Bon mois d'Octobre ! Pensez à vous hydrater.
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
-9%
Le deal à ne pas rater :
Nintendo Switch (OLED) avec station d’accueil et manettes Joy-Con ...
319.99 € 349.99 €
Voir le deal

Partagez

INTRIGUE D'ETE | 1979

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Cecil Walsh

Cecil Walsh


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 82
| AVATARS / CRÉDITS : finneas | Squirrel
| SANG : mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Des milliers de vers
| PATRONUS : Un martin pêcheur
| POINTS DE COMPÉTENCE :

INTRIGUE D'ETE | 1979 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 - Page 3 129196351Jeu 15 Juil 2021 - 23:56

Cecil s'était maintenant attaqué à son cône en pâte à gaufre, non loin du stand de Fortarôme lorsqu'intervint un événement inattendu. Le jeune homme ne comprit pas trop ce qui arrivait, de prime abord. Mais les gens courraient et lorsqu'une personne hurla que c'étaient des mangemorts, le visage de Cecil perdit trois bonnes teintes alors qu'il lâchait son cône qui s'écrasa au sol, bientôt piétiné par des passants qui tentaient vainement de fuir. Il cherchait péniblement sa baguette lorsqu'il fut empoigné par le col par un sorcier qui ne semblait pas vouloir sa mort, puisqu'il essaya, en vain, de jeter un bouclier autour d'eux. Les yeux clairs du jeune homme se levèrent vers le ciel où il vit des silhouettes sur les toits. Non mais combien de personnes y avait-il ? Allaient-ils tous mourir ? Sa baguette tenue fébrilement dans sa main ne lui serait d'aucun secours de toute manière. Il n'était pas connu pour être un bon sorcier... "Mais mais mais... " baragouina-t-il, prit d'une bouffée de panique en agrippant machinalement, comme un enfant presque, le haut de l'homme qui avait essayé de le sauver, "on va tous mourir ?". Comme s'il avait la réponse...
De grosses larmes se mirent à envahir les yeux de Cecil qui regretta, plus que jamais à cet instant, de ne pas avoir ouvert sa boutique ce matin. Il lâcha brusquement l'homme alors que sa propre gorge se serrait et qu'il cachait sa tête dans ses cuisses qu'il avait ramené contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 495
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | suskindkore
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

INTRIGUE D'ETE | 1979 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 - Page 3 129196351Ven 16 Juil 2021 - 14:08

Shannon eut comme une bouffée de panique. Il n'était pas encore rentré chez Madame Guipure que les premières exclamations se faisaient entendre sur le chemin de traverse, totalement bondé. Un frisson dévala son dos et l'irlandais eut une réminiscence assez violente de l'année précédente. L'angoisse avant les explosions, est-ce que cela allait être pareil ? Ou pire...? Le jeune homme sortit sa baguette de sa poche avant de voir une silhouette sombre sur l'un des toits. Ils étaient cernés comme des rats, mais pas sans défense. Non loin de lui, un homme se prit une claque de la part d'un mangemort avant d'être ramassé par quelqu'un. Shannon fut bousculé, plusieurs fois, par des gens qui essayaient de fuir, certain y arrivèrent d'ailleurs. "Merde merde merde !". Naturellement, il ne resta pas là où il était. Le temps où il était tireur de baguette d'élite était loin mais Shannon n'avait pas envie de se faire tuer. Aussi remonta-t-il les Allées sorcières en courant, à la recherche de la distillerie de Reuben. C'était parfois pratique d'avoir des membres de l'Ordre comme commerçants. Il arriva devant et se mit à taper frénétiquement à la vitre : "Reuben ! Reuben ouvre la porte !". Il allait finir par la casser avec sa baguette, s'il ne venait pas lui ouvrir...

______________________________
Mad dog

and sometimes the mad dog bites

@okinnel.
@renegade
Revenir en haut Aller en bas
Aurora Sinistra

Aurora Sinistra


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 208
| AVATARS / CRÉDITS : Zoe Kravitz ★ awona ∴·.✧·✫✩·✭·✶·✰·✮·★.·∴
| SANG : ★ Mêlétoilé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : il à récemment changé, passant d'une pièce étroite à un homme masqué aux orbites creuses
| PATRONUS : Un grand papillon de nuit, curieux spécimen entre ombre et lumière.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

INTRIGUE D'ETE | 1979 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 - Page 3 129196351Sam 17 Juil 2021 - 11:53

Si Aurora n’a pas réponse à sa question existentielle, elle est aux premiers plans pour voir la star en action. Sa technique pour doubler dans la file d’attente était vraiment excellente. De son côté, elle était plutôt du genre à se faire doubler sans même s’en rendre compte, à force de ne pas faire attention. Elle ne dit rien, même si ce n’était pas très correct de faire ça, car à sa place elle n’aurait pas non plus voulu rester coincée dans une foule hyper excitée. Et de toute manière, Aurora n’avait ni la volonté ni la force de se prendre la tête avec un client. Le client était roi après tout, avec ou sans célébrité.

