Le nouveau design est installé ! Nous remercions chaleureusement l'Ecureuil pour son travail magnifique !
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment :
RING FIT ADVENTURE à 52,99€
Voir le deal
52.99 €

Partagez

Plus qu'hier, Moins que demain // Regulus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Svetlana Vassiliev

Svetlana Vassiliev


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 542
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried — Galaad
| SANG : Pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Plus qu'hier, Moins que demain // Regulus Empty
MessageSujet: Plus qu'hier, Moins que demain // Regulus Plus qu'hier, Moins que demain // Regulus 129196351Mar 24 Aoû 2021 - 21:21




// Plus qu'hier, Moins que demain« Hier, sans toi, c'était la mort ; aujourd'hui, avec toi, c'est la vie. » — Message de Edgar Quinet ; À Emile Vacherie
— Novembre 1978 - suite du RP Réception chez les Yaxley pour les 90 ans de la matriarche - (Lien) —

Le regard perdu dans l’immense jardin de la vieille harpie, Svetlana pensait à Regulus. Elle aurait voulu le chasser de ses pensées, le voir sous un mauvais jour, le détester. Elle devrait l’oublier. Oui… elle devrait. Avec son destin, elle ne devait pas s’attacher. Trop de personnes flottaient dans sa sphère amicale, trop de personnes qui, très bientôt, allaient pleurer sur sa tombe. Et pourtant, les traits d’esprit du jeune Black, ses blagues, ses sourires, son charme, tout cela lui parvenait par vagues successives, tel un tsunami. Et elle ne pouvait s’empêcher de sourire, dissimulant du mieux qu’elle pouvait la courbure de ses lèvres derrière son index. Est-ce que ses joues rougissaient ? « Dois-je vous rappeler que vous auriez-pu devenir Madame Svetlana Black ? » Lui avait-il vraiment dit cela ? « J’en aurai été honoré et comblé. Et croyez-moi, jamais je n’aurais laissé personne défier mon épouse. » Svetlana jura face à son reflet dans la vitre. Honoré ? Vraiment ? Par Raspoutine, elle devait se reprendre. De toute façon c’était mieux ainsi. Alors pourquoi ce sourire rêveur était-il encore attaché à ses lèvres ?

Soudain, le visage de Regulus part derrière la fenêtre. La jeune russe ne put s’empêcher de sursauter, une main sur sa poitrine. Elle le vit tracer un message dans les airs à l’aide de sa baguette. Le rejoindre ? Son coeur manqua un battement et Svetlana ne put s’empêcher de serrer le poing sur sa poitrine. Raison ou sentiment ? Sa décision fut prise lorsqu’elle vit cette étincelle dans les prunelles de Regulus. Était-ce la même flamme qui brillait au fond de ses yeux.

Lana jeta un oeil à l’assemblée, puis, voyant que personne ne lui prêtait attention, elle quitta la demeure et s’aventura dans les jardins. Ses talons crissaient sur les petits cailloux de l’allée principale. Le jeune Black n’était plus près de la fenêtre. Ses iris céruléens cherchèrent sa silhouette et elle le trouva aussitôt grâce à la lueur de la lune, qui irradiait le ciel obscur, ronde et belle. Son pas était-il plus rapide ? Il lui semblait presque qu’elle courait pour le rejoindre.

On entendait au loin les discussions mondaines sans pour autant capter un seul mot. Quel bonheur de retrouver un peu de calme. Lorsqu’elle arriva à son niveau, Svetlana sentit ses joues rougir. Svetlana Black. Comblé. Que dire à présent ? La fierté de la Vassiliev semblait s’être envolée, tout comme sa prestance et les mots qu’elle aurait pu lui dire. N’était-ce que de la bienséance de la part de Regulus, ou bien pensait-il vraiment tout ce qu’il disait ?

Svetlana se sentait bien timide à cet instant et son coeur battait fort, à tel point qu’il en devenait douloureux. « Les jardins sont beaux. »  Bravo Svetlana. Merveilleux. La slave pesta intérieurement tout en tournant la tête vers les étoiles. Le firmament en était constellé et certaines brillaient plus que d’autres. « Regulus, souffla-t-elle pensivement. Étoile brillante. Où te trouves-tu ? » Puis, elle eut un petit rire, timide, toujours la tête en arrière. « Tu portes bien ton nom.  »Puis, se rendant compte de ses paroles, Svetlana revint les pieds sur terre. Elle ne devait pas dire ça. Raison… raison revient et vient balayer ces foutus sentiments.


