Le nouveau design est installé ! Nous remercions chaleureusement l'Ecureuil pour son travail magnifique !
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment :
[CDAV] LG TV LED 65″ (165cm) – 65NANO756 ...
Voir le deal
564 €

Partagez

A kneazle does not fly, hopefully ↯ 1978 - Erin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lewis A. Hickmore

Lewis A. Hickmore


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 62
| AVATARS / CRÉDITS : ➢Jack Falahee ↯ avatar by Kane ↯ signature by Koalavolant
| SANG : ➢L'impureté et l'obscénité d'un né-moldu.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa propre ombre.
| PATRONUS : Aucun.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A kneazle does not fly, hopefully ↯ 1978 - Erin.  Empty
MessageSujet: A kneazle does not fly, hopefully ↯ 1978 - Erin. A kneazle does not fly, hopefully ↯ 1978 - Erin.  129196351Dim 10 Oct 2021 - 16:01

 



What was that?
It was either a very big cat or quite a small tiger.”

Détester les périodes de fin d’année serait une métaphore vide de sens. Lewis haïssait cette saison. Dans un autre monde, il aurait sans doute apprécié les efforts notoires des uns à perdre de vue leurs querelles, les tentatives des autres à formaliser de nouveaux liens. Sauf que dans son univers, les festivités hivernales étaient un crève-cœur sans commune mesure qui lui touchait un chaudron sans bouger l’autre. Les sourires forcés, l’ambiance chaleureuse, les embrassades volontairement malaisantes, les échanges enjoués, ce concentré de bonnes intentions avait le don de le mettre hors de lui. Si bien, qu’il s’était trouvé un nouveau passe-temps bien plus vivifiant qu’une poignée de mains hasardeuse et inconnue. Rasé les murs et faire l’innocent étaient ainsi devenus une seconde nature et dire qu’il ne prenait pas un certain plaisir à ignorer les autres, serait un maigre mensonge.

Mais, ce qui l’importunait le plus résidait dans une montagne de demandes toutes aussi farfelues les unes que les autres. Et pour cause, le département de contrôle et de régulation des créatures magiques, à son accoutumé en cette apogée divertissante, faisait face à une vague basiliqueste de sollicitations. Les souhaits d’obtention de permis pour créatures magiques affluaient de tous les comtés refoulant les véritables urgences au second plan. Relégué à une activité de secrétaire de bureau, le magizoologiste passait ainsi le plus clair de ses quarts à tamponner, approuver et expédier les dossiers. De la mignonnerie d’un niffleur à la dangerosité d’un dragon, le bestiaire magique dans sa quasi-totalité y passait, ne faisait exception aux supplications excentriques de sorciers inconscients. Ajouté à cela les demandes incomplètes ou erronées, la patience limitée du britannique avait eu vite fait de hisser le drapeau blanc. « Miss Kirk, la détention d’un hippocampe n’est en rien l’affaire du ministère. » avait-il simplement répondu à une femme d’un âge avancé, dont la plume à papote, sujet à un sortilège de confusion; s’était méprise en associant un hippogriffe à l’équidé marin, avant de la congédier.

Le dossier suivant se devait d’être une formalité. Un simple recours pour l’adoption d’un fléreur, l’affaire de quelques minutes et d’un paquet de brochures officielles traitant le sujet. Le visage enfoui dans ses paumes moites, du bout de ses doigts, il se massait le front, priant silencieusement que cette journée sempiternelle touche à sa fin. Les foulées feutrées du clerc l’extirpèrent de ses lamentations muettes. « Parfait, cette pile doit être transmise au département de la justice et celle-ci aux accidents et catastrophes magiques. » Son ton monocorde trahissait la fatigue éprouvante qui l’envahissait, tout en pointant de sa baguette les deux îlots de parchemins. « Et si vous pouviez faire venir le prochain sorcier sur la liste. » souffla-t-il désespéré par la charge de travail qu'il venait d'écraser.  
© Mouette / Icon : tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Erin Wheeler

Erin Wheeler


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 52
| AVATARS / CRÉDITS : Jodie Comer (bambie eyes) / Signature (Sial)
| SANG : Souillé depuis bien longtemps