« Je suis une serveuse, mon temps est littéralement à votre service. » répond-elle automatiquement en se préparant à encaisser le paiement et en lançant directement le café. Après un an (à quelques mois après) à travailler ici elle connaissait par cœur les recettes. « Je crois que si… une soirée qui n’aurait jamais dû avoir lieu, où princes et paysans se sont entremêlés dans le secret. » murmure-t-elle presque, comme si sa devinette risquait vraiment de leur apporter des ennuis. Cette soirée secrète ne l’était pas vraiment, vu le nombre de participants. Elle ne s’en souvenait pas clairement mais oui, elle avait du échanger avec le chanteur… Quelle drôle de chose, le destin…

…Et voilà qu’il frappe à nouveau, sous la forme de silhouettes encapuchonnées qui apparaissent et passent devant les fenêtres. De hurlements paniqués et de mouvement de foule. Aurora n’a pas le temps d’assimiler ce qui se passe, tout va trop vite et la voilà qui reste figée, immobile derrière le bar. Le patron crie des ordres, pour que tout le monde aille se réfugier dans les salles à l’arrière et au fond du café… Mais elle reste là. Figée. Qu’est-ce qui se passait ? Ils étaient attaqués ?
La jeune fille se laisse glisser le long du comptoir, cachée aux yeux des passants, recroquevillée dans son petit coin comme si ce comptoir allait la protéger de la réalité. Une réalité impossible. Mais n’était-elle pas la première à dire que tout était possible ? Que l’impossible n’était qu’un verrou que les humains se fabriquaient ?
Elle ne sait pas combien de temps passe avant qu’une voix familière ne la sorte du brouillard confus qui l’avait engloutie. Aurora écarquille les yeux lorsqu’elle se retrouve les bras remplis d’une blonde essoufflée. « Amelia ?! » La vague de soulagement est tellement intense, de ne plus être toute seule -elle aurait vraiment aimé que Remus ne soit pas en congé aujourd’hui- qu’elle en a presque les larmes aux yeux. « Par Merlin, mais qu’est-ce qui se passe ? » demande-t-elle avec une petite voix en la serrant très fort… Jusqu’à ce qu’un gémissement de douleur la fasse prendre du recul. Aurora pâlit en voyant tout le sang sur son bras. Après un instant de flottement, la nature flegmatique d’Aurora reprend le dessus et elle lance un « accio trousse de premiers secours » qui fait voleter le nécessaire jusqu’à elles. Malgré ses connaissances très superficielles en la matière elle commence à prendre soin de la blessure, quelque chose d’aussi pratique et précis lui évite de recommencer à perdre son calme. « Ca va aller. On est cachées ici... » Elle essaie de ne pas appuyer trop fort sur la peau éraflée.
Revenir en haut Aller en bas
Razvan Vacaresco

Razvan Vacaresco


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 1155
| AVATARS / CRÉDITS : Pedro Pascal | dezala | signa par okinnel | icons par undeadtodds et Ethereal
| SANG : Inconnu | Sans doute mêlé.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Antonin Dolohov
| PATRONUS : Un chacal doré.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

INTRIGUE D'ETE | 1979 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 - Page 3 129196351Dim 18 Juil 2021 - 23:02

Razvan baignait tant et si bien dans la culture moldue qu'il ne s'était pas vraiment rendu compte de l'affront de mettre une gifle à Hermes. Mais c'était si bon, si bon que de se laisser aller à de la violence physique contre lui que pour une fois, les rouages de son esprit ne se mirent pas en marche. Il ne lui laissa pas le temps de l'ouvrir, dans un premier temps, puisqu'il le jeta au sol sans ménagement avant de couronner le tout d'un coup de pied bien placé. Sans rien ajouter, le roumain se recula un peu, d'un pas, comme s'il s'attendait à ce qu'Hermes trahisse tout. Mais non, non, le sang-pur jouait parfaitement son rôle comme le sale rat hypocrite qu'il était. Et cela marchait si bien qu'un homme qui disait vaguement quelque chose à Razvan accouru pour l'aider. Il lui jeta un regard si venimeux que le roumain jugea plus prudent de ne pas réagir. D'autres mangemorts l'auraient forcé à baisser les yeux, mais il abhorrait déjà la violence, alors la violence gratuite, imaginez un peu... Sans guère plus faire attention à Hermes, le roumain détourna le regard pour regarder d'autres passants affolés par la présente situation.

______________________________
Les mauvais choix

Ché non lo posso sorpportare, questo silenzio innaturale tra me e te | Diodato
Revenir en haut Aller en bas
Wilda Griffiths

Wilda Griffiths


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 628
| AVATARS / CRÉDITS : Daisy Ridley
| SANG : Mes deux géniteurs sont sorciers, mais ma lignée n'est très certainement pas pure (même si mon père est un Nottt)


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

INTRIGUE D'ETE | 1979 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 - Page 3 129196351Lun 19 Juil 2021 - 18:37

