Le nouveau design est installé ! Nous remercions chaleureusement l'Ecureuil pour son travail magnifique !
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment : -38%
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
Voir le deal
27.99 €

Partagez

And at the end.... (Regulus' death)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Regulus A. Black

Regulus A. Black


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 338
| AVATARS / CRÉDITS : Fionn Whitehead- Crédit hedgekey
| SANG : Black


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

And at the end....  (Regulus' death)  Empty
MessageSujet: And at the end.... (Regulus' death) And at the end....  (Regulus' death)  129196351Jeu 30 Déc 2021 - 21:27


3 novembre 1979

Comme beaucoup dans sa famille, Regulus Arcturus Black soutenait ardemment Vous-Savez-Qui. Chez lui, cela allait même plus loin qu’un simple soutien. Il vouait un véritable culte au Seigneur des Ténèbres. Durant des années, l’héritier de la noble et très ancienne maison des Black l’avait admiré. Il aimait tout chez lui. Ses idées, sa prestance, sa puissance. Il était persuadé que le Lord était le seul à pouvoir assurer la préservation de notre communauté. Depuis plusieurs années, à coté des photos animées de joueurs de quidditch et d’objets aux couleurs de Serpentard en tout genre, des centaines d’articles de presse ornaient les murs de sa chambre d’adolescent. Des articles relatant ce que certains considéraient comme les crimes du Seigneur Des Ténèbres et de ses disciples. Lui préférait parler de leurs exploits.

Il se rappelait comme si c’était hier de ce soir de noël 1978 où sa cousine Bellatrix et son époux, lui firent le plus beaux des cadeaux en l’introduisant auprès du Dark Lord. Rencontrer le plus grand sorciers de tous les temps aurait déjà pu suffire à faire de l’élève de sixième année à Poudlard, le plus heureux des sorciers. Mais le cadeau était bien plus beau encore. Ce soir là, le Maître fît de lui son disciple et lui tatoua sur l’avant bras gauche, la marque des ténèbres. Cette marque qui le fascinait tant. Cette marque qu’il espérait faire flotter un jour prochain au dessus d’une maison lorsqu’il aurait tué pour lui de la vermine de sang de bourbe. Tout le reste de sa scolarité, il n’avait qu’une hâte. Quitter enfin ce château indigne pour servir dignement son Maître.

Mais à la sortie du château, le rêve se transforma en cauchemar. La réalité faisait peur et elle était bien trop brutale pour un gamin de 17 ans. La première fois qu’il eu vraiment peur, ce fût quelques mois après sa sortie de Poudlard, à l’été 1979, lors de l’attaque du chemin de traverse. Ce n’était rien à côté de ce qu’il l’attendait quelques semaines plus tard. Il goutta pour la première fois à la véritable colère du maître. Recevant pour tous le plus cruel des doloris. Jamais il n’avait ressenti une telle douleur et une telle honte. Il avait également compris ce soir là qu’il n’était rien qu’un pion pour son maître. Qu’il n’hésiterait pas à le tuer, s’il ne lui était plus d’aucune utilité. Il réalisa qu’il s’était peut être jeté trop vite dans la gueule du loup. Dans quelque chose de trop gros pour lui. Il savait aussi qu’il était trop tard pour faire marche arrière. Il était lié au seigneur des ténèbres jusqu’à ce que la mort les sépare.

Ce soir de novembre, son avant bras gauche le brûla avec vivacité. Le maître était-il de retour ? Pourtant ce soir où il l’avait torturé, il leur avait dit qu’il partait pour de longs mois. Il avait peur. Très peur. Mais ne pas répondre à l’appel serait encore pire. Il transplanna pour rejoindre son maître. Il était à présent face à lui. Seul. Il s’inclina avec respect devant le Maître. Il était à genoux. Aucun autre mangemort n’était présent. Où étaient les autres ? L’avait-il appelé pour le punir encore ? Voulait-il le punir pour n’avoir rien fait pour lui pendant ces mois ? Voulait-il le tuer ?

