Le nouveau design est installé ! Nous remercions chaleureusement l'Ecureuil pour son travail magnifique !
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment : -47%
La carte Fnac+ à 7.99€ pour 1 an
Voir le deal
7.99 €

Partagez

Rencontre autour d'une note [PV Morticia M. Morrison]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Anne Chevalley

Anne Chevalley


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 45
| AVATARS / CRÉDITS : Kelli Williams, by myself
| SANG : Sang-Pur


Rencontre autour d'une note [PV Morticia M. Morrison] Empty
MessageSujet: Rencontre autour d'une note [PV Morticia M. Morrison] Rencontre autour d'une note [PV Morticia M. Morrison] 129196351Dim 26 Sep 2021 - 12:52

 
Rencontre autour d'une note

Quand on dirigeait un pensionnat, l’une des tâches principales consistait à rencontrer les familles des potentiels pensionnaires. Si c’était un accord réciproque, Anne se sentant le droit de refuser les jeunes filles qui n’étaient pas assez huppées pour sa pension, elle avait un devoir de comportement vis-à-vis des parents et elle se devait de toujours se montrer à la hauteur de sa réputation et de son éducation face à une nouvelle famille. Ceux qu’elle venait voir faisait partie de la haute société et lorsqu’ils l’avaient fait patienter dans une antichambre, elle s’était assise, et avait patiemment commencé à attendre tranquillement.

Mais le temps passait et personne ne venait. La jeune femme perdait un peu patience. Son œil fut attiré par un piano dans un coin de la pièce. Elle ne put s’empêcher de laisser son regard se concentrer sur l’instrument. Elle avait toujours eu une affinité particulière pour le piano, parmi tous les instruments de musique, et elle se débrouillait plutôt bien. Elle s’avança et caressa doucement le bois du piano. C’était un instrument de qualité, il fallait le reconnaître. Il avait sûrement un toucher exceptionnel et un son meilleur encore. Anne ne résista pas et souleva le couvercle du piano pour en apprécier les touches.

Elle laissa ses mains pianoter pendant quelques secondes, laissant des notes se faire entendre dans la pièce. Le son était magique, parfait. Elle ne put résister plus longtemps. Les premières notes de la lettre à Elise de Beethoven retentirent dans la pièce et elle se laissa porter par la musique. Fermant les yeux, elle se laissa porter par la musique, comme une lettre à chacune de ses filles. Anne avait vécu dans une famille de paix et d’amour et elle avait une certaine tendance à prodiguer cet amour autour d’elle, tout en gardant la stature qui était la sienne.

Toutefois, à ce moment précis, il n’y avait plus de stature, il n’y avait plus que l’émotion qu’elle éprouvait par rapport à la musique. Pour la première fois depuis un moment, elle n’avait plus besoin de porter de masque. Elle se laissait emporter et tout ce qui se passait autour d’elle n’existait plus, le temps de la musique.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Morticia M. Morrison

Morticia M. Morrison


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 82
| AVATARS / CRÉDITS : Beth Hart
| SANG : Pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents retrouvant leur emprise
| PATRONUS : Loup gris
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Rencontre autour d'une note [PV Morticia M. Morrison] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre autour d'une note [PV Morticia M. Morrison] Rencontre autour d'une note [PV Morticia M. Morrison] 129196351Dim 26 Sep 2021 - 16:21

Il y avait quelque chose d’assez frustrant dans ces rendez-vous, quelque chose qui dérangeait Morticia. Le travail restait le travail, elle s’y pliait sans trop broncher. De toute façon les comptes parlaient, elle ne pouvait pas trop faire de tri dans les clients en ce moment. Alors même si elle ne restait pas une grande amie des familles bien mises et surtout bien nées des sorciers, quoi que certains diraient probablement que c’était réciproque, ce jour-là elle avait un rendez-vous dans l’une de ces grandes maisons bien décorées d’où elle avait été chassée il y a longtemps.

