Le nouveau design est installé ! Nous remercions chaleureusement l'Ecureuil pour son travail magnifique !
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !

Partagez

A l'aube d'un débat d'opinions politiques (Regulus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 688
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /bambieeyes/magma signature
| SANG : Rouge sang


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de son père se réanimant et lui reprochant sa mort
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A l'aube d'un débat d'opinions politiques (Regulus) Empty
MessageSujet: A l'aube d'un débat d'opinions politiques (Regulus) A l'aube d'un débat d'opinions politiques (Regulus) 129196351Ven 24 Sep 2021 - 1:09

Amelia lisait un certain nombre de tacts assez important à la bibliothèque. Il y en avait beaucoup pour les différents clubs et associations étudiants. Elle n'en avait rejoint aucun l'année précédente et ne comptait pas le faire celle-ci non plus. Tout ceci l'intéressait que très peu. Et son temps horaire était déjà bien chargé. Elle préférait accorder le reste de son temps à son travail personnel et ses proches. Elle mit de côté tous ces papiers pour se concentrer sur les tracts concernant la prochaine élection ministérielle. Il y avait quelques noms qui lui plaisaient plus que d'autres : Bagnold et Brown. Elle écartait de chef Carrow - véritable exemple de la société élitiste britannique - et Croupton. S'il faisait un directement du département de la justice magique - étrangement - populaire, elle ne lui confierait pas sa propre vie. A vrai dire, elle ne croyait pas aveuglément en les deux autres non plus. Mais ne portait pas certaines des décisions de Croupton dans son coeur - exemple : la décision d'accorder à ses aurors l'autorisation d'utiliser les impardonnables - et elle se souvenait du portait que Barty Jr avait dépeint... Et elle savait que toute cette haine cachait quelque chose. Certes, elle n'appréciait pas non plus le garçon, mais tout de même. Elle imaginait que la pomme n'était pas tombée loin de l'arbre. Ainsi son coeur balançait entre les deux femmes. Finalement, elle choisit de rechercher davantage d'informations sur Bagnold. Ainsi, elle se dirigea vers les stands destinés à la distribution des tracts politiques. Bagnold n'avait pas foncièrement le plus grand nombre de supporters. Ils se faisaient rares et discrets. Mais, elle trouvait tout de même un interlocuteur privilégié. Ce dernier lui donna une date de meeting, une d'une réunion d'informations à l'ems et une feuille contenant le programme complet de Bagnold. “ Après la réunion, tu peux te joindre à nous. Je pourrais t'aider à t'intégrer. ” Amelia avait un côté révolté dans l'âme, à n'en pas douter. Elle voulait changer les réformes et les droits. Elle était assez connue pour participer aux manifestations. Avec un sourire, elle accepta : “ J'y serais. Voici mon nom. ” Elle l'écrivit sur une liste de potentiels intéressés. Elle n'était pas encore très longue, mais le reste viendrait bientôt. Sur ce, elle repartit vers les bâtiments tout en lisant le programme.

Plus tard, elle tomba sur une foule d'étudiants supportant Morfin Carrow. Ils étaient en nombre, ce qui l'inquiétait considérablement quant à leur avenir. Au début, elle ne préféra ne pas leur porter de l'attention plus que nécessaire, mais elle reconnut une voix et qui un visage qui lui étaient familiers. “ Regulus ?! ” S’étonna-t-elle. Elle avait toujours été assez neutre à son sujet. Elle n'avait pas apprécié ses idées, mais avait su travailler avec lui. Mais Svetlana parlait de lui en des mots plutôt flatteurs. Elle ne s'épanchait pas non plus, mais Amelia avait bien vu l'affection réelle de son amie pour Regulus. Elle imaginait quelque chose ou bien ? “ Tu soutiens Morfin Carrow... ? ” Elle le disait davantage pour elle-même, pour enregistrer l'information. Svetlana n'épouserait pas un tel garçon n'est-ce pas ? Du moins cela lui paraissait évident. “ Mais pourquoi ? ” De tous les candidats, il n'était pas le plus viable et faisait partie du problème qu'elle espérait un jour voir disparaître : les privilèges des sangs purs et plus largement les discriminations envers les nés moldus et leur familles.