Les coudes appuyés sur le rebord de la fenêtre de sa chambre, Wilda regardait distraitement la foule papillonner de boutiques en boutiques, alors que leurs bourses au départ pleine de gallions fondaient comme de l’empestine au soleil. Pour une raison qu’elle n’identifiait pas, la sorcière n’avait pas le cœur à courir les soldes. Ses rêves de jeunes athlètes sans soucis lui avaient été volés par la guerre et le rôle actif qu’elle y prenait désormais lui rendait difficile d’oublier la lourdeur ambiante même le temps d’un instant. Il était devenu éprouvant de faire fleurir une relation en l’arrosant de mensonges sur ses sorties récurrentes et secrètes, surtout lorsqu’ils s’étaient fait cette promesse de ne plus se mentir et surtout lorsqu’une bonne partie de ces sorties consistait à tenter de développer un plan pour mieux rayer sa belle-mère. Et puis, pour ajouter la citrouille sur le gâteau, elle jouait comme de la merde, franchement. Elle arrivait crevée aux entrainements et y repartait la langue au sol. Pour la première fois de sa vie le Quidditch n’était pas sa priorité numéro un et, en quelque part, ça étouffait un peu plus chaque jour la flamme qui l’animait. La poursuiveuse se surprenait à chaque match qu’elle ne soit pas mise au banc. En toute honnêteté, elle espérait que le Ministère suspende les activités de Quidditch avant qu’elle ne perdre son contrat. À voir.
Ses pensées dérivaient trop souvent vers la guerre et cette guerre la trouvait trop souvent. Comme maintenant. Elle du cligner plusieurs fois des yeux lorsque plusieurs silhouette masquées transplanèrent en plein cœur du Chemin de Traverse. Les cris parvinrent à ses oreilles avant même que l’apprentis soldat ne sorte de ses pensées. Une fois ramenée à la réalité, elle réagit au quart de tour. Wilda agrippa un short – car la Gazette lui avait bien appris à couvrir ses fesses même en temps d’urgence – passa une jambe puis attrapa sa baguette et passa l’autre. Elle tenta par deux fois de transplanner, mais rien n’y fit. C’est à ce moment qu’elle compris que la situation était grave; tous ces badins étaient attaqués et prisonniers. Elle s’élança donc dans les escaliers de son appartement pour descendre à la rue et mettre sa main à la pâte. Dans sa précipitation, l’athlète manqua une marche et déboula le reste de l’escalier en bas duquel elle s’écrasa avec un terrible craquement sonore qui raisonna dans tout son corps. Sa baguette était cassée en deux. Un malaise physique lui passa, mais baguette ou pas, il fallait tenter d’agir. Wilda entrouvrit la porte de l’immeuble avec l’intention d’y réfugier quelques passants – vu comme l’Ordre leur avait imposé une panoplie de sortilèges de protection. « Hey! Pssst! Par ici, venez, allez! » cria-t-elle aux individus les plus proches pour leur offrir l’asile. Par la penture de la porte entrouverte, elle nota qu’un lâche mangemort s’approchait. Elle serra les dents, attendis et ouvrit soudainement la porte, en poussant de toute ses forces. BAM – le mangemort se la pris en plein poire et tomba au sol l’instant d’un moment. Un sourire carnassier dévisagea la brunette; Baguette ou pas, Wilda Griffith n’était pas prête à plier devant l’ennemi.

HJ:
 

______________________________
HARPIES DE HOLLYHEAD
L'art de lancer des souaffles dans des trous ▬ quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch  quidditch  quidditch  quidditch  quidditch
Revenir en haut Aller en bas
Galaad N. Stomby

Galaad N. Stomby


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 344
| AVATARS / CRÉDITS : Sebastian Stan
| SANG : (Presque) pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : une cage menaçant de l'avaler et de l'emprisonner
| PATRONUS : un chat (vaguement)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

INTRIGUE D'ETE | 1979 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 - Page 3 129196351Lun 19 Juil 2021 - 23:14

Galaad rendit son étreinte à Isaac, et son petit cœur de fanboy était comblé. En même temps, il lui en fallait peu ; une démonstration d'affection de la part d'un joueur de Quidditch reconnu était donc bien suffisante.
- Ca va, et toi ? Combien d'autographes tu as déjà signé ? répondit l'irlandais avec un clin d’œil complice. On aurait pu l'imaginer jaloux, pressé d'avoir sa propre célébrité. Il aurait pu y aspirer, après tout, surtout vue l'énergie qu'il passait dans sa musique ces derniers temps. Mais les Prodigal Sons n'avaient pas cet objectif, pour lui. Il s'agissait seulement de passer du bon temps, de faire ce qu'il aimait, pas de récolter l'amour de la foule - s'il arrivait un jour.
- Crois-moi, j'aurais adoré acheter un mug avec ta tête dessus - j'aurais même pu te le faire signer, plaisanta Galaad. Mais mes poches sont vides, j'ai fait l'erreur de passer au Chaudron Baveur avant de venir ici. Il haussa les épaules, comme si ce détour avait été une fatalité, et non une faiblesse de sa part. Ce n'était pas de sa faute s'il fallait passer par ce pub pour venir faire du shopping, non ?
Il allait enchaîner sur une blague de très mauvais goût concernant les battes de Quidditch quand des cris terrorisés à l'extérieur de la boutique le figèrent en plein mouvement. Il eut l'impression que la température de la pièce venait de chuter d'une dizaine de degrés, et que ses entrailles étaient tombées dans ses talons. Par réflexe, il tourna son regard vers la rue, guettant la source de cette panique. Mais il était trop loin de la vitrine, et distinguait juste des silhouettes en train de courir. Il ne mit pas longtemps à calculer que sa meilleure chance n'était autre qu'Isaac. Il était grand, costaud, armé d'une batte, et certainement meilleur en magie que lui. Mais quand il se tourna vers le joueur, ce dernier avait tout simplement disparu. La peur de Galaad se transforma en terreur.

