Le nouveau design est installé ! Nous remercions chaleureusement l'Ecureuil pour son travail magnifique !
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres ...
Voir le deal

Partagez

L'invité est roi (Stubby)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Perseus Flint

Perseus Flint


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 244
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hiddleston (avatarsandcrap)
| SANG : Pureté et noblesse dans ses veines


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Les cadavres de sa mère, sa sœur Briseis et son elfe de maison
| PATRONUS : Il n'est pas capable de produire un patronus corporel.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'invité est roi (Stubby)  Empty
MessageSujet: L'invité est roi (Stubby) L'invité est roi (Stubby)  129196351Jeu 4 Nov 2021 - 20:06

Après la libération du chemin de traverse, Perseus en avait profité pour s'évader dans le nord de l'Angleterre, avec pour seul compagnon son chien Maximus. Sa seule connexion avec le monde réel fut la convocation avec le seigneur des ténèbres et quelques lettres échangées avec Morticia et Briseis. Cette escapade dura bien plus longtemps que prévu, puisqu'il revint dans son hôtel particulier dans la deuxième semaine de septembre. Puis tout était passé si vite. Des rendez-vous avec son éditeur s'étaient enchaînés avec quelques informations larmoyantes. Son livre s'était peu vendu au Royaume-Uni à cause du siège, ainsi il comptait sur lui pour relancer la campagne. Car voyez-vous si son bouquin avait eu du mal à rencontrer son public dans la zone britannique - après tout qu'attendaient-ils en période de siège ? - il avait eu un franc succès à l'étranger. Ainsi donc, Perseus ne s'en sortait pas trop mal. Et de toute façon, il s'en serait remis sans trop de soucis. Sa fortune n'était plus à faire. Avec réticence, il accepta. Son assistante et sa sœur avaient bataillé pour le convaincre de se plier à ces demandes. Il fallait apporter un peu de bonheur aux gens comme s'il avait été une pommade qu'on appliquait sur une blessure. Était-il réellement un remède alors qu'il servait celui qui causait tant de malheur au Royaume-Uni ? Il avait donc accepté de faire un communiqué de presse, de baisser le prix pour les deux mois à venir jusqu'aux fêtes de noël et avait accepté de faire quelques interviews ici et là. On l'interrogeait bien évidemment sur les effets de la guerre sur son succès. Il trouvait toujours un commentaire hypocrite tout en disant qu'il n'était pas le plus à plaindre. Ainsi donc avait-il accepté de servir de marionnette quelques temps avant de se replier chez lui, tout en jurant que son père paierait pour lui faire endurer tout cela. Car n'était-ce pas sa faute si la marque des ténèbres brûlait sa peau plusieurs fois par mois pour des réunions tardives et des missions plus ou moins importantes ?

Dans tout cela, il s'était dégagé quelques soirées pour accueillir certains de ses amis chez lui. Stubby en faisait partie. Ils s'étaient déjà revus certains soirs depuis son retour à la civilisation. Et en ce 17 octobre, ils en étaient à la troisième rencontre il lui semblait. C'était un début de soirée, un apéro simplement. Du moins, il avait supposé. Il trouvait toujours difficile de mettre Stubby dehors ou de lui claquer la porte au nez - car il lui était arrivé de venir une fois à l'improviste - spécialement après ce qu'il venait de vivre. La culpabilité voyez-vous, accompagnée par une forme tout à fait évidente d'appréciation grandissante. Ainsi après un premier verre, il demanda :   “Veux-tu rester pour dîner ? ” C'était une question toute simple qu'il avait déjà posé par le passé. Mais ce n'était pas tellement un automatisme ni même de la politesse. Il avait simplement envie que Stubby reste. “Je n'ai pas préparé de repas en particulier, mais il me reste du poulet au curry de ce midi. Assez pour deux.” Il lui semblait en tout cas. De toute façon, Perseus ne mangeait pas beaucoup ces derniers temps. Il avait l'estomac noué, et la crainte qu'il ressentait à cause de celui qu'il était condamné à appeler "maître" n'arrangeait rien... “Ou on peut commander. Comme tu préfères. ” Il n'était pas bien embêtant, il ferait bien comme Stubby le voulait. C'était son invité après tout. Et il se nourrirait même d'une pizza s'il le fallait. C'était dire. Il le regarda silencieusement, attendant sa décision.

Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 685
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'invité est roi (Stubby)  Empty
MessageSujet: Re: L'invité est roi (Stubby) L'invité est roi (Stubby)  129196351Jeu 11 Nov 2021 - 11:31

« Veux-tu rester pour dîner ? »
Stubby n’en attendait pas moins de la part de Perseus. Il esquissa un petit sourire satisfait en posant son verre de rosé rendu vide sur la table basse. Depuis l’été terrible, ils s’étaient revus au total deux fois. C’était la troisième et déjà un schéma se dessinait. Ils se voyaient pour l’apéritif, puis Perseus l’invitait pour le dîner et enfin la nuit.
« Bien sûr. »
Il prenait ses aises chez Perseus. Il commençait à adopter une posture de grand seigneur en terre conquise quand il posait son séant dans ce canapé luxueux. Tout en demeurant correct, bien entendu. Perseus, en bon hôte qu’il était, lui demanda ce qu’il voulait manger.
« Du poulet au curry, ce sera parfait. »
Stubby n’invitait plus Perseus chez lui, c’était toujours l’inverse qui se produisait. Ce dernier ne s’en plaignait pas comme il comprenait certainement que le chanteur lui-même ne mettait pratiquement plus un pied dans sa propre demeure. Stubby passait ses nuits partout, sauf chez lui.
Quand les détails du reste de la soirée furent réglés, il reprit du rosé.
« Je commence à penser revendre mon appartement et en acheter un nouveau. » annonça-t-il pour faire la conversation. « Mais Pomelo m’a fait savoir que les prix de l’immobilier sur le Chemin de Traverse et alentour se sont cassé la gueule. Mais vraiment beaucoup. Je t’avoue que ça m’emmerde un peu. »
Stubby avait acheté son appartement très cher, le prix justifiant un très haut standing, une belle surface au sol et une situation idéale. Il aimerait trouver un bien équivalent qui ne soit pas dans le Londres Sorcier. Enfin bref, il avait la trentaine et des problèmes d’adulte normal. Ennuyeux, n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Perseus Flint

