d’air ne pouvait que lui faire du bien, de toute façon.

Le Chemin de Traverse était bien animé. Normal : c’était les soldes. Cela faisait des années que Stubby n’avait pas vraiment fait les soldes. Pourquoi irait-il s’entasser dans un magasin pour acheter des vêtements dont personne n’avait voulu remisés à -40% ? En voyant le monde fou attendant au Tsarducks, il regretta aussitôt avoir voulu y aller lui-même. Il pensait déjà à couper la file…
Revenir en haut Aller en bas
Hermes Nott

Hermes Nott


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 137
| AVATARS / CRÉDITS : Vianney / Ava by jenesaispas / Icons by Renegade, Code by Drake
| SANG : Pur, de toute évidence


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une péripatéticienne dans sa tenue de Lilith.
| PATRONUS : Ne produit pas de Patronus
| POINTS DE COMPÉTENCE :

INTRIGUE D'ETE | 1979 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 129196351Ven 2 Juil 2021 - 23:49

L’habituel bal du tout-venant se mettait tranquillement en place, dans des mouvements d’étoffes de mauvaise facture.

Pourquoi diable étaient-ils tous si pressés ? Pourquoi donc courraient-ils tous ainsi, à la chasse aux étiquettes les plus petites qui soient ? Remarque de riche s’il en était, Hermes ne comprenait pas. Ne saisissait pas. Au moins la galerie n’était-elle pas soumise à cette terrible mascarade et Allegra, son acheteuse et employée, s’était posée dans l’encadrement de la porte à côté de lui, poussant le soupir qu’il n’avait pas osé lâcher de peur de paraître supérieur au monde - mais ne l’était-il pas ? « Je ne crois pas que nous aurons beaucoup de visiteurs aujourd’hui, Monsieur. » Ah, Monsieur… Ce qu’il aimait que quelqu’un de la plèbe ait à son égard la politesse de rigueur. « Ne sois pas si défaitiste, allons. » Son sourire masquait ses réelles intentions, et affichait la bienveillance d’usage. La bienveillance d’un nouveau - erk - commerçant dans ce quartier infâme, qui devait donc montrer le plus brillant de ses côtés, pas vrai ?

« À moins de mettre une oeuvre criarde en vitrine, je ne vois pas tellement comment nous pourrons attirer leur attention. » Il eut un regard hautain envers son assistante - qui mesurait 15 centimètres de moins que lui, une des raisons d’ailleurs pour laquelle il l’avait embauchée - et déroba d’entre ses lèvres la cigarette qu’elle s’apprêtait à allumer. « Sois un peu patiente. Et ne fume pas. » De derrière ses grosses lunettes et sa frange brune, la jeune femme essaya de comprendre pourquoi son patron prenait autant à coeur sa santé, semblait-il. « L’odeur ferait fuir les clients. » Nouveau sourire, un peu plus mauvais cette fois, alors qu’il jetait d’une pichenette le bâton intact dans une poubelle tout à côté.  « Tu pourras le faire à ta pause, et dans la cour. » Nouveau soupir. C’était qu’elle était insolente, ou il rêvait ? « Ma journée entière va être une pause, Monsieur. » Ultime sourire, enjôleur, empli d’une assurance folle. Hermes croisa les bras, remontant au passage les manches de sa chemise bleu ciel pour dévoiler le teint mat de ses bras tannés par le soleil. « L’Art, ce n’est pas que la vente, Allegra. Ce peut aussi être une parenthèse. » Son regard brun se perdit dans le ballet de la foule qui dehors pressait déjà le pas de façon désorganisée. « Un refuge. »
Revenir en haut Aller en bas
Cecil Walsh

Cecil Walsh


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 82
| AVATARS / CRÉDITS : finneas | Squirrel
| SANG : mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Des milliers de vers
| PATRONUS : Un martin pêcheur
| POINTS DE COMPÉTENCE :

INTRIGUE D'ETE | 1979 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 129196351Sam 3 Juil 2021 - 15:36