Dernière édition par Svetlana Vassiliev le Lun 30 Aoû 2021 - 20:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Regulus A. Black

Regulus A. Black


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 338
| AVATARS / CRÉDITS : Fionn Whitehead- Crédit hedgekey
| SANG : Black


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Plus qu'hier, Moins que demain // Regulus Empty
MessageSujet: Re: Plus qu'hier, Moins que demain // Regulus Plus qu'hier, Moins que demain // Regulus 129196351Dim 29 Aoû 2021 - 23:05




// Moins qu'hier, plus que demain« Hier, sans toi, c'était la mort ; aujourd'hui, avec toi, c'est la vie. » — Message de Edgar Quinet ; À Emile Vacherie
— Novembre 1978 - suite du RP Réception chez les Yaxley pour les 90 ans de la matriarche - (Lien) —

Le jeune homme de 17 ans n’avait qu’une seule envie : s’écarter avec Svetlana de la foule mondaine réunie pour les 90 balais de la Matriarche Yaxley.  Il avait envie de se retrouver seul avec Lana.  Quoi de mieux pour cela que le jardin parfaitement fleurie de la harpie. Allait-elle le rejoindre ? Il l’espérait de tout cœur. Ce cœur qui ne pu s’empêcher de battre beaucoup plus fort lorsqu’il la vit franchir le seuil de la porte. Il battait si fort, qu’il avait l’impression qu’il allait sortir de sa poitrine. Etait-ce possible ?

Il l’observa marcher avec ses talons, la démarche un peu maladroite, à cause des cailloux. Elle n’en était pas moins envoutante.  Lorsqu’elle s’arrêta à son niveau, il dû se retenir pour ne pas attraper sa main et l’attirer contre sa poitrine avant de lui voler un baiser. Il en mourait d’envie, mais il voulait être sûre qu’elle le voulait aussi avant de le faire. Il ne voulait pas risquer de l’offenser.

« Les jardins sont beaux. » Oui, ils étaient très beaux de ce qu’il en avait vu dans d’autres événements. On n’en voyait cependant pas grand-chose dans la nuit noire. Il ne voulait pas la mettre mal à l’aise alors il confirma ses dires «Vraiment très beaux ! Mais la plus belle des fleurs de ce jardin est devant moi.».Dit-il en lui effleurant le visage du bout des doigts. Il n’allait sûrement pas laisser Corban Yaxley avoir le monopole du verbe. A nouveau, il sentit cette envie folle de poser ses lèvres contre les siennes. Il se pinça les lèvres pour calmer ses ardeurs. Comprenant sûrement ce geste, la belle soviétique leva ses yeux au ciel, observant les étoiles comme si elle s’était trouvée au sommet de la tour d’Astronomie. « Regulus, Étoile brillante. Où te trouves-tu ? » murmura-t-elle avant de laisser échapper un petit rire. « Tu portes bien ton nom.  » Il laissa à son tour échapper un petit rire avant de lui répondre. «Je crois que tu passes trop de temps avec Aurora.». Il savait qu’elle était une de ses meilleures amies. Une passionnée d’Astronomie. Elle ne jurait que par les étoiles. Cela n’étonnerait pas Regulus qu'elle aille un jour enseigner la matière à Poudlard.  «Tu sais, tout le monde porte un nom d’étoile ou de constellation dans ma famille,  Orion, Si....». Il ne termina pas le prénom de son frère et baissa les yeux au sol. Il sentit une nouvelle douleur dans sa poitrine mais cette fois la cause était différente.  Sirius, il l’aimait autant qu’il le détestait. Cela lui faisait mal que leurs routes se soient ainsi séparées. En même temps, la trahison de Sirius était la meilleure chose qui lui était arrivée. Chassant son frère de ses pensées, il reporta toute son attention sur sa dulcinée.  «Donc tu me trouves brillant ? » demanda-t-il pour changer de sujet avant de chercher Regulus dans le ciel.  Par Salazard, où se cachait-elle. Après quelques minutes de recherche, il finit par le repérer. Cette étoile si brillante. «La regarde ! » dit-il en pointant du doigt l’étoile.  Voyant qu’elle ne la trouvait toujours pas, il se glissa derrière elle et attrapa sa main pour pointer son doigt à elle sur l’étoile. Sa chevelure d’or, tombait à présent sur sa poitrine à lui. Il était si proche d’elle, qu’elle pouvait sentir sa nuque contre la sienne et le souffle de sa respiration.
 


