Le nouveau design est installé ! Nous remercions chaleureusement l'Ecureuil pour son travail magnifique !
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
-38%
Le deal à ne pas rater :
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
27.99 € 44.99 €
Voir le deal

Partagez

Malaise à venir (Sirius)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 688
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /bambieeyes/magma signature
| SANG : Rouge sang


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de son père se réanimant et lui reprochant sa mort
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Malaise à venir (Sirius)  Empty
MessageSujet: Malaise à venir (Sirius) Malaise à venir (Sirius)  129196351Lun 11 Oct 2021 - 6:23

Début mars 1979

Dans la vitrine de la boulangerie, il restait encore bon nombre de viennoiseries. Scones, muffins anglais, pains au raisin et brioches à la cannelle se côtoyaient.  Il ne faisait aucun que les papilles assez exigeantes d'Amelia en seraient toutefois ravies.  Comme beaucoup d'autres britanniques de son âge, elle appréciait toutes ces petites choses. Mais en tant qu'étudiante, elle ne pouvait pas s'en acheter quotidiennement. Elle ne pouvait pas jeter par les fenêtres et dépenser tout son budget en gourmandises. Mais ce soir-là, elle s'autorisait une petite folie. Déjà qu'elle prévoyait de rendre visite à Remus un peu à l'improviste, elle ne pouvait décemment pas s'amener les mains vides. Elle fit donc le choix relativement sage d'en acheter quelques unes de chaque. Car qui disait surprise, disait peut-être amis. Elle ne risquait pas grand-chose il lui semblait sinon un refus. Dans le pire des cas, ce serait un petit flop. Ce qu'elle était tout à fait prête à assumer. Après avoir payé son dû à la vendeuse, elle reprit sa route vers l'appartement où Remus résidait avec Sirius. Elle n'avait pas beaucoup de liens avec les autres garçons. Elle n'avait jamais réellement eu de conversation privilégiée avec Sirius, James et Peter. Ils demeuraient encore une énigme qu'elle ne cherchait pas spécifiquement à résoudre pour le moment. Ils existaient. Et elle n'avait rien contre eux. Au contraire d'ailleurs. Elle avait plutôt de bonnes raisons de les percevoir de manière assez positive. Il ne lui restait plus qu'à espérer qu'elle ne dérangerait rien de particulier. A sa connaissance, Remus finissait assez tôt ce jour-là. Avec suffisamment de chance, il serait disponible pour lui parler, ne serait-ce que cinq minutes, car elle avait très envie de le voir.

Il était à peu près 17 h quand elle s'engagea dans la rue abritant l'appartement des garçons. Pour une raison toute bête, elle se déplaçait à pied plutôt qu'en transplanant quand l'occasion se présentait. Le temps était clément, le ciel dégagé et les températures de l'hiver disparaissaient peu à peu. Londres offrait des idées ou plutôt des occasions qu'elle jugeait pertinentes. Une ville cosmopolite, animée et regorgeant de perles en tout genre. Si elle avait quitté sa chambre, plusieurs paliers plus loin, en un sortilège seulement afin d’apparaître devant cette façade, elle ne se serait jamais arrêtée pour quelques achats. Et l'étudiante en droit était plutôt contente de ce choix d'une simplicité pourtant folle. Et quelque part, elle espérait que ces petites viennoiseries lui permettraient d'être pardonnée d'arriver sans prévenir. A vrai dire, cela n'arrivait jamais. Mais une fois n'était pas coutume, elle essayait le coup de la visite surprise. Puis si cela posait un problème pour une raison x ou y, elle ne réitérerait guère l'expérience. Puis qu'avait-elle à perdre exactement ?

Elle inspira donc une bonne fois et se rapprocha de la porte pour sonner. On ne lui ouvrit pas de suite. Elle crut même à un moment que personne n'était là. Et pourtant, Sirius se présenta à la porte pour l'accueillir. Elle lui adressa un sourire avant de le saluer d'une voix posée sans enthousiasme excessif : “ Bonsoir Sirius. Je ne te dérange pas ? Tu étais occupé peut-être ? ” Elle ne savait pas bien ce qu'il faisait dans la vie et n'avait jamais pensé à le demander à Remus. Elle ne comptait pas interroger le principal concerné à ce sujet non plus. Elle se hasardait à quelques suppositions plus ou moins probables. Elle ne le prenait pas comme un paresseux passant ses journées et nuits le cul vissé dans le canapé. Il avait sûrement une activité qu'elle espérait ne pas avoir perturbée avec sa par sa venue. “ Est-ce que Remus est là ? ” Demanda-t-elle finalement. Il devait avoir compris qu'elle n'avait pas échoué ici sans raison aucune. Ou alors il faudrait vraiment être naïf. Assurément, s'il répondait par la négative, elle repasserait plus tard, à une autre heure voire une autre journée. Elle reviendrait bredouille, mais ça lui apprendrait de courir le risque d'échouer.... Et quelque chose lui disait que l'ancien gryffondor ne l'inviterait pas à entrer pour attendre avec lui. Quoique. Ce ne serait pas la première fois qu'elle se trompait sur le compte de quelqu'un.


