Le nouveau design est installé ! Nous remercions chaleureusement l'Ecureuil pour son travail magnifique !
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% Nike React Live – Chaussure pour Homme
57.47 € 114.99 €
Voir le deal

Partagez

Collaboration de deux âmes libres | MAYRA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Moran J. Powell

Moran J. Powell


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 1424
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | bambieyestuff / madeyesaes
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Collaboration de deux âmes libres | MAYRA Empty
MessageSujet: Collaboration de deux âmes libres | MAYRA Collaboration de deux âmes libres | MAYRA 129196351Dim 5 Sep 2021 - 11:02

« POWELL ! ».

Un soupir plus tard, Moran relevait ses yeux clairs du dossier sur lequel il était penché, armé de sa plume surligneuse. On aurait pu lui mettre un monocle pour fignoler un peu son air d'aristocrate occupé. Nero venait de débouler dans son bureau comme la furie qu'il avait l'habitude d'être, sans aucun calme ni aucune classe. Pas que l'écossais soit un exemple de classe et de calme, mais tout de même. Le noble métier de journaliste méritait des gens qui le représentent en bien, pas qui le ridiculisent... « Dans mon bureau, illico presto ! ». Bah voyons, au lieu de lui dire ce qu'il avait à dire dans son bureau, maintenant qu'il y avait passé une tête, il voulait qu'il se déplace alors qu'il était occupé. Les critiques envers la Gazette n'étaient pas très surprenantes lorsque l'on voyait leurs conditions de travail. Après tout, le jeune homme avait arraché sa place à la sueur de son front et il était pourtant relégué dans un bureau exiguë et sans fenêtre, un comble pour lui qui était un animagus d'oiseau. Pour autant, Moran préféra ne pas combattre l'ordre et se contenta de ranger sa plume et de se lever sans guère plus de cérémonies. Il continuerait ce qu'il faisait plus tard. Les délais dans les journaux étant ce qu'ils étaient, il fallait qu'il se dépêche de trouver quoi dire, quelque chose qui puisse intéresser les gens, pas un énième article sur Harpile poil qui aurait mieux fait de finir en première page de Sorcière Hebdo. Lorsque Powell débarqua dans le bureau en toquant timidement, Nero était là, bien entendu, accompagné d'une jeune femme qu'il n'avait jamais vu.
Moran avait du flair et il avait la vague sensation que ce qu'on allait lui demander allait lui taper brutalement sur le système Sixième sens de pie, ou quelque chose comme cela. Et pour cause...

Le lendemain, il était armé de sa baguette, sa tasse de café et trônait derrière son bureau tel un prince déchu. En face de lui, une certaine Mayra, journaliste indépendante. Le fait est que Mayra avait quand même une sacrée paire de faire une aventure pareille toute seule, sans la stabilité d'un journal. L'aide des collègues était parfois importante et primordiale. Moran en avait souvent eu besoin et il ne pouvait pas regretter qu'ils soient parfois là pour l'épauler, ou tout simplement, pour lui remplir son gobelet de café. Aussi remarqua-t-il que la tasse de la jeune femme était vide et il la remplit d'un coup de baguette dispensé sur la bouilloire. « Je suis désolé d'avoir dû partir si vite hier » lui dit-il en faisant référence à leur entrevue avec Nero qui avait été écourtée à cause de l'emploi du temps très chargé du jeune homme, « je suis certain que tu as apprécié le caractère de Nero ». Personne n'aimait Nero, c'était un fait. Comme son homonyme antique il donnait une désagréable sensation lorsqu'on lui parlait... Ou alors était-ce parce qu'il avait précisément le nom de l'homme qui avait incendié sauvagement Rome ? « Il paraît donc que tu veux vendre un article à la Gazette sans avoir assez de sources. De quoi cela traite-t-il ? Pourquoi n'enrichies-tu pas ton article ? ». Ca lui paraissait être une demande bizarre que celle de lui demander de collaborer avec elle pour donner plus de crédit à un papier qu'elle aurait écrit : « Puis-je le lire ? ».