Perseus Flint


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 244
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hiddleston (avatarsandcrap)
| SANG : Pureté et noblesse dans ses veines


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Les cadavres de sa mère, sa sœur Briseis et son elfe de maison
| PATRONUS : Il n'est pas capable de produire un patronus corporel.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'invité est roi (Stubby)  Empty
MessageSujet: Re: L'invité est roi (Stubby) L'invité est roi (Stubby)  129196351Sam 13 Nov 2021 - 19:51

Perseus était de ceux pétris de contradictions. On le savait enfermé dans une routine toute réconfortante dans laquelle il s'enfonçait bien volontairement. Toutefois, il lui arrivait pour une raison tout à fait inconnue - sauf pour lui - de la bousculer un peu. Ainsi invitait-il Stubby à passer la soirée chez lui et rester la nuit sans que ça ne le perturbe plus que ça. Et il reproduisait le schéma une fois encore, on disait bien souvent "jamais deux sans trois". Toutefois, il ignorait pourquoi il n'avait pas préparé quelque chose de particulier. Les restes d'un repas n'étaient aucunement une bonne manière d'accueillir quelqu'un ou de lui montrer qu'il était plus que le bienvenu à la maison. On lui avait appris que lorsqu'on le recevait, il y aurait toujours de la nourriture et de l'alcool sur la table, de la conversation et de l'animation. Evidemment, il n'avait appris à accueillir personnellement. Mais avec le temps, les années, certaines choses s'imposaient d'elles-mêmes. Finalement, peut-être se comptait-il simplement plus naturellement avec Stubby...

La conversation dériva rapidement du futur repas à l'immobilier de Londres dont les prix dégringolaient. Il ne fut pas surpris par la nouvelle. Il l'avait en partie anticipé. Il faudrait être fou ou particulièrement stupide pour rester dans la capitale après tel événement ? Il se demanda toutefois ce qu'il aurait fait à la place de Stubby. Sa fortune lui permettait un certain standing. Sans doute le chanteur pouvait s'acheter un autre appartement, voire même une maison. “Je crois n'avoir jamais rencontré d'elfe aussi instruit que Pomelo.” Constata-t-il dans un froncement de sourcils. Il avait essayé, enfant, d'apprendre à Pepito à lire sans le moindre succès. Il avait au mieux réussi à lui faire écrire son prénom sans erreur. L'âge n'avait rien arrangé. La créature était grabataire et Perseus s'étonnait qu'il puisse encore s'occuper de Paillette en l'absence de Pomelo. “Il a malheureusement raison. J'ai lu ça dans une revue économique. C'est le moment rêvé pour acheter à Londres, au niveau financier j'entends.” Il n'en avait pas la moindre envie. Il avait déjà hérité d'une minuscule maison à Londres dont il se servait de moins en moins ces derniers temps. Il n'en éprouvait pas le besoin. Que ferait-il d'un appartement de toute façon ? “Où penses-tu déménager ?” Demanda-t-il d'une curiosité tout à fait sincère. La situation de Stubby le peinait réellement et l'inquiétait également. Il s'en étonnait d'ailleurs.

Tout en discutant, il sortit une casserole, ensuite le poulet au curry du frigidaire. Il fallait réchauffer le plat. Puis en se retournant vers Stubby, il fut pris d'une subite lubie : “Tu peux rester quelques jours ici si besoin.” Mais qu'est-ce qu'il foutait ? Il l'ignorait. Il n'y avait bien que Morticia ou Briseis qu'il autorisait à venir chez lui comme elles le voulaient. “Il va de soi que Pomelo est également le bienvenu tant qu'il n'essaie pas de ranger ma cuisine comme il l'entend.” Finit-il sur une pointe d'humour. Il sonnait peut-être bizarre, il n'en savait trop rien, et à vrai dire, il préférait ne pas s'y intéresser plus que nécessaire. Au pire, il lui répondrait que non. Et ce n'était pas comme si Stubby n'avait pas déjà passé une nuit ici...  
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 685
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'invité est roi (Stubby)  Empty
MessageSujet: Re: L'invité est roi (Stubby) L'invité est roi (Stubby)  129196351Ven 19 Nov 2021 - 23:29

Stubby parla naturellement de sa grandissante envie de déménager et fit part de ses petits tracas. Par son statut d'artiste à succès, il gagnait fort bien sa vie, beaucoup plus qu'il n'en avait vraiment besoin. Il n'était ni dépensier ni proche de ses gallions. Il avait un rapport étrangement sain à l'argent. Il achetait ce qu'il voulait parce qu'il en avait les moyens. Dans le pire des cas, il avait son banquier et Pomelo comme garde-fous. Perseus s'étonnait de l'érudition de ce dernier qui était, en effet, peu courant pour un individu de son espèce. Stubby esquissa un petit sourire. Il en était très content, de son elfe.
« Il faut bien qu'un de nous deux le soit. » sourit légèrement Stubby avec humour (plaisantait-il vraiment ?). Sinon, c'est la fin des haricots.
Un elfe de maison ne sachant ni lire ni écrire n'aurait pas été d'une grande utilité pour lui. Ou d'une utilité moindre. Et on attendait bien d'un elfe qu'il nous soit utile. Puis, la paperasse n'avait pas l'air de vraiment déplaire à Pomelo. Ni de lui faire parfois la lecture.
« Où penses-tu déménager ? » voulut savoir Perseus.
« Je préférerais rester à Londres. Mais le côté moldu de Londres. C'est plus pratique pour moi. Au cœur de Londres. Tu sais, Soho, Covent Garden, Bloomsbury... tout ça. Un quartier dynamique quoi. Pas un truc de vieux, j'ai pas encore l'âge. » expliqua-t-il en suivant son hôte à la cuisine.
Il avait logé quelques temps dans le borough de Richmond upon Thames. Le quartier où il habitait ne l'avait pas transcender. Il n'y restait que parce qu'il était dépendant d'une autre personne. Autant sur un plan financier que sentimental...

