Le nouveau design est installé ! Nous remercions chaleureusement l'Ecureuil pour son travail magnifique !
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
-17%
Le deal à ne pas rater :
-100€ sur TV QLED 65″ CONTINENTAL EDISON Android
499.99 € 599.99 €
Voir le deal

Partagez

L'invité est roi (Stubby)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Perseus Flint

Perseus Flint


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 233
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hiddleston (lux aeterna)
| SANG : Pureté et noblesse dans ses veines


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Les cadavres de sa mère, sa sœur Briseis et son elfe de maison
| PATRONUS : Il n'est pas capable de produire un patronus corporel.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'invité est roi (Stubby)  Empty
MessageSujet: L'invité est roi (Stubby) L'invité est roi (Stubby)  129196351Jeu 4 Nov 2021 - 20:06

Après la libération du chemin de traverse, Perseus en avait profité pour s'évader dans le nord de l'Angleterre, avec pour seul compagnon son chien Maximus. Sa seule connexion avec le monde réel fut la convocation avec le seigneur des ténèbres et quelques lettres échangées avec Morticia et Briseis. Cette escapade dura bien plus longtemps que prévu, puisqu'il revint dans son hôtel particulier dans la deuxième semaine de septembre. Puis tout était passé si vite. Des rendez-vous avec son éditeur s'étaient enchaînés avec quelques informations larmoyantes. Son livre s'était peu vendu au Royaume-Uni à cause du siège, ainsi il comptait sur lui pour relancer la campagne. Car voyez-vous si son bouquin avait eu du mal à rencontrer son public dans la zone britannique - après tout qu'attendaient-ils en période de siège ? - il avait eu un franc succès à l'étranger. Ainsi donc, Perseus ne s'en sortait pas trop mal. Et de toute façon, il s'en serait remis sans trop de soucis. Sa fortune n'était plus à faire. Avec réticence, il accepta. Son assistante et sa sœur avaient bataillé pour le convaincre de se plier à ces demandes. Il fallait apporter un peu de bonheur aux gens comme s'il avait été une pommade qu'on appliquait sur une blessure. Était-il réellement un remède alors qu'il servait celui qui causait tant de malheur au Royaume-Uni ? Il avait donc accepté de faire un communiqué de presse, de baisser le prix pour les deux mois à venir jusqu'aux fêtes de noël et avait accepté de faire quelques interviews ici et là. On l'interrogeait bien évidemment sur les effets de la guerre sur son succès. Il trouvait toujours un commentaire hypocrite tout en disant qu'il n'était pas le plus à plaindre. Ainsi donc avait-il accepté de servir de marionnette quelques temps avant de se replier chez lui, tout en jurant que son père paierait pour lui faire endurer tout cela. Car n'était-ce pas sa faute si la marque des ténèbres brûlait sa peau plusieurs fois par mois pour des réunions tardives et des missions plus ou moins importantes ?

Dans tout cela, il s'était dégagé quelques soirées pour accueillir certains de ses amis chez lui. Stubby en faisait partie. Ils s'étaient déjà revus certains soirs depuis son retour à la civilisation. Et en ce 17 octobre, ils en étaient à la troisième rencontre il lui semblait. C'était un début de soirée, un apéro simplement. Du moins, il avait supposé. Il trouvait toujours difficile de mettre Stubby dehors ou de lui claquer la porte au nez - car il lui était arrivé de venir une fois à l'improviste - spécialement après ce qu'il venait de vivre. La culpabilité voyez-vous, accompagnée par une forme tout à fait évidente d'appréciation grandissante. Ainsi après un premier verre, il demanda :   “Veux-tu rester pour dîner ? ” C'était une question toute simple qu'il avait déjà posé par le passé. Mais ce n'était pas tellement un automatisme ni même de la politesse. Il avait simplement envie que Stubby reste. “Je n'ai pas préparé de repas en particulier, mais il me reste du poulet au curry de ce midi. Assez pour deux.” Il lui semblait en tout cas. De toute façon, Perseus ne mangeait pas beaucoup ces derniers temps. Il avait l'estomac noué, et la crainte qu'il ressentait à cause de celui qu'il était condamné à appeler "maître" n'arrangeait rien... “Ou on peut commander. Comme tu préfères. ” Il n'était pas bien embêtant, il ferait bien comme Stubby le voulait. C'était son invité après tout. Et il se nourrirait même d'une pizza s'il le fallait. C'était dire. Il le regarda silencieusement, attendant sa décision.

Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 668
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'invité est roi (Stubby)  Empty
MessageSujet: Re: L'invité est roi (Stubby) L'invité est roi (Stubby)  129196351Jeu 11 Nov 2021 - 11:31

« Veux-tu rester pour dîner ? »
Stubby n’en attendait pas moins de la part de Perseus. Il esquissa un petit sourire satisfait en posant son verre de rosé rendu vide sur la table basse. Depuis l’été terrible, ils s’étaient revus au total deux fois. C’était la troisième et déjà un schéma se dessinait. Ils se voyaient pour l’apéritif, puis Perseus l’invitait pour le dîner et enfin la nuit.
« Bien sûr. »
Il prenait ses aises chez Perseus. Il commençait à adopter une posture de grand seigneur en terre conquise quand il posait son séant dans ce canapé luxueux. Tout en demeurant correct, bien entendu. Perseus, en bon hôte qu’il était, lui demanda ce qu’il voulait manger.
« Du poulet au curry, ce sera parfait. »
Stubby n’invitait plus Perseus chez lui, c’était toujours l’inverse qui se produisait. Ce dernier ne s’en plaignait pas comme il comprenait certainement que le chanteur lui-même ne mettait pratiquement plus un pied dans sa propre demeure. Stubby passait ses nuits partout, sauf chez lui.
Quand les détails du reste de la soirée furent réglés, il reprit du rosé.
« Je commence à penser revendre mon appartement et en acheter un nouveau. » annonça-t-il pour faire la conversation. « Mais Pomelo m’a fait savoir que les prix de l’immobilier sur le Chemin de Traverse et alentour se sont cassé la gueule. Mais vraiment beaucoup. Je t’avoue que ça m’emmerde un peu. »
Stubby avait acheté son appartement très cher, le prix justifiant un très haut standing, une belle surface au sol et une situation idéale. Il aimerait trouver un bien équivalent qui ne soit pas dans le Londres Sorcier. Enfin bref, il avait la trentaine et des problèmes d’adulte normal. Ennuyeux, n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Perseus Flint

Perseus Flint


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 233
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hiddleston (lux aeterna)
| SANG : Pureté et noblesse dans ses veines


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Les cadavres de sa mère, sa sœur Briseis et son elfe de maison
| PATRONUS : Il n'est pas capable de produire un patronus corporel.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'invité est roi (Stubby)  Empty
MessageSujet: Re: L'invité est roi (Stubby) L'invité est roi (Stubby)  129196351Sam 13 Nov 2021 - 19:51

Perseus était de ceux pétris de contradictions. On le savait enfermé dans une routine toute réconfortante dans laquelle il s'enfonçait bien volontairement. Toutefois, il lui arrivait pour une raison tout à fait inconnue - sauf pour lui - de la bousculer un peu. Ainsi invitait-il Stubby à passer la soirée chez lui et rester la nuit sans que ça ne le perturbe plus que ça. Et il reproduisait le schéma une fois encore, on disait bien souvent "jamais deux sans trois". Toutefois, il ignorait pourquoi il n'avait pas préparé quelque chose de particulier. Les restes d'un repas n'étaient aucunement une bonne manière d'accueillir quelqu'un ou de lui montrer qu'il était plus que le bienvenu à la maison. On lui avait appris que lorsqu'on le recevait, il y aurait toujours de la nourriture et de l'alcool sur la table, de la conversation et de l'animation. Evidemment, il n'avait appris à accueillir personnellement. Mais avec le temps, les années, certaines choses s'imposaient d'elles-mêmes. Finalement, peut-être se comptait-il simplement plus naturellement avec Stubby...

