Bon mois d'Octobre ! Pensez à vous hydrater.
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !

Partagez

OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Sinistra Lowe

Sinistra Lowe


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 615
| AVATARS / CRÉDITS : Brie Larson ▬ skvwalkcrs
| SANG : Purement consanguin.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : son époux
| PATRONUS : un casoar à casque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants Empty
MessageSujet: OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants 129196351Dim 29 Aoû 2021 - 23:10

Le bruit des talons se répercutait contre les murs blancs et impersonnels de l'hôpital Sainte-Mangouste. Drapée dans une cape d'été, très fine pour ne pas lui tenir chaud, Sinistra Lowe s'avançait dans les couloirs avec l'air conquérant des femmes qui savent qu'elles ont tous les droits. Clac. Clac. Clac. Clac. Le masque glacial qui était peint sur son visage ne reflétait que son propre intérieur. Sinistra n'était pas contente. Elle n'était pas contente du tout. Car la sorcière commençait lentement à ne plus supporter les mensonges et les faux-semblants. C'était dangereux pour elle de venir à Sainte-Mangouste pour voir Octavius. Mais prise d'inquiétude et surtout de rage, la sang-pure n'avait su faire autrement que de s'habiller pour aller à l'hôpital des sorciers. Elle arriva finalement devant la porte au numéro qu'on lui avait indiqué. Elle n'hésita pas avant de la pousser, sans même toquer.

Au diable la politesse après tout. Car il fallait en manquer pour lui mentir de la sorte comme il l'avait fait. "Je pars en voyage Sinistra, ne t'inquiète pas si je ne réponds plus". Pendant ce temps, Monsieur allait jouer aux justiciers au Chemin de Traverse. Avec un DRAGON. Elle avait été renversée, bouleversée de lire la nouvelle dans la Gazette. Non seulement parce que cela avait fait un nombre incalculable de victimes - merci au journal de les avoir énuméré et de lui avoir permis de voir avec stupéfaction le nom de son amant - mais aussi parce qu'Hermes y était. Elle le savait et inquiète comme elle l'était, la mannoise avait fait au moins trois fois le tour de sa propriété en réfléchissant. Emportée par sa colère d'avoir été une nouvelle fois roulée, elle avait laissé quelques jours passer. Pour qu'Octave se remette, mais également pour que sa rage passe. S'il devait aller mieux, sa rage à elle n'avait pas diminué. Au contraire. Ses yeux noisettes accrochèrent immédiatement la silhouette de l'homme dans le lit, les deux bras de part et d'autre de lui. Il semblait dormir, avec ses bouclettes de prince. Elle resta debout stupidement, les mains dans les poches de sa cape, l'une d'elle tenant la lettre qu'il lui avait envoyé. Puis, Sinistra fit un pas, un deuxième, et s'assit sur la chaise non loin de lui. Elle avisa un livre abandonné sur la table de chevet et qui correspondait tout à fait aux goûts d'Octavius pour s'en saisir et commencer sa lecture. Si cet objet était là, il s'était déjà réveillé. Une fois sorti de son somme, il pourrait au moins faire face aux traits courroucés de la mannoise.
Revenir en haut Aller en bas
Octavius Martens

Octavius Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 751
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le Capitaine Danger
| PATRONUS : Un argus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants Empty
MessageSujet: Re: OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants 129196351Lun 30 Aoû 2021 - 20:05

Octavius avait de nouveau sombré dans le sommeil, sous l’emprise des anti-douleurs lui ayant été administrés. C’était un sommeil apaisé, sans rêve ni cauchemar. Son corps tournait au ralenti comme s’il flottait. Qui sait combien de temps il a ainsi dormi avant de lentement sortir de cet état second ?
De loin, en résonnance, il entendait des claquements réguliers. A demi-conscient, les yeux fermés, il entendit quelqu’un entrer dans la pièce et s’asseoir près de lui. Le parfum. Il le reconnaissait. Mais encore bloqué à mi-chemin entre le sommeil et l’éveil, c’était comme s’il dormait.
… avait-il vraiment envie de se réveiller, finalement ? N’était-ce pas mieux pour lui de rester endormi, ou sinon de feindre le sommeil jusqu’à ce que le parfum s’estompe ? Ce n’était pas dit qu’il s’en aille. Cela ne revenait qu’à retarder l’échéance. Et puis, n’avait-il pas un peu envie de la voir ? De lui parler ?

