Le nouveau design est installé ! Nous remercions chaleureusement l'Ecureuil pour son travail magnifique !
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres ...
Voir le deal

Partagez

(FB printemps 1976) Un peu de nouveauté [Anne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Freya Bakke

Freya Bakke


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 324
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen / @Laura
| SANG : Née moldue


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir, ce loup géant de la mythologie nordique
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

(FB printemps 1976) Un peu de nouveauté [Anne] Empty
MessageSujet: (FB printemps 1976) Un peu de nouveauté [Anne] (FB printemps 1976) Un peu de nouveauté [Anne] 129196351Jeu 30 Sep 2021 - 15:08

Le printemps avait beau être doux, il semblait toujours manquer quelque chose. Freya n’était pas vraiment surprise avec ce mal du pays qu’elle avait régulièrement. Elle n’était là que depuis quelques mois et l’Angleterre n’était pas si proche du nord de la Norvège. Le paysage, le climat, elle avait anticipé. Cela ne l’empêchait pas de le ressentir. La nouvelle enseignante aurait bien ajouté les moeurs à tout cela mais ça, il aurait été possible de le connaître aussi en Norvège, simplement pas dans le même endroit. Poudlard avait aussi ce côté immense auquel elle n’était pas vraiment habituée.

Durant les vacances de printemps, elle avait eu le choix. Parmi eux la possibilité de rentrer chez elle en Norvège. Seulement pour cette fois elle en avait décidé autrement. La prêtresse avait décidé de trouver un endroit un peu entre les deux, d’acheter une maison en Angleterre qui lui permettrait de s’isoler un peu sans trop s’éloigner de cette nouvelle vie qu’elle avait démarré. Ce qu’elle avait heureusement trouvé! Une petite joie pour elle à vrai dire. C’était une petite maison visiblement assez ancienne, en pierres et au toit de chaume. Une de ces petites maisons anglaises de campagne. Elle avait aussi un bon terrain autour, aucun voisin en vue grâce au la forêt qui entourait l’endroit, et grand bonheur pour la scandinave, un lac qu’ils étaient plusieurs à partager mais pour le moment elle n’avait vu que de rares pêcheurs de l’autre côté. En clair, une dose de tranquillité en pleine nature. Parfait pour elle. La maison en elle-même n’était pas très grande mais elle était seule, c’était donc tout à fait suffisant. C’est donc dans une certaine excitation qu’elle avait passé les derniers jours à arranger l’endroit, autant en décoration qu’avec les quelques protections habituelles qu’elle avait apprises de sa mère et sa grand-mère. Les premiers talismans pendaient donc du plafond, une grande tenture avait été installée sur le mur, quelques meubles, quelques dessins, et bien sûr son autel. Les divinités ne pouvaient certainement pas éviter de se trouver dans l’habitation d’une prêtresse odiniste…

Plutôt fière de sa trouvaille et de ses aménagements, la belle avait voulu partager le lieu tout à fait particulier avec une de ses rares connaissances anglaises. Anne était pourtant une très ancienne connaissance et pas même de ce pays. La jeune Suisse et elle avaient déjà pris le temps de se retrouver quelques fois autour d’un verre ou d’un petit quelque chose à manger. Il fallait lui reconnaître un certain charme. Freya qui savait apprécier de belles formes aussi bien féminines que masculines devait bien admettre que la belle avait de quoi séduire. Elle n’avait pour autant pas tenté grand chose, même si elle savait la sorcière plutôt attirée par la gente féminine. Souhaitant lui montrer ce si calme et reposant endroit, Freya lui avait écrit pour l’inviter sur les lieux. La prêtresse l’avait vue arriver sur le petit chemin qui traversait la forêt. Elle souriait donc en avançant doucement vers elle pour l’accueillir.

-Anne, bonjour. Comment tu vas?

Son très fort accent norvégien teintait plus que largement ses mots parfois alignés de façon maladroite dans cette langue. Mais peu importait, elles arrivaient très bien à se comprendre. Aussi elle lui avait accordé une douce accolade avant de l’inviter à profiter de la vue sur le lac.

-Alors? C’est joli non? Et très calme.

Une fois la première impression donnée, il était temps d’entrer pour la suite. Freya lui avait fait faire un petit tour rapide des lieux, montrant les chambres dont une encore sous forme de débarras, la salle de bain tout à fait praticable et confortable, la cuisine très fonctionnelle, et le grand salon où elle l’avait invité à s’installer.

-Tu veux boire quelque chose?