Pendant ce temps, la boutique avait été saisie d'un instant de flottement - les quelques minutes nécessaires pour que les sorciers présents réalisent qu'ils ne pouvaient transplaner. Détail que Galaad ne remarqua même pas, trop paralysé pour envisager cette option. Puis un vent de panique se saisit de la foule entassée, qui se dirigea d'un seul bloc vers la sortie. Poussé de toute part par les sorciers pressés, Galaad, trop occupé à lutter pour ne pas se faire écraser, se retrouva projeté à l'endroit qu'il voulait avant tout éviter : le milieu du Chemin de Traverse. Ses yeux affolés volaient d'un bout à l'autre de la rue, à la recherche d'un échappatoire. Balloté par la foule, il finit par reconnaître un visage familier : celui de Wilda, qui, oh miracle, se tenait dans l'embrasure d'une porte. Un peu ravivé à l'idée de se réfugier auprès d'elle, Galaad parvint à jouer des épaules, juste assez pour la rejoindre.
- Ferme la porte, la supplia-t-il quand il se fut abrité derrière elle. Elle ne pouvait pas accueillir toute la rue, pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
https://thesquirrelart.tumblr.com/
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 661
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

INTRIGUE D'ETE | 1979 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 - Page 3 129196351Jeu 22 Juil 2021 - 23:17

Stubby n’avait jamais voulu être un héros – rêve ultime du Gryffondor fantaisiste. Devenir un chanteur connu et reconnu était déjà assez ambitieux. Il aimait juste jouer au héros. Défendre la veuve et l’orphelin avec l’espoir de percevoir une once de gloire derrière. Il avait conscience qu’il vivait un moment important (qui ne l’aurait pas compris ?). Il n’était pas sûr d’en ressortir vivant. Mais s’il pouvait faire montre d’un dernier geste de bravoure…
Sans songer aux potentiels risques, il vint en aide à un homme se faisant malmener par un mangemort. Il l’aida à se relever en le tirant vers l’arrière, loin des coups de l’agresseur. Ils s’éloignèrent à reculons. Le sorcier affaibli s’appuyait sur Stubby – et il était d’ailleurs plus lourd qu’il en avait l’air.
« La galerie… » dit-il en un souffle.
« La galerie ? »
L’homme manqua de s’effondrer mais le chanteur le rattrapa.
« Tu vas bien ? Tu vas pouvoir marcher ? »
Il allait bien falloir. Ils commencèrent leur chemin, le pas aussi rapide que possible, vers la galerie. Stubby faisait office de béquille à Hermes. Il ne valait mieux pas traîner par ici…
« Tu t’appelles ? »
De sa main libre, il cherchait sa baguette dans sa poche. Tiens… ?
Revenir en haut Aller en bas
Reuben T. Crawford

Reuben T. Crawford


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 19
| AVATARS / CRÉDITS : James Franco / Agathe the best
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Un tonneau géant qui lui roule dessus
| PATRONUS : Capucin
| POINTS DE COMPÉTENCE :

INTRIGUE D'ETE | 1979 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 - Page 3 129196351Sam 24 Juil 2021 - 2:14

Bon et bien il était évident vu comment la situation avait changé que la baguette de notre cher alcoolique n'allait pas rester tranquillement rangé. Reuben était paisiblement en train de déambuler sur le chemin de traverse à ne se préoccuper de rien ni personne, à se faire bousculer de temps en temps par un groupe de personne qui ne faisait pas attention aux autres et se croyant seul au monde, à profiter de n'avoir rien à faire juste perdre son temps et pourquoi pas dépenser son argent s'il trouvais quelques chose d'intéressant. Quand soudain la populace se me mit à courir dans tout les sens, à hurler, à se bousculer vraiment pour le coup, à tomber par terre, se faire piétiner par les autres, au moment où plusieurs personnes tous ornés de noir apparurent. Inutile de les nommer par les temps qui courent.


Le pas très jeune Crawford, sortant immédiatement sa baguette du coup, ne bougea pas d'un poils afin d'analyser la situation aux premiers abords puis décida qu'il était quand même plus judicieux de ne pas rester en plein milieu du Chemin Traverse, faisant une très bonne cible sorcière, et se placa sur un côté aidant les personnes qui se faisait renverser au passage. Décidant finalement qu'il valait mieux revenir à son établissement, il ne pouvait rien faire pour retourner la situation pour le moment, lorsqu'il aperçu une dizaine de civils s'enfermer dans une boutique « Ils s'en sortent plutôt bien pour la plupart j'ai l'impression »  dit-il à absolument personne qui ne l'écoutait en faisant demi-tour.