Au bout d’une dizaine de minutes, il ouvrit lentement les yeux, très vite aveuglé par la lumière blanche. Il lâcha un bruit à mi-chemin entre le râle et le gémissement. Il lui fallut quelques secondes pour s’habituer à la clarté. Puis, il balaya la chambre du regard. Ses yeux se posèrent sur Sinistra, assis sur la chaise près du lit, son livre entre les mains. Il n’était qu’à demi-surpris qu’elle soit venue.
« Sinistra… ? » fit-il d’une voix groggy.
Que faisait-elle ici, au juste ? Comment savait-elle ? De toute évidence, Octavius n’avait pas eu le loisir d’ouvrir la Gazette ou d’écouter la radio depuis le début de son séjour à Ste-Mangouste. A vrai dire, il entrevoyait la raison de la présence de Sinistra. Elle lui en voulait. C’était sûr. Beaucoup, même. Elle ne serait pas venue jusqu’ici en prenant le risque de se compromettre autrement. L’appréhension montait. Il lui fallait dire quelque chose.
« … Je t’avais dit que j’allais bien… » Il esquissa un faible sourire nerveux.
Il fallait vraiment le dire vite. En arrivant à Ste-Mangouste, il avait perdu beaucoup de sang et dans un état très inquiétant. Sans anti-douleurs, ses blessures le faisaient encore souffrir. Mais, au moins, il n’était pas mort. Octavius estimait que c’était déjà un miracle.

______________________________

« There are no foreign lands. It is the traveler only who is foreign. »
— Robert Louis Stevenson
Revenir en haut Aller en bas
Sinistra Lowe

Sinistra Lowe


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 615
| AVATARS / CRÉDITS : Brie Larson ▬ skvwalkcrs
| SANG : Purement consanguin.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : son époux
| PATRONUS : un casoar à casque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants Empty
MessageSujet: Re: OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants 129196351Lun 30 Aoû 2021 - 21:37

Il n'était guère très compliqué de savoir lorsque Sinistra Lowe était de mauvaise humeur. Et en l'occurrence, elle l'était. La manière dont elle tournait les pages, elle qui pourtant soignait les livres, était équivoque. Sa colère aurait pu émaner d'elle et faire vibrer ses cheveux comme Méduse tellement elle l'était. Mais la magie n'avait pas ce pouvoir. Pas encore. Le livre ne l'intéressait pas qui plus est mais elle doutait que fixer son amant dans son sommeil change quoique ce soit. Ce ne devait pas être pareil que lorsqu'on était conscient. Être observé devait avoir moins de poids. Alors, elle essayait d'être patiente. Elle ravalait son venin de vipère qui ne désirait que sortir une bonne fois pour toutes. Sinistra savait être patiente, encore fallait-il qu'elle veuille l'être. Son pied marquait malgré elle la cadence de son propre cœur qui battait à tout rompre dans ses oreilles. Puis, fugace, la voix d'Octavius.

