Le nouveau design est installé ! Nous remercions chaleureusement l'Ecureuil pour son travail magnifique !
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment : -47%
La carte Fnac+ à 7.99€ pour 1 an
Voir le deal
7.99 €

Partagez

Il n'y a pas de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat! - Gauwain Robards – Re-Up / MAJ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Anonymous

Invité

Invité


Il n'y a pas de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat! - Gauwain Robards – Re-Up / MAJ  Empty
MessageSujet: Il n'y a pas de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat! - Gauwain Robards – Re-Up / MAJ Il n'y a pas de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat! - Gauwain Robards – Re-Up / MAJ  129196351Mar 10 Aoû 2021 - 23:25


ϟ la fiche de recensement




NOM – Robards – Un nom de famille venant des mots vieil allemand "hrod" et "behrt", qui signifient "gloire" et "brillant".
PRENOMS - Gauwain
DATE DE NAISSANCE - 27/12/1959
AGE – 19 ans
VILLE D'ORIGINE - Londres, Royaume-Uni
SANG - sang mêlé (bien que son père ait oeuvré pour faire reconnaître leur famille comme sang-pure, il a été à plusieurs reprises débouté)
ANCIENNE MAISON A POUDLARD – Serpie, surtout pour son ambition, sa détermination, et sa capacité à s'arranger avec certaines règles
ORIENTATION - côté du bien, baby



ϟ votre caractère
.
.



En termes de caractère pur, Gauwain reste Gauwain, mais les expériences vécues ces derniers mois ont influencé son caractère.

En bon capricorne, il est déterminé, et couplé à un sens de l'Ambition tout serpentard, cela lui donne une force mentale grâce à laquelle, malgré ses débuts compliqués, il ne doute plus qu'il deviendra, aux côtés de Meredith, un des couples d'Aurors les plus efficaces de sa génération. Il s'efforce donc d'exceller dans ses études et ne ménage pas sa peine pour cela. Entrecoupées de pauses avec son Hermine, ses journées commencent aux aurores par du sport, se poursuivent par des journées de 7 à 8 heures de cours ou de TD, et s'achèvent par des séances de travail associatif ou personnel.  En ajoutant l'organisation d'événements pour le BDE de l'EMS. Autant dire que sa bonne résistance physique est essentielle pour survivre à ce rythme intensif, de même que son naturel travailleur et posé.

Peu enclin au stress jusqu'à présent, il lui reste un petit souvenir psychologique d'avoir failli échouer à intégrer la formation d'excellence qu'il visait : ce moment a été une claque, dont il a peu parlé et dont il a internalisé la honte. De fait, elle reste à le hanter : s'il a l'impression que des supérieurs hiérarchiques pourraient le remettre en question, il peut vite se crisper, montrer une tension et de la nervosité. Il ne s'en guérira qu'en faisant ses preuves et en étant reconnu pour ses compétences au fil des années. Ainsi, il reste encore à Gauwain bien des choses à apprendre, de l'expérience à acquérir, cependant, il a bien constaté des signes encourageants : il s'est découvert excellent dans l'action. Dans ces moments, plus de doute, juste de l'efficacité, comme si tout son esprit et son corps devenaient une machine en mode automatique.

Elevé dans un contexte de petite ville galloise, dans un milieu campagnard, il a un caractère et des manières simples, est relativement bienveillant tout en étant loin d'apprécier tout le monde. Sans provoquer, il ne se privera pas d'émettre un jugement parfois cassant (sans le crier sur tous les toits toutefois) envers des individus à la masse, agressifs, extrémistes ou hautains. Il préfère l'indifférence à l'hypocrisie, déteste les ronds de jambe, la politesse factice et préfère l'efficacité aux manigances ras-des-pâquerettes. S'il intrigue, fait jouer son réseau ou s'il abuse de privilèges, c'est dans un but qu'il juge noble, et non pour nourrir son ego (il n'en développera aucun remords). Toujours en tant que membre de la Team de Salazar, il a un certain honneur : il est prêt à des concessions, certes, et entend bien obéir à la hiérarchie, qu'il respecte instinctivement. Mais, face à des attaques gratuites, il ne laisse pas passer n'importe quoi, ni venant de sang-purs ni de sa belle-mère. A Poudlard, il passait son chemin en silence, pour éviter de se mettre en difficulté sur le long terme, mais à présent.... Craignez les réponses de l'Ours. D'autant que lorsqu'il est mal léché, il ne fera aucun effort pour plaire, s'il estime que son interlocuteur ne le mérite pas, se bornant au minimum, et répliquant en cas d'agression directe.