Comme à son habitude Freya prendrait un grand café mais Anne avait le choix si elle souhaitait l’accompagner avec une boisson, chaude ou froide…
Revenir en haut Aller en bas
Anne Chevalley

Anne Chevalley


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 45
| AVATARS / CRÉDITS : Kelli Williams, by myself
| SANG : Sang-Pur


(FB printemps 1976) Un peu de nouveauté [Anne] Empty
MessageSujet: Re: (FB printemps 1976) Un peu de nouveauté [Anne] (FB printemps 1976) Un peu de nouveauté [Anne] 129196351Ven 22 Oct 2021 - 14:23

 
 Un peu de nouveauté

Dire que la Suisse ne manquait pas du tout à Anne, ce serait mentir. Il lui arrivait souvent d’avoir un peu le mal du pays, et elle savourait généralement la période des vacances durant laquelle elle profitait de retourner dans sa famille et de revoir son frère et sa sœur. Et entre deux, elle avait heureusement Catherine et Gideon pour se rappeler les doux moments en famille. Les Chevalley, la Suisse, et les nombreux soirées au coin du feu à débattre sur divers sujets et principalement la diplomatie, cela manquait invariablement à Anne, et elle essayait de recréer cette ambiance chaleureuse à la pension.

Mais malgré tout, Anne aimait l’Angleterre. Elle y vivait depuis mainten ant de nombreuses années, et à-présent que sa pension était en marche et qu’elle commençait à avoi du succès, la jeune Suissesse avait un peu l’impression d’avoir planté des racines et qu’elles commençaient à pousser. Cela lui faisait du bien d’avoir construit quelque chose ici, quelque chose qui ne dépendait pas de Gideon, ni de Catherine, qui n’appartenait qu’à elle. Anne, ses filles, et sa pension, voilà qui était maintenant le trésor le plus cher à son cœur. Et elle en prenait soin comme on cajole et protège une plante, comme on la fait grandir, en l’arrosant et en l’ensemençant.

Et puis, il y avait son réseau en Angleterre, ses amis, ceux qu’elle prenait du plaisir à retrouver. Quelques temps auparavant, la jeune femme avait eu la surprise de tomber sur une très ancienne connaissance. Elle avait rencontré Freya pour la première lors d’un voyage à quinze ans avec sa meilleure amie. Et c’était elle qui avait compris que les regards portés sur sa chère Ju n’étaient pas tout à fait ceux d’une amie. Elle avait permis à Anne de comprendre quel chemin prenait son cœur et ses envies, et la jeune femme lui en serait toujours reconnaissante.

Elle avait été heureuse de la retrouver et de prendre un verre avec elle à plusieurs reprises. Mais aujourd’hui, la jeune femme avait eu envie de partager avec elle quelque chose qu’elle préparait depuis longtemps. Freya s’était offert une maison et avait tenu à la lui montrer. C’était donc là que se rendait la jeune femme, et elle devait bien avouer que le chemin pour se rendre à la maison était vraiment agréable. Il n’y avait pas à dire, Freya avait beaucoup de goût et elle avait l’œil pour dénicher des perles. Anne avait hâte d’en voir plus et de découvrir la maison.

« Bonjour, Freya », répondit-elle à son amie, approchant vers elle, en répondant à son accolade. « Je vais très bien. Beaucoup de travail, comme d’habitude, évidemment. »

Elle lui sourit franchement tandis qu’elles se tournaient vers le lac. Il était superbe et rappelait à la jeune femme le lac Léman à Genève, qu’elle aimait tant. Elle s’était souvent promenée par là-bas, mais ceci était la preuve qu’on pouvait retrouver un tel plaisir ici.

« C’est superbe, Freya. Tu as choisi un cadre splendide, il n’y a pas à dire. »

Freya prit alors le temps de lui faire visiter toute la maison. Certains endroits restaient encore à faire, ou à ranger, mais Anne put apprécier le cachet des différentes pièces et l’espace dont son amie allait bénéficié. Elle ne put s’empêcher d’avoir un petit pincement au cœur en visitant les chambres meublées. La chambre était un lieu d’intimité et l’esprit d’Anne avait tendance sans qu’elle ne le veuille à matérialiser en imaginaire ce qui pouvait s’y passer lorsque la porte se fermait. Elle fut presque soulagée d’en revenir à la pièce principale où elle s’installa.

« Cette maison est splendide, tu as beaucoup de goût », avoua-t-elle alors que son amie lui proposait à boire. « Je veux bien une tasse de thé, s’il te plaît. »


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Freya Bakke

Freya Bakke


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 324
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen / @Laura
| SANG : Née moldue


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir, ce loup géant de la mythologie nordique
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

(FB printemps 1976) Un peu de nouveauté [Anne] Empty
MessageSujet: Re: (FB printemps 1976) Un peu de nouveauté [Anne] (FB printemps 1976) Un peu de nouveauté [Anne] 129196351Dim 7 Nov 2021 - 18:06