Stubby s'appuyait avec désinvolture contre le comptoir en regardant avec intérêt Perseus s'affairer en cuisine. En se retournant vers lui, l'auteur lui fit une proposition inattendue.
« Ici ? » s'étonna Stubby en se redressant un peu et haussant les sourcils.
Il avait l'impression d'être pris au dépourvu. En arrivant chez Perseus, il avait derrière la tête l'idée de voir s'il était possible de rester pour quelques jours. Parce qu'il commençait à cerner la bête et escomptait devoir faire lui-même la demande. Et là, Perseus lui coupait l'herbe sous le pied !
« Tu es sûr que ça ne te dérange pas ? Je pensais pas que tu proposerais. »
Stubby s'en fichait un tout petit peu de déranger Perseus, au fond. Il n'était même pas sûr de savoir vraiment le déranger. Puis, il y avait plus déplaisant comme présence... et moins charmant...
Revenir en haut Aller en bas
Perseus Flint

Perseus Flint


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 244
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hiddleston (avatarsandcrap)
| SANG : Pureté et noblesse dans ses veines


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Les cadavres de sa mère, sa sœur Briseis et son elfe de maison
| PATRONUS : Il n'est pas capable de produire un patronus corporel.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'invité est roi (Stubby)  Empty
MessageSujet: Re: L'invité est roi (Stubby) L'invité est roi (Stubby)  129196351Dim 5 Déc 2021 - 0:17

Perseus n'était pas un mangemort convaincu, mais ne faisait aucun commentaire sur la stratégie du seigneur des ténèbres pour sa propre survie et celle de sa sœur. Le siège du chemin de traverse était un coup de force de la part du maître. Mais à l'écoute du discours de Stubby, il ne pouvait pas dire qu'il était surpris. Les sorciers fuyaient le Londres sorcier pour celui des moldus. Mais leur but principal n'était pas de leur faire ressentir de la haine envers ces personnes dépourvues de magie ? Finalement, ce plan avait eu pour résultat de les envoyer tout droit vers les gens qu'ils étaient supposés détester... De son côté, Perseus n'avait de grande affection pour leurs voisins non magiques, ne se mêlait pas à eux et les jugeait plus insignifiants qu'autre chose. Et pourtant, c'était désormais le monde de sa sœur Briseis. Ce n'était ni sa première contradiction, ni la dernière. Ainsi lorsqu'on lui cita le nom de plusieurs quartiers moldus, il fut tout à fait capable de les resituer dans la capitale londonienne et se rappeler vaguement leurs particularités. Il eut un froncement de sourcils quand Stubby lui parla de quartiers de "vieux". Il ne savait pas s'il devait prendre l'expression pour lui. Il n'avait pas la sensation d'habiter une endroit particulièrement "jeune" ou dynamique. C'étai résidentiel et tout très bourgeois. Il fallait de l'argent pour se payer et entretenir un hôtel particulier. Il tenait ses finances, il savait de quoi il parlait. Et tout le monde ne pouvait pas se le permettre. Pas que cela le dérange. A vrai dire, cela ne lui faisait ni chaud ni froid. Une bonne partie de sa fortune, il se la devait à lui-même. Il n'avait pas été assez stupide pour dépenser tout son argent dans n'importe quel objet ou bâtiment comme l'aurait fait n'importe quel autre héritier de son sang. Non, il avait travaillé, depuis sa sortie de Poudlard, toujours plus, fait des économies et maintenant son coffre se trouvait bien rempli et alimenté.   “Et quand seras-tu condamné à vivre dans un quartier de vieux ?” L'interrogea-t-il d'un ton moqueur. Mais plaisantait-il réellement ? Il ne faisait pas tellement partie de ces personnes obsédées par son âge. Si la mort l'attendait d'ici 10 ans, elle viendrait bien le cueillir malgré tout ce qu'il essaierait. Cela ne l'effrayait pas. Mais la vieillesse frappait-elle déjà à sa porte ? “Histoire que je sache où me situer...” Dit-il presque dans un murmure. Mais il espérait bien que son interlocuteur l'entende.

Il supposait que beaucoup le décriraient comme une vieille âme, enfermé dans une routine comme un petit vieux. Il ne faisait rien comme un jeune trentenaire, ni comme un trentenaire fêtard, ni comme un trentenaire à la vie bien rangée. Il n'avait ni l'envie ni le temps ni l'énergie de se glisser dans la peau d'un de ces deux personnages. Il était auteur, empoisonneur à ses heures, hébergeait des elfes de maisons et s'occupait d'un chien, cela lui suffisait amplement. Un solitaire, voilà ce qu'il était. Un solitaire qui vivait dans le luxe et préparait ses propres repas la plupart du temps. Il lui arrivait quand-même de commander ou de se rendre dans un restaurant évidemment trié sur le volet. Ce n'était pas le genre d'homme qu'on croisait dans une brasserie de routiers. Mais quelques fois, il accueillait des gens chez lui et pas forcément ceux qu'on attendait de lui. “Oui ici.” Beaucoup lui traversaient l'esprit. "Oui, tu as bien entendu" ou "Faut-il réellement que je me répète ?". Il avait simplement opté pour la sobriété sans laisser transparaître une quelconque émotion. Il ne voulait pas juger l'accueil réservé à sa proposition trop vite. Ce qui relevait très franchement d'un miracle ou un effort surhumain car Perseus se faisait toujours un avis rapide de ses interlocuteurs et de ce qui pouvait sortir de leur bouche. La première impression s'avérait toujours la bonne, et pourtant, il fallait parfois réviser son jugement. Mais on avait affaire à un sorcier qui n'appréciait très certainement pas cette option. Aussi se montra-t-il neutre et surtout pas vexé par l'étonnement de Stubby. Ce qui suivit lui fit plisser les yeux et presque rire. S'inquiétait-il vraiment de le déranger ? “Il n'y a personne à déranger ici. ” Les elfes ne s'en plaindraient pas. Et Maximus se plaisait toujours à recevoir du monde. L'activité humaine semblait fasciner l'animal, ainsi suivait-il avec attention et curiosité les conversations et gestes des gens qui passaient le seuil de la porte d'entrée. Fort heureusement, il avait ses propres activités. “Dois-je comprendre que tu voudrais rester quelques temps ici ? ” Il voulait un oui ou un non. Quoiqu'un non aurait sans doute le don de le vexer un tantinet. Mais il fallait s'habituer à toute éventualité dans ce bas monde. “Mais on peut voir ça plus tard si tu préfères.” Ajouta-t-il simplement alors que la casserole recouvrait à présent le feu doux de la gazinière. Ce ne devrait plus être très long.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 685
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'invité est roi (Stubby)  Empty
MessageSujet: Re: L'invité est roi (Stubby) L'invité est roi (Stubby)  129196351Ven 10 Déc 2021 - 23:00