Très protecteur envers ses êtres chers, Gauwain est un ami qui répondra présent en cas de coup dur et se préoccupera de la sécurité de ses proches. Pourtant, ce trait de caractère peut facilement faire de lui un garçon territorial et aisément jaloux, vis à vis de sa petite amie : cette dernière a un naturel comparable, sans que cela leur pose de problème au quotidien. Peut-être parce que ces jalousies sont avant tout l'expression d'un lien intense, et que l'un et l'autre le comprennent comme tel. Car oui, il aime sa compagne, dans toutes ses facettes.

Aspirant à un modèle de couple stable, il veut bâtir un foyer, sans pour autant chercher à reproduire totalement le modèle traditionnel offert par ses parents, dont il perçoit de plus en plus les aspects moins reluisants. Ainsi, Gauwain veut s'efforcer d'être pour Meredith le petit ami idéal et bientôt l'époux parfait, et cela l'amène à se transcender et mûrir. Pour toujours être celui avec lequel on se tient pour construire quelque chose à deux, un ami autant qu'un partenaire, ainsi qu'un amant qui saura la combler et lui offrir toute son endurance (les deux jeunes gens partageant une sexualité riche et flamboyante, comme autant d'occasions d'affirmer et d'explorer leur lien).

Cela entraîne aussi qu'il veut être à la hauteur dans sa masculinité, correspondre à ce qu'on attend d'un homme, tant pour son père, pour Meredith ou pour lui-même. Qu'est-ce que ça implique ? Dans l'ordre, une certaine discipline (sport tous les matins), une force morale (pouvoir être un appui solide si sa compagne en a besoin), le contrôle de ses sentiments (ne JAMAIS pleurer, se montrer digne). En conséquence de quoi, il se sent à l'aise dans les atmosphères de mecs, et ne sera pas du genre à s'incruster dans les moments « entre filles » programmés par sa petite amie, au contraire. Tous ces standards constituent une forme de pression auquel il se plie volontairement ; comme pour l'instant, il réussit à relever le challenge, il n'en développe pas de difficultés outre-mesure.

Pouvant paraître (trop) sérieux aux yeux des fêtards, il préférera toujours partager une bonne bière dans un pub, à une fête débridée où on consomme on ne sait quoi de débilement dangereux, ou encore à une sauterie trop guindée où il faudrait discourir des heures sur des futilités. Tout ceci étant dit, on pourrait le penser coincé... Mais avec ses amis, et surtout avec Meredith, il s'autorise à dévoiler d'autres aspects de sa personnalité. A montrer un humour fin, à rire de lui-même, à flirter et titiller, à se détendre et à profiter de la vie et d'un bonheur facile. Surtout, il laisse Meredith prendre le contrôle, joue avec les limites : il a découvert avec elle qu'il adorait cet aspect dominant chez la jeune femme. Elle sort les griffes, au sens propre comme au figuré, et c'est une des raisons pour lesquelles il l'aime et la désire, passionnément. Avec elle, il se montrera attentionné, fougueux, romantique, et sera prêt à beaucoup d'efforts.

Parce qu'elle est sa moitié. Sa partie manquante.


ϟ Ce qu'il faut savoir sur vous ….
.
.



