Le nouveau design est installé ! Nous remercions chaleureusement l'Ecureuil pour son travail magnifique !
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Le deal à ne pas rater :
Adhérents FNAC : 10€ offerts tous les 100€ d’achat
Voir le deal

Partagez

memories are fickle friends // Rita Skeeter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Rita Skeeter

Rita Skeeter


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 30
| AVATARS / CRÉDITS : Emma Stone
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

memories are fickle friends // Rita Skeeter Empty
MessageSujet: memories are fickle friends // Rita Skeeter memories are fickle friends // Rita Skeeter 129196351Mer 5 Jan 2022 - 18:40


Credit : Heresy
Revenir en haut Aller en bas
Rita Skeeter

Rita Skeeter


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 30
| AVATARS / CRÉDITS : Emma Stone
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

memories are fickle friends // Rita Skeeter Empty
MessageSujet: Re: memories are fickle friends // Rita Skeeter memories are fickle friends // Rita Skeeter 129196351Mer 5 Jan 2022 - 18:56


Credit : Heresy


Dernière édition par Rita Skeeter le Mer 5 Jan 2022 - 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rita Skeeter

Rita Skeeter


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 30
| AVATARS / CRÉDITS : Emma Stone
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

memories are fickle friends // Rita Skeeter Empty
MessageSujet: Re: memories are fickle friends // Rita Skeeter memories are fickle friends // Rita Skeeter 129196351Mer 5 Jan 2022 - 19:05


RITA SKEETER
quelques infos clefs

NOM - Skeeter
PRENOM - Rita
DATE DE NAISSANCE - 10 juin 1951
AGE - 28 ans
VILLE D'ORIGINE - Londres
SANG - Sang mêlé
ANCIENNE MAISON À POUDLARD - Serdaigle
ORIENTATION - Neutre
VOTRE PATRONUS - Une fouine
VOTRE EPOUVANTARD - Être enfermée dans une immense boîte opaque.
VOTRE PARFUM DE BERTIE CROCHUE PRÉFÉRÉ – La violette
VOTRE SORTILÈGE PRÉFÉRÉ – Sonorus/Sourdinam
VOTRE POTION PRÉFÉRÉE – Le veritaserum, bien sûr !
VOTRE BOUTIQUE PRÉFÉRÉE SUR LE CHEMIN DE TRAVERSE – Honeydukes
VOTRE SORCIER CÉLÈBRE PRÉFÉRÉ – Je ne fais pas confiance aux gens célèbres
VOTRE CRÉATURE MAGIQUE PRÉFÉRÉE – Les fantômes, ils ont le plus de secret !
L'ODEUR DE L'AMORTENTIA – La crème patissière, l’océan, les hortensias et le goudron chaud
Revenir en haut Aller en bas
Rita Skeeter

Rita Skeeter


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 30
| AVATARS / CRÉDITS : Emma Stone
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

memories are fickle friends // Rita Skeeter Empty
MessageSujet: Re: memories are fickle friends // Rita Skeeter memories are fickle friends // Rita Skeeter 129196351Mer 5 Jan 2022 - 19:23


ETUDES
buses et aspics

BUSES
Botanique : Acceptable
DCFM : Acceptable
Histoire de la magie : Effort exceptionnel
Métamorphose : Optimal
Potions : Effort exceptionnel
Sortilèges : Optimal
Vol : Acceptable

Etude des runes : Effort exceptionnel
Divination : Effort exceptionnel


ASPICS
Botanique : Effort exceptionnel
DCFM : Acceptable
Histoire de la magie : Effort exceptionnel
Métamorphose : Optimal
Potions : Optimal
Sortilèges : Optimal
Vol : Acceptable

Etude des runes : Effort exceptionnel
Divination : Optimal
Revenir en haut Aller en bas
Rita Skeeter