Est-ce que Cecil avait prévu de venir un jour où il y avait beaucoup de monde sur le Chemin de Traverse ? Pas du tout. C'était-il dit que c'était un jour supposément creux et qu'il n'y aurait personne ? Peut-être que cela lui avait traversé l'esprit, mais pas de quoi déterminer sa décision. Non, c'était juste une envie passagère de flâner. Il avait donc fermé sa boutique qui n'était pas censée l'être - mais puisqu'il était le patron et le seul employé, il faisait un peu ce qu'il voulait, non ? - et il avait transplané pour Londres. Là, à sa grande surprise, Cecil s'était vu déambuler à travers la foule, essayant de ne pas trop pousser les nains d'un mètre soixante -no offense - mais ce n'était pas très facile, vous vous en doutez.
Il passa comme à chaque fois qu'il allait dans les Allées sorcières à la ménagerie, s'extasia devant un cochon d'inde qui faisait des bulles oranges, paraît-il que c'était un croisement entre une espèce moldue et sorcière. Il décida que c'était un sang-mêlé, envisagea de se l'acheter, réalisa qu'il n'avait bien entendu pas assez d'argent et salua donc le gérant avec les joues toutes rouges. Après cela, il s'arrêta à Fortarôme, se paya une glace à la pistache pétillante et continua de regarder la foule joyeuse, au soleil qui tapait bien fort sur sa peau pâle
Revenir en haut Aller en bas
Aurora Sinistra

Aurora Sinistra


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 210
| AVATARS / CRÉDITS : Zoe Kravitz ★ la chonga ∴·.✧·✫✩·✭·✶·✰·✮·★.·∴
| SANG : ★ Mêlétoilé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : il à récemment changé, passant d'une pièce étroite à un homme masqué aux orbites creuses
| PATRONUS : Un grand papillon de nuit, curieux spécimen entre ombre et lumière.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

INTRIGUE D'ETE | 1979 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 129196351Sam 3 Juil 2021 - 16:20

Contrairement à bien des étudiants sorciers, Aurora ne profitait pas de ses vacances pour se détendre après une période d'examens difficiles. A la place, elle travaillait au Tsarducks Coffee, encore plus qu'en temps normal. On aurait pu croire que travailler aurait suffit à l'empêcher de trop penser, mais c'était mal la connaître. Tel un automate, elle servait des cafés et autres boissons sans vraiment se laisser envahir par l'enthousiasme général provoqué par les soldes et les vacances. Dans son monde, Aurora pense à peine aux politesses basiques de sa profession, trop préoccupée. Il y a beaucoup de clients aujourd'hui, comme si le fameux serial killer qui avait travaillé au café était déjà oublié -parce que le monde continue de tourner et le temps de passer et les souvenirs de s'immoler, laissant les étoiles comme seuls témoins fiables... Ils défilaient sans fin, les clients, et tous les collègues s'activaient dans tous les sens, c'était à lui en donner le tournis ! La jeune sorcière ne comprend pas vraiment l'engouement général dans les rues, à croire que c'était un jour de fête. C'était possible, après tout, elle n'avait pas suivi mais ça expliquerait tout. Amelia ne lui avait-elle pas parlé de la période des soldes, qui approchait ? Elle ne savait plus...

« Hey ! Mais c'est Stubby Boardman !! » Une exclamation dans la file d'attente, et s'ensuit de nombreuses autres, comme un écho dans une pièce vide. Aurora qui s'amuse à dessiner sur un gobelet rempli de café lève les yeux et reconnait le visage du grand brun : entre les posters, les articles de journaux et la fête clandestine d'il y a quelques mois. Alors que les fans se mettent à réclamer des autographes et à tenter d'ouvrir une discussion avec la star, elle se pose la question existentielle de savoir si les chanteurs hyper connus avaient l'habitude de venir chercher leurs cafés eux-mêmes. Et est-ce que dans quelques années Galaad serait comme ça, ses pas tapissés par l'admiration des foules pour sa musique ? Elle hausse les épaules et joue avec son marqueur en regardant la scène se dérouler, serveuse automate, atome parmi tant d'autres. Elle profite de la pause momentanée, parce qu'il faisait bien chaud pour faire du café, même avec une tenue estivale et des couettes pour éviter d'encore plus transpirer.
Revenir en haut Aller en bas
Dexter Walsh

Dexter Walsh


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 66
| AVATARS / CRÉDITS : Adam Levine by squirrel's garden|| Sig by sirencharms | icons by ethereal & renegade
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort d'un de ses proches
| PATRONUS : Border Collie (forme animagus également)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

INTRIGUE D'ETE | 1979 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 129196351Sam 3 Juil 2021 - 21:24