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle sur le haut d'une très haute falaise
| PATRONUS : Un écureuil
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A kneazle does not fly, hopefully ↯ 1978 - Erin.  Empty
MessageSujet: Re: A kneazle does not fly, hopefully ↯ 1978 - Erin. A kneazle does not fly, hopefully ↯ 1978 - Erin.  129196351Dim 31 Oct 2021 - 2:57

Quelques semaines tantôt, juste après la période d'Halloween, un fléreur s'était invité dans sa toute jeune librairie. Sa première réaction fut de le laisser vivre sa vie tout en se renseignant auprès des commerces voisins au sujet d'un potentiel propriétaire. Et ce sans le moindre échec. Après quelques jours à écumer les boutiques et taper aux portes, elle se rendit compte que sa quête ne faisait aucun sens. De plus, l'animal semblait avoir fait son nid entre les étagères et livres au point d'adopter un fauteuil d'abord dédié aux clients. Elle l'emmena donc auprès d'un vétomage qui s'assura de la bonne santé de la charmante créature et lui confirma qu'elle n'avait de toute évidence aucun maître avant de lui expliquer qu'il lui fallait un permis pour le conserver. Détestant plus que tout au monde les démarches administratives, elle songea quelques temps à simplement l'accueillir comme un animal errant. Mais rapidement, la petite bête la convainquit de l'adopter. Et par Godric qu'elle l'adorait déjà ! Elle gagatisait à chaque fois qu'elle voyait sa drôle de bouille ou entendait ses ronronnements.

Elle se retrouvait alors quelques jours plus tard au ministère pour obtenir le permis pour la possession du fléreur, avec l'animal dans les bras. Elle n'appréciait pas tant l'idée d'un tel document pour prendre soin d'un animal magique. Quémander l'autorisation auprès du département de contrôle et régulation des créatures magiques lui paraissait tout à fait surréaliste. Cela coulait de source qu'il ne fallait pas coller un tel animal sous les yeux d'un moldu. Certes, Archie ressemblait presque en tous points à un chat ordinaire, mais ses immenses oreilles et sa queue de lion ne passaient pas inaperçue. Ses grands-parents maternels auraient été horrifiés par une telle vision. L'idée la fit rire alors qu'elle marchait dans les couloirs de ce haut lieu de gouvernement. Certains lui lancèrent des regards surpris au mieux, d'autres la dévisageaient comme si elle sortait de la cellule psychiatrique de Saint Mangouste. Mais, elle ne s'en rendit guère compte. A vrai dire, elle était particulièrement choquée par le manque de décorations de noël, elle qui aimait tant les périodes de fêtes. Les bureaux étaient tristement dépourvus de toute fantaisie à l'approche de la fin de l'année. Elle comptait en toucher un mot aux employés qui daigneraient lui adresser la parole. la secrétaire de Lewis Hickmore fut bien la seule à lui adresser quelques mots par simple obligation professionnelle.  “ Vous ne pouvez même pas mettre un sapin ou un père noël sur votre bureau ? Ou alors des faux flocons de neige. Tout le monde adore la neige.” A croire qu'elle n'était pas venue pour l'adoption d'un fléreur. Pourtant, Archie se baladait désormais sur le rebord du bureau. Elle ne savait pas réellement si elle avait bien fait de l'emmener, mais étant donné qu'il était le principal concerné, cela lui était apparu plus que cohérent. La secrétaire ne semblait pas réellement de cet avis. “ Pouvez-vous récupérer votre bête ? Je reviens d'ici quelques instants. ” Mais quel caractère ! Elle attrapa son pauvre Archie qui avait été injustement insulté et répondit tout de même avec sarcasme : “ Prenez tout votre temps surtout.” Et sur ce, elle se dirigea vers les chaises où d'autres attendaient déjà.

