Le nouveau design est installé ! Nous remercions chaleureusement l'Ecureuil pour son travail magnifique !
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres ...
Voir le deal

Partagez

Le royaume de la littérature jeunesse (Octavius)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Erin Wheeler

Erin Wheeler


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 52
| AVATARS / CRÉDITS : Jodie Comer (bambie eyes) / Signature (Sial)
| SANG : Souillé depuis bien longtemps


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle sur le haut d'une très haute falaise
| PATRONUS : Un écureuil
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le royaume de la littérature jeunesse (Octavius) Empty
MessageSujet: Le royaume de la littérature jeunesse (Octavius) Le royaume de la littérature jeunesse (Octavius) 129196351Ven 8 Oct 2021 - 14:15

La plume enchantée n'était pas une librairie comme toutes les autres. Des chats se baladaient ici et là, l'un d'eux avait d'ailleurs eu récemment une portée. Les livres en vitrine et dans les rayons s'adressaient à un jeune public, enfants et adolescents. On ne recevait que des familles désirant des ouvrages pour leur petite tribu. Parfois, on les voyait même acheter des fournitures scolaires ou quelques produits dérivés - des carnets à l'effigie d'un joueur de quidditch préféré par exemple. Ce jour-là, la boutique organisait un événement un peu spécial : une séance de dédicaces. La première depuis longtemps. Elle n'était pas exactement certaine de savoir comment elle était parvenue à convaincre l'auteur en question. Le courage fonctionnait bien souvent, et il en fallait dans son milieu pour contacter les fournisseurs, les écrivains et autres animateurs. Et Erin, elle n'en manquait pas. Elle avait donc envoyé un hibou à Octavius un matin après avoir réalisé que son roman faisait grimper les ventes. Il était effectivement populaire auprès des adolescents. Rapidement, elle avait cru qu'une animation serait la bienvenue pour redonner de la vie à l'endroit. La prise d'otage du chemin de traverse avait laissé des traces sur la population londonienne. Elle ne les blâmait pas. Mais il lui incombait la tâche ardue de faire revenir les clients dans sa librairie. Et elle espérait y parvenir un peu avec cette rencontre. Pour l'occasion, elle avait déplacé quelques étagères pour laisser de la place pour la séance en question. Ce qui était assez difficile pour elle, car dans sa boutique, elle aimait que tout soit à sa place. Rien que pour déménager quelques meubles, cela lui prit plusieurs jours. Mais le plus important était que les rencontres puissent se faire dans le plus grand confort.

Elle accueillit son ancien camarade de Poudlard vingt minutes avant l'ouverture : “ Merci d'être venu aujourd'hui. Les premiers lecteurs devraient arriver d'ici peu. Mais en attendant, j'ai du café, un thé ou des cookies à proposer.” Erin ne buvait quasiment jamais de café, elle préférait largement les chocolats chauds supplément chantilly et éclats de dragées. Mais force était de constater qu'elle ne pouvait pas se permettre de telles préparations au sein de sa boutique. Elle laissa à Octavius le loisir de se servir s'il le désirait et lui fit un brin de conversation pour le mettre à l'aise. Elle ne détenait peut-être la palme de la courtoisie, mais elle n'était pas non plus une sauvage. En tout cas, personne ne se plaignait de son accueil ni ses clients, ni ses amis. Les familles commençaient d'ailleurs à venir pour les autographes. Elle veillait au bon déroulement de l’événement et observait les réactions avec attention. Gare à celui qui essayait de gruger ou manquait de respect d'une manière ou d'une autre à quelqu'un. Elle dut attraper un chat ou deux qui venait se faufiler dans la foule. Les petits animaux se tenaient correctement à vrai dire, mais certains se frottaient aux jambes des uns et des autres et étaient demandeurs de caresses. A vrai dire, tout ceci semblait bien se dérouler. Elle voyait des sourires heureux sur les visages des enfants et satisfaits sur ceux de leurs parents. Mais il semblait y avoir une sorte de barrière, elle ne saurait réellement dire la quelle. Octavius n'avait pas l'air dans son assiette. Il avait l'air de ceux qui n'osaient pas dire non ou exprimer leur malaise. Une chose qu'elle comprenait que trop peu. Bien qu'elle ne puisse le confirme, elle n'hésita pas une seconde à demander aux prochains clients d'attendre cinq minutes prétextant qu'elle avait besoin de discuter avec Monsieur Martens. Elle se dirigea vers lui et s'installa dans une des chaises présentes non loin. “ J'ai pensé qu'une pause serait la bienvenue. Tout va pour le mieux ? ” Demanda-t-elle sincèrement inquiète. Elle mettait légèrement les pieds dans le plat, mais cela faisait partie de son charme sûrement.
Revenir en haut Aller en bas
Octavius Martens