Il fallait le dire : là où habitait Perseus était exactement ce que Stubby entendait par « quartier de vieux ». De « vieux riches », même. Cela sembla si évident que Perseus ne put s’empêcher de l’interroger sur la question, non sans un ton moqueur, pour savoir « où se situer ». Stubby rit et ne répondit pas à sa question.
« Non mais toi, c’est pas pareil. T’es pas vieux. Sinon moi aussi je le serais. » défendit-il. « T’es un jeune vieux. Toi, on ne t’appelle plus « jeune homme », à part les très vieilles mamies qui appelleraient même un soixantenaire de la sorte. »
Malgré qu’il fut dorénavant plus proche de la quarantaine que du début de sa trentaine, Stubby se faisait encore appelé « jeune homme » par certains moldus qui ne le connaissait pas comme une vedette internationale. Parfois, c’était même « garçon » pour les très vieilles dames et et vieux messieurs. Et il imaginait difficilement Perseus se faire encore appeler ainsi. Ne lui demandez pas pourquoi. Sûrement une question d’attitude. Une question d’aura. L’aura de la maturité.

Perseus et Stubby n’avaient pas du tout les mêmes styles de vie. C’était un fait. Perseus était habitué à un certain standing depuis toujours, avec ses petites habitudes et une personnalité peu prompte à de nouveaux usages. Tout le contraire de Stubby qui tenait difficilement une routine plus de trois mois. La seule raison pour laquelle il ne s’était toujours pas lassé de son appartement au bout de dix ans, c’était parce qu’il n’y restait pas si souvent que ça.
Alors forcément, la proposition de Perseus surprit Stubby. Mais elle lui faisait plaisir, quelque part. Il esquissa un sourire d’une manière presque malicieuse, cherchant la petite bête.
« Je pourrais te déranger dans ton travail. Tu sais à quel point j’aime avoir de l’attention... »
Aimer avoir de l’attention était un euphémisme dans le cas du chanteur. Perseus l’avait certainement déjà remarqué. Ce n’était un secret pour personne. L’auteur insistait pour avoir une réponse claire sans le dire.
« J’accepte ton invitation. » répondit donc Stubby très clairement. « Je demanderai à Pomelo d’aller me chercher quelques vêtements demain. »
Pour ce soir, il allait se contenter de ce que Perseus allait bien vouloir lui prêter, comme d’habitude. Il aurait pu emprunter les vêtements de Perseus pour le jour. Niveau taille, ça devait le faire. Mais stylistiquement parlant… la misère.
« Je t’avoue que je pensais que j’allais devoir te demander. Voire même te corrompre. »
Il disait cela sous le joug de la plaisanterie. Mais si Perseus avait hésité, il aurait utilisé la séduction pour essayer de le convaincre, pour sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Perseus Flint

Perseus Flint


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 244
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hiddleston (avatarsandcrap)
| SANG : Pureté et noblesse dans ses veines


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Les cadavres de sa mère, sa sœur Briseis et son elfe de maison
| PATRONUS : Il n'est pas capable de produire un patronus corporel.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'invité est roi (Stubby)  Empty
MessageSujet: Re: L'invité est roi (Stubby) L'invité est roi (Stubby)  129196351Jeu 6 Jan 2022 - 0:01

Un jeune vieux. Perseus eut pour unique réaction un haussement de sourcils. Il n'en était pas offensé et ne voyait pas vraiment pourquoi il feindrait d'en être blessé. Il n'était pas mesquin par nature. Il s'agissait simplement d'un homme pratiquement hermétique à toute émotion humaine. Ni plus ni moins. Il ne s'épancha pas trop sur le sujet répondit seulement : “Intéressant comme concept.” Perseus n'était pas tellement quelqu'un qui changerait toute sa personnalité à cause d'une critique ou ses habitudes à l'approche de la quarantaine. Ce tournant de sa vie approchait, mais rien n'y faisait. Il s'en fichait comme de ses premières cartes de chocogrenouilles. Et ce n'était pas les remarques de Stubby (jeune vieux) qui allait changer cela.

Avec Stubby, Perseuus savait déjà plus ou moins où il mettait les pieds. Il se doutait que la cohabitation ne serait pas aisée ni pour l'un ni pour l'autre. Ils venaient de deux mondes différents et leurs personnalités ne se ressemblaient pas réellement. Mais il n'avait pas l’impression de commettre une erreur non plus. Après tout, ils s'entendaient malgré tout. Et ce n'était que l'affaire de quelques jours. Il avait vécu avec des membres de sa famille pendant presque la moitié de sa vie. Son père exécrable, son frère désireux d'obtenir son approbation... Un Stubby cherchant à avoir son attention ne serait pas une rude épreuve. “Mon travail se résume à lire et répondre à une montagne de lettres.” Avoua-t-il sans honte. les hiboux apportaient tous les jours une pile de lettres et elles commençaient à faire un tas sur son bureau. Qu'il détestait cela ! “Ta présence apportera un peu de lumière dans ce quotidien bien monotone et sombre.” Il ne l'aurait sûrement pas verbalisé de la sorte dans d'autres circonstances, mais ouvrir le courrier des fans était toujours une tâche particulièrement éprouvante. Il se retenait à chaque fois de prendre une plume à encre rouge et de corriger les fautes d'orthographe, de conjugaison et de syntaxe. Il n'était donc pas effrayé à l'idée que Stubby vienne perturber cela. Il s'en réjouissait même d'avance, à vrai dire. Mais cela, il ne comptait pas le faire savoir...

