Bon mois d'Octobre ! Pensez à vous hydrater.
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment : -30%
-130€ sur le Moniteur Gaming LG UltraGear ...
Voir le deal
299.99 €

Partagez

L'amitié est la clef de voûte du bonheur (Svetlana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 639
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /ultraviolences/magma signature
| SANG : Rouge sang


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de son père se réanimant et lui reprochant sa mort
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'amitié est la clef de voûte du bonheur (Svetlana) Empty
MessageSujet: L'amitié est la clef de voûte du bonheur (Svetlana) L'amitié est la clef de voûte du bonheur (Svetlana) 129196351Ven 10 Sep 2021 - 19:49

Amelia fit un bisous derrière l'oreille de Lumos et installa Dixie sur son épaule. La petite boule de poils se montrait particulièrement tactile et pot de colle depuis sa sortie de Sainte Mangouste. Par chance, la présence du boursouflet ne la dérangeait pas. Au contraire, elle la rassurait. Le chat restait fidèle à lui-même : indépendant, sauvage presque. Mais il demandait parfois encore de l'attention. Après une dernière caresse, Amelia sortit de l'appartement et avec un soupir, marcha le long de la rue. Lorsqu'elle se promenait ici et là, même près de l'habitation de Soyle, elle ressentait une fraîcheur très désagréable le long de son dos. Mais avec sa baguette et Dixie, cet effet s'atténuait un peu. Puis elle tourna à l'angle d'une ruelle et transplana pour Exeter. L'EMS apparut rapidement dans son champ de vision. C'était la rentrée et elle devait retrouver Svetlana. Cette dernière n'avait pas connu l'enfermement sur le chemin de traverse et Amelia ne remercierait jamais assez Merlin pour cela. Mais elle avait de nombreux questionnements quant au voyage de sa meilleure amie en Russie. Comment s'étaient conclues ses recherches ? La réponse à cette interrogation était probablement la plus importante. Elle devait la retrouver devant la cafétéria du campus. C'était la première année de son amie à l'ems, mais elle ne doutait pas une seconde qu'elle se retrouverait dans un tel endroit. Au pire, elle avait sur elle, dans son sac plus précisément, le petit carnet enchanté pour communiquer avec elle afin qu'elles puissent se retrouver.

Enfin arrivée au point de rendez-vous, elle se posta sur l'un des rares bancs encore libres et prit Dixie dans ses mains. Il était de toute évidence très bien. Rien à signaler pour le moment. RAS. Elle le reposa donc sur son épaule et celui-ci se glissa sous ses cheveux blonds comme pour se cacher de possibles spectateurs indiscrets. Elle repéra en effet quelques regards insistants et très intrusifs dont elle se serait bien passée. Mais l'apparition de Svetlana mit fin à ces réflexions et repérages futiles. Elle se leva de suite et se dirigea vers sa chère amie.  “ Svetlana ! ” Qu'elle s'exclama en la prenant doucement dans ses bras. Cela faisait si longtemps qu'elles ne s'étaient pas vues. Elle n'avait pas eu de nouvelles pendant tout son enfermement. Pour ne pas perdre la tête, elle s'était raccrochée au fait que Lana était loin, probablement en sécurité. Mais à présent qu'elle l'avait devant elle, elle ne put retenir les larmes qui coulaient en abondance sur ses joues. Elle les accompagna d'un éclat de rire soulagé. “ Tu m'as tellement manquée ! Tu n'as pas idée... ” Elle n'était pas particulièrement émotive, et ne pleurait quasiment jamais, mais il fallait dire que ces retrouvailles avaient quelque chose de particulier. “ Comment vas-tu ? As-tu eu des réponses à tes questions ? ” Demanda-t-elle en s'essuyant les joues. Elle voulait entendre des bonnes nouvelles. Des très bonnes nouvelles, elle l'espérait ! Ce serait terriblement malheureux si ce voyage de deux mois et si lointains n'avaient pas une issue heureuse. En tous cas, elle croisait les doigts. Réellement !
Revenir en haut Aller en bas
Svetlana Vassiliev