Dernière édition par Amelia Bones le Lun 25 Oct 2021 - 18:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sirius Black

Sirius Black


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 17
| AVATARS / CRÉDITS : Rob Raco
| SANG : En processus d'être bien souillé


Malaise à venir (Sirius)  Empty
MessageSujet: Re: Malaise à venir (Sirius) Malaise à venir (Sirius)  129196351Mer 13 Oct 2021 - 4:30

C’était sous le jet de la douche que le plus rebelle des maraudeurs trouvait ses moments de tranquillité. Une chandelle à la bergamote bruletait même sur le coin du comptoir pendant qu’il se perdait quelque part dans un coin plutôt silencieux de son cerveau. Les yeux fermés, l’expérience était presque méditative. Le pain de savon à la main, le jeune homme eu un moment de nostalgie pour l’énorme bassine de la salle de bain des préfets, pour sa chute et même pour la sirène à qui il aimait bien envoyer de coquins clins d’œil. La douche du vieux Alphard – paix à son âme – n’avait malheureusement rien à voir avec le luxe du château. Sirius poussa un long soupir et entreprit de savonner ses cheveux en massant ses boucles avec bien plus d’attention qu’on n’aurait pu le croire. Son shampoing avait un parfum entêtant qui ravissait ses narines. Pour le sang-pur, l’heure de la douche était un rituel sacro-saint, sans déconner. Poudlard avait passé sept ans à assumer qu’il se pointait en retard à ses cours par nonchalance, paresse ou fatigue due à on-ne-savait-quoi-qu’il-avait-fait-la-nuit. Ils s’étaient tous gourés; le jeune homme était tout simplement une cocotte de luxe. À chacun ses petits plaisirs.

Plusieurs minutes après que la dernière goutte de savon eut disparue dans le drain, les fines oreilles du sorcier entendirent sonner. Sirius gémit en guise protestation et ferma le robinet à contre-cœur. La buée était si dense dans leur petite salle de bain qu’on aurait pu croire que la chandelle avait mis feu à quelque chose. Le coquet entrepris de s’assécher sans trop se presser, secoua la tête tel le chien qu’il était afin de se débarrasser de l’excédant d’eau et enfila le pantalon-jogging qu’il s’était amené – l’invité avait de la chance, il ne daignait habituellement pas apporter quelconque pièce de vêtement avec lui. La baguette dans une main, la serviette dans l’autre, Sirius entrouvrit finalement la porte. Amelia Bones.

Un sourire malicieux s’étira sur le visage fraichement lavé du jeune homme. Amelia Bones. Justement la sorcière avec qui il espérait un jour partager un petit moment seul à seul. Sirius ne lui rendit pas ses polies salutations et préféra la scanner du regard, de haut en bas, puis de bas en haut, sans aucune subtilité. Son sourire s’étira un peu plus lorsqu’il nota le sac qu’elle tenait et il s’écarta enfin pour la laisser entrer. « Nan, Remus n’est pas là » lui répondit-il avec nonchalance en épongeant son torse nu sur lequel dégoulinait encore l’humidité de sa tignasse. « Mais entre, je vois que tu as apporté le p’tit dej » continua-t-il en s’excitant un peu. « J’te fais un café? » Son ventre gronda. Bien sur qu’il était dix-sept heures, mais il s’était levé il y avait à peine une heure; il avait comblé un chiffre de surveillance pour l’Ordre, puis avait passé un peu de temps au Quartier général en espérant qu’un peu plus d’action se présente, en vain.