«Lève toi Régulus » ordonna-t-il de sa voix glaciale. Le jeune sorcier se redressa doucement. Il leva les yeux vers son Maître. Son visage avait changé. Il était abimé. Il avait perdu de sa beauté. Cela avait à voir avec de la magie noire. Très noire. L’apprenti briseur de sortilèges le sentait. Il en était convaincu. «Maître que puis-je faire pour vous ?» demanda-t-il timidement. Le maître posa sa main sur son dos et l’attira vers lui. Un geste digne d’un père envers son fils. Il lui confia que tous ces mois il était parti pour accéder à l’immortalité. Un mot qui résonna dans son esprit et le terrifia. S’il était à présent immortel, le jeune Black allait donc devoir vivre constamment avec la peur de mourir de la main de son maître invincible. Il n’en dit pas plus sur le moyen qu’il avait trouvé pour devenir immortel. Ni même s’il avait réussi. Le jeune Black espérait que non. «Pour finir ma mission, j’aurai besoin d’un elfe et...» il savait pertinemment ce que cela voulait dire. S’il lui en parlait à lui et à lui seul, c’est parce qu’il attendait son elfe. Un frisson le parcouru. Il avait peur pour Kreattur. Qu’allait-il faire de lui ? Mais il ne pouvait pas refuser. Il devait même proposer pour ne pas risquer de les condamner tous les deux. Pour ne pas risquer de condamner toute sa famille. «Ce serait un honneur que de vous prêtez Kreattur Maître» dit-il avant d’appeler l’elfe qui apparu aussitôt. «Kreattur, tu peux être très fier. Le Maître a fait l’honneur de te choisir pour accomplir une mission. Toi parmi tous les elfes qu’il pouvait avoir. Sois digne de la noble et très ancienne maison des Black. »
Revenir en haut Aller en bas
Regulus A. Black

Regulus A. Black


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 338
| AVATARS / CRÉDITS : Fionn Whitehead- Crédit hedgekey
| SANG : Black


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

And at the end....  (Regulus' death)  Empty
MessageSujet: Re: And at the end.... (Regulus' death) And at the end....  (Regulus' death)  129196351Jeu 30 Déc 2021 - 21:49

4 novembre 1979

Seul dans sa chambre, Regulus faisait les cents pas. Il était mort d’inquiétude.  Il se demandait où était Kreattur et surtout ce que le Maître lui faisait subir. Il était sûr que c’était atroce et il s’en voulait terriblement d’avoir accepté de lui prêter son elfe. Mais quel autre choix avait-il ? Pouvait-on réellement dire non au Seigneur des ténèbres ? La réponse était évidemment non.  Il imaginait déjà le Seigneur des Ténèbres le lui ramener sans vie. Il s’imaginait déjà accrocher sa tête au mur avec tous les elfes qui lui ont précédé. Mais cette fois, sa tête ne serait pas au mur parce qu’il étai trop vieux pour porter un plateau de thé. Sa tête serait au mur car il l’aurait tué en l’offrant au plus cruel des sorciers.  Il regardait sa montre toutes les minutes. Jamais le temps ne lui avait paru si long.  Il préférait être mort que subir plus longtemps encore ce calvaire. Au bouts de plusieurs heures, il ressenti une brûlure intense sur l’avant bras gauche. C’était l’appel du Maître.  Il eu l’impression que son cœur avait cessé de battre. Il était pétrifié à l’idée de ce qu’il allait découvrir. Pétrifié à l’idée que Kreattur soit mort.  Si tel était le cas, jamais il ne se le pardonnerait.  