(575)
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


Collaboration de deux âmes libres | MAYRA Empty
MessageSujet: Re: Collaboration de deux âmes libres | MAYRA Collaboration de deux âmes libres | MAYRA 129196351Sam 11 Sep 2021 - 11:50

Quand Mayra avait débarqué, triomphante, sur des bottines ayant connu de meilleurs jours, pour claquer sur le bureau du Rédacteur en Chef de la Gazette, un magnifique article dactylographié, elle ne s'était pas tout à fait attendue à être accueillie de la sorte. Vu ce qu'elle ramenait, elle s'attendait clairement à ce qu'il sorte le carnet de chèque, et lui propose un café taille XXL, ou éventuellement un brandy (….elle n'aurait pas apprécié particulièrement l'alcool, mais il lui semblait que ça méritait au moins ça).

Bilan : il lui avait ri au nez, la laissant sans voix, choquée et vexée.

Elle avait écouté d'une seule oreille ses critiques et lui avait tiré la langue, dès qu'il avait eu le dos tourné. Parce qu'elle n'avait pas encore trente ans, et que c'était une réponse acceptable. Et qu'il n'avait toujours pas d'yeux derrière la tête, contrairement à d'autres sorciers.

Cela dit, s'il lui avait tourné le dos, c'était pour la bonne cause, apparemment. Il avait appelé di renfort.

Vingt-quatre heures plus tard, revoilà donc la Miss au siège de la Gazette, en bottes plus solides, jean ajusté et T-shirt aux couleurs d'un groupe punk (qui avait atterri dans son placard d'habits sans doute par la magie des soirées de folie londoniennes ; elle devrait penser à le rendre à sa propriétaire, mais un autre jour, parce que c'était le seul haut propre qui lui restait, doooonc : ça attendrait, il y avait plus urgent).

Les yeux pétillants, la jeune femme se glissait dans le bureau d'une tête connue. Enfin, connue... Aperçue. Souvent. Et sur laquelle elle avait entendu quantité de choses, dans une autre vie. Il restait difficile de croire que le garçon cute était devenu si.... adulte ? Mais c'était grosso modo le même regard (et surtout, difficile de se tromper au vu du nom ; le monde sorcier n'avait pas la taille du monde normal, les chances d'y croiser un homonyme y étaient réduite). Seule sa voix n'avait vraiment plus rien à voir avec celui qui trottinait sur les talons de sa petite bille bleue.

« Ne t'inquiète pas ; tout ce qui m'importe, c'est d'avoir une chance de sortir ce papier. »

Refermant ses mains avec bonheur sur la tasse soudain emplie d'eau chaude, elle eut une moue amusée à son commentaire sur le rédacteur en chef, offrant un clin d'oeil rusé.

« Un homme charmant ; merci de m'avoir laissé l'opportunité de passer plus de temps en tête-à-tête avec lui. »

Dirigeait-il ce journal pour s'assurer de censurer les articles qui pouvaient potentiellement le concerner ? Ce serait loin d'être étonnant. Mais ce n'était pas le sujet.

« Ce n'est pas vraiment que je n'ai pas assez de sources. C'est qu'il doute de leur crédibilité, il juge l'affaire trop peu solide pour être sortie. Je lui sortirai des dizaines de victimes qu'il continuera d'en penser la même chose. Et je n'ai que ça. »

Elle roula ses jolis yeux noirs, pour signifier ce qu'elle en pensait. Mais elle lui tendit la précieuse feuille dactylographie, l'ayant extirpée de son petit sac à dos, avec le carnet dans lequel elle avait noté tous les éléments.

Collaboration de deux âmes libres | MAYRA Articl10
Revenir en haut Aller en bas

Collaboration de deux âmes libres | MAYRA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Lorsque deux âmes en peine se rencontrent || CARADOC ||
» Un, deux, pas de deux (Lachlan)
» Mayra Alushi - Levitating
» Mayra Alushi - On n'est pas grand par la taille....
» Mayra Alushi - Boite aux lettres - Oh, I wish I was there with you

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1979-1980
-