Dernière édition par Regulus A. Black le Ven 3 Sep 2021 - 15:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Svetlana Vassiliev

Svetlana Vassiliev


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 542
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried — Galaad
| SANG : Pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Plus qu'hier, Moins que demain // Regulus Empty
MessageSujet: Re: Plus qu'hier, Moins que demain // Regulus Plus qu'hier, Moins que demain // Regulus 129196351Lun 30 Aoû 2021 - 20:44




// Plus qu'hier, Moins que demain« Hier, sans toi, c'était la mort ; aujourd'hui, avec toi, c'est la vie. » — Message de Edgar Quinet ; À Emile Vacherie

Tout était silencieux et pourtant Svetlana avait l'impression d'entendre son coeur tambouriner dans sa poitrine. Son souffle s'était coupé lorsqu'il s'était glissé derrière elle pour mieux l'aider à trouver Regulus. Et même avec son aide, elle en était incapable. Ses pensées étaient bien trop chamboulées pour ça. Elle n'était plus capable de réfléchir, obnubilée par la chaleur de sa main dans la sienne, son souffle qui caressait sa nuque et était-ce son coeur qu'elle percevait ? Il battait rapidement.

Alors est-ce qu'elle le trouvait brillant ? Éblouissant même.

Doucement, la slave retira sa main de la sienne. Sans un mot. Elle était de toute façon incapable de prononcer le moindre mot. Elle devait lui dire pour la malédiction. Il devait savoir. Alors elle se retourna mais sans pour autant se détacher de lui. Ils étaient proches. Elle pouvait à présent sentir son souffle sur son visage. Cependant, sa résolution fut bien vite oubliée lorsqu'elle ancra son regard dans le sien. Prise d'une pulsion soudaine, elle se hissa sur la pointe des pieds, posa ses mains sur son torse pour garder l'équilibre et déposa doucement ses lèvres sur les siennes. Cela ne dura qu'un instant, baiser éphémère avant qu'elle ne repose les talons au sol.

La tête basse, elle souffla ces mots. « Pardonne-moi. ». Elle n'avait pas le droit de faire ça. C'était égoïste de sa part. Elle avait envie de s'enfuir, de partir loin pour ne garder en mémoire que cet instant fugace, et pourtant ses jambes refusaient de l'écouter. Elle devait lui dire, et pourtant les mots restés bloqués au bord de ses lèvres. Comment dire ça sans passer pour une folle. Elle en était certaine, Razvan ne la croyait toujours pas. Et pourtant... « J'aurais été honorée moi-aussi », finit-elle par avouer. Être madame Black, oh oui cela semblait être une merveilleuse idée. « Mais je ne peux pas t'imposer ma... » Pourquoi était-ce si dur à dire ? Parce qu'elle ne voulait pas qu'il la prenne pour une cinglée qui croit aux contes de grand-mère.

Et pourtant elle était bien maudite. Elle avait malgré tout une piste. Il fallait qu'elle creuse encore mais apparemment on pouvait rompre la malédiction. Il y avait une histoire de mariage... et toutes les filles Vassiliev avaient été mariées. Alors il fallait un mariage bien particulier.

Revenir en haut Aller en bas
Regulus A. Black

Regulus A. Black


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 338
| AVATARS / CRÉDITS : Fionn Whitehead- Crédit hedgekey
| SANG : Black


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Plus qu'hier, Moins que demain // Regulus Empty
MessageSujet: Re: Plus qu'hier, Moins que demain // Regulus Plus qu'hier, Moins que demain // Regulus 129196351Ven 3 Sep 2021 - 15:48




// Plus qu'hier, Moins que demain« Hier, sans toi, c'était la mort ; aujourd'hui, avec toi, c'est la vie. » — Message de Edgar Quinet ; À Emile Vacherie