Revenir en haut Aller en bas
Regulus A. Black

Regulus A. Black


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 338
| AVATARS / CRÉDITS : Fionn Whitehead- Crédit hedgekey
| SANG : Black


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A l'aube d'un débat d'opinions politiques (Regulus) Empty
MessageSujet: Re: A l'aube d'un débat d'opinions politiques (Regulus) A l'aube d'un débat d'opinions politiques (Regulus) 129196351Ven 3 Déc 2021 - 15:59

Depuis des semaines, chaque soir c’était la même chose. Le même cauchemar. Cette torture, ce sentiment de douleur indescriptible. Depuis des semaines, chaque soir ce doloris que le maître lui avait lancé pour les punir tous venait le hanter. Il ne pouvait chasser ce souvenir de son esprit et surtout de son corps. Il en ressentait encore la douleur rien qu’en y pensant. Chaque soir il en pleurait de douleur et de peur. Chauqe soir Kreattur était là pour le consoler. Il y avait une autre chose dont il se souvenait constamment de cette nuit là, c’était le courage de Morfin Carrow. Le seul qui lui avait tendu la main pour l’aider à se relever. Le seul qui n’avait pas eu peur de s’attirer en agissant ainsi, la foudre du Maître. Le seul qui n’avait pas à le craindre ?  L’héritier des Black avait toujours admiré Morfin Carrow à qu’il trouvait beaucoup de charisme.  Evidemment, il était en phase avec les opinions politiques pro sang pur du candidat à la magistrature du suprême, mais depuis ce soir, cela allait plus loin. Il lui en était éternellement reconnaissant. Il lui vouait une reconnaissance sempiternelle. Il s’était fait une promesse. S’engager dans sa campagne. Il avait d’ailleurs parler à son directeur de campagne, Corban Yaxley qui lui avait recommandé de mobiliser des étudiants et d’organiser au sein de l’ESM un groupe de soutien. Chose qu’il avait fait avec entrain. Créer une commission d’enregistrement des nés moldus à l’image de la commission de régulation des créatures magiques était une idée que le jeune héritier trouvait brillante. Il aimait également l’idée du père de son ancien camarade Amycus consistant à convoquer tous les impurs au Ministère et leur demander de choisir entre oublier l’existence de la magie et retourner dans le monde des moldus ou rester dans le monde magique et être oubliés de leur famille. C’était pervers mais c’était brillant. Voilà comment petit à petit assurer la pureté éternelle de notre race. Comment se débarrasser des impurs. Ils sont bien trop sentimentaux.  Alors qu’il distribuait des tracts pour le prochain meeting de Morfin Carrow qui aurait lieu, le 8 octobre sur le campus, il entendît quelqu’un l’interpeller.  Il fît volte-face pour découvrir l’identité de son interlocutrice, dont il n’avait pas reconnu la voix. Amélia Bones. Il avait eu l’occasion de travailler avec elle et n’avait pas d’avis sur elle. Mais il savait qu’elle était comme une sœur pour sa fiancée. Il lui adressa donc un sourire poli. « Amélia, salut ». Il était persuadé qu’elle serait demoiselle d’honneur à leur mariage. Il fallait donc rester des plus cordiales. La question suivante lui fît cependant hausser les sourcils. Pourquoi il soutenait Morfin Carrow ? La question était plutôt  pourquoi il ne le soutiendrait pas ? ou comment pourrait-il ne pas le soutenir ? ou encore pourquoi elle ne le soutenait pas ? Au fond, il savait bien pourquoi. Il savait bien qu’elle ne le soutiendrait jamais et qu’il ne pourrait pas la convaincre, mais juste pour le plaisir, autant essayer. « Pour des milliers de raisons. Déjà parce que c’est un très grand homme et qu’il est le seul à pouvoir assurer notre protection.  Imagine Millicent Bagnold à la tête du Ministère. Ce serait la guerre, les morts par centaines sous les baguettes du seigneur des ténèbres et de ses fidèles». Oui, il était convaincu qu'avec Morfin Carrow au pouvoir, le lord serait satisfait et qu'il arrêterait d'ordonner ou de commettre des massacres.


