Le nouveau design est installé ! Nous remercions chaleureusement l'Ecureuil pour son travail magnifique !
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

Partagez

[SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Aurora Sinistra

Aurora Sinistra


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 219
| AVATARS / CRÉDITS : Zoe Kravitz ★ squirrel o/ ∴·.✧·✫✩·✭·✶·✰·✮·★.·∴
| SANG : ★ Mêlétoilé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : il à récemment changé, passant d'une pièce étroite à un homme masqué aux orbites creuses
| PATRONUS : Un grand papillon de nuit, curieux spécimen entre ombre et lumière.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud Empty
MessageSujet: [SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud [SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud 129196351Mar 27 Juil 2021 - 10:42

siege in a castle on a cloud
Amelia & Aurora, 01/07/1979 1er jour attaque des Mangemorts, Chemin de Traverse

I know a place where no ones lost
I know a place where no one cries
Crying at all is not allowed
Not in my castle on a cloud

Suite directe de ce rp, jour de l'attaque, 01 juillet 1979

Sa petite histoire enfantine pour ramener Amelia dans un état plus serein est interrompu par une voix glaçante, qui s'entend, forte, au dessus du reste. Les prochains mots restent coincés dans sa gorge, pas parce qu'elle reconnaît celui qui parle -qu'elle ne peut pas voir d'où elle est, de toute façon- mais parce que soudain la porte d'entrée du Tsarbucks cogne contre le mur, ouverte avec violence.
Des cris retentissent de ceux qui peuvent voir ce qui se passe. Aurora se fige encore une fois, ses mains tenant encore celles de sa meilleure amie, sa baguette abandonnée sur le sol près de la trousse de secours. C'est avec de grands yeux horrifiés qu'elle à enfin un aperçu de ce qui se passe dans la réalité. Les sorciers tout de noir vêtus donne des ordres, baguettes levées, ordonnent qu'ils rendent leurs baguettes. Elle ne bouge pas, même lorsque l'un d'entre eux les trouve derrière leur cachette d'infortune. Même lorsqu'il emporte sa baguette d'un sort, et commence à se montrer agressif parce qu'elle celle d'Amelia ne suit pas... Puisqu'elle n'est pas présente. Aurora tente de la défendre, vraiment. Elle s'imagine dire "elle l'a perdue dans la pagaille, non, ce n'est pas une moldue, laissez la tranquille" mais les mots ne sortent pas même s'il menace de s'en prendre à Amelia, s'approche. Elle a froid, sueur étrangement glacée qui coule dans son dos, regard happé par les reflets argentés et arabesques artistiques du masque de métal. C'était si joli, pense-t-elle avec détachement, quelque chose d'aussi joli ne devrait pas lui faire peur.
Mais des exclamations colériques venant d'une voix qu'elle connaît bien les sauve.

« Vous n'avez pas le droit d'être là ! Les Aurors vont arriver et régler votre compte ! Alors laissez mes employés et clients tranquilles, sales Mangemorts ! » C'est son patron qui semble sans peur et s'avance vers ceux contre qui il hausse le ton. Aurora à l'impression de regarder une pièce de théâtre. Les couleurs tremblent, les voix semblent lointaines, sa peau est glacée. La serveuse, non, gamine automate assiste à la scène comme si elle n'était pas là. Lorsque le doloris fuse après que son patron tente de leur tenir tête et encourager les autres à se lever contre la tyrannie, comme il dit. Son cris. Leurs cris. (Il est possible qu'elle ait crié aussi. Elle ne sait pas.) Après qu'il soit entraîné à moitié conscient hors du Tsarducks par les Mangemorts et leurs terriblement beaux masques.
Son cri résonne encore dans sa tête alors qu'un silence de plomb retombe sur le café. Comme si même respirer risque de déchaîner une nouvelle tempête.

Silence. Enfin.

Aurora n'avait même pas réalisé qu'elle broyait les mains d'Amelia entre les sienne, mais doucement ses sens reviennent et elle réalise qu'elle se fait mal, tant elle serre. Elle relâche sa prise et avec une expression perdue se met à refermer la trousse de secours.

« Allons-y. » dit-elle d'une toute petite voix quasi étrangère. Le comptoir n'était pas un rempart. Ou s'il en avait été un, il était tombé, tout comme le faux sentiment de sécurité. Aurora se relève sur des jambes flageolantes en s'aidant de la fausse muraille. Elle doit s'y reprendre à deux fois avant d'y arriver. Elle tend ensuite sa main à Aurora, le regard plus fuyant que jamais, comme si elle n'osait plus le regarder dans les yeux.

code by FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 688
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /bambieeyes/magma signature
| SANG : Rouge sang


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de son père se réanimant et lui reprochant sa mort
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud Empty
MessageSujet: Re: [SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud [SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud 129196351Mar 27 Juil 2021 - 16:18

A croire qu'elles n'avaient pas le droit à un seul moment de répit. Après qu'elle ait découvert qu'il lui manquait sa baguette, Aurora se mit à raconter une histoire enfantine. Rien ne faisait sens dans toute cette situation et peut-être que le récit de sa meilleure amie était le plus cohérent. Mais à peine cette histoire fut commencée que des mangemorts pénétrèrent dans le tsarducks et attrapèrent les baguettes de tous. L'un d'eux s'agaça en constatant qu'il en manquait une et celui-ci s'approcha d'elles, si près qu'elles pouvaient toutes deux contempler les détails du masque qu'il portait. Curieusement, Amelia n'eut pas peur. Elle ne saurait dire ce qu'elle ressentit en cet instant. Une forme de courage qu'elle pensait inexistant. Elle serra les dents et accepta simplement qu'il s'agissait peut-être là d'un dénouement à sa courte vie. Qu'avait-elle accompli ? Rien. Absolument rien. Mais si c'était là sa fin, que cela en fut ainsi. Elle ne ferma les yeux, préférant regarder le mal que de l'éviter...