La responsable qu’elle était avait donc fait l’effort de la présentation. Misant sur un classique, un tailleur et une cape délicatement ornée devrait faire l’affaire. Un chignon assez travaillé et haut donnerait sans doute un air plus sérieux que ses cheveux libres, ou c’était ce qu’elle pensait… Ne pas oublier la paire de chaussure qui allait avec, cela serait un terrible impair vestimentaire et des personnes de leur rang ne manqueraient sans doute pas de le remarquer. Dans son sac ses petits dossiers bien rangés (rangés la veille, je précise) pour présenter les différentes possibilités. Elle avait hésité à vrai dire sur le fait de proposer ses propres services dans la pile et avait fini par le faire. On ne pouvait pas cracher sur un contrat. Même si cela voulait dire divertir une bande de coincés comme ils pouvaient l’être dans les hautes sphères sorcières… Quoi qu’il en soit elle était prête à partir, et sans sa fidèle Luna cette fois, ce que le berger allemand n’était pas tout à fait ravie de constater, gémissant par principe couchée sur son panier.

Une fois sur place, comme bien souvent, on lui avait demandé d’attendre. Ce qui était moins courant c’était qu’on la prévenait également que quelqu’un d’autre avait rendez-vous avant elle. Riches comme tout et toujours pas moyen d’être ponctuels ces gros coincés de bourgeois… Après avoir réprimé un soupir elle s’était donc laissé conduire jusqu’à la pièce où elle devrait attendre. Qui que soit cet autre rendez-vous ceci dit, il avait un certain touché et au moins assez de curiosité pour jouer une pièce d’un compositeur moldu dans une telle maison. C’est donc doucement et avec un léger sourire que Morticia s’était approché, découvrant une femme assise devant un piano. Elle semblait très concentrée, plongée dans son interprétation. Ce n’était pas réellement une “grande” pianiste mais elle avait une bonne sensibilité. La chanteuse avait tenté d’avancer doucement en faisant attention de ne pas trop faire claquer ses talons hauts sur le parquet… mission impossible! D’ailleurs elle avait finit par se faire repérer. La pianiste avait interrompu son interprétation pour se tourner vers elle.

-Pardonnez-moi, je ne voulais pas vous perturber…

Elle avait finalement continué à avancer, normalement cette fois. Perdu pour perdu… puisqu’elles devaient rester ici à poireauter, autant éviter ce moment très désagréable où l’on gardait le silence chacune dans un coin sans même oser se regarder. Morticia n’était déjà pas spécialement à l’aise dans l’endroit, cela ne ferait que rendre les choses pires encore. C’est donc tout à fait cordialement que la belle avait tendu la main vers l’inconnue avant de se présenter.

-Miss Morrison, enchantée.


Il arrivait relativement souvent à Morticia d’être reconnue dans la rue, elle avait son public après tout. Mais dans une maison pareille, c’était assez peu probable, pas le public cible… Et puis lorsqu’elle avait le temps de se présenter, ceux qui la connaissaient le cachaient assez mal en général… Dans le doute elle préférait encore se présenter. Si ce n’était réellement pas nécessaire elles finiraient certainement par en rire, non?

-Vous jouez plutôt bien, dois-je m’inquiéter de la concurrence?

Si ils avaient osé faire venir deux maisons de production en même temps pour organiser leur soirée d’hypocrites c’était sacrément osé et certainement idiot. Morticia en serait assez vexée à vrai dire et les négociations en deviendraient tout à fait délicates… Mais cette femme ne lui avait encore fait aucun tord. Ce qui la poussait donc à rester très cordiale.
Revenir en haut Aller en bas
Anne Chevalley

Anne Chevalley


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 45
| AVATARS / CRÉDITS : Kelli Williams, by myself
| SANG : Sang-Pur


Rencontre autour d'une note [PV Morticia M. Morrison] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre autour d'une note [PV Morticia M. Morrison] Rencontre autour d'une note [PV Morticia M. Morrison] 129196351Mar 12 Oct 2021 - 22:45

 
Rencontre autour d'une note

Anne était plongée dans un rêve éveillé, vivant sa musique, même si elle n’était pas une virtuose exceptionnelle, cela ne l’empêchait pas d’avoir de la musicalité, beaucoup de musicalité. Et elle l’entendait au travers de ses propres notes. Elle ne s’interrompit qu’en entendant des bruits de pas sur le sol, des bruits de talon. Elle se retourna et aperçut un visage qui lui sembla familier. La jeune femme qui s’était installée derrière elle s’excusa aussitôt de l’avoir interrompue. Elle regrettait de l’avoir perturbée dans son jeu. Mais Anne ne lui en voulut pas, elle n’était pas du genre à se fâcher pour ça.