VOTRE PATRONUS – un ours, solide, symbole à la fois de force et de sexualité
VOTRE EPOUVANTARD – Meredith Hawthorne, sans vie, étendue au sol
VOTRE PARFUM DE BERTIE CROCHUE PRÉFÉRÉ – gingembre plus que jamais
VOTRE SORTILÈGE PRÉFÉRÉ – Protego, encore qu'il est en train de travailler sur une double approche : forcer sur la protection, mais seulement après avoir obscurci l'esprit de son adversaire
VOTRE POTION PRÉFÉRÉE – Toujours le Philtre revigorant
VOTRE BOUTIQUE PRÉFÉRÉE SUR LE CHEMIN DE TRAVERSE – a eu une mauvaise expérience au Chaudron Baveur, va donc plutôt fréquenter la boutique d'accessoires pour sorciers
VOTRE SORCIER CÉLÈBRE PRÉFÉRÉ – en vérité, il n'y réfléchit pas énormément, donc ça restera Albéric Grunnion
VOTRE CRÉATURE MAGIQUE PRÉFÉRÉE – restons sur le Fléreur, juste parce que franchement ce serait utile sur certaines enquêtes (mais en vérité, il préfère les chiens)
L'ODEUR DE L'AMORTENTIA – elle s'est profondément modifiée, et est à présent devenue : l'odeur de la peau de Meredith (une odeur qui n'appartient qu'à elle, où on perçoit à la fois son savon à la vanille et sa crème à la noix de coco), le parfum d'une roseraie en France, la douceur des draps de coton propre

AUTRE CHOSE A AJOUTER ? – cette fiche est un cadeau pour une personne importante. Merci. Pour tout. *smiles*

ϟ L'enregistrement de baguette de Machiavel Gondole
.
.




UPDATE :

Que de changements dans la vie de Gauwain depuis la sortie de Poudlard !

Lui qui grandissait dans l'ombre paternelle s'en est détaché, en grande partie : ça s'est fait avec pertes et fracas, mais il est a présent plus autonome. Après avoir essuyé l'ire de son père, pour s'être raté partiellement aux examens, il a intrigué pour rectifier le tir, et a gagné le confort tout relatif d'une chambrette hantée (il sait à présent faire des pâtes et du café, mais pour la lessive, on repassera). Et quelques mois plus tard.... Il s'est lancé à deux pieds dans la vie à deux, sous un même toit.
Car après sept années à étudier sagement, conformément aux souhaits parentaux, le Gallois a fréquenté quelques mois une camarade de Poudlard, Amelia Bones. Après une rupture dans des circonstances particulières, le jeune homme s'est recentré sur d'autres objectifs : réussir les études d'Auror auquel il avait accédé de justesse. De façon ironique, c'est en se refocalisant sur son avenir professionnel qu'est arrivé la prochaine étape décisive de sa vie amoureuse. Car il a bénéficié d'un avantage décisif sur le plan universitaire, en la personne de sa tutrice, ancienne camarade de Maison, d'un an son aînée : Meredith Hawthorne. Inflexible, splendide, exigeante tutrice... qui a révélé après quelques mois des sentiments plus doux à l'égard du jeune homme. Et qui a jeté une toute autre lumière sur des éléments de leur passé commun.
C'est au gré de tâtonnements et d'un pas de deux sensuel qu'ils se sont rapprochés et ont commencé à se fréquenter officiellement. L'alchimie venait naturellement, de façon intense, il n'a pas fallu longtemps pour que le jeune homme emménage chez la belle. Et pour que, quelques mois plus tard, ils prennent une décision qui les engage tous les deux, pour le restant de leurs jours : se fiancer.