Le regard de la manoise quitta le livre lentement, comme un prédateur poserait son regard sur sa prochaine proie. Avec un calme désarmant, la sorcière ferma l'ouvrage et le reposa sur la table de chevet. La voix de son amant lui faisait peine, en réalité. Elle était toute faible. Blessé. Parce qu'il l'était dans sa chair. Qu'est-ce qui aurait pu arriver d'autre, quand on décide d'aller au Chemin de Traverse en sachant qu'un dragon y serait ? Tant de bêtise la renversait. Sinistra comprenait le besoin d'agir, quand bien même elle, c'était en sens inverse. Elle aurait pu passer outre sa colère, sans doute. S'il n'avait pas eu la brillante idée, dans son esprit fatigué par les potions, de lui lancer une phrase d'une désinvolture monstre. Toujours silencieuse, la sorcière le regarda d'un air interdit alors que pour la première fois depuis qu'elle le connaissait, elle avait une brutale envie de le gifler. De laisser la marque de ses cinq doigts sur sa joue pâle, malade et fatiguée. Jamais il ne l'avait autant mise en colère. Jamais. Pourtant... « Tu mériterais une gifle, Octavius ». La voix glaciale avait finalement franchit la barrière de ses lèvres si joliment dessinées. « Est-ce que tu crois vraiment que les mensonges peuvent durer une éternité ? Que je ne me sens pas humiliée par ton manque de confiance et ta façon insupportable d'assumer cela avec ce flegme ! ». Elle ponctua son dernier mot d'un geste brutal sur son bras. Elle renifla vivement : « Tu me manques de respect comme personne ne m'a manqué de respect auparavant. Tu te targues d'être mieux, de ne pas être un sang-pur. Grand bien te fasse, mais les sang-purs pourraient au moins t'apprendre le respect, parce que tu n'en as pas ».
Revenir en haut Aller en bas
Octavius Martens

Octavius Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 751
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le Capitaine Danger
| PATRONUS : Un argus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants Empty
MessageSujet: Re: OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants 129196351Lun 30 Aoû 2021 - 23:06

Sinistra débordait de rage. Octavius le sentait, le voyait.
« Tu mérites une gifle, Octavius. »
La façon dont elle le regardait valait déjà toutes les gifles du monde. Il lui parut judicieux de ne pas répondre à ça, même s’il allait dans son sens. S’il la méritait, il n’était pas pour autant sûr de vouloir la recevoir dans l’état où il se trouvait.
Les paroles qui suivirent, elles étaient dures à encaisser. Il avait blessé Sinistra. Il n’avait jamais voulu la blesser. Mais il l’avait fait. Il avait essayé de faire les choses bien. Et il avait échoué, comme elle le soulignait si bien. Il garda le silence de longues secondes, le regard baissé. Il avait peur de dire les mauvais mots. Il se pinçait les lèvres. Il semblait que rien qu’il puisse dire n’aurait su calmer la colère du dragon.
« Je suis désolé. » Il le pensait vraiment. « Ce n’était pas mon attention de te blesser. Pour rien au monde. C’est juste que… Je ne sais pas ce que je fais. »
Octavius était très mauvais pour entretenir des relations. C’était d’autant plus difficile avec Sinistra à qui il ne pouvait pas tout dire… Lui parler de l’Ordre alors qu’elle avait écrit un livre anti-moldu ? Impossible ! Dommage que les raisons ne soient pas toujours aussi bonnes…
« Me détestes-tu ? Si c’est le cas, je ne pourrais pas t’en vouloir… »
Il espérait de tout son cœur qu’elle n’éprouvait pas de la haine envers lui. Cela voudrait dire qu’elle se détacherait de lui. Cette idée lui faisait mal autant qu’elle l’effrayait. Mais il l’aimait. Que faisait-on quand on aimait une personne ? On oeuvrait pour son bonheur autant que possible. Si Sinistra était malheureuse en le fréquentant, il valait peut-être mieux qu’elle s’en aille. C’était une chose que beaucoup d’amants avait du mal à concevoir.
« Je ne veux pas que tu t’en ailles. » ajouta-t-il un peu plus bas.
Pour une fois, il allait être honnête. Cela sonnait peut-être un peu égoïste – et désespéré. Mais c’était ce qu’il ressentait. Et comme Sinistra lui avait reproché son manque d'honnêteté...