Arrivant finalement près de ce qui ressemble à un chez lui, un espèce de troll était en train s'acharner sur la devanture de celui-ci et s'il n'avait pas reconnu Shannon, il en aurait eut pour ses mornilles comme récompense parce qu'on s'en prend pas à Crawford'Import peut importe la situation et peu importe que le magasin soit couvert de protection. « Y a pas assez de bruit comme ça pour que tu cris comme une mandragore ! » dit-il à son camarade en arrivant avant d'ouvrir la porte pour le faire rentrer, observant les alentour il finit à son tour par rentrer et descendu les rideaux. Sortant un fond de whisky d'un placard il en proposa à son cadet tout en s'en servant un peu avant de s'attaquer au problème, botter des fesses de mangemorts et sauver tout le monde.

HJ:
 

______________________________

Reuben T. Crawford
Forget about your worries and your strife

[color=#cccc66]



Dernière édition par Reuben T. Crawford le Sam 24 Juil 2021 - 12:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hermes Nott

Hermes Nott


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 137
| AVATARS / CRÉDITS : Vianney / Ava by jenesaispas / Icons by Renegade, Code by Drake
| SANG : Pur, de toute évidence


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une péripatéticienne dans sa tenue de Lilith.
| PATRONUS : Ne produit pas de Patronus
| POINTS DE COMPÉTENCE :

INTRIGUE D'ETE | 1979 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 - Page 3 129196351Sam 24 Juil 2021 - 3:11

Tous ces héros anonymes qui pensaient pouvoir lutter.

Si sa provocation avait été savamment calculée, le reste n’allait devoir être désormais qu’improvisation. Si grande soit sa faculté à monter des plans sophistiqués et intelligents, il fallait désormais composer avec la populace et leurs élans pathétiques. Ne valait-il pas mieux sauver sa peau que tenter de revenir en aide aux autres ? Si tout ça n’avait pas été qu’une vaste comédie, nul doute que c’est ainsi qu’Hermes aurait réagi. Se battant parce qu’il était trop fier pour céder, mais uniquement pour sauver sa propre vie. Les autres n’avaient aucune valeur après tout, pas plus que celles d’autres sangs-purs si cela venait à mettre réellement en péril la sienne. Mais voilà que Stubby Boardman, idole des femelles en rut, était venu à son secours. Fallait-il que la cause soit plus importante que sa fierté pour qu’il accepte la main qu’il lui tendait. Il s’écroula d’ailleurs sur lui bien exprès, histoire de l’affaiblir et le déstabiliser au passage. Sentir ses mains frôler la peau nue de ses avant-bras le dégoûta au plus haut point, mais il faudrait faire avec cette sensation. Après tout, aucune douche salvatrice n’était prévue avant quelques heures. Du moins, ce serait une étrange priorité qui pourrait griller sa précieuse couverture.

Visiblement, l’artiste porté aux nues par la critique et ses pairs aux goûts abjects ignorait qui il était, tout comme il ne semblait pas savoir que la galerie dans laquelle il avait failli performer quelques mois plus tôt avait changé de propriétaire. Hermes ne répondit rien alors qu’il se redressait, hochant juste la tête à sa question alors qu’il grimaçait de douleur - grimace non factice, si besoin était de préciser. Maudit roumain. « Ca va, ça va. Il faut juste… bouger. » Bouger, oui, car seul un simple d’esprit pouvait avoir envie d’arpenter la rue où le chaos régnait. Quelques-uns tentaient d’ailleurs, et des sorts fusaient ça et là bien que la démarche, de base, était pacifiste. Ne répliquer que pour se défendre, c’était les ordres. Mais bientôt, les sorciers de toute la rue se retrouveraient dans la posture de simples moldus, et c’était bien là tout ce qu’ils méritaient.

Alors qu’ils se dirigeaient vers la galerie - au moins l’homme était docile - Hermes dut se faire violence pour ne pas laisser un soupir consterné franchir la barrière de ses lèvres. Comment diable pouvait-il ne pas le connaître, lui homme si influent ? « Hermes… » La réponse était faible, comme s’il avait utilisé ces dernières réserves d’oxygène pour prononcer son propre nom. Par principe, il ne lui retourna pas la question. Voilà qui saurait gonfler l’ego de l’imbécile, quand il comprendrait qu’il le connaissait, lui. Et lorsqu’enfin ils franchirent les portes de la galerie, qu’Allegra n’avait même pas pris la peine de fermer, le sang-pur s’effondra sur le premier fauteuil venu, ses mains plaquées contre sa poitrine douloureuse. « La… La porte… » Il avait envie d’exprimer ce qu’il avait en tête, et qu’il avait mûrement réfléchi, mais il n’en eut pas le temps. Son employée sur rua vers lui avec l’énergie du désespoir. « Monsieur Nott ! J’étais si inquiète ! » La pauvresse tremblait comme une feuille, et eut l’air de tomber des nues en voyant leur invité. « Oh, Monsieur Boardman ! » Son rougissement était d’un ridicule notoire. Comment allait-il pouvoir vivre avec de tels idiots primaires pendant des semaines entières ? « Merci Stubby. Tu es… Tu peux rester ici, autant qu’il… » Nouvelle grimace. Bien sûr, il s’était naturellement adressé à lui avec la familiarité qu’il avait osé employer à son égard. Et lorsqu’Allegra, l’imbécile, ferma la porte, il n’eut pas le courage de s’opposer au geste. Il voulait accueillir les gens. Il voulait envoyer un message fort. Mais sans doute n’était-ce pas encore tout à fait le moment. Pas de problème. Après tout, Hermes était un homme patient.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 637
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /ultraviolences/magma signature
| SANG : Rouge sang