La nouvelle venue était très belle. Ces longs cheveux châtains et ces grands yeux rieurs lui disaient quelque chose. Elle se sentit toute chose en la regardant et nul doute que ses joues rosissaient face au sourire mutin de la nouvelle venue. Avait-elle conscience de l’impression qu’elle donnait de garder un mystérieux secret et d’en être fière ? Ou alors c’était son état naturel et elle n’en avait même pas conscience. C’était plus probablement ça parce qu’une femme ne lui ferait jamais de l’œil. Depuis qu’elle avait compris ses tendres penchants, Anne savait qu’elle ne trouverait sûrement jamais de partenaires car les femmes ne cherchaient pas d’autres femmes.

De plus, cette beauté devait être mariée, probablement la mère de l’enfant que Anne allait peut-être accepter dans son école. Règle numéro un, on ne flirtait pas avec les parents d’élève, ce n’était pas professionnel. Règle numéro deux, on ne flirtait pas avec les personnes mariées. Voilà qui excluait cette femme si tant est qu’elle était qui Anne pensait, à savoir la mère de sa future pensionnaire, une jeune fille au sang-pur et à la famille impeccable. Sa sœur lui avait fait comprendre qu’elle avait intérêt à créer une pension huppée pour être laissée tranquille, mais cela pouvait parfois avoir des contraintes qui la contrariaient.

« Bonjour, vous devez être Mrs Winchester. Anne Chevalley, enchantée. Comment se nomme… »

Mais avant qu’elle n’ait pu serrer la main de la jeune femme, celle-ci se présenta sous le nom de Miss Morrison. De toute évidence, il y avait confusion. Elle n’était pas la personne qu’elle était venue voir. Mais de fait, elle ignorait ce qu’elle faisait là. Et soudain, avec le nom, l’évidence lui apparut. Morticia Morrison, la musicienne. Anne en avait entendu parler mais elle n’avait entendu que ses dernières créations pour piano et violon. Elle l’avait vue sur la couverture du CD. C’était pourquoi son visage lui était aussi familier.

« Miss Morrison, oh je suis désolée de la confusion ! J’aurais pourtant dû vous reconnaître, vous êtes une joueuse extraordinaire. Pas comme moi qui ne suis… je ne suis qu’amateur. »

Elle était un peu intimidée d’être en présence d’une telle artiste. Elle avait du talent. Elle lui demanda si elle n’était pas une concurrente et Anne fronça les sourcils. Elle ne parvenait pas à la suivre. Elle haussa un sourcil à cette question dont elle ne comprenait pas vraiment le sens.

« Une concurrente ? Vous auriez aussi une école en plus de la musique ? Vous êtes là pour Miss Winchester ? »

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Morticia M. Morrison

Morticia M. Morrison


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 82
| AVATARS / CRÉDITS : Beth Hart
| SANG : Pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents retrouvant leur emprise
| PATRONUS : Loup gris
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Rencontre autour d'une note [PV Morticia M. Morrison] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre autour d'une note [PV Morticia M. Morrison] Rencontre autour d'une note [PV Morticia M. Morrison] 129196351Sam 23 Oct 2021 - 17:28

Rien ne s’était passé comme prévu dans la vie de la belle Morticia. Les parents de cette dernière avaient pourtant planifié bon nombre de choses dès sa naissance. Elle grandirait avec une éducation stricte, apprendre à se tenir correctement, à se comporter de manière impeccable, à être la plus cultivée possible et surtout une fertile épouse donnant un héritier mâle au plus vite. Un beau plan comme beaucoup d’autres filles de bonne famille avaient eu à porter également depuis des générations. Un beau plan que la jeune fille avait fait voler en éclat à grands coups de pieds dès sa plus tendre enfance! Après les choses s’étaient faites plus ou moins consciemment de sa part… Le fait est qu’aujourd’hui elle n’était plus mariée (bien que cela soit arrivé durant deux ans à une époque), n’évoluait que rarement parmi les grandes familles de ce monde, n’avait qu’une fille, et travaillait de façon quotidienne… dans la musique… et pas celle que cet étriqué de professeur de musique lui avait apprise sur son violoncelle chez ses parents… Notez tout de même que techniquement sa fille avait un sang parfaitement pur! Cela n’avait aucune importance à ses yeux mais le fait était amusant à souligner.

Les choses ne suivaient donc pas toujours les plans prévus, malgré le soin que l’on pouvait leur accorder en premier lieu. La musicienne avait vu le jour alors que Morticia n’avait à vrai dire plus réellement de plan prévu. Et finalement c’était sans doute l’une de ses grandes réussites. Elle avait un nom, elle avait eu la chance de se voir confié une entreprise aussi. La belle pouvait ainsi dire aujourd’hui qu’elle avait une situation même si c’était très mal parti à cette époque où elle avait été seule et perdue dans les rues de Londres.