Sirius s’autorisa un impressionnant bâillement en étirant ses bras vers le plafond, tout à fait conscient du niveau descendant de son pantalon. « J’ai eu une nuit plutôt occupée » dit-il sans qu’on ne le lui demande et avec son plus beau clin d’œil salace, pour le plaisir. Après s’être afféré à préparer suffisamment de café pour deux, au cas où, le jeune retourna son attention vers la blondinette tout en chérissant la tasse brulante entre ses mains. « Alors, Remus, uh? » les mystérieuses paroles ne voulaient pas dire grand-chose, mais les sourcils arqués du brun étaient lourds de sens.

Le sorcier ne fit pas plus d’efforts pour rendre leur invitée à l’aise et se contenta de siroter son café en l’observant d’un regard qui brillait de malice, mais dans lequel un œil aguerrit pouvait y déceler une touche d’avertissement. Il l’évaluait, rien de plus, rien de moins (en y prenant son pied, peut-être). Bien qu’ils étaient de la même cohorte, Sirius ne savait rien d’Amelia Bones, outre qu’elle était presqu’aussi petite miss parfaite qu’Evans et qu’elle avait perdu ses parents. Ce dernier point penchait en faveur d’une empathie naturelle de la part de l’ainé des Black. Toutefois, c’est avec le cœur de son meilleur ami qu’elle jouait, son colocataire, son frère, et Merlin savait que Remus était suffisamment torturé comme cela. Il était donc plus que ravi d’avoir l’opportunité de vérifier si la gonzesse méritait l’énergie et la confiance de Rem – et des trois autres.

Lunard allait lui faire la gueule et peut-être même le trucider pour cette charmante scénette. Patmol n’en regrettera même pas une seconde.

______________________________
Patmol

I’ve been reckless, but I’m not a rebel without a cause
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 688
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /bambieeyes/magma signature
| SANG : Rouge sang


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de son père se réanimant et lui reprochant sa mort
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Malaise à venir (Sirius)  Empty
MessageSujet: Re: Malaise à venir (Sirius) Malaise à venir (Sirius)  129196351Dim 31 Oct 2021 - 3:06

Bien sûr qu'elle avait noté la tenue peu appropriée de Sirius ainsi que les cheveux dégoulinants d'eau. Elle ne lui tenait pas rigueur. Elle n'avait pas prévenu. Aussi, elle ne devait pas se montrer surprise que Sirius ait été occupé à autre chose, en l’occurrence ici, une douche. Et elle s'excusa de l'avoir dérangé, du moins, à demi-mots. Voilà une de ses plus grandes craintes : gêner les gens, les couper dans une activité plus ou moins importante. En tant que jeune femme dont les courtoisies avaient été perfectionnées durant des années, elle se trouvait dans une situation des plus embarrassantes. Et le peu d'intérêt de l'ancien gryffondor pour les politesses n'arrangeait rien. En effet, elle crut l'avoir fâché. Et elle aurait aimé se transformer en boursouflet et pouvoir se cacher dans un coin. Et très honnêtement, son instinct lui dictait de fuir le plus vite possible.  “ Je peux revenir... ” Plus tard... Mais sa phrase resta en suspens. Il venait de l'inviter à entrer dans l'appartement tout en mentionnant ses viennoiseries d'une drôle de manière. Le petit déjeuner ? Mais de quelle planète débarquait-il ? Avait-il pris un porteloin au départ d'un pays lointain pour qu'il y ait un décalage horaire si important ? Un froncement de sourcils... L'étonnement ne passa que difficilement et laissa place à de la méfiance. Lentement, elle le suivit en espérant que Remus apparaisse dans les cinq minutes afin de la sauver. S'il était impoli de rendre visite à quelqu'un à l'improviste, refuser une invitation était tout aussi inconvenant. Quoique dans ce cas, elle aurait eu des raisons viables de le faire. Mais Sirius était le meilleur ami de Remus, elle imaginait qu'en conséquence il se comporterait correctement. Il la laisserait attendre à l'intérieur plutôt que sur le pas de la porte comme n'importe quel être humain.