Aujourd'hui, c'est donc Meredith Hawthorne, demi-vélane et apprentie Auror comme lui, qui partage sa vie. Dans leur sillage, deux familles hautes en couleur, dont tous les membres ne voient pas du meilleur œil le jeune couple, et qui réservent quelques surprises aux deux tourtereaux. A commencer par son père, homme fort, représentant du Ministère pour le Pays de Galle, et tête de pioche difficile à adoucir, pas même par sa femme effacée. Gauwain peut compter néanmoins sur l'appui de sa tante Blodwen, artiste peintre, et sur son grand-père maternel, ancien combattant ayant pris le maquis lors de la guerre contre Grindelwald. Autour du jeune homme, il y a aussi le Mwrad, le grand frère qu'il aurait voulu avoir, en la personne d'Isaac Wellington. Et puis des amis, sélectionnés avec soin, en faisant confiance à son instinct : particulièrement la pétillante et jolie rousse, Kalia Lumpik, rencontrée sur le tard à Poudlard, mais aussi des camarades, rencontrés via la formation, comme Hestia Jones, ou via le BDE de l'EMS, auquel Gauwain et Meredith appartiennent tous les deux (Meredith en était la présidente impressionnante).  Aussi étonnant que ça puisse paraître, il y a aussi l'ancien petit ami de sa belle, Samuel Shephard. Sisi. Et, enfin, un mystérieux cousin, Auror américain, sorti des ombres sans crier gare : Nollan Emerson.

Du côté professionnel, il continue ses études, et ça se passe très bien, à présent. Les examens ont été passés haut la main, il va entamer sa deuxième année universitaire et il ne doute pas qu'il sera reçu à la fin de ses trois années de formation. Cependant.... au fil des mois, il jette un nouveau regard sur la perspective de devenir Auror. Le rêve idéalisé de petit garçon se transforme en réalité tangible. L'objectif fantasmé perd de ses couleurs chatoyantes pour devenir concret, au fil des cours, des mises en pratique, des nouvelles sombres, comme la disparition de son idole Raven Fawkes, ou encore au fil des indiscrétions sur ses remplaçants. Il a également été présent lors de récents événements qui ont marqué le monde sorcier, en mal, malheureusement : un attentat, la découverte de cadavres ou de victimes, la participation à des dispositifs de surveillance... Cependant, il n'en garde aucune séquelle, si ce n'est une méfiance accrue et une détermination renforcée à oeuvrer en tant qu'Auror, dans le monde réel, et non dans un univers parfait tel que le concevait le petit garçon qu'il était. Lui qui pouvait se montrer imprudent et insouciant, l'est de moins en moins.

Qu'est-ce qui attend Gauwain, dans l'année à venir ?

Poursuivre sa formation et contribuer à la mise en place d'un accompagnement au self-défense pour les étudiants de l'EMS, œuvrer à son échelle pour que tout le monde aie les moyens de s'en sortir. Trouver un équilibre dans une famille qui pourrait bien exploser pour de multiples raisons. Continuer à partager un bonheur passionné avec Meredith, malgré les difficultés auxquelles ils risquent d'être renvoyés par la société. Continuer à explorer ce chemin de vie à deux, ou peut-être plus. Faire ses preuves. Avancer.

Ah, et préparer son mariage.Very Happy




ϟ et la partie hors-jeu
.
.




Avez vous d'autres personnages, si oui dans quelle maison ?  La souris, Mayra Alushi
Où avez vous connu le forum ?  Re-up pour poster une fiche adulte pour Gauwain
Avez vous lu le règlement et vous engagez vous à le respecter : mardi-manticore  
Vous avez la possibilité de reserver les droits de votre avatar (personne ne pourra le prendre), rendez-vous dans la galerie des avatars. N'oubliez pas non plus de faire votre biographie RPG.
BIENVENUE PARMI NOUS, ET BON RP !


Dernière édition par Gauwain Robards le Mar 10 Aoû 2021 - 23:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


Il n'y a pas de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat! - Gauwain Robards – Re-Up / MAJ  Empty
MessageSujet: Re: Il n'y a pas de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat! - Gauwain Robards – Re-Up / MAJ Il n'y a pas de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat! - Gauwain Robards – Re-Up / MAJ  129196351Mar 10 Aoû 2021 - 23:26

ϟ laissons parler votre imagination
.
.