Finalement, Stubby accepta sa proposition et annonça que Pomelo recevrait la mission d'aller chercher des vêtements pour son maître. Pauvre elfe, pensa-t-il sans méchanceté. Le style vestimentaire de Stubby était bien loin du sien, plus moderne, plus coloré. Et même si pour la plupart des sorciers des années 70, Stubby ne paraissait pas particulièrement excentrique - sauf sur scène peut-être - il fallait avouer qu'à côté de Perseus... Eh bien, c'était deux mondes opposés qui se rencontraient. “Bien.” Que pouvait-il dire de plus à vrai dire ? Il s'imaginait que Stubby ne s'attendait pas à de remarque en particulier. La suite l'amusa quelques peu. Lui demander... d'accord. Mais le corrompre. Si on cherchait vraiment la petite bête, on pouvait sûrement dire que Perseus avait été corrompu plusieurs mois plus tête. Et lui-même le pensait certainement, mais n'eut pas le coeur de lui répondre. Il ne voyait pas le moins du monde comment présenter cela de manière positive ou sous couvert d'humour. Et quelques part, il préférait le garder pour lui-même. Il opta alors pour une option moins suicidaire : “Tu n'aurais pas eu à en venir à de telles extrémités.” Sobre, mais honnête, dit sur une touche de légèreté. Il poursuivit sur sa lancée : “Et il me semble que tu aimes être surpris.” Il avait été spontané, disons plus que d'habitude. Il avait pris les devants pour une fois, et Perseus était plutôt satisfait de constater que sa proposition n'était pas tombée à l'eau. Il n'avait pas été réellement certain de son coup, mais au moins, Stubby l'avait rassuré. “Mais pour le moment, je propose de dîner.” Dit-il en pointant la casserole de son index droit. Perseus se surprit à penser qu'il rencontrait toujours Stubby pour manger ou picoler - souvent les deux. “C'est prêt.” Termina-t-il d'une voix tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 685
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'invité est roi (Stubby)  Empty
MessageSujet: Re: L'invité est roi (Stubby) L'invité est roi (Stubby)  129196351Ven 14 Jan 2022 - 16:37

Stubby n’avait aucun sérieux a-priori sur la future cohabitation avec Perseus. Il était convaincu que tout allait bien se passer. Autrement, cela n’aurait jamais été une éventualité. Les deux hommes avaient des modes de vie opposés mais ils s’entendaient plutôt bien. Tant que ce n’était l’histoire que de quelques jours, aucun problème. D’autant plus que Perseus affirmait qu’être interrompu dans son travail n’allait pas le déranger. Loin de là. Stubby eut une mine satisfaite. Toutefois, il s’interrogeait.
« Tu reçois tant de lettres que ça ? » demanda-t-il avant de se rendre compte que cela pouvait sonner présomptueux. « T’es pas obligé de répondre à toutes les lettres. Ni même de les lire. Je reçois beaucoup de lettres mais jamais il me viendrait à l’idée d’y répondre. J’veux dire… Tu imagines le temps que ça me prendrait ? Je ne ferais plus rien d’autres. »
Stubby ne recevait même pas les courriers des fans à son domicile – fort heureusement. Il les recevait à l’adresse de la maison de disque. Et il ne les lisait pas tous les jours. Il avait d’autres hiboux à braconner. Mais quand il le faisait, il y prenait un intense plaisir. Son égo se régalait de ces déclarations d’amour qui ne trouveront jamais de réponse.
« Tu m’étonnes que ça soit monotone… Tu fais bien de me satisfaire moi plutôt que tes lecteurs. » glissa-t-il avec malice.

Amener Perseus dans son lit était une petite fierté pour Stubby. Il n’avait aucun mal à se l’avouer. S’il n’avait pas commencé à essayer de le séduire, cela ne serait jamais venu à l’esprit très hétéro de l’auteur. Certains auraient dit que Stubby l’aurait manipulé voire piéger en lui faisant croire à une attirance pour les hommes. Que des bêtises ! Il ne l’avait forcé à rien. Perseus était un adulte responsable et consentant. Pas un gamin paumé et innocent.
« Et il me semble que tu aimes être surpris. »
« C’est vrai... »
Perseus proposa de s’attabler pour dîner comme le repas était prêt. Stubby l’aida donc un peu (mais pas trop) à mettre la table.
« Je crois ne t’avoir jamais posé la question… Toi, qu’est-ce que tu aimes chez une femme ? Ou chez un homme ? »
Stubby pensait que Perseus savaient clairement ce que lui pouvait aimer chez un homme. Mais la réciproque n’était pas très vraie. L’auteur était très secret sur ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Perseus Flint

Perseus Flint


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 244
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hiddleston (avatarsandcrap)
| SANG : Pureté et noblesse dans ses veines


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Les cadavres de sa mère, sa sœur Briseis et son elfe de maison
| PATRONUS : Il n'est pas capable de produire un patronus corporel.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'invité est roi (Stubby)  Empty
MessageSujet: Re: L'invité est roi (Stubby) L'invité est roi (Stubby)  129196351Mer 26 Jan 2022 - 18:43

Perseus respectait ses engagements, du moins pour la plupart. Les lettres n'étaient pas une partie de plaisir. A vrai dire, elles représentaient la partie de son travail la plus ingrate. Les demandes officielles telles que les interviews passaient forcément par Ambre, mais au final, il avait toujours le dernier mot. Non le problème n venait pas de la quantité des lettres, mais plutôt de lui. Ce qu'il n'eut pas trop de mal à reconnaître. “Avec mon courrier je remets toujours les choses à demain, voilà pourquoi elles s'empilent. ” Avec cela, Stubby aurait bien la conclusion qu'il voulait. Et de toute façon, il n'avait pas envie de songer à ces lettres pour le moment. Le chanteur se révélait une distraction tout à fait agréable. S'il pouvait lui permettre de trouver une énième excuse pour déplacer encore la lecture des lettres, il ne s'en plaindrait assurément pas. Au contraire d'ailleurs.