Dernière édition par Regulus A. Black le Dim 19 Déc 2021 - 10:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 688
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /bambieeyes/magma signature
| SANG : Rouge sang


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de son père se réanimant et lui reprochant sa mort
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A l'aube d'un débat d'opinions politiques (Regulus) Empty
MessageSujet: Re: A l'aube d'un débat d'opinions politiques (Regulus) A l'aube d'un débat d'opinions politiques (Regulus) 129196351Dim 12 Déc 2021 - 10:11

Il n'y avait pas de chaleur particulière dans les échanges entre Regulus et Amelia. Ils avaient des sourires et paroles polis. Rien de plus. Ce qui n'était pas plus mal. Elle avait peur que si elle creusait, elle trouverait des choses avec lesquelles elle serait en désaccord et ne voulait absolument pas se mettre à dos Svetlana. Son amitié valait tout l'or du monde. Mais la nature curieuse et juste de l'étudiante la poussa à poser la question fatidique. Qui soutiendrait un homme comme Morfin Carrow ? Et surtout pourquoi ? A Regulus, elle lui laissait le bénéfice du doute. La seule raison à ce raisonnement ne portait qu'un nom, un seul : Lana. Et Amelia croyait réellement que sa meilleure amie ne se lierait pas à jamais à un homme cruel et coincé dans un passé obscur et déshonorant. Il était temps, aux yeux d'Amelia, que les sangs purs se défassent de leurs privilèges, leur esclavagisme et racisme. A quoi bon embrasser de vieilles traditions désobligeantes ? Seul un avenir d'équité et d'égalité lui paraissait viable. Les moldus avaient depuis longtemps entamé le processus vers un meilleur futur. Alors pourquoi pas eux ? Et pourtant, la menace de Voldemort, la popularité de la candidature de Carrow et la présence de tant de jeunes pour distribuer des tracts prouvaient que trop peu de sorciers pensaient encore de cette manière. Elle était évidemment pour la liberté d'expression, voilà pourquoi elle ne lançait pas de sortilèges au visage de ces étudiants et s'apprêtait à écouter les explications de Regulus, et ce même si cela lui faisait mal au cœur.