Trottinant de son pas canin, le border collie slalomait entre la forêt de jambes alentours avec une dextérité certaine. L’endroit était plein à craquer d’âmes ravies de dépenser leurs gallions, mais le border collie, lui s’en moquait bien. Tout ce qu’il voulait, en vérité, c’était un arbre contre lequel se soulager mais les quelques endroits possibles étaient occupés par des enfants propices à lui gratouiller la tête plus qu’à lui laisser un peu d’intimité. Parce que oui, nous étions sur un animal qui avait besoin de son petit espace pour lever la patte, c’était ainsi. Peut-être parce que derrière l’instinct se cachait une pudeur tout à fait humaine, rapport au fait que le chien de troupeau était l’autre forme de l’un des hommes les plus à cheval sur l’étiquette qui soit.

Le soleil avait un peu de mal à taper la truffe de la brave bête à cause de cette foule qui lui faisait trop d’ombre. Mais malgré le brouhaha alentours, son oreille se dressa vivement au son d’un enfant qui pleurait au loin. Comme si tout l’instinct de ses ancêtres se réveillait - alors que ses vrais ancêtres étaient humains, ça allait de soi - le chien galopa jusqu’au bruit et posa ses fesses face au bambin chagriné, la tête penchée dans une expression douce. Son ouïe cherchait un autre son que son cri perçant, qui s’arrêta sitôt ses mains enfouies dans la masse de ses poils noirs et blancs. Les enfants avaient toujours des caresses un peu brusque, mais bon. Pauvre brebis égarée, il lui fallait retrouver son berger. Tirant sur sa manche à lui en faire un petit trou, l’animal l’emmena à sa suite jusqu’à une jupe à quelques mètres de là, dont la propriétaire un peu plus haut hurla de soulagement d’avoir retrouvé l’agneau. « Michael ! » L’enfant décolla du sol en maugréant un peu, voulant retrouver sa peluche vivante. « Mais qu’est-ce que tu as encore été faire ? Je vais devoir te racheter un pull, ah ! »  Et la bergère de repartir sans un remerciement pour le border, qui en trouva un toutefois dans le regard de son petit protégé éphémère.

Douleur près de son postérieur, le border couina un peu de s’être ainsi fait marcher sur la queue. Sale temps pour les chiens quand les humains étaient aussi prompts à regarder les vitrines. Agacé, la bestiole trottina jusqu’à une zone d’ombre où apparut tout à coup un bien austère sorcier, drapé dans sa cape de velours bordeaux trop chaude pour la circonstance. Par Godric, pourquoi donc allait-il toujours là où il y avait du monde sous sa forme animagi ? Et comment faisait-il pour traverser le mur de briques sans baguette ? Le flou artistique entre son cerveau de chien et celui bien humain le rendait toujours un peu perplexe. Chemin de Traverse, donc, et Chemin de Traverse bien trop bondé. Les gens ne comprenaient pas ce qu’ils risquaient à arpenter ainsi des rues remplis de certains congénères aux intentions bien trop mauvaises ? L’incident du mois d’avril de l’an dernier lui revint en tête, mais hélas, il avait d’autres obligations. D’autres agents du Ministère patrouillaient après tout, et ça n’était pas son rôle que de jouer les gardiens de la paix. On l’attendait ailleurs, dans les méandres de la bureaucratie qu’il appréciait tant. La raison de sa balade lui revint tout à coup, oui. Retrouver un peu de calme après que ce maudit suspect ait manqué de lui faire péter les plombs après cinq heures d’interrogatoire. La sixième heure se devait de commencer, et après avoir posé un dernier regard sur la foule innocente, Dexter transplana de ce calme olympien qui était toujours le sien. Avec une furieuse envie d'aller aux cabinets.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Hawthorne

Meredith Hawthorne


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 522
| AVATARS / CRÉDITS : Ester Exposito - samounette
| SANG : Plus que mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : La perte de Gauwain Robards
| PATRONUS : Une hermine blanche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

INTRIGUE D'ETE | 1979 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 129196351Lun 5 Juil 2021 - 15:28

Retrouver Amelia Bones était devenu presque quotidien.
Pour Meredith Hawthorne, elle faisait partie de son cercle d’amis proches. Celui qu’elle conservait étroitement près d’elle. Et qui, lui était d’une importance capitale. Malgré que l’ancienne Serpentard et l’ancienne Serdaigle ne se soient plus adressé la parole, durant un laps de temps conséquent, cela n’était plus le cas aujourd’hui. Chaque vingt-quatrième jour et ce, de chaque mois, les deux étudiantes de l’EMS se retrouvaient. Comme ici, en ce jour de Juillet propice aux soldes et aux achats estivaux. Bien qu’une partie de la journée fût dédiée à son amie, l’autre serait offerte à son petit ami. Qui rejoindrait la belle blonde aux alentours de seize heures. Le temps à la Franco-Galloise et l’Esthétimage de chez Harpile Poil de s’adonner à quelques achats sur le Chemin de Traverse.