Si près d’elle, il se sentait bien. Il était persuadé qu’il ne pourrait jamais être plus heureux qu’à cet instant présent. Les secondes qui suivirent lui démontrèrent qu’il avait tort. Lorsque la belle slave se retourna pour lui faire face, il sentit les battements de son cœur s’accélérer encore. Jamais il n’avait senti son cœur battre si fort. Il se demandait même si elle était vraiment une simple sorcière. N’était-elle pas une nymphe ? Une sirène ? Une vélane ? Ou n’importe quelle autre créature capable d’envouter un homme d’un simple regard. En tout cas, elle exerçait sur lui le plus puissant des sortilèges d’attraction. Il sentit ses mains se poser sur son torse et ses lèvres s’unir aux siennes. C’était comme si le temps s’était arrêté. Tout s’était figé. Ils ne restaient plus qu’eux. Ils volaient au-dessus des nuages. Il avait l’impression d’avoir subi des dizaines de sortilèges d’allégresse. Et lorsque leurs lèvres se quittèrent, il n’avait qu’une envie, les unir à nouveau. Amputé de ses lèvres, il se sentait nu, difforme.


« Pardonne-moi. » murmura-t-elle. Le jeune serpentard arqua les sourcils. Pourquoi s’excuser. Elle n’avait rien fait de mal au contraire. Pour le lui dire, il s’avança à nouveau vers elle et lui rendit ce baiser volé. Prolongeant quelque peu cet instant de bonheur, ce moment d’infini qui fait une bruit d’abeille, ce secret qui pour la bouche pour l’oreille. Il ne voulait pas qu’elle s’excuse. Il voulait juste profiter de cet instant. Elle semblait terrifiée et il ne comprenait pas pourquoi. Il voulait la rassurer tout en ayant l’impression de rien pouvoir y faire. « J'aurais été honorée moi-aussi , mais je ne peux pas t'imposer ma... » Ma quoi ? Elle ne termina pas sa phrase et il ne voyait absolument pas où elle voulait en venir, il se contenant de la serrer dans ses bras, tout contre son cœur et de déposer un baiser sur sa tête. Il attrapa ensuite sa main et la conduisit main dans la main jusqu’à un banc. Assis sur le banc, il passa sa main autour de son épaule et l’attira contre elle. «M’imposer quoi ? Notre union décidée par nos parents ? » demanda-t-il en laissant échapper un petit rire. «C’est le meilleur cadeau qu’on pouvait me faire. Je veux dire, tu me plais beaucoup, j’ai envie d’être avec toi. Pas par obligation mais par choix.» et comme pour le confirmer, il lui offrit un nouveau baiser.


Revenir en haut Aller en bas
Svetlana Vassiliev

Svetlana Vassiliev


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 542
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried — Galaad
| SANG : Pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Plus qu'hier, Moins que demain // Regulus Empty
MessageSujet: Re: Plus qu'hier, Moins que demain // Regulus Plus qu'hier, Moins que demain // Regulus 129196351Ven 3 Sep 2021 - 20:06




// Plus qu'hier, Moins que demain« Hier, sans toi, c'était la mort ; aujourd'hui, avec toi, c'est la vie. » — Message de Edgar Quinet ; À Emile Vacherie

Quand Regulus lui rendit son baiser, le coeur de Svetlana explosa. Ce n'était pas son premier, loin de là, mais jamais elle n'avait ressenti cela. C'était si fort. Tellement... tout. Était-ce le froid qui avait attisé son désir ? Fallait-il vraiment l'embrasser, lui montré ce qu'elle ressentait, pour un bien meilleur lendemain ? Svetlana se posait toutes ces questions tandis qu'il la guidait jusqu'à un banc de pierre, non loin d'un immense chêne dénudé par l'hiver. Elle sentit sa main glisser de la sienne et elle regretta aussitôt de sentir sa chaleur, mais bien vite il l'attira près de lui, sa main couvrant son épaule.

Le désir soufflait dans son petit coeur. Son âme était follement possédée par cet être dont le rire avait le don de l'émerveiller. Et les mots qui s'écharpèrent de ses lèvres firent s'effondrer toutes les barrières qu'elle avait érigé pour se protéger. Il avait fissuré son âme et embrasé son coeur. Extase, jouissance, plaisir, bonheur, Svetlana sentait en elle une grande félicité.