Il transplanna  et s’inclina devant son maître exactement comme il l’avait fait la veille. Du coin de l’œil, il cherchait Kreattur et ne le trouvait pas. C’était fini. Il était mort. Il en était sûr. Il le sentait. Il retenait ses larmes pour ne pas pleurer devant le Lord mais elles lui brulaient les yeux et la gorge. Il avait envie de le tuer. Mais comment le faire ? S’il était là, sans Kreattur, c’était sûrement qu’il avait trouvé le moyen de devenir immortel.  «Lève toi Régulus » ordonna-t-il de sa voix aussi glaciale que la veille. Le jeune homme s’exécuta.  Il garda les yeux rivés sur le sol. Sans jamais les poser sur le visage de son Maître. Il ne pouvait pas le regarder et se risquer à laisser perler ses larmes devant lui.  Il sentît une main l’envelopper.  Celle du Maître. Celle de cet assassin. La colère envahissait tout son être. Il avait envie de hurler. Envie de lui cracher au visage. Il ne voulait pas qu’il le touche. Il ne supportait pas qu’il le touche. Il s’apprêtait à exploser et à risquer un nouveau Doloris mais la voix du Lord éclata, l’empêchant de commettre l’erreur de sa vie. «C’est fait. Mission accomplie. Merci Regulus.  Ta loyauté sera récompensée.» Il ne voulait pas de récompense. Pas si Kreattur était mort. Il n’en était pas digne. Il s’osa à poser le regard sur son Maître.  «Où est Kreattur ?». Sa voix était tremblante.  Le Maître ne comprendrait surement pas pourquoi cela pouvait tant lui importer.  Mais pour lui cela importait plus que tout.  Le Maître laissa échapper un petit rire glacial. «La créature n’a pas survécu. Mais si c’est ce que tu veux, je te récompenserai de ta loyauté en te donnant un nouveau serviteur Régulus .». Il se laissa tomber à genoux sur le sol comme si on venait de lui jeter un avada kedevra.  Impossible de retenir plus longtemps ses larmes. Il laissa échapper un énorme sanglot.  « Pas de quoi se mettre dans cet état mon enfant . Bon je te laisse.» lâcha froidement le seigneur des ténèbres avant de disparaître.

«Non. Non... Non ... C’est pas possible. Non».  Il répéta ces mêmes mots encore et encore. Des dizaines et des dizaines de fois. Entre plusieurs sanglots. Puis il finit par crier son nom. Crier de chagrin «Kreattuuuuur».   Un miracle se produisit. Quelques secondes plus tard, l’elfe était là. Juste devant lui. A l’article de la mort. Mais vivant.  Il le serra fort contre son coeur. Lui déposant un baiser sur le front. «Ne meurs pas Kreattur. Je te l’interdis. Tu m’entends. C’est un ordre Kreattur. Tu m’entends. Un ordre».   Puis il transplanna à Sainte Mangouste avec son elfe. Il ne savait pas trop où aller.  Cela lui apparu comme le meilleur endroit pour sauver celui qui était pour lui comme un frère.
Revenir en haut Aller en bas
Regulus A. Black

Regulus A. Black


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 338
| AVATARS / CRÉDITS : Fionn Whitehead- Crédit hedgekey
| SANG : Black


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

And at the end....  (Regulus' death)  Empty
MessageSujet: Re: And at the end.... (Regulus' death) And at the end....  (Regulus' death)  129196351Jeu 30 Déc 2021 - 22:55

And at the end....  (Regulus' death)  Reg_mo11



29 décembre 1979


D’un geste appliqué de la plume, l’héritier des Black signa de ses initiales, le morceau de parchemin sur lequel il venait, d’une écriture tremblante mais soignée, d’adresser un message au seigneur des ténèbres. Après avoir reposé sa plume dans son encrier, le jeune mangemort démissionnaire relu une dernière fois le message.

Citation :
Au Seigneur des Ténèbres,
Je sais que je ne serai plus de ce monde  bien avant que vous ne lisiez ceci  mais je veux que vous sachiez que c’est moi qui ai découvert votre secret.
J’ai volé le véritable Horcruxe et j’ai l’intention de le détruire dès que je le pourrai. J’affronte la mort dans l’espoir que lorsque vous rencontrerez un adversaire de votre taille vous serez redevenu mortel.
R.A.B