Malgré les temps insouciants et les températures ensoleillées qui seraient propices à un oubli des derniers mois sombres, Meredith Hawthorne n’en avait pas oublié sa baguette. Occultée dans son sac à main, agrandi pour l’occasion. En tant qu’aspirante Auror, il fallait être parée à toute éventualité. Et, les conseils de Nollan Blake Emerson, quant à eux, étaient toujours avisés. Ne jamais se départir de sa baguette, quoiqu’il puisse arriver. Quoiqu’il puisse advenir. Parce que c’était comme cela, que ça devait être. Et pas autrement.

- Je me porte comme un charme. La journée m’a l’air clémente et nous serons peut-être préservées de la pluie, pour entamer ces premiers jours de soldes. Un immense sourire grenat, tandis que la belle blonde contemplait son interlocutrice, lui octroyant toujours une mine radieuse. Oh, entendu. Il me semble que sans le savoir, nous nous sommes entendues sur nos emplois du temps respectifs. D’ailleurs, cela me fait penser qu’un jour prochain, je viendrais chez Harpile Poil. Je n’y suis jamais allée, cela fera l’occasion. Une moue enchantée et taquine.

Avant de froncer légèrement les sourcils, pour une quelconque concentration. Ainsi donc, sa vis-à-vis était en recherche de nouvelles étoffes pour confectionner des atours ? La demi-Vélane ne savait pas que l’étudiante en Droit de l’EMS confectionnait ses propres tenues. Si , celle qu’elle portait aujourd’hui était une de ses créations, Amelia Bones était douée. Sans commune mesure.

- Tu as créé l’habit que tu portes ? Si tel est le cas, tu as du talent. C’est indéniable ! S’exclama l’ancienne Serpentard, en prenant la Serdaigle par la main, réfléchissant à leur première escale, ensemble. Je te dirais, que je te rejoins sur le sac. J’en ai besoin d’un nouveau pour les cours à la rentrée. A chaque nouvelle rentrée, un nouveau sac. C'est ce que je me suis promis. Après, je compte aller faire un tour chez Fleury et Bott, une nouvelle édition de la trilogie que je lis, est sortie. Et accessoirement, voir s’il y a des nouveautés concernant l’Histoire de la Magie. Une pause. Et peut-être, terminer par une glace ? Avant que tu ne partes ? Qu’on se quitte ? Un immense sourire grenat. Direction, Madame Guipure, alors ?

Un petit froncement de nez espiègle.
C’était parti.
Revenir en haut Aller en bas
Reuben T. Crawford

Reuben T. Crawford


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 19
| AVATARS / CRÉDITS : James Franco / Agathe the best
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Un tonneau géant qui lui roule dessus
| PATRONUS : Capucin
| POINTS DE COMPÉTENCE :

INTRIGUE D'ETE | 1979 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 129196351Sam 10 Juil 2021 - 11:11

Ah, les soldes d'été n'était pas quelques chose que Reub attendait spécialement avec enthousiasme et excitation comme bon nombre de sorcier qui en ce premier jour étaient déjà en train de parcours le Chemin de Traverse alors que notre alcoolique notoire sortait à peine de son lit. En effet il n'avait pas besoin d'attirer plus de clientèle qu'il n'en avait déjà pour s'en sortir et faire du chiffre, la boisson était un produit qui n'arrêterais jamais de se faire vendre peu importe l'époque de l'année et la situation politique, les crises, la guerre ou même les meurtrier en vadrouille. On pourrait même dire que c'était le contraire en temps de périodes difficiles tout ce qui contient de l'alcool, tout ce que vend Sir Crawford, devenait un produit essentiel à la vie de tout les jours ainsi que pour organiser quelques soirées clandestines.