Svetlana Vassiliev


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 536
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried — Galaad
| SANG : Pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'amitié est la clef de voûte du bonheur (Svetlana) Empty
MessageSujet: Re: L'amitié est la clef de voûte du bonheur (Svetlana) L'amitié est la clef de voûte du bonheur (Svetlana) 129196351Ven 10 Sep 2021 - 21:14



Premier jour. Par Raspoutine, Svetlana était aussi stressée que lors de sa première rentrée à Poudlard. Était-ce parce qu’elle avait pris un an pour faire ses recherches et travailler pour amasser de l’argent, ne plus dépendre de ses parents et payer ses frais de scolarité… Sûrement. Ce n’était pas facile de se remettre dans le bain des études surtout que la jeune femme avait tellement de choses à faire… comme préparer son mariage par exemple.

Quel enfer !

Svetlana arrangea une dernière fois ses cheveux et vérifia son sac. Bloc de parchemins, plume, encrier… tout était ok. Sa main se glissa le long de la lanière de cuir avant de la placer sur son épaule. « Allez Svetlana ! Arrête de gigoter, on dirait une petit écolière. » se sermonna-t-elle en fixant son reflet qui opina du chef. Tout en fixant une mèche derrière son oreille, Lana quitta l’appartement de colocation et prit le chemin de l’EMS. Arrivée sur le palier, elle transplana et se retrouva à l’entrée de l’Institut. Il y avait déjà beaucoup de monde.

Comment retrouver Amelia dans toute cette foule ?

Le coeur de Lana se mit à palpiter. Amelia lui avait rapidement expliqué l’épreuve qu’elle avait subi au chemin de traverse, sans rentrer dans les détails alors depuis ce jour, Svetlana voulait serrer son amie dans ses bras. Elle s’en voulait de ne pas avoir été là pour elle. Qu’aurait-elle bien pu faire ? Peut-être rien, mais au moins elle aurait pu la soutenir.

Il fallait qu’elle la retrouve. « Svetlana. » Aussitôt, le corps de la slave se détendit et elle se retourna pour accueillir à bras ouverts la jolie blonde qui trouva aussitôt sa place contre elle. Les mains chaleureuses s’étreignaient, leurs têtes se posaient l’une contre l’autre.

Une éternité.
Anagramme d’étreinte.
Et les deux amies avaient bien du mal à se séparer, glissant dans leur geste toute l’amitié qu’elles se portaient. Dans l’étreinte de Lana, il y avait beaucoup de chose. Des « tu m’as manquée », « je suis désolée de ne pas avoir été là. » « Pardon de ne pas t’avoir écrit plus souvent ».

Mais qu’importe le temps et la distance, elles se retrouvaient toujours.

Alors quand Amelia se mit à pleurer et rire tout en même temps, Svetlana la serra davantage contre elle. « Moi aussi. » Elle alla même jusqu’à déposer un baiser sur sa tempe. C’était bien le genre de geste qui n’était pas habituel chez elle. Lana les réservait occasionnellement à ses proches et dans des moments bien particulier. Ici, c’était tout à faire opportun. Lorsqu’Amelia s’écarta pour essuyer ses joues, Svetlana l’aida avec un mouchoir en tissu avec ses initiales. Avec le mariage, Svetlana avait quelque peu renoué avec sa famille même si elle ne cautionnait toujours leur appartenance… mais elle les aimait. Quand elle lui demanda comment s’était passé son voyage et si elle avait trouvé des réponses, Lana comprit une chose.

Elles ne parleraient pas de ce qu’il s’est passé là-bas. Pas maintenant en tout cas. Amelia était à fleur de peau. Alors, elle lui offrit un large sourire et glissa son bras sous le sien. « Marchons un peu », dit-elle tout en ne lui laissant pas le choix. Il y avait tant à dire qu’elle ne savait pas par où commencer. « Je pense être sur une bonne piste », finit-elle par avouer. « J’ai été fouiller dans les archives historiques et j’ai retrouvé la trace de mes ancêtres maudits. Par contre, le nom de la sorcière responsable a été noirci. Mais j’ai pu ramener quelques parchemins pour les étudier ici. » Svetlana avait passé des mois à fouiller dans les divers manuels de sortilèges et malédiction, mais c’est en fouillant dans les récit d’histoire qu’elle avait réellement tenu le fil. Un véritable travail d'enquête.