Rita Skeeter


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 30
| AVATARS / CRÉDITS : Emma Stone
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

memories are fickle friends // Rita Skeeter Empty
MessageSujet: Re: memories are fickle friends // Rita Skeeter memories are fickle friends // Rita Skeeter 129196351Mer 5 Jan 2022 - 19:27


CHRONOLOGIE
moments clefs

10 juin 1951 : Rita née dans la banlieue londonienne, dans un petit appartement humide et isolé à coup d'assurdito. Son père, Matthew, travaille au guichet de la poste du chemin de traverse, et sa mère, Rebecca, est cantinière à St Mangouste. L'ambiance dans le foyer n'est pas au beau fixe, et se retrouve souvent rythmée par les crises de colère de Matthew et les fins de soirées trop arrosées de Rebecca, qui provoquera d'ailleurs une fausse couche, privant Rita d'un petit frère dont elle rêvait.

1 septembre 1955 : Rita rentre à l'école primaire moldue de son quartier. Elle sent rapidement un décalage entre elle et ses camarades, qu'elle a dû mal à comprendre et qui l'accusent souvent de mentir lorsqu'elle leur parle de licornes et de dragées surprises de Berty Crochue. Elle se fera d'ailleurs très durement punir par son père pour avoir ramené des dragées à l'école. Toute cette culture des secrets énerve et fascine Rita à la fois.

1 septembre 1962 : C'est la rentrée à Poudlard. Armée d'une belle baguette et d'une robe de seconde main, Rita est repartie à Serdaigle. Elle se reconnaît dans l'individualisme et la créativité de sa maison, mais trouve beaucoup de ses camarades ennuyeux. Elle se fait vite repérée, accrochant d'énormes broches et badges sur son sac et sa cravate, et pour rire beaucoup trop fort en cours. Malgré tout, elel est très bonne élève et décroche ses examens sans difficulté. Elle devient également assistante éditrice pour le Daily Poudlard.

15 juin 1969 :
Rita est diplômée de Poudlard. Elle travaille tout l'été pour le glacier du Chemin de Traverse, met de l'argent de côte, et part voyager six mois en Europe.

1970 : Elle effectue un stage de six lois pour Sorcière Hebdo, décroche un poste et y travaille pendant encore un an.

1971 : Elle travaille à présent à la Gazette du Sorcier, reléguée aux colomnes des dernières pages, pour son plus grand désarroi.

Octobre 1971 : La Gazette publie l'article de Rita sur la supposée histoire d'amour entre l'assistant du Ministre et la fille du Ministre ; la rumeur se répend et les lecteurs sont charmés par la plume acide de Rita.

1973 : Le succès de Rita se confirme, et elle se voit bien vite offrir une promotion. Elle devient la plus jeune envoyée spéciale pour la Gazette à seulement 22 ans. C'est également l'année de sa première véritable déception amoureuse : elle se promet de devenir une véritable icône du journalisme, à défaut de pouvoir réussir dans l'aspect sentimental.

Revenir en haut Aller en bas
Rita Skeeter

Rita Skeeter


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 30
| AVATARS / CRÉDITS : Emma Stone
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

memories are fickle friends // Rita Skeeter Empty
MessageSujet: Re: memories are fickle friends // Rita Skeeter memories are fickle friends // Rita Skeeter 129196351Mer 5 Jan 2022 - 19:31

PERSONNALITE
derrière la plume

Rita est habituée à être jugée vite - et comment pourrait-elle blâmer les autres d'un vice qu'elle possède aussi ? Perchée sur des talons hauts qui claquent dans les corridors, des ongles trop longs et un rouge à lèvre trop rouge, Rita se fait vite remarquer lorsqu'elle rentre dans une pièce. Là voilà, pense-t-on souvent, cette journaliste charismatique des tabloïds, potiche sur les bords, voire carrément stupide. Cette réputation lui est pourtant utile. Elle a appris très vite qu'en étant sous-estimée, les autres baissent plus souvent la garde en sa compagnie. "Elle ne m'aura pas, moi" se disaient souvent les politiciens qu'elle interviewait, ignorant qu'elle avait déjà deux coups d’avance. Elle est bien plus intelligente qu'il n'y paraît : elle est d'ailleurs une animagi non déclarée, l'une de ses plus grandes fiertés. Bien sûr, Rita n'ignore pas que ses articles n'attirent pas la plus grande sympathie, mais elle a appris dès le début de sa carrière journalistique que la vérité n'intéressait, in fine, pas grand monde.