Alors pour lui, professionnellement parlant, les temps n'était pas dur. Son seul employé était payé à juste être là et profiter d'un verre s'il en avait envie, bon bien sûr il devait supporter notre énergumène et ça façon si particulière d'être et d'agir. Mais personnellement c'était une autre histoire, faisant parti de l'Ordre il était impliqué dans cette guerre alors malgré que celle-ci lui soit profitable il était de son devoir de tout faire pour y mettre un terme. Enfin ce n'était pas à la minute près, il allait donc sortir faire un tour ne sait-on jamais s'il trouvait quelques chose d'intéressant.

« Hem... réfléchis-t-il avant de sortir et prenant une gorge de sa flasque, tu fais 10 pourcent sur nos nouveauté, cinq bouteille acheté pour une offerte sur tout. Sans la remise bien sûr, ajouta-t-il, et si certains de nos resto et bar habitué prennent assez tu fais 20 pourcent ainsi que une ou deux caisses avec différent de nos nouveautés offertes, je vois pas d'autre chose mais je te fais confiance, tu gères comme d'hab. » Finit-il enfin en passant la porte. Mais après deux minutes notre homme revins pour demander à son employé soit de faire faire, soit de faire lui-même des affiches pour la vitrine spécialement pour les soldes, faut être un minimum professionnel même s'il en a rien à faire des soldes. Enfin, le voilà à marcher au milieu de la rue commerçante avec une foule pas croyable, dire que le ministère n'a rien mit en place pour la protection en ces temps obscures, espérons que sa baguette reste ranger aujourd'hui.




[col

______________________________

Reuben T. Crawford
Forget about your worries and your strife

[color=#cccc66]

Revenir en haut Aller en bas
Mayra Alushi

Mayra Alushi


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 34
| AVATARS / CRÉDITS : Dua Lipa / Maleficent Avatars
| SANG : .....ça dépend, qui demande, au juste?


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

INTRIGUE D'ETE | 1979 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 129196351Sam 10 Juil 2021 - 11:38

Le tuyau ne valait pas grand chose, cependant elle l'avait suivi tout de même, sans se faire trop d'illusions (quand un homme en était à sa cinquième pinte, sorcier ou pas, tout ce qui pouvait sortir de sa bouche devait être pris avec prudence ; ou avec une serpillière afin d'éponger le plus gros, ew). Comme elle aurait dû s'y attendre, non, l'arrière-salle de la boutique d'accessoires ne contenait pas de milliers de lapins en cage terrifiés, attendant de se faire dépecer, leur fourrure teintée et étiquetée 100% boursouf. Les porte-clés s'avéraient être fabriqués avec des matériaux tout ce qu'il y avait de plus authentiques, garantis pure produit à partir de créature magique (ce qui en soit était un autre problème, qui aurait fait un bon dossier scandaleux en terrain moldu, mais n'émouvait pas grand monde côté sorcier).

Avec une moue boudeuse, elle se glissa par la porte de secours, repartant comme elle était entrée, par la ruelle crasseuse servant aux livraisons.

Nouant son blouson en jean autour de sa taille, ajustant son short et son débardeur aux couleurs d'un groupe de rock, elle se mêla aux passants, tâtonnant dans ses poches, à la recherche de quelques piécettes sorcières. Elle aurait bien pris un café, pour faire passer la déception. A défaut, elle s'intéressa aux devantures, avec curiosité. Pas forcément pour acheter, mais pour voir ce qui était branché dans le monde magique, ce qui était passé de mode et se retrouvait outrageusement soldé (le récure-narine automatique la fit glousser de façon audible).

Elle aperçut dans le reflet d'une vitrine l'enseigne de Scribenpenne, repensa au grand géant roux ; d'accord, elle n'avait pas de quoi lui acheter quoi que ce soit, mais... avec un haussement d'épaules, elle décida d'aller jeter un œil à ce que cachait la boutique. Après tout, il lui suffisait de faire quelques mètres, elle n'avait rien à faire avant son service de début de soirée, c'était l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 862
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa / ATDM by Samounette
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Perdre Meredith
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

INTRIGUE D'ETE | 1979 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 129196351Sam 10 Juil 2021 - 11:42

Par rapport à ce qu'il avait convenu avec Meredith, Gauwain était en avance d'un peu plus d'une heure, lorsqu'il débarqua sur le Chemin de Traverse. La rue était plus animée que d'ordinaire, et il eut une grimace, en voyant tant de gens réunis ainsi, vu le contexte. Mais.... si le Ministère avait jugé que ça ne posait pas de danger.... Après tout, cette fois, les apprentis n'avaient pas été réquisitionnés, donc si dispositif de surveillance il y avait, il devait être léger. Bref, il n'était pas là pour motif "professionnel", mais pour des raisons qui lui appartenaient, purement personnelles.