Il y avait tant à faire. Mais très peu effrayée par le gros oeuvre, c’était avec une bonne efficacité que Freya mettait en place son nouveau lieu de vie. La nouvelle enseignante n’y passerait pas non plus tout son temps, c’était un peu comme une maison de vacances, de quoi avoir un peu de vie privée dans le pays. Impossible de faire venir du monde à Poudlard. Difficile de les faire venir aussi jusqu’en Norvège. Cette petite maison isolée en plus d’avoir un cadre superbe avait donc l’avantage de pouvoir être accessible et son petit territoire à elle. En tant que tel, il fallait y ajouter bien plus que de simples meubles. Prières et fumigations avaient été utilisées en grand nombre déjà depuis le début de la journée. De fraîches peintures de symboles protecteurs décoraient les murs et les montants de portes. Une odeur d’herbes brûlées emplissait la pièce malgré les fenêtres ouvertes. Mais surtout et avant tout cela, il avait fallu faire le grand ménage! Les fenêtres avaient souffert des changements de saison, la poussière y restant collée avec le temps. Il avait fallu un bon moment également avant de retrouver la couleur d’origine du parquet au sol… Mais c’était chose faite! L’endroit était maintenant plutôt accueillant. Pas encore confortable et cosy, mais déjà tout à fait présentable.

Tout juste à temps pour pouvoir accueillir justement. Anne comme toujours avait été tout à fait à l’heure, semblant de bonne humeur d’ailleurs. Comme c’était maintenant leur habitude depuis qu’elles s’étaient retrouvées, Freya l’avait prise dans ses bras pour la saluer, heureuse de lui faire découvrir l’endroit.

-Je vais très bien. Beaucoup de travail, comme d’habitude, évidemment.

Le travail oui, elle n’en doutait pas. Anne tenait une pension pour jeune fille. C’était un peu comme Poudlard dans l’idée, non? Une école où ces filles vivaient tout au long de l’année, Anne également sur place pour veiller à ce que tout se déroule au mieux. C’était en tout cas ce que Freya en avait compris. Et elle entendait assez facilement qu’une telle place puisse effectivement demander pas mal de travail et de temps.

-Contente de te voir alors!

La savoir si occupée mais prenant tout de même le temps de venir voir cette maison faisait plutôt plaisir à la scandinave. Il était donc assez normal de le reconnaître. Il était donc temps de montrer à son amie ce bel endroit où elle serait sans doute invitée à venir passer quelques soirées… À commencer par ce superbe lac!

-C’est superbe, Freya. Tu as choisi un cadre splendide, il n’y a pas à dire.

Oui, c’était magnifique. Un petit endroit de calme et de paix comme Freya les adorait. Un endroit bien à elle qui lui permettrait de se reposer et reprendre un peu de ces forces naturelles qui pouvaient manquer par moments. Le sourire aux lèvres, elle avait pris une grande inspiration en regardant le lac.

-Le bon air frais qui sent la forêt, ça j’adore! C’est reposant hein?

Oui, elle était très contente de l’endroit. Mais le lieu n’était pas le seul avantage bien que le paysage soit effectivement superbe. La maison en elle-même n’avait pas l’air d’un palais, mais une fois bien remis en état c’était plutôt confortable, accueillant, un petit coin bien tranquille. Un coin qu’elle avait rapidement fait visiter à son amie Suisse. La cuisine sentait les herbes aromatiques suspendues au plafond pour les garder sèches, le salon le reste des fumigations qui imprégneraient sans doute les quelques tentures déjà aux murs, un fond de miel fermenté qui venait de l’hydromel positionné en offrande sur l’autel du fond, la chambre accueillante par les nombreuses couvertures sur le lit qui invitaient à ce que l’on saute dessus pour s’y laisser entourer des édredons de plumes et draps de lin. Elles étaient revenues au salon où une peau de mouton soyeuse et bien peignée couvrait le canapé pour tenir chaud.

-Cette maison est splendide, tu as beaucoup de goût. Je veux bien une tasse de thé, s’il te plaît.

Un thé, aucun souci. Le temps de le faire, Freya avait servi les boissons, mais aussi quelques biscuits aux amandes, des fruits secs et quelques tranches de viande de cerf séchée. Comme souvent Freya s’était assise en tailleur aux côtés de son amie avant de prendre un fruit sec.

-Merci, j’aime bien cette maison. Elle est petite et on dirait qu’elle cache des choses, comme un secret. Elle ne ressemble pas aux autres. Et il n’y a personne d’autre! Il reste des choses à installer mais ça va être bien je pense. Tu pourras revenir si ça te plaît! Je suis toujours contente de te revoir.