Elle ignorait si elle était seulement impatiente ou si la jeune femme avait simplement pris ses mots au pied de la lettre, mais elle trouva le temps long. Le fléreur dormait paisiblement sur ses genoux alors que son regard se baladait dans la pièce à la recherche d'une occupation. Elle aurait sans nul doute pu vérifier tous ses papiers, mais elle savait qu'elle avait déjà tout. Elle avait pris grand soin à tout apporter, mais les documents inutiles : la demande, une certification de visite chez le médicomage, un certificat de bonne santé... Bref, au poil ! Elle leva ensuite les yeux au ciel pour observer le plafond et compter les fissures qu'elle dénichait. Il n'y en avait que trop peu, alors elle s'ennuya très rapidement à nouveau. Puis soudain, on vint la chercher et elle suivit la personne à grandes enjambées. On la fit entrer dans un bureau, puis on l'installa sur une chaise et posa son fléreur sur l'autre. Sans perdre de temps, elle prit sa sacoche sur pour en sortir tout ce dont elle avait besoin. “ Bonjour. J'ai ici tout ce qui est demandé et plus encore.” Elle ne songea pas une seule seconde à présenter Archie au dénommé Lewis Hickmore, ni même à s'excuser de l'avoir avec elle. Ce n'était de toute façon pas son problème. Elle mit l'ensemble sur le bureau avant de porter son attention sur le jeune homme qui lui fit face. Elle plissa les yeux, surprise que son visage lui soit si familier. Des têtes, elle en croisait tellement souvent ces derniers temps qu'elle en avait oublié la moitié voire les trois quarts. Mais celui-ci... “ Sérieusement ?!” S'exclama-t-elle plus fort qu'elle ne l'aurait voulu. Le garçon qu'elle avait percuté par accident à Poudlard à cause de son balai et qui avait osé l'incendier pour cette simple erreur. Lui, elle ne l'avait pas oublié. “ Ce doit être une erreur...” Ou une blague peut-être ? Elle n'aurait jamais pensé le revoir un jour dans sa vie, surtout qu'elle ne le portait pas spécifiquement dans son cœur. Tout ça pour une rancœur d'adolescente !
Revenir en haut Aller en bas
Lewis A. Hickmore

Lewis A. Hickmore


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 62
| AVATARS / CRÉDITS : ➢Jack Falahee ↯ avatar by Kane ↯ signature by Koalavolant
| SANG : ➢L'impureté et l'obscénité d'un né-moldu.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa propre ombre.
| PATRONUS : Aucun.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A kneazle does not fly, hopefully ↯ 1978 - Erin.  Empty
MessageSujet: Re: A kneazle does not fly, hopefully ↯ 1978 - Erin. A kneazle does not fly, hopefully ↯ 1978 - Erin.  129196351Lun 1 Nov 2021 - 2:05

Si seulement Merlin avait pu lui faire un signe, même rien qu’un tout petit signe, un trou dans son caleçon ou un dragon en liberté dans le Londres magique; peut-être se serait-il fait porter malade pour cette journée d'ennui professionnel, digne des grands jours de pluie. Et si certains de ses camarades d’étage se plaisaient à abattre ce travail ingrat; courbaient l’échine face aux lamentations de propriétaires un peu trop zélés de créatures magiques; souriaient là où des sorciers impatients les fustigeaient d’insultes aussi imaginées qu’offensantes car ils trouvaient le temps long dans les couloirs du ministère ou encore ne voyaient aucun inconvénients à remplir la tonne de parchemins officiels qu’ils troquaient contre des brochures toutes aussi pompeuses les unes que les autres. Lewis lui ne prenait ni plaisir, ni amusement, ou quelconque sentiment positif ou d’accomplissement de son devoir envers les créatures magiques dans cette besogne. Si bien qu’une fois le clerc eut prit la poudre de cheminette et fit place nette, le magizoologiste tira le premier tiroir de son bureau, en sortit une lourde bouteille de chez Ogden’s Old Firewhisky et y bu une gorgée au goulot avant de s’effondrer sur le plan de travail encore royalement fourni.

Il n’eut pas réellement le temps de souffler que le sorcier suivant, une sorcière en l'occurrence, fit irruption dans son cabinet les bras chargés. L’assistant lui assigna sa place et elle s’installa, ainsi qu’un chat aux allures de tigre miniature, dans les fauteuils qui lui faisaient face. La première chose qui lui sauta aux yeux, ne furent pas les traits familiers de cette jeune fille, mais la présence de l’animal. Lewis se frotta les mirettes et prit un instant pour observer sa main droite ouverte qu'il dégourdissait avec fougue. Il eut d’abord pour réflexe de penser que son état de fatigue avancé, combiné à cette gorgée de whisky pur feu engloutit, lui jouait un mauvais tour, mais la réalité était toute autre. La bestiole était bel et bien là, toute faite de chair et de poil, et son regard perçant le jugeait avec un mépris certain, le séant tout vissé sur l’asssise. “Et bien, en espérant que pour votre prochaine visite, vous ne veniez pas pour le délivrer d’un permis pour dragon…” Souffla-t-il dans sa barbe. Son ton se prêtait d’un sarcasme froid à la limite insultant. Néanmoins, il n’arrivait pas à comprendre comment le personnel du ministère avait pu laisser cette demoiselle arpenter l’édifice un fléreur sous le coude. Il mit dans le coin de sa tête, le fait de mentionner aux prochains candidats au sésame de ne pas s’encombrer de la créature sujette à l’audience. Hickmore se racla la gorge agrippa d’une poigne l’ensemble des justificatifs et documents nécessaires aux démarches pour lesquelles elle se trouvait devant lui, sans porter une véritable attention à celle qui semblait prendre la chose un peu trop à cœur. Du bout de ses lèvres il humecta son index et plongea dans une lecture rapide les feuillets.