______________________________

« There are no foreign lands. It is the traveler only who is foreign. »
— Robert Louis Stevenson
Revenir en haut Aller en bas
Sinistra Lowe

Sinistra Lowe


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 615
| AVATARS / CRÉDITS : Brie Larson ▬ skvwalkcrs
| SANG : Purement consanguin.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : son époux
| PATRONUS : un casoar à casque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants Empty
MessageSujet: Re: OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants 129196351Dim 5 Sep 2021 - 20:53

La colère de la mannoise ressemblait à feudeymon qui ravagerait tout sur son passage. Elle n'en pouvait plus de ces mensonges, de ces lettres où il lui mentait ouvertement. Elle se sentait stupide de croire ses mots, d'entretenir cette relation qui pourrait bien à terme lui coûter cher. Trop cher. Ulysse était un homme violent qui, s'il apprenait qu'elle le trompait de la sorte, veillerait à ce qu'elle ne voit pas de lendemain. Par ses agissements, Octavius lui prouvait qu'il n'était pas digne des risques qu'elle prenait pour lui et cette réalisation lui faisait mal. Car la sorcière s'essoufflait à essayer de faire vivre cet adultère, elle s'essoufflait à trouver des excuses, à s'absenter pour répondre à ses lettres et veiller à ce que l'autre ne tombe jamais dessus. Mais Octave vivait dans un univers de hippies et d'idées qui ne valaient pas une noise, de ces idées qui ne permettent pas de faire vivre une société ou même des gens de façon viable. C'était un garçon loin, trop loin des réalités qu'elle fréquentait. Et si le voir dans un lit d'hôpital lui faisait mal car elle s'attachait de plus en plus à lui, elle avait l'impression qu'il veillait à mettre des coups de diffindo sur le lien qui les unissait. Et elle était lasse, si profondément lasse que c'était la seule chose qui avait retenue sa main piquante de lui mettre une gifle monumentale. Son "désolé" qu'il pensait peut-être, arracha un rictus foutrement ironique à la sorcière. S'il ne savait pas ce qu'il faisait, ce n'était qu'une preuve supplémentaire qu'elle n'avait pas besoin de cela dans sa vie. Elle avait besoin de quelqu'un qui sache, de quelqu'un de conscient. « Si je te déteste ? » s'étrangla-t-elle en inspirant pour garder son calme, « crois-tu que je serais venue si je te détestais ? ». L'imbécilité de la question la retournait. Mais voilà, il ne faisait toujours pas de pas vers elle, physiquement, il se contentait d'excuses et d'un aveu soufflé du bout des lèvres. La fureur de Sinistra atteignait des sommets : « Est-ce que tu te rends seulement compte de ce que je risque à venir ici et à te fréquenter tout court ? » siffla-t-elle d'une voix courroucée, « est-ce que tu crois que je veux prendre ce type de risques pour un homme qui se fiche éperdument de me mentir à la figure et de me snober à la moindre occasion ? ». Quel culotté !
Revenir en haut Aller en bas
Octavius Martens

Octavius Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 751
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le Capitaine Danger
| PATRONUS : Un argus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants Empty
MessageSujet: Re: OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants 129196351Mer 8 Sep 2021 - 0:13