En cet instant, il trouvait également plus intéressant de se concentrer sur ce qu'ils s'apprêtaient à manger. Leur table avait rapidement été dressée, leur repas mis dans les assiettes. Et la conversation prit un tournant quelque peu inattendu. La question de Stubby avait quelque chose de traître. Il n'avait jamais réellement dressé de listes. Et il se demanda pendant une fraction de secondes s'il aurait dû établir un certain nombre de critère. Il savait ce qu'il détestait chez les gens toutefois : la bêtise, l'impulsivité, l'impatience... Quelques mois plus tôt, il aurait jamais cru qu'il finirait dans un lit avec un homme... Alors bon des critères, il ne devait plus en avoir beaucoup. Mais il essaya de s'en sortir avec une première remarque prononcée avec un certain amusement - avec un faux amusement : “Cette capacité que tu as à me poser des questions qui me mettent au pied du mur me fascine énormément.” C'était une semi vérité. Il aimait qu'on le pousse dans ses retranchements, à s'ouvrir même quelques fois. Mais avec Stubby, il se retrouvait dans des eaux particulièrement inconnues et troubles. Ce qui les rendait d'autant plus dangereuses. Il planta son regard dans les yeux de Stubby en essayant d'y trouver une réponse, un début de réponse. Il supposait qu'il ne faisait pas suffisamment de compliments ou de remarques sur ce qu'il aimait pour que ce soit évident; Mais ça ne l'était pas, même pour lui. Mais il s'efforça de trouver quelque chose, un lien entre les femmes qu'il avait pu fréquenter et Stubby lui-même. Quelques idées lui vinrent à l'esprit. Il ne restait plus qu'à mettre tout cela en place. Son regard se perdit dans le vague pendant de se reporter sur Stubby. “Le regard. Le regard compte énormément. C'est le reflet de nos émotions. Un regard vif et brillant saura capter mon attention. Où se trouve la beauté dans un regard vide et morne ?” Il s'attendait déjà à la réplique suivante "tout le monde a des yeux" ou quelque chose de similaire. Mais c'était pourtant la vérité, la version courte évidemment. Il ne se voyait pas expliquer à quel point il usait de description de regards dans ses écrits pour transmettre une idée de la personnalité et l'état d'esprit de ses personnages. Mais beaucoup s'inspiraient de personnes qu'il avait rencontré ou connu. “J'aime les personnes qui forment leur propre opinion et l'expriment sans crainte. Une sensibilité à l'art n'est pas déplaisante. ” Reconnu-t-il d'une voix étrangement tranquille. Cela lui semblait déjà moins personnel que la première information. Sur la même lancée, il poursuivit : “Avoir de la conversation est primordial à mes yeux. Mais en vérité, ce qui m'attire réellement ce sont les personnalités différentes de la mienne. Je m'ennuierais si je fréquentais une autre version de moi-même.” Il attrapa son verre de vin pour se donner de la contenance. Il n'irait assurément pas plus loin. Il n'avait pas envie de développer, ni de donner plus de grain à moudre. Il détestait l'exercice. D'ailleurs, il ne tarda pas à ajouter quelque chose qui mettrait fin à cela : “J'ai l'impression d'établir un portrait robot, c'est assez perturbant, je dois l'avouer.” Il ferma les yeux un instant. Il était dérangé par cette question et sa réponse. Quelque part, il se rendait bien compte par là qu'en fait, cela faisait bien longtemps qu'il avait cessé de chercher quelqu'un qui pourrait réellement lui plaire. “Toutes les personnes sont différentes les unes les autres. Je ne crois pas avoir un type spécifique... ” C'était d'ailleurs de plus en plus évident...
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 685
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'invité est roi (Stubby)  Empty
MessageSujet: Re: L'invité est roi (Stubby) L'invité est roi (Stubby)  129196351Mar 1 Fév 2022 - 21:48

Perseus était un bien étrange individu aux yeux de Stubby. Cela s’expliquait sûrement par le fait qu’ils ne se ressemblaient en aucun aspect. A chaque nouvelle rencontre, il découvrait un ou plusieurs points distinctifs dans leur personnalité, leur mode de vie ou encore leur façon de voir les choses.
« J’adore lire le courrier des fans. » avoua-t-il, sans en prendre honte pour autant.
Il avait du mal à décrypter l’écriture de certaines, pour ne pas dire beaucoup, mais ces difficultés en valaient la peine. C’était un shoot de confiance en soi.
« C’est toujours plus plaisant que le hibou de Gringott’s pour la cotisation annuelle. »
Perseus savait très bien de quoi il parlait. Plus le coffre était plein, plus on payait. Cela brisait le coeur à Stubby à chaque fois. Tout ces gallions s’envolant pour rien… De l’argent dûment gagné.

Alors qu’ils se mettaient à table, Stubby décida de changer de sujet. Il posa une question qui l’intéressait beaucoup. La réaction de Perseus lui arracha un sourire moqueur.
« Tu es le seul qu’elles mettent au pied du mur. »
Cela lui paraissait incongru que Perseus ne sache pas quelles caractéristiques il aimait trouver chez une potentielle partenaire. Ne s’était-il jamais imaginé de femme idéale ? Stubby, adolescent, il faisait beaucoup ça, s’imaginer l’homme idéal… Il ne l’avait jamais trouvé, si vous vous posez la question.
Comme l’auteur le regardait fixement, Stubby faisait de même, dans l’attente d’une réponse. Il haussa les sourcils quand celle-ci arriva.
« Ne me pose pas la question. Moi j’adore les yeux inexpressifs de poisson mort. » répondit-il avec un faux sérieux.
Le raillait-il ? Voyons ! Quelle question. Il savait que Perseus pouvait faire mieux que ça. Allez, un petit effort ! Il le laissa continuer. Les personnalités différentes de la sienne… C’était vaste. Cela pouvait être tout et n’importe quoi.
« J’ai l’impression d’établir un portrait robot, c’est assez perturbant je dois l’avouer. »
« Pour faire un portrait robot, il faut être plus précis. C'est peu probable que les aurors arrivent à retrouver ton coupable avec ta description. »
Dans tout ça, Stubby notait que Perseus ne savait probablement juste pas ce qu’il voulait. Eh bien soit, qu’il en fut ainsi. C’était attendu d’un gars bi ; ou d’un hétéro paumé – la question était encore à résoudre.
« Bon, j’arrête de t’embêter. »
Il saisit ses couverts pour commencer à manger quelques bouchées après avoir souhaité bon appétit à Perseus.
« Je pense que ce serait amusant de pouvoir interagir avec un double de soi-même. » reprit-il d’un ton léger. « J’adorerais me dire que je suis la meilleure version de moi-même. »
Revenir en haut Aller en bas
Perseus Flint

Perseus Flint


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 244
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hiddleston (avatarsandcrap)
| SANG : Pureté et noblesse dans ses veines


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Les cadavres de sa mère, sa sœur Briseis et son elfe de maison
| PATRONUS : Il n'est pas capable de produire un patronus corporel.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'invité est roi (Stubby)  Empty
MessageSujet: Re: L'invité est roi (Stubby) L'invité est roi (Stubby)  129196351Dim 6 Fév 2022 - 3:00

Perseus avait toujours jugé difficile d'établir un nombre de critères qui plaisent chez les gens. Pour la simple et bonne raison qu'il y avait toujours tout un fossé entre l'idéal qu'on s'était construit et ce qu'on aimait réellement. Et même s'il s'était prêté au jeu durant son adolescence, cela n'aurait été que superficiel. A Poudlard, il n'aurait sans doute jamais pensé à aller à l'encontre de ce que son père avait voulu pour lui... Du moins, il ne l'aurait pas revendiqué. Une fille bien née, bien élevée, soumise, obéissante, assez cultivée, mais pas trop non plus. Une femme qui apportait du prestige à un mariage. Et pourtant, ce n'était que des femmes bien à l'opposé de ce portrait qui lui avaient plu. Mais cela, il n'était pas prêt à le laisser entendre et encore moins à lui dire, cela n'avait pas de sens. Rien de cela ne ferait sens à Stubby. La preuve en était... Il disait que ces questions ne perturbaient que lui. Mais ce n'était pas vrai, pas pour lui. “On ne me pose pas ce genre de questions habituellement.” Rétorqua-t-il d'un ton sérieux. A quelle femme cela viendrait-il à l'esprit de lui poser de telles questions ? Alix ne lui avait sûrement pas présenté la chose ainsi. Elle s'était demandé ce qu'il aimait chez elle. Voilà toute la nuance.

