Le nouveau design est installé ! Nous remercions chaleureusement l'Ecureuil pour son travail magnifique !
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
-25%
Le deal à ne pas rater :
-25% Nike Air Max Genome – Chaussure pour Homme
127.47 € 169.99 €
Voir le deal

Partagez

[RÉSERVÉ AUX APPRENTIS AURORS] Rentrée 1979

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Dexter Walsh

Dexter Walsh


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 69
| AVATARS / CRÉDITS : Adam Levine by squirrel's garden|| Sig by sirencharms | icons by ethereal & renegade
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort d'un de ses proches
| PATRONUS : Border Collie (forme animagus également)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[RÉSERVÉ AUX APPRENTIS AURORS] Rentrée 1979 Empty
MessageSujet: [RÉSERVÉ AUX APPRENTIS AURORS] Rentrée 1979 [RÉSERVÉ AUX APPRENTIS AURORS] Rentrée 1979 129196351Dim 5 Sep 2021 - 21:00

L’amphithéâtre se remplissait lentement, jusqu’à ce que finalement la porte ne claque plus. Peu d’élèves, c’était le moins qu’on puisse dire. Moins encore que lorsque lui-même était étudiant. Deux manquaient à l’appel qu’il n’avait pas fait, mais Dexter avait soigneusement mémorisé les profils des apprentis Aurors avant son intervention, connaissait leur nombre exact. Deux absents, c’était déjà trop. Peut-être était-ce deux retardataires d’ailleurs, mais c’était tout à fait la même chose. Pire d’ailleurs, car l’absence pouvait se justifier, le retard en aucun cas. À l’heure annoncée donc, Dexter prit la parole de sa voix la plus solennelle, drapé dans sa tenue ministérielle. « Chers Aurors en devenir, en tant que Sous-Chef des Aurors, c’est un honneur pour moi de me tenir devant vous aujourd’hui. » Dexter n’était pas fort doué pour les grands discours. Depuis qu’il était passé Sous-Chef, c’était sans nul doute la partie de sa fonction qu’il aimait le moins. Combien de nuits avait-il donc passées pour préparer cette journée ? Journée qui avait été programmée ainsi à sa propre demande. « Vous êtes aujourd’hui le futur de ce prestigieux service qui est, comme vous le savez, d’une importance capitale au vu de la période que nous traversons. » Sa voix grave résonnait dans l’amphithéâtre bien trop peu rempli. L’acier de son regard décryptait les visages, associant les noms aux visages, repérant déjà des signes de nervosité chez certains, de vanité chez d’autres.

« Ce qui s’est produit au Chemin de Traverse cet été n’est qu’un commencement. Non seulement nos ennemis commencent à sortir de l’ombre, mais surtout, les décisions prises par le Ministère commencent à être très sérieusement critiquées. » Une pause. En temps normal, cette phrase lui aurait retourné le ventre mais cette fois, c’était différent. Car Dexter n’avait que trop souffert de ces décisions justement, de ce long mois et demi d’attente où on l’avait forcé à ne rien tenter ou presque. « Je me dois donc d’être clair avec vous. Le simple fait d’avoir été recruté au sein de cette division ne vous garantit pas de nous rejoindre, mais fait de vous une extension du Ministère. Vous représentez désormais le département des Aurors au même titre que chacun des Aurors confirmés que j’ai le privilège de diriger. » Il entendit un murmure sur sa gauche, et frappa immédiatement du plat de la main le pupitre pour réclamer le calme. « Les murmures que j’entends ne me font que confirmer l’absolue nécessité de ma présence aujourd’hui. Les rumeurs sont tout autant nos ennemis que les mages noirs que nous nous efforçons de pourchasser. Chacun de nos gestes est épié, décortiqué, déformé et amplifié. C’est pourquoi j’attends de vous un comportement particulièrement exemplaire. » Quittant son pupitre, Dexter entreprit de parcourir l’estrade, droit comme un I, raide comme la justice. « Votre soutien au Ministère se doit d’être inconditionnel. Que vous soyez d’accord avec les choix faits ou non n’a aucune importance. La discipline est la qualité première d’un Auror. » A cet instant, la porte s’ouvrit et un élève entreprit de dévaler les escaliers. « C’est pour cette exacte raison que Monsieur Bailey ne fait dès cet instant plus partie de cette promotion. » L’élève se figea, tétanisé, hésitant peut-être à se défendre, avant de remonter les marches sans demander son reste.