Anne était une femme agréable. Elles étaient à peu près du même âge à quelques mois près, s’entendaient bien. Pas de mêmes origines, ça c’était plus flagrant encore avec cet accent marqué de la scandinave et ses quelques maladresses pour s’exprimer. Mais Freya appréciait bien cette jeune femme qu’elle ne s’était pas attendue à retrouver ici. Et puis, à vrai dire, elle n’était pas agréable uniquement dans son caractère. Non, la belle avait de quoi plaire au regard également. Mais ça, c’était encore une autre histoire. Freya espérait déjà profiter de sa présence et tant que possible son amitié...
Revenir en haut Aller en bas
Anne Chevalley

Anne Chevalley


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 45
| AVATARS / CRÉDITS : Kelli Williams, by myself
| SANG : Sang-Pur


(FB printemps 1976) Un peu de nouveauté [Anne] Empty
MessageSujet: Re: (FB printemps 1976) Un peu de nouveauté [Anne] (FB printemps 1976) Un peu de nouveauté [Anne] 129196351Sam 11 Déc 2021 - 17:37

 
 Un peu de nouveauté

Jamais Anne n’aurait voulu faire sentir à Freya qu’elle se forçait à venir ou que cela l’empêchait d’effectuer son travail. C’était elle qui avait fait le choix de lui consacrer ce temps, et elle l’avait fait par plaisir. De plus, elle avait géré son temps à-côté pour pouvoir la voir sans se sentir défaillante en venant la voir. Mais elle ne pouvait pas nier que le travail d’une pension, c’était un labeur de tous les instants, surtout pour une pension de son niveau. Elle se retrouvait à devoir gérer les choses pour que l’école garde son prestige, mais continue à avoir des élèves qui arrivent, car tous les ans, certaines partaient.

Mais Freya ne le prit pas mal du tout. Elle était simplement contente que Anne ait accepté de lui consacrer du temps. Les deux sorcières avaient passé des années sans se voir, mais le souvenir de celle qui lui avait ouvert les yeux sur sa façon de regarder les personnes autour d’elle n’avait jamais abandonné Anne. Elle avait toujours eu l’impression qu’il s’agissait d’une jeune fille particulièrement libérée, et à l’âge où elles s’étaient connues, la timide Anne avait été un peu impressionnée par la nature libre et spontanée de son amie. Et elle l’avait enviée pour cela avant de comprendre que sa vie l’avait forgée ainsi.

« Je ne pouvais pas faire autrement que de me dégager du temps pour toi. J’avais trop envie de te voir, et de visiter l’endroit que tu as choisi pour vivre. »

Et elle ne regrettait pas pour ce qui était du cadre. Tout cela était tellement apaisant et tellement tranquille. Freya serait bien ici, loin de tous les tumultes, de tous les troubles de la vie. Elle y vivrait paisiblement. Anne la voyait bien tranquille là, avec plein d’enfants et quelques chiens. Elle sourit face à cette image mentale. Elle ne savait pas si Freya envisageait une vie de famille, mais si elle l’avait envisagé, un cadre comme celui-là lui aurait semblé idyllique pour le construire. Elle avait hâte de voir la maison. Si elle était construite avec autant de goût, elle allait apprécier la visite, c’était certain.

« Très. Tu seras bien tranquille, ici. »

Elles visitèrent la maison et Anne complimenta Freya une nouvelle fois sur la beauté de sa demeure et sur son goût. Celle-ci lui servit une tasse de thé et elles commencèrent à discuter sur la maison. Anne était totalement d’accord avec la vision que Freya en avait. Ca allait être tellement magique de tout préparer comme elle en avait envie dans un endroit aussi confortable. Cela rappela Anne quand elle avait trouvé le lieu qui allait devenir la pension. Elle avait tout pensé et réfléchi et elle avait tout installé selon sa propre vision des choses. Elle avait tout simplement adoré cela.

« Tu crois qu’il y a des passages secrets quelque part ? » plaisanta-t-elle.

Freya lui affirma qu’elle serait la bienvenue quand elle le voudrait et la jeune femme sourit et rougit légèrement. Elle ne comptait pas s’inviter comme ça sans prévenir, mais la proposition la touchait plus qu’elle n’était décidée à le reconnaître.

« Merci. Crois bien que je viendrai te voir le plus souvent possible. Qu’as-tu prévu pour le reste de la journée ? »


Codage par Libella sur Graphiorum
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




(FB printemps 1976) Un peu de nouveauté [Anne] Empty
MessageSujet: Re: (FB printemps 1976) Un peu de nouveauté [Anne] (FB printemps 1976) Un peu de nouveauté [Anne] 129196351

Revenir en haut Aller en bas

(FB printemps 1976) Un peu de nouveauté [Anne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» En quête de nouveauté [PV Lily]
» Le renouveau du printemps | TSADKIEL
» [FB Ilvermorny - Printemps 1965] Old Times | Ronan [TERMINÉ]
» Un mot aimable est comme un jour de printemps [Proverbe russe] ~ Svetlana (Terminé)
» Quand nettoyage de printemps rime avec piéger sa chambre. #ELISE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Royaume-Uni :: Angleterre :: 
Les lieux d'habitations
-