La conversation dériva rapidement du futur repas à l'immobilier de Londres dont les prix dégringolaient. Il ne fut pas surpris par la nouvelle. Il l'avait en partie anticipé. Il faudrait être fou ou particulièrement stupide pour rester dans la capitale après tel événement ? Il se demanda toutefois ce qu'il aurait fait à la place de Stubby. Sa fortune lui permettait un certain standing. Sans doute le chanteur pouvait s'acheter un autre appartement, voire même une maison. “Je crois n'avoir jamais rencontré d'elfe aussi instruit que Pomelo.” Constata-t-il dans un froncement de sourcils. Il avait essayé, enfant, d'apprendre à Pepito à lire sans le moindre succès. Il avait au mieux réussi à lui faire écrire son prénom sans erreur. L'âge n'avait rien arrangé. La créature était grabataire et Perseus s'étonnait qu'il puisse encore s'occuper de Paillette en l'absence de Pomelo. “Il a malheureusement raison. J'ai lu ça dans une revue économique. C'est le moment rêvé pour acheter à Londres, au niveau financier j'entends.” Il n'en avait pas la moindre envie. Il avait déjà hérité d'une minuscule maison à Londres dont il se servait de moins en moins ces derniers temps. Il n'en éprouvait pas le besoin. Que ferait-il d'un appartement de toute façon ? “Où penses-tu déménager ?” Demanda-t-il d'une curiosité tout à fait sincère. La situation de Stubby le peinait réellement et l'inquiétait également. Il s'en étonnait d'ailleurs.

Tout en discutant, il sortit une casserole, ensuite le poulet au curry du frigidaire. Il fallait réchauffer le plat. Puis en se retournant vers Stubby, il fut pris d'une subite lubie : “Tu peux rester quelques jours ici si besoin.” Mais qu'est-ce qu'il foutait ? Il l'ignorait. Il n'y avait bien que Morticia ou Briseis qu'il autorisait à venir chez lui comme elles le voulaient. “Il va de soi que Pomelo est également le bienvenu tant qu'il n'essaie pas de ranger ma cuisine comme il l'entend.” Finit-il sur une pointe d'humour. Il sonnait peut-être bizarre, il n'en savait trop rien, et à vrai dire, il préférait ne pas s'y intéresser plus que nécessaire. Au pire, il lui répondrait que non. Et ce n'était pas comme si Stubby n'avait pas déjà passé une nuit ici...  
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 668
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'invité est roi (Stubby)  Empty
MessageSujet: Re: L'invité est roi (Stubby) L'invité est roi (Stubby)  129196351Ven 19 Nov 2021 - 23:29

Stubby parla naturellement de sa grandissante envie de déménager et fit part de ses petits tracas. Par son statut d'artiste à succès, il gagnait fort bien sa vie, beaucoup plus qu'il n'en avait vraiment besoin. Il n'était ni dépensier ni proche de ses gallions. Il avait un rapport étrangement sain à l'argent. Il achetait ce qu'il voulait parce qu'il en avait les moyens. Dans le pire des cas, il avait son banquier et Pomelo comme garde-fous. Perseus s'étonnait de l'érudition de ce dernier qui était, en effet, peu courant pour un individu de son espèce. Stubby esquissa un petit sourire. Il en était très content, de son elfe.
« Il faut bien qu'un de nous deux le soit. » sourit légèrement Stubby avec humour (plaisantait-il vraiment ?). Sinon, c'est la fin des haricots.
Un elfe de maison ne sachant ni lire ni écrire n'aurait pas été d'une grande utilité pour lui. Ou d'une utilité moindre. Et on attendait bien d'un elfe qu'il nous soit utile. Puis, la paperasse n'avait pas l'air de vraiment déplaire à Pomelo. Ni de lui faire parfois la lecture.
« Où penses-tu déménager ? » voulut savoir Perseus.
« Je préférerais rester à Londres. Mais le côté moldu de Londres. C'est plus pratique pour moi. Au cœur de Londres. Tu sais, Soho, Covent Garden, Bloomsbury... tout ça. Un quartier dynamique quoi. Pas un truc de vieux, j'ai pas encore l'âge. » expliqua-t-il en suivant son hôte à la cuisine.
Il avait logé quelques temps dans le borough de Richmond upon Thames. Le quartier où il habitait ne l'avait pas transcender. Il n'y restait que parce qu'il était dépendant d'une autre personne. Autant sur un plan financier que sentimental...