Mais tout à coup, les hurlements d'un homme parvint à ses oreilles et ordonna à leurs geôliers de partir et quitter son commerce. Il n'était pas difficile de deviner de qui il s'agissait. Amelia n'eut guère le temps de réagir. Tout se passa si vite. Les mangemorts attrapèrent le sorcier et le traînèrent vers l'extérieur. Pour l'exécuter sur la place publique ?  Probablement pour faire un exemple. La douleur qui commençait à courir le long de ses mains la ramena à Aurora. Cette dernière était terrifiée, choquée et manifestement prête à partir. Elle secoua la tête faiblement, si faiblement qu'elle doutait que ce geste puisse être visible à l’œil nu. “ Non. Pas de suite. ” Murmura-t-elle à son attention. Elle n'en connaissait pas encore les raisons, mais elles lui viendraient rapidement quand son cerveau se remettrait en marche. Elles ne pouvaient pas fuir à présent. Elles devraient être plus logiques que ça... Que ferait Edgar ? La question tourna en boucle dans sa tête. Merlin qu'elle aurait aimé qu'il soit là. Il saurait quoi faire. Il était après tout un auror parfaitement entraîné, l'un des meilleurs. Elle était prête à mettre sa baguette au feu... Même si sa baguette, elle ne l'avait plus maintenant. Elle laissa échapper un soupir. “ Nous ne pouvons pas partir comme ça. ” Souffla-t-elle à nouveau à Aurora. Elles n'avaient plus leur baguette mais peut-être que...

Il leur fallait un plan. Quelque chose. Même un début d'idée. “ Il y a un atelier de potions ici non ? ” Il lui semblait l'avoir lu quelque part ou entendu quand elle était assise à boire un thé en attendant la fin du service d'Aurora ou Remus. Il lui semblait en tout cas... Elle était à peu près certaine de se rappeler correctement. “ On pourrait emprunter des ingrédients... ou des potions ? ” Amelia n'était pas prête à assumer qu'elle allait voler. Mais dans de telles circonstances, en était-ce réellement un ? C'était une question de vie ou de mort, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Aurora Sinistra

Aurora Sinistra


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 219
| AVATARS / CRÉDITS : Zoe Kravitz ★ squirrel o/ ∴·.✧·✫✩·✭·✶·✰·✮·★.·∴
| SANG : ★ Mêlétoilé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : il à récemment changé, passant d'une pièce étroite à un homme masqué aux orbites creuses
| PATRONUS : Un grand papillon de nuit, curieux spécimen entre ombre et lumière.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud Empty
MessageSujet: Re: [SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud [SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud 129196351Ven 30 Juil 2021 - 10:54

siege in a castle on a cloud
Amelia & Aurora, Eté 1979 attaque des Mangemorts, Chemin de Traverse

Aurora ne comprend pas pourquoi Amelia refuse de partir. N'étais-ce pas son idée, à l'origine ? Elle ne comprenait plus grand chose, de toute manière. L'habituellement si paisible sorcière est choquée, brillant cerveau embourbé par un amas nébuleux d'émotions d'une sensibilité écorchée par la trop dure réalité. Elle attend sans rien dire qu'Amelia explicite ses pensées, sans lâcher la fameuse trousse de secours qu'elle serre comme s'il s'agissait d'un portoloin qui allait l'emmener loin de ce cauchemar.

N'étais-ce pas étrange ? Tout semblait si irréaliste. La situation n'avait pas de sens. La jeune sorcière cherche une solution à cette violente énigme. Pourquoi, pourquoi, pourquoi... A côté, les autres clients et quelques employés n'ont pas l'air moins perdus. Pour une fois, elle n'est pas seule à être en décalage avec son monde. Mais Aurora ne fait guère attention à eux. Elle pense à son patron, et à ce qui a bien pu lui arriver...

« Oui... Par là... » C'est avec un certain détachement (et sur le même ton bas qu'avait employé son amie) qu'elle tend vaguement la main vers la porte au fond à gauche, celle couverte d'une plaque avec un petit chaudron. Cette particularité du Tsarducks ne l'avait jamais vraiment concernée, Aurora était un peu trop tête en l'air pour être autorisée toute seule autour des chaudrons bouillonnants, selon son patron. Elle aurait du y penser par elle-même, mais c'est vrai que ça pouvait être utile... Très utile. Bizarrement la situation semblait inversée. C'était Amelia, qui avait toujours ma support la pression, qui gardait la tête froide... Et Aurora, l'incarnation de la tranquillité, qui restait les bras ballants. « Un sac. Oui, il nous faut un sac. » Elle ne fait pas attention à celui d'Amelia, abandonné sur le sol, ses pieds bougent déjà tout seuls pour l'emmener vers son casier. Elle a un moment de pause devant celui qui portait le nom du propriétaire du Tsarducks, avant d'ouvrir le sien -elle doit s'y reprendre plusieurs fois, encore- et d'attraper sac et veste. Comme si elle repartait du travail après une journée comme une autre...

Aurora retrouve Amelia dans l'atelier aux chaudrons, qui était vide, même si certains avaient encore du feu allumé. Sans un mot elle lui montre les emplacements des ingrédients, fioles et instruments de mesure et autres utilisés diverses que demandait l'art rigoureux des potions. Que de la seconde main, un peu abîmée par le temps et l'utilisation. Elle commence à fourrer des bocaux et sachets d'ingrédients dans sa sacoche déjà en partie remplie par ses effets personnels... « Tu crois qu'il est mort ? » murmure-t-elle finalement. Elle parlait évidemment de son patron. C'était comme si elle était restée bloquée sur la scène qui s'était passée plus tôt. « Je ne comprend pas. J'ai lu le ciel cette nuit... Et tout était positif. Les planètes étaient favorables, mon horoscope parlait d'une nouvelle rencontre renversante... » Littéralement renversante, semblait-il. Aurora avait plutôt espéré quelque chose comme un coup de foudre ou du moins de cœur, de quoi la distraire de sa lente mais réelle déprime... Pas une rencontre de Mangemort. « Il était beau. Son masque. » La voilà qui change encore de sujet, pas de sens, pas de logique, juste des pensées auroresques toutes mélangées. « Ses yeux étaient très sombres. »
code by FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 688
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /bambieeyes/magma signature
| SANG : Rouge sang


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de son père se réanimant et lui reprochant sa mort
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud Empty
MessageSujet: Re: [SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud [SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud 129196351Ven 30 Juil 2021 - 15:50

Juste quelques minutes plus tôt, Amelia avait voulu partir dans l'espoir insensé de s'échapper avec Aurora. Ainsi, son changement de comportements pouvait porter à confusion. Le raid des mangemorts sur le tsarducks avait changé la donne. L'effet de l'adrénaline peut-être. Ou alors, un moment de lucidité. Ce fut le désespoir et la témérité qui la firent venir jusqu'ici. Peut-être que la raison et la logique la pousserait en dehors, mais avec un plan. Un plan ficelé et relativement intelligent. Elle ne pouvait pas une nouvelle fois tenté sa chance. Surtout qu'à présent, il lui manquait son arme et bouclier : sa baguette magique. Elle devait réfléchir. Et son cerveau se mit en route, aussi bien que possible.