« Que vous soyez un sorcier exceptionnellement doué ou un maître de la filature n’a aucune importance si vous n’êtes pas prêts à vous soumettre aux ordres. » L’insubordination de son propre rang commençait à tendre sévèrement Dexter, et il était capital de remettre les points sur les I. « Sachez que cette année, à ma propre demande, le programme des cours que vous vous attendiez à suivre sera légèrement modifié. J’attends de vous une implication totale. Une abnégation absolue. Et oui, cela exigera des sacrifices. La voie que vous avez choisie exige des sacrifices. » Son regard perçant vint se planter dans celui d’un élève au premier rang qui venait de déglutir sérieusement. « Alors j’espère que votre été a été agréable et reposant. Car cette année, vous n’aurez plus le loisir d’en avoir. » Dexter n’était pas peu fier de cette tournure. Il avait longtemps travaillé son texte, et c’était là le climax. « Les cours ne seront qu’une infime part de votre formation. Pour le reste, vous devrez faire preuve des qualités essentielles d’un Auror accompli. La disponibilité. L’adaptabilité. La déférence. » Il insista tout particulièrement sur ce dernier point. « Cela implique de rester à votre place. Si d’aventure vous avez un peu de temps pour quitter ce campus, je tiens à vous rappeler que vous n’êtes encore que des étudiants, et qu’en aucun cas nous ne tolérerons au Ministère des initiatives personnelles dont nous ne serions informés. » Une pause, très courte. « Sauf cas d’extrême urgence. »

Le speech touchait à sa fin, et Dexter retourna derrière son pupitre car il avait oublié une des informations que l’université ne lui avait fournie que ce matin. « Cet après-midi, certains de nos Aurors les plus aguerris et moi-même tâcherons d’évaluer vos compétences. 13h30 précises dans la salle de duel n°3. » Après un monologue tel qu’il lui semblait avoir épuisé son quota de mots pour la semaine, Dexter balaya l’assemblée de son regard froid. « Des questions ? »

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


[RÉSERVÉ AUX APPRENTIS AURORS] Rentrée 1979 Empty
MessageSujet: Re: [RÉSERVÉ AUX APPRENTIS AURORS] Rentrée 1979 [RÉSERVÉ AUX APPRENTIS AURORS] Rentrée 1979 129196351Mer 8 Sep 2021 - 20:23

Si on avait fait un sondage rapide, avant l’amphi, on aurait probablement eu un total d’un tiers d’étudiants stressés (les premières années), un tiers d’étudiants peu amusés et attendant de savoir qui on leur attribuerait pour tutoré (les deuxième années) et un tiers d’étudiants très relax, sirotant leur café en observant avec amusement les deux premières catégories, forts de la certitude que pour eux, la vie étudiante n’allait pas tarder à prendre fin, et qu’ils n’avaient plus grand-chose à prouver.

On peut comprendre, donc, que lorsque, en lieu et place du Doyen, ce fut le Sous-Chef du Département des Aurors qui pointa sa bobine, dans une université, pour leur dispenser un discours, rien que ça, la surprise fut grande dans les rangs. La surprise et…. Autre chose.

Car tout ce petit déploiement ne tenait pas seulement de la visite de courtoisie, et les étudiants de la filière Auror étaient loin d’être des idiots.

Aussi, une fois l’étonnement passé, il y eut de discrets échanges de regards et, rapidement, chacun revêtit un masque d’indifférence, ne trahissant aucun sentiment.

Ainsi, le Bureau des Aurors en était réduit à réquisitionner officiellement les étudiants de l’EMS. Cela, pour qui lisait les journaux (et écoutait en cours) n’était pas réellement une surprise ; on savait le Bureau débordé (mais peut-être pas si débordé que ça, si le Sous-Chef du département prenait le temps d’effectuer des visites de courtoisie à des étudiants). Déjà l’année dernière, à de nombreuses reprises on les avait mis à contribution sur des opérations particulières, et vu le climat, il n’était pas surprenant que cela continue. Non, ce qui était plus choquant, ce qui fit courir dans l’amphithéâtre une vague de tension, ce furent les avertissements et les menaces prononcées.