Il soupira légèrement à la réponse que lui offrit Stubby. “Je fais attention au regard car c'est réellement important. Pas seulement en tant qu'humain, mais en tant qu'auteur. Le regard donne l'état d'esprit de mes personnages, un part de leur personnalité également. La gestuelle compte aussi évidemment. Je n'ai pas d'image. Mes personnages ne se produisent pas sur scène. Mes lecteurs ont besoin de se projeter dans l'histoire. Cela passe par les actions, les dialogues, mais aussi la description de l'apparence du personnage.” Cela incluait le regard également, mais il espérait toutefois qu'il comprenait. Et qu'il ne ferait pas une autre plaisanterie désagréable. Il n'en était pas réellement surpris toutefois. Il l'avait anticipé même. Il fallait se rendre à l'évidence, Stubby ne le prenait pas au sérieux. “On peut mentir avec sa bouche, mais pas son regard.” Conclut-il d'une voix calme et maîtrisée. Ça, il le savait, mieux que personne sans doute. Il avait vu le sadisme, la haine, la cruauté dans le regard du seigneur des ténèbres même s'il prétendait qu'il faisait tout cela pour le bien commun. Certains mangemorts le pensaient réellement, mais le maître lui-même... Il en doutait réellement ! Mais il n'allait assurément pas partager cette partie à Stubby. Autant se jeter dans la Manche plutôt que d'admettre qu'il faisait partie d'un groupe terroriste... Et il voyait également son propre regard dans le miroir tous les matins, il détournait seulement les yeux plus rapidement plutôt que se confronter à la réalité...

Cette fois-ci, il lui jeta un regard mécontent. C'en était ridicule. Il n'appréciait pas tellement le fait d'être ainsi moqué et contredit. Cela ne lui semblait pas si terrible pourtant. “Pourquoi est-ce si important à tes yeux ? De savoir ce qui peut me plaire chez les autres... ” Il fallait bien se rendre à l'évidence pourtant... Il avait fréquenté des brunes comme des blondes, des grandes comme des petites. Des personnalités fortes qui l'avaient poussé dans ses retranchements. Des scientifiques comme des artistes, des femmes qui voyageaient ou qui préféraient rester dans la même ville. Cela importait peu. Et de toute façon, Perseus ne cherchait pas à se caser, ou à construire une relation. Alors à quoi bon construire le portrait robot d'une personne qui pouvait lui plaire ? Il fut d'ailleurs soulagé d'entendre un "j'arrête de t'embêter". Mais cela ne durerait pas, il en avait la certitude. Aussi, il profita de cet instant pour ce qu'il état. Une simple interlude avant qu'il ne revienne à la charge.  “Ce n'est pas aussi bien que cela en a l'air. J'ai grandi avec des personnes qui me ressemblaient.” Dit-il d'un air pensif. Puis, il réalisa... Son milieu, il venait précisément d'en parler. Il se reprit d'ailleurs rapidement pour reporter son regard sur Stubby... “Mais cela t'arrivera peut-être un jour. Il parait que nous avons tous un double quelque part.” Il ne savait pas s'il y croyait vraiment... Mais si cela était vrai, il espérait ne jamais avoir à croiser une telle personne de toute sa vie.  
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 685
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'invité est roi (Stubby)  Empty
MessageSujet: Re: L'invité est roi (Stubby) L'invité est roi (Stubby)  129196351Sam 5 Mar 2022 - 0:15

Perseus était toujours aussi sérieux, même pour une question légère. Stubby dut se retenir très fort de ne pas lever les yeux au ciel.
« On peut mentir avec sa bouche, mais pas son regard. »
Stubby n’était pas vraiment d’accord. Il pensait que l’on pouvait mentir avec le regard. Cela s’appelait le « jeu d’acteur ». Ou la « manipulation », selon le point de vue et le contexte. Certes, ce n’était pas à la portée de tout le monde. Les bons comédiens n’étaient pas si nombreux que cela. Dire que l’on ne pouvait pas mentir avec le regard, c’était amoindrir le talent de grands acteurs passant leur vie à essayer de peaufiner leur art.
« C’est discutable. »
Ça, Perseus n’allait pas apprécier. Stubby avait remarqué que l’auteur n’appréciait pas vraiment être contredit. Dès qu’il était face à un avis contraire, il devenait comme un peu grognon. Mais s’il n’aimait pas ça, pourquoi aurait-il voulu fréquenter des gens qui auraient été différents de lui ? La différence amenait nécessairement quelques divergences d’opinions. Ou voulait-il quelqu’un de différent mais avec la même vision de la vie ?