Il prit une profonde inspiration et replia le rouleau de parchemin qu’il glissa dans le médaillon posé sur sa table de chevet avant de le refermer et de se l’attacher autour du cou. Il était prêt. Prêt à mourir. A se sacrifier pour stopper celui qui avait été durant toute son enfance son héros. S’il admirait ses idées, le jeune Black n’approuvait plus les méthodes du Seigneur des Ténèbres. Il était allé trop loin. Beaucoup trop loin. On ne pouvait pas jouer impunément, ainsi avec la mort. Surtout, il était aller trop loin en tentant de sacrifier Kreattur pour s’offrir une vie éternelle. Il ne s’était pas passé une seule seconde depuis que son elfe était revenu mourant de cette caverne sans que Regulus s’en veuille à mort des souffrances qu’il lui avait fait endurer. Il n’aurait jamais dû accepter de prêter son elfe au Seigneur des Ténèbres.  Evidemment, il n’aurait sûrement pas eu le choix. S’il avait refusé, le maître lui aurait probablement jeté un doloris ou un Avada Kedavra, mais cela n’était pas une raison. Après tout, il allait affronter la mort ce soir. Il aurait pu l’affronter un mois plus tôt. Le pire était qu’il avait accepté en disant à Kreattur que c’était un honneur d’être choisi par le Maître. Il n’avait pas pensé que tout ce que voulait le Seigneur des Ténèbres c’était un être sans importance à sacrifier. Il n’avait pas été assez intelligent et par sa faute Kreattur avait souffert. Il s’était promis de le venger. Il savait qu’il devait se sacrifier pour le venger et par la même occasion stopper le mage noir dans son ascension.  Avec les informations que lui avait donné Kreattur, il avait réfléchit, il avait étudié des heures et des heures à la bibliothèque et il avait trouvé.  Le médaillon caché était un horcruxe. C’était en tuant que le Seigneur des Ténèbres avait réussi à accéder à l’immortalité. Mais lui, Regulus Arcturus Black allait l’en empêcher. Il allait détruire l’horcruxe et rendre à nouveau mortel celui qui n’aurait jamais dû devenir immortel.