Lorsque leurs lèvres se retrouvèrent, la jeune femme se laissa emportée par cette vague d'ivresse. Il faisait froid mais il était le soleil qui l'empêcher de frissonner. Elle lui plaisait. Il voulait être avec elle, non pas parce que leurs familles avaient scellé leur union, mais parce qu'il le voulait. Alors elle lui devait la vérité.

Lana se recula légèrement, laissant leurs lèvres à quelques centimètres. Elle pouvait sentir son souffle chaud sur son visage. Si proche. Sa main se leva et elle la posa sur sa joue, faisant glisser ses doigts jusqu'à son menton. Caresse douce, infime effleurement. « J'aimerais aussi être avec toi. ». Puis elle s'écarta davantage. « Mais peut-être que tu ne le voudras plus après ce que je vais te révéler. ».

Et elle lui raconta tout. La malédiction qui pesait sur sa famille, sur les femmes de sa lignées qui mourraient avant leur trente-cinquième anniversaire. Elle pouvait très bien mourir demain. C'était pour cela que lors des réceptions, la plupart des hommes Vassiliev étaient veufs. elle lui conta l'origine de ce mauvais sort, digne de la belle au bois dormant. Grigory et  Lyudmila Vassiliev, suite à la naissance de leur fille, tant désirée, avaient organisé une fête grandiose. La plupart des sorciers avaient été invité pour célébrer l'évènement mais une puissance sorcière n'avait pas été invité. Pourquoi ? Ses recherches n'avaient point donné de résultat pour l'instant, et son identité était tout aussi floue. Alors, pour se venger, elle avait lancé une malédiction sur les filles Vassiliev.

« La fille du tsar, lors de son dix-septième anniversaire, mourra subitement avant d'avoir pu vivre pleinement sa vie. » souffla Svetlana, le regard perdu dans le vide. Pendant son récit, elle ne l'avait pas regardé. Elle ne voulait pas voir l'expression de son visage, ni plonger dans ses prunelles si envoutantes. « Grigory a réussi à élargir le temps entre dix-sept et trente-cinq ans. Voilà pourquoi les femmes sont si peu nombreuses dans notre famille. » Dans une autre branche, on les tuait à la naissance. Ce geste était impensable pour Vladimir Vassiliev, son père, qui l'avait aimé au premier regard.

Mais voilà, Regulus connaissait toute l'histoire. Ses épaules étaient délestées d'un poids mais pour autant, elle ne se sentait ni soulagée, ni apaisée. Elle était triste. Parce que Regulus allait partir, il ne voudra jamais d'elle. Qui voudrait d'une condamnée. Et pourtant, au fond d'elle, Lana avait l'infime espoir qu'il reste. « Je tiens à toi, Regulus. Mais je ne peux pas t'imposer ça. » souffla-t-elle en contemplant ses mains qu'elle n'avait cessé de triturer sur ses genoux, tout au long de son récit.





Revenir en haut Aller en bas
Regulus A. Black

Regulus A. Black


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 338
| AVATARS / CRÉDITS : Fionn Whitehead- Crédit hedgekey
| SANG : Black


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Plus qu'hier, Moins que demain // Regulus Empty
MessageSujet: Re: Plus qu'hier, Moins que demain // Regulus Plus qu'hier, Moins que demain // Regulus 129196351Dim 5 Sep 2021 - 18:58




// Plus qu'hier, Moins que demain« Hier, sans toi, c'était la mort ; aujourd'hui, avec toi, c'est la vie. » — Message de Edgar Quinet ; À Emile Vacherie
Tandis que la main de la plus belle des créatures lui effleurait le visage, Regulus sentit un frisson lui parcourir tout le corps. Ce frisson, n’était pas dû au froid de l’automne mais au contact de la peau de la jeune fille avec la sienne.  « J'aimerais aussi être avec toi. Mais peut-être que tu ne le voudras plus après ce que je vais te révéler. ».  Il arqua un sourcil. Qu’allait-elle lui révéler ?  Etait-ce lié à la pureté de son sang ? N’était-il pas si pur ? Ce serait bien la seule chose qui pourrait menacer leur union.