Sirius avait une conduite étrange. Ainsi, elle choisit de regarder la décoration plutôt que de répondre aux explications foireuses et coups d’œil désagréables. Ce qu'il faisait de sa nuit ne la concernait aucunement et cela ne l'intéressait pas le moins du monde. Elle aurait préféré qu'il garde cela pour lui et se contente de s'habiller. Tout aurait été mieux que cette discussion plus qu'inadéquate. Il eut la bonne idée de lui proposer un café et de s'en servir un. A ce moment, elle réalisa que quelque chose clochait et qu'elle était de toute évidence tombée dans un piège. Elle se sentit comme la brebis qui allait se faire manger toute crue par un dragon. Et elle ne se retint que de justesse de lui lancer un regard noir. Elle n'aimait pas été ainsi moquée. Et la question de son interlocuteur fut probablement le coup de grâce. Elle leva la tête pour observer le plafond et éviter de fixer cet ami en carton pâte. Oh, elle aurait sans doute été tout aussi inquiète si un illustre inconnu entamait une relation avec Aurora qui accordait trop facilement sa confiance. Mais elle n'aurait pas réagi ainsi... Non, de la subtilité ne heurtait personne. Là, elle était la victime d'une face et ressentait à la fois un immense malaise et les débuts d'une colère. Elle se mordit la lèvre inférieure priant intérieurement qu'on lui donne la force de répondre et ne pas rester plantée comme un navet. Quelques temps auparavant, elle aurait perdu pied, mais les derniers mois l'avaient mis et et ses nerfs à rude épreuve. Aussi parvint-elle à se concentrer et rassembler ses esprits pour formuler dans sa tête au moins quelques phrases pertinentes. Et elle avait connu pire qu'un meilleur ami protecteur. Freya et Nora avaient cru bon de lui conter la conception de leurs jumeaux avec le cousin de la première, avec en prime la mention qu'il s'agissait d'une petite affaire à trois. Et pourtant cette rencontre avec Sirius était tout à fait cocasse et la bloquait. Peut-être parce qu'elle n'avait pas eu ce problème dans sa seule et unique relation précédente. Dans son esprit, elle compta alors... Un, deux, trois. Comme pour se donner du courage. Un, deux, trois.

Après une bonne minute à réfléchir à ce qu'elle devrait faire, elle avait une solution. Une baffe lui était apparue comme une option valable jusqu'à ce qu'elle rappelle que Sirius était plus qu'un simple de Remus. C'était son meilleur ami, son colocataire. Ce rappel eut au moins le mérite pour elle de décider de lui accorder le bénéfice du doute. “ As-tu déjà joué ce tour à d'autres également ? Lily peut-être ? ” L'interrogea-t-elle sérieusement. L'ancienne gryffondor avait son caractère, il valait mieux ne pas l'insulter. Et Amelia saluait tout à fait ce trait de caractère. Mais si Sirius avait une chose similaire à la rouquine, elle ne put s'empêcher se de demander pourquoi il retentait une telle expérience. Il devait y avoir une autre raison que "je suis un peu troll sur les bords". Et si elle était la seule à avoir le droit à un tel traitement, alors... Elle supposait qu'il devait y avoir hibou sous gravillon. Elle anticipait pire encore que ce qu'elle avait sous les yeux et elle en tremblait déjà d'avance de peur. Ainsi, elle prit la décision de mettre les points sur les i dès le début. “ Je ne prétends pas pouvoir interpréter ta petite comédie, mais si tu veux réellement que je réponde à tes questions, je te prierais d'adopter un autre comportement et de t'habiller entièrement. ” Dit-elle avec une certaine autorité. Elle essayait de faire transparaître dans ses mots et son ton toute sa détermination. S'il fallait passer par un interrogatoire pour le rassurer sur ses intentions vis à vis de Remus, elle pouvait s'y soumettre. Elle pouvait accepter qu'on doute d'elle d'une certaine façon... sans qu'elle ne s'explique vraiment pourquoi. Elle voulait croire - naïvement peut-être - qu'il s'agissait d'une tentative maladroite de protéger un ami proche. Mais il fallait observer une certaine décence tout de même. “ Et ce n'est pas négociable. ” Ce qu'il lui voulait, elle ne le savait pas vraiment. Mais elle était consciente de ce qu'elle ne désirait pas : se faire marcher sur les pieds si aisément.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Malaise à venir (Sirius)  Empty
MessageSujet: Re: Malaise à venir (Sirius) Malaise à venir (Sirius)  129196351

Revenir en haut Aller en bas

Malaise à venir (Sirius)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Noyer le Malaise • ft. Alex
» (un petit titre à venir)
» BELLATRIX | Venir dans l'oeil du cyclone
» Je te vois venir avec tes gros sabots ! | Moran TERMINÉ
» Filature * SIRIUS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Royaume-Uni :: Angleterre :: 
Les lieux d'habitations
-