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de son père se réanimant et lui reprochant sa mort
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

INTRIGUE D'ETE | 1979 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 - Page 3 129196351Dim 25 Juil 2021 - 18:22

La panique régnait à présent sur le chemin de traverse. On pouvait entendre des cris, des pleurs, des rires aussi peut-être - ceux des mangemorts. On ne distinguait que très difficilement les voix et sons. Les bruits de pas et hurlements se confondaient. Les gens fuyaient, se camouflaient, se terraient même tel un siège. A la différence près que les boutiques et autres commerçants n'avaient nullement l'allure de châteaux forts ou de preux chevaliers pour les protéger.

Amelia ignorait comment elle était arrivée au lieu de travail d'Aurora. Instinctivement, elle avait couru pour la retrouver. Courageuse et bêtement téméraire. Elle avait agi sans réfléchir. Son coeur avait pris la tête des décisions. Et la voilà au café, derrière le comptoir à prendre sa meilleure amie dans ses bras comme si sa vie en dépendait. Ses jours étaient comptés, peut-être. Etrangement calme, elle écoutait les paroles et regardait les gestes de l'astronome en herbe avec attention. Ce qui se passait à l'extérieur ? Elle ne saurait trop le décrire. Une attaque de mangemorts ? Mais il s'agissait nettement plus que ça. Ce fut seulement quand Aurora lui rappela qu'elles étaient cachées - et relativement en sécurité - qu'elle revint à la réalité. Elle appliquait d'ailleurs sur son avant bras un soin. Cela ne piquait bizarrement pas.

Après quelques secondes supplémentaires d’introspection, elle reprit la parole “ J'ai perdu Meredith. ” Elle avait eu besoin de le dire pour le réaliser vraiment. C'était bizarre, si bizarre. Elle l'avait cherchée pourtant, mais... Comment on pouvait perdre quelqu'un ? “ Nous étions ensemble chez Mrs Guipure. Je suis allée en caisse et quand j'ai voulu la retrouver, elle était partie... Je crois qu'elle a dû vouloir aider les gens dehors, mais je ne l'y ai pas vue. J'espère qu'elle a pu fuir et qu'elle va bien. ” Elle se le répétait en boucle "elle va bien". Du plus profond de son cœur, elle l'espérait. Et quelque part, elle avait honte de l'avoir en quelque sorte abandonnée. Mais elle savait qu'elle pouvait le dire à Aurora sans crainte. Et dans le fond, n'avait pas été elle aussi abandonnée ? “ Et je ne me suis souvenue que tu travaillais aujourd'hui alors j'ai couru pour te retrouver. ” Parce que dans le fond, Aurora n'était pas Meredith. Elle n'était pas une étudiante en deuxième année pour être auror. Ni Aurora ni elle n'était préparée pour ça. Mais peut-être qu'à deux, elles parviendraient à survivre bien mieux que séparées. Mais peu importait ce que son cœur pouvait bien lui dicter... Elle était là maintenant. Avec une égratignure dansant le long de son bras et une robe tachetée de sang. “ Nous ne pouvons pas rester derrière le comptoir, ils vont nous trouver. ”  Souffla-t-elle cette fois effrayée. Qu'est-ce qui les séparait des mangemorts ? Une porte, quelques tables et un comptoir ? Il y avait fort à parier qu'ils entreraient rapidement... Sauf peut-être ? Elle chercha alors ce qui était son arme, la prolongation de son bras... sa baguette. “ Où est-ce qu'elle est ? Où est ma baguette ? ” S'écria-t-elle. Elle l'avait perdue en tombant ou la personne qui l'avait bousculée l'avait prise... Mais elle n'était plus là. Elle jeta un coup d’œil apeuré à Aurora. Ce n'était définitivement pas une bonne nouvelle...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lord Voldemort

Lord Voldemort


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 54


INTRIGUE D'ETE | 1979 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 - Page 3 129196351Dim 25 Juil 2021 - 23:12