Stubby s'appuyait avec désinvolture contre le comptoir en regardant avec intérêt Perseus s'affairer en cuisine. En se retournant vers lui, l'auteur lui fit une proposition inattendue.
« Ici ? » s'étonna Stubby en se redressant un peu et haussant les sourcils.
Il avait l'impression d'être pris au dépourvu. En arrivant chez Perseus, il avait derrière la tête l'idée de voir s'il était possible de rester pour quelques jours. Parce qu'il commençait à cerner la bête et escomptait devoir faire lui-même la demande. Et là, Perseus lui coupait l'herbe sous le pied !
« Tu es sûr que ça ne te dérange pas ? Je pensais pas que tu proposerais. »
Stubby s'en fichait un tout petit peu de déranger Perseus, au fond. Il n'était même pas sûr de savoir vraiment le déranger. Puis, il y avait plus déplaisant comme présence... et moins charmant...
Revenir en haut Aller en bas
Perseus Flint

Perseus Flint


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 233
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hiddleston (lux aeterna)
| SANG : Pureté et noblesse dans ses veines


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Les cadavres de sa mère, sa sœur Briseis et son elfe de maison
| PATRONUS : Il n'est pas capable de produire un patronus corporel.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'invité est roi (Stubby)  Empty
MessageSujet: Re: L'invité est roi (Stubby) L'invité est roi (Stubby)  129196351Dim 5 Déc 2021 - 0:17

Perseus n'était pas un mangemort convaincu, mais ne faisait aucun commentaire sur la stratégie du seigneur des ténèbres pour sa propre survie et celle de sa sœur. Le siège du chemin de traverse était un coup de force de la part du maître. Mais à l'écoute du discours de Stubby, il ne pouvait pas dire qu'il était surpris. Les sorciers fuyaient le Londres sorcier pour celui des moldus. Mais leur but principal n'était pas de leur faire ressentir de la haine envers ces personnes dépourvues de magie ? Finalement, ce plan avait eu pour résultat de les envoyer tout droit vers les gens qu'ils étaient supposés détester... De son côté, Perseus n'avait de grande affection pour leurs voisins non magiques, ne se mêlait pas à eux et les jugeait plus insignifiants qu'autre chose. Et pourtant, c'était désormais le monde de sa sœur Briseis. Ce n'était ni sa première contradiction, ni la dernière. Ainsi lorsqu'on lui cita le nom de plusieurs quartiers moldus, il fut tout à fait capable de les resituer dans la capitale londonienne et se rappeler vaguement leurs particularités. Il eut un froncement de sourcils quand Stubby lui parla de quartiers de "vieux". Il ne savait pas s'il devait prendre l'expression pour lui. Il n'avait pas la sensation d'habiter une endroit particulièrement "jeune" ou dynamique. C'étai résidentiel et tout très bourgeois. Il fallait de l'argent pour se payer et entretenir un hôtel particulier. Il tenait ses finances, il savait de quoi il parlait. Et tout le monde ne pouvait pas se le permettre. Pas que cela le dérange. A vrai dire, cela ne lui faisait ni chaud ni froid. Une bonne partie de sa fortune, il se la devait à lui-même. Il n'avait pas été assez stupide pour dépenser tout son argent dans n'importe quel objet ou bâtiment comme l'aurait fait n'importe quel autre héritier de son sang. Non, il avait travaillé, depuis sa sortie de Poudlard, toujours plus, fait des économies et maintenant son coffre se trouvait bien rempli et alimenté.   “Et quand seras-tu condamné à vivre dans un quartier de vieux ?” L'interrogea-t-il d'un ton moqueur. Mais plaisantait-il réellement ? Il ne faisait pas tellement partie de ces personnes obsédées par son âge. Si la mort l'attendait d'ici 10 ans, elle viendrait bien le cueillir malgré tout ce qu'il essaierait. Cela ne l'effrayait pas. Mais la vieillesse frappait-elle déjà à sa porte ? “Histoire que je sache où me situer...” Dit-il presque dans un murmure. Mais il espérait bien que son interlocuteur l'entende.