Car, si on écoutait le Sous-Chef des Aurors, il fallait comprendre deux choses : la critique n’était plus tolérée, et, ils se priveraient de bons éléments si ceux-ci pointaient les difficultés et les zones de progrès. Dont acte, et éviction de Jordan Bailey.

Pouvait-on faire manœuvre plus stupide ?

Le Sous-Chef avait-il fait ses classes à l’EMS ? Avait-il oublié que, si les étudiants étaient en concurrence pour les places finales, il régnait pourtant un esprit de corps, au sein de ces promotions ? Et au-delà de cela, un esprit d’excellence ? Sur le terrain, si votre vie dépendait de votre binôme, n’importe qui préférait être associé avec un mec compétent, plutôt qu’avec un suceur à demi-capable de manier une baguette. Mais cela, manifestement, était le cadet des soucis du Sous-Chef des Aurors. Ce qui lui importait, c’était l’obéissance des troupes et l’image renvoyée. Que ce soit pour nourrir son ego ou pour protéger la réputation du Ministère face à la débâcle.

Quelque part, Gauwain comprenait ; un an plus tôt, il aurait sans doute souscrit à cette position. Oui mais voilà : entretemps, il avait réalisé que sa survie et celle de l’être qui lui était le plus cher dépendaient de minuscules détails (comme la compétence de leurs collègues). Surtout, entretemps… Raven Fawkes était partie, et les équipes de direction actuelle géraient les incidents avec une inefficacité grandissante.

A l’avenir, apparemment, il faudrait réserver ces analyses pour l’intimité.

Car Dexter Walsh n’était pas au courant d’une chose : le respect ne s’imposait ni par la menace ni par la contrainte. Il se méritait.

Au vu du petit déploiement de forces du jour, c’était loin d’être gagné.

En témoignaient les haussements de sourcils et les mouvements de tête qui saluèrent le départ des officiels.

Avec un grognement et un sourire sombre, Gauwain se tourna vers sa compagne, avant d’échanger un regard avec Hestia.

« Eh bin. Il a un don pour motiver ses troupes, hm ? »


Dernière édition par Gauwain Robards le Jeu 9 Sep 2021 - 10:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


[RÉSERVÉ AUX APPRENTIS AURORS] Rentrée 1979 Empty
MessageSujet: Re: [RÉSERVÉ AUX APPRENTIS AURORS] Rentrée 1979 [RÉSERVÉ AUX APPRENTIS AURORS] Rentrée 1979 129196351Jeu 9 Sep 2021 - 10:53

- Hé mais, je ne suis pas dog-sitter, Madame la Présidente ! Ça n’est pas dans mes attributions ! S’indigna un Hayden Collins enragé à l’attention d’une Meredith Hawthorne qui pouvait se montrer très persuasive en sa qualité de Présidente du BDE de l’EMS.
- Tu verras, Minnow et Eira sont éduqués et d’une gentillesse exemplaire. Tu ne seras pas embêté, ils te garderont toi et ton local lorsque des étudiants viendront réserver des créneaux. D’accord ?

Un long soupir et un bougonnement, alors que le regard noisette de l’étudiant de l’EMS et membre du BDE se posait sur les deux animaux, aussi sages qu’ils pouvaient l’être au demeurant. S’agenouillant devant les deux Huskys, avec un léger sourire sur les lèvres, parce qu’il venait d’avoir une réflexion quant à l’utilité de ses futurs acolytes, il siffla doucement pour que les deux bêtes lui donnent la patte dans un geste de soumission et de prévenance. Ou d’obéissance totale. Haussant un sourcil, face à cette observation somme toute intéressante, le préposé aux réservations des salles, ne put qu’avoir un léger rire sadique, suite à ses odieuses pensées.