Dans les ruelles du Chemin de Traverse, la foule commençait à s'apaiser. Et rampant sur le sol pavé des Allées sorcières, se promenait tranquillement et avec souplesse, Nagini. Lord Voldemort, quant à lui, n'était pas très loin, protégé par son aura naturelle. Il s'avança parmi les sorciers qui étaient les victimes supplémentaires d'une guerre qu'ils ne maîtrisaient pas. Posa son regard ferme et froid dans les yeux de ces otages que le Ministère lui faisait prendre. Les mains derrière le dos, baguette en main naturellement, le Lord se délectait de la présente situation. « Sorcières, sorciers... ». La voix froide ne laissait transparaître aucune émotion, « bienvenus ». Le silence était pesant, désagréable. « Vous devez ressentir de la lassitude. De la peur. Des angoisses. C'est normal » - il se coupa avant de s'arrêter pour se retourner et regarder les sorciers devant lesquels il venait de passer - « nous aussi. Il est lassant de mener une guérilla, mais le Ministère nous y force. Sa mollesse vous conduit, aujourd'hui, à être une monnaie d'échange pour de bons compromis. Compromis que nous aurions pu avoir plus tôt, mais les faibles se complaisent toujours dans l'idée qu'ils peuvent réussir... Où est votre Ministère, où sont vos sauveurs ? ». Voldemort se détourna pour poursuivre son avancée, passa devant le Tsarduck's, jeta un regard à un enfant recroquevillé par terre alors que Nagini continuait de se mouvoir derrière lui. Quelques mangemorts zélés entrèrent justement dans l'échoppe, quelques cris s'en échappèrent et ils revinrent en tenant le patron par le col, toutes baguettes des réfugiés du Tsarduck's confisqués par leurs soins. Un sourire froid et sans émotion se peignit sur les traits du mage noir. Il s'arrêta, comme pour toiser la foule et leva sa main osseuse sans désigner de cible particulière. Bientôt, toutes les baguettes de sorciers disparurent de leurs poches, de leurs mains, pour se matérialiser entre celles du Lord. Il avisa Ollivander à qui il fit signe de s'avancer et continua : « N'oubliez pas ce que le Ministère vous fait subir et que nos portes sont toujours ouvertes ». Il disparu dans un pop! sonore en entraînant son serpent derrière lui, et le vieux fabricant de baguettes magiques.

______________________________
Seigneur des Ténèbres, grand Mage Noir.

Il n'y a pas de bien ni de mal, il n'y a que le pouvoir,
et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher...
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 495
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | suskindkore
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

INTRIGUE D'ETE | 1979 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 - Page 3 129196351Lun 26 Juil 2021 - 13:46

Shannon entra dès que la porte s'ouvrit, comme un courant d'air pénétrerait une maison. "Non mais tu as vu ce qui se passe dehors ?" demanda-t-il comme si Reuben n'était au courant de rien, qu'il sortait de la douche ou n'importe quelle autre chose qui aurait pu être à son image. "Tu sais si d'autres sont là ?". D'autres, des membres de l'Ordre tout comme eux. Mais Shannon gageait que si c'était le cas, ils viendraient toquer comme lui. Seuls, ils ne pouvaient pas faire grand chose, sauf peut-être à organiser un plan farfelu et de tête brûlée pour s'enfuir. Mais pour l'heure...
Reuben sortit une bouteille et lui servit un verre qu'il laissa filer dans son gosier comme l'alcoolique irlandais qu'il était parfois. Son pied battait le rythme de son propre cœur alors que sa main était posée que sa baguette en bois de cornouiller. Comme un rat pris dans une cage, ses yeux chocolats sautaient jusqu'à la porte avant de revenir se poser sur son camarade. Il allait se fendre d'une remarque lorsqu'une voix froide interrompit le flot de ses pensées. Il sut qui c'était sans même le voir. La voix pénétrait tous les bâtiments avec une froideur intense et elle lui colla même un frisson désagréable. Shannon coula un regard vers Reuben en retendant son verre. Et brusquement... "Ma baguette !". Son arme sorcière venait de disparaître et l'irlandais s'était levé comme une pile en la cherchant alors que naturellement, elle n'était plus là. Il était donc comme un moldu, au milieu des mangemorts.

______________________________
Mad dog

and sometimes the mad dog bites

@okinnel.
@renegade
Revenir en haut Aller en bas
Natanaël A. Johansson

Natanaël A. Johansson


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 90
| AVATARS / CRÉDITS : Lee Pace - code signa (c) princessecapricieuse
| SANG : Pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui, plus jeune
| PATRONUS : Une roussette (le requin)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

INTRIGUE D'ETE | 1979 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 - Page 3 129196351Mar 27 Juil 2021 - 0:34

Main plaquée sur son épaule, Natanaël articula un juron silencieux. Suivant son propre conseil, il s'accroupit, attentif à tout trait de lumière qui aurait pu indiquer une nouvelle attaque. Son corps semblait répondre à des réflexes enfouis depuis si longtemps qu'il les pensait morts. Mais il avait plus l'habitude d'échapper à des balles qu'à des sorts. Autrement dit, le silence qui s'installait petit à petit n'était en rien rassurant. Il parvenait pourtant à garder son calme, au contraire du grand sorcier longiligne qu'il avait tiré par le col, quelques instants plus tôt. Ce dernier s'était agrippé à ses vêtements, demandait déjà s'ils allaient mourir. Que ce fut le cas ou non, Natanaël ne comptait pas attendre sans rien faire que le sort s'abatte sur lui. Partagé entre l'envie de détacher les doigts crispés sur sa cape, et la douleur qui pulsait sous sa main libre, il patienta assez longtemps pour que l'inconnu le relâche de lui-même - non sans sanglots, cela dit.