Elle commença à se livrer et heureusement ce n’était pas ça. Il la laissa raconter l’histoire de sa malédiction sans l’interrompre une seule fois. Cette histoire était terrible et Il était triste pour elle. Triste car il voyait qu’elle souffrait de cette malédiction, qu’elle se sentait condamnée.  Mais il devait avoir une solution, pour rompre cette magie. Il en était sûr.  Aucune magie n’était indestructible. Lui qui voulait devenir briseurs de sortilèges, il voulait l’aider à défaire cette malédiction. Et même, s’ils devaient échouer, même si elle devait mourir demain, pourquoi ne pas profiter de chaque minute dont ils pouvaient profiter. Au contraire, cette histoire lui donnait envie de l’épouser plus vite encore.

« Je tiens à toi, Regulus. Mais je ne peux pas t'imposer ça. » murmura-t-elle comme si ce qu’elle venait de dire était si terrible qu’il allait la laisser plantée-là à se changer en statue de glace dans le jardin de la vielle harpie.  Il attrapa à nouveau son visage pour qu’elle puisse plonger son regard dans le sien et lui adressa un sourire.  «Je vais t’aider Lana » dit-il solennellement en serrant sa main dans la sienne.  « Je souhaite devenir briseurs de sortilèges. Voici un beau défi pour commencer ma future brillante carrière.» L’orgueil était une qualité commune chez les serpentards et l’héritier des Black n’en manquait pas. Il était intimement persuadé qu’il mènerait une brillante carrière de briseur de sortilèges.  « Aucune magie ne peut être rompue. Je te fais la promesse de t’aider à la rompre. Même si je dois en mourir.» Il était sérieux. Il avait le sens du sacrifice et serait prêt à mourir pour la sauver s’il le fallait.  « Puis, on devrait se marier au plus vite, pour profiter, juste au cas où….» dit-il avant de l’embrasser une énième fois.

 
Revenir en haut Aller en bas
Svetlana Vassiliev

Svetlana Vassiliev


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 542
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried — Galaad
| SANG : Pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Plus qu'hier, Moins que demain // Regulus Empty
MessageSujet: Re: Plus qu'hier, Moins que demain // Regulus Plus qu'hier, Moins que demain // Regulus 129196351Ven 10 Sep 2021 - 18:31




// Plus qu'hier, Moins que demain« Hier, sans toi, c'était la mort ; aujourd'hui, avec toi, c'est la vie. » — Message de Edgar Quinet ; À Emile Vacherie

Était-ce le plus beau jour de sa vie ? En tout cas, ça en avait tout l’air. Son coeur explosa d’une joie sans borne, tandis qu’elle se réfugiait dans les bras de Regulus. « Même si je dois en mourir » dit-elle en reprenant les mots du jeune Black, avec un rire étranglé par l’émotion. « Ne dis pas de bêtises ». Il voulait l’aider. Il ne la prenait pas pour une folle. Il la croyait.

Quelle folie.

Puis, Regulus s’écarta légèrement d’elle. « Puis, on devrait se marier au plus vite, pour profiter, juste au cas où….» Puis il posa de nouveau ses lèvres sur les siennes et Svetlana répondit avec fièvre à son étreinte. La reine des glaces avait disparu, elle avait fondu comme neige au soleil face la lumière de cette étoile, brillante, aveuglante. « Oui », souffla-t-elle à son oreille. Que pouvait-elle rêver de mieux à cet instant ? Depuis quatre ans, Svetlana était passée par différentes phases : la souffrance de se voir opprimée par sa famille et les conventions, la terreur et la colère quand elle avait appris pour la malédiction, le désespoir en sentant cette épée de Damoclès pendre au-dessus de sa tête, la fureur de vivre, de profiter de l’instant présent et à présent, l’espoir.

Un rayon de soleil dans cette sombre destinée.

Puis, elle eut un sourire, franc et sincère. « Mais avant, concentre toi sur tes ASPICS. » Elle s’en voudrait qu’il rate une partie de ses épreuves en se préoccupant de leur union. Bien sûr, elle ne doutait pas de ses compétences ni de son intelligence, loin de là. Mais ils ne devaient pas précipiter les choses, malgré l’urgence de sa situation.