AUTRE : Journée Type, aka « Où trouver Gauwain Robards lors d'une semaine normale ? »


6h30 : Réveil – St James Park


Il ouvrit les yeux avant que le réveil ne sonne ; son organisme était réglé comme du papier à musique, et à moins d'être accablé de fatigue, il se réveillait avant Meredith. Avec un sourire, il déposa un baiser sur l'épaule de la belle endormie, lui murmura un je t'aime, avant de faire craquer sa nuque et d'étirer l'ensemble de son corps, échauffant les muscles détendus par le repos.

En silence, il ramassa ses affaires de sport, échangeant dans l'obscurité son boxer contre un T-shirt et un short long. Enfin, il se glissa en dehors du Manoir silencieux, pour suivre son parcours de footing dans la capitale britannique en train de s'éveiller. Des foulées régulières jusqu'à Saint James, et, à mi-parcours, du renforcement musculaire. Une routine qu'il suivait depuis des années, et qui lui faisait un bien infini, pour démarrer une journée.

…..enfin.... Ca n'égalait quand même pas le fait de retrouver Meredith, après une douche, pour un petit déjeuner crapuleux et empressé, où les baisers et les rires seraient échangés entre deux gorgées de café (en faisant attention à ne pas renverser la cafetière, ce qui avait tendance à ruiner tout le reste de la journée).



8h : Transplanage vers Saint Davids

L'EMS était un bourdonnement d'étudiants se dépêchant de gagner leurs salles de cours. Quatre Départements, accueillant chacun des filières de spécialisation, ainsi qu'une filière d'excellence, sous la supervision directe de Darius Vonverlagen, l'adjoint au Doyen, et dont les étudiants étaient reconnaissables facilement, à leurs uniformes sombres. La filière de préparation au métier d'Auror, celle qu'avait rejoint Gauwain. Une filière aux matières très spécifiques, qui n'avait que peu d'interactions avec les autres. Et pourtant... Lorsqu'il se glissait, avec Meredith, entre les cohortes de jeunes sorciers et sorcières, qui transplanant, qui arrivant à pied, qui en balais... Gauwain avait l'impression de faire partie d'une communauté.

Un dernier baiser échangé, et déjà, il était l'heure d'une séparation, avec une promesse de se retrouver brièvement à l'inter-cours.

Et voilà... En piste pour quatre heures de cours magistraux. Ou deux heures de théorie, et une heure de pratique. Et presque autant l'après-midi. En résumé : un emploi du temps exigeant, mais auquel il se pliait sans broncher, assis sur les bancs de l'amphithéâtre pouvait accueillir une cinquantaine d'élèves, et que les aspirants Aurors ne remplissaient même pas à moitié. Ils acceptaient cette charge de travail, car c'était le premier test : montrer qu'on résistait à la pression. Ceux qui n'y parvenaient pas, ma foi... D'autres filières leur tendaient les bras.





12h : Déjeuner à la Cafétéria de l'EMS

Il n'achetait pas toujours son déjeuner à la cafétéria étudiante, même si l'assortiment était bon marché et rassasiant. Le truc, c'était que le plus souvent, Cole Bronson, l'Ecossais cuisinier et assistant personnel de sa compagne, trouvait le moyen de leur bricoler un sac contenant un repas à emporter bien meilleur, qui rendaient les jacket potatoes, les tourtes et les salades bien moins attractives.

Pour autant, il retrouvait souvent Meredith à la cafétéria, où ils se posaient pour déguster leur déjeuner à une place libre. Parce que le décor de la salle était vraiment sympa, avec ses panneaux de bois sombre, et ses longues tablées qui rappelaient la Grande Salle Poudlard, le ciel enchanté et la table des professeurs en moins. D'autres fois, ils se posaient bien sûr dans l'un des quelques jardins intérieurs de l'Université, moins bruyants et plus agréables quand le soleil était de la partie, mais... La cafétéria restait sympa. Il n'était pas rare qu'il s'y pose seul, pour réviser, avec un café, plutôt que de s'installer à la Bibliothèque Universitaire.

Probablement que le fait d'avoir été initié aux Soirées Thématiques Gourmandes hebdomadaires données par la section Cuisine de Cole jouait un rôle non négligeable dans son affection pour le lieu, cela dit.