Perseus s’agaçait, perdait patience. Qu’est-ce que cela disait à propos de lui ? Stubby avait sa théorie. Perseus était paumé. Il ne savait pas (ou plus) ce qui l’attirait. Et c’était un sentiment qu’il n’aimait pas. Du coup, il enclenchait un mécanisme de défense.
« C’est juste de la curiosité. Tu n’as pas besoin de monter sur tes grands hippogriffes. Tout n’a pas besoin d’une raison. »
Stubby restait très calme. Il n’était pas énervé, lui. Il n’avait pas de raison de l’être. Il décida de mettre fin au sujet avant que Perseus se mette à grogner.
Il contemplait l’idée de rencontrer un double de lui-même. Cela aurait été une expérience intéressante, n’est-ce pas ?
« Je ne te parle pas de gens qui te ressemblent. Je parle d’un véritable double de toi-même. Un autre Perseus Flint. Avec le même joli minois, la même personnalité, les mêmes goûts… A moins que tu aies grandi avec plein d’autres toi à tes côtés ? »
Stubby n’aimait pas les gens qui lui ressemblaient. C’était insupportable. Ce n’était que des gens qui faisaient toujours la même chose que lui. En moins bien. Que des pâles copies du grand et vrai et Stubby Boardman.
« Imagine. Tu es une cellule et tu te reproduis avec toi-même pour créer un individu exactement identique à toi, mais qui n’es pas toi. Un Perseus bis. »
Cela sonnait comme de la science fiction.
« Un jour, j’étais allé dans un bar. Et un moldu m’avait posé cette question. Franchement, il n’avait certainement pas consommé que de la bière. J’ai trouvé ça tellement bizarre comme question. Mais c’est aussi très intéressant, je trouve. Il m’a demandé ce que je ferais dans ce cas-là. Et on a passé au moins trois heures à parler de ça. »
Revenir en haut Aller en bas
Perseus Flint

Perseus Flint


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 244
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hiddleston (avatarsandcrap)
| SANG : Pureté et noblesse dans ses veines


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Les cadavres de sa mère, sa sœur Briseis et son elfe de maison
| PATRONUS : Il n'est pas capable de produire un patronus corporel.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'invité est roi (Stubby)  Empty
MessageSujet: Re: L'invité est roi (Stubby) L'invité est roi (Stubby)  129196351Jeu 24 Mar 2022 - 22:16

La réponse de Stubby eut un effet de coup de massue sur l'auteur au début. D'une part, il remettait entièrement la faute sur lui. Et cela passait assez moyennement. Il avait, lui semblait-il, exposé la difficulté de la question pour lui et malgré ses efforts n'avait reçu que moqueries. Et à présent, il entendait un vulgaire "ne monte pas sur tes grands hippogryffes". Il n'avait pas l'habitude qu'on lui parle de la sorte. Et les rares fois où cela arrivait, il jugeait cela justifié. Là il avait du mal. Mais ce n'était pas tout. Il n'y avait pas eu de raison à cet exercice auquel il s'était prêté. Le ridicule dont il s'était couvert pour essayer de répondre à une question absurde n'avait servi aucun intérêt. Il peinait à y croire. Il ne savait que trop bien que derrière un acte se trouvait toujours une intention, si ce n'était plusieurs. Bonnes, mauvaises, conscientes ou non. Là n'était pas la question. Mais il choisit de le prendre comme une leçon. Pas tellement sur le caractère de Stubby. Il avait toujours su qu'ils étaient aussi différents que la nuit et le jour. Non, cela concernait plutôt ses réactions et le temps qu'il investirait à l'avenir pour lui répondre. “C'est bon à savoir. ” Répondit-il en haussant les épaules. A vrai dire, il était aussi un peu blasé et ne ressentait plus réellement l'envie de parler.

Car la suite, voyez-vous, ne l'enthousiasma pas davantage. Contrairement à son interlocuteur, il n'avait pas envie de se dire qu'il était la meilleure version de soi-même et ce serait sans doute une terrible erreur de penser qu'il était meilleur que dix années auparavant. Il serait terrible de rencontrer un clone de lui-même. Alors il préférait ne pas se poser la question. Et de toute façon, cela n'arrivera que dans ses cauchemars les plus fous. “Il est difficile de réellement savoir comment on réagirait dans une telle situation.” Commenta-t-il distraitement comme pour essayer de donner du grain à moudre sans pour autant se mouiller. C'était si facile de dire "je ferais ça" ou "je serais mieux". Oh il supposait que beaucoup juraient sous tous les êtres qu'ils aimaient qu'ils ne se joindraient jamais aux mangemorts... Mais s'ils s'en voyaient obligés ? Il préférait donc ne pas s'avancer sur cette question... rencontrer un double de soi-même. Un cellule qui se reproduisait avec elle-même. Non pas que ce soit difficile à imaginer pour un homme comme Perseus Flint. Il avait suffisamment d'imagination et de créativité pour ça. Mais cela ne l'intéressait tout simplement pas. Et les histoires rocambolesques de Stubby n'arrangeaient pas. Il voulait connaître l'expérience de rencontrer une copie conforme. Mais comment espérer être la meilleure version de soi-même si on rencontrait une version identique de soi ? Oh il se garda bien de se faire la remarque. Il irait sûrement volontiers dormir plutôt que de se lancer dans un débat sans queue ni tête. Il se demanda d'ailleurs à un moment si le pauvre homme n'avait pas trop bu... Spécialement quand il lui avoua avoir parlé avec un illustre inconnu pendant trois heures. Avec un moldu. Un moldu bourré. Trois heures ! Il trouverait mille choses à faire pendant ce laps de temps. Une perte de temps. Voilà tout ce qu'il trouvait à penser ee cette affaire... toutefois... “Tu devrais tenter de vendre l'idée. ” Parvint-il à dire, sans grande conviction. Il était certain, quelque part, que ce pourrait être un livre, ou sûrement une pièce ou une de ces choses dont Briseis lui avait parlé... un film. “Le concept pourrait être le point de départ d'une nouvelle ou d'un roman. Une telle histoire aborderont sûrement les questions d'estime de soi. Ce serait pas mal pour un jeune public... ” Ce n'était qu'une réflexion parmi tant d'autres. Ce pourrait être une comédie également. Quelque chose de moins sérieux. Il paraissait qu'on pouvait rire de tout, mais pas avec tout le monde. Mais Perseus ne riait pas beaucoup, alors il ne voyait que l'aspect plus... pratique. Et comme il ne s'agissait pas d'une histoire qu'il pourrait écrire, il ne faisait que des suppositions. Il essayait simplement... de ne pas se laisser dans une conversation non nécessaire, sans pourtant rester muet. Question d'éducation, vous voyez.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




L'invité est roi (Stubby)  Empty
MessageSujet: Re: L'invité est roi (Stubby) L'invité est roi (Stubby)  129196351

Revenir en haut Aller en bas

L'invité est roi (Stubby)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Stubby] Le moi qui n'est pas moi
» photomaton (stubby)
» We are chained to the rhythm (but not only) ♫ STUBBY
» Five, four, three, two, one... No curtain call w/ Stubby
» Staring at the smoke w/Stubby

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Royaume-Uni :: Angleterre :: 
Les lieux d'habitations
-