Octavius Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 754
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le Capitaine Danger
| PATRONUS : Un argus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le royaume de la littérature jeunesse (Octavius) Empty
MessageSujet: Re: Le royaume de la littérature jeunesse (Octavius) Le royaume de la littérature jeunesse (Octavius) 129196351Mar 12 Oct 2021 - 22:48

Quelque chose n’allait pas.
Il avait comme un vertige. Tous les sons formaient un écho dans sa tête. Il s’efforçait de sourire, d’être aimable auprès des gens venant le voir. Il reconnaissait certains visages de ses anciens élèves de Poudlard. Il savait remettre un nom à presque chacun d’entre eux. Il y avait également d’autres têtes qu’il ne connaissait pas. De jeunes têtes.
Il ne se sentait pas bien. Il avait du mal à tenir sa plume. Il ressentait le besoin de partir, d’aller se cacher dans un coin. Il esquissa un sursaut quand une voix particulièrement proche s’adressa à lui. Il se tourna vers Erin. Il lui sourit avec un air qu’il n’espérait pas trop perdu.
« Tout va pour le mieux ? »
« Euh oui. Comme un charme. » Son teint pâle affirmait le contraire. « Mais je prendrais bien une pause, merci. »

Octavius n’avait pas su décliner la proposition d’Erin Wheeler. Il y avait quelques temps de cela, elle l’avait contacté pour proposer une séance de dédicaces. Octavius avait accepté. Le jour-J, il s’était rendu à la Plume Enchantée. C’était un endroit fort agréable. Plein de chats s’y promenaient librement, réclamant des caresses pour les plus câlins. Les félins furent un premier sujet de conversation entre l’auteur et la libraire. Octavius, tout en grattant l’arrière de l’oreille d’un chat, l’avait interrogé sur le pourquoi pour relâcher la pression. Ils avaient également pris un thé et mangé ou un deux cookies. Puis, ils s’étaient mis au travail.

Octavius la prenait volontiers cette pause. Erin demanda aux clients de patienter. Cela donnait le temps à l’anthropomage de reprendre ses esprits. Il s’éloigna vers l’arrière de la boutique car il avait besoin de se dégourdir un peu les jambes. Erin revint rapidement vers lui. Il comprenait qu’elle avait compris que ça n’allait pas fort. Il ne fallait pas se voiler la face. Sinon, elle n’aurait pas fait interrompre la séance.
« Je suis vraiment désolé. » s’excusa-t-il. « Je suis juste un peu fatigué. Mais ce n’est rien de grave. Juste 5 minutes de pause et j’y retourne. »
Il avait l’impression qu’il n’était pas aussi agréable avec ses lecteurs qu’il l’aurait dû. Mais cela n’était qu’une impression. Octavius s’était montré admirablement adorable pour son humeur.

______________________________

« There are no foreign lands. It is the traveler only who is foreign. »
— Robert Louis Stevenson
Revenir en haut Aller en bas
Erin Wheeler

Erin Wheeler


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 52
| AVATARS / CRÉDITS : Jodie Comer (bambie eyes) / Signature (Sial)
| SANG : Souillé depuis bien longtemps


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle sur le haut d'une très haute falaise
| PATRONUS : Un écureuil
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le royaume de la littérature jeunesse (Octavius) Empty
MessageSujet: Re: Le royaume de la littérature jeunesse (Octavius) Le royaume de la littérature jeunesse (Octavius) 129196351Dim 31 Oct 2021 - 2:58

Erin ne lisait pas l'avenir dans le marc de café ou les feuilles de thé ni ne pouvait s’immiscer dans l'esprit des gens auxquels elle se retrouvait confrontée. Mais elle ne saurait nier les signes qu'Octavius ne se portait pas du tout comme un "charme". Elle n'avait probablement pas vu quelqu'un d'aussi blafard que lui depuis bien longtemps, même ses parchemins les plus blancs passeraient pour colorés à côté de lui. L'hésitation dans sa voix comme si elle venait de le tirer de son sommeil était de mauvais augure. Il lui fit un peu de peine. Elle ne comprenait pas tellement les gens si polis, qui osaient à peine se plaindre. Pour sa part, elle aimait ça se plaindre... Quand elle était enfant et malade, son père prenait toujours le temps de lui préparer un chocolat chaud et de lui raconter une histoire palpitante afin qu'elle puisse s'endormir. Elle avait donc développé très jeune cette aptitude fabuleuse de dire "non" et "je vais mal" quand on lui demandait quelque chose au-delà de ses moyens. Elle se retint tout juste de lui entrer dans le lard pour lui faire comprendre qu'il n'avait aucunement besoin de prendre sur lui. “ Très bien.” Dit-elle simplement avec un sourire qui dissimilait avec peine ce qu'elle pensait réellement.

Elle alla donc demander aux derniers clients d'attendre un peu. Un enfant eut la gentillesse de l'interroger : “ Est-ce que Mr Martens va bien ?” Elle n'eut pas le cœur de répondre car dans le fond, elle n'en savait trop rien. Elle se trompait lourdement dans le fond. Ce ne serait pas la première fois. Mais il y avait bien quelque chose qui clochait. “ Je reviens vers vous rapidement. ” Il leur fallait attendre et elle espérait bien qu'ils prendraient leur mal en patience. On était tous humains et les gens méritaient tous une forme de respect et de décence.