Née en banlieue de Londres de deux parents sang-mêlés, Rita a grandi dans une famille dysfonctionnelle où on lui prêtait peu attention. Si elle était honnête avec elle-même, elle s'avouerait que sa tendance à l'exagération remonte à son enfance, et à la facilité qu'elle avait de manipuler les autres pour qu'ils prêtent enfin attention à elle. Mais bien sûr, elle préfère s'imaginer qu'elle a simplement un talent pour raconter des histoires, dont les sujets ne méritent souvent pas qu'on soit honnête. Avec le temps, Rita réussit bien souvent à se convaincre de ses propres mensonges ; elle est souvent persuadée d’avoir déniché un secret caché que personne n’a su voir avant elle.

Rita a par ailleurs grandi dans une famille pauvre dont les politiques se préoccupent peu, occupés d'abord à servir leur propre intérêt. C'est donc sans scrupule que Rita apprécie écrire des articles à la plume tranchante, sur des gens pour lesquels elle n'a aucune sympathie - et, elle l'avoue, parfois un peu de jalousie. C'est cette envie d'ascension sociale qui l'a également poussé à devenir une journaliste qui fait vendre avant de faire réfléchir : elle habite maintenant une confortable maison avec jardin, où elle vit avec ses trois chiens, voyage où bon lui chante et se paie toujours les manucures les plus extravagantes possible.

Elle sait que sa personnalité déplaît facilement, et c'est l'argument qu'elle utilise pour justifier sa relative solitude et ses relations souvent très superficielles. En réalité, elle a du mal à comprendre son identité, par delà les couches de mensonges et d'histoires, et son estime d'elle-même est très instable. Elle préfère rejeter les autres avant d'être elle-même rejeter, et laisse peu de personnes l'approcher. Elle préfère la compagnie d'un bon livre et d'une bouteille de vin blanc après une longue journée. Si elle avait plus d'amis proches, on lui dirait sûrement qu'elle boit trop, ce à quoi elle répondrait de toute façon qu'une journaliste de sa carrure mérite bien de se détendre après avoir exposé les secrets des plus grands.
Revenir en haut Aller en bas
Rita Skeeter

Rita Skeeter


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 30
| AVATARS / CRÉDITS : Emma Stone
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

memories are fickle friends // Rita Skeeter Empty
MessageSujet: Re: memories are fickle friends // Rita Skeeter memories are fickle friends // Rita Skeeter 129196351Mer 5 Jan 2022 - 19:32

PLUME A PAPOTE
extraits choisis

Le fauteuil grinça, et je renversai quelques gouttes de mon gin tonic sur mon nouveau tapis, dont les fils d’or brodés brillaient devant les flammes de ma cheminée. Dans l’air flottait une magnifique plume d’un rose criard, et un petit carnet à spirale. Parfait, voyons voir… J’agitai ma baguette, ajustant le sortilège à ma guise pour que la plume retranscrive au mieux mes pensées les plus tranchantes. Je me raclai la gorge, et commençai :

“En cette fin d’après-midi, Rita Skeeter s’installe dans son fauteuil avec un bon gin tonic, décidée à enfin livrer un peu de sa personnalité si mystérieuse et fascinante…”

La plume bondit sur le parchemin, noircissant les pages plus vite que je ne parlais. J’attrapai le carnet, et relus les notes avec attention.