Sérieusement ?! [...] Ce doit être une erreur…” Les acclamations de la plaignante tirèrent Lewis du décodage dans lequel il s’était lancé. Il leva le menton des parchemins et fut horrifié d’avoir à faire à une demoiselle qu’il avait sciemment évitée pour le restant de sa scolarité écossaise. Miss Wheeler, sorcière en apprentissage de vol en ce temps, avait par accident (- ou volontairement) pris le corps de l’ancien bleu et bronze pour une piste d’atterrissage pour balai lorsqu’ils arpentaient encore tous deux les murs de Poudlard. Si jusqu’à présent il avait trouvé cette journée d’un intérêt plus que passable, les choses risquaient sérieusement de se corser en la présence de cette énergumène. Il se pinça la langue et ajusta son siège. “Voyez-vous ça, Erin Wheeler, vous n’avez pas amenez votre balai aujourd’hui ?” lâcha-t-il avec amusement pour piquer au vif cette dernière. “Ou peut-être l’avez vous parqué dans le bureau de notre bien-aimé ministre ?” Ces deux suggestions étaient d’un dédain sans commune mesure. Il avait encore en travers de la gorge la paille de sa balayette volante. Il espérait silencieusement que ce pauvre fléreur n’ait pas à subir la peine de voir sa 'maîtresse’ en plein vol, ou pire de devoir l’accompagner sur son engin de mort.  

Erin
Lewis
"What was that? - It was either a very big cat or quite a small tiger. "
Code : Mouette / Icon : tumblr / Citation : R. Weasley / H. Potter<
Revenir en haut Aller en bas
Erin Wheeler

Erin Wheeler


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 52
| AVATARS / CRÉDITS : Jodie Comer (bambie eyes) / Signature (Sial)
| SANG : Souillé depuis bien longtemps


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle sur le haut d'une très haute falaise
| PATRONUS : Un écureuil
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A kneazle does not fly, hopefully ↯ 1978 - Erin.  Empty
MessageSujet: Re: A kneazle does not fly, hopefully ↯ 1978 - Erin. A kneazle does not fly, hopefully ↯ 1978 - Erin.  129196351Jeu 4 Nov 2021 - 0:35

La secrétaire lui avait paru antipathique et lui laissait une impression tout sauf agréable. Forte était de constater que cette sensation s'étendait aux autres employés du département. Hickmore lui paraissait toujours infect, sans créativité et d'une monotonie  sans nom. Il n'y avait qu'à regarder son bureau rempli de dossiers en tout genre, dépourvu d'âme ainsi que sa mine déconfite. Un détraqueur l'aurait accueilli que l'ambiance serait la même. L'Erin du passé lui criait de lui filer une baffe ou de l'insulter proprement avant d'aller se plaindre au supérieur de ce dernier pour son mauvais caractère. Mais celle du présent avait plus... d'expérience et de contrôle de soi. Elle savait que si elle ressortait de ce bureau sans l'obtention de son permis, elle devrait reprendre rendez-vous et attendre des jours et des jours avant d'en obtenir un... De ses grands yeux marrons, elle le fixait alors qu'il lâchait des phrases exactement à son image dédaigneuses et immondes. Elle lança donc un coup d'oeil à son charmant et doux fléreur qui dévisageait leur interlocuteur avec le plus grand calme. Sa tête bougeait légèrement pour suivre ses faibles mouvements pour ne pas en rater une miette. Elle devait garder son calme pour lui et pouvoir repartir avec lui de manière "légale". Ce ne serait que donner raison à cette goule sans cervelle. Ironiquement, il avait été à serdaigle. Si elle ne s'était pas souvenue de son nom, cela elle s'en rappelait sans trop de problème. Comme quoi sa mémoire éliminait si aisément les détails sans importance comme les quelques lettres qui composaient le prénom d'un être aussi infect que lui.