Il supposait que beaucoup le décriraient comme une vieille âme, enfermé dans une routine comme un petit vieux. Il ne faisait rien comme un jeune trentenaire, ni comme un trentenaire fêtard, ni comme un trentenaire à la vie bien rangée. Il n'avait ni l'envie ni le temps ni l'énergie de se glisser dans la peau d'un de ces deux personnages. Il était auteur, empoisonneur à ses heures, hébergeait des elfes de maisons et s'occupait d'un chien, cela lui suffisait amplement. Un solitaire, voilà ce qu'il était. Un solitaire qui vivait dans le luxe et préparait ses propres repas la plupart du temps. Il lui arrivait quand-même de commander ou de se rendre dans un restaurant évidemment trié sur le volet. Ce n'était pas le genre d'homme qu'on croisait dans une brasserie de routiers. Mais quelques fois, il accueillait des gens chez lui et pas forcément ceux qu'on attendait de lui. “Oui ici.” Beaucoup lui traversaient l'esprit. "Oui, tu as bien entendu" ou "Faut-il réellement que je me répète ?". Il avait simplement opté pour la sobriété sans laisser transparaître une quelconque émotion. Il ne voulait pas juger l'accueil réservé à sa proposition trop vite. Ce qui relevait très franchement d'un miracle ou un effort surhumain car Perseus se faisait toujours un avis rapide de ses interlocuteurs et de ce qui pouvait sortir de leur bouche. La première impression s'avérait toujours la bonne, et pourtant, il fallait parfois réviser son jugement. Mais on avait affaire à un sorcier qui n'appréciait très certainement pas cette option. Aussi se montra-t-il neutre et surtout pas vexé par l'étonnement de Stubby. Ce qui suivit lui fit plisser les yeux et presque rire. S'inquiétait-il vraiment de le déranger ? “Il n'y a personne à déranger ici. ” Les elfes ne s'en plaindraient pas. Et Maximus se plaisait toujours à recevoir du monde. L'activité humaine semblait fasciner l'animal, ainsi suivait-il avec attention et curiosité les conversations et gestes des gens qui passaient le seuil de la porte d'entrée. Fort heureusement, il avait ses propres activités. “Dois-je comprendre que tu voudrais rester quelques temps ici ? ” Il voulait un oui ou un non. Quoiqu'un non aurait sans doute le don de le vexer un tantinet. Mais il fallait s'habituer à toute éventualité dans ce bas monde. “Mais on peut voir ça plus tard si tu préfères.” Ajouta-t-il simplement alors que la casserole recouvrait à présent le feu doux de la gazinière. Ce ne devrait plus être très long.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




L'invité est roi (Stubby)  Empty
MessageSujet: Re: L'invité est roi (Stubby) L'invité est roi (Stubby)  129196351

Revenir en haut Aller en bas

L'invité est roi (Stubby)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les Invités de mon père [DVDRiP]Comédie dramatique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Royaume-Uni :: Angleterre :: 
Les lieux d'habitations
-