Dans ce salon elle était loin de la jeune femme perdue de 18 ans de l’époque. Elle était même plutôt sûre d’elle quoi qu’un poil agacée par ce manque criant de savoir vivre et de gestion de ses hôtes. Deux rendez-vous aussi proches et aucun des deux honorés à l’heure visiblement, quel manque d’éducation… Heureusement l’autre femme en attente semblait sympathique. Ou à défaut elle jouait plutôt bien. L’ayant involontairement coupée dans son morceau, Morticia n’avait pas tardé à s’en excuser, se montrant avenante bien que dans la retenue tout de même.

-Bonjour, vous devez être Mrs Winchester. Anne Chevalley, enchantée. Comment se nomme…


Bel enchaînement mais visiblement il y avait méprise… Mrs Winchester était la femme qui lui avait donné rendez-vous à elle aussi et vraisemblablement la femme de la maison. La brune qui avait déjà songé se présenter n’avait ainsi plus hésité afin de mettre fin au malentendu. Elle en était à vrai dire presque amusée. La Miss Chevalley semblait un peu gênée, les joues légèrement roses. Elle n’avait sans doute pas demandé l’autorisation avant de jouer sur l’instrument, c’était certainement cela. Se faire surprendre était toujours un peu embarrassant.

-Miss Morrison, oh je suis désolée de la confusion ! J’aurais pourtant dû vous reconnaître, vous êtes une joueuse extraordinaire. Pas comme moi qui ne suis… je ne suis qu’amateur.

La reconnaître était loin d’être un devoir absolu, il ne fallait rien abuser. Morticia était assez talentueuse pour faire sa carrière, c’était une certitude. Ceci dit elle n’était pas non plus la révélation incontournable de sa génération. Une telle réaction avait donc rapidement fait de réveiller sa modestie.

-Oh n’en faites pas trop non plus. J’apprécie le compliment mais je ne suis pas si exceptionnelle. Tout comme je connais quelques amateurs bien moins délicats que vous avec un piano.

Morticia n’était pas du genre à profiter de l’admiration des autres pour flatter son égo. Bien sûr un compliment était toujours apprécié et il était très agréable de voir son talent apprécié. Elle n’en ferait pas pour autant un usage de diva, surtout dans une rencontre dans ces circonstances ou le hasard avait fait les choses. Elles étaient de toute évidence toutes les deux des invitées ici, donc sur un rapport égalitaire à priori… Quoi qu’il en soit Morty avait tenté une forme d’humour pour tenter de délier les choses après ces quelques petites formes de méprises bien qu’elles soient sans grande importance.

-Une concurrente ? Vous auriez aussi une école en plus de la musique ? Vous êtes là pour Miss Winchester ?

Ah, visiblement cette fois c’était elle qui avait mal choisi ses mots. Un partout? Quoi qu’il en soit Morticia souhaitait maintenant dissiper ce nouveau malentendu. Et assez étrangement elle semblait la plus calme des deux. Surprenant chez une femme qui était… probablement enseignante?

-Oh non, je ne suis pas faite pour l’enseignement je crois. J’imagine que vous l’êtes bien plus? Vous tenez une école?

Un premier pas vers plus de clarté… Morticia n’entendait ceci dit pas s’arrêter en si bon chemin. Quitte à attendre autant ne pas simplement se regarder dans le blanc des yeux. Qui pouvait dire combien de temps encore cela pouvait durer?

-Je suis effectivement là pour Miss Winchester, pour une réception en son honneur à vrai dire. Mrs Winchester souhaite faire appel aux artistes de la White Raven Records pour animer la chose. J’en suis gestionnaire, je viens donc en faire une présentation en espérant qu’elle y trouve son bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Anne Chevalley

Anne Chevalley


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 45
| AVATARS / CRÉDITS : Kelli Williams, by myself
| SANG : Sang-Pur


Rencontre autour d'une note [PV Morticia M. Morrison] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre autour d'une note [PV Morticia M. Morrison] Rencontre autour d'une note [PV Morticia M. Morrison] 129196351Dim 28 Nov 2021 - 20:48

 
Rencontre autour d'une note

Anne ne se sentait pas vraiment coupable de ne pas avoir reconnu Morticia, mais elle devait admettre qu’elle avait été distraite. La jeune femme était pourtant sur son album, un album que la sang-pure avait eu l’occasion d’écouter. Mais l’artiste ne sembla pas lui en vouloir de ne pas se rappeler qui elle était. Le compliment qu’elle fit à l’égard du jeu d’Anne rosit les joues de la directrice de pension qui ne jouait vraiment que pour se distraire et certainement pas par reconnaissance, et qui estimait n’avoir qu’un niveau très léger. Rien à voir avec une professionnelle comme Miss Morrison.