Aussi afficha-t-elle un sourire qui dissimulait avec peine ses véritables sentiments et répondit avec la plus grande froideur dont elle était capable : “ Je l'ai oublié, mais je constate qu'il s'agissait d'une erreur. Toutefois, je note dans un coin de ma tête de l'apporter pour notre prochaine rencontre.” Pour une personne au sang chaud comme elle, elle se comportait admirablement bien. Elle se retint d'ajouter qu'elle croyait se souvenir qu'il aimait tellement le quidditch. A l'accoutumée, l'ironie n'était pas son rayon, mais peut-être qu'elle y viendrait durant cet entretien des plus embêtants. Ce gratte papier ne lui inspirait ni confiance ni patience. Elle se pencha donc légèrement en avant comme l'observer de plus près et s'appuya sur le rebord du bureau. Un regard lui permit de remarquer la masse de travail accumulée ou à exécuter ensuite. En vérité, elle ne comprenait pas comment un bureau pouvait être dans un tel désordre. Son lieu de travail était tellement plus accueillant, organisé et agréable. Tout ce qu'elle voyait était peu  tentant. Elle le plaignait presque. Aussi choisit-elle de poser les armes... Du moins, de ne pas l'attaquer davantage. Elle n'allait pas agiter le drapeau blanc. “ Mais nous espérons tous deux que cela n'arrivera jamais n'est-ce pas ?” Elle n'attendait pas de réponse à cette question. Elle savait ce qu'elle ressentait et n'était pas dupe. On pouvait lire assez facilement sur visage qu'il partageait son opinion là-dessus. Et de toute façon, ses paroles avaient été sans équivoque. Un manque total de sympathie envers sa personne.

Elle se remit alors à nouveau à sa place, le dos bien droit contre sa chaise et croisa les bras sous sa poitrine. Sur la défensive, mais pas menaçante non plus. “ Finissons en rapidement avec cette affaire et nous pourrons mettre fin à ce terrible rendez-vous et vaquer à nos occupations respectives.” Lui avait ses dossiers ennuyeux et elle une boutique à faire tourner. Elle avait mieux à faire que taper la discussion avec ce drôle de personnage. Elle ne voulait pas gâcher sa salive davantage. Après tout, n'avait-elle pas déjà trop perdu son temps et son énergie en prononçant ces quelques mots ? Elle jugeait en tout cas d'avoir fait de son mieux pour ne pas s'énerver plus que nécessaire. Impatiente qu'elle était, elle ajouta dans un haussement de sourcils : “ Il me semble que tout est là.” Elle aimait que les choses aillent vite, spécifiquement les choses les plus embarrassantes. Cela lui coûtait du temps précieux qu'elle aurait pu accorder à la gestion de sa librairie et papeterie sur le chemin de traverse. Elle allait devoir le rattraper et les minutes s'écoulaient déjà trop rapidement.  

Revenir en haut Aller en bas
Lewis A. Hickmore

Lewis A. Hickmore


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 62
| AVATARS / CRÉDITS : ➢Jack Falahee ↯ avatar by Kane ↯ signature by Koalavolant
| SANG : ➢L'impureté et l'obscénité d'un né-moldu.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa propre ombre.
| PATRONUS : Aucun.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A kneazle does not fly, hopefully ↯ 1978 - Erin.  Empty
MessageSujet: Re: A kneazle does not fly, hopefully ↯ 1978 - Erin. A kneazle does not fly, hopefully ↯ 1978 - Erin.  129196351Ven 12 Nov 2021 - 0:01