Ce n’était pas facile de fréquenter Sinistra. Octavius était très différent d’elle à tel point qu’il se demandait ce qu’elle lui avait trouvé. Il ne s’estimait pas repoussant ou autre chose du même goût, détrompez-vous. Mais il n’était pas vraiment le type d’homme auquel Sinistra semblait habituer. Rendez-vous compte : un sang impur coulait dans ses veines.
« Crois-tu que je serais venue si je te détestais ? »
Octavius n’avait rien à répondre à ça. Il valait mieux ne rien répondre, en fait. Chaque mot qu’il prononçait semblait la mettre encore plus en colère. Alors, il opta pour le silence pour l’instant.
Il n’était pas sans savoir que Sinistra était mariée à un homme à la morale pour le moins douteuse. Si cet homme apprenait que son épouse le trompait, on pouvait être sûr que les choses allaient très mal tourner pour la jeune femme. Mais Octavius ne pouvait pas y faire grand-chose, malheureusement. Il était impuissant face à cette situation terrible et cela ne le laissait pas indifférent, contrairement à ce que semblait insinuer Sinistra…
« Je ne t’ai menti qu’une seule fois. » dit-il doucement. « Juste cette fois-là, pour le Chemin de Traverse. Je ne voulais pas t’inquiéter. J’ai cru que c’était le mieux à faire pour ne pas t’infliger cette charge mentale… Et puis même si je l’avais voulu, je n’aurais pas pu te le dire. »
Il avait menti plein d’autres fois et toujours à la même question « Tu vas bien ? ». Mais tout le monde mentait à cette question, non ? Ce n’était même plus un mensonge, à ce niveau. Il prit avec délicatesse la douce main de Sinistra dans l’espoir qu’elle ne le repousse pas. Il la regarda dans les yeux.
« J’espère vraiment, de tout mon cœur, de ne plus avoir à te mentir. C’est difficile de te mentir, ça ne me fait pas plaisir. »
Peut-être devrait-il parler de son diagnostique médicomagique ? Cette idée le frappa de plein fouet et on put aisément lire sur son visage, alors que son regard se perdait dans le vide l’espace de quelques secondes, un trouble avant qu’il ne se ressaisisse.
« Désolé. » Il relâcha la main de Sinistra – si elle ne l’avait pas retirée avant. « Je ne sais pas quoi te dire pour te faire te sentir mieux, pour que tu me pardonnes, pour que tu ne me laisses pas. »
Il sentait cette issue lui pendre au nez. Il s’y préparait. C'était comme retirer un pansement. Cela allait être dur sur le coup, mais après, ça allait aller mieux... non ?

______________________________

« There are no foreign lands. It is the traveler only who is foreign. »
— Robert Louis Stevenson
Revenir en haut Aller en bas
Sinistra Lowe

Sinistra Lowe


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 615
| AVATARS / CRÉDITS : Brie Larson ▬ skvwalkcrs
| SANG : Purement consanguin.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : son époux
| PATRONUS : un casoar à casque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants Empty
MessageSujet: Re: OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants 129196351Dim 12 Sep 2021 - 12:43

La colère était une émotion stérile qui ne lui plaisait pas. Mais comme beaucoup d'autres émotions, il était difficile parfois de ne pas céder à son appel dévastateur. L'inquiétude se mêlait d'autant plus à ce ballet insolent de craintes qu'avait ressenti la sorcière mannoise. Et s'il était mort ? Contrairement à nombre de ses amants, Sinistra était attachée à Octavius, peut-être plus qu'il ne l'imaginait. Mais peut-être aussi sans doute d'une façon différente de son attachement à elle. Pour Sinistra, cet adultère avec le jeune homme couronnait surtout une moquerie déguisée envers son époux. Mais c'était aussi lui donner un vent de liberté sur des idéaux qui risquaient de la ronger. La sorcière menaçait toujours de tomber dans le vide de l'extrémisme, parce qu'elle vivait en permanence dedans. Et en fallait-il, une force de caractère, pour aller à contre-courant de ce qu'on nous a toujours appris. La jeune femme avait des amis, des amants dans les cercles extrémistes. Comment se couper totalement d'eux ? Elle ne le pouvait pas et ne le pourrait jamais, car cette société était aussi la sienne et elle était attachée à ses traditions et ses valeurs. Si elle ne prendrait certainement pas sa baguette pour ôter des vies, elle ne savait pas condamner radicalement ce qu'ils faisaient. N'avait-elle pas publié un roman anti-moldus... ? Octavius commença à s'expliquer peinement et le rouge grimpa aux joues de la mannoise qui répondit d'un ton particulièrement sec : « Mentir par omission est aussi un mensonge ». Partir en expédition ailleurs sans jamais rien lui dire, pour qu'elle s'inquiète de n'avoir aucune réponse à ses lettres était un mensonge. Alors non, ça n'en faisait pas qu'un. Octavius venait simplement d'en rajouter un plus lourd qu'elle ne pouvait réellement le supporter. « Ma charge mentale par ailleurs, n'est pas de ton ressors ». Elle en avait marre que l'on pense constamment pour elle. Et c'était exactement ce qu'ils faisaient tous dans sa société. Octave avait plus de similarités avec eux qu'il ne voulait bien l'admettre.