Ce fut alors qu'une information, pourtant capitale, lui revint en mémoire. Un élément d'une importance presque de vie ou de mort. Peut-être que les potions présentes dans l'atelier de l'établissement pourraient les sauver. Si seulement ! Il fallut à Aurora un temps d'adaptation. Mais cela ne lui semblait pas incohérent. De tels instants de détresse demandaient forcément quelques moments d'instropection pour reconnecter les neurones entre elles. Elle en savait quelque chose, Amelia, pour l'avoir vécu tellement de fois en une année à peine. Fallait-il réellement énumérer toutes les mésaventures qu'elle avait connu depuis l'été précédent ?

Elle fronça les sourcils en suivant le geste et le regard d'Aurora.  “ Evidemment... ” Murmura-t-elle en pinçant les lèvres. Evidemment la porte avec un chaudron dessus cachait l'atelier de potions... Pourquoi n'y avait-elle pas pensé auparavant ? Elle laissa les insultes et autres noms d'oiseaux de côté pour le moment. Il valait mieux remettre toutes ces joyeusetés à plus tard. Elle ne répondit pas quand Aurora affirma qu'il leur fallait un sac. Elle en avait un - même deux si on comptait celui qu'elle venait d'acheter - mais elle était bien trop choquée pour révéler les évidences. Elle regarda son amie se diriger vers une autre pièce et se leva à son tour, cette fois, pour rejoindre la salle qui l'intéressait. Elle découvrit alors nombre d'ingrédients - parfois un peu ramollis - et de potions contenus dans des fioles. Plus tard, Aurora revint vers elle avec un autre sac. Au moins, elles pourraient en apporter deux fois plus. Ce qui n'était pas négligeable, elle supposait. Elle ne dit rien durant un moment alors qu'elle attrapait quelques uns des objets pour lesquels elles étaient ici.

Elle releva la tête vers Aurora quand cette dernière reprit la parole pour lui poser une question... “ Je l'ignore... ” Murmura-t-elle pour toute réponse. Elle pensait pourtant qu'il était mort. Les mangemorts n'étaient pas des enfants de chœur et de cœur C'était ce qu'ils faisaient non ? Ils tuaient des gens. Mais elle ne jugea pas utile de partager cette théorie. “ Aurora... Peut-être que nous ne pouvons pas tout deviner ? Peut-être que nous ne devions pas savoir que ce serait une journée terrible. ” Elle était résolue... horriblement résolue, comme si elle ne croyait plus que son destin lui appartenait. “ Ce n'est pas ta faute... ” Elle essayait de la rassurer. Mais comment s'y prendre quand elle-même culpabilisait d'avoir perdue Meredith ? Comment on perdait un être humain... ? “ Aussi sombres que son âme. ” Trancha-t-elle alors que Aurora disait avoir plongé son regard dans celui du monstre qui les avait effrayé... “ Il parait que les yeux sont les fenêtres de l'âme. ” Et elle commençait à y croire...
Revenir en haut Aller en bas
Aurora Sinistra

Aurora Sinistra


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 219
| AVATARS / CRÉDITS : Zoe Kravitz ★ squirrel o/ ∴·.✧·✫✩·✭·✶·✰·✮·★.·∴
| SANG : ★ Mêlétoilé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : il à récemment changé, passant d'une pièce étroite à un homme masqué aux orbites creuses
| PATRONUS : Un grand papillon de nuit, curieux spécimen entre ombre et lumière.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud Empty
MessageSujet: Re: [SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud [SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud 129196351Sam 31 Juil 2021 - 13:21

siege in a castle on a cloud
Amelia & Aurora, Eté 1979 attaque des Mangemorts, Chemin de Traverse

Aurora perd un peu le fil, perdue dans ses pensées-souvenirs. Même si elle l’entend, je « je l’ignore » aux implications inquiétantes… Aurora ne se pensait pas particulièrement naïve, mais peut-être qu’elle l’était… Parce qu’au fond, elle se dit qu’elle le reverra forcément. Quand tout sera fini, loin derrière elles. Aurora n’a jamais douté en sa bonne étoile. Ni hier, ni aujourd’hui, ni demain. Alors elle enfonce le terrible pressentiment loin, très loin, car se mentir à soi-même est encore plus facile que de mentir à autrui…

…Aussi facile que de douter de tout ce qu’on connaissait, pensait connaître. De ses certitudes, parce que la journée s’était déroulée à l’opposé de ce qu’elle aurait dû être. Elle écoute Aurora d’une oreille distraite, en continuant de récupérer les ingrédients dans l’espoir un peu insensé que ça leur servirait. Mais après tout, lorsque le censé n’avait plus lieu d’être… Quel autre choix existait-il ? Aurora à une confiance aveugle en Amelia, et si celle-ci pense que c’est une bonne idée, elle va la suivre. Elle n’a jamais été très douée pour prendre des initiatives, mais suivre le mouvement est dans ses cordes. « Mais… alors, qu’est-ce qui nous différencie des êtres dénués de magie ? » Eux, qui ne pouvaient prédire le futur, jamais. Aurora croyait aux destins, aux messages cachés et à l’inéluctabilité… Elle croyait qu’ils étaient éphémères et que rien de définitivement mauvais pouvait arriver -et ce même après avoir vu sa meilleure amie perdre ses deux parents. Mais peut-être qu’elle avait tort.
Aurora n’avait jamais douté d’elle-même. Et pourtant, elle doute. Preuve qu’Amelia la connaissait mieux que personne, elle met le doigt et le mot sur ce qui la ronge. La culpabilité. Elle ouvre la bouche. Prête à répondre que c’était de sa faute. Mais les mots chavirent, le souffle se coupe. Elle était si peu courageuse, qu’elle n’ose même pas le dire à haute voix. Oh, si seulement Amelia savait, de quoi d’autre elle était coupable…