La réponse qu'il lui fit la laissa muette de longs instants. Elle fronça les sourcils et essaya de comprendre toutes les implications de ses paroles. Il ne disait pas être pro sang pur, mais en même temps, le sous entendait. Carrow un grand homme ? Vraiment ? Dans quel monde ? Il était peut-être bien un héros pour les gens qui croyaient en l'exclusion des moldus et nés moldus de la société sorcière. Ceci lui serra le cœur.  Tiraillée entre son amitié pour Svetlana et ses principes, elle se retrouvait face à Regulus réduite à un silence assez désagréable. Que devait-elle faire ? Qu'avait-elle à répondre à cela ? Elle se dit quand-même que les fils Black étaient tous deux assez originaux dans leur genre. La scène que lui avait fait Sirius resterait à jamais graver dans sa mémoire. Elle savait toutefois que l’aîné des frères avait agi sous l'impulsion de bonnes intentions. Mais qu'en était-il du deuxième et des paroles qu'il tenait ? Pensait-il réellement bien faire ?  “ Crois-tu réellement que Tu-sais-qui cesserait la guerre et les massacres si Carrow obtenait le pouvoir ? Parce que... Parce que quoi ? Parce que les idéaux de Carrow s’alignent avec les siens ? ” Il n'était pas très difficile d'en venir à cette conclusion. Il fallait faire preuve de vraiment mauvaise foie pour ne pas lire dans son programme une volonté de rejeter les nés moldus de la société. Et comme de par hasard, le nom de Carrow n'était qu'associé à ceux présents sur la liste des sangs purs. Elle avait eu connaissance de cela, et comme beaucoup d'autres sorciers, elle savait quelles familles en faisaient partie. Et pour cause, ils bénéficiaient de droits et privilèges qu'elle-même n'avait pas. “ L'histoire a prouvé que de tels hommes ne souffraient ni rivaux ni  résistance. Qui sait ce qu'il a réellement derrière la tête ? ” Elle avait du mal à visualiser pourquoi ou comment Carrow parviendrait à tenir tête à l'un des plus grands mages noirs de l'histoire britannique. Mais ce qui était douloureux, le plus douloureux pour Amelia était le fait que Regulus sous entende que ce serait la guerre sous Bagnold. Comme si ce n'était pas déjà le cas à présent. Comme si combattre le mal par le mal serait judicieux et que donner à ce terroriste ce qu'il voulait arrangerait les choses... Elle avait trop souffert dernièrement à cause des mangemorts pour accepter ce genre de discours. “ Nous sommes déjà en guerre, Regulus. De nombreux sorciers sont massacrés sous les baguettes de Tu-sais-qui et ses fidèles. Même si Bagnold n'est pas la candidate idéale, elle propose un programme qui convient davantage à ce que je désire. Je préfère mourir en essayant de rendre ce monde un peu plus égalitaire que de vivre à genoux.  ” Car dans le fond n'était-ce pas ce que Carrow lui proposait à elle ? Elle n'était pas sang pur... et s'il obtenait le pouvoir, Amelia se retrouverait forcément à devoir subir des lois qui ne faisaient qu'aller à l'encontre de ses principes et volontés.
Revenir en haut Aller en bas
Regulus A. Black

Regulus A. Black


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 338
| AVATARS / CRÉDITS : Fionn Whitehead- Crédit hedgekey
| SANG : Black


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A l'aube d'un débat d'opinions politiques (Regulus) Empty
MessageSujet: Re: A l'aube d'un débat d'opinions politiques (Regulus) A l'aube d'un débat d'opinions politiques (Regulus) 129196351Dim 19 Déc 2021 - 11:11