Mais il s'enfonçait encore, en espérant ne pas avoir à lui mentir de nouveau, comme s'il s'agissait d'une force supérieure qui le forçait. Comme s'il était innocent de ce qu'il écrivait ou de ce qu'il pensait. Sinistra avait l'impression qu'il se moquait d'elle et cet air triste lui donnait encore plus l'impression qu'il essayait de la manipuler. Elle n'aimait pas du tout ce qui se jouait dans cette chambre sans pour autant parvenir à regretter d'être venue. Mettre les points sur les "i" lui avait semblé nécessaire et compte tenue de ce qui se disait ici, elle avait eu raison. Lorsqu'il relâcha sa main, Sinistra réalisa qu'il la lui avait tenu et elle se leva d'un geste vif, les yeux enflammés par le mécontentement. « Tu n'es pas possédé par un esprit frappeur que je sache. Tu prends tes décisions, tu en assumes les conséquences ». Sans s'expliciter davantage, la mannoise se décala pour s'avancer à pas vifs vers la porte qu'elle ouvrit et par laquelle elle sorti, sans écouter les éventuels appels de son amant depuis la chambre. Adossée contre le mur, elle eut brusquement envie de pleurer sans savoir s'en empêcher, et si elle n'avait pas détalé, c'était parce qu'elle savait qu'il ne pouvait pas marcher pour la rejoindre. Il l'avait blessée plus qu'il ne l'imaginait. Finalement, sa faiblesse sembla passer comme elle était venue et elle se redressa, bien droite et le port altier, comme toute personne de son rang et essuya le bord de ses yeux avec son gant. Puis, comme elle était venue, elle remonta le couloir de l'hôpital en faisant claquer ses talons, comme si tout lui était dû sur son passage.

(614)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sinistra Lowe

Sinistra Lowe


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 615
| AVATARS / CRÉDITS : Brie Larson ▬ skvwalkcrs
| SANG : Purement consanguin.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : son époux
| PATRONUS : un casoar à casque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants Empty
MessageSujet: Re: OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants 129196351Dim 19 Sep 2021 - 9:44

Deux semaines plus tard

Enroulée dans une cape qui marquait très bien la fin de l'été, Sinistra se promenait dans les rayonnages de Fleury & Bott. Les mains croisées dans le dos, le port altier comme toujours, elle se trouvait dans le rayon nouveautés de la petite librairie sorcière. Un n'y avait pas un chat ce matin-là, étonnant d'après elle, mais après tout, ce n'était pas fondamentalement comme si le peuple prenait réellement le temps de s'éduquer. Il suffisait d'ailleurs de voir les best-sellers exposés dans la vitrine de la boutique. La mannoise trouvait les goûts des autres absolument désolants. Finalement, les seuls à pouvoir trouver grâce à ses yeux, c'étaient ses lecteurs. Sans doute devaient-ils se languir qu'elle sorte un nouvel ouvrage. La jeune femme, hélas, ne savait pas si cela arriverait. A dire vrai, la manière dont les choses avançaient dans leur société lui donnait surtout envie de se cacher dans un trou de souris en attendant que cela passe. Sans dire qu'elle regrettait son ouvrage, il lui paraissait d'autant plus difficile de tenir ses positions idéologiques aujourd'hui. La campagne de Morfin Carrow s'annonçait difficile pour tout le monde, leur haute société serait de nouveau conspuée et Sinistra ne désirait subir aucune foudre. Car il lui était arrivée de se faire cracher dessus - au sens propre - dans le Chemin de Traverse pour ses positions. Et tout le monde savait bien que la Lowe n'avait certainement pas le courage d'une lionne.