Le regard du Mangemort semblait aussi avoir marqué son amie. Aurora se tourne légèrement vers elle, et arrête momentanément sa tâche. « C’est la vérité. » Oui, elle connaissait cette expression... Les yeux sont les fenêtres de l'âme. La dernière fois qu'elle l'avait utilisée, cela s'était terminé en un baiser. Pourtant Aurora ne comptait pas embrasser Amelia, même si elle savait maintenant que le même genre qu'elle avait autant à offrir que l'opposé. Pourtant la citation la ramène dans un passé très lointain, un souvenir qu’elle chéri même s’il avait rendu les choses entre Barty et elle plus tendues… La citation la ramène aussi à s’interroger. Les yeux du Mangemorts étaient comme ceux d’un mort. « Mais est-ce la vérité qu’on veut croire ? La perception, influencée par nos sentiments sur l’instant ? Il est censé être humain, lui aussi. Pas un Cauchemar… » murmure-t-elle, songeuse et perdue, perdue, perdue….

Un cauchemar ! Voilà la solution ! Aurora, soudain, lâche son sac et se pince douloureusement l’avant-bras. Mais rien ne se passe. Elle ne se réveille pas. Son expression neutre, distante, s’écroule. Avec une inspiration un peu tremblante, la jeune fille baisse les bras et se blottit une nouvelle fois dans ceux de sa meilleure amie, son ancre, sa sœur…

« C’est réel… »

Elle ferme les yeux. Très fort. Ce n’était sûrement ni le moment ni le lieu pour faire ça mais… Aurora recherche le confort autant qu’elle tente de le donner.
code by FRIMELDA


Dernière édition par Aurora Sinistra le Mer 4 Aoû 2021 - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 688
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /bambieeyes/magma signature
| SANG : Rouge sang


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de son père se réanimant et lui reprochant sa mort
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud Empty
MessageSujet: Re: [SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud [SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud 129196351Dim 1 Aoû 2021 - 11:47

Il arrivait bien souvent que Aurora pose des questions auxquelles Amelia ne puisse répondre. Elle aurait, dans cette situation, possédé le diadème perdu de Serdaigle qui insufflait la sagesse à son porteur. Enfin, elle ne saurait pas dire si tel était réellement le cas puisque l'objet était par définition perdu. Alors, elle devait se contenter de sa raison à elle. Et avait-elle seulement une idée de quoi lui dire ? Elle était démunie face à une telle interrogation... “ Même la magie a des limites. ” Tenta-t-elle avec un sourire qui se voulait rassurant. Il y avait des règles à respecter, des lois naturelles qui faisaient qu'on ne pouvait pas faire telle ou telle chose. Par exemple, on ne pouvait pas créer de la nourriture de toute pièce. Elle s'en rappelait sur le moment. Sans réellement savoir pourquoi. Cela lui occupait l'esprit et le faisait fonctionner. Sans toutes ces informations qui lui revenaient peu à peu, où en serait-elle ? Elle resterait sûrement figée à espérer que quelqu'un vienne les sauver. Elle remerciait donc Merlin ou toute puissance supérieure - allez savoir quoi - de lui donner les ressources nécessaires pour survivre. Survivre. Quel beau mot !

A croire qu'il n'était jamais trop tard d'avoir un débat philosophique. Il n'y avait que Aurora pour lui demander de telles choses dans pareille situation. Et il n'y avait que Amelia pour lui répondre. Au moins, cela la forçait à réfléchir et se concentrer sur le réel. Si elle avait été seule, sans Aurora, sans quelqu'un pour l'ancrer dans cette réalité, elle serait restée derrière le comptoir, comme une idiote. Alors qu'elle attrapait une autre fiole, elle releva les yeux vers son amie et lui dit avec douceur - une douceur toute relative : “ La vérité ? Existe-t-il seulement une vérité ? Nous en avons tous une différente sur la même situation. ” Oh elle supposait que Vous savez qui et ses sbires se prenaient pour des sortes de héros, de chevaliers en armure éblouissante pour les sauver des impies, des raclures et monstres qui grouillaient dans la société sorcière. Elle les voyait comme une secte, une secte à laquelle elle ne voulait pas prendre part. Leur maitre était d'ailleurs bien trop terrifiant et menaçant à ses yeux. Tout sauf charismatique. Il ne prenait pas pour elle les aspects d'un leader en lequel elle croirait. Mais en quel candidat et chef croyait-elle réellement ?

Son regard se posa ensuite sur l'avant bras de son amie. Elle pinçait si fort que Amelia se demanda si elle ne perdait pas pied. C'était sûrement le cas. Elle n'eut guère besoin d'un  signe de plus pour comprendre. Ainsi, elle posa ses sacs sur le sol et se dirigea vers elle pour essayer de la rassurer, de la réconforter peut-être. Elle la prit dans ses bras tout d'abord. “ Tu n'as pas à avoir peur. Je suis là. Tu n'es pas seule. ” Lui souffla-t-elle. Elle-même n'était pas rassurée. Avec tous ces hommes qui se baladaient sur le chemin de traverse, armés jusqu'aux dents, alors qu'eux étaient sans défense, il était impossible de l'être totalement. Elle se détacha ensuite de sa meilleure amie pour ajouter : “ Je fais le serment, sur tout ce qui m'est cher, que je ne te laisserai pas seule. Jamais. ” Elle préférait mourir avant que ça n'arrive. Evidemment, il y avait une part de culpabilité dans ces paroles. Une culpabilité provoquée par un passé pas si lointain... Elle ne ferait pas deux fois la même erreur. “ Nous sommes plus fortes à deux. ” C'était une vérité. Leur vérité. Cela avait toujours été le cas pour elle. Elle avait toujours cru qu'elle était plus courageuse et plus forte lorsqu'elle se trouvait en compagnie de Aurora alors qu'elle se sentait si petite lorsque Edgar promettait de la protéger et de prendre soin d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Aurora Sinistra