« Ho ! Je vous remercie. Je joue très peu, essentiellement pour le plaisir. J’aime beaucoup le son d’une mélodie jouée au piano, mais je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de l’étudier. Je me glisse parfois dans le cours de piano de mes élèves, histoire d’en apprendre un peu plus. »

Visiblement, elles n’étaient pas ici en concurrence. L’une était venue pour de la musique et l’autre pour de l’enseignement. Et aucune ne maniait la spécialité de l’autre. Il n’y avait donc pas lieu de se mettre en position de rivalité. Quand elle lui demanda si elle avait une école, Anne eut un petit sourire pensif. Elle ne savait pas encore si la fille de la maison allait rejoindre sa pension, elle était encore jeune, mais elle avait une affection sans bornes pour ses protégées et elle ne pouvait s’empêcher de penser à elles avec beaucoup de tendresse, un peu comme une maman.

« Oui, je tiens une pension dans le centre de Londres, pour jeunes filles de sang-pur. Nous avons aussi quelques sang-mêlées issues des bonnes familles du monde sorcier. Miss Winchester va peut-être nous rejoindre. Le profil est prometteur, mais je ne m’engage jamais avant d’avoir rencontré la famille. Je tiens à être certaine des personnes que j’accepte dans mon établissement. »

Si elle était tout à fait honnête et transparente, à de nombreuses reprises, elle aurait préféré certaines Sang-mêlées ou Nées-moldues pour qui elle trouvait la famille infiniment plus respectueuse que des élèves dites de plus haut standing. La prétention et l’orgueil de ces familles l’écœuraient souvent, mais elle était forcée de composer avec. Cette pension select lui donnait une place dans le monde des sangs-purs, une place qu’elle ne devait à aucun homme et qui lui permettait de demeurer célibataire et indépendante. C’était ce qui était le plus précieux aux yeux d’Anne.

Morticia, pour sa part, était venue en tant que gestionnaire de groupe pour, apparemment, une fête où son groupe pourrait se produire. Cela donna à réfléchir à Anne. La petite Eloïse fêtait son anniversaire dans quelques temps et ses parents avaient demandé à Anne de lui organiser une fête exceptionnelle, finances à l’appui. Ils ne manquaient de rien et ils étaient prêts à tout pour faire plaisir à leur fille unique. Cette petite était gâtée comme peu d’autres, mais elle avait la gentillesse et la bonne tenue d’un enfant de qualité. Anne l’aimait beaucoup et désirait fortement lui faire plaisir.

« Ce groupe est très populaire parmi les jeunes filles, de ce que j’ai pu observer. Il me vient une idée. Accepteriez-vous de participer à l’anniversaire d’une de mes étudiantes ? Elle serait enchantée de vous avoir pour sa fête et je saurais vous rémunérer en conséquence. Je suis certaine que nous pourrions trouver un arrangement. »*

Et elle songea que ce serait aussi une bonne excuse pour revoir cette jeune femme dont les yeux brillants la faisaient un peu rêver. Elle avait toujours trouvé Morticia Morrison très belle et à défaut de pouvoir vivre une vraie relation avec une femme, Anne avait bien le droit de trouver un peu de plaisir à les regarder.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Morticia M. Morrison

Morticia M. Morrison


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 82
| AVATARS / CRÉDITS : Beth Hart
| SANG : Pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents retrouvant leur emprise
| PATRONUS : Loup gris
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Rencontre autour d'une note [PV Morticia M. Morrison] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre autour d'une note [PV Morticia M. Morrison] Rencontre autour d'une note [PV Morticia M. Morrison] 129196351Ven 31 Déc 2021 - 17:30