Sa panique aurait pu être communicative, mais non. Au contraire, Natanaël sentit ses mâchoires se crisper, son regard se durcir, comme s'il érigeait involontairement une barrière entre la terreur du sorcier et lui, pour mieux s'en protéger.
- Il sera temps de paniquer quand on sera attaqués, souffla-t-il, même si son épaule douloureuse suggérait que c'était déjà un peu le cas. Il préférait encore penser que c'était un maléfice qui avait fait échouer son propre sort. Car si c'était son corps qui commençait déjà à le lâcher, alors que tout transplanage vers Sainte-Mangouste était inenvisageable ... Inutile de faire des plans sur la comète. Fort à propos, de l'agitation en bas de leur terrasse attira son attention, et il jeta un coup d’œil prudent par-delà la balustrade. Inutile d'être un génie pour identifier la silhouette qui s'avançait en contre-bas, avec l'assurance de celui qui se sait en terrain conquis. Ses mots, si audibles qu'ils auraient pu être prononcés à l'oreille de chaque personne présente, ne réveillèrent en Natanaël qu'une indifférence froide. Qu'importaient les motivations ? Les responsables ? Les faits étaient là. Ce n'était pas le Ministère qui venait de voler leurs baguettes. Avec une moue désabusée, le professeur se rapprocha des sorciers bloqués avec lui sur la terrasse. L'attente promettait d'être longue.
Revenir en haut Aller en bas
Aurora Sinistra

Aurora Sinistra


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 208
| AVATARS / CRÉDITS : Zoe Kravitz ★ awona ∴·.✧·✫✩·✭·✶·✰·✮·★.·∴
| SANG : ★ Mêlétoilé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : il à récemment changé, passant d'une pièce étroite à un homme masqué aux orbites creuses
| PATRONUS : Un grand papillon de nuit, curieux spécimen entre ombre et lumière.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

INTRIGUE D'ETE | 1979 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 - Page 3 129196351Mar 27 Juil 2021 - 10:24

Le silence. Le silence lui manque. Aurora ne peut pas s’entendre penser. Les cris, pleurs et les bruits de pas de course dans le fond envahissent ses sens, comme la couleur rouge du sang d’Amelia, et la couleur bleue de ses pupilles effrayées. Aurora continue d’appliquer le soin avec délicatesse -et silence, encore, toujours-, malgré les paroles dérangeantes de sa meilleure amie. Perdre quelqu’un, ça voulait tout et rien dire, et pendant un instant inquiétant elle imagine Meredith perdue définitivement, à cause d’un mauvais sort… Jusqu’à ce qu'Amelia lui donne des précisions. Aurora se mordille la lèvre, le regard fuyant, absent. Mais c’était Meredith dont elles parlaient. La forte, indépendante Meredith. « Meredith apprend à être Auror. Elle sait quoi faire dans ce genre de… situation. » Son ton est faussement paisible. Quel genre de situation étais-ce, justement ? Une situation ou on perdait ses amis, ou on perdait sa tête, aussi. Aurora ne réalise pas encore, et c’est sans doute pour cela, plus que grâce à son flegme, qu’elle garde face. Et puis, Amelia est là… Heureusement, elle sait avec certitude que Svetlana n’était pas présente sur le Chemin de Traverse ce jour là. Raison supplémentaire de respirer, calmement. Jusqu’à ce qu’Amelia lui avoue s’être mise en danger pour elle. « Oh. Toi… » La jeune fille termine ses soins superficiels et pas très adroits, puis encadre le visage d’Aurora de ses deux mains un peu moites à cause de toutes ces émotions. « Tu aurais du essayer de fuir, pas foncer dans le tas comme une Gryffondor…Merci. » Aurora aussi, mais à la place, elle était restée figée, glacée comme la boisson abandonné sur le comptoir. Amelia était si brave, si forte, et Aurora l’admirait sincèrement et était touchée par cet acte pourtant fou… Mais l’idée de quitter l’abri relatif de ce lieu familier la répugne, et elle secoue légèrement la tête, peu convaincue… Elles étaient en sécurité, plus ou moins. Aurora aime à imaginer que tous ses soucis ne sont pas réels, que le Tsarducks forme une sorte de rempart dans sa vie, de boucle temporelle dans laquelle elle évolue tant qu'elle est derrière son comptoir, à servir les clients comme si rien d'étrange ou dramatique n'était jamais arrivé autour d'eux. Elle ne peux pas voir ce café comme un lieu dangereux, et ce même quand son amie se met à s’agiter à cause de la disparition de sa baguette. Elle prend ses mains entre les siennes et murmures des mots rassurants. Est-ce qu'un sorcier sans baguette était toujours un sorcier ? Bien sur que oui. Peut-être qu'elle lui parle d'Imani, des sorciers africains qui font de la magie sans baguette, du fait qu'elles la retrouveront. Peut-être qu'Aurora se met à murmurer un conte sorcier enfantin sur une petite fille qui a perdu sa baguette. Qu'on ne demande pas à Aurora Sinistra de faire preuve de bon sens quand le monde, la situation, n'en avait plus.

Sa petite histoire enfantine pour ramener Amelia dans un état plus serein est interrompu par une voix glaçante, qui s'entend, forte, au dessus du reste. Les prochains mots restent coincés dans sa gorge, pas parce qu'elle reconnaît celui qui parle -qu'elle ne peut pas voir d'où elle est, de toute façon- mais parce que soudain la porte d'entrée du Tsarbucks cogne contre le mur, ouverte avec violence.

HJ suite:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




INTRIGUE D'ETE | 1979 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE D'ETE | 1979 INTRIGUE D'ETE | 1979 - Page 3 129196351

Revenir en haut Aller en bas

INTRIGUE D'ETE | 1979

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les sujets de l'été
 :: 
Été 1979
-