Aurora Sinistra


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 219
| AVATARS / CRÉDITS : Zoe Kravitz ★ squirrel o/ ∴·.✧·✫✩·✭·✶·✰·✮·★.·∴
| SANG : ★ Mêlétoilé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : il à récemment changé, passant d'une pièce étroite à un homme masqué aux orbites creuses
| PATRONUS : Un grand papillon de nuit, curieux spécimen entre ombre et lumière.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud Empty
MessageSujet: Re: [SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud [SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud 129196351Ven 6 Aoû 2021 - 10:26

siege in a castle on a cloud
Amelia & Aurora, 01/07/1979 attaque des Mangemorts, Chemin de Traverse

La magie, c’était vrai, ne résolvait pas tous les problèmes… Comme les êtres humains, elle avait des limites, des contraintes, ce qu’on oubliait trop souvent quand, comme Aurora, on vivait la moitié de son temps dans son propre esprit ou tout était possible, et de l’autre dans les calculs et l’étude de la galaxie qui là aussi défiai l'impossible et toutes les lois de physique… Ce sans doute pourquoi elle prend un air confus au rappel d’Amelia sur ces lois de la magie qu’elles avaient tant potassées à Poudlard… ça semblait lointain, soudain, Poudlard. Les beaux souvenirs du shopping avec son père ou sa mère avant la rentrée, des sorties entre amies et des glaces citrouilles-cactus…. Ils étaient remplacés par ceux de ce jour funeste et irréel.

Aurora ne saurait suffisamment remercier Amelia pour jouer le jeu de ses questions quasi philosophiques et encore une fois bien mal placées dans la situation actuelle. Du moins, si elle se rendait compte de cela. Du fait que peut-être répondre les aidaient tout autant toutes les deux. Que débattre sur le bien, le mal et la vérité leur rappelait qu’elles étaient juste deux filles normales dans une situation anormale. « Il existe au moins la vérité scientifique… Les calculs et les formules.» Ces même calculs qu’elle avait utilisé, parfois, pour distraire Amelia lorsqu’elles étaient encore élèves à Poudlard, lorsque son amie angoissait démesurément avant les examens. Compter les nuages-moutons, compter les taches de rousseur ou résoudre des problèmes… Peut-être que ça leur servirait encore, qui sait.

Aurora entendait souvent qu’elle n’était pas comme les autres, et ce depuis qu’elle était toute petite. C’était reconnu autant par ceux qui la connaissaient que ceux qui ne la croisait que de loin… Pourtant, en ce moment, elle réagissait comme tout le monde. Elle avait peur, elle était perdue, elle n’avait pas la moindre dose d’héroïsme dans ses os. La douleur dans son bras ne fait rien pour la réveiller. Le cauchemar est réel, tangible, aussi tangible que le corps de sa meilleure amie dans ses bras, que le souffle près de son oreille, musique rassurante. Aurora inspire et expire lentement tout en laissant la plus courageuse du lot parler…

…Et étrangement, ça fonctionne. Un peu. Aurora n’avait jamais été comme ça, débordée physiquement par ses émotions ou ses peurs. Elle était prise de cours, parce que ça ne lui ressemblait en rien, c’était comme si elle était une personne entièrement différente. Ce qui était impossible, elle était certaine à cent pourcent de toujours être elle-même, elle n’avait été percutée par aucun sort non identifié qui pourrait avoir ce genre d’effets.

Elle repousse les larmes, renforce la digue lorsque la vague de panique recule. Aurora est touchée par ce que lui jure Amelia, même si leur amitié ne nécessitait pas forcément de mots et de promesses, stade déjà passé depuis très longtemps. Elle avait confiance en elle.
Mais peut-être était-ce Amelia qui ne devrait pas avoir confiance...

« Un plus un fait deux.» répond-elle avec une voix beaucoup plus calme, en serrant les mains de son amie. Comme un assentiment de cette déclaration de force à deux. Ses propres mains continuent de légèrement tremblées, sous la force, peut-être, de la conviction d'Amelia, qui comme l'éclat d'une étoile la guide dans la bonne direction. « Amelia plus Aurora fait duo gagnant.» Et énigmes résolues, et éclats de rire, et secrets partagés… Et survie. « Merci... Mais... » Un soupir, et elle se recule un peu plus, s'arrachant à toute la rassurance que lui apportait la proximité d'Amelia. Soudain le poids de sa culpabilité lui semble impossible à supporter. Aurora, habituellement si douée pour garder son jardin secret... N'a plus envie de mentir, même par omission, à Amelia. Peut-être parce qu'elle avait vraiment cru que c'était la fin, plus tôt, yeux dans les yeux avec le sorcier masqué au regard de trou noir. « ...mais je ne sais pas si j'en suis digne... Amelia, j'ai quelque chose à te révéler.  » Comment dire ? Comment faire ? Elle a peur, peur de sa réaction, peut-être même plus que de ce qui les attend dehors. Mais elles avaient parlées de vérité, et de serments de loyauté. « J'ai été témoin du meurtre de ta mère. Je fermais le Tsarducks. J'ai tout entendu. » Sa voix est basse, à peine un murmure... Aurora n'ose pas regarder son amie en face, elle évite son regard, évite de l'affronter. « Mais je suis restée terrée à l'abri sans tenter de l'aider. Et à cause de ma couardise elle- » Elle est morte. Mais elle n'arrive pas à le dire à haute voix. « Je veux te protéger et... être une bonne amie. Je veux dire que je jure sur tous les astres du ciel et de la terre que je ne te laisserais pas seule... Mais la vérité c'est que je ne sais pas si je te ferais défaut comme je l'ai fait pour ta mère. » Aurora savait qu'elle n'était pas courageuse. Qu'elle n'était rien qu'une fille qui n'avait pas envie de mourir avant d'avoir vraiment vécu. Qu'elle avait déjà très mal réagit dans une situation ou, peut-être, elle aurait pu sauver quelqu'un. Avec la mère d'Aurora ou, toute à l'heure, avec son patron.
Alors Aurora révèle ce qu'elle s'était jurée de garder jusque dans sa tombe. Parce que Amelia avait le droit de savoir dans quoi elle s'engageait... Avec qui.
code by FRIMELDA