« Vous recherchez quelque chose de particulier, Madame Lowe ? ».

La mannoise tourna ses yeux noisettes vers le propriétaire du magasin, un homme chevelu au sourire avenant, qui, contrairement aux autres gens de façon générale, ne semblait pas lui tenir rigueur des mots qu'elle avait disséminés dans son ouvrage. Peut-être après tout, était-il le lointain descendant de traîtres ? « Je recherche de la nouveauté en matière d'essais politiques » répondit-elle en croisant ses mains devant elle, « vous savez combien j'aime me cultiver sur les faits d'actualité ». Elle venait en effet plus souvent qu'on ne pourrait s'y attendre, à Fleury et Bott. Alors certes, elle passait également à Obscurus Books, dans l'Allée des Embrumes. Mais cette librairie lui rappelait un peu, de façon curieuse, la bibliothèque de son enfance au manoir de son oncle Hubert, sur l'Île de Man où elle avait eu le loisir de revenir avec son cousin Desmond lors de la mort de leur parent commun, plus tôt dans l'année. Dans le coin de sa vision, toutefois, un mouvement attira son attention et la jeune femme se raidit. Car c'était bel et bien le visage innocent d'Octavius qui apparaissait au bout du rayon. Lui qui n'était pas très intéressé par les ouvrages politiques, le voilà à se promener ici ? Sinistra ressentit une étrange poussée de fureur qu'elle ne s'expliquait pas très bien, et préféra se concentrer sur les paroles du libraire qui s'était légèrement détourné d'elle pour ouvrir un petit ouvrage et lui parler de lui : « ... a reçu les critiques des magazines spécialisés. Il paraît d'ailleurs que le Ministre de la Justice lui-même l'a lu et conspué. Peut-être Madame Lowe sera-t-elle intéressée ? ». Sinistra hocha la tête et lui pris l'ouvrage des mains, sans guère regarder de quoi traitait le livre et le remercia d'un simple signe de tête.


(553)
Revenir en haut Aller en bas
Octavius Martens

Octavius Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 751
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le Capitaine Danger
| PATRONUS : Un argus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants Empty
MessageSujet: Re: OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants 129196351Mar 12 Oct 2021 - 22:29

Omettre, c’est mentir… Omettre, c’est mentir… Mentir.
Mais alors, où était la limite entre évacuer les éléments inutiles à son discours et mentir par omission ? Dire toute la vérité, rien que la vérité… Autant boire une tasse de véritasérum tous les matins à la place du thé ou du café. Quel genre de fantasme big-brotherien était-ce ? Octavius devait sûrement surinterpréter. Si bien qu’il se garda de faire toute réflexion. D’autant plus ce n’était pas le moment.
Octavius croyait que l’on avait toujours le choix. Se dire avoir l’obligation ou ne pas avoir le choix était un abus de langage courant. Il aurait été plus juste des rajouter des compléments à ces affirmations. Je suis obligé de te mentir si je ne veux pas mourir. Il fallait juste connaître l’ordre de ses priorités. Puis en assumer les conséquences. A vous de voir quel était le plus dur à faire.
Enervée, Sinistra se leva pour partir. Octavius ne chercha pas à essayer de la retenir. Cela ne servait à rien, si ce n’était que l’énerver d’avantages. Il écouta juste les clac-clac des talons s’éloigner progressivement. Il soupira. Qu’est-ce qu’il aurait dû faire ? Il avait l’impression d’avoir pris l’une des pires décisions possibles. Non seulement il se retrouvait à Sainte-Mangouste mais en plus il se brouillait avec Sinistra. Qui savait quelles autres conséquences l’attendaient encore et qu’il n’attendait pas…