Il ne comptait pas s'inviter à la session entre filles : d'une part, parce qu'il n'avait jamais aimé se trouver seul représentant de la genre masculine dans un groupe de demoiselles (encore qu'il ferait aisément des exceptions si Meredith le souhaitait, si elle voulait le conserver à ses côtés lors d'un rassemblement amical) ; d'autre part, parce que c'était avec Amelia Bones que Meredith faisait les boutiques, et qu'il ne jugeait pas très sage de pointer son nez alors que sa fiancée se trouvait avec son ex. On allait éviter les problèmes, merci bien.

Pourquoi débarquer si tôt, alors, risquer ainsi de croiser le duo ?

Tout simplement parce qu'il voulait se renseigner sur un sujet en particulier. L'idée leur trottait en tête, à tous les deux, depuis un petit moment. Il avait besoin de plus d'éléments : le coût, les possibilités réelles, les risques et limites potentielles.... Il n'avait pas caché à Meredith sa démarche, et lui en ferait un compte-rendu précis. De sorte qu'ils soient tous les deux informés au mieux avant de prendre une décision importante et impliquante.

Traversant la foule, s'assurant qu'il n'y ait aucune tête blonde familière à l'horizon, il s'engouffra dans l'atelier de tatoueur magique.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 639
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /ultraviolences/magma signature
| SANG : Rouge sang


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de son père se réanimant et lui reprochant sa mort
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

INTRIGUE D'ETE | 1979 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 129196351Sam 10 Juil 2021 - 16:36

L'été n'était pas la saison de prédilection d'Amelia, sauf en ce qui concernait les soldes. Elle aimait se promener parmi les clients et rayons pour acheter de nouveaux tissus (deux fois plus que d'habitude), des sacs à mains et barrettes à cheveux. Alors, ce début de juillet se profilait bien. A l'image de cette robe verte qu'elle portait. La couleur de l'espérance et de la chance. Beaucoup de passants avaient l'espoir d'un été meilleur. De plus beaux jours, cela ferait sans doute du bien. Mais Amelia avait sûrement trop souffert récemment pour s'épanouir complètement. Toutefois, avec un sourire lumineux, elle répondit à Meredith : “ Ce serait sans nul doute un enchantement de te recevoir à Harpile Poil. De plus, tu peux demander à être coiffée par une amie. ” Elle n'envisageait pas une seule seconde de devoir lui épiler les sourcils, les jambes ou lui retirer des poils du nez comme il lui était arrivé de le faire pour certaines clientes. Non, elle préférait tout de même la coloration et la mise en pli. Elle apprécier d'appliquer les masques et prodiguer quelques massages. Mais le pire demeurait la manucure de certains orteils particulièrement peu ragoûtants.

Hors la coiffure, la manucure et l'épilation, Amelia avait d'autres talents... plus glamours sans doute tels que la couture et la création de vêtements. Comme la robe qu'elle portait pour cette sortie estivale. “ Eh oui, je l'ai créée et cousue moi-même. ” Dit-elle en faisant un tour sur elle-même pour montrer sa robe dans son entièreté à Meredith. Il n'y avait pas de détails cachés, de volants dissimulés. Mais elle supposait qu'elle pouvait bien faire ça une fois. Alors qu'elle se repositionnait pour faire face à son amie, elle écoutait d'une oreille attentive les paroles qu'elle disait. Meredith prévoyait, semblait-il, de se rendre à la librairie. Un détour qui ne déplaisait pas à Amelia. Pour une mordue de bouquins comme elle, Fleury et Botts était une véritable mine de gallions. “ Il y a toujours des livres pour résonner avec mon cœur à Fleury & Botts. ” Sourit-elle en guise d'approbation. Et évidemment, elle ne dirait jamais non à une glace, gourmande qu'elle était. “ Allons y alors. ” Mrs Guipure ne se trouvait évidemment pas très loin d'elles. Elles avaient fait attention à se retrouver au centre de la rue commerçante. Elles marchèrent donc quelques minutes à peine pour parvenir jusque là. Elle salua la vendeuse qui accueillait les clients à l'entrée, prête à administrer ses conseils d'experte. “ Les sacs sont par ici. ” Elle était persuadée que l'utilité de cette phrase relevait davantage du folklore que de la réalité. Car ni une ni deux, les jeunes étudiantes se trouvaient déjà devant les sacs. Elle en repéra rapidement deux ou trois. Elle avait voulu trouver quelque chose de simple, mais élégant, pour l'été qu'elle porterait en promenades avec Remus. Mais son coup de cœur restait un sac balinais qu'elle attrapa rapidement pour l'essayer devant le miroir et pour éventuellement découvrir l'opinion de Meri à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Wellington