Dernière édition par Aurora Sinistra le Sam 16 Oct 2021 - 14:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 688
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /bambieeyes/magma signature
| SANG : Rouge sang


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de son père se réanimant et lui reprochant sa mort
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud Empty
MessageSujet: Re: [SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud [SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud 129196351Dim 8 Aoû 2021 - 11:14

La magie avait toujours eu une place essentielle dans la vie d'Amelia. Elle avait grandi avec. Son père utilisant le réseau de cheminées pour aller au ministère. Les photos animées. Le feu sous la casserole s'allumant d'un coup de baguette. Les pièces s'illuminant quand on approchait. Tant de choses qui avaient ponctué sa vie depuis sa plus tendre enfance, du plus loin qu'elle ne s'en souvienne. Elle n'avait jamais vécu sans magie. Elle ignorait ce que serait sa vie sans sa baguette. A ce moment-là, alors qu'elles prenaient les potions et autres ingrédients, elles avaient un petit aperçu. Elles ne pouvaient pas amener les objets à elles. Elles devaient se déplacer pour les prendre. Quelle étrange sensation de devoir se lever, remplir un sac sans la possibilité d'attraper sa baguette. La voix d'Aurora et ses questions permettaient à Amelia de ne pas paniquer. Et il fallait supposer que ses réponses aidaient également la jeune astronome en herbe.  “ Oui. La vérité scientifique est la plus fiable. ” Plus fiable que celle des êtres humains sans nul doute. La preuve en était la présence des mangemorts sur le chemin de traverse et leur violence envers des gens qu'ils ne connaissaient guère. Le discours de leur maitre n'avait pas été rassurant.

L'amitié de Aurora et Amelia n'avait pas réellement besoin de définition, car les mots n'existaient guère pour la décrire. Elle allait au delà du bien ou du mal, égalant la relation que pouvaient entretenir deux jumelles. Fusionnelles, liées par le cœur et non le sang, quasi fraternelles. Il n'y avait probablement rien qui puisse heurter la solidité de leur lien. Ou peut-être que si. La culpabilité d'Aurora. Celle que Amelia connaissait bien. Celle qui vous torturait l'âme et pompait toute émotion au point il ne restait plus que noirceur et haine. De la haine, pas pour les autres. Mais pour soi-même. Peut-être qu'Aurora n'en était pas encore arrivée là, mais elle avait un gros morceau à déballer. Même avec toute la compassion du monde en face, il était difficile d'en parler. Amelia en savait quelque chose, car elle-même n'avait pas extériorisé sa propre culpabilité. Pas entièrement.

Elle fut très surprise et choquée, mais pas en colère, ni même déçue. Son visage passa par de nombreuses expressions et couleurs, du moins elle le présumait. Elle ne sut quoi dire. Elle essayait d'intégrer cette révélation, cette phrase "J'ai tout entendu". Tout entendu, qu'elle se répéta inlassablement... Les cris de sa mère ? Quand Aurora reprit la parole, elle essaya de se concentrer à nouveau. Et elle y parvint tant bien que mal. Car, vous voyez, Aurora était son ancre. Elle ne pouvait pas s'autoriser à perdre pied. Et son ancre, eh bien, elle n'allait pas bien. Pas bien du tout. Elle était comme une fleur en train de dépérir par le manque de pluie ou de soleil. Ou comme une étoile qui s'éteignait et dont la lumière d'habitude si éclatante parvenait que très difficilement sur terre. Les phrases traversaient difficilement la barrière de ses lèvres, l'une d'elle demeura en suspens, trop difficile à prononcer, trop difficile à entendre. Elle en connaissait la fin. Evidemment.  Elle-même avait pensé la même chose à propos de son père. La suite n'était pas plus brillante. Il y avait un ensemble de honte, de désespoir mais aussi de volonté de faire mieux. Mais Amelia ne répondit pas de suite.

Il lui fallut une bonne minute pour assimiler tous ces renseignements. Elle la regarda, de ses grands yeux bleus presque vides. Ses lèvres remuèrent une fois, puis deux. Et au bout de la troisième fois, des larmes se formèrent dans ses yeux, pas pour sa mère, mais pour ce qu'elle avait manqué, pour ce qu'elle avait été incapable de constater ce qui était pourtant en vérité devant elle. “ Oh Aurora. Je suis si désolée. Je n'ai rien vu, rien soupçonné. ” Et quel égoïsme. Elle avait été si concentrée sur sa propre douleur, sa propre culpabilité, qu'elle n'avait pas vu ce qui était sous son nez. Elle l'étreignit donc avec toute la force du monde. Pour se faire pardonner et la rassurer aussi. Un mélange des deux bien évidemment. Elle se détacha doucement d'elle et effaça les larmes d'un revers de la main. “ Je t'aurais perdue aussi si tu y avais été. Ce n'est pas ta faute. Rien de tout ceci est ta faute. ” Elle marqua une pause plus ou moins volontairement. Elle n'était pas certaine de ce qu'elle dirait. Elle prit une inspiration et sûrement une deuxième. Car tout ceci - la prise en otage, les violences, la révélation d'Aurora - était difficile à encaisser. “ Il y a différences formes de courage, tu sais ? Il en faut pour m'avoir dit ça. Tu es courageuse et tu peux l'être bien plus encore. ” Il paraissait que le courage se révélait toujours dans les pires moments. C'était vrai ici. Dans le cas d'Aurora. “ J'y crois. J'y crois dur comme fer.