“Le ciel se colore d’un bleu fatigué, tandis qu’une belle sorcière s’installe dans un confortable petit fauteuil, une tasse de thé fumante à la main et une lueur malicieuse dans l'œil. Ses longs ongles rouge carmin sont sertis de perles iridescentes qui attrapent les derniers rayons du soleil ; elle sourit, étire ses jambes, prête à se livrer. Rita Skeeter a l’habitude de poser les questions, mais aujourd’hui, elle se prête à son propre jeu.”

Jusqu’ici, ce n’était pas mal, les tournures de phrase me ressemblaient. Voyons-voir si la plume pouvait enjoliver la vérité comme j’en étais capable, lorsque cela m’arrangeait.

“Née de parents inintéressants et complètement égoïstes, Rita se retrouve à faire des études dans un vieux château humide, coincée avec des petits intellos obsédés par leurs bulletins de fin d’année. Elle rejoint le Daily Poudlard pour se rapprocher de Mélinda, l’éditrice en cheffe, pour qui Rita a le béguin, mais dont elle se désintéresse vite pour Sammy, le capitaine de Quidditch de Serpentard, qui s’avère finalement être un lourdeau complètement stupide.”

La plume grattait, grattait, grattait.

“Venant d’un foyer troublé, l’ascension sociale de Rita est impressionnante. Incroyable journaliste, elle exerce ce fascinant métier depuis la fin de ses études, qu’elle a effectuées dans la prestigieuse école de Poudlard, où elle appartenait à la maison de Serdaigle. Elle se retrouve dans l’intellectuel vif de ses camarades, et elle commence d’ailleurs à écrire pour le Daily Poudlard afin d’informer l’école des combats qui la passionne, forgeant dès son plus jeune âge une vocation. Elle arrive ainsi à concilier ses passions avec sa vie sociale débordante, elle qui est une amie si loyale qui apprécie chacun à sa juste valeur.”

J’éclatai d’un rire satisfait. Aucune plume, jusqu’ici, n’avait réussi un tel prodige. Je reconnaissais parfaitement mon style incisif : la plume était une parfaite extension de mon cerveau bouillonnant.

“Rita a maintenant une vie sociale tout aussi riche, mais son travail l’occupe tant qu’elle trouve bien peu de place pour l’amour.”

Nouveau grattement de parchemin.

“Aujourd’hui, Rita s’enterre souvent dans son travail pour éviter de se confronter à sa réelle peur : pourra-t-elle un jour être acceptée et aimée pour qui elle est, elle qui préfère se raconter des histoires plutôt que d’apprendre à réellement connaître ses envies et ses désirs ? Comment pourra-t-elle trouver l’amour lorsqu’elle ferme son cœur à l’inconnu ? Ses yeux sont humides lorsqu’elle évoque sa solitude -”

“Mes yeux ne sont pas humides!” M’exclamai-je, agitant ma baguette, forçant la plume à raturer le texte précédent. Décidément, cette plume était peut-être légèrement trop bien ajustée. Je toussotai, et repris : “Rita, mystérieuse et charmante, ne se laisse pas facilement approcher.”

“Rita, malgré son travail, trouve toujours du temps pour sa vie sociale. Ambitieuse à la ville comme en amour, elle n’a pas encore trouvé prince ou princesse digne de gagner son cœur. Mais elle sait rester optimiste, et reste une jeune femme solaire et pétillante, parfaite compagnonne de soirée, très appréciée de ses amis.”

Voilà qui était mieux. Je souris. Il suffit de ne pas perdre le fil.

“Aujourd’hui, Rita est assez futée pour se faire de l’argent sur le dos des lecteurs naïfs et des puissants qui ne méritent que d’être bousculés, sans jamais se mouiller politiquement. La suite au prochain épisode…”

La plume n’hésita pas une seule seconde.