Svetlana se demandait encore pourquoi elle ne l’avait pas aimé de suite, alors qu’ils étaient fiancés. Ils s’étaient toujours appréciés, évidemment, mais pas au point de ressentir… quelque chose. Quel avait été le déclencheur ? Était-ce la mort de Lys et son soutien, leur proximité ? Ou bien était-ce simplement parce qu’une fois l’engagement rompu, ils s’étaient rendu compte de leurs sentiments ?

Même avec Swann, elle n’avait pas ressentit autant de plénitude. Du désir oui, de l’affection et de l’amour, très certainement, mais pas avec la même intensité. Puis elle lui sourit doucement. « Faisons les choses bien. » D’abord, prévenir leurs familles. Cela semblait être un bon point de départ, non ? Et alors qu'elle le regardait, elle souriait comme elle n'avait jamais souri, le regard brillant, les commissures de ses lèvres faisant remonter ses pommettes et naitre de jolies fossettes. Svetlana était lumineuse, et elle n'avait jamais aussi bien porté son prénom. Svetlana : lumineuse en russe.

Revenir en haut Aller en bas
Regulus A. Black

Regulus A. Black


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 338
| AVATARS / CRÉDITS : Fionn Whitehead- Crédit hedgekey
| SANG : Black


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Plus qu'hier, Moins que demain // Regulus Empty
MessageSujet: Re: Plus qu'hier, Moins que demain // Regulus Plus qu'hier, Moins que demain // Regulus 129196351Ven 15 Oct 2021 - 11:36



// Plus qu'hier, Moins que demain« Hier, sans toi, c'était la mort ; aujourd'hui, avec toi, c'est la vie. » — Message de Edgar Quinet ; À Emile Vacherie
Il était prêt à mourir pour elle. A mourir pour la sauver. Il le lui avait promis et il ne plaisantait pas. « Ne dis pas de bêtises » lui dit-elle dans un mélange d’inquiétude et d’émotions. Il sera ses doigts dans les siens, noya son regard dans le sien et lui adressa un sourire. « Je ne dis pas de bêtises. Je t’aime Lana, et je ferai tout pour te protéger, toute ma vie. Je te choisirai toujours toi avant moi. » dit-il avant de lui demander de l’épouser et de l’embrasser à nouveau. Un baiser passionné qu’elle lui rendit tout aussi passionnément. Un baiser qui marquait la profondeur de leur amour et leur envie de s’unir l’un à l’autre. « Oui », souffla-t-elle à son oreille.  Un sourire plus sincère et grand que jamais illumina son visage et il l’embrassa à nouveau. Il fallait maintenant qu’il récupère la bague de fiançailles des Black. Il avait hâte de la voir à son doigt. Une magnifique émeraude qui décorait le doigt du plus beau des diamants.  « Mais avant, concentre toi sur tes ASPICS. » Il ne put retenir une moue. Il n’avait absolument pas envie de penser à ses examens à cet instant. Il ne voulait penser qu’à elle, qu’à eux. Mais il ne voulait pas la décevoir alors il lui fît la promesse de s’y concentrer. « Je te le promets, si tu me promets que l’on se mariera très vite après ma sortie de Poudlard. Avant la fin de l’année » dit-il en serrant encore plus fort ses doigts dans les siens. «  Je ne veux pas débuter l’année 1980 sans pouvoir t’appeler ma femme, Madame Black. » dit-il avant de lui déposer un nouveau baiser tendre sur le bord des lèvres et de la serrer dans ses bras.
Ils restèrent sur ce banc à savourer ces fiançailles qu’ils avaient décidé seuls pendant plusieurs minutes avant de rejoindre le reste des invités dans la salle de réception le cœur léger. Ils avaient décidé d’attendre jusqu’à demain pour en parler à leurs parents. Ce serait à lui d’en parler aux siens et au Père de Regulus, Orion, d’en parler au patriarche Vasilliev.  
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Plus qu'hier, Moins que demain // Regulus Empty
MessageSujet: Re: Plus qu'hier, Moins que demain // Regulus Plus qu'hier, Moins que demain // Regulus 129196351

Revenir en haut Aller en bas

Plus qu'hier, Moins que demain // Regulus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Règles sur l'âge et le hentaï
» Pensionnat Hentaï*! // Partenariat ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Royaume-Uni :: Angleterre-