Revenir en haut Aller en bas
Aurora Sinistra

Aurora Sinistra


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 219
| AVATARS / CRÉDITS : Zoe Kravitz ★ squirrel o/ ∴·.✧·✫✩·✭·✶·✰·✮·★.·∴
| SANG : ★ Mêlétoilé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : il à récemment changé, passant d'une pièce étroite à un homme masqué aux orbites creuses
| PATRONUS : Un grand papillon de nuit, curieux spécimen entre ombre et lumière.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud Empty
MessageSujet: Re: [SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud [SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud 129196351Sam 6 Nov 2021 - 13:54

siege in a castle on a cloud
Amelia & Aurora, 01/07/1979 attaque des Mangemorts, Chemin de Traverse

Bien qu’Aurora n’ait pas l’air d’être une personne très logique… Elle répondait aux lois de la physique (comme presque tous les êtres humains, à quelques rares exceptions, tel que Nicolas Flamel). Les suivait, involontairement ou non ; elle n’était ni une exception, ni une anomalie. C’était facile à oublier, vu son comportement, mais elle était une scientifique de bout en bout -saupoudrée d’une bonne dose de poussière d’artiste. Pour autant, face à cette situation de crise… Elle était démunie. Juste une fille, à peine une femme ; une sorcière pas du tout parée à affronter les dangers réels, les dangers terrestres du moins. Elle s’imaginait plonger la tête la première dans l’univers sans fond, mais était terrorisée à l’idée de simplement mettre les pieds dans la rue. Ironie du sortilège, sans doute.
Mais elle n’était pas seule. Elle avait la loyale, brave Amelia… L’aurait-elle encore, son soutient, lorsque la vérité aurait éclaté ? Alors même qu’elle avoue son plus grand, plus terrible secret, Aurora est quasi certaine que sa confession aboutira à un rejet. Parce que derrière ses œillères, elle ne voit que l’acte manqué, que la couardise absolue dont elle avait fait preuve. Ça la bouffe, Aurora, doucement, inexorablement, tel une infection invisible qui se répand, insidieuse et pourtant réelle ; chancre coloré venu d’une contrée lointaine, peut-être même d’une autre planète, sans remèdes ni baumes apaisants.  Ça lui pèse, infiniment plus lourd qu’une plume mesurant le juste et le mauvais, balance brisée, à ce stade, par le poids toujours plus grand, jours après jours. Alors qu’elle parle, ses mots soigneusement pesés qui appuient sur le verrou du secret, Aurora ne demande pas le pardon, ni l’absolution. Absolument pas. Elle ne pense pas en être digne, de toute façon. Sa dignité s’est noyée au fond de l’abîmes de ses doutes. Et c’est seulement maintenant, alors qu’elle se confesse, qu’elle réalise que les mensonges qui se sont trop longtemps tenus entre elle et sa meilleure amie étaient peut-être plus complexes qu’elle ne le pensait. Qu’elle se mentait elle-même, aussi, en disant qu’elle allait bien, ou du moins qu’elle allait, tout simplement. Que se perdre dans ses pensées, se laisser distraire par Galaad, se préoccuper de l’école, ses notes catastrophiques… ça n’était pas une distraction volontaire, pour ne pas penser à ce qui était arrivé.  

Le silence ne l’avait jamais dérangée, au contraire. Mais celui qui suit… L’angoisse - drôle de compagne avec qui elle se familiarisait difficilement - étreint son palpitant. Aurora continue d’éviter de la regarder. Elle a peur. Pour la première fois de sa vie, ne pas savoir ce qui l’attend demain est un fardeau. Pour la première fois de sa vie, Aurora craint pour sa vie, et celle de ceux qui lui sont cher… ça change sa perspective enfumée du monde. Elle est si troublée, Aurora, qu’elle ne fait pas le sens de ce qu’elle entend. Qui était désolé de quoi, qui étreignait qui… Elle est rendue muette, face à son amie. Retournement de situation, Aurora ne comprend pas, pourquoi, pourquoi ? Amelia n’a pas de raison d’être désolée. C’est plutôt le contraire. L’étreinte est presque douloureuse, l’astrologue au nord perdu et aux bras ballants réalise seulement maintenant, que sa bonne étoile tout du long était plus proche qu’elle ne le pensait. Pas intouchable mais tangible, sous forme humaine. Cette étoile elle peut la regarder, lui parler, entendre ses régimes… Cette bonne étoile s’appelle Amelia Bones, et elle en pleure, Aurora.

L'absolue confiance qu’Amelia avait en elle était plus puissante que toutes les formes de magie. Elle s’engouffre dans son cœur fissuré par le poids des non-dits mensongers et de la lourde culpabilité. Pas qu’elle regrette d’avoir mentit aussi longtemps… Ce serait plutôt le contraire. Si Aurora avait quelques secondes pour penser, elle s’en voudrait d’avoir imposé cette vérité à son amie. Parce qu’en lui mentant par omission, selon la drôle de sorcière, elle la préservait de souffrances inutiles. La vérité n’était pas toujours bonne à entendre. Aurora, par exemple, aurait préféré continuer de croire qu’elle était en plein rêve cauchemardesques, ça aurait été plus facile d’y évoluer.

« Tu parles de courage mais… Regardes toi… » Elle pose délicatement ses mains glacées – sang pétrifié – sur les joues de la blonde. « Tu es la plus étrange et brave créature qui ait jamais respiré l’oxygène de cette terre. » Pas d’exagération, selon Aurora. Après tout ce que son amie avait vécu… Surmonté… Elle était là, et elle tentait de la rassurer, elle, malgré ce qu’elle avait dit. C’était à la fois incompréhensible et évident. Le cœur d’Aurora se gonfle d’affection et de soulagement, comme un ballon coloré qui peut enfin recommencer à flotter. « Je crois… Non… Je ne crois pas par le fer ni par la terre. Mais je crois… » Ajoute-t-elle avec un regard quelque peu vitreux, lointain. Le fer peut être fondu, tordu… Aurora se fiait plus en l’intangible. Et en l’humain. Et en Aurora, surtout. Elle tend son petit doigt, comme une enfant, pour une promesse du petit doigt plus symbolique que tous les serments inviolables du monde : « …que tous les sortilèges du monde ne pourront pas nous séparer. »

Aurora ne se sent pas plus courageuse parce que c’est ce qu’Amelia lui a dit… Mais elle se sentirait presque prête à avancer, enfin. Ou du moins prête à suivre.
code by FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 688
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /bambieeyes/magma signature
| SANG : Rouge sang