Mais il y avait autre chose qu’elle devait lui annoncer. Cependant, elle ne savait pas comment Amelia allait réagir. « Amelia… » Moment de pause. Svetlana arrêta sa marche. Que devait-elle dire en premier ? Qu’elle allait se marier ? Qu’elle était amoureuse ? Que ça concernait Regulus Black ? La famille Black n’avait pas bonne réputation, mais il était différent. Il n’était pas aussi mauvais que ceux de sa lignée. « Tu sais, avec cette malédiction, j’ai longtemps pensé à couper les ponts avec tout le monde. Pourquoi m’attacher et faire en sorte que les autres s’attache à moi si c’est pour mourir quelques mois plus tard ». Fort heureusement, l’épée de Damoclès n’était point encore tombée. « Mais je n’ai pas pu… je n’ai pas pu m’empêcher de vous aimer, toi, Aurora, Gabin, Lily… et Regulus. » Svetlana attendit la réaction de son amie. « Il m’a demandé en mariage… et j’ai dit oui. »
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 639
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /ultraviolences/magma signature
| SANG : Rouge sang


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de son père se réanimant et lui reprochant sa mort
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'amitié est la clef de voûte du bonheur (Svetlana) Empty
MessageSujet: Re: L'amitié est la clef de voûte du bonheur (Svetlana) L'amitié est la clef de voûte du bonheur (Svetlana) 129196351Lun 11 Oct 2021 - 7:59

Amelia ressentait bien plus que du soulagement de la joie en retrouvant Svetlana. La princesse lui avait profondément manquée plus que les mots ne sauraient le dire. Des années auparavant, les étoiles s'étaient alignées pour rassembler dans un même endroit et dans un même temps les jeunes filles composant désormais les 3A. Et en de telles retrouvailles, elle bénissait plus encore le hasard ou le destin comme certains l'appelaient. Amelia parlerait plutôt de chance, car c'était bien de cela dont il s'agissait. Elle avait été chanceuse qu'on ajoute à sa famille deux de même âge et maison qu'elle. Elles s'adoraient, c'était indéniable. Mais aucune des deux serdaigles ne l'exprimait aussi bien qu'elles l'auraient souhaité avec des mots. Par pudeur ou retenue. Mais les actes parlaient suffisamment pour elles. Leur loyauté l'une envers l'autre et l'affection réelle qui transparaissait de leurs échanges étaient là pour le prouver. Cette longue étreinte rejoignait seulement une liste de faits assez imposante. Une journée entière serait nécessaire pour tous les énumérer...

Les larmes, témoins de cette rencontre inoubliable, coulaient le long de ses joues. Le mouchoir accordé par son amie fut assurément le bienvenu et elle s'en servit bien volontairement. Oh elle voyait très bien le portrait qu'on pouvait dépeindre d'elle désormais : des yeux bouffis et rouges, quelques marques au coin des yeux et des joues humides. Un tel moment de vulnérabilité ne se produisait que très rarement chez Amelia. Effectivement, elle ne pleurait jamais. Et pour éviter des questionnements pénibles, elle porta toute son attention - ainsi que celle de Svetlana - sur le voyage de son amie de Russie. Elle le savait essentiel pour la suite des événements et il semble à Amelia cohérent de s'en quérir. Avant de lui apporter une réponse, Lana proposa qu'elles ne restent pas statiques et plantées au milieu des étudiants, ce à quoi Amelia fit un mouvement de tête parfaitement approbateur. Et les premières informations furent détaillées et encourageantes, assez pour qu'elles voient toutes les deux de l'espoir dans cette situation pesante. “ En voilà une bonne nouvelle. ” Dit-elle d'une voix faible avant que seule son amie ne puisse l'entendre. Il ne fallait pas que son secret soit ébruité et elle mourrait de honte qu'il se propage parmi les autres étudiants par sa faute. “ J'aurais souhaité t'aider à les étudier, mais ces documents sont en russe n'est-ce pas ? ” Elle supposait en tout cas. Il n'y aurait aucune raison pour qu'ils soient dans une langue qu'elle comprenne. Et à vrai dire à part de l'anglais, du latin et un peu d'italien, elle ne savait pas grand-chose. Elle se sentit déçue à l'idée de ne pas pouvoir lire avec elle tous ces documents afin de l’alléger un peu de son travail. “ Comment puis-je t'aider Lana ? Dis moi tout. ” Elle refusait de la laisser seule dans cette épreuve. Il était absolument hors de question qu'elle commette une telle erreur...