Il descendit les escaliers du 12 square Grimmaud et du bout du couloir observa une dernière fois ses parents. Il resta une dizaine de minutes à les regarder. Silencieusement. Sans dire un seul mot. Il aurait aimé leur dire « au revoir » mais il ne pouvait pas les exposer. Il devait taire son plan pour les protéger.  En remontant dans sa chambre, il passa devant celle de Sirius. Pour la première fois depuis longtemps, il y entra et s’allongea sur le lit de son frère. Il aurait tellement aimé qu’il soit là à cet instant. Il aurait aimé lui dire qu’il l’aimait et qu’il était désolé de tout ce qui s’était passé entre-eux. Il aurait aimé lui dire qu’il lui avait terriblement manqué toutes ces années. Il aurait aimé lui dire «Tu as eu raison de partir.  » mais ce n’était pas possible. En pensant au fait que sa mort laisserait probablement son frère ainé indifférent, ou pire encore que cela le réjouirait, Régulus laissa couler quelques larmes le long de ses joues.  Il essuya du bout de sa robe ses larmes et appela son elfe «Kreattur !» dit-il la voix tremblante. POP, le vieil elfe apparu aussitôt devant lui, s’inclinant avec respect. "Maître Régulus". D’un geste affectueux, il redressa la créature et la pris dans ses bras «Je suis prêt  Kreattur. Emmène moi dans la caverne où tu es allé avec le Seigneur des Ténèbres». L’elfe se libéra de l’emprise de son maître et recula tremblant. "Non Maître. Non... Vous ne pouvez pas"  dit l’elfe en attrapant la lampe de chevet de Sirius pour se taper avec pour se punir de tenir tête à son maître."Vous ne pouvez pas faire ça. C’est trop dangereux" . D’un geste de la baguette, sans prononcer le moindre mot, le sorcier jeta un sortilège d’attraction pour  récupérer la lampe de son frère. «C’est un ordre Kreattur». Sa voix était à présent ferme. L’elfe baissa la tête et attrapa la main de son Maître.  Il ne pouvait pas lui désobéir. Il claqua des doigts et quelques secondes plus tard, la chambre de Sirius avait disparu. L’elfe et son maître étaient à présent dans une pièce glaciale et sombre éclairée par une seule lueur verdâtre scintillante qui se trouvait juste devant eux. Il était impossible pour Regulus de distinguer dans l’obscurité, malgré cette lueur éblouissante le toit de cette caverne restait hors de vue. Autour d’eau un immense lac qui semblait infini et infiniment profond. L’ambiance était glaciale. Macabre. Regulus ressentait des frissons dans tout le corps.  Il se tourna  vers Kreattur. «Si je me souviens bien ce que tu m’as raconté. Il faut que je boive tout ce liquide pour trouver l’horcruxe ? ». La question n’en était pas vraiment une. Il avait retenu chaque détail de l’histoire de son elfe.  L’elfe hocha timidement la tête de haut en bas puis se recroquevilla en boucle tout tremblant. Regulus l’observait en même tant qu’il fît apparaître un calice qui  lui servirait à boire ce qui ressemblait à un poison. A vrai dire, s’en était un, il se rappelait ce que Kreattur lui avait décrit les hallucinations cauchemardesques, la déshydratation, le mal de ventre sévère. Il prit une nouvelle profonde inspiration et s’apprêta à plonger son verre dedans mais l’elfe avait d’un claquement de doigt attiré le calice à lui. "Maître Regulus. Je vous en supplie. Ne faîtes pas ça". Il n’avait jamais vu son elfe dans cet état. Il était a genoux, les mains agrippées à sa robe.  Il cru même percevoir des larmes dans ses yeux qui en déclenchèrent chez lui aussi.  Il prit une nouvelle fois l’elfe dans ses bras. «Il le faut Kreattur. C’est le seul moyen d’arrêter le Seigneur des Ténèbres. Tu dois me promettre de me forcer à boire. ». Il passa la main sous sa robe de sorcier pour détacher sa réplique du médaillon et le mettre autour du cou de son elfe.  «Si je meurs, tu dois me promettre de finir pour moi cette tâche » dit-il en attachant le médaillon . Il n’attendit pas la réponse de la créature. Elle n’avait pas d’autre choix que d’obéir aux ordres de son Maître et pour le coup, cela arrangeait Black «Lorsque j’aurai récupéré l’horcruxe, tu déposeras cette réplique à sa place, pendant que je chercherai à détruire le véritable horcruxe  ». La vérité est qu’il n’avait aucune idée de comment détruire un horcruxe. Il s’attendait à voir sortir devant lui un double du seigneur des ténèbres qui en une fraction de seconde allait lui jeter un Avada Kedevra «Et s’il m’arrive quoi que ce soit avant que je ne puisse détruire l’horcruxe, tu dois me promettre de disparaître avec et de le détruire  ». Il serra une nouvelle fois l’elfe dans ces bras puis posa son regard dans le sien. «Kreattur, je t’ordonne de me promettre que tu me forceras à tout boire.  Je t’ordonne également de détruire l’horcruxe si je n’y arrive pas. Je t’ordonne également de me promettre de ne jamais révélé à ma famille ce qui s’est passé ce soir. Ce sera notre secret.  ». L’elfe soupira.  Il savait qu’il n’avait pas d’autre choix que de répondre aux ordres de son Maître. A contre cœur, il lui en fît la promesse.  "Je vous le promets Maître Regulus".  