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de son père se réanimant et lui reprochant sa mort
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud Empty
MessageSujet: Re: [SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud [SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud 129196351Jeu 16 Déc 2021 - 17:03

Si Amelia était la bonne étoile, Aurora représentait la lune. L’astre de la nuit dégageait toujours une lueur, une lumière dans l’obscurité, parfois faible, presque invisible, et plus souvent brillante. Il ne réchauffait pas la peau, mais donnait aux âmes vagabondes une destination et parfois de l’espoir. Dans l’horreur de cet été qui débutait de la pire des façons, Aurora était cette lune pour Amelia. Elle lui permettait de conserver le peu de raison qui transperçait encore son cœur. Où en serait-elle si l’organe battant dans sa poitrine n’avait pas hurlé de toutes ses forces le nom de sa meilleure amie ? Morte ? Perdue entre les cris et les sorts. Elle avait vu la confusion, l’avait vécue même. Et il ne faisait aucun doute que si Aurora n’avait pas été son ancre, elle ne se serait pas réfugiée ici. Elle s’imaginait très bien en pleine crise de panique, à genoux devant un mangemort, voire plusieurs. Les vendeuses avaient essayé de la retenir, mais en vain. Quelle sorcière serait assez insensée pour traverser la foule terrifiée pour retrouver une personne qu’elle ignorait encore en vie ? Cela n’avait été qu’un coup de chance au final qu’elle puisse retourner près d’elle. Et après tout cela, elles étaient réunies, cherchant des réponses à leurs question, empruntant – c’était mieux pour sa conscience que le terme pourtant plus vrai encore « voler – des ingrédients de potions ou d’autres choses. Dans leur quête presque à l’aveugle d’objets, Aurora finit par lui avouer un lourd secret, un terrible secret qui la bouffait depuis si longtemps. Et ce fut le choc, la culpabilité, les larmes et les excuses. Prise dans le tourment de ses propres émotions, Amelia avait bien été incapable de percevoir la détresse de sa meilleure amie, de sa sœur de coeur. Elle n’avait pas su voir le mensonge derrière les sourires, l’apparence indifférence de son amie… Son flegme pourtant si britannique et si Aurorarien… D’habitude, Amelia voyait les signes. Elle comprenait qu’un problème se posait sans forcément en deviner l’origine. Elle était forte de l’expérience, celle qui découlait des connaissances qu’on avait d’une personne, celles qu’on obtenait au fil du temps, au fil des discussions et des moments passés ensemble. Si l’astronome en herbe pouvait paraître déconnectée du réel quelques fois, elle n’en était pas moins un être humain douée de sentiments. Elle connaissait aussi bien la peur que les remords. Et les remords, elle les exprimait comme elle le pouvait, à demi-mots, de manière maladroite peut-être, toujours à sa façon, si poétique et réelle à la fois.

Les deux amies avaient laissé des sentiments implosés, des sentiments inavoués qui n’auraient peut-être pas sa place en temps de guerre… et pourtant aux yeux d’Amelia, ils étaient parfaitement adéquats. Il valait mieux que sa douce Aurora ait fini par crever l’abcès pour avancer. La plus étrange et brave des créatures, c’était un compliment qu’on entendait pas tous les jours. Et pourtant, il faisait du bien, à Amelia en tout cas. Car ceux de sa sœur étaient toujours uniques et sincères. Et elle les chérissait. “ Ne crois pas que ma bravoure aurait une quelconque existence si tu n’avais pas été là. Tu es ma lune dans mon bout de ciel sombre. Je suis prête à braver tos ces dangers parce que tu es là. Cela n’aurait aucun sens sans toi. ” Elle avait toujours eu la sensation qu’elle puisait sa force auprès de sa famille et ses amis. Ses parents avaient été la pierre angulaire de son existence, voilà pourquoi elle avait tant sombré l’année passé après leur décès. Pour qu’une maison soit une maison, elle avait besoin d’un pilier, de murs et d’une toiture. Aurora était à ce moment tout à la fois, car elle n’avait personne d’autre sur lequel se reposer et demander courage et force. Évidemment, elle espérait retrouver tous les autres êtres chers à son coeur : ses frères, Remus, Soyle. Il ne faisait aucun doute que leur souvenirs lui permettrait de s’évader, d’imaginer un monde où Aurora et elle seraient libres. Mais dans l’instant présent, elle savait que seule, elle n’était pas grand-chose, tout particulièrement sans sa baguette. Elles n’en avaient peut-être pas l’air, mais toutes deux étaient de sacrées têtes dans leurs domaines et se complétaient parfaitement. C’était sûrement ce qui faisait la force de leur amitié.Elles s’acceptaient l’une l’autre sans chercher à se changer, sans espérer modifier les opinions et les personnalités de l’autre. Elles étaient simplement amies. Liées par le cœur et l’esprit. Ce petit geste qu’Aurora fit du doigt n’était qu’un symbole, mais il donnait du tangible à une vérité que les deux anciennes serdaigles avaient déjà été confrontées par le passé. “ Jamais l’une sans l’autre. ” Murmura-t-elle comme pour sceller ce serment qu’elles se faisaient. Avec un sourire, elle lia son doigt au lien : “ Je souhaite bien du courage à celui ou celle qui oserait vouloir nous séparer. ” Oh elles n’étaient pas forcément des combattantes, mais elles étaient solides et loyales. Elles tiendraient même face aux intempéries. Pas téméraires, mais résilientes… 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




[SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud Empty
MessageSujet: Re: [SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud [SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud 129196351

Revenir en haut Aller en bas

[SUJET INTRIGUE D'ETE] siege in a castle on a cloud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [SUJET INTRIGUE D'ETE] All die young ▬ Amelia
» L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE
» [SUJET COMMUN INTRIGUE] Là où les âmes n'ont plus à errer
» ◮ INTRIGUE ESTIVALE — Changement de décor et intrigue
» ◮ INTRIGUE ESTIVALE — Le déroulement de l'intrigue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Balade à Londres :: Le chemin de traverse-