L’ambiance avait pris une tournure bien de saison, austère et glaciale, à l’image de la relation qui liait les forces en présence depuis plus d’une décennie. Et si Lewis avait tenté d’éviter toute confrontation avec la nouvelle venue, la réaction déconcertante de son ancienne camarade d’école avait agité un chaudron qui ne demandait qu’à déborder. Et la patience du fonctionnaire déjà bien entamée par une multitude d'entretiens avait manqué de lui faire faux bond, ainsi s’était-il laisser aller à un sarcasme d’une bassesse relative et assez peu professionnel, lui-même le reconnaissait. Bien déterminé à ne pas céder à ses pulsions les plus primaires, il tendit une oreille à peine plus attentive et ne broncha pas plus à ses futiles attaques. Sans ajouter une quelconque remarque, bien qu’il éprouvait une cruelle envie de le faire, il se replongea dans l’ensemble de documents dans un silence assommant tout en se pinçant la lèvre dès qu’elle daignait ouvrir ce qui lui servait de bouche. Il naviguait habillement entre les différents certificats et le félin, croisant les données et finit par les empiler dans une seule et même enveloppe. Il releva le menton pour s’apercevoir que l’animal le dévisageait avec une insistance certaine.

Finissons-en rapidement [...] Il me semble que tout est là.” Hickmore n’aurait su être plus en accord avec cette suggestion. Toutefois, il n’allait pas non plus bouder son plaisir à la faire poireauter. Il s’enfonçait dans le fond de son fauteuil et d’un geste lent agrippait le tiroir supérieur de son cabinet. Dans un crissement digne d’une symphonie en trois temps de mandragores, le rangement glissait entre ses doigts. Les yeux plissés par la résonance de cette agitation sonore, il tirait un formulaire du champ de bataille qui se disputait à huis-clos et le jeta sans ménagement devant lui tout en prenant bien soin de refermer le compartiment avec la même délicatesse. Il réprima un sourire satisfait et du bout de sa baguette anima une plume solitaire. “En effet toutes les pièces nécessaires au bon déroulé de cette entrevue sont en bon et dû forme." siffla-t-il. Lewis croisa ses bras sur son torse et toisa son interlocutrice. La validité des justificatifs n’était qu’un bon début pour l’obtention du sésame.

A présent la jeune femme allait devoir se prêter à une série de questions dont seul le bon sens lui permettrait de décroche sa licence. “Pour commencer, depuis quand le fléreur dénommé Archie est-il sous votre garde ?” Son ton s’était involontairement durci. Si il détestait viscéralement la propriétaire de cette créature, il n’était pas partial au point de mettre en cause le bien fondé de la relation qu'entretenait la sorcière et son animal, mais il devait tout de même s’assurer qu’elle savait ce qu'engendrerait la détention d’un être à la réglementation tout à fait strict. Et au vu de son talent pour le vol et son apprentissage assez sommaire dans la discipline, il espérait que son suivi en cours de soins aux créatures magiques aurait été plus assidu.

Erin
Lewis
"What was that? - It was either a very big cat or quite a small tiger. "
Code : Mouette / Icon : tumblr / Citation : R. Weasley / H. Potter<
Revenir en haut Aller en bas
Erin Wheeler

Erin Wheeler


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 52
| AVATARS / CRÉDITS : Jodie Comer (bambie eyes) / Signature (Sial)
| SANG : Souillé depuis bien longtemps


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle sur le haut d'une très haute falaise
| PATRONUS : Un écureuil
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A kneazle does not fly, hopefully ↯ 1978 - Erin.  Empty
MessageSujet: Re: A kneazle does not fly, hopefully ↯ 1978 - Erin. A kneazle does not fly, hopefully ↯ 1978 - Erin.  129196351Dim 30 Jan 2022 - 19:51