Si la malédiction n'était pas foncièrement un sujet de réjouissance, à présent, il y avait quelque chose qui permettrait à son amie d'avancer dans ses recherches et mettre fin à ce maléfice si cela était possible. Mais il semble que l'ancienne serdaigle ait besoin de lui révéler un autre secret d'un tout autre ordre. Elle l'écouta attentivement, hochant la tête pour lui faire comprendre qu'elle la suivait bel et bien et essayait de graver dans son esprit chaque détail pour mieux y répondre. Puis tout à coup, elle lui parla d'un garçon auquel elle n'aurait pas pensé. “ Regulus ? Comme le frère de Sirius  Black ? ” Elle n'en connaissait assurément pas deux, loin de là. Mais il y avait un certain étonnement dans sa question. Juste de la surprise, rien de plus. Elle ne portait pas de ressentiment particulier à ce jeune Regulus. Elle avait même su travailler avec lui. Si elle devait le faire à nouveau, elle s'y plierait bien volontiers. Puis ce fut le choc. Regulus avait demandé à Lana de l'épouser... l' é p o u s e r. Ce qui ne la surprenait pas tant que ça. Lana était une des personnes les plus charmantes qu'elle connaissait, dotée d'un immense talent pour la musique et d'une intelligence tout à fait remarquable. Tout garçon serait chanceux de la fréquenter. Ce qu'elle ne comprenait pas par contre, c'était ce que Svetlana lui trouvait en particulier. Après quelques secondes d'hésitation, elle lui demanda alors : “ Mais quand cela est-il arrivé ? Comment ? Dis moi tout ! Je veux tout savoir. ” Il y avait tant à apprendre et enregistrer. Et Amelia était tout à fait prête à entendre. Svetlana ne prenait jamais une décision à la légère et ne fréquenterait pas n'importe qui. Regulus devait avoir quelque chose de particulier et devait la mériter pour qu'une telle chose se produise et Amelia avait hâte de l'entendre.  
Revenir en haut Aller en bas
Svetlana Vassiliev

Svetlana Vassiliev


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 536
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried — Galaad
| SANG : Pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'amitié est la clef de voûte du bonheur (Svetlana) Empty
MessageSujet: Re: L'amitié est la clef de voûte du bonheur (Svetlana) L'amitié est la clef de voûte du bonheur (Svetlana) 129196351Sam 16 Oct 2021 - 9:54

Qu’importaient ses yeux rouges et gonflés, ses joues rendues humides de larmes, son visage marqué par l’émotion, Amelia restait belle. Le prénom de Svetlana était peut-être formé à partir du mot "lumière", mais son amie était plus éclatante encore tant elle rayonnait de bonté. Elle était son phare dans la nuit, son étoile qui la guidait même dans les nuits les plus sombres. Et rien qu’à entendre les accents de sa voix, cette ferveur, cette volonté de l’aider, Svetlana sentit son coeur se gonfler de joie.