Son nom avait beaucoup circulé ces dernières semaines. C’était lié à la libération du Chemin de Traverse. Il paraissait qu’on avait parlé de lui dans les journaux par rapport à ce dernier événement. Quelques personnes, qu’il ne connaissait ni d’Adam ni d’Eve, le saluaient dans la rue. C’était comme si les conséquences de ses dernières grandes décisions avaient fait alliance pour faire de sa vie un enfer. Il regrettait d’avoir accepté le professeur de Défense contre les Forces du Mal. Il regrettait d’avoir été publié. Il regrettait d’avoir participé à la libération du Chemin de Traverse. Il n’appréciait guère cette toute nouvelle notoriété. Il aurait préféré rester un parfait anonyme. Il espérait ardemment que cela allait s’estomper au fil des semaines.
Il recherchait sans cesse des lieux où flâner en paix. Paradoxalement, il avait trouvé refuge au Chemin de Traverse qui avait été déserté par les sorciers devenus méfiants envers ce lieu. Il se plaisait alors à arpenter les rues, aller boire un café au Tsarducks, parcourir les rayons de Fleury & Bott. Il lisait quelques pages d’un ouvrage avant de le reposer, puis d’un autre… Et encore d’un autre. Parfois, il gardait le livre sous le bras dans le but de l’acheter. Sa présente visite l’avait mené vers les essais politiques. Plusieurs candidats à la ministérielle avaient publié un bouquin. Ils ne perdaient pas le Nord ! Il s’attarda sur l’ouvrage de Millicent Bagnold. Une des meilleures candidates, selon Octavius. Peut-être que les sorciers pourront espérer un ou une Ministre sachant faire face à la guerre, cette fois-ci.
Il leva les yeux de sa consultation. Il ne s’attendait pas du tout à voir Sinistra à l’autre bout du rayon. Son cœur s’emballa. Il baissa aussitôt le regard pour faire comme s’il ne l’avait pas vu. Il avait besoin de reprendre ses esprits. Il n’avait pas vu Sinistra depuis de semaines… Elle n’avait jamais répondu à ses hiboux. Octavius en avait été très vexé et attristé. Mais il comprenait.
Devait-il aller la voir ? L’avait-elle remarqué ? Bien sûr qu’elle l’avait vu ! Ils n’étaient que deux dans le rayon. Cela aurait paru bizarre de juste l’ignorer. Il avait aussi envie de lui parler. De l’entendre, surtout. Elle était occupée avec le libraire qui lui recommandait un livre. Octavius osa un regard vers Sinistra. Leurs regards se rencontrèrent. Sinistra prit ce que lui conseillait le vendeur et ce dernier la laissa pour vaquer à ses occupations.
Octavius hésita quelques secondes en détournant le regard. Il alla finalement la voir en essayant d’avoir l’air détendu.
« Bonjour. » la salua-t-il avec un sourire se voulant poli et à l’aise.
Il prit un livre se trouvant à sa portée pour faire mine de le feuilleter (il s’agissait d’un célèbre essayiste connu pour ses penchants complotistes).
« Il n’y a pas beaucoup de monde ces derniers temps, par ici… Je ne m’attendais pas à t’y croiser. Faut croire que le hasard fait bien les choses… »
Cringe.
« Enfin, c’est mardi. Il n’y a jamais foule le mardi… La plupart des gens travaillent… Sauf toi et moi, il semblerait… Je passais dans le coin et comme j’ai du temps avant mon rendez-vous… »
Que racontait-il ? Son rendez-vous n’intéressait personne. Il sentait le regard de Sinistra sur lui. Un regard méprisant, sans doute.

______________________________

« There are no foreign lands. It is the traveler only who is foreign. »
— Robert Louis Stevenson
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants Empty
MessageSujet: Re: OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants 129196351

Revenir en haut Aller en bas

OCTAVIUS | Le bellâtre aux bois dormants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Petite virée nocturne dans les bois [Pv Angel ^.^] [HENTAÏ]
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Balade à Londres :: Balade à Londres :: 
L'hôpital Ste Mangouste
-