“Journaliste d’influence qui a à cœur d’informer ses lecteurs assidus et de développer les secrets des corrompus. Toujours juste et au cœur de l’action, Rita Skeeter réinvente le journalisme d’investigation du XXième siècle. Par intégrité journalistique, elle ne choisit que très rarement un camp et préfère rester neutre.”

J’ajoutai, amusée : “Tant que cela fait vendre.” et, sans attendre, la plume me corrigea : “Rita n’est au service que d’une chose : la vérité.”

Parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Rita Skeeter

Rita Skeeter


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 30
| AVATARS / CRÉDITS : Emma Stone
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

memories are fickle friends // Rita Skeeter Empty
MessageSujet: Re: memories are fickle friends // Rita Skeeter memories are fickle friends // Rita Skeeter 129196351Mer 5 Jan 2022 - 19:35

LA BASCULE
l'article qui changea sa carrière

Septembre 1971, Londres.

Il avait plu tout l’après-midi ; j’évitais l’immense flaque dans le caniveau, relevant le bas de ma longue cape violette. Les derniers nuages s’accrochaient à la facade de Gringotts qui s’élevait dans le ciel, la pierre froide se fondant dans le gris du ciel. J’étais fatiguée de cette journée qui n’en finissait pas, et la perspective de la réunion avec Ivan ne m’enchantait guère. Je m’étais préparée, révisant mes arguments, l’angle d’approche de mon article, et je tentai de me convaincre : si on avait donné la colonne de la quatrième page à Emilio, qui était arrivé bien après moi dans la rédaction, je méritais bien d’être prise en considération, surtout lorsque je tenais une approche aussi intéressante. Je pénétrai dans le hall d’entrée, accueillie par Jeannette, une secrétaire minuscule, avalée toute entière par son chapeau rapiécé orange qui jurait avec ses cheveux rouges. Je lui fis un sourire poli tandis qu’elle me saluait avec enthousiasme. Elle semblait croire que nous avions quelque chose en commun, que nous pouvions être amies peut-être ; j’étais peut-être en bas de l’échelle, moi aussi, mais j’avais assez d’ambition pour savoir que bientôt, les secrétaires m’appeleraient Miss Skeeter, non plus Rita.

L’ascenseur magique me déposa au bon étage dans un bruit de ferraille, et je slalomai entre les bureaux pour atteindre le mien et y déposer mon sac à main en imitation dragon. Je passai la main sur la lanière usée et me fit la note mentale qu’il faudrait y lancer quelques sortilèges ce soir pour lui rendre un peu de sa superbe - j’avais un interview avec un membre de la direction des usages magiques vendredi, et je tenais à faire une bonne impression. Je fouillai dans mon sac, sorti un poudrier, et me remaquillai d’un coup de baguette. Le reflet du miroir me renvoya mon sourire le plus faux, mais le plus charmant aussi. C’était exactement ce qu’il me fallait.

“Skeeter !” Je me retournai au son de la voix d’Emilio, mon collègue, “Ivan est prêt à te recevoir. Il te demande de lui prendre le café au passage.”

Je mordis l’intérieur de ma joue, et fit à nouveau mon plus beau sourire d’actrice. Connard, murmurai-je dans ma mâchoire serrée. Ce n’était pas grave, j’étais habituée. J’agitai ma baguette pour faire finir le café jusqu’à moi, café qu’Ivan aurait pu faire venir lui aussi avec un simple sortilège, mais oh évidemment cela n’aurait jamais été aussi satisfaisant que de se le faire apporter par une employée. Une employée, bien sûr. Emilio n’apportait jamais le café.

Son bureau sentait fort le tabac et la sueur, et les murs étaient recouverts des Unes qui avaient rythmé la carrière d’Ivan. J’évitais toujours d’en regarder une trop long - ma première année au sein de sa rédaction m’avait bien appris qu’il prenait la curiosité pour de l’intérêt, et qu’il se faisait un plaisir de raconter de long en large l’histoire de chaque article qu’il avait placard.