La promesse faîte, le jeune héritier de la maison des Black, inspira profondément puis plongea le calice dans l’eau, et commença à boire une coupe. Deux coupes. Trois coupes. Sous les hurlements d’horreur de l’elfe. "Maître Regulus arrêtez, je vous en supplie. Arrêtez ". Mais le sorcier était déterminé Il devait aller jusqu’au bout. Pour arrêter le seigneur des ténèbres.  Il n’écoutait pas les cris de son elfe. Il plongea une nouvelle fois la coupe dans sa bouche. Il sentit la tête lui tourner comme jamais. Tout était sans dessus-dessous. Il avait l’impression d’avoir la tête à l’envers. Il s’effondra sur le sol. Il sentit une douleur lui nouer le creux de l’estomac. Il avait l’impression qu’il allait vomir. Il sentit l’elfe lui tendre une nouvelle coupe. «Non.  Je veux pas. Je veux plus. C’est pas bon. Non non non.  ». L’elfe de ne l’écoutait pas. Il lui enfonça le gobelet dans la bouche.  Puis se tapa la tête contre le bassin pour se punir. "Méchant Kreattur. Le Maître Regulus a dit qu’il voulait plus. Méchant. Mais le Maître a aussi dit qu’il devait le forcer. Alors Kreattur fait. Kreattur ne sait plus. Kreattur doit obéir au vrai ordre du Maître. Kreattur doit donner à boire au Maître Regulus  ".  Alors que le sorcier se roulait sur le sol de douleur. L’elfe remplit une nouvelle coupe et l’approcha des lèvres de son Maître. «NON !  JE N’EN VEUX PAS ! JE N’EN VEUX PAS J’AI DIT.  ».  Le jeune Black hurlait et l’elfe tremblait.   Il lui enfilait le contenu dans la bouche en criant.  "Je suis désolé Maître Regulus mais il le faut Maître Regulus. Il le faut  ".  A nouveau, il tapa sa tête contre le bassin pour se punir de désobéir à son Maître. Même s’il savait que c’était la seule façon de lui obéir,  il ne pouvait pas s’empêcher de se punir.  Après ces 5 premières coupes,  Regulus se sentait complètement déshydraté. Il avait soif. Il voulait de l’eau. Il avait l’impression qu’il allait mourir de soif. Il commença à s’avancer en rampant vers le lac en se tordant de douleur.  L’elfe lui enfila une sixième coupe dans la bouche alors qu’il hurlait «NON ! JE N’AIME PAS ! JE VEUX DE l’EAU ! JUSTE DE L’EAU... PAS DE CE POISON ».   Il sentit sa tête tourner à nouveau. Il voyait le Maître. Il le voyait pointer sa baguette sur Sirius. Il le voyait rire. Il l’entendait commencer à jeter le sortiliège « avada.... » «NON ! Il a rien fait ! IL A RIEN FAIT ! ARRÊTEZ ! C’EST MOI ! C’EST MOI QUI SUIS COUPABLE. NE LE TUEZ PAS ! NOOON ». Il pleurait toutes les larmes de son corps.  Sirius était mort. Sirius était mort à cause de lui.  Il avait la bouche grande ouverte de stupeur et l’elfe lui versa une septième coupe dans la bouche.  Il toussa de dégoût.  «Sirius. Non. Réveille toi. Sirius. Je t’en supplie. Ne sois pas mort .  Qu’on me tue ! Qu’on me tue».  L’elfe s’avança avec une huitième coupe.  "Buvez, cela va vous tuer Maître Regulus  ".  Le sorcier s’exécuta. Il bu d’une traite la huitième coupe pour mourir et rejoindre Sirius.  Il n’était pas mort. Il lui avait menti. Il voulait le punir mais il n’en avait pas la force. Il avait soif. Très soif. Il s’avança vers le lac et commença à boire. Des centaines de personnes sortaient de l’eau. Des femmes, des hommes, des enfants au visage blanc comme la neige s’approchaient. Une main blafarde et visqueuse l’attrapa. Puis une deuxième. Ils le poussèrent à l’eau. Il n’avait pas la force de se battre. Pas la force de résister. L’elfe hurla. "NOOOON MAÎTRE REGULUS !   Ok, j’ai promis.. Je dois finir la tâche de Maître Regulus  ".   L’elfe s’empara dans la coupe et la remplit à nouveau. Les créatures se dirigeaient vers lui. Il bu la coupe.  Il la replongea. Et la bu à nouveau. En regardant les créatures s’approcher de lui et d’autres trainer son Maître sous l’eau. Il ne pouvait rien faire pour lui. Il attrapa le vrai médaillon et lâcha le faux. Puis alors qu’une main livide tenta de l’agripper, il claqua des doigts et disparu, en regardant son Maître couler.  

Regulus sentit son corps entrer dans l’eau. Il sentit son corps entrer sous l’eau. Il sentit l’eau entrer dans ses poumons. Il avait mal. Très mal. Il ne pouvait plus respirer. Ses poumons étaient pleins d’eau. Il était mort. A son tour, il se transforma en inferius. Hantant à jamais ce lac. Protégeant à jamais l’horcruxe qui n’en était plus. Il espérait qu’une seule chose. Que Kreattur parvienne à détruire l’horcruxe et qu’il ne soit pas mort en vain.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




And at the end....  (Regulus' death)  Empty
MessageSujet: Re: And at the end.... (Regulus' death) And at the end....  (Regulus' death)  129196351

Revenir en haut Aller en bas

And at the end.... (Regulus' death)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Regulus, ça devrait plus rimer avec Sirius qu'avec Severus ▬ Regulus
» RODOLPHUS | Until death do us part
» REGULUS BLACK
» Keep quiet + Regulus B.
» Graphisme ? 'Connais pas. | Regulus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: Ecrivez votre histoire :: 
Vos biographies
-