Quand elle revint vers lui, il lui adressa quelques mots et lui présenta des excuses. Elle en ouvrit d'ailleurs grand les yeux tellement cela la choqua. C'était le genre de choses qu'on avait essayé de lui inculquer petite - enfin sa mère plutôt que son père. S'excuser pour rien... Cela ne lui ressemblait pas réellement. “ Vous excusez ?” S'étonna-t-elle à voix haute. Se rendant compte que cela venait vraiment de sortir de sa bouche, elle toussota légèrement pour reprendre la parole de manière plus neutre :  “ Nul besoin, vraiment. Si vous vous sentez fatigué, je peux tout à fait arrêter la séance. Les familles comprendront.” Elle s'avançait sûrement un peu trop sur ce point. Et c'était sans nul doute le cas. Mais elle les connaissait pour la plupart. Elle pouvait facilement glisser quelques mots d'excuses convaincantes. Elle réfléchit tout de même à une autre proposition... plus raisonnable.  “ Ou prolonger la pause...” Se corrigea-t-elle en haussant un sourcil. Cinq minutes c'était si peu. Presque inhumain. Ses employés avaient le droit à une pause de quinze minutes le matin, une heure et demi le midi et vingt minutes l'après-midi. “ Le but n'est pas d'ajouter de la fatigue à de la fatigue.” C'était qu'elle en démordait pas la blondinette. Une vraie tête de mule, précisément, une vraie tête d'hippogriffe.
Revenir en haut Aller en bas
Octavius Martens

Octavius Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 754
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le Capitaine Danger
| PATRONUS : Un argus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le royaume de la littérature jeunesse (Octavius) Empty
MessageSujet: Re: Le royaume de la littérature jeunesse (Octavius) Le royaume de la littérature jeunesse (Octavius) 129196351Ven 7 Jan 2022 - 22:24

Octavius avait reçu une éducation rigoureuse de la part de ses grands-parents. Ils n’avaient fait aucune concession sur les bonnes manières et la politesse. Pourtant, l’auteur fut un enfant terriblement capricieux et pleurnichard. Mais cela ne résultait pas d’une mauvaise éducation par des éducateurs laxistes. Il avait juste désespérément besoin d’attention. Quand ses parents ont quitté ce monde, son attitude a pris un virage a 360°. Il s’était tu, il s’était mis à tout garder à l’intérieur. A quoi bon continuer à faire des crises de nerf ? Il n’avait plus personne de qui attirer l’attention. Il fut donc un adolescent très calme et sage. A tel point que ses grands-parents étaient d’avantages étonnés qu’énervés lors de ses rares crises d’adolescent. Ils laissaient juste couler, en savant que cela allait lui passer. Ils savaient que c’était un garçon bien élevé.
Alors, Octavius, il s’excusait souvent. Pour tout et rien. C’était une habitude. Un automatisme qu’il avait même pas quand il n’était pas vraiment désolé. En l’occurrence, ses excuses envers Erin étaient sincères. Il s’en voulait de ne pas tenir son engagement. Il faisait très peu de promesse. Il se connaissait suffisamment pour savoir qu’il était incapable d’en tenir la plupart. Alors s’il en faisait, il mettait un point d’honneur à les tenir. Erin insistait sur la possibilité d’écourter la séance, toute aimable qu’elle était. Mais lui, il s’était engagé. Quand il avait accepté la proposition de la libraire, il n’avait pas su dire non. Et puis il pensait être capable de tenir l’engagement sans problème. Quoi ? Ce n’était rien de si compliqué.
« Non, non. Ce ne serait pas juste. »
Prolonger la pause lui semblait plus acceptable. Alors il acquiesça à la proposition d’Erin. Un léger sourire fatigué et se voulant rassurant se dessinait sur son visage.
« La fatigue n’est pas une mauvaise chose en soi. Je dormirai mieux et plus tôt ce soir. » Il n’y croyait pas une seule seconde. « Je ne suis pas à plaindre avec vous. J’ai connu bien pire. »
Oh ça oui… il avait connu bien bien pire. Mais à l’époque, il avait la jeunesse ET la santé. Santé au moins physique. Psychologique, c’était plus débattable.

______________________________

« There are no foreign lands. It is the traveler only who is foreign. »
— Robert Louis Stevenson
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Le royaume de la littérature jeunesse (Octavius) Empty
MessageSujet: Re: Le royaume de la littérature jeunesse (Octavius) Le royaume de la littérature jeunesse (Octavius) 129196351

Revenir en haut Aller en bas

Le royaume de la littérature jeunesse (Octavius)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Balade à Londres :: Le chemin de traverse :: 
Les boutiques
-