Erin n'avait pas fait ses classes à serdaigles, pour autant, il ne fallait pas sous estimer son intelligence ou tout du moins sa perspicacité. Elle savait ce qui se jouait dans la tête étriquée de son interlocuteur. Le pauvre homme ne devait pas avoir grand-chose d'autre à faire de toute façon. Seule une personne désespérée sans perspective d'avenir irait s'enfermer dans un lieu aussi sectaire. Pour sa part, elle jugeait qu'il se glissait parfaitement dans ce décor sévère et lugubre. Elle se souvenait ce que son père avait habitude de dire pour expliquer ce genre d'étrangetés. Ce qui se ressemble, s'assemble. Et son hobby devait être de torturer de pauvres gens. Elle voyait bien le malin plaisir qu'il prenait à retarder l'échéance. Son regard d'ahuri et la lenteur de ses gestes. Sans parler de ce bruit caractéristique d'un film d'horreur ! Il en ressortit un formulaire, mais elle était certaine que dans tous ces papiers administratifs, il y en avait au moins un. Voire même plusieurs. Elle ne devait pas être la seule à demander la permission de détenir un fléreur. Demander la permission... pour prendre soin d'une créature magique quasiment inoffensive ! Elle ne comptait pas s'occuper d'un dragon voyez-vous ! Et le fléreur n'avait pas de besoin spécifique ! Non, elle devait avoir ce sésame parce que l'apparence de son doux Archie était "étrange" pour les moldus. Ce qu'elle comprenait d'une certaine manière, sous toute cette couche de frustration, quelque part, une petite voix lui susurrait qu'elle devait y passer. Mais Lewis Hickmore n'était pas quelqu'un qu'on aimait à fréquenter ni en amitié ni professionnellement. Même pour une telle banalité administrative, Erin se doutait que personne n'avait envie de voir sa tronche aussi déprimante qu'une porte de prison d'Askaban. Mais elle se tint correctement, et se mordit la langue pour retenir toutes les politesses qui lui passaient par la tête.

                                                             
Elle pinça les lèvres après avoir confirmé qu'en effet toutes les pièces étaient là. Malheureusement, cette entrevue ne s'arrêta pas là. Il y avait encore des questions. Et quelles questions ! Elle hésita entre lui servir la version courte et prendre le temps d'expliciter la version longue... Oh mais vu ce qu'il essayait de lui faire endurer, elle trouvait que ce n'était que de bonne guerre. Vilaine elle ? Pas réellement. Mais rancunière ? A fond. “ Archie” Commença-t-elle en insistant bien sur le mot, avant de poursuivre plus naturellement :  “ Archie est arrivé dans ma librairie au début de la deuxième semaine de novembre. J'ai cru d'abord qu'il s'était agi d'un fléreur d'un voisin, alors j'ai d'abord essayé de me renseigner auprès des commerces avoisinants. J'ai même mis des affiches sans succès.” Elle ne comprenait pas bien comment cet animal avait pu être se trouver là. A vrai dire, elle n'avait pas cherché plus que cela. Après tout, le plus important avait été de s'assurer de la bonne santé de la pauvre bête. “ N'ayant pas eu de nouvelles, je suis allée voir une vétomage qui m'a confirmé que ce pauvre Archie n'avait pas de propriétaire et en constatant l'attachement qu'il y avait entre lui et moi elle m'a conseillé de l'adopter. ” La sorcière avait été d'une gentillesse exemplaire. Un professionnalisme admirable et une compassion tout à fait louable. Tant de caractéristiques qui étaient étrangères à son interlocuteur. A n'en pas douter, il avait banni tous ces mots de son vocabulaire. Non, il était rigide, ennuyeux et probablement masochiste sur les bords. “ Je me suis renseigné sur les démarches à faire auprès du ministère et j'ai pris rendez-vous le plus tôt possible. ” Avec la si charmante secrétaire qui se trouvait à l'extérieur. Cela dit, elle devrait l'oublier très vite après délivrance de ce fameux papier. Puis elle finit sur un ton tranquille : “ Donc si on compte, cela fait à peu près trois semaines.” Elle savait évidemment qu'elle l'avait ennuyé plus qu'autre chose avec tous ces détails. Elle se doutait également qu'il avait seulement voulu entendre un "depuis la date x" ou "depuis 3 semaines" mais cela aurait été beaucoup trop facile. Elle n'attendait plus que les autres questions. Il y en avait d'autres. Elle le sentait et détestait déjà cela.

HJ : Je suis désolée de l'immense retard. Aussi j'ai mis vétomage parce que je ne trouvais pas d'autres équivalents à vétérinaire.  ARROW
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




A kneazle does not fly, hopefully ↯ 1978 - Erin.  Empty
MessageSujet: Re: A kneazle does not fly, hopefully ↯ 1978 - Erin. A kneazle does not fly, hopefully ↯ 1978 - Erin.  129196351

Revenir en haut Aller en bas

A kneazle does not fly, hopefully ↯ 1978 - Erin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Baguette d'Erin
» Erin | Friends & foes
» Hiboux d'Erin Wheeler
» Le Royaume des Chats | Ft. Erin
» Un nouveau chapitre débute (Erin)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Balade à Londres :: Balade à Londres :: 
Le ministère de la magie
-