Isaac Wellington


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 374
| AVATARS / CRÉDITS : Daniel Sharman - devotedtothetruth
| SANG : Sang-Mêlé (mais souhaite le Sang-Pur)


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Moi-même, étant obligé de tuer Carina Hodgens.
| PATRONUS : Un Grand Corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

INTRIGUE D'ETE | 1979 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 129196351Dim 11 Juil 2021 - 15:21

Je n’ai pas pour habitude de faire les soldes.
Et encore moins, de me mélanger à la foule. C’est quelque chose qui m’insupporte, sauf quand il s’agit de m’encenser, après une victoire ou tout simplement après un match disputé. Et, où j’ai brillé bien évidemment. Néanmoins, à force d’user et d’abuser de mon arme de destruction massive, cette dernière commence à s’émousser et n’avoir plus assez d’impact pour fracasser quelques nez ou quelques crânes. Cependant, je lui offre un traitement adéquat. Grâce au professionnalisme de Lachlan McCulloch, que je compte bien saluer dans le magasin de Quidditch. Et lui prendre une batte en plus. Histoire de sécuriser l’autre.

Caressant le bois quelque peu meurtri de cette dernière, je remarque qu’il existe quelques tâches rougeâtres que je préfère garder comme un trophée silencieux. Avec un petit rire malsain, je repose l’artefact de bois sur son socle. La batte, que je n’ai plus touchée depuis ma sortie de Poudlard, c’est celle que j’ai eue entre les mains lors de mes années à Serpentard. A écraser toutes les équipes adverses, avec l’aide d’Ares Zabini. J’avoue ne pas lui avoir envoyé d’hibou, ni à Carina Hodgens d’ailleurs. Parce que je compte bien ne pas traîner et rentrer le plus vite possible. Car, ça va être l’effervescence. Et, ça me gave déjà.

Mais, je transplane.
Le Chemin de Traverse bruisse d’une foule cosmopolite en tout genre. Des jeunes étudiants accompagnés de leurs parents, qui souhaitent faire leurs derniers achats avant leur potentielle rentrée à Poudlard. D’autres, plus vieux, qui se plaisent à évoluer dans les autres boutiques. Avec un son léger qui ressemble à un rire étouffé, je reconnais une silhouette aisément avec mon regard bleu clair. Gauwain Robards, qui, s’infiltre dans la boutique d’un tatoueur magique ? C’est que ça se dévergonde par ici ! En parlant de tatouage, le mien ne m’a pas picoté depuis un moment. Avec un léger éclat de rire, je me permets de bousculer un passant. Le petit con, je vais le charrier après, quand je me serais acquitté de mon achat. Pas avant. Mains dans les poches de mon blouson léger et sombre, je pénètre dans le magasin de Quidditch. Voir les nouveautés et les cires magiques pour entretenir le bois. Et le matériel.

J’évolue dans les rayons, comme un gosse au matin de Noël et ça me plait. Surtout de voir quelques accessoires à mon effigie, en tant que Batteur professionnel des Faucons de Falmouth. Ça booste mon ego démesuré, comme si ce dernier ne l’est pas assez en temps normal. Occupé à soupeser diverses battes et à en tester la fluidité, je me contrefous royalement des personnes qui peuvent potentiellement se présenter. Si et seulement si, c’est pour un autographe. Là, ça passe. Évidemment.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




INTRIGUE D'ETE | 1979 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 129196351

Revenir en haut Aller en bas

INTRIGUE D'ETE | 1979

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les sujets de l'été
 :: 
Été 1979
-