La partie médiatique de la vie de Morticia avait toujours été en très léger décalage par rapport à sa vie courante. C’était bien souvent le cas, bien sûr. Mais il est vrai que pour la chanteuse il était très important d’entretenir une certaine image bien particulière et surtout choisie. Un côté assez diva, un peu intouchable, peut-être un peu mystérieux aussi. Sur scène elle pouvait même avoir quelques attitudes de charmeuse. Enfin tout cela, c’était pour ceux qui se contentaient de regarder de loin, ceux qui ne la connaissaient pas même de vaguement près. Ceux qui ne lui avaient jamais adressé la parole.
Le reste du temps Morticia pouvait être une femme tout à fait agréable et pas plus difficile que cela à aborder. Tant que son interlocuteur savait rester à sa place bien entendu. Mais on pouvait parfaitement discuter des heures avec elle tout en ignorant totalement quelle était sa position ou même qu’elle avait son petit succès. Cela venait également du fait que ses oeuvres avaient quelque chose d’assez confidentiel encore. Tous les sorciers de sa génération n’écoutaient pas ses titres, loin de là. Ainsi, ne pas être reconnue par Anne n’était pas du tout une surprise pour elle, ni même vexant.

- Ho ! Je vous remercie. Je joue très peu, essentiellement pour le plaisir. J’aime beaucoup le son d’une mélodie jouée au piano, mais je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de l’étudier. Je me glisse parfois dans le cours de piano de mes élèves, histoire d’en apprendre un peu plus.

Bien que professionnelle du domaine la belle morticia n’était pas incapable de faire des compliments. Elle était capable de voir la délicatesse et l’application de quelqu’un d’autres à son instrument. Il y avait à ses yeux quelque chose d’assez amusant et même assez touchant à imaginer cette directrice de pension qui espionnait discrètement les cours d’instruments de ses élèves. A une autre époque la jeune sang pur avait été de ces élèves qui passaient des heures avec son maître de musique, tantôt sur son violoncelle, tantôt sur le piano, et une fois encore droite comme un i à chanter pour un public invisible. Personne pour regarder par-dessus son épaule, personne pour oser passer les portes, rien qu’elle et son maître de musique qui devait tenir le rythme donné par ses géniteurs. Morticia imaginait donc les leçons de piano dont parlait Anne bien différentes de celles qu’elle avait connu à son époque. C’est avec une forme de détente que la belle avait continué à interroger cette nouvelle rencontre.

-Pourquoi ne pas prendre des cours vous-même? Vous semblez apprendre vite si c’est ce que vous avez retiré des leçons des autres.

Il était toujours plus difficile d’apprendre après un certain âge. Cela n’était en rien contre la directrice de pension, mais elles n’étaient ni l’un ni l’autre des enfants, plus à cet âge merveilleux où tout était simple à apprendre et retenir surtout. Morticia se garderait d’ailleurs bien d’essayer de deviner l’âge de son interlocutrice. Elle se contentait de l’estimer dans les mêmes environs qu’elle-même. Bien peu précis. Morticia aussi devait être difficile à évaluer sous son maquillage tout à fait calculé. Pas encore trop perturbée par son âge, Morticia restait consciente que les rides n’étaient pas un atout pour elle dans certains cas. Heureusement pour elle, les rides étaient encore bien discrètes sur son visage. Il était sans doute bien plus marqué par les excès que l’âge…

-Oui, je tiens une pension dans le centre de Londres, pour jeunes filles de sang-pur. Nous avons aussi quelques sang-mêlées issues des bonnes familles du monde sorcier. Miss Winchester va peut-être nous rejoindre. Le profil est prometteur, mais je ne m’engage jamais avant d’avoir rencontré la famille. Je tiens à être certaine des personnes que j’accepte dans mon établissement.

Une pension pour jeunes filles de bonnes familles finalement. Durant son enfance, Morticia n’avait pas mis les pieds dans ce genre d’établissements. Comme beaucoup d’autres elle avait été éduquée aux côtés de son frère, chez eux, par de grands précepteurs. Quant à sa fille, il avait été hors de question pour Marius et elle de l’envoyer dans un établissement du genre. Eupraxia Draven avait fréquenté l’école moldue et s’en était très bien sortie. Ce genre de sélection était assez peu dans leur idée. Marius avait été renié par sa famille de sang pur lorsqu’il n’avait pas reçu sa lettre de Poudlard. Morticia cela avait été plus tard mais le résultat était à peu près le même. Les parents d’Eupraxia avaient une dent sérieuse contre le système fermé des grandes familles de sorciers. Cette femme faisait-elle partie de ces personnes qui faisaient un tel tri? Il avait semblé à la musicienne que c’était pourtant une femme bien plus agréable que cela. Mais les apparences dans ce milieu étaient bien souvent tout à fait trompeuses. D’ailleurs Morticia n’avait rien laissé paraître de ses pensées peu flatteuses face à un tel procédé.