- Mer’, si j’ai des idiots ou idiotes qui font n’imp’ avec leurs formulaires d’inscription, je peux lâcher les chiens ? S’il te plait … Une moue, qui ferait sûrement craquer la Présidente, toujours implacable, n’est-ce pas ? Gauwain et toi, vous leur avez appris des tours ? Ou, je peux partir d’une toile vierge, les concernant ?
- Si tu pouvais éviter un potentiel massacre au sein de l’EMS, ce serait appréciable. Surtout que nous allons être réquisitionnés Gauwain et moi-même et la promotion des futurs Aurors, durant un long moment.
- Hm. Bon, je ne veux pas être le responsable de votre retard, surtout si c’est face à un officiel de la grande institution. Ce serait con.

Avec un sourire et un dernier baiser aux deux énormes boules de poils, la demi-Vélane rejoignit son fiancé, qui l’attendait dans le couloir, non loin du local du BDE. Récupérant ses affaires, dont notamment son sac de cours, l’aspirante Auror glissa ses doigts dans ceux de son acolyte. Jusqu’à être les premiers dans l’Amphithéâtre, attendant le discours de celui qui allait remanier le cursus ? Assise, dans l’une des rangées au-dessus afin de surplomber l’hémicycle, la belle blonde put aisément entrevoir celui qui allait avoir toute l’attention des quelques têtes pensantes présentes en ce lieu. Dexter Walsh, la Franco-Galloise le ‘connaissait’. Savait, qui il pouvait être. Il était celui, qui était au-dessus de Nollan Blake Emerson, son tuteur référent. Son supérieur hiérarchique intransigeant, aussi rigide que pouvait l’être la Justice. Un haussement de sourcil, lorsque celui-ci commença à déclamer son discours. Certains visages perdaient de leurs sourires, d’autres semblaient attentifs.

En ce qui concernait la fille unique de la Comtesse de Vermandois, celle-ci avait gardé ses sourcils relevés avant de les froncer, au fur et à mesure des paroles prononcées. Le laïus n’étant nullement encourageant pour deux Noises. Il traduisait une certaine Vérité et cette dernière n’était pas glorieuse. En revanche, si les étudiants étaient présents dans ce cursus élitiste, c’était qu’ils savaient. Ils avaient ces qualités que l’homme plus âgé mentionnait. L’abnégation, la déférence et la disponibilité. Ne s’étaient-ils pas engagés de plein gré, en sachant cela en amont ? Qu’ils devaient pallier à toute cette rigueur pour prétendre avoir une place dans ce parcours ? S’ils étaient là, assis, c’était qu’il y avait une raison. Le Doyen et son Adjoint, n’offraient pas de laisser-passer avec facilité. Il fallait mériter sa place. Prétendre à l’excellence. Même si visiblement, tous ou toutes ne seraient pas des Aurors dans leur vie future.

- Je crois que Monsieur Walsh est réputé pour cette rigueur, qu’il nous impose. J’en ai eu un bref aperçu. Un murmure, alors que leur interlocuteur posait l’interrogation qui ferait bondir nombre d’étudiants, si seulement ceux-ci n’avaient pas été échaudés par ses mots sombres mais véridiques. Il va sûrement nous évaluer, avec toute la froideur qui le caractérise. Sévère, mais juste. C’est bien ce que l’on dit ? Un regard vert couleur absinthe qui se pose sur l’homme, plus bas.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




[RÉSERVÉ AUX APPRENTIS AURORS] Rentrée 1979 Empty
MessageSujet: Re: [RÉSERVÉ AUX APPRENTIS AURORS] Rentrée 1979 [RÉSERVÉ AUX APPRENTIS AURORS] Rentrée 1979 129196351

Revenir en haut Aller en bas

[RÉSERVÉ AUX APPRENTIS AURORS] Rentrée 1979

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» GRAND EXAMEN DE FIN D'ANNEE DES APPRENTIS AURORS
» [Poisoned Cauldron] | Soirée Saint-Valentin 1979 [Réservé aux couples] - PREMIER ETAGE
» BANQUET ♌ rentrée 1979 / 1980
» Surprise de la rentrée [Soyle - 03/09/1979]
» SEPT 1979 –– Une rentrée mouvementée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1979-1980
-