“Ah Rita, et mon café !” Il le porta avec ses lèvres et poussa un soupir satisfait, sa moustache frémissant de plaisir. C’était un grand homme filiforme, dont le costume était toujours mal taillé. “Bien, vous vouliez me voir pour votre, hm ?...”
“Mon article, Ivan,” dis-je avec un grand sourire, en m’essayant face à lui. “Je tiens une nouvelle tout à fait croustillante pour le paysage politique actuel : l’assistant du Ministre est en contact direct avec le leader de l’opposition, et je le suspecte de -”
“Rita, Rita,” me coupa Ivan avec son ton paternaliste habituel. “Depuis combien de temps es-tu là, déjà ?”
“Neuf mois.”
“Et qu’est-ce que je t’ai dit depuis tout ce temps ?”

Je serrais les dents. Je savais très bien où il voulait en venir.

“Rita, je t’ai déjà dit. La politique, c’est des sujets réservés à des journalistes plus expérimentés. Et puis, entre nous, ce genre de nouvelles, ça n’intéresse pas nos lecteurs, ils ont besoin de choses…”
“Des rumeurs du coin,” le coupai-je, "est-ce que Dumbledore mange du dragon pour le déjeuner, est-ce que l’assistant du Ministre couche avec la fille de son boss, est-ce que -”
“Il couche avec qui ?!”

Ivan s’était relevé, comme une petite marionnette dont on aurait tiré les fils. Je le regardai, perplexe. J’avais évidemment dit n’importe quoi, fabriquant des rumeurs stupides pour appuyer mon propos !

“Non mais je veux dire que…” Je me ravisai tout à coup. Avait-il vraiment cru une seule seconde à ce que je venais de dire ? “C’est une nouvelle qui t’intéresse ?” Demandai-je, l’air de rien.
“D’où tiens-tu cette information ?”
“J’ai mes sources,” mentis-je.

Après tout, j’avais en effet vu l’assistant déjeuner avec la fille du Ministre. A bien y réfléchir d’ailleurs, ils avaient l’air assez proche. Je me mis à sourire. Les yeux d’Ivan brillaient. C’était étrange, combien cela pouvait aller vite, il suffisait de posséder quelque chose qui intéressait l’autre, et soudain je n’étais plus une jeune journaliste débutante dont il aimait regarder les décolletés, mais une mine à gallion. Je croisai mes jambes, et lissai ma jupe, laissant le silence parler pour moi quelques instants. Il faut toujours les faire venir à soi. Surtout les hommes.

“Je peux t’en faire un article. Mais pas question qu’il soit relégué à la douzième page, entre les recettes de la caille farcie. C’est un scoop de première page, non ?”
“Première page, première page… Troisième plutôt.”
“Deuxième.”
“Deuxième page si tu as un témoin crédible.”
“J’ai un témoin crédible.”

On pouvait faire dire tout et n’importe quoi à qui l’on voulait, avec un peu de bonne volonté. Cela serait un jeu d’enfant. Je me levais, tendant ma main par-dessus le bureau d’Ivan.

“Deuxième page ?”

Il sembla hésiter un instant. Mais je savais que je le tenais. C’était toujours ainsi : les vraies histoires n’intéressaient pas. Il fallait toujours surprendre. Je me demandai soudain pourquoi il m’avait fallut neuf mois pour le comprendre.

“Deal.”
“Deal !”

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




memories are fickle friends // Rita Skeeter Empty
MessageSujet: Re: memories are fickle friends // Rita Skeeter memories are fickle friends // Rita Skeeter 129196351

Revenir en haut Aller en bas

memories are fickle friends // Rita Skeeter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» true friends stab you in the front // Rita Skeeter
» Une interview officielle . {Rita Skeeter}
» Rita Skeeter // truth is a matter of perception (fiche terminée)
» Rohan&Lyl • Memories ...
» Baguette de Rita

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: Ecrivez votre histoire :: 
Vos biographies
-