-Je vois, j’imagine que c’est effectivement le plus judicieux dans un tel établissement où l’image doit rester impeccable.

Toujours souriante, cela aurait pu être une moquerie sur un autre ton et en une toute autre compagnie. Pour le moment cela restait sur le ton de la conversation et tout à fait correct. Bien que peut-être un peu léger. Il faut dire que Morticia n’avait pas grand chose à dire sur un tel endroit où des jeunes filles d’un même milieu retrouvaient encore et toujours les mêmes jeunes filles. Il fallait de tout pour faire un monde sans doute?
Au tour de la gestionnaire de la maison de disque de présenter son activité. C’était cette maison qu’elle était venue représenter, les artistes de cette dernière cherchant toujours un nouveau contrat pour se représenter. Enfin, ceux qui y étaient encore, qui n’étaient pas découragés par la situation, ou tout simplement qui n’étaient pas décédés d’une cause plus ou moins naturelle. De la plus classique des musiques savantes au style à la mode du moment en passant par quelques styles plus exotiques, ils étaient plusieurs à pouvoir répondre présents en fonction du choix de Mrs Winchester.

-Ce groupe est très populaire parmi les jeunes filles, de ce que j’ai pu observer. Il me vient une idée. Accepteriez-vous de participer à l’anniversaire d’une de mes étudiantes ? Elle serait enchantée de vous avoir pour sa fête et je saurais vous rémunérer en conséquence. Je suis certaine que nous pourrions trouver un arrangement.

Ce groupe? quel groupe?.. Le sien? Pouvait-on seulement parler d’un groupe alors que les musiciens étaient interchangeables? En tout cas elle semblait parler de la voir se produire dans sa pension. Donc cela devait être ça. Autant dire que la musicienne fut assez surprise pour que cette fois cela soit visible.

-Que je me représente pour son anniversaire? Je dois dire que je suis assez surprise d’apprendre être ainsi populaire parmi les filles de votre établissement. Elles ne sont pas vraiment mon public habituel. Mais après tout vous les connaissez bien mieux que mois…

Des chansons dont la majorité avaient des thèmes comme l’amour déçu, la tromperie, le crime organisé, les difficultés de la maternité ou même les consommations douteuses de leur narratrice, ce n’était franchement des compositions pour de jeunes adolescentes au départ. Cela étant dit, un contrat ne se refusait pas facilement, surtout ces derniers temps. Morticia ne pouvait pas être réellement tenue pour responsable si elle était engagée, pas vrai?

-Pourquoi pas, cela dit je pense qu’un autre rendez-vous s’impose pour en discuter plus sérieusement. Je n’ai pas réellement l’habitude de parler ainsi affaire entre deux portes.

C’est avec une assez bonne humeur qu’elle tentait de reporter une conversation qui relèverait sous peu de la négociation avec Anne. Il lui fallait un peu plus de temps pour monter un nouveau dossier, un devis en conséquence, et sans doute demander un conseil ou deux à Eupraxia… non sans rire, elles étaient vraiment amatrices de sa musique?

-Est-il dans vos habitudes d’organiser ainsi les anniversaires de vos étudiantes?  

Outre une certaine curiosité, Morticia voulait surtout faire la conversation, et si possible savoir un peu mieux qui serait cette prochaine cliente…
Revenir en haut Aller en bas
Anne Chevalley

Anne Chevalley


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 45
| AVATARS / CRÉDITS : Kelli Williams, by myself
| SANG : Sang-Pur


Rencontre autour d'une note [PV Morticia M. Morrison] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre autour d'une note [PV Morticia M. Morrison] Rencontre autour d'une note [PV Morticia M. Morrison] 129196351Mer 5 Jan 2022 - 22:54

 
Rencontre autour d'une note

Anne avait parfois des attitudes un peu puériles et innocentes, comme d’écouter les professeurs de musique pour améliorer sa propre pratique. Mais elle n’avait jamais pensé à reprendre elle-même des cours. Elle se considérait comme trop vieille pour cela, et pourtant, au fond, elle savait que ce n’était pas vrai et qu’elle pourrait apprendre si elle s’y mettait vraiment. Elle n’avait juste pas trouvé l’occasion ni l’enseignant qui pourrait lui donner les apprentissages nécessaires pour devenir une bonne musicienne, et ce n’était clairement pas sa priorité. Mais au fond, c’était un projet qui pourrait peut-être aboutir, à la fin, si elle trouvait la perle rare.