La jeune femme n’arrivait plus à se souvenir quand était née leur amitié, ce lien fort entre elles. Et ce petit groupe, les 3A. C’était bien difficile de définir cet instant. Était-ce la première fois que leurs regards s’étaient croisés ? Ou bien leurs premiers mots échangés ? Leurs premiers secrets, rires… C’était bien plus complexe que cela. Svetlana avait en tête l’image d’une coupe qu’elles avaient rempli goutte à goutte et brusquement, la dernière avait fait déborder le tout, comme une séries de petites attentions qui faisaient soudainement déborder le coeur. Car oui, la vie n’était pas seulement faite de devoirs et de lourds sacrifices, de grandes actions mais essentiellement de petites choses, parmi lesquelles le sourire et la bonté dispensés sans modération gagnaient les coeur et les aidaient à battre et se battre contre les aléas. Amelia l’avait aidé, plus qu’elle ne l’imaginait, à surmonter son destin, ses peurs, ses peines. « Oui, les parchemins sont en russe ancien. J’ai moi même du mal à comprendre certains passages. » La déception de son amie était palpable. Elle voulait l’aider ? La jeune femme ne fit que resserrer son bras autour du sien, un geste qui voulait dire ‘reste avec moi’ tout simplement. Sa présence seule suffisait à lui donner du courage.

Le choc d’Amelia suite à la révélation de son union à venir la fit sourire. « Oui, c’est bien lui, » dit-elle avec un sourire moqueur dans la voix. « Regulus n’est pas un prénom commun. » renchérit-elle toujours avec ce petit sourire au bord des lèvres. Toujours en continuant leur déambulation dans le parc de l’université, Svetlana lui raconta tout. Amelia savait qu’ils étaient fiancés à une époque mais que leurs liens s’étaient brisés quand elle avait quitté les siens. Et Regulus aimait à ce moment-là Lys Malefoy. C’était un projet qu’ils avaient en commun de rompre leurs fiançailles et ils étaient bons amis à l’époque. « Je ne sais pas vraiment comment s’est arrivé », souffla Svetlana d’un air pensif. Était-ce suite à cette soudaine liberté ? Ou bien c’étaient ils rendus compte qu’ils ressentaient plus que de l’amitié. « Nos fiançailles étaient arrangés par nos parents. On était forcé de se rencontrer, se fiancer… Ne plus avoir cette contrainte, ça m’a fait prendre conscience que je l’aimais, et que ce n’était pas à cause de notre famille, notre sang ou autres conneries. » Non… elle l’aimait purement et simplement.

Elle lui raconta leurs rencontres, leurs échanges de lettres. Elle lui fit lire quelques passages des courriers qu’elle avait reçu. « Il sait aussi… pour ma malédiction. Et quand je lui ai dit… » Lana sentit aussitôt l’émotion l’emporter. « Je ne comprends toujours pas aujourd’hui pourquoi il est resté, pourquoi il s’accroche. Même vous tous… » La malédiction n’était pas brisée et pourtant elle était entourée, plus que jamais, de personnes qui l’aimaient. « Aucune magie ne peut être rompue. Je te fais la promesse de t’aider à la rompre. Même si je dois en mourir… C’est ce qu’il m’a dit… » Elle n’arrivait toujours pas à y croire. Était-ce un rêve ?

En tout cas, il y avait bien une chose qui la rassurait. Si elle devait mourir bientôt, elle aura bien profité, bien été entourée. « Amelia. Tu veux bien m’aider ? Pour le mariage. Pour tout. » Elle voulait qu’elle soit là. Plus que jamais. Elle était son amie précieuse. « Et je veux que tu saches que je suis là, pour toi. Envoie moi un hibou à n’importe quelle heure, je serai là. »

Always. Elle aurait aimé pouvoir le dire. Mais pas maintenant.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




L'amitié est la clef de voûte du bonheur (Svetlana) Empty
MessageSujet: Re: L'amitié est la clef de voûte du bonheur (Svetlana) L'amitié est la clef de voûte du bonheur (Svetlana) 129196351

Revenir en haut Aller en bas

L'amitié est la clef de voûte du bonheur (Svetlana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: L'école supérieure de magie :: Le campus-