16h30 : Brainstorming BDE

Attablé dans une salle d'étude réservée à cette intention, Gauwain observait le débat passionné ayant actuellement lieu, entre Elsie Boartusk et Obsi Diaz, en refusant de prendre partie. Pour la dixième fois, lui, il intervenait pour vérifier que la sécurité tenait la route, il se fichait bien de savoir si les différentes étapes du Grand Jeu de Piste de Novembre devaient ou non être mises en lumière à chaque fois que quelqu'un débusquait un indice (cela dit, même s'il voyait où Obsi voulait en venir pour ce qui était du grandiose, il trouvait qu'Elsie avait raison : s'il suffisait de suivre les flashs de lumière pour avoir un indice MAJEUR, il n'y avait aucun challenge).

Il se massa la nuque, espérant qu'ils trouveraient rapidement un consensus, parce qu'ils étaient attendus à 18h au local du BDE pour présenter le dispositif, et qu'ils n'étaient pas en avance...

Lui qui avait espéré se poser dans les canapés du Grand Hall pour un peu de lecture histoire de s'avancer en terme de travail personnel, il voyait cette perspective s'éloigner, de façon définitive. Et on n'avait même pas abordé encore sa partie, à savoir les contrôles des participants et la mise en sécurité du dispositif !

Quand Elsie sembla sur le point de lancer un Crucio à son binôme de Pôle Evénementiel, il réalisa qu'il avait peut-être une autre urgence sur les bras, à savoir la sécurisation de leur brainstorming. A défaut de quoi, Gauwain serait probablement obligé d'aller voir si Miss Pritchard était encore à l'infirmerie.




19h : Retour à Londres

Avec un sourire, il se glissa dans le Manoir Hawthorne, humant des parfums de cuisine étrangère, asiatique lui semblait-il.

Cole n'était pas présent, mais Meredith se tenait au comptoir de la cuisine, disposant les différents assortiments dans des plats variés. Et même si tout cela était très raffiné et appétissant, elle était, de loin, ce qu'il désirait le plus en cet instant.

Il vint se glisser dans son dos, l'enlaçant tendrement en embrassant sa nuque. Peut-être sortiraient-ils pour voir un film moldu au cinéma, ou pour aller boire un verre, mais pour l'instant... Il voulait juste la retrouver. Et profiter de cette soirée avec celle qui comptait le plus au monde.



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


Il n'y a pas de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat! - Gauwain Robards – Re-Up / MAJ  Empty
MessageSujet: Re: Il n'y a pas de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat! - Gauwain Robards – Re-Up / MAJ Il n'y a pas de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat! - Gauwain Robards – Re-Up / MAJ  129196351Mar 10 Aoû 2021 - 23:34

I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


Il n'y a pas de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat! - Gauwain Robards – Re-Up / MAJ  Empty
MessageSujet: Re: Il n'y a pas de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat! - Gauwain Robards – Re-Up / MAJ Il n'y a pas de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat! - Gauwain Robards – Re-Up / MAJ  129196351Mar 10 Aoû 2021 - 23:36

Meredith Hawthorne a écrit:
I love you I love you I love you

*chuckles* ah oui, quand tu disais que tu mettrais des coeurs, c'était vraiment ça, hein XD XD XD
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Il n'y a pas de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat! - Gauwain Robards – Re-Up / MAJ  Empty
MessageSujet: Re: Il n'y a pas de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat! - Gauwain Robards – Re-Up / MAJ Il n'y a pas de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat! - Gauwain Robards – Re-Up / MAJ  129196351

Revenir en haut Aller en bas

Il n'y a pas de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat! - Gauwain Robards – Re-Up / MAJ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Il n'y a pas de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat! - Gauwain Robards
» L'armure sans coeur et la lionne sans courage (bal) | SUJET CLOS
» Une rencontre [Gauwain Robards]
» A l'attention de Gauwain Robards - Exeter
» Archives du Ministère de la Magie - Parchemin d'Identité n°27R491 - ROBARDS, Gauwain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les Hors-Jeu
-