Elle jeta un regard à la musicienne. Son profil lui plaisait. Elle la trouvait jolie et elle avait presque envie de la taquiner, ou de la titiller pour voir comment elle réagirait. Elle n’avait pas pour habitude de se comporter ainsi avec quelqu’un qu’elle connaissait à-peine. Mais elle avait l’impression qu’elle pouvait avec Morticia Morrison, qu’elle ne le prendrait pas mal. Elle lui fit un petit sourire coquin alors qu’elle lui disait qu’elle pourrait peut-être prendre des cours et décida de lui faire une proposition un peu sur le ton de la plaisanterie, ne sachant pas ce qu’elle allait en penser.

« Vous pourriez peut-être me donner quelques cours ? »

Anne n’était pas vraiment de ceux qui aimaient faire un tri, mais elle n’avait pas le choix. Les parents de ses protégées les lui retireraient tout-de-suite si elle y acceptait trop de personnes qui n’avaient pas le statut des autres. Et c’était le meilleur moyen d’être indépendante et de pouvoir être libre que d’avoir sa pension personnelle. C’était complexe, mais elle n’avait pas tellement le choix. Pour autant, elle appréciait son travail et ses filles. Elle avait de l’affection pour chacune d’elles, y-compris celle qui étaient parties de la pension. Mais elle savait qu’il n’était pas facile de comprendre les impératifs de ce genre de situation.

« Ce n’est pas que je sois heureuse de le faire, à dire vrai, mais je n’ai pas le choix. Je suis obligée de me montrer sélective, si je veux garder un certain niveau sociétal dans mon établissement, et c’est, disons… nécessaire pour conserver mon indépendance. »

Elle n’avait pas le choix, mais elle était contente d’avoir fait la connaissance de Morticia. Et elle avait envie de la revoir. Comme de plus, elle avait du succès parmi certaines filles, c’était une excuse toute trouvée. Elle était surprise que sa musique puisse plaire à des jeunes filles de la haute société mais c’était des jeunes filles comme les autres, finalement, et c’était avec tendresse que Anne les écoutait parler de ce qui les passionnait dans la vie. Et le nom de Morticia était revenu, surtout chez les plus vieilles à de nombreuses reprises. Elle lui sourit.

« Vous savez, cela reste des enfants. Les plus âgées ne sont pas loin de l’adolescence, et vous êtes très populaire dans cette tranche d’âge. Mais je vous convierai pour prendre officiellement les mesures. »

Morticia s’étonna que Anne organise un anniversaire pour une des filles de sa pension. Elle devait reconnaître que la plupart des professeurs ne s’investissaient pas aussi émotionnellement qu’elle auprès de leurs élèves, mais elle savait que pour certaines, elle représentait ce qui se rapprochait le plus d’un parent digne de ce nom. Et puis, elle les pouponnait énormément, il n’y avait pas à tortiller, elle n’était pas neutre face à ses filles, elle s’impliquait au-delà de ce qu’on pouvait attendre d’elle et les parents ne s’en plaignaient, en général, pas. Ils étaient plutôt contents de voir leurs filles choyées.

« Ne vous moquez pas, mais je le ressens comme… Ce sont un peu mes filles. J’essaie qu’elles se sentent bien et qu’elles soient heureuses à la pension. J’organise les anniversaires, mais nous fêtons aussi Noël, Pâques, et même Halloween, en général. J’essaie de leur apporter un peu de douceur dans leurs vies parfois si rigides. »

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Rencontre autour d'une note [PV Morticia M. Morrison] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre autour d'une note [PV Morticia M. Morrison] Rencontre autour d'une note [PV Morticia M. Morrison] 129196351

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre autour d'une note [PV Morticia M. Morrison]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» I've got the blues! (Morticia Morrison) [Terminée]
» Aonghas & Miranda Gunn | Richard MADDEN & Jennifer MORRISON
» Autour du gâteau d'anniversaire...
» Discussion autour du lac... [Meredith]
» Autour d'un taco | ft. Neolina

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Royaume-Uni :: Angleterre :: 
Les lieux d'habitations
-