Regulus pouvait être quelqu’un de passionné et d’acerbe et pourtant, dans cette discussion, il pesait chacun de ses mots. Il ne voulait pas blesser Amelia pour ne pas blesser Svetlana. La vérité était qu’il tenait à sa fiancée plus qu’à la prunelle de ses yeux. Il n’avait qu’une hâte, l’épouser. La date approchait à pas de sphinx et cela le rendait le plus heureux du monde. Il ne pouvait pas tout gâcher pour une simple discussion politique. Mais devait-il renoncer à celui qu’il était pour plaire aux amies de sa promise ? En proie aux doutes, machinalement, il passa son pouce sur son avant bras gauche qu’il caressait. Chérissant ainsi la marque qui s’y logeait. La marque qui faisait sa fierté mais qui lui faisait de plus en plus peur. Il allait devoir cacher cette marque à Svetlana pour la protéger. Cela le tuait de devoir cacher quoi que ce soit, à celle qui pour lui était tout. Il savait pertinemment que c’était ce qu’il y avait de mieux à faire pour ne pas l’exposer à de graves dangers. Ne serait-ce que s’il se faisait arrêter. Il ne voulait pas qu’elle soit jugée complice et arrêtée à son tour. Tout ce qu’il voulait c’était qu’elle puisse veiller sur leurs enfants. Au moins trois. Les paroles d’Amelia le sortirent de sa rêverie. “ Crois-tu réellement que Tu-sais-qui cesserait la guerre et les massacres si Carrow obtenait le pouvoir ? Parce que... Parce que quoi ? Parce que les idéaux de Carrow s’alignent avec les siens ? ” Il ne le croyait pas. Il en avait la certitude. Il savait, ce qu’elle ne savait pas. Il savait tout l’espoir que le Maître mettait dans la prise de pouvoir de Carrow. C’était la seule mission que lui confiait le Maître et le haut fonctionnaire n’avait pas le droit à l’erreur ou ce serait la mort assurée de la main du Maître lui-même. «Tu-sais-qui attaque car il proteste contre le gouvernement. C’est un moyen de contester le pouvoir en place. Mais avec Carrow au pouvoir, les choses seront différentes. Le Seigneur des ténèbres n’aura plus à contester le gouvernement. » Il en était convaincu. Il savait également que Carrow ne serait qu’une marionnette dans la main du Maître et que ce serait lui qui tirerait chacune des ficelles. Soutenir Carrow c’était soutenir le plus grand sorcier de tous les temps, mais ça, il n’allait pas lui dire. Pas à elle. L'histoire a prouvé que de tels hommes ne souffraient ni rivaux ni résistance. Qui sait ce qu'il a réellement derrière la tête ? ”. Regulus laissa échapper un petit rire. C’était une vraie Serdaigle, même après Poudlard. Probablement une des rares élèves (dont il faisait partie !) qui écoutait les cours d’histoire de la magie. «Son programme est clair. Faire que la magie ne soit réservée qu’à ceux qui sont dignes de la pratiquer et surtout assurer la protection du secret magique. Il ne veut pas exterminer les s... » il ravala le reste de sa phrase « angs de bourbes » pour cracher à contre cœur la formule politiquement correcte «Nés moldus. ». Le mot lui donnait la nausée mais il fallait s’en contenter.« Il veut juste les enregistrer, comme on enregistre les loups garous, les animagis, ou encore les gobelins et leur demander de choisir entre le monde magique et le monde moldu. Ils peuvent choisir de retourner dans le monde moldu et oublier la magie. Mais s’ils viennent dans notre monde, ils doivent renoncer au monde moldu. C’est la meilleure façon de nous protéger. Comme tu le dis, l’histoire nous a montré de quoi les moldus étaient capables ! ». Il n’avait pas besoin d’évoquer clairement la chasse aux sorcières de Salem pour qu’elle comprenne ou même les guerres moldus. Les moldus sont sanguins. C’est un fait. Exterminer les sangs de bourbes et le moldus, ne dérangerait pas Regulus mais Morfin Carrow était bien plus modéré. Tout ce qu’il voulait, c’était protéger le secret magique. Tout le monde devrait se reconnaître là dedans. Tout le monde devrait voter pour lui pour protéger notre communauté. Il en était persuadé. “ Nous sommes déjà en guerre, Regulus. De nombreux sorciers sont massacrés sous les baguettes de Tu-sais-qui et ses fidèles. Même si Bagnold n'est pas la candidate idéale, elle propose un programme qui convient davantage à ce que je désire. Je préfère mourir en essayant de rendre ce monde un peu plus égalitaire que de vivre à genoux. ” . L’héritier de la maison des Black fronçait les sourcils. Son discours n’avait aucun sens. Elle venait de perdre tout ce qui faisait d’elle une Serdaigle. Il n’y avait pour lui aucune once d’intelligence dans ce qu’elle était en train de dire. « Et nous voulons tous que cette guerre s’arrête. Le seigneur des ténèbres n’arrêtera pas les massacres si on ouvre la voie à une politique plus égalitaire. Il faut donner au seigneur des ténèbres ce qu’il veut pour le calmer. Pour sauver nos frères et nos sœurs ! ». A en juger par le ton de sa voix, on pourrait croire que c’était lui qui était en campagne et non pas Carrow. Il parlait comme un politicien. Il faisait de son discours sa baguette. Ses mots étaient son envoutement. « Alors je te le dis : repose en paix ! ». Ses mots étaient durs mais il en était convaincu, si Bagnold était élu, le Seigneur des ténèbres passerait à la vitesse supérieure et des sangs mêlés comme elle, pro égalité, seraient les prochains. Elle avait déjà perdu beaucoup de membres de sa famille. Voulait elle être la prochaine sur la liste ? « Moi, je choisi Lana, je choisi nos enfants. Je veux la paix pour eux. Seul Carrow nous l’apportera. Puis vu mon sang, vu celui de Lana.... on a rien à craindre ! ». Cette dernière phrase était-elle la phrase de trop ?
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 688
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /bambieeyes/magma signature
| SANG : Rouge sang


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de son père se réanimant et lui reprochant sa mort
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A l'aube d'un débat d'opinions politiques (Regulus) Empty
MessageSujet: Re: A l'aube d'un débat d'opinions politiques (Regulus) A l'aube d'un débat d'opinions politiques (Regulus) 129196351Mer 5 Jan 2022 - 19:11

Les oreilles d'Amelia fumaient et son coeur se serrait à l'idée que Svetlana puisse épouser un tel garçon. Ses sourcils formaient des petites vagues alors que les mots tous plus violents les uns que les autres continuaient de sortir de la bouche de son interlocuteur. Il était difficile pour elle de ne pas prendre chaque mot personnellement. Protester, contester... des mots si faibles, si mal employés. De toutes les manières de contester le gouvernement Tu-sais-qui choisissait donc de torturer et assassiner des pauvres gens ? C'était ce qu'elle devrait comprendre ? Un mage cruel menant un groupe terroriste, une secte, n'était donc rien de plus qu'une sorte de justicier, de révolutionnaire. A tout moment, Amelia eut envie envie de lui rétorquer quelque chose. Les idées fusaient fusaient dans son esprit. A chaque mot, elle avait une réplique en retour. Elle jugeait Regulus bien naïf et tout particulièrement arrogant. Elle ne doutait pas de son intelligence. Après tout, il en fallait pour obtenir de bonnes notes aux aspics et pour suivre des étudies à l'esm. Mais intelligence ne signifiait pas toujours bon sens. Et de cela l'ancien serpentard en manquait de toute évidence. Et là ce fut le coup de stupéfix. Il essayait réellement de vendre l'idée que ficher autrui s'avérait bonne... Les gobelins adoraient être marginalisés et traités comme des moins que rien, c'était bien connu ! Elle eut également une pensée pour Remus qui subissait comme tant d'autres la haine des sorciers semblables à Regulus. La haine est l’apanage des faibles, se rappela-t-elle.

Et je sais également de quoi sont capables les sorciers. ” Répondit-elle sans détour. Avait-elle réellement envie de perdre son temps avec Regulus ? Elle pourrait peut-être simplement lui tourner le dos et choisir d'ignorer cette histoire. Elle ne savait pas si un jour elle en parlerait avec Svetlana. Pourtant, tout ceci la titillait. Il devait être tout à fait ignorant de ce qui s'était passé cet été là pour en venir à un tel discours. Elle ne voyait pas d'autre explication acceptable. Elle lui apprendrait cependant bien volontiers. “ Qui des parents des nés moldus et Tu-sais-qui bouleverse la vie de toute la communauté magique depuis des années ? C'était bien des mangemorts qui ont pris d'assaut le chemin de traverse cet été... pour contester c'est ça ? Quel est l’intérêt de prendre en otage des pauvres gens qui faisaient leur shopping ? Nous priver d'hygiène, de baguette et de nourriture... Nous torturer et même nous abattre.   ” Elle marqua volontairement une pause pour que son interlocuteur s’imprègne de ces quelques mots, mais reprit la parole rapidement afin qu'il ne puisse pas en placer une. “ A la fin de juillet, ils sont venus nous chercher de force dans nos abris d'infortune et nous ont tous parqué au milieu de chemin de traverse. Je rappelle que nous n'avions pas de baguette, mais que ça ne les a pas empêché de nous faire du mal pour autant. Il y avait ce vieil homme qui avait l'air encore plus mal en point que nous. Ils le tenaient depuis un moment. Et tu sais ce qu'ils lui ont fait ? Ils l'ont torturé encore avant de l'abattre comme un chien. Pour nous effrayer. Comme si nous l'étions pas assez. Et ils ont fait tout ça pour contester, c'est ça. ” Le mot "contester" roulait sur sa langue durement comme si sa simple prononciation lui arrachait le coeur. Et quelque part, c'était le cas. “ C'est drôle comme action... prétendre être meilleur que les moldus et agir comme les pires d'entre eux. Quelle différence fais-tu entre votre liste des 28 sacrées, les principes de celui que tu appelles le seigneur des ténèbres et l'idéologie nazie ? ” La comparaison avec les moldus était bien évidemment volontaire. Elle voulait voir à quel point Regulus pouvait se justifier, jusqu'où il irait...

La suite ne fut guère plus réjouissante. L'usage du mot "paix" lui tira une grimace qu'elle ne chercha même pas à dissimuler. La paix ne valait rien si la moitié de la population magique subissait les lois et la hiérarchie élitiste. “ Grindelwald prétendait apporter la paix aux sorciers aussi. Pourtant, il a terrorisé tout un continent pendant des décennies et avoir le pouvoir ne l'a pas arrêté. C'est Dumbledore qui l'a vaincu et envoyé en prison. Un tyran n'arrête pas d'être un tyran. Le cas de Grindelwald le prouve bien assez. Et ô grand étonnement, c'est un sorcier ! ” Elle se demandait bien comment un sorcier pouvait encore détester les moldus pour des choses qu'il était lui-même capable de faire. Cela n'avait pas de sens. Rien ne faisait de sens dans le discours de Regulus. mais elle se remémora quelque chose que son père avait bien pu lui dire une fois. Les gens détestent souvent chez les autres ce qu'ils ont eux-mêmes en eux. La haine engendrait de la haine. Voilà tout. Et finalement alors qu'elle croyait qu'ils avaient déjà atteint le fond, Regulus lui tendit une perche - tout à fait involontaire. “ Si tu veux vraiment la paix, Regulus, commence par te demander ce que Svetlana pense réellement de tout cela. Je crois que tu as oublié certains éléments dans ton raisonnement. Tu n'es pas la seule personne dans sa vie. ” Pourquoi fallait-il qu'il existe encore des hommes comme lui ? Estimait-il réellement que Lana allait suivre bêtement ses instructions et se cacher derrière son statut de sang ? Qu'elle allait pondre des gamins et s'effacer derrière lui ? Et elle ajouta prête à mettre fin à cette discussion :  “ As-tu d'autres gentillesses en stock à me balancer ou ça va ? ” Elle lui offrait peut-être une porte de sortie trop facilement, mais cette discussion venait de la convaincre qu'il fallait se pencher très vite sur le programme de Millicent Bagnold et pourquoi pas s'investir dans la campagne ?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




A l'aube d'un débat d'opinions politiques (Regulus) Empty
MessageSujet: Re: A l'aube d'un débat d'opinions politiques (Regulus) A l'aube d'un débat d'opinions politiques (Regulus) 129196351

Revenir en haut Aller en bas

A l'aube d'un débat d'opinions politiques (Regulus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Regulus, ça devrait plus rimer avec Sirius qu'avec Severus ▬ Regulus
» La cuisine, ce lieux de débat | ABBY
» Débat 2 : Qui gagnera la coupe du monde de quidditch 1978 ?
» Débat 1 : Pour ou contre les relations inter-espèces ?
» REGULUS BLACK

